Ouvrir le menu principal


Nombre de locuteurs locuteurs natifs

Le haut alémanique est un dialecte de l’alémanique parlé dans le Voralberg, l’État fédéré le plus occidental de l’Autriche, à la frontière avec la Suisse et le Liechtenstein.

Aire linguistiqueModifier

Les dialectes du haut alémanique sont parlés au Liechtenstein et dans la majeure partie de la Suisse alémanique (plateau suisse), à l’exception des dialectes de l'alémanique supérieur des Alpes suisses et du dialecte bas alémanique (bâlois) au nord-ouest.

Par conséquent, le haut alémanique ne doit pas être confondu avec le terme « suisse allemand », qui désigne tous les dialectes alémaniques de la Suisse par opposition à la variante suisse de l’allemand standard, la langue littéraire de la Suisse alémanique diglossique.

En Allemagne, les dialectes haut-alémaniques sont parlés dans le sud du Bade-Wurtemberg, à savoir le Markgräflerland et dans la zone adjacente au sud de Fribourg-en-Brisgau jusqu'à la Forêt-Noire (Schönau). Ils sont également parlés dans le sud du Sundgau, au-delà du Rhin supérieur, qui fait partie de l'Alsace, en France. Dans le Vorarlberg, en Autriche occidentale, une forme de haut alémanique est également parlée autour du Rheintal.

SubdivisionsModifier

Le haut alémanique est traditionnellement subdivisé en une région linguistique orientale et une région linguistique occidentale (Sprachraum), marquée par la ligne Brünig-Napf-Reuss, qui traverse les cantons d’Aargau et de Lucerne.

Le haut alémanique oriental comprend le zurichois, le lucernois et les dialectes de la Suisse orientale.

Le haut alémanique occidental comprend le bernois, les dialectes allemands de Soleure et de Fribourg, ainsi que la plupart des dialectes d’Argovie et du nord du canton de Lucerne.

CaractéristiquesModifier

La particularité des dialectes du haut alémanique est l'achèvement de la mutation consonnantique du haut allemand, par exemple chalt [xalt] « froid » par opposition au bas alémanique et l'allemand standard kalt [kʰalt].

RéférencesModifier