Paris-Nice 2021

79e édition du Paris-Nice
Paris-Nice 2021 Cycling (road) pictogram.svg
Paris Nice 2021 - stage 5 - Massif d'Uchaux 6.jpg
Généralités
Course79e Paris-Nice
CompétitionUCI World Tour 2021 2.UWT
Étapes8
Dates7 – 14 mars
Distance1 174,2 km
PaysFRA France
Lieu de départSaint-Cyr-l'École
Lieu d'arrivéeLevens
Équipes23
Partants161
Classés127
Vitesse moyenne40,727 km/h
Résultats
VainqueurGER Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe)
DeuxièmeRUS Aleksandr Vlasov (Astana-Premier Tech)
TroisièmeESP Ion Izagirre (Astana-Premier Tech)
Classement par pointsSLO Primož Roglič (Jumbo-Visma)
Meilleur grimpeurFRA Anthony Perez (Cofidis)
Meilleur jeuneRUS Aleksandr Vlasov (Astana-Premier Tech)
Super-combatifFRA Warren Barguil (Arkéa-Samsic)
Meilleure équipeKAZ Astana-Premier Tech
◀ 20202022 ▶
Commons-logo.svgDocumentation Wikidata-logo S.svg

Le Paris-Nice 2021 est la 79e édition de cette course cycliste sur route masculine. La compétition a lieu du au en France.

La course est remportée pour la deuxième année consécutive par l'Allemand Maximilian Schachmann, membre de l'équipe Bora-Hansgrohe. Le Russe Aleksandr Vlasov et l'Espagnol Ion Izagirre (Astana-Premier Tech) complètent le podium, terminant respectivement deuxième et troisième. Le Slovène Primož Roglič, numéro un mondial, qui occupait la tête du général lors de la dernière étape, a perdu plus de trois minutes lors de celle-ci en raison de chutes, terminant finalement quinzième.

PrésentationModifier

ParcoursModifier

Comme c'est le cas depuis 2010, la Course au soleil démarre des Yvelines, avec une étape bosselée autour de Saint-Cyr-l'École. Le lendemain, l'étape est plate mais pourrait être rendue piégeuse par le vent. Après un contre-la-montre de 14,4 km, une première arrivée au sommet est programmée, après un parcours accidenté, vers le col du Fut d'Avenas dans le Beaujolais. Les sprinteurs ont ensuite une dernière opportunité de lever les bras, avant une fin d'épreuve plus montagneuse dans l'arrière pays-niçois. Les coureurs disputent une étape difficile, sur un parcours similaire à la 7e étape de l'édition 2011, une arrivée pour la 3e fois en quatre ans au col de la Colmiane, et la traditionnelle boucle finale autour de Nice[1],[2],[3].

ÉquipesModifier

En tant qu'épreuve World Tour, les 19 équipes World Tour participent automatiquement à la course. En terminant meilleure formation de deuxième division, l'équipe Alpecin-Fenix a le droit, sans obligation, de prendre part à toutes les manches du calendrier World Tour. En l’occurrence, la formation a décidé de prendre part à Paris-Nice. Par ailleurs, ASO a également convié les équipes françaises Arkéa-Samsic, B&B Hotels p/b KTM et Total Direct Energie, qui étaient déjà présentes sur la dernière édition[1].

WorldTeams (19)ProTeams (4)

Favoris et principaux participantsModifier

Primož Roglič (Jumbo-Visma) est le grand favori de l'épreuve. Preuve de sa grande régularité, le slovène a terminé sur le podium des neuf dernières courses par étapes qu'il a terminées. Gagnante de six éditions entre 2012 et 2019, la formation Ineos-Grenadiers se présente avec un duo de leader composé de Tao Geoghegan Hart, vainqueur du Giro 2020, et de Richie Porte, qui s'est adjugé les éditions 2013 et 2015, mais qui a souvent perdu du temps dans des bordures ces dernières années, que ce soit sur Paris-Nice ou sur le Tour de France. Le tenant du titre Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe) et son dauphin Tiesj Benoot (Team DSM) tenteront d'obtenir un nouveau podium, ce dernier étant accompagné notamment par Jai Hindley, dauphin de Geoghegan Hart en Italie. David Gaudu (Groupama-FDJ), auteur d'un bon début de saison (en ayant levé les bras sur l'Ardèche Classic), Aleksandr Vlasov (Astana-Premier Tech), dans le Top 5 de toutes ses courses (hors grands tours) l'an passé, et Guillaume Martin (Cofidis), 3e du Critérium du Dauphiné 2020, sont aussi des candidats à un bon classement général[4],[5], tout comme Bob Jungels (AG2R Citroën)[6].

Coureur le plus prolifique en 2020, le champion de France Arnaud Démare (Groupama-FDJ) cherchera à débloquer son compteur sur la course au soleil, lui qui avait levé les bras sur l'épreuve en 2016, 2017 et 2018. Michael Matthews (Team BikeExchange), maillot vert en 2015 et 2016, Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step), le champion d'Europe Giacomo Nizzolo (Qhubeka-Assos), Alexander Kristoff (UAE Emirates), John Degenkolb (Lotto-Soudal) et Nacer Bouhanni (Arkéa-Samsic) ont également remporté au moins un sprint sur Paris-Nice. Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe), Christophe Laporte (Cofidis) et Bryan Coquard (B&B Hotels p/b KTM) seront aussi candidat à une victoire d'étape[4],[5].

PrimesModifier

La course attribue les prix suivants[7]. Tous les montants sont exprimés en euros (€).

Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e-20e Total
Classement général 16000 8000 4000 2000 1600 1200 1200 800 800 400 40 000
Par étape 4000 2000 1000 500 400 300 300 200 200 100 10 000
Classement par points Sprints intermédiaires (14) 100 75 25 2800 7000
Classement final 2000 1000 800 400 4200
Classement de la montagne Cols et côtes (27) 100 75 25 5400 9600
Classement final 2000 1000 800 400 4200
Classement du meilleur jeune Etapes 150 1200 2000
Classement final 800 800
Classement par équipes Etapes 300 2400 3600
Classement final 1200 1200
Prix de la combativité (7) 300 2100
Total 144 300

ÉtapesModifier

 ÉtapeDateVilles étapestypeDistance (km)Dénivelé (m)Vainqueur d'étapeLeader du classement général
1re étape 7 marsSaint-Cyr-l'ÉcoleSaint-Cyr-l'École1661525 m  Sam Bennett   Sam Bennett
2e étape 8 marsOinville-sur-MontcientAmilly1881016 m  Cees Bol  Michael Matthews
3e étape 9 marsGienGien14,4102 m  Stefan Bissegger  Stefan Bissegger
4e étape 10 marsChalon-sur-SaôneChiroubles1883540 m  Primož Roglič  Primož Roglič
5e étape 11 marsVienneBollène203926 m  Sam Bennett   Primož Roglič
6e étape 12 marsBrignolesBiot202,53181 m  Primož Roglič  Primož Roglič
7e étape 13 marsLe BrocValdeblore119,23127 m  Primož Roglič  Primož Roglič
8e étape 14 marsPlan-du-VarLevens93,12006 m  Magnus Cort Nielsen  Maximilian Schachmann

Déroulement de la courseModifier

1re étapeModifier

Les coureurs parcourent deux fois une grande boucle autour de Saint-Cyr-l'École, à travers les Yvelines et l'Essonne, pour 166 km de course. Lors de chacun de ces deux tours, les coureurs escaladent deux côtes de 3e catégorie, la côte de Senlisse (1,1 km à 5,5 %) et la côte de Méridon (1,4 km à 5,2 %), puis disputent un sprint intermédiaire, au sommet d'un mur à Châteaufort. Dans le premier tour, ces rendez-vous sont placés au km 49.5, au km 55 et au km 65 ; dans le second tour, ils sont situés au km 133.5, au km 140 et au km 150,5.

Malgré plusieurs tentatives d'échappées, le peloton reste groupé dans les premiers kilomètres. Au km 16, Fabien Doubey (Total-Direct Energie) attaque et prend vite du champ sur le peloton. Son avance grimpe jusqu'à 5 minutes 20 au km 36, puis l'équipe Deceuninck-Quick Step enclenche la poursuite, rejointe ensuite par les formations Trek-Segafredo et Groupama-FDJ.

Doubey passe en tête au sommet de la côte de Senlisse, avec 5 minutes d'avance sur Tim Declercq (Deceuninck-Quick Step), Julien Bernard (Trek-Segafredo) et le reste du peloton. Au sommet de la côte de Méridon, l'homme de tête possède toujours 5 minutes d'avance sur le peloton, mené par Bernard et Bruno Armirail (Groupama-FDJ). L'écart est d'environ 4 minutes 30 lors du premier sprint intermédiaire, où Michael Matthews (Team BikeExchange) va chercher la 2e place, devant le champion de Grande-Bretagne Ben Swift (Ineos-Grenadiers). L'échappé aborde le second tour avec 3 minutes 25 d'avance sur le peloton. Le retard du peloton n'est plus que de 1 minute 19 à 60 km de l'arrivée.

Alors que l'avance de l'homme de tête est passé sous la barre de la minute, Philippe Gilbert (Lotto-Soudal) attaque à environ 54 km de l'arrivée, suivi par son coéquipier Stefano Oldani, ainsi que Anthony Perez (Cofidis) et Christopher Lawless (Total-Direct Energie). Fabien Doubey est rejoint par ce quatuor à 52,2 km du but. Le peloton est alors pointé à 30 secondes. A 50,8 km de la ligne, alors que l'avance du quintet s'est réduite d'une dizaine de secondes, Gilbert laisse partir Oldani et Perez pour piéger les deux coureurs de Total-Direct Energie, avant de faire l'effort pour recoller sur la tête de course. Doubey y parvient également, mais pas Lawless. Ce dernier est vite repris par le peloton. L'écart entre le groupe de tête et le peloton va ensuite se stabiliser autour des 30 secondes. Richie Porte (Ineos-Grenadiers) chute au pied de la côte de Senlisse. Il repart dans un premier temps, avant d'abandonner l'épreuve. Doubey passe en tête au sommet, devant Oldani et Perez, s'assurant ainsi de terminer l'étape en tête du classement de la montagne. Le peloton franchit la ligne 43 secondes plus tard. Doubey se relève après l'ascension. Les équipes de sprinteurs (Deceuninck-Quick Step, Groupama-FDJ, Team BikeExchange et Bora-Hansgrohe) vont ensuite nettement accélérer, le trio de tête est repris au pied de la côte de Méridon. Nils Politt (Bora-Hansgrohe) passe en tête au sommet, devant Amund Grøndahl Jansen (Team BikeExchange) et Anthony Perez. Kobe Goossens (Lotto-Soudal) sort du peloton à 25,4 km de l'arrivée. Il creuse rapidement un écart de 20 secondes, mais est revu à 17,6 km du but.

Tiesj Benoot (Team DSM) accélère dans le mur de Châteaufort, mais Michael Matthews le devance sur la ligne du sprint intermédiaire, tandis que Jasper Stuyven (Trek-Segafredo) prend la 3e place. Pierre Latour (Total-Direct Energie) attaque à 15 km de la ligne, suivi par Søren Kragh Andersen (Team DSM), Edward Theuns (Trek-Segafredo), Mattia Cattaneo (Deceuninck-Quick Step), David de la Cruz (UAE Emirates), Cyril Gautier (B&B Hotels p/b KTM) et Kristian Sbaragli (Alpecin-Fenix). Les sept hommes sont repris à 11 km de l'arrivée, Gautier contre-attaque, mais il est rejoint par le peloton 800 m plus loin. Les trains des sprinteurs se mettent progressivement en place dans les 10 derniers kilomètres. Alors qu'il était dans les premières positions du peloton, Miles Scotson (Groupama-FDJ) chute à la flamme rouge, ce qui perturbe la préparation du sprint final. Bien emmené par son équipe, Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe) lance le sprint, mais Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step) est le plus rapide et s'impose devant le champion de France Arnaud Démare (Groupama-FDJ) et Mads Pedersen (Trek-Segafredo). Bennett s'empare ainsi des maillots jaunes et verts, avec 4 secondes d'avance sur Démare et 5 sur Mathhews. 4e de l'étape et 8e du classement général, à 10 secondes du leader, Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix) prend le maillot blanc.

 Classement de l'étape
CoureurPaysÉquipeTemps
1erSam Bennett   IrlandeDeceuninck-Quick Step3 h 51 min 38 s
2eArnaud Démare   FranceGroupama-FDJ+ 0 s
3eMads Pedersen   DanemarkTrek-Segafredo+ 0 s
4eJasper Philipsen   BelgiqueAlpecin-Fenix+ 0 s
5eBryan Coquard   FranceB&B Hotels p/b KTM+ 0 s
6ePascal Ackermann   AllemagneBora-Hansgrohe+ 0 s
7ePhil Bauhaus   AllemagneBahrain Victorious+ 0 s
8eChristophe Laporte   FranceCofidis+ 0 s
9eAndré Greipel   AllemagneIsrael Start-Up Nation+ 0 s
10eRudy Barbier   FranceIsrael Start-Up Nation+ 0 s
Source : ProCyclingStats
 Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erSam Bennett     IrlandeDeceuninck-Quick Step3 h 51 min 28 s
2eArnaud Démare   FranceGroupama-FDJ+ 4 s
3eMichael Matthews   AustralieTeam BikeExchange+ 5 s
4eMads Pedersen   DanemarkTrek-Segafredo+ 6 s
5eBen Swift   Royaume-UniIneos Grenadiers+ 9 s
6eJasper Philipsen    BelgiqueAlpecin-Fenix+ 10 s
7eBryan Coquard   FranceB&B Hotels p/b KTM+ 10 s
8ePascal Ackermann   AllemagneBora-Hansgrohe+ 10 s
9ePhil Bauhaus   AllemagneBahrain Victorious+ 10 s
10eChristophe Laporte   FranceCofidis+ 10 s
Source : ProCyclingStats


2e étapeModifier

 
Les échappés Dries De Bondt et Sander Armée

La première partie de l'étape est légèrement vallonnée, avec notamment la côte des Granges-le-Roi (1,5 km à 3,5 %), classée en 3e catégorie et dont le sommet est situé au km 72,5. La suite du parcours est une traversée des plaines de la Beauce, jalonnée par les deux sprints intermédiaires (km 91,5 et km 154,5). L'arrivée est jugée à Amilly, après 188 km de course depuis Oinville-sur-Montcient, à travers les Yvelines, l'Essonne, l'Eure-et-Loir et le Loiret.

Le début d'étape est peu rapide, le peloton reste groupé durant les premiers kilomètres de course. Le champion de Belgique Dries De Bondt (Alpecin-Fenix) et son compatriote Sander Armée (Qhubeka-Assos) s'échappent au km 17,5. Le duo de tête parvient à prendre jusqu'à 4 minutes 25 d'avance, au km 33, puis la formation Deceuninck-Quick Step va contrôler l'écart autour des 3 minutes, d'abord seule puis accompagnée par les Trek-Segafredo. Armée passe en tête au sommet de la côte des Granges-le-Roi, tandis que le maillot à pois Fabien Doubey (Total-Direct Energie) prend la 3e place, 2 minutes 30 après les échappés.

Au km 80, l'accélération de l'équipe Trek-Segafredo coupe le peloton en deux, piégeant notamment le champion d'Espagne Luis Léon Sánchez (Astana-Premier Tech) et Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma). La manoeuvre est fatale aux fuyards, qui sont repris 4 km plus loin, mais le peloton se reforme au km 87. Michael Matthews (Team BikeExchange) remporte le premier sprint intermédiaire, en devançant Florian Vermeersch (Lotto-Soudal) et Yves Lampaert (Deceuninck-Quick Step). A 70 km de l'arrivée, les Deceuninck-Quick Step profitent du vent pour scinder le peloton en trois. Le 2e groupe parvient à recoller rapidement, le 3e groupe - avec des coureurs comme Thomas De Gendt (Lotto-Soudal), Magnus Cort Nielsen (EF Education-Nippo) ou Kruijswijk - accuse une vingtaine de secondes de retard. Le groupe piégé rentre sur le peloton à 54 km du but. André Greipel (Israel Start-Up Nation) remporte le second sprint intermédiaire, devant Matthews et Nils Politt (Bora-Hansgrohe). Matthews revient alors à auteur du maillot jaune Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step).

Plusieurs chutes émaillent les derniers kilomètres. Parmi les coureurs qui vont à terre, seul Alexis Vuillermoz (Total-Direct Energie) est contraint à l'abandon. Les formations Trek-Segafredo, puis Team DSM prennent en main le peloton dans les 4 derniers kilomètres. Une chute à la flamme rouge empêche certains sprinteurs, comme Nacer Bouhanni (Arkéa-Samsic) ou Alexander Kristoff (UAE Emirates) de se battre pour la victoire. Bien emmené par son équipier Jasper Stuyven, Mads Pedersen (Trek-Segafredo) lance le sprint, mais Cees Bol (Team DSM) se montre le plus rapide, et s'adjuge l'étape devant Pedersen et Matthews. Ce dernier s'empare du maillot jaune, avec 4 secondes d'avance sur Bennett, Pedersen et Bol. 8e du classement général à 12 secondes, Florian Vermeersch est le nouveau meilleur jeune. 5e du jour, Sam Bennett conserve son maillot vert, à égalité de points avec Mads Pedersen mais au bénéfice de sa victoire d'étape.

 Classement de l'étape
CoureurPaysÉquipeTemps
1erCees Bol   Pays-BasTeam DSM4 h 27 min 59 s
2eMads Pedersen   DanemarkTrek-Segafredo+ 0 s
3eMichael Matthews   AustralieTeam BikeExchange+ 0 s
4eBryan Coquard   FranceB&B Hotels p/b KTM+ 0 s
5eSam Bennett     IrlandeDeceuninck-Quick Step+ 0 s
6eJohn Degenkolb   AllemagneLotto-Soudal+ 0 s
7ePascal Ackermann   AllemagneBora-Hansgrohe+ 0 s
8ePhil Bauhaus   AllemagneBahrain Victorious+ 0 s
9eJasper Philipsen    BelgiqueAlpecin-Fenix+ 0 s
10eRudy Barbier   FranceIsrael Start-Up Nation+ 0 s
Source : ProCyclingStats
 Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erMichael Matthews    AustralieTeam BikeExchange8 h 19 min 23 s
2eMads Pedersen   DanemarkTrek-Segafredo+ 4 s
3eSam Bennett    IrlandeDeceuninck-Quick Step+ 4 s
4eCees Bol   Pays-BasTeam DSM+ 4 s
5eArnaud Démare   FranceGroupama-FDJ+ 8 s
6eAndré Greipel   AllemagneIsrael Start-Up Nation+ 11 s
7eTiesj Benoot   BelgiqueTeam DSM+ 12 s
8eFlorian Vermeersch    BelgiqueLotto-Soudal+ 12 s
9eJasper Stuyven   BelgiqueTrek-Segafredo+ 13 s
10eBen Swift   Royaume-UniIneos Grenadiers+ 13 s
Source : ProCyclingStats


3e étapeModifier

Les coureurs disputent lors du 3e jour de l'épreuve un contre-la-montre individuel, long de 14,4 km autour de Gien, à travers le Loiret. Le parcours est plat, néanmoins les 400 derniers mètres sont à 6,3 % de pente moyenne.

Stefan Bissegger (EF Education-Nippo) remporte ce contre-la-montre, avec 83 centièmes de seconde d'avance sur le champion de France de la spécialité Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step), qui a sans doute perdu le chrono en devant freiner au pied de la bosse finale[8], et 6 secondes sur Primož Roglič (Jumbo-Visma). 17e de l'étape à 23 secondes, Michael Matthews (Team BikeExchange) perd son maillot jaune pour 9 secondes, au profit du vainqueur du jour, qui s'empare également du maillot blanc.

 Classement de l'étape
CoureurPaysÉquipeTemps
1erStefan Bissegger   SuisseEF Education-Nippo17 min 34 s
2eRémi Cavagna   FranceDeceuninck-Quick Step+ 0 s
3ePrimož Roglič   SlovénieJumbo-Visma+ 6 s
4eBrandon McNulty   États-UnisUAE Team Emirates+ 9 s
5eSøren Kragh Andersen   DanemarkTeam DSM+ 10 s
6eRohan Dennis   AustralieIneos Grenadiers+ 13 s
7eChristophe Laporte   FranceCofidis+ 13 s
8eDylan van Baarle   Pays-BasIneos Grenadiers+ 14 s
9eYves Lampaert   BelgiqueDeceuninck-Quick Step+ 16 s
10ePatrick Bevin   Nouvelle-ZélandeIsrael Start-Up Nation+ 16 s
Source : ProCyclingStats
 Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erStefan Bissegger     SuisseEF Education-Nippo8 h 37 min 11 s
2eRémi Cavagna   FranceDeceuninck-Quick Step+ 0 s
3ePrimož Roglič   SlovénieJumbo-Visma+ 6 s
4eBrandon McNulty   États-UnisUAE Team Emirates+ 9 s
5eMichael Matthews   AustralieTeam BikeExchange+ 9 s
6eSøren Kragh Andersen   DanemarkTeam DSM+ 10 s
7eMads Pedersen   DanemarkTrek-Segafredo+ 12 s
8eChristophe Laporte   FranceCofidis+ 13 s
9eDylan van Baarle   Pays-BasIneos Grenadiers+ 14 s
10eYves Lampaert   BelgiqueDeceuninck-Quick Step+ 15 s
Source : ProCyclingStats


4e étapeModifier

Si les premiers kilomètres sont plats, le parcours est vallonné. Quatre ascensions de 2e catégorie jalonnent la première moitié de l'étape : le col des Chèvres (2,3 km à 7,6 %), le col de la Pistole (3,1 km à 6,6 %), la côte de Croix de Montmain (3,6 km à 5,4 %) et la côte de la roche de Solutré (4,1 km à 5,5 %), dont les sommets sont situés respectivement au km 28, au km 47.5, au km 63,5 et au km 85. Une quinzaine de kilomètres plus loin, à partir de Fleurie, les coureurs parcourent une boucle de 45 km. Deux montées sont programmées lors de cette boucle : le Mont Brouilly (3 km à 7,7 %), classé en 2e catégorie et dont le sommet est au km 122, et le col de Durbize, en haut duquel est disputé le premier sprint intermédiaire (km 140). Les coureurs empruntent ensuite une seconde fois les deux premiers tiers de cette boucle, franchissant ainsi le sommet du mont Brouilly au km 167 et disputant le second sprint intermédiaire au col de Durbize (km 185). Après ce sprint, la route continue cette fois-ci de grimper, jusqu'à l'arrivée au lieu-dit « La Terrasse »[9] (7,3 km à 6 %) à seulement un kilomètre du col du Fut d'Avenas[10] dans la commune de Chiroubles , classée en 1re catégorie, après 188 km de course depuis Chalon-sur-Saône, à travers la Saône-et-Loire et le Rhône.

Une échappée de six coureurs (Julien Bernard, Fabien Doubey, Oliver Naesen, Anthony Perez, Oscar Riesebeek et Joaquín Rojas) obtient jusqu'à cinq minutes d'avance. Anthony Perez récolte les points du grimpeur. Alors que ses compagnons d'échappés se relèvent, Julien Bernard continue seul. Rémi Cavagna attaque dans le peloton lors d'une temporisation. Alors qu'il allait revenir sur Bernard, il est victime d'un problème sur son vélo et doit s'arrêter. Luis León Sánchez qui est sorti du peloton après Cavagna, rejoint la tête de course mais les favoris reviennent. Dans l'ascension finale, Primož Roglič place une attaque à trois kilomètres du sommet et de l'arrivée. Il n'est pas rejoint et remporte l'étape.

 Classement de l'étape
CoureurPaysÉquipeTemps
1erPrimož Roglič   SlovénieJumbo-Visma4 h 49 min 36 s
2eMaximilian Schachmann   AllemagneBora-Hansgrohe+ 12 s
3eGuillaume Martin   FranceCofidis+ 12 s
4eTiesj Benoot   BelgiqueTeam DSM+ 12 s
5eAleksandr Vlasov   RussieAstana-Premier Tech+ 12 s
6eLucas Hamilton   AustralieTeam BikeExchange+ 12 s
7eDavid Gaudu   FranceGroupama-FDJ+ 16 s
8eQuentin Pacher   FranceB&B Hotels p/b KTM+ 16 s
9ePierre Latour   FranceTotal Direct Énergie+ 16 s
10eIon Izagirre   EspagneAstana-Premier Tech+ 16 s
Source : ProCyclingStats
 Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erPrimož Roglič     SlovénieJumbo-Visma13 h 26 min 40 s
2eMaximilian Schachmann   AllemagneBora-Hansgrohe+ 35 s
3eBrandon McNulty    États-UnisUAE Team Emirates+ 37 s
4eAleksandr Vlasov   RussieAstana-Premier Tech+ 41 s
5eIon Izagirre   EspagneAstana-Premier Tech+ 43 s
6eMatteo Jorgenson   États-UnisMovistar Team+ 58 s
7eTiesj Benoot   BelgiqueTeam DSM+ 1 min 05 s
8eLucas Hamilton   AustralieTeam BikeExchange+ 1 min 09 s
9eLuis León Sánchez   EspagneAstana-Premier Tech+ 1 min 11 s
10ePierre Latour   FranceTotal Direct Énergie+ 1 min 12 s
Source : ProCyclingStats


5e étapeModifier

Le parcours est extrêmement plat, avec une seule ascension, la côte de Saint-Restitut (1,4 km à 4,8 %), classée en 3e catégorie et dont le sommet est situé au km 169,5. Les deux sprints intermédiaires sont programmés au km 57 et au km 187. L'arrivée est jugée à Bollène, après 203 km de course depuis Vienne, à travers l'Isère, la Drôme, l'Ardèche et le Vaucluse.

Cette étape est entamée en mode mineur et ne commence réellement à s'animer qu'à 70 kilomètres du but quand une échappée de onze coureurs s'extrait du peloton. Ce groupe d'attaquants qui a l'étonnante particularité de ne compter que des coureurs belges est toutefois repris après 6 kilomètres. Il est à noter que le maillot jaune Primož Roglič est impliqué dans une chute à 35 km de l'arrivée qui se révèle plus grave pour Tony Martin qui est contraint d'abandonner. Maximilian Schachmann prend des secondes de bonification. Bien emmené par son équipe, Sam Bennett règle le sprint du peloton et signe une deuxième victoire dans cette épreuve.

 Classement de l'étape
CoureurPaysÉquipeTemps
1erSam Bennett   IrlandeDeceuninck-Quick Step5 h 16 min 01 s
2eNacer Bouhanni   FranceArkéa-Samsic+ 0 s
3ePascal Ackermann   AllemagneBora-Hansgrohe+ 0 s
4ePhil Bauhaus   AllemagneBahrain Victorious+ 0 s
5eGiacomo Nizzolo   ItalieQhubeka Assos+ 0 s
6eAlexander Kristoff   NorvègeUAE Team Emirates+ 0 s
7eBryan Coquard   FranceB&B Hotels p/b KTM+ 0 s
8eChristophe Laporte   FranceCofidis+ 0 s
9eRudy Barbier   FranceIsrael Start-Up Nation+ 0 s
10eDanny van Poppel   Pays-BasIntermarché-Wanty-Gobert Matériaux+ 0 s
Source : ProCyclingStats
 Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erPrimož Roglič    SlovénieJumbo-Visma18 h 42 min 41 s
2eMaximilian Schachmann   AllemagneBora-Hansgrohe+ 31 s
3eBrandon McNulty    États-UnisUAE Team Emirates+ 37 s
4eIon Izagirre   EspagneAstana-Premier Tech+ 40 s
5eAleksandr Vlasov   RussieAstana-Premier Tech+ 41 s
6eMatteo Jorgenson   États-UnisMovistar Team+ 58 s
7eTiesj Benoot   BelgiqueTeam DSM+ 1 min 04 s
8eLucas Hamilton   AustralieTeam BikeExchange+ 1 min 08 s
9eLuis León Sánchez   EspagneAstana-Premier Tech+ 1 min 11 s
10ePierre Latour   FranceTotal Direct Énergie+ 1 min 12 s
Source : ProCyclingStats


6e étapeModifier

La première partie de l'étape est légèrement vallonnée, avec notamment la côte des Tuillières (2,2 km à 7,8 %), classée en 2e catégorie et dont le sommet est situé au km 52, et la côte du Mont-Méaulx (1,5 km à 4,3 %), classée en 3e catégorie et dont le sommet est au km 67,5. Après le sommet de la côte de Cabris (7,6 km à 5,8 %), classée en 1re catégorie, au km 102.5, il n'y a pas de descente, mais quelques kilomètres de plat, le col du Ferrier (4,3 km à 6,8 %), une montée de 1re catégorie dont le sommet est placé au km 113, une petite dizaine de kilomètres de plat puis une longue descente, comprenant un bref passage en léger faux plat montant aux alentours du km 135. Après cette descente, les coureurs enchaînent une montée vers le premier sprint intermédiaire (km 145,5) et la côte de Gourdon (4 km à 3,7 %), classée en 3e catégorie. Une fois le sommet franchi (km 156,5), le parcours descend pendant une quinzaine de kilomètres, avant de grimper jusqu'au second sprint intermédiaire (km 185). Le final est ensuite légèrement bosselé. L'arrivée est jugée à Biot, après 202,5 km de course depuis Brignoles, à travers le Var et les Alpes-Maritimes.

Une échappée de six coureurs se forme après la côte des Tuillières, au tout début de l'étape. Ce groupe comprend Victor Campenaerts (Qhubeka ASSOS), Julien El Fares (Education First-Nippo), Alexey Lutsenko (Astana), Kenny Elissonde (Trek-Segafredo), Anthony Perez (Cofidis) et Jonathan Hivert (B&B Hotels). À la mi-course, le porteur du maillot blanc et troisième du classement général Brandon McNulty chute et doit abandonner. Le groupe de tête perd régulièrement des unités et le dernier à être repris est le Français Kenny Elissonde qui est rattrapé par l'Allemand Jonas Rutsch (Education First-Nippo) sorti du peloton à 14 km de l’arrivée. Le duo tente de résister au retour du peloton mais Elissonde est repris à 3 kilomètres du but et Rutsch en vue de la flamme rouge. À moins de cinq cents mètres, Guillaume Martin arrive à l'avant du peloton pour cette arrivée en côte, suivi par le maillot jaune Primož Roglič qui le remonte pour s'imposer devant Christophe Laporte et Michael Matthews.

 Classement de l'étape
CoureurPaysÉquipeTemps
1erPrimož Roglič    SlovénieJumbo-Visma4 h 40 min 22 s
2eChristophe Laporte   FranceCofidis+ 0 s
3eMichael Matthews   AustralieTeam BikeExchange+ 0 s
4eDylan Teuns   BelgiqueBahrain Victorious+ 0 s
5eAurélien Paret-Peintre   FranceAG2R Citroën Team+ 0 s
6eLucas Hamilton   AustralieTeam BikeExchange+ 0 s
7eBryan Coquard   FranceB&B Hotels p/b KTM+ 0 s
8eQuentin Pacher   FranceB&B Hotels p/b KTM+ 0 s
9eSergio Henao   ColombieQhubeka Assos+ 0 s
10eKrists Neilands   LettonieIsrael Start-Up Nation+ 0 s
Source : ProCyclingStats
 Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erPrimož Roglič     SlovénieJumbo-Visma23 h 22 min 53 s
2eMaximilian Schachmann   AllemagneBora-Hansgrohe+ 41 s
3eIon Izagirre   EspagneAstana-Premier Tech+ 50 s
4eAleksandr Vlasov    RussieAstana-Premier Tech+ 51 s
5eMatteo Jorgenson   États-UnisMovistar Team+ 1 min 08 s
6eTiesj Benoot   BelgiqueTeam DSM+ 1 min 14 s
7eLucas Hamilton   AustralieTeam BikeExchange+ 1 min 16 s
8eLuis León Sánchez   EspagneAstana-Premier Tech+ 1 min 21 s
9ePierre Latour   FranceTotal Direct Énergie+ 1 min 21 s
10eAurélien Paret-Peintre   FranceAG2R Citroën Team+ 1 min 23 s
Source : ProCyclingStats


7e étapeModifier

Le départ de l’étape devait initialement se faire à Nice mais les mesures contre le coronavirus en place dans la cité niçoise et sur la bande côtière ont poussé les organisateurs à réduire l’étape. Le départ est déplacé au Broc et arrive au sommet de Valdebore La Colmiane (col de 1ère catégorie) après 119,2 km. Cette étape de montagne qui pourrait être décisive pour le classement général comprend aussi les cols de 2ème catégorie de Gilette après 6,7 km, de la Sigale après 34,4 km et de Saint-Antonin après 47 km. La montée finale vers Valdebore La Colmiane est un col de 16,3 km avec une pente moyenne de 6,3 %.

Un groupe de 13 coureurs part à l'attaque après la côte de Gilette, première difficulté de la journée. Ce groupe comprenant Thomas De Gendt (Lotto Soudal), Dylan Teuns et Gino Mäder (Bahrain Victorious), Laurens De Plus et Andrey Amador (Ineos Grenadiers), Mattia Cattaneo et Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step), Julien Bernard et Kenny Elissonde (Trek-Segafredo), Neilson Powless (Education First-Nippo), Alexey Lutsenko (Astana-Premier Tech), Anthony Perez (Cofidis) et David de la Cruz (UAE Emirates) compte jusqu'à presque trois minutes d'avance sur le peloton qui commence à réagir dès la mi-course. Au fur et à mesure des kilomètres, la plupart des échappés sont repris, le premier étant Anthony Perez qui a pris le maximum de points au classement du meilleur grimpeur et s'assure ainsi la victoire finale pour ce classement. Dans la longue montée finale, les trois fuyards encore en tête ont pour noms Mäder, Powless et Elissonde. Ces deux derniers sont finalement avalés par le peloton des favoris. Seul à deux kilomètres du sommet, le Suisse Gino Mäder fait de la résistance. Dans les derniers hectomètres, le peloton des favoris réduit à une douzaine d'unités voit le maillot jaune Primož Roglič placer deux accélérations successives pour rattraper et dépasser l'infortuné Gino Mäder quelques mètres avant la ligne d'arrivée au sommet de Valdebore La Colmiane.

 Classement de l'étape
CoureurPaysÉquipeTemps
1erPrimož Roglič    SlovénieJumbo-Visma3 h 09 min 18 s
2eGino Mäder   SuisseBahrain Victorious+ 2 s
3eMaximilian Schachmann   AllemagneBora-Hansgrohe+ 5 s
4eLucas Hamilton   AustralieTeam BikeExchange+ 8 s
5eAleksandr Vlasov    RussieAstana-Premier Tech+ 10 s
6eTiesj Benoot   BelgiqueTeam DSM+ 10 s
7eGuillaume Martin   FranceCofidis+ 15 s
8eIon Izagirre   EspagneAstana-Premier Tech+ 15 s
9eHarm Vanhoucke   BelgiqueLotto-Soudal+ 22 s
10eJai Hindley   AustralieTeam DSM+ 27 s
Source : ProCyclingStats
 Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erPrimož Roglič     SlovénieJumbo-Visma26 h 32 min 01 s
2eMaximilian Schachmann   AllemagneBora-Hansgrohe+ 52 s
3eAleksandr Vlasov    RussieAstana-Premier Tech+ 1 min 11 s
4eIon Izagirre   EspagneAstana-Premier Tech+ 1 min 15 s
5eTiesj Benoot   BelgiqueTeam DSM+ 1 min 34 s
6eLucas Hamilton   AustralieTeam BikeExchange+ 1 min 34 s
7eGuillaume Martin   FranceCofidis+ 2 min 06 s
8eSteven Kruijswijk   Pays-BasJumbo-Visma+ 2 min 07 s
9eJack Haig   AustralieBahrain Victorious+ 2 min 10 s
10eMatteo Jorgenson   États-UnisMovistar Team+ 2 min 21 s
Source : ProCyclingStats


8e étapeModifier

Le tracé initial de cette ultime étape a été complètement modifié à la suite des mesures prises contre la pandémie de Covid-19 par les autorités plus particulièrement à Nice et sur la bande côtière. La 8e étape consiste en un circuit local à accomplir trois fois pour un total de 92,7 km. Le départ a lieu au Plan-du-Var pour arriver à Levens. La seule difficulté de la course est la côte de Duranus, longue de 3,9 km pour une pente moyenne de 3,7 % et reprise en deuxième catégorie. Cette côte doit donc être franchie trois fois avec un dernier sommet situé à 8,4 km de l'arrivée. Il s'agit d'une courte étape très vallonnée et sinueuse avec peu de portions planes.

Cette courte étape s'est pourtant assimilée à un long chemin de croix pour le maillot jaune Primož Roglič. À une soixantaine de kilomètres de l'arrivée, il chute mais est ramené dans le peloton grâce à l'aide de ses coéquipiers de Jumbo. Par contre, une seconde chute et un problème mécanique à 25 et 23 km du but l'immobilisent un certain temps. Ne pouvant plus compter sur aucun équipier, il ne parvient pas à réintégrer le peloton emmené par son dauphin au classement général Maximilian Schachmann. Son écart avec le peloton ne cesse de croître et il perd son maillot jaune, concédant plus de trois minutes à l'arrivée.

Après plusieurs tentatives d'échappées plus ou moins abouties mais chaque fois annihilées, un groupe d'une vingtaine de coureurs se présente à l'arrivée à Levens. Le Danois Magnus Cort Nielsen (Education First-Nippo) s'impose devant les Français Christophe Laporte (Cofidis) et Pierre Latour (Total Direct Energie).

 Classement de l'étape
CoureurPaysÉquipeTemps
1erMagnus Cort Nielsen   DanemarkEF Education-Nippo2 h 16 min 58 s
2eChristophe Laporte   FranceCofidis+ 0 s
3ePierre Latour   FranceTotal Direct Énergie+ 0 s
4eDylan Teuns   BelgiqueBahrain Victorious+ 0 s
5eWarren Barguil   FranceArkéa-Samsic+ 0 s
6eDylan van Baarle   Pays-BasIneos Grenadiers+ 0 s
7eIon Izagirre   EspagneAstana-Premier Tech+ 0 s
8eMatteo Jorgenson   États-UnisMovistar Team+ 0 s
9eYves Lampaert   BelgiqueDeceuninck-Quick Step+ 0 s
10eMaximilian Schachmann   AllemagneBora-Hansgrohe+ 0 s
Source : ProCyclingStats

Classements finauxModifier

Classement généralModifier

 Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erMaximilian Schachmann    AllemagneBora-Hansgrohe28 h 49 min 51 s
2eAleksandr Vlasov    RussieAstana-Premier Tech+ 19 s
3eIon Izagirre   EspagneAstana-Premier Tech+ 23 s
4eLucas Hamilton   AustralieTeam BikeExchange+ 41 s
5eTiesj Benoot   BelgiqueTeam DSM+ 42 s
6eGuillaume Martin   FranceCofidis+ 1 min 14 s
7eJack Haig   AustralieBahrain Victorious+ 1 min 18 s
8eMatteo Jorgenson   États-UnisMovistar Team+ 1 min 29 s
9eAurélien Paret-Peintre   FranceAG2R Citroën Team+ 1 min 31 s
10eGino Mäder   SuisseBahrain Victorious+ 1 min 32 s
Source : ProCyclingStats


Classement par pointsModifier

 Classement par points
CoureurPaysÉquipePoints
1erPrimož Roglič    SlovénieJumbo-Visma57 pts
2eSam Bennett   IrlandeDeceuninck-Quick Step39 pts
3eChristophe Laporte   FranceCofidis34 pts
4eMichael Matthews   AustralieTeam BikeExchange28 pts
5eMaximilian Schachmann    AllemagneBora-Hansgrohe26 pts
6eLucas Hamilton   AustralieTeam BikeExchange21 pts
7eBryan Coquard   FranceB&B Hotels p/b KTM21 pts
8eMads Pedersen   DanemarkTrek-Segafredo21 pts
9eMagnus Cort Nielsen   DanemarkEF Education-Nippo15 pts
10eStefan Bissegger   SuisseEF Education-Nippo15 pts

Classement de la montagneModifier

 Classement de la montagne
CoureurPaysÉquipePoints
1erAnthony Perez    FranceCofidis67 pts
2eJulien Bernard   FranceTrek-Segafredo26 pts
3ePrimož Roglič    SlovénieJumbo-Visma20 pts
4eFabien Doubey   FranceTotal Direct Énergie20 pts
5eKenny Elissonde   FranceTrek-Segafredo15 pts
6eMaximilian Schachmann    AllemagneBora-Hansgrohe14 pts
7eOliver Naesen   BelgiqueAG2R Citroën Team7 pts
8eVictor Campenaerts   BelgiqueQhubeka Assos6 pts
9eDylan van Baarle   Pays-BasIneos Grenadiers5 pts
10eWarren Barguil   FranceArkéa-Samsic5 pts

Classement des jeunesModifier

 Classement du meilleur jeune
CoureurPaysÉquipeTemps
1erAleksandr Vlasov    RussieAstana-Premier Tech28 h 50 min 10 s
2eLucas Hamilton   AustralieTeam BikeExchange+ 22 s
3eMatteo Jorgenson   États-UnisMovistar Team+ 1 min 10 s
4eAurélien Paret-Peintre   FranceAG2R Citroën Team+ 1 min 12 s
5eGino Mäder   SuisseBahrain Victorious+ 1 min 13 s
6eHarm Vanhoucke   BelgiqueLotto-Soudal+ 1 min 22 s
7eJai Hindley   AustralieTeam DSM+ 2 min 17 s
8eNeilson Powless   États-UnisEF Education-Nippo+ 5 min 18 s
9eDorian Godon   FranceAG2R Citroën Team+ 20 min 38 s
10eMatteo Sobrero   ItalieAstana-Premier Tech+ 23 min 56 s

Classement par équipesModifier

 Classement par équipes
ÉquipePaysÉquipe
1reAstana-Premier Tech    Kazakhstan86 h 32 min 39 s
2eBahrain Victorious   Bahreïn+ 3 min 02 s
3eAG2R Citroën Team   France+ 7 min 12 s
4eCofidis   France+ 21 min 37 s
5eJumbo-Visma   Pays-Bas+ 23 min 54 s
6eMovistar Team   Espagne+ 26 min 12 s
7eQhubeka Assos   Afrique du Sud+ 29 min 53 s
8eTrek-Segafredo   États-Unis+ 41 min 37 s
9eTeam DSM   Allemagne+ 42 min 15 s
10eIneos Grenadiers   Royaume-Uni+ 42 min 38 s

Classements UCIModifier

La course attribue des points au Classement mondial UCI 2021 selon le barème suivant[11].

Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e à 20e 21e à 30e 31e à 50e 51e à 55e 56e à 60e
Classement général 500 400 325 275 225 175 150 125 100 80 70 60 50 40 35 30 20 10 5 3
Par étapes 60 25 10
Leader 10

Évolution des classementsModifier

Le classement général, dont le leader porte le maillot jaune, s'établit en additionnant les temps réalisés à chaque étape, puis en ôtant d'éventuelles bonifications (10, 6 et 4 s à l'arrivée des étapes en ligne et 3, 2 et 1 s à chaque sprint intermédiaire). En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : centièmes de seconde enregistrés lors du contre-la-montre, addition des places obtenues lors de chaque étape, place obtenue lors de la dernière étape.

Le classement par points, dont le leader porte le maillot vert, est l'addition des points attribués à l'arrivée des étapes (15, 12, 9 et 7 points, puis en ôtant 1 pt par place perdue jusqu'au 10e, qui reçoit donc 1 pt) et aux sprints intermédiaires (3, 2 et 1 points). En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de victoires d'étape, de sprints intermédiaires, classement général.

Le classement du meilleur grimpeur, dont le leader porte le maillot à pois, consiste en l'addition des points obtenus au sommet des ascensions de 1re (10, 5, 3, 2 et 1 pts), 2e (5, 3, 2 et 1 pts) et 3e (3, 2 et 1 pts) catégorie. En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans les ascensions de 1re, puis de 2e, enfin de 3e catégorie, classement général.

Le classement du meilleur jeune, dont le leader porte le maillot blanc, est le classement général des coureurs nés depuis le .

Le classement par équipes de l'étape est l'addition des trois meilleurs temps individuels de chaque équipe. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : addition des places des trois premiers coureurs des équipes concernées, place du meilleur coureur sur l'étape. Calculer le classement par équipes revient à additionner les classements par équipes de chaque étape. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans le classement par équipes du jour, nombre de deuxièmes places dans le classement par équipes du jour, etc., place au classement général du meilleur coureur des équipes concernées.

Un prix de la combativité est attribué à chaque étape en ligne par un jury, pour récompenser « le coureur le plus généreux dans l’effort et manifestant le meilleur esprit sportif »[7].

Tableau récapitulatif de l'évolution des différents classements de la compétition
Étape Vainqueur Classement général Classement par points Classement de la montagne Classement du meilleur jeune Classement par équipes Prix de la Combativité
1 Sam Bennett Sam Bennett Sam Bennett Fabien Doubey Jasper Philipsen Israel Start-Up Nation Fabien Doubey
2 Cees Bol Michael Matthews Florian Vermeersch Michael Matthews
3 Stefan Bissegger Stefan Bissegger Stefan Bissegger Deceuninck-Quick Step Non décerné
4 Primož Roglič Primož Roglič Primož Roglič Anthony Perez Brandon McNulty Astana-Premier Tech Julien Bernard
5 Sam Bennett Sam Bennett Oliver Naesen
6 Primož Roglič Primož Roglič Aleksandr Vlasov Kenny Elissonde
7 Primož Roglič Gino Mäder
8 Magnus Cort Nielsen Maximilian Schachmann Warren Barguil
Classements finals Maximilian Schachmann Primož Roglič Anthony Perez Aleksandr Vlasov Astana-Premier Tech Non décerné

Liste des participantsModifier


Légende
Num Dossard de départ porté par le coureur sur ce Paris-Nice Pos Position finale au classement général
    Indique le vainqueur du classement général     Indique le vainqueur du classement par points
    Indique le vainqueur du classement de la montagne     Indique un maillot de champion national ou mondial, suivi de
sa spécialité
# Indique la meilleure équipe NP Indique un coureur qui n'a pas pris le départ d'une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
AB Indique un coureur qui n'a pas terminé une étape, suivi
du numéro de l'étape où il s'est retiré
HD Indique un coureur qui a terminé une étape hors des délais,
suivi du numéro de l'étape
DSQ Indique un coureur qui a été disqualifié de la course,
suivi du numéro de l'étape
  Liste des participants
Bora-Hansgrohe
BOH
NumCoureurPos
1  Maximilian Schachmann (GER) 1er
2  Pascal Ackermann (GER) AB-8
3  Cesare Benedetti (ITA) 123e
4  Felix Großschartner (AUT) 73e
5  Jordi Meeus (BEL) 121e
6  Nils Politt (GER) 54e
7  Michael Schwarzmann (GER) 119e
Directeur sportif : Christian Pömer, Jens Zemke
Team DSM
DSM
NumCoureurPos
11  Tiesj Benoot (BEL) 5e
12  Cees Bol (NED) 120e
13  Nils Eekhoff (NED) 99e
14  Jai Hindley (AUS) 18e
15  Søren Kragh Andersen (DEN) NP-4
16  Casper Pedersen (DEN) 92e
17  Jasha Sütterlin (GER) 124e
Directeur sportif : Marc Reef, Wilbert Broekhuizen
EF Education-Nippo
EFN
NumCoureurPos
21  Magnus Cort Nielsen (DEN) 57e
22  Daniel Arroyave (COL) AB-6
23  Stefan Bissegger (SUI) 77e
24  Julien El Fares (FRA) 35e
25  Jens Keukeleire (BEL) AB-4
26  Neilson Powless (USA) 25e
27  Jonas Rutsch (GER) 111e
Directeur sportif : Juan Manuel Gárate, Andreas Klier
Jumbo-Visma
TJV
NumCoureurPos
31  Primož Roglič (SLO)  (route) 15e
32  George Bennett (NZL)  (route) 30e
33  Lennard Hofstede (NED) AB-8
34  Steven Kruijswijk (NED) 29e
35  Tony Martin (GER)  (chrono) AB-5
36  Sam Oomen (NED) 41e
37  Jos van Emden (NED) AB-8
Directeur sportif : Frans Maassen, Grischa Niermann, Merijn Zeeman
Ineos Grenadiers
IGD
NumCoureurPos
41  Richie Porte (AUS) AB-1
42  Andrey Amador (CRC) 94e
43  Laurens De Plus (BEL) 46e
44  Rohan Dennis (AUS) 45e
45  Tao Geoghegan Hart (GBR) AB-4
46  Ben Swift (GBR) 49e
47  Dylan van Baarle (NED) 13e
Directeur sportif : Gabriel Rasch, Xabier Zandio
Qhubeka Assos
TQA
NumCoureurPos
51  Sergio Henao (COL) 19e
52  Sander Armée (BEL) 75e
53  Fabio Aru (ITA) 26e
54  Victor Campenaerts (BEL) 88e
55  Giacomo Nizzolo (ITA)   (route) NP-8
56  Matteo Pelucchi (ITA) AB-4
57  Max Walscheid (GER) NP-7
Directeur sportif : Gabriele Missaglia, Aart Vierhouten
Astana-Premier Tech
APT
NumCoureurPos
61  Aleksandr Vlasov (RUS) 2e
62  Samuele Battistella (ITA) NP-4
63  Omar Fraile (ESP) 50e
64  Ion Izagirre (ESP) 3e
65  Alexey Lutsenko (KAZ)  (route et chrono) AB-8
66  Luis León Sánchez (ESP)  (route) 17e
67  Matteo Sobrero (ITA) 42e
Directeur sportif : Steve Bauer, Dmitriy Fofonov
Trek-Segafredo
TFS
NumCoureurPos
71  Mads Pedersen (DEN) 118e
72  Julien Bernard (FRA) 28e
73  Kenny Elissonde (FRA) 36e
74  Alex Kirsch (LUX) 104e
75  Jacopo Mosca (ITA) 58e
76  Jasper Stuyven (BEL) 59e
77  Edward Theuns (BEL) 71e
Directeur sportif : Steven de Jongh, Grégory Rast
Groupama-FDJ
GFC
NumCoureurPos
81  David Gaudu (FRA) AB-8
82  Bruno Armirail (FRA) 74e
83  Arnaud Démare (FRA)  (route) 106e
84  Jacopo Guarnieri (ITA) 116e
85  Ignatas Konovalovas (LTU) 102e
86  Miles Scotson (AUS) AB-6
87  Ramon Sinkeldam (NED) 125e
Directeur sportif : Thierry Bricaud, Frédéric Guesdon
Lotto-Soudal
LTS
NumCoureurPos
91  Philippe Gilbert (BEL) 60e
92  Thomas De Gendt (BEL) 66e
93  John Degenkolb (GER) 93e
94  Kobe Goossens (BEL) AB-4
95  Stefano Oldani (ITA) 61e
96  Harm Vanhoucke (BEL) 11e
97  Florian Vermeersch (BEL) 100e
Directeur sportif : Maxime Monfort, Kurt Van de Wouwer, Marc Wauters
Arkéa-Samsic
ARK
NumCoureurPos
101  Warren Barguil (FRA) 14e
102  Maxime Bouet (FRA) NP-6
103  Nacer Bouhanni (FRA) 90e
104  Anthony Delaplace (FRA) NP-6
105  Daniel McLay (GBR) 114e
106  Clément Russo (FRA) 78e
107  Connor Swift (GBR) 56e
Directeur sportif : Yvon Caër, Arnaud Gérard, Kévin Rinaldi
Deceuninck-Quick Step
DQT
NumCoureurPos
111  Sam Bennett (IRL) 79e
112  Mattia Cattaneo (ITA) 32e
113  Rémi Cavagna (FRA)  (chrono) 83e
114  Tim Declercq (BEL) 64e
115  Yves Lampaert (BEL) 48e
116  Michael Mørkøv (DEN) 98e
117  Florian Sénéchal (FRA) 53e
Directeur sportif : Tom Steels, Klaas Lodewyck
Cofidis
COF
NumCoureurPos
121  Guillaume Martin (FRA) 6e
122  Piet Allegaert (BEL) 86e
123  Simon Geschke (GER) 24e
124  Christophe Laporte (FRA) 65e
125  Anthony Perez (FRA) 108e
126  Pierre-Luc Périchon (FRA) 68e
127  Jelle Wallays (BEL) 110e
Directeur sportif : Jean-Luc Jonrond, Alain Deloeuil
Team BikeExchange
BEX
NumCoureurPos
131  Michael Matthews (AUS) 38e
132  Luke Durbridge (AUS)  (chrono) 67e
133  Alexander Edmondson (AUS) AB-7
134  Kaden Groves (AUS) AB-6
135  Lucas Hamilton (AUS) 4e
136  Amund Grøndahl Jansen (NOR) NP-6
137  Alexander Konychev (ITA) AB-8
Directeur sportif : David McPartland, Mathew Hayman, Laurenzo Lapage
AG2R Citroën Team
ACT
NumCoureurPos
141  Bob Jungels (LUX) 27e
142  Stan Dewulf (BEL) 91e
143  Dorian Godon (FRA) 39e
144  Oliver Naesen (BEL) 33e
145  Ben O'Connor (AUS) 12e
146  Aurélien Paret-Peintre (FRA) 9e
147  Damien Touzé (FRA) 44e
Directeur sportif : Cyril Dessel, Julien Jurdie
UAE Team Emirates
UAD
NumCoureurPos
151  Alexander Kristoff (NOR) 82e
152  Sven Erik Bystrøm (NOR)  (route) 43e
153  Rui Costa (POR)  (route) 55e
154  David de la Cruz (ESP) 51e
155  Brandon McNulty (USA) AB-6
156  Rui Oliveira (POR) 95e
157  Matteo Trentin (ITA) 47e
Directeur sportif : Fabio Baldato, Fabrizio Guidi, John Wakefield
Bahrain Victorious
TBV
NumCoureurPos
161  Dylan Teuns (BEL) 20e
162  Yukiya Arashiro (JPN) 87e
163  Phil Bauhaus (GER) 117e
164  Jack Haig (AUS) 7e
165  Marco Haller (AUT) 107e
166  Heinrich Haussler (GER) AB-8
167  Gino Mäder (SUI) 10e
Directeur sportif : Neil Stephens, Rolf Aldag
Total Direct Énergie
TDE
NumCoureurPos
171  Pierre Latour (FRA) 16e
172  Edvald Boasson Hagen (NOR) 85e
173  Fabien Doubey (FRA) 81e
174  Christopher Lawless (GBR) AB-4
175  Anthony Turgis (FRA) 80e
176  Dries Van Gestel (BEL) AB-6
177  Alexis Vuillermoz (FRA) AB-2
Directeur sportif : Benoît Génauzeau, Thibaut Macé
Movistar Team
MOV
NumCoureurPos
181  Matteo Jorgenson (USA) 8e
182  Jorge Arcas (ESP) 34e
183  Imanol Erviti (ESP) 84e
184  Johan Jacobs (SUI) AB-8
185  Sebastián Mora (ESP) AB-8
186  Gregor Mühlberger (AUT) 63e
187  José Joaquín Rojas (ESP) 31e
Directeur sportif : José Luis Arrieta, José Luis Jaimerena
Israel Start-Up Nation
ISN
NumCoureurPos
191  Krists Neilands (LAT) 21e
192  Rudy Barbier (FRA) AB-7
193  Patrick Bevin (NZL) NP-7
194  Matthias Brändle (AUT)  (chrono) 112e
195  André Greipel (GER) 122e
196  Sep Vanmarcke (BEL) 52e
197  Rick Zabel (GER) 105e
Directeur sportif : Lionel Marie, René Andrle, Dirk Demol
Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux
IWG
NumCoureurPos
201  Louis Meintjes (RSA) 23e
202  Odd Christian Eiking (NOR) 37e
203  Jonas Koch (GER) 89e
204  Rein Taaramäe (EST) 76e
205  Taco van der Hoorn (NED) 115e
206  Boy van Poppel (NED) 126e
207  Danny van Poppel (NED) 96e
Directeur sportif : Steven De Neef, Hilaire Van der Schueren
B&B Hotels p/b KTM
BBK
NumCoureurPos
211  Bryan Coquard (FRA) 69e
212  Cyril Barthe (FRA) 62e
213  Cyril Gautier (FRA) 70e
214  Jonathan Hivert (FRA) 97e
215  Jérémy Lecroq (FRA) 127e
216  Cyril Lemoine (FRA) 101e
217  Quentin Pacher (FRA) 22e
Directeur sportif : Jimmy Engoulvent, Yvonnick Bolgiani, Didier Rous
Alpecin-Fenix
AFC
NumCoureurPos
221  Jasper Philipsen (BEL) NP-7
222  Dries De Bondt (BEL)  (route) 113e
223  Senne Leysen (BEL) 109e
224  Oscar Riesebeek (NED) 72e
225  Kristian Sbaragli (ITA) 40e
226  Scott Thwaites (GBR) 103e
227  Louis Vervaeke (BEL) NP-6
Directeur sportif : Michel Cornelisse, Frederik Willems

Notes et référencesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier