Paiwan (langue)

langue formosane

Le paiwan est la langue parlée par le peuple Paiwan originaire de Taïwan. C'est un groupe de dialectes rattaché à la famille des langues austronésiennes, dans le sous-groupe des langues formosanes.

Paiwan
Pays Taïwan
Région Sud
Nombre de locuteurs 66 100 (2002)
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 pwn
IETF pwn

Localisation géographiqueModifier

Le paiwan est parlée dans l'extrémité sud de l'île de Formose. Le nombre de locuteurs est estimé à 66 000[1].

ClassificationModifier

 
Distribution des langues formosanes. La région où le paiwan est parlé est représentée en rouge foncé.

Le paiwan fait partie de la famille des langues austronésiennes qui regroupe plus de 1 200 langues et qui est parlée dans une aire allant de Taïwan à la Nouvelle-Zélande et de Hawaii et l’île de Pâques jusqu'à Madagascar.

Il faut distinguer le paiwan des langues paiwaniques » qui sont au nombre de deux :

  • le papora, qui est une langue éteinte,
  • Le kulon, qui en 2000, n'avait plus qu'un seul locuteur, alors âgé de 86 ans[2].

DialectesModifier

Le paiwan compte trois dialectes dénommés selon leur répartition géographique : un dialecte septentrional, un dialecte central et un dialecte méridional. Ils se différencient dans leur phonologie. Exemples[3] :

  • sang : djamuq (central et méridional); damu’ (septentrional).
  • jouer : kivangvang (central et septentrional) ; ’ivangvang (méridional).

ÉcritureModifier

Comme les autres langues minoritaires de Taïwan, le paiwan est doté d'une écriture basée sur l'alphabet latin.

Notes et référencesModifier

  1. Chen 2009, p.194.
  2. Li Jen-Kuei, 2000[précision nécessaire]
  3. Chen 2009, p.198.

SourcesModifier

  • (en) Chun-Mei Chen, « Documenting Paiwan phonology: issues in segments and non-stress prosodic features », Concentric: Studies in Linguistics, vol. 35, no 2,‎ , p. 193–223 (lire en ligne).
  • (en) Raleigh Ferrell, Paiwan dictionary, Canberra, Department of Linguistics, Research School of Pacific Studies, Australian National University, coll. « Pacific Lingustics / C » (no 73), (lire en ligne).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :