Ouvrir le menu principal

Langues par famille

page de liste de Wikipédia

Une famille de langues est un groupe de langues, descendantes d’une langue-ancêtre commune (appelée proto-langue).

Article détaillé : Phylum (linguistique).

Le classement traditionnel ci-après combine cette logique « généalogique » avec un classement géographique (par exemple pour les langues caucasiennes ou le castillan). Par ailleurs :

  • les langues qu'on ne peut pas regrouper avec d'autres sont appelées des isolats ;
  • les créoles, pidgins et langues construites, malgré leur filiation souvent aveuglante[1] avec les langues faisant l'objet du classement général, sont classés à part en raison de leur mode de formation ;
  • les langues des signes font également l'objet d'un classement à part.

Une encyclopédie numérique des langues est consultable sur le site du programme Sorosoro pour la préservation de la diversité linguistique.

Sommaire

Liste de languesModifier

Ceci est une liste des langues naturelles ou construites, vivantes ou mortes, classées par familles et par groupes. La notion de famille génétique de langues est décrite plus en détail dans l'article consacré à la linguistique comparée.

Les tentatives de certains linguistes, fréquentes depuis la deuxième moitié du XXe siècle, proposant de rassembler certaines familles de langue dans des super familles de langues (par exemple considérer que les langues altaïques et ouraliennes font partie d'une même famille dite « ouralo-altaïque ») n'ayant pas donné de résultats probants jusqu'à présent, seules les super familles dont la reconnaissance fait l'objet d'un large consensus, telles que les langues indo-européennes (qui ont été mises en évidence dès le XIXe siècle) ou les langues austronésiennes, sont répertoriées.

Pour trouver rapidement une langue dans cette liste, faites Ctrl+F (ou Édition > Rechercher dans la barre d'outils de votre navigateur), et tapez le nom de la langue que vous cherchez.

Liste abrégéeModifier

Répartition mondiale des langues
  •      Langues berbères
  •      Langues tchadiques
  •      Langues couchitiques
  •      Langues sémitiques
  •      Coréen
  •      Langues japoniques
  •      Langues mongoles
  •      Langues toungouses
  •      Langues turques
  •      Langues aborigènes d'Australie
  •      Langues amérindiennes
  •      Langues austroasiatiques
  •      Langues austronésiennes
  •      Basque
  •      Langues caucasiennes
  •      Langues dravidiennes
  •      Langues eskimo-aléoutes
  •      Albanais
  •      Arménien
  •      Langues baltes
  •      Langues celtiques
  •      Langues germaniques
  •      Langues helléniques
  •      Langues indo-aryennes
  •      Langues iraniennes
  •      Langues romanes
  •      Langues slaves
  •      Langues chinoises
  •      Langues tibéto-birmanes
  •      Langues khoïsan
  •      Langues nigéro-congolaises
  •      Langues nilo-sahariennes
  •      Langues ouraliennes
  •      Langues ienisseïennes
  •      Langues tchoukotko-kamtchatkiennes
  •      Langues papoues
  •      Langues Tai-Kadai
  •  
    Les super-familles de langues.

    Les groupes suivants sont classés à part :

    ListeModifier

    Cette liste n'est pas exhaustive.

    Langues dravidiennesModifier

    Ce sont des langues en Inde autres que celles d'origine indo-européenne.

    Dravidien septentrionalModifier

    Dravidien centralModifier

    Dravidien sud-centralModifier

    Dravidien méridionalModifier

    IsolatsModifier

    Langues indo-européennesModifier

    Les langues indo-européennes sont les plus répandues. Elles sont parlées en Europe, en Asie du Nord (Russie), en Iran, en Arménie, en Afghanistan, au Tadjikistan, au Pakistan et dans de nombreuses région de l'Inde, ainsi qu'en Amérique, Afrique et Océanie où leur apparition est toutefois plus récente.

    Langues paléo-balkaniquesModifier

    Ce regroupement surtout géographique comprend un vaste ensemble de langues antiques parlées dans les Balkans et les régions limitrophes. On y rattache l'Albanais, seule langue vivante issue du groupe (du carpien selon les linguistes, mais politiquement, le régime d'Enver Hoxha a promu la théorie protochroniste d'une origine illyrienne, formulée par Zacharie Mayani). Plusieurs langues classées comme paléo-balkaniques auparavant ont été reclassées depuis dans d'autres familles ; restent les suivantes :

    Langues tokhariennesModifier

    Langues anatoliennesModifier

    Langues indo-aryennesModifier

    langues iraniennesModifier

    ArménienModifier

    Langues helléniquesModifier

    AlbanaisModifier

    Langues italiquesModifier

    Certains linguistes rattachent le vénète à ce groupe.

    Langues romanesModifier

    Langues celtiquesModifier

    Le ligure ancien est vu par certains linguistes comme proche des langues celtiques.

    Langues germaniquesModifier

    Langues balto-slavesModifier

    Ce regroupement ne fait pas l'unanimité, certains linguistes considérant les langues baltes et slaves comme deux familles de langues bien distinctes.

    Langues chamito-sémitiquesModifier

    Les langues chamito-sémitiques (nommées aussi afro-asiatiques) sont parlées en Afrique septentrionale et saharienne ainsi qu'au Proche-Orient et au Moyen-Orient.

    Langues berbèresModifier

    Langues berbères du NordModifier
    • Le nafusi, parlé au nord-ouest de la Libye, autrefois considéré comme faisant partie du groupe zénète, en est exclu par les études récentes qui le rattachent au groupe des langues berbères de l'Est
    Langues berbères de l'EstModifier

    Le groupe des langues berbères de l'Est, incluses par Kossmann au sein des langues berbères du Nord dans le cadre d'un continuum dialectal[4], comprend deux sous-groupes[5] :

    Langues touarèguesModifier

    Le groupe des langues touarègues comprend plusieurs parlers généralement proches et mutuellement intelligibles :

    Langues berbères de l'OuestModifier

    Le zenaga (parlé par les Zenagas en Mauritanie et au Sénégal) et le tetserret (parlé au Niger par les Kel Aghlal et les Aït Awari) constituent, malgré la distance qui les sépare, un groupe distinct de parlers berbères. Les deux langues, avec quelques milliers de locuteurs pour chacune, sont considérées comme menacées.

    GuancheModifier

    Le guanche, langue éteinte au XVIIe siècle et autrefois parlée aux îles Canaries, contient un grand nombre d'éléments berbères et y est souvent apparentée. Cette langue demeure toutefois peu documentée et le lien de parenté avec les langues berbères n'est pas établi[4].

    Langues tchadiquesModifier

    Groupe égyptien (éteint)Modifier

    Langues couchitiquesModifier

    Langues omotiquesModifier

    Le positionnement de ces langues est discuté. Elles sont vues, soit comme une sixième branche des langues afro-asiatiques, soit comme le groupe occidental des langues couchitiques.

    Langues sémitiquesModifier

    Langues nilo-sahariennesModifier

    Elles sont parlées en Afrique sub-saharienne : au Tchad, au Soudan, au Niger, au Mali, dans le Nord du Cameroun, en République centrafricaine, au Ghana, au Kenya, en Éthiopie et en Tanzanie.

    Langues nigéro-congolaisesModifier

    Groupe bantouModifier

    Groupe gur/voltaïqueModifier

    Langues kwaModifier

    Langues mandéesModifier

    Langues atlantiques ou ouest-atlantiquesModifier

    Langues adamawa-oubanguiennesModifier

    • tupuri
    • mbum
    • duru

    Langues kordofaniennesModifier

    AutresModifier

    Langues khoïsanModifier

    Elles sont parlées en Afrique australe, notamment par les Bochimans et les Khoïkhoï.

    Les langues tuu ont fait partie de cette catégorie, mais cette classification est aujourd'hui obsolète.

    Langues caucasiennesModifier

    Article détaillé : Langues caucasiennes.

    Le Caucase est une zone de très grande diversité linguistique, et le foyer de trois familles indépendantes de langues non représentées ailleurs et appelées langues caucasiennes au sens strict. Cette appellation n'implique pas de parenté génétique. Par ailleurs, des langues indo-européennes et altaïques sont également parlées dans le Caucase.

    Langues kartvéliennes ou caucasiennes du SudModifier

    Langues abkhazo-adygiennes ou caucasiennes du Nord-OuestModifier

    Langues nakho-daghestaniennes ou caucasiennes du Nord-EstModifier

    Langues ouraliennesModifier

    Elles sont parlées en Europe et en Asie du Nord.

    Langues ienisseïennesModifier

    Elles étaient parlées dans l'est de la Sibérie. Seul subsiste encore le ket.

    Langues tchoukotko-kamtchatkiennesModifier

    Elles sont parlées dans le nord-est de la Sibérie et dans la presqu'île du Kamtchatka, dans l'extrême est de la Russie.

    Langues altaïquesModifier

    L'hypothèse de la famille altaïque reste très largement débattue et non consensuelle[6].

    Elles regrouperaient un total de 558 millions de locuteurs de par le monde et sont essentiellement parlées au Proche et au Moyen-Orient, en Asie centrale et de l'Est et du Nord. Certains linguistes contestent qu'il s'agisse d'un groupe génétique. Depuis les années 1960 des chercheurs y rattachent généralement le coréen et les langues japoniques[7],[8].

    Certains réfutaient auparavant la filiation, d'une part par manque de fiabilité des relations dans le vocabulaire de base—mais celles-ci furent consolidées en 2004[9]—et d'autre part à cause de la plus grande simplicité du japonais—fait qui a reçu une explication en 2008[10].

    Langues coréennesModifier

    Langues japoniquesModifier

    Parlées dans l'archipel japonais et les îles Ryūkyū. Certains linguistes les rapprochent des langues altaïques et les indices sont de plus en plus nombreux (voir l'entête de langues Altaïques).

    Langues mongolesModifier

    Langues toungousesModifier

    Langues turquesModifier

    Langues sino-tibétainesModifier

    Elles sont essentiellement parlées en Asie de l'Est et du Sud-Est. Selon les linguistes Joseph Greenberg et Merritt Ruhlen, elles constituent le groupe de langues parlées par le plus grand nombre de locuteurs au sein de la macro-famille linguistique des langues dené-caucasiennes. Le terme de "langues sino-tibétaines" est sujet à controverse. L'origine de l'écriture tibétaine remonte à Songtsen Gampo (né vers 609-613~mort en 650) qui fut le 33e roi du Tibet. Songtsen Gampo envoya en Inde des Tibétains pour y étudier le sanskrit. Le ministre Thonmi Sambhota créée l’écriture tibétaine à partir d'un alphabet de l'Inde du nord, probablement le Brahmi, ancêtre d'un certain nombre d'alphabets comme le devanāgarī, le Gujarati ou le Bengali.

    Langues chinoisesModifier

    Langues tibéto-birmanesModifier

    Langues tai-kadaiModifier

    Les langues tai-kadai sont classées en trois branches[11] :

    Langues hmong-mienModifier

    Également appelées miao-yao, elles sont parlées essentiellement en Asie du Sud-Est. On distingue trois groupes : Dans la classification chinoise établie par les linguistes Wang, Mao, Meng et Zheng, le hmong se répartit en branches[13] :

    Dans la classification chinoise établie par les linguistes Wang, Mao, Meng et Zheng, le mien se répartit en trois branches[13] :

    Langues austroasiatiquesModifier

    Elles sont parlées essentiellement en Asie du Sud-Est.

    Langues asliennesModifier

    Il s'agit des langues parlées par une partie des populations aborigènes de la péninsule malaise, appelées officiellement Orang Asli (« gens des origines » en malais).

    Langues môn-khmerModifier

    Langues mundaModifier

    Langues austronésiennesModifier

    Elles sont parlées à Taïwan, en Asie du Sud-Est, dans l'océan Pacifique et à Madagascar et Mayotte.

    Langues formosanesModifier

    Il s'agit des langues des aborigènes de Taïwan.

    Langues malayo-polynésiennesModifier

    Langues papouesModifier

    Ces langues, très nombreuses, sont parlées en Nouvelle-Guinée et dans les îles proches. Leur classification interne, encore mal établie, ne fait pas l'objet d'un consensus. Une hypothèse propose de rassembler nombre de familles de langues papoues dans une famille de trans-nouvelle-guinée, mais l'inclusion de plusieurs familles reste controversée. Plusieurs langues papoues restent des langues isolées ou non classées.

    Langues de Trans-Nouvelle-GuinéeModifier

    Langues anganesModifier
    • simbari
    • baruya
    • ampale
    • kawacha
    • kamasa
    • yagwoia
    • ankave
    • ivori
    • lohiki
    • menya
    • kapau
    • angaataha
    Langues asmat-kamoroModifier
    • iria-asienara
    • kamoro
    • sempan
    • asmat
    Langues binandéréennesModifier
    • suena
    • yekora
    • zia
    • binandere
    • ambasi
    • aeka
    • orokaiva
    • hunjara
    • notu
    • yega
    • gaina
    • baruga
    • dogoro
    • korafe
    Langues chimbuModifier
    Langues daniModifier
    • dani de Grand Valley
    • dani de l'Ouest
    • ngalik du Nord (ou yaly)
    • ngalik du Sud
    • nduga
    • wano
    Langues elemanModifier
    • toaripi
    • uraipi
    • opao
    • keuru
    • orokolo
    Langues enganesModifier
    • enga
    • nete
    • iniai
    • ipili
    • huli
    • mendi
    • kewa
    • sau
    Langues goilalanesModifier
    Langues kainantu-gorokanesModifier
    Langues koiarianesModifier
    • koita
    • koiari
    • mountain koiari
    • barai
    • ömie
    • managalasi
    Langues grand awyuModifier
    • sawuy
    • siyagha-yenimu
    • pisa
    • aghu
    • airo-sumagaxe
    • wambon
    • kaeti
    • wangom
    • kotogüt
    Langues mekModifier
    • langues mek de l'Est
      • eipomek
      • ketengban
      • una
    • langues mek de l'Ouest
      • korapun-bromley
      • korupun-sela
      • kosarek yale
      • nalca
      • nipsan
    langues ok-oksapminModifier
    • langues ok-oksapmin
      • groupe des langues ok
        • sous-groupe kwer-kopkaka-burumakok
          • kopkaka
            • sous-groupe kwer-burumakok
              • burumakok
              • kwer
        • sous-groupe ok des basses terres
        • sous-groupe ok des montagnes
        • sous-groupe ngalum
          • sous-groupe tangko-nakai
            • nakai
            • tangko
      • oksapmin
    Langues madangModifier
    • langues adelbert du Sud
    • langues de la côte de rai
    • langues kalam
    • langues croisilles
      • amaimon
      • groupe dimir-malas : dimir, malas
      • groupe kumilan : bepour, brem, mauwake, moere, musar
      • groupe mabuso
        • sous-groupe gum : amele, bau, gumalu
          • sous-groupe panim-isebe : isebe, panim
        • sihan
        • sous-groupe hanseman : bagupi, baimak, gal, garus, matepi, mawan, nake, nobonob, rapting, rempi, saruga
          • sous-groupe silopi-utu : silopi, utu
          • wagi
          • sous-groupe wamas-samosa-murupi-mosimo : mosimo, murupi, samosa, wamas
          • yoidik
        • kare
        • sous-groupe kokon : girawa, kein, munit
      • groupe mugil-kaukombaran
      • groupe numugenan
        • usan
        • sous-groupe yaben-bilakura : bilakura, yaben
        • sous-groupe yarawata-parawen-ukuriguma : parawen, ukuriguma, yarawata
      • groupe tibor-omosa
        • sous-groupe omosan : kobol, pal
        • sous-groupe tiboran : kowaki, mawak, pamosu, wanambre
    • langues kowanes
    Langues Wissel LakesModifier

    Langues trans-nouvelle-guinée controverséesModifier

    Langues awin-paModifier
    • aekyom
    • pare
    Langues bird's head du SudModifier
    • groupe bird's head du Sud-Ouest : arandai, kemberano, kokoda
    • kaburi
    • kais
    • puragi
    Langues bomberai de l'OuestModifier
    • karas
    • groupe noyau du bomberai de l'Ouest : baham, iha
    Langues daganesModifier
    • daga
    • dima
    • ginuman
    • kanasi
    • maiwa
    • mapena
    • onjob
    • turaka
    • umanakaina
    Langues gogodala-sukiModifier
    • suki
    • gogodala
    Langues goilalanesModifier
    Langues inanwatanesModifier
    • duriankere
    • suabo
    Langues kayagarModifier
    • atohwaim (kaugat)
    • groupe kaygir-tamagario : kayagar, tamagario
    Langues kiwaianesModifier
    Langues koiarianesModifier
    • koita
    • koiari
    • koiari des montagnes
    • barai
    • ömie
    • managalasi
    Langues konda-yahadianModifier
    • konda
    • yahadian
    Langues kwaleanesModifier
    • groupe humene-kwale : humene, uare
    • mulaha
    Langues mailuanesModifier
    Langues manubaranesModifier
    Langues marindModifier
    • Boazi
    • Zimakani
    • Marind
    • Bian
    • Yaqay
    • Warkai
    Langues mombumModifier
    • koneraw
    • mombum (komelom)
    Langues strickland de l'EstModifier
    • fembe
    • konai
    • groupe kubo-samo-bibo : gobasi, kubo, samo
    • odoodee
    Langues teberanesModifier
    • dadibi
    • folopa
    Langues tirioModifier
    Langues yarebanesModifier

    Autres familles de langues papouesModifier

    Langues amto-musanesModifier
    Langues arafundiModifier
    Langues bird's head de l'OuestModifier
    • groupe seget-moi
      • moi
      • seget
    • groupe bird's head du Sud-Ouest
      • kalabra
      • moraid
      • tehit
    Langues bird's head de l'EstModifier
    • manikion
    • groupe meax
      • meyah
      • moskona
    Langues bulaka riverModifier
    Langues fasModifier
    Langues de la frontièreModifier
    Langues kwomtariModifier
    Langues lower sepik-ramuModifier
    • groupe des langues agoan
      • abu
      • gorovu
    • ambakich
    • groupe des langues lower sepik
      • angoram
      • chambri
      • sous-groupe karawarian
      • sous-groupe nor
    • groupe des langues ramu
      • sous-groupe annaberg
        • sous groupe aian
          • aiome
          • anor
        • rao
      • sous-groupe ataitan
        • andarum
        • tanguat
        • sous-groupe tangu-igom
          • kanggape
          • tanggu
      • sous-groupe lower ramu
        • sous-groupe kire-mikarew
          • kire
          • mikarewan
            • aruamu
            • sepen
        • sous-groupe WAG
          • borei
          • bosngun-awar
            • awar
            • bosngun
          • watam-kaian
      • sous-groupe tamolan
        • breri-romkun
          • breri
          • romkun
        • igana
        • itutang-midsivindi-akrukai
          • akrukay
          • inapang
          • kominimung
    Langues mairasiModifier
    Langues morehead-maroModifier
    • groupe kanum
      • sous-groupe ngkrn-ngkantr
        • ngkantr
          • kanum bädi
          • kanum ngkâlmpw
        • kanum sota
      • kanum smärky
    • groupe Morehead-Maro
      • sous-groupe nambu
        • nama
        • namat
        • nambo
        • namo
        • neme
        • nen
      • groupe tonda
        • arammba
        • blafe
        • guntai
        • rema
        • wara-kancha
          • kunja
          • wara
      • yei
    Langues nduModifier
    • ngala
    • groupe du noyau ndu
      • sous-groupe ambulas-hanga hundi
      • boikin
      • manambu
      • sous-groupe sawosique
        • sous-groupe bundi-gaikundi
          • burui
          • gaikundi
        • koiwat
        • sous-groupe sawos
        • sengo
      • yelogu
    Langues senagiModifier
    Langues sentaniModifier
    • demta
    • groupe du noyau sentani
      • nafri
      • sentani
      • tabla
    Langues sepikModifier
    • abau
    • amal
    • groupe des langues iwam-wogamus
    • groupe des langues nukuma
    • groupe des langues ram
    • groupe des langues sepik des collines
      • groupe des langues sepik des collines central
        • sous-groupe bahinemique : bahinemo, berinomo, nigilu, wagu
        • sous-groupe du noyau sepik des collines central
          • bisis
          • sous-groupe kapriman-watakataui : kapriman, watakataui
          • mari
          • sumariup
      • groupe des langues sepik des collines de l'Est
      • groupe des langues sepik des collines de l'Ouest
        • sous-groupe hewa-paka : hewa, niksek, piame
        • saniyo-hiyewe
    • groupe des langues tama
      • groupe des langues mayo-pasi
        • yessan-mayo
        • sous-groupe yimin-bel : ayi, kalou, pasi
      • groupe des langues mehek-pahi
        • mehek
        • pahi
    • groupe des langues yellow river
      • ak
      • awun
      • namia
    Langues skoModifier
    Langues torricelliModifier
    Langues yawaModifier

    Langues aborigènes d'AustralieModifier

    Langues eskimo-aléoutes ou eskaléoutesModifier

    Elles sont parlées dans les régions arctiques de l'Amérique du Nord et de la péninsule tchouktche.

    Langues amérindiennesModifier

    Langues na-denéModifier

     
    Familles de langues amérindiennes et isolats en Amérique du Nord

    Elles sont parlées en Amérique du Nord.

    Langues uto-aztèquesModifier

    Elles sont parlées dans l'Ouest des États-Unis et au Mexique.

    Langues kiowa-tanoanesModifier

    Elles sont parlée dans le Sud-Ouest des États-Unis, notamment par les peuples pueblos. Une hypothèse les relie aux langues uto-aztèques.

    Langues algiquesModifier

    Elles sont parlées en Amérique du Nord.

    Le wiyot et yurok sont parfois rassemblés dans un groupe ritwain. Cette hypothèse est contestée.

    Langues caddoanesModifier

    Elles sont parlées en Amérique du Nord.

    Langues siouanesModifier

    Elles sont parlées en Amérique du Nord.

    Langues iroquoiennesModifier

    Elles sont parlées en Amérique du Nord.

    Langues hokanesModifier

    L'appartenance des différentes familles de langues au groupe hokan n'est pas parfaitement prouvée.

    Langues shastanesModifier
    YanaModifier
    Langues tequistlatèquesModifier
    KarukModifier
    ChimarikoModifier
    Langues pomoModifier
    WashoModifier
    EsselenModifier
    SalinanModifier
    Langues chumashModifier
    Langues yumanesModifier

    Langues oto-manguesModifier

    Langues oto-mangues estModifier
    • langues popolocas :
    • langues zapotèques :
      • chatino :
        • de la Zona Alta Occidental
        • de Lacaho-Yolotepec
        • de la Zona Alta Oriental
        • de Zacatepec
        • de Zenzontepec
      • papabuco
      • soltèque
      • zapotèque
        • de Aloapam
        • d'Amatlan
        • d'Asuncion Mixtepec
        • d'Ayoquesco
        • de Cajonos
        • de Chichicapan
        • de Choapan
        • de Coatecas
        • de Coatlan
        • d'El Alto
        • d'Elotepec
        • de Gueva de Humboldt
        • de Güila
        • de l'Isthme
        • de Lachiguiri
        • de Lachirioag
        • de Lachixio
        • de Loxicha
        • de Mazaltepec
        • de Miahuatlan
        • de Mitla
        • de Mixtepec
        • d'Ocotlan
        • d'Ozoltepec
        • de Petapa
        • de Quiavicuzas
        • de Quioquitani Quieri
        • de Rincon
        • de San Augustin
        • de San Baltazar Loxicha
        • de San Juan Guelivia
        • de San Pedro Quiatoni
        • de San Vicente Coatlan
        • de Santa Catarin Albarradas
        • de Santa Inés Yatzechi
        • de Quiegolani
        • de Santiago Lapaguia
        • de Santiago Xanica
        • de San Domingo Albarradas
        • de la Sierra Juarez
        • dialecte du sud d'Ixtlan
        • dialecte du sud de Rincon
        • de Tabaa
        • de Tejalapan
        • de Texmelucan
        • de Tilquiapan
        • de Tlacolulita
        • de Tomachapan
        • de Xadani
        • de Xanaguia
        • de Yalalag
        • de Yareni
        • de Yatee
        • de Yatzachi
        • de Yautepec
        • de Zaachila
        • de Zaniza
        • de Zoogocho
    • amuzgo :
      • du nord
      • du sud
      • d'Oaxaca
      • d'Ipalapa
    • Langues mixtèques :
      • mixtèque :
        • d'Alacatlatzala
        • d'Alcozauca
        • d'Amoltepec
        • d'Apasco-Apoala
        • d'Atatlahuca
        • d'Ayutla
        • de Cacaloxtepec
        • de Chayuco
        • de Chazumba
        • de Chigmecatitlan
        • de Coatzospan
        • de Cuyamecalco
        • de Diuxi-Tilantongo
        • de Huitepec
        • d'Itundujia
        • d'Ixtayutla
        • de Jamiltepec
        • de Juxtlahuaca
        • de Magdalena Peñasco
        • de Metlatonoc
        • de Mitlatongo
        • de Mixtepec
        • du nord de Tlaxiaco
        • du nord-ouest d'Oaxaca
        • d'Ocotepec
        • de l'ouest de Juxtlahuaca
        • de Peñoles
        • de Pinotepa Nacional
        • de San Juan Colorado
        • de San Juan Teita
        • de San Miguel el Grande
        • de San Miguel Piedras
        • de Santa Lucia Monteverde
        • de Santa Maria Zacatepec
        • de Salacayoapan
        • de Sindihui
        • de Sinicahua
        • du sud de Nochixtlan
        • du sud de Puebla
        • du sud de Tlaxiaco
        • de Soyaltepec
        • de Tacahua
        • de Tamazola
        • mixtèque de Tezoatlán
        • de Tidaa
        • de Tijaltepec
        • de Tlazoyaltepec
        • de Tututepec
        • de Yoloxochitl
        • de Yosondua
        • de Yucuañe
        • de Yutanduchi
      • cuicatèque
      • trique :
        • de San Juan Copala
        • de la Media
        • de la Alta
        • de la Baja
    Langues oto-mangue ouestModifier

    Langues totonaquesModifier

    (parfois rattachées aux langues maya)

    • totonaque :
      • de Coyutla
      • de Mata-Cohuitlan
      • des Hautes-terres
      • d'Ozumatlan
      • de Papantla
      • de Necaxa
      • de Xicotepec
      • de Misantla
    • tepehua :
      • de Huehuetla
      • de Pisaflores
      • de Tlachichilco

    Langues mayasModifier

    Langues pénutiennesModifier

    L'appartenance des différentes familles de langues au groupe pénutien n'est pas parfaitement prouvée.

    Langues wintuanesModifier
    Langues maiduanesModifier
    Langues miwokModifier
    Langues costanoanesModifier
    Langues yokutsModifier
    Langues pénutiennes de l'OregonModifier
    Langues pénutiennes des PlateauxModifier
    Langues tsimshianiquesModifier

    Langues wakashanesModifier

    Langues salishennesModifier

    Langues barbacoanesModifier

    guambiano, totoro, awa pit, tsafiqui, cayapa

    Langues tupiModifier

    Elles sont parlées en Amérique du Sud, en Amazonie et rassemblent dix familles de langues.

    Langues tupi-guaraniModifier
    Langues mundurukuModifier
    Langues mawéModifier
    Langues jurunaModifier
    Langues awetiModifier
    Langues mondéModifier
    Langues ramaramaModifier
    Langues arikémModifier
    Langues puruboráModifier
    Langues tupariModifier

    Autres, à classer:

    Langues arawanesModifier

    Langues arawakiennesModifier

    Langues pano-tacananesModifier

    Langues panoanesModifier
    Langues tacananesModifier

    Langues tucanoanesModifier

    Langues yanomamiModifier

    Langues waykuruanesModifier

    Langues witotoanesModifier

    Pidgins et créolesModifier

    Autres langues, isolats et familles de langues non classéesModifier

    Langues des signesModifier

    Ce sont des langues gestuelles dont la structure iconique et spatiale les distingue des langues orales sur le plan grammatical. La plupart sont utilisées pour la communication avec les personnes sourdes ou malentendantes, ces langues ont été classées par familles selon la langue des signes qui est leur « ancêtre » principal (il existe de nombreux cas de métissage avec les langues utilisées dans les mêmes régions géographique et des phénomènes de créolisation, faisant évoluer les langues des signes). Une classification a été établie par Anderson et Peterson en 1979[16], qui a été reprise par Henri Wittmann en 1991[17]. Cette dernière propose la liste de familles suivante :

    On peut ajouter à cette liste la famille de la langue des signes arabe dont les langues n'ont pas été traitées par Wittmann.

    Il existe aussi plusieurs langues des signes « auxiliaires », qui sont utilisées par des personnes entendantes lorsque l'usage du langage parlé n'est pas possible (utilisation de mots tabous, vœu de silence, signaux militaires, etc.) ou même dans un but artistique et symbolique (mudrā).

    Langues construitesModifier

    Langue auxiliaire internationaleModifier

    Langues imaginairesModifier

    Notes et référencesModifier

    1. L’espéranto, par son vocabulaire et sa phonologie, présente toutes les caractéristiques d'une langue indo-européenne à part entière. Cependant, sa structure le rapproche des langues agglutinantes et son invariabilité des langues isolantes tel le chinois.[réf. nécessaire] Par ailleurs, d'un point de vue strictement généalogique, il est difficile de ne pas faire dériver du français les « créoles à base lexicale française » qui n'empruntent pratiquement aucun mot à d'autres langues que la variété de français parlé à l'époque de leur création, dont toutes les « briques grammaticales » sont empruntées à cette même variété et qui sont intercompréhensibles de l'Océan Indien à la quasi-totalité des Antilles (à l'exception notable du parler du Cap-Haïtien).
    2. Après une éclipse entre 2007 et 2010, le poitevin-saintongeais réapparaît dans la liste des langues de France, langues d'oïl, au début de 2010, dans le site web de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France (DGLFLF), service du Ministère de la Culture, sous le libellé « poitevin-saintongeais [dans ses deux variétés : poitevin et saintongeais] ».
    3. Ludwig Erich Schmitt (Hrsg.): Germanische Dialektologie. Franz Steiner, Wiesbaden 1968,p. 143
    4. a et b Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Kossmann_Prelim_p1_6
    5. Maarten Kossmann, « Essai sur la phonologie du proto-berbère », Rüdiger Köppe (1999), p. 61
    6. (en) Stefan Georg, Peter A. Michalove, Alexis Manaster Ramer et Paul J. Sidwell, « Telling general linguists about Altaic », Journal of Linguistics, Cambridge, Cambridge University Press, vol. 35, no 1,‎ , p. 65-98 (ISSN 0022-2267, lire en ligne).
    7. Telling general linguists about Altaic, Journal of Linguistics (1999), 35 : 65-98 Cambridge University Press
    8. Stratification in the peopling of China: how far does the linguistic evidence match genetics and archaeology? In; Sanchez-Mazas, Blench, Ross, Lin & Pejros eds. Human migrations in continental East Asia and Taiwan: genetic, linguistic and archaeological evidence. 2008. Taylor & Francis
    9. Swadesh 100 on Japanese, Korean and Altaic par Martine Robbets, Université de Tokyo
    10. (en) If japanese is altaic, how can it be so simple? par Martine Robbets, Université de Tokyo
    11. Anthony Diller, 2008, p. 7. Introduction, dans The Tai-Kadai Languages (éditeurs, Anthony Van Nostrand Diller, Jerold A. Edmondson, Yongxian Luo), pp. 3-7, Londres, Routledge.
    12. Edmondson 2008, p. 653. Kra or Kadai Languages, dans The Tai-Kadai Languages (éditeurs, Anthony Van Nostrand Diller, Jerold A. Edmondson, Yongxian Luo), pp. 653-670, Londres, Routledge.
    13. a et b Classification dans Niederer 1998, p. 54.
    14. Classification de Meng 2001, p. 3.
    15. Classification de Mao et Li 2007, p. 233.
    16. Anderson et Peterson 1979
    17. Wittmann 1991

    Sources bibliographiquesModifier

    AnnexesModifier