Kpèllé (langue)

langue

Kpèllè, guerzé
Kpɛlɛwoo
Pays Liberia, Guinée
Nombre de locuteurs 800 000 en 1991[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2 kpe
ISO 639-3 kpe
ISO 639-3 gkp – kpèllè de Guinée
xpe – kpèllè du Liberia
knu – kono
IETF kpe

Le kpèllé, aussi écrit kpèlè, kpellé ou kpelle, aussi appelé guerzé, est une langue mandée parlée notamment au Libéria et dans le sud de la Guinée, notamment à Nzérékoré et à Yomou.

Elle est parlée par les Kpèllés.

ClassificationModifier

Locuteur du kpèllé enregistré au Liberia.

Selon Valentin Vydrin, le kpèllé est un continuum linguistique[2].

ÉcritureModifier

Le kpèllé est écrit avec des alphabets latins différents en Guinée et au Liberia. Il est auss Il a aussi été écrit avec le syllabaire kpelle dans les années 1930 et 1940.


Alphabet latin kpèllé (Guinée)Modifier

En Guinée, l’alphabet national guinéen défini les règles d’orthographe du kpèllé. Celui-ci est publié en 1976 par l’Académie des langues pour le kpèllé et d’autres langues guinéennes. Un version harmonisée avec l’alphabet africain de référence est publiée en 1989.

Lettres de l’alphabet (Guinée)[3]
1989[4] a b ɓ e ə ɛ d f g ɠ gb gw h hw i j j k kp kw l m n nw ɲ ŋ o ɔ p r s t u v w y z
1976[5] a b bh e ë è d f g gh gb gw h hw i j dy k kp kw l m n nw ny nh o ö p r s t u v w y z

La nasalisation était indiquée en suivant la voyelle nasale de la lettre n : ‹ an, èn, ön, in, un › dans l’orthographe de 1976. Après la réforme de 1989, la nasalisation d’une voyelle est indiquée à l’aide d’un tilde sur cette voyelle : ‹ ã, ɛ̃, ɔ̃, ĩ, ũ ›.

Dans l’orthographe de 1989, les tons sont indiqués :

  • avec l’accent aigu pour le ton haut : ‹ á, é, ɛ́, í, ó, ɔ́, ú › ;
  • avec l’accent grave pour le ton bas : ‹ à, è, ɛ̀, ì, ò, ɔ̀, ù › ;
  • avec le circonflexe pour le ton haut-bas : ‹ â, ê, ɛ̂, î, ô, ɔ̂, û ›.

Alphabet latin kpèllé (Liberia)Modifier

Lettres de l’alphabet (Liberia)[6]
a b ɓ d e ɛ f g gb ɣ i k kp l m n ny ŋ o ɔ p r s t u v w y z

La nasalisation est indiuée à l’aide du tilde sur la voyelle nasale : ‹ ã, ẽ, ɛ̃, ĩ, ɔ̃, ũ ›.

Les tons sont indiqués à l’aide d’accents :

  • l’accent aigu pour le ton haut : ‹ á, é, ɛ́, í, ó, ɔ́, ú › ;
  • l’absence d’accent pour le ton moyen : ‹ a, e, ɛ, i, o, ɔ, u › ;
  • l’accent grave pour le ton bas : ‹ à, è, ɛ̀, ì, ò, ɔ̀, ù › ;
  • l’accent circonflexe pour le ton haut-bas ou moyen-haut-bas : ‹ â, ê, ɛ̂, î, ô, ɔ̂, û ›.


Notes et référencesModifier

  1. (en) Fiche langue[kpe]dans la base de données linguistique Ethnologue.
  2. Konoshenko 2008
  3. « Langue : kpɛlɛwoo », sur Systèmes alphabétiques des langues africaines
  4. Institut de recherches linguistiques appliquées [2015].
  5. Académie des langues 1976.
  6. « Langue : kpelle », sur Systèmes alphabétiques des langues africaines

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Académie des langues, République de Guinée, Alphabet national des langues de la République de Guinée,
  • Institut de recherches linguistiques appliquées, Le nouvel alphabet des langues guinéennes, Conakry, Institut de recherches linguistiques appliquées, [2015]
  • (en) Maria Konoshenko, « Tonal systems in three dialects of the Kpelle Language », Mandenkan, no 44,‎ , p. 21-42 (lire en ligne)
  • (de) Diedrich Westermann, Die Kpelle-Sprache in Liberia : grammatische Einführung, Texte und Wörterbuch, Reimer, Berlin ; Boysen, Hambourg, 1924
  • (en) John Gay et William Welmers, Mathematics and logic in the Kpelle language. A first course in Kpelle, University of Ibadan, Institute of African Studies, 1971, 184 p.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier