Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Avar.

Avar
Авар мацӏ (Avar maⱬ)
Магӏарул мацӏ (Maⱨarul maⱬ)
Pays Russie, Azerbaïdjan, Géorgie
Région Daghestan du Sud
Originaire de Balakən, Zaqatala (raion), Kakhétie, Tchétchénie et Daghestan
Nombre de locuteurs Russie : 715 000 (2010)[1]
Azerbaïdjan : 46 600 (2011)[1]
Géorgie : 2 000 (2015)[1]
Total : 766 500[1]
Typologie accentuelle
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-1 av
ISO 639-2 ava
ISO 639-3 ava
Étendue langue individuelle
Type langue vivante
IETF av
WALS ava
Glottolog avar1256

L'avar (désigné магӀарул мацӀ [maʕarul maʦʼ] « langue des montagnes » ou Авар мацӀ « langue avar ») est une langue caucasienne de la famille nakho-daghestanienne parlé par les Avars.

Il est principalement parlé dans les parties est et sud du Daghestan et dans la région du Zakatala en Azerbaïdjan. Certaines Avars vivent également dans d'autres régions de Russie, en Géorgie, au Kazakhstan, en Jordanie et en Turquie. L'avar est parlé par 766 500 personnes[1].

Sommaire

DialectesModifier

Il existe de nombreux dialectes.

Selon EthnologueModifier

Ethnologue les classe de cette façon[1] :

  • avar du Nord (avar andien, bolmats, khunzakh, salatav, unkratl) ;
  • avar du Sud-Ouest (batlukh, hid kaxib, hid keleb) ;
  • avar du Sud-Est (andalal, andalal shulanin, andalal untib) ;
  • antsukh (ancux) ;
  • qarakh (bacadin, karakh) ;
  • qusur ;
  • zaqatal (char).

Ethnologue indique également que les dialectes de l'antsukh, du qarakh, de l'andalal et du batlukh pourraient être des langues distinctes.

Selon GlottologModifier

Le classement de Glottolog est un peu différent[2] :

  • ancux
  • andalal-gxdatl
  • bacadin
  • batlux
  • hid
  • karax
  • kaxib
  • keleb
  • kunzakh
  • salatav
  • shulanin
  • untib
  • zakataly
  • zaqatala

DifférencesModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

On peut citer en exemple un petit problème de compréhension entre bergers de groupes dialectaux différents : le « mouton » se dit : чахъу (čaq̄u) en avar, гІиял (ʿijal) en batlux, гІи (ʿi) en hid, небгал (nebgal) en andalal, боцІи (bo.ci) en antsux, лемаг (lemag) en karax, гІийал (ʿijal) en kusur et гІаялжо (ʿajalžo) en zaqatal.

Lorsqu'un karax parle de « mouton », l'avar comprend « brebis » et lorsque celui-ci parle de mouton, les andalal, antsux, karax et zaqatal entendent « brebis ». Cas semblable pour un hid qui aurait affaire à un batlux, un kusur et à certains sous-dialectes karax car en hid « mouton » et « brebis » ne sont pas différenciés.

ExemplesModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
français avar en alphabet cyrillique avar en alphabet latin
Bonjour ВорчӀами Worčʼami
Que faites-vous ? Щиб хӀал бугеб? Ššib ħal bugeb?
Quel est votre nom ? Дуда цӀар щиб? Duda cʼar ššib?
Quel âge avez-vous ? Чан сон дур бугеб? Čan son dur bugeb?
Où allez-vous ? Киве мун унев вугев? Kiwe mun unew wugew?
Désolé ! ТӀаса лъугьа! Tʼasa łuha!
Ils construisent la route. Гьез нух гьабулеб буго Hez nux habuleb bugo

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier