Langue imaginaire

langue construite conçue pour le plaisir esthétique

Le développement des œuvres de fiction, notamment dans le domaine de la science-fiction et du fantastique, a conduit à la création par les auteurs de langues imaginaires. On peut citer quelques exemples célèbres, tels que le novlangue dans 1984 de George Orwell, les langues elfiques (quenya et sindarin) dans les ouvrages de J. R. R. Tolkien ayant pour cadre l'univers de la Terre du Milieu, ou encore le klingon dans Star Trek.

Origines de créations de langues imaginairesModifier

Œuvres utilisant des langues construitesModifier

Dans la série de livres Le Trône de fer par exemple, le dothraki est une langue imaginaire, tout comme l'est l'elfique, une langue inventée par J. R. R. Tolkien pour les sagas Le Seigneur Des Anneaux et Le Hobbit. Tolkien a créé plusieurs langues elfiques, dont les plus connues sont le quenya (haut-elfique) et le sindarin (gris elfique).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier