Équipe cycliste Bora-Hansgrohe

équipe cycliste professionnelle allemande (2010-)

L'équipe cycliste Bora-Hansgrohe est une équipe cycliste allemande ayant le statut de WorldTeam depuis 2017. Créée en 2010 sous la forme d'une équipe continentale, elle court entre 2011 et 2016 avec une licence d'équipe continentale professionnelle. L'équipe a notamment remporté le Tour d'Italie en 2022 avec Jai Hindley, ainsi que le championnat du monde en 2017 et Paris-Roubaix en 2018 grâce à Peter Sagan.

Bora-Hansgrohe
Informations
Statuts
Code UCI
APP (de à ), TNE (de à ), BOA (de à ) et BOH (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Discipline
Pays
Création
Saisons
15Voir et modifier les données sur Wikidata
Marque de cycles
Focus (2010)
Simplon (de 2011 à 2012)
Fuji (de 2013 à 2014)
Argon 18 (2015-2017)
Specialized (2017-)
Encadrement
Directeur général
Ralph Denk (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Directeurs sportifs
Enrico Poitschke (depuis )
Christian Pömer (depuis le )
André Schulze (depuis )
Steffen Radochla (depuis )
Ján Valach (depuis )
Jens Zemke (depuis )
Jean-Pierre Heynderickx (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Dénominations
-
NetApp
-
NetApp-Endura
-
Bora-Argon 18
-
Bora-Hansgrohe
à partir du
Red Bull-Bora-Hansgrohe

Histoire de l'équipe

modifier
 

2010 : première saison

modifier

L'équipe est fondée à l'automne 2009 par l'ancien cycliste Ralph Denk, avec le statut d'équipe continentale et une licence allemande. Il recrute deux directeurs sportifs, également d'anciens coureurs : Jens Heppner et Enrico Poitschke. Le sponsor principal est la compagnie américaine d'informatique NetApp. En tant qu'équipe continentale, elle participe aux circuits continentaux de l'UCI, notamment l'UCI Europe Tour. Pour la saison 2010, 15 coureurs sont engagés, dont la moitié sont allemands. L'Autrichien Daniel Schorn obtient trois des cinq victoires de l'équipe.

2011-2016 : une montée progressive de l'équipe

modifier

En 2011, elle obtient une licence d'équipe continentale professionnelle, lui permettant d'être invitée à des courses de l'UCI World Tour. L'équipe compte 19 coureurs et est renforcée par les arrivées de Bartosz Huzarski, Leopold König et Daryl Impey. Elle est invitée sur Paris-Roubaix, le Tour de Suisse et la Vattenfall Cyclassics.

L'équipe est membre du Mouvement pour un cyclisme crédible depuis 2012. Après une année 2011 sans aucun succès, l'équipe se renforce en recrutant Matthias Brändle, Reto Hollenstein, André Schulze et Marcel Wyss. En , elle obtient une wild card pour disputer son premier grand tour en 2012, le Tour d'Italie, ce qui a causé beaucoup de surprise[1]. En mars, elle obtient la première victoire d'importance dans son histoire en réalisant le doublé au général sur la Semaine internationale Coppi et Bartali (Catégorie 2.1) avec Jan Bárta devant Bartosz Huzarski, en plus de gagner le contre-la-montre par équipes. Au Giro, Huzarski et Bárta terminent deuxième d'étape, respectivement sur les 10e et 14e étapes[2],[3]. Bárta termine 65e du classement final. Outre le Giro, le Team NetApp est invitée au Tour des Flandres, Paris-Roubaix et sur la Vattenfall Cyclassics.

 
Leopold König (ici lors du Tour de France 2014) se révèle au sein de l'équipe en 2013

En 2013, elle fusionne avec l'équipe britannique Endura Racing. Elle porte le nom de NetApp-Endura pour une durée de co-sponsoring allant jusqu'à 2014[4]. Alex Sans Vega d'Endura Racing devient l'un des directeurs sportifs de l'équipe. L'effectif 2013 est composée de huit coureurs d'Endura Racing (Iker Camaño, Zakkari Dempster, Russell Downing, René Mandri, Jonathan McEvoy, Erick Rowsell, Scott Thwaites et Paul Voss[5]) et de neuf coureurs du Team NetApp, ainsi que de quatre recrues. Durant cette saison, NetApp-Endura participe pour la première fois au Tour d'Espagne. Leopold König y remporte une étape en montagne et termine neuvième du classement général.

En 2014, elle recrute un jeune sprinteur prometteur Sam Bennett et Tiago Machado. Machado gagne le Tour de Slovénie. Il est également dans les 20 premiers de Liège-Bastogne-Liège (17e) et du Tour de Lombardie (18e). L'équipe dispute son premier Tour de France. Son leader Leopold König en prend la septième place. L'année suivante, il rejoint le Team Sky.

En 2015, elle devient l'équipe Bora-Argon 18, du nom de ses deux nouveaux sponsors principaux : Argon 18, fabricant de cycles canadien et Bora, producteur de tables de cuisson et de systèmes d'extraction de vapeur[6]. La société ABUS apparaît également sur le maillot des coureurs, elle fournit les casques officiels de l'équipe. Il s'agit de la première équipe allemande avec un sponsor principal allemand dans le peloton professionnel depuis 2010. Le directeur de l'équipe, Ralph Denk, espère que le soutien de Bora aidera l'équipe à atteindre son objectif de rejoindre l'UCI World Tour en 2017[7]. L'une de ses recrues, l'Allemand Emanuel Buchmann, décroche le titre national. L'équipe est une nouvelle fois invitée sur le Tour de France.

En 2016, l'équipe participe à Paris-Roubaix. Cette même année, il est annoncé que lors de la saison 2017 l'équipe se nommera dorénavant Bora-Hansgrohe, avec l'arrivée de Hansgrohe. En août, l'équipe qui cherche à rejoindre l'élite mondiale et l'UCI World Tour, officialise le transfert de plusieurs coureurs de la Tinkoff qui disparaît à la fin de la saison 2016, dont notamment le double champion du monde de cyclisme sur route Peter Sagan et le meilleur grimpeur des Tours de France 2014 et 2016, Rafał Majka.

2017-2023 : équipe World Tour de référence

modifier
 
Le champion du monde Peter Sagan lors de sa victoire sur Paris-Roubaix 2018.

À la suite de l'annonce de l'arrivée de Peter Sagan pour un contrat de trois ans à compter de 2017, Specialized Bicycle Components remplace Argon 18 en tant que sponsor de l'équipe, après avoir également signé un contrat de trois ans. Specialized devient le fournisseur de vélo, casques, chaussures, pneus et roues de l'équipe[8]. Au niveau des résultats, la formation allemande réalise la meilleure saison de son histoire : 33 victoires, dont 19 sur l'UCI World Tour. Peter Sagan termine quatrième du classement individuel et Bora huitième du classement par équipes. L'équipe gagne des étapes sur les trois grands tours. Même s'il est exclu rapidement du Tour de France pour avoir provoqué la chute de Mark Cavendish, Sagan remporte une étape du Tour, le Grand Prix cycliste de Québec et devient pour la troisième fois champion du monde (la première fois avec cette équipe). Avec 10 victoires, Sam Bennett s'affirme comme l'un des meilleurs sprinteurs. Le , l'équipe annonce les signatures de Peter Kennaugh et de Daniel Oss pour la saison 2018. Elle recrute également deux grimpeurs Davide Formolo et Felix Großschartner.

La saison 2018 est sur la lancée de l'année précédente. L'équipe compte 33 victoires, dont 21 sur l'UCI World Tour, où elle termine troisième du classement par équipes, la meilleure place de son histoire. La formation allemande bénéficie une nouvelle fois des performances de son leader Peter Sagan qui se classe deuxième du classement individuel avec onze succès, dont Paris-Roubaix, Gand-Wevelgem, ainsi que trois étapes et un sixième maillot vert sur le Tour de France. Le sprinteur Pascal Ackermann se révèle en signant neuf succès, dont six sur le circuit World-Tour et le titre de champion d’Allemagne. L'autre sprinteur Sam Bennett remporte trois étapes sur le Tour d'Italie et trois étapes sur le Tour de Turquie. Jay McCarthy remporte la Cadel Evans Great Ocean Road Race, une classique World Tour. Les coureurs de l'équipe terminent dans le top 10 de chaque classique Monument et obtiennent plusieurs tops 10 sur les courses par étapes, dont la septième place sur le Giro pour Patrick Konrad[9].

En 2019, la formation allemande améliore encore ses résultats, avec 47 succès, dont 31 sur l'UCI World Tour. Elle se classe deuxième meilleure équipe au monde derrière Deceuninck-Quick Step. Les sprinteurs Pascal Ackermann et Sam Bennett obtiennent 13 victoires chacun. Ackermann gagne notamment l'Eschborn-Francfort (une classique World Tour), ainsi que deux étapes et le classement par points du Tour d'Italie, tandis que Bennett s'adjuge onze courses World Tour, dont deux étapes du Tour d'Espagne pour sa dernière saison dans l'équipe. Moins en réussite, Peter Sagan décroche néanmoins une étape et un septième maillot vert (record) sur le Tour de France, alors que Davide Formolo et Maximilian Schachmann se classent respectivement deuxième et troisième de Liège-Bastogne-Liège. Sur les trois grands tours, les coureurs de l'équipe accrochent des places dans les six premiers. Emanuel Buchmann réalise la meilleure performance en se classant quatrième du Tour de France.

L'équipe réussit une nouvelle bonne saison en 2020. Maximilian Schachmann gagne Paris-Nice, se classe troisième des Strade Bianche et septième du Tour de Lombardie où il se fracture la clavicule après avoir été renversé par une voiture dans les derniers kilomètres[10]. Lennard Kämna, transféré à l'intersaison, remporte une étape sur le Critérium du Dauphiné et le Tour de France. Peter Sagan gagne une étape du Tour d'Italie, où Patrick Konrad se classe huitième du général. Sagan se classe quatrième de Milan-San Remo et ne remporte aucune étape du Tour de France et échoue à remporter le maillot vert. Felix Grossschartner termine neuvième du Tour d'Espagne, tandis que les grimpeurs Emanuel Buchmann et Rafal Majka déçoivent sur les grands tours.

Lors de la saison 2021, l'équipe cumule 30 victoires et se classe 7e du classement UCI. Maximilian Schachmann gagne Paris-Nice pour la deuxième année consécutive et termine troisième de l'Amstel Gold Race. Si Pascal Ackermann et Emanuel Buchmann sont en retraits pour différentes raisons, Nils Politt et Patrick Konrad gagnent chaque une étape du Tour de France. Moins en réussite que les années précédentes, Peter Sagan se contente d'une victoire d'étape et du classement par points sur le Tour d'Italie, ainsi que d'une quatrième place sur Milan-San Remo. Au classement général des grands tours, Wilco Kelderman prend la cinquième place du Tour de France et Felix Großschartner se classe dixième du Tour d'Espagne.

En 2022, Bora-Hansgrohe recrute les grimpeurs Jai Hindley, Sergio Higuita et Aleksandr Vlasov, ainsi que son ancien sprinteur Sam Bennett, pour compenser le départ de Peter Sagan, qui était le leader depuis 2017. Cette saison est historique pour l'équipe qui remporte son premier grand tour, grâce à Jai Hindley, vainqueur surprise du Tour d'Italie. La formation allemande totalise 30 succès et une quatrième place au classement UCI. En plus de sa victoire au général, Hindley gagne une étape du Giro et se classe dixième sur le Tour d'Espagne. De son côté Vlasov répond également présent avec cinq succès, dont le classement général du Tour de Romandie. Il est aussi troisième du Tour du Pays basque et de la Flèche wallonne, ainsi que cinquième du Tour de France. Higuita n'est pas en reste avec sa victoire au général du Tour de Catalogne, une deuxième place sur le Tour de Suisse et deux tops 5 sur le Tour de Lombardie et Liège-Bastogne-Liège. Sur les classiques Marco Haller remporte la Cyclassics Hamburg et Sam Bennett gagne Eschborn-Francfort. Ce dernier s'adjuge également deux étapes du Tour d'Espagne et termine troisième de Paris-Tours. Lennard Kämna sauve sa saison en gagnant une étape du Giro.

2024- : arrivée de Red Bull

modifier

En janvier 2024, après validation par les autorités de la concurrence autrichiennes, l'équipe annonce l'arrivée de la marque Red Bull en tant que nouveau partenaire. L'entreprise autrichienne devient actionnaire majoritaire en achetant 51% des parts des sociétés RD Pro Cycling et RD Beteiligungs, des sociétés appartenant au manager général de l'équipe, Ralph Denk[11].

En , l'équipe se sépare de Jens Heppner d'un commun accord[12]. Le nom de Heppner est apparu au sein d'une enquête française, dans laquelle il est accusé de s'être dopé à l'EPO lors du Tour de France 1998[13].

Le , il est annoncé que Ralf Matzka a été contrôlé positif au tamoxifène le (le tamoxifène est un anti-œstrogène qui augmente la production de testostérone). Ralph Denk, le manager de l'équipe, explique que le test positif est probablement dû à la contamination de l'eau et que l'équipe a décidé de ne pas le rendre public pour « protéger l'athlète ». Matzka n'a pas été sanctionné par l'UCI, mais le processus juridique n'est pas encore terminé et son ancienne équipe s'attend à un verdict d'acquittement. L'enquête du bureau du procureur est arrêtée en en raison de l'absence de suspicion[14]. Cependant, le , le Tribunal Antidopage de l'UCI annonce l'avoir suspendu deux ans, soit jusqu'au [15].

Meilleurs résultats/coureurs

modifier
Nom Naissance Nationalité Arrivé Départ Résultats
Leopold König 1987   Tchéquie 2011

2017

2014

2019

1 étape du Tour d'Espagne (2013)
Davide Formolo 1992   Italie 2018 2019 1 étape du Tour de Catalogne (2019)

2° de Liège-Bastogne-Liège (2019)

Gregor Mûhlberger 1994   Autriche 2016 2020 1 étape du Benelux Tour (2018)
Jay McCarthy 1992   Australie 2017 2020 Cadel Evans Great Ocean (2018)

1 étape du Tour du Pays-Basque (2018)

3° du Tour Down Under (2017)

Rafal Majka 1989   Pologne 2017 2020 1 étape du Tour d'Espagne (2017)

1 étape du Tour de Californie (2017)

2° du Tour de Pologne (2017)

3° de Tirreno-Adriatico (2020)

Maciej Bodnar 1985   Pologne 2017 2021 1 étape du Tour de France (2017)
Peter Sagan 1990   Slovaquie 2017 2021   Champion du monde (2017)

Grand Prix de Quebec (2017)

Gent-Wevelgem (2018)

Paris-Roubaix (2018)

  Meilleur sprinteur du Tour de France (2018 et 2019)

  Meilleur sprinteur du Tour d'Italie (2021)

5 étapes du Tour de France (2017, 3x 2018, 2019)

4 étapes du Tour de Suisse (2x 2017, 2018, 2019)

2 étapes de Tirreno-Adriatico (2017)

2 étapes du Benelux Tour (2017)

2 étapes du Tour de Californie (2017, 2019)

2 étapes du Tour Down Under (2018, 2019)

2 étapes du Tour d'Italie (2020, 2021)

1 étape du Tour de Pologne (2017)

1 étape du Tour de Catalogne (2021)

1 étape du Tour de Romandie (2021)

2° du GP de Québec (2019)

2° de Milan-SanRemo (2017)

2° de l'Omloop Het Nieuwsblad (2017)

3° de Gand-Wevelgem (2017)

Pascal Ackermann 1994   Allemagne 2017 2021 Prudential RideLondon (2018)

Eschborn-Francfort (2019)

  Meilleur sprinteur du Tour d'Italie (2019)

4 étapes du Tour de Pologne (2x 2018, 2x 2019)

3 étapes du Tour du Guangxi (2018, 2x 2019)

2 étapes du Tour d'Italie (2019)

2 étapes de Tirreno-Adriatico (2020)

2 étapes du Tour d'Espagne (2020)

1 étape du Tour de Romandie (2018)

1 étape du Critérium du Dauphiné (2018)

1 étape de l'UAE Tour (2020)

2° de la Classic Brugges-La-Panne (2018)

3° de la Classique Brugges-La-Panne (2021)

Lukas Pöstlberger 1992   Autriche 2016 2022 1 étape du Tour d'Italie (2017)

1 étape du Critérium du Dauphiné (2021)

Felix Grossschatner 1993   Autriche 2018 2022 Tour de Turquie (2019)

1 étape du Tour de Turquie (2019)

2° du Tour du Guangxi (2018)

Sam Bennett 1990   Irlande 2014

2022

2019

2023

Eschborn-Francfort (2022)

9 étapes du Tour de Turquie (4x 2017, 3x 2018, 2x 2019)

4 étapes du Tour d'Espagne (2x 2019, 2x 2022)

3 étapes du Tour d'Italie (2018)

3 étapes de Paris-Nice (2017, 2x 2019)

3 étapes du Benelux Tour (2019)

1 étape de l'UAE Tour (2019)

1 étape du Critérium du Dauphiné (2019)

3° de l'Eschborn-Franckfurt (2016)

Patrick Konrad 1991   Autriche 2015 2023 1 étape du Tour de France (2021)

2° de l'Eschborn-Franckfurt (2023)

3° du Tour de Suisse (2019)

Ide Schelling 1998   Pays-Bas 2020 2023 1 étape du Tour du Pays-Basque (2023)
Nils Politt 1994   Allemagne 2021 2023 1 étape du Tour de France (2021)
Cian Uijtdebroeks 2003   Belgique 2022 2023 8° du Tour d'Espagne (2023)
Cesare Benedetti 1987   Pologne 2010 1 étape du Tour d'Italie (2019)
Emanuel Buchmann 1992   Allemagne 2015 1 étape du Tour Pays-Basque (2019)

3° du Tour du Pays Basque (2019)

3° du Critérium du Dauphiné (2019)

4° du Tour de France (2019)

Maximilian Schachmann 1994   Allemagne 2019 Paris-Nice (2020, 2021)

3 étapes du Tour du Pays-Basque (2019)

1 étape du Tour de Catalogne (2019)

1 étape de Paris-Nice (2020)

3° de Liège-Bastogne-Liège (2019)

3° de l'Amstel Gold Race (2021)

3° des Strade Bianche (2020)

Lennard Kämna 1996   Allemagne 2020 1 étape du Critérium du Dauphiné (2020)

1 étape du Tour de France (2020)

1 étape du Tour de Catalogne (2021)

1 étape du Tour d'Italie (2022)

1 étape du Tour d'Espagne (2023)

Jordi Meeus 1998   Belgique 2021 1 étape du Tour de France (2023)

3° de Gand-Wevelgem (2024)

Sergio Higuita 1997   Colombie 2022 Tour de Catalogne (2022)

1 étape du Tour de Romandie (2022)

1 étape du Tour de Pologne (2022)

1 étape du Tour du Pays-Basque (2023)

2° du Tour de Suisse (2022)

Aleksandr Vlasov 1996   Russie 2022 Tour de Romandie (2022)

1 étape du Tour de Romandie (2022)

1 étape du Tour de Suisse (2022)

1 étape de Paris-Nice (2024)

5° du Tour de France (2022)

7° du Tour d'Espagne (2023)

3° du Tour du Pays Basque (2019)

3° de la Classique San Sebastian (2023)

3° de Flèche Wallonne (2022)

Jai Hindley 1996   Australie 2022   Tour d'Italie (2022)

1 étape du Tour d'Italie (2022)

1 étape du Tour de France (2023)

7° du Tour de France (2023)

3° de Tirreno-Adriatico (2024)

Marco Haller 1991   Autriche 2022 BEMER Classic (2022)
Danny Van Poppel 1993   Pays-Bas 2022 2° de la BEMER Classic (2023)

3° de la Classic Brugges-La-Panne (2024)

Nico Denz 1994   Allemagne 2023 2 étapes du Tour d'Italie (2023)
Primoz Roglic 1989   Slovénie 2024 1 étape du Tour du Pays Basque (2024)
Sam Welsford 1996   Australie 2024 3 étapes du Tour Down Under (3x 2024)

Principales victoires

modifier

Compétitions internationales

modifier

Jeux olympiques[16]

Championnats du monde[16]

Courses d'un jour

modifier

Victoires sur les classiques de niveau World Tour ou équivalent (en gras les victoires sur les classiques « Monuments ») :

Victoires sur les autres courses d'un jour :

Course par étapes

modifier

Victoires sur les courses de niveau World Tour ou équivalent :

Victoires sur les autres courses par étapes :

Championnats nationaux

modifier

Bilan sur les grands tours

modifier
 
L'équipe Bora-Hansgrohe au départ de la 17è étape du Tour de France 2023.

Classements UCI

modifier

L'équipe participe aux épreuves des circuits continentaux et principalement les courses du calendrier de l'UCI Europe Tour. Les tableaux ci-dessous présentent les classements de l'équipe sur les circuits, ainsi que son meilleur coureur au classement individuel[17].

UCI Africa Tour

  UCI Africa Tour
AnnéeClassement par équipesMeilleur coureur au classement individuel
20118e  Daryl Impey (18e)
Source : UCI

UCI America Tour

  UCI America Tour
AnnéeClassement par équipesMeilleur coureur au classement individuel
201223e  Leopold König (45e)
201318e  Leopold König (96e)
201412e  Tiago Machado (61e)
201535e  Paul Voss (278e)
201621e  Emanuel Buchmann (107e)
2018 -   Rafał Majka (87e)
2022 -   Sergio Higuita (1er)
2023 -   Sergio Higuita (15e)
Source : UCI

UCI Asia Tour

  UCI Asia Tour
AnnéeClassement par équipesMeilleur coureur au classement individuel
201054e  Andreas Schillinger (208e)
201155e  Robert Retschke (257e)
201257e  Grischa Janorschke (188e)
201339e  Ralf Matzka (106e)
201431e  Daniel Schorn (136e)
201547e  Sam Bennett (125e)
201617e  Phil Bauhaus (80e)
2018 -   Erik Baška (431e)
Source : UCI

UCI Europe Tour

  UCI Europe Tour
AnnéeClassement par équipesMeilleur coureur au classement individuel
201033e  Andreas Schillinger (155e)
201129e  Leopold König (66e)
20129e  André Schulze (13e)
201316e  Jan Bárta (13e)
20149e  Sam Bennett (11e)
201516e  Sam Bennett (21e)
201610e  Sam Bennett (26e)
2017 -   Sam Bennett (86e)
2018 -   Pascal Ackermann (2e)
2019 -   Pascal Ackermann (6e)
2020 -   Maximilian Schachmann (12e)
2021 -   Maximilian Schachmann (19e)
2022 -   Aleksandr Vlasov (5e)
2023 -   Aleksandr Vlasov (23e)
Source : UCI

UCI Oceania Tour

  UCI Oceania Tour
AnnéeClassement par équipesMeilleur coureur au classement individuel
20138e  Zakkari Dempster (24e)
201411e  Zakkari Dempster (49e)
2018 -   Jay McCarthy (17e)
2019 -   Jay McCarthy (18e)
2020 -   Jay McCarthy (17e)
2022 -   Jai Hindley (2e)
2023 -   Jai Hindley (2e)
Source : UCI

En 2017 et 2018, l'équipe est classée dans le classement UCI World Tour.

UCI World Tour

  UCI World Tour
AnnéeClassement par équipesMeilleur coureur au classement individuel
20178e  Peter Sagan (4e)
20183e  Peter Sagan (2e)
Source : UCI

En 2016, le Classement mondial UCI qui prend en compte toutes les épreuves UCI est mis en place parallèlement à l'UCI World Tour et aux circuits continentaux. Il remplace définitivement l'UCI World Tour en 2019.

  Classement mondial
AnnéeClassement par équipesMeilleur coureur au classement individuel
2016 -   Sam Bennett (96e)
2017 -   Peter Sagan (3e)
2018 -   Peter Sagan (4e)
20192e  Pascal Ackermann (7e)
20206e  Maximilian Schachmann (14e)
20217e  Maximilian Schachmann (22e)
20224e  Aleksandr Vlasov (5e)
202310e  Aleksandr Vlasov (26e)
Source : UCI

Bora-Hansgrohe en 2024

modifier
 Effectif 2024
CyclisteDate de naissancePaysÉquipe précédente
Roger Adrià18 avril 1998  EspagneEquipo Kern Pharma (2023)
Cesare Benedetti3 août 1987  PologneUC Bergamasca 1902-De Nardi-Colpack (2009)
Emanuel Buchmann18 novembre 1992  AllemagneRad-net Rose (2014)
Nico Denz15 février 1994  AllemagneTeam DSM (2022)
Patrick Gamper18 février 1997  AutricheKometa (2019)
Alexander Hajek19 juillet 2003  AutricheTirol KTM Cycling Team (2023)
Marco Haller1 avril 1991  AutricheBahrain Victorious (2021)
Emil Herzog6 octobre 2004  AllemagneHagens Berman Axeon (2023)
Sergio Higuita1 août 1997  ColombieEF Education-Nippo (2021)
Jai Hindley5 mai 1996  AustralieTeam DSM (2021)
Bob Jungels22 septembre 1992  LuxembourgAG2R Citroën Team (2022)
Lennard Kämna9 septembre 1996  AllemagneTeam Sunweb (2019)
Jonas Koch25 juin 1993  AllemagneIntermarché-Wanty-Gobert Matériaux (2021)
Florian Lipowitz21 septembre 2000  AllemagneTirol KTM Cycling Team (2022)
Luis-Joe Lührs20 janvier 2003  AllemagneTeam Auto Eder (2021)
Filip Maciejuk3 septembre 1999  PologneBahrain Victorious (2023)
Daniel Martínez25 avril 1996  ColombieIneos Grenadiers (2023)
Jordi Meeus1 juillet 1998  BelgiqueSEG Racing Academy (2020)
Ryan Mullen7 août 1994  IrlandeTrek-Segafredo (2021)
Anton Palzer11 mars 1993  Allemagne
Primož Roglič29 octobre 1989  SlovénieJumbo-Visma (2023)
Maximilian Schachmann9 janvier 1994  AllemagneQuick-Step Floors (2018)
Matteo Sobrero14 mai 1997  ItalieTeam Jayco AlUla (2023)
Danny van Poppel26 juillet 1993  Pays-BasIntermarché-Wanty-Gobert Matériaux (2021)
Aleksandr Vlasov23 avril 1996  RussieAstana-Premier Tech (2021)
Frederik Wandahl9 mai 2001  DanemarkColoQuick (2020)
Sam Welsford19 janvier 1996  AustralieTeam DSM-Firmenich (2023)
Ben Zwiehoff22 février 1994  Allemagne
Giovanni Aleotti25 mai 1999  ItalieCycling Team Friuli ASD (2020)
Source : ProCyclingStats

Saisons précédentes

modifier

Notes et références

modifier
  1. Andreas Dietziker rejoint l'équipe le 30 juin 2010
  2. Daryl Impey rejoint l'équipe le 20 mai 2011
  3. Steven Cozza met un terme à sa carrière le 27 février 2012
  4. Marcel Wyss rejoint l'équipe le 8 mars 2012 en provenance de l'équipe Atlas Personal-Jakroo

Références

modifier
  1. « Giro : Europcar recalé, la surprise NetApp »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Sport 365, .
  2. Giro d'Italia, Stage 10 : Civitavecchia - Assisi (187 km) cqranking.com
  3. Giro d'Italia, Stage 14 : Cherasco - Cervinia (205 km) cqranking.com
  4. « Team NetApp fusionne avec Endura Racing », sur cyclismactu.fr, .
  5. El Team NetApp anuncia su fusión con Endura Racing biciciclismo.com
  6. (en) « Team NetApp-Endura becomes Bora-Argon 18 », sur velonews.competitor.com, (consulté le ).
  7. Team NetApp to become Team BORA
  8. Specialized confirmed as Bora-Hansgrohe bicycle sponsor with three-year deal
  9. Le bilan de la saison 2018 de la Bora Hansgrohe
  10. Tour de Lombardie : fracture de la clavicule pour Maximilian Schachmann percuté par une voiture
  11. Nicolas Gauthier, « Route - Le partenariat entre Red Bull et la BORA-hansgrohe est autorisé », sur cyclismactu.net, .
  12. Team NetApp-Endura terminates its co-operation with Jens Heppner
  13. (de) EPO-Doping bei der Tour 1998 - NetApp-Endura trennt sich von Sportdirektor Heppner
  14. (en) Bora reveal 2016 positive test for Ralf Matzka : Former rider returned adverse analytical recording for Tamoxifen
  15. Dopage : Quatre ans pour Kléber Ramos et deux ans pour Ralf Matzka
  16. a et b Contrairement aux autres courses, les championnats du monde et les Jeux olympiques sont disputés par équipes nationales et non par équipes commerciales.
  17. Classements UCI, sur le site de l'UCI (consulté le 5 février 2021)
  18. (en) « NetApp 2010 », sur cqranking.com.
  19. (en) « NetApp 2011 », sur cqranking.com.
  20. (en) « NetApp 2012 », sur cqranking.com.
  21. « Steven Cozza : "Je ne peux plus continuer" », sur cyclismactu.fr, .
  22. « Marcel Wyss signe dans le team Net App », sur cyclismactu.fr, .
  23. (en) « NetApp-Endura 2013 », sur cqranking.com.

Liens externes

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :