Tour de France 2022

109e édition de la course cycliste française
Tour de France 2022 Cycling (road) pictogram.svg
Jonas Vingegaard - 2022.jpg
Jonas Vingegaard.
Généralités
Course109e Tour de France
CompétitionUCI World Tour 2022 2.UWT
Étapes21
Dates1 – 24 juillet
Distance3 349,8 km
PaysFRA France
DEN Danemark
BEL Belgique
SUI Suisse
Lieu de départCopenhague
Lieu d'arrivéeParis
Équipes22
Partants176
Arrivants135
Vitesse moyenne42,106 km/h
Résultats
VainqueurDEN Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma)
DeuxièmeSLO Tadej Pogačar (UAE Team Emirates)
TroisièmeGBR Geraint Thomas (Ineos Grenadiers)
Classement par pointsBEL Wout van Aert (Jumbo-Visma)
Meilleur grimpeurDEN Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma)
Meilleur jeuneSLO Tadej Pogačar (UAE Team Emirates)
Super-combatifBEL Wout van Aert[1] (Jumbo-Visma)
Meilleure équipeGBR Ineos Grenadiers
Route of the 2022 Tour de France.png
◀20212023▶
Commons-logo.svgDocumentation Wikidata-logo S.svg

Le Tour de France 2022 est la 109e édition du Tour de France cycliste, organisée dans le cadre de l'UCI World Tour 2022. Le grand départ a lieu le à Copenhague et l'arrivée est jugée le à Paris, sur l'avenue des Champs-Élysées.

Ce Tour est remporté par le Danois Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) qui a pris le maillot jaune lors de la 11e étape. Il succède au Slovène Tadej Pogačar (UAE Team Emirates), qui termine deuxième de cette édition à min 43 s. Le Gallois Geraint Thomas (Ineos Grenadiers), vainqueur en 2018, complète le podium en terminant à min 22 s. Le Français David Gaudu (Groupama-FDJ) prend la quatrième position à 13 min 39 s. Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) remporte également le maillot à pois du classement de la montagne tandis que Tadej Pogačar (UAE Team Emirates) remporte le maillot blanc de meilleur jeune.

Wout van Aert (Jumbo-Visma), vainqueur de trois étapes, remporte le classement par points ainsi que le prix de super-combatif du Tour. L'équipe Ineos Grenadiers gagne le classement par équipes.

ParcoursModifier

GénéralitésModifier

Le départ depuis la capitale danoise était initialement prévu en 2021[2]. Toutefois, à la suite du report du Championnat d'Europe de football 2020 d'un an, en raison de la pandémie de Covid-19, la ville de Copenhague, afin de se focaliser exclusivement sur les quatre matchs de football prévus au Parken Stadium, a demandé exceptionnellement de reporter l'organisation du départ du Tour à 2022.

La 109e édition a été présentée le au Palais des congrès de Paris par Christian Prudhomme[3], directeur général du Tour de France. Elle est longue de 3 350,1 kilomètres et répartie en vingt et une étapes : six de plaine, sept accidentées, six de montagne et deux contre-la-montre individuels. Outre la France, le Danemark, la Belgique et la Suisse sont les pays étrangers visités. Elle parcourt cinq massifs : les Vosges, le Jura, les Alpes, le Massif central et les Pyrénées pour terminer. Dans l'Hexagone, huit régions et vingt-neuf départements sont traversés[4].

En dépit du départ du Danemark, la résistance au réchauffement climatique est un enjeu important. Selon André Bancalà, "Monsieur Route" du Tour et coordinateur des Départements de France, la température moyenne relevée sur les routes du Tour est passée en 20 ans de 29,6 °C (1999-2001) à 40,1 °C (2018, 2019 et 2021). À la mi-juin 2022, les deux courses, la Route d'Occitanie et le Tour de Suisse, sont déjà marquées par des vagues de chaleur[5].

Grand Départ du DanemarkModifier

Le Grand départ de la 109e édition du Tour de France est donné de Copenhague, au Danemark, la capitale mondiale du vélo[6]. Il s'agit du Grand départ le plus septentrional de l'histoire de la Grande Boucle.

Exceptionnellement, il débute un vendredi par un contre-la-montre individuel inaugural dans les rues de la capitale danoise ; s'ensuivent deux étapes favorables aux sprinteurs, respectivement entre Roskilde et Nyborg et entre Vejle et Sønderborg. La deuxième étape est marquée par la traversée du Grand Belt[7].

Première semaine : des Hauts-de-France aux Portes du SoleilModifier

 
Lillois exprimant sa satisfaction du retour du Tour à Lille, où il n'était plus passé depuis 2014

Une fois la France retrouvée, les coureurs et les suiveurs profiteront du premier jour de repos de la compétition, le temps notamment de se remettre du long transfert entre les deux pays. Ainsi, les Hauts-de-France sont la première région française à recevoir le Tour de France 2022, avec deux étapes exclusivement tracées dans le Nord-Pas-de-Calais : les 4e et 5e étapes, respectivement, entre Dunkerque et Calais, avec un final accidenté sur la côte d'Opale, et entre Lille Métropole et Arenberg - Porte du Hainaut. Cette dernière marque le grand retour des secteurs pavés sur le Tour de France, plus empruntés depuis 2018 ; ils sont au nombre de 11 pour 19,4 kilomètres, dont cinq inédits, jamais parcourus par le Tour ni par Paris-Roubaix.

Pour la première fois depuis 2019, la Belgique reçoit les coureurs du Tour[8], avec le départ de la 6e étape donné à Binche. Son arrivée se situe à Longwy, à l'issue d'un final accidenté dans la vallée de la Chiers. Avec la veille, la région Grand Est tient une étape entre Tomblaine et la Super Planche des Belles Filles, sommet vosgien découvert dix ans auparavant et rapidement devenu mythique[9], avec ce dernier kilomètre non-asphalté déjà aperçu sur la 6e du Tour de France 2019.

Enfin, cette première semaine de course se termine par une escale en Suisse[10]. D'abord, une journée accidentée entre Dole et Lausanne, en passant par le col de la Savine et le col du Mollendruz à travers le massif jurassien; avant une étape en grande partie alpestre d'Aigle, siège de l'Union cycliste internationale (UCI), à Châtel - Les Portes du Soleil. Première étape de montagne de cette 109e édition du Tour de France, l'itinéraire passe notamment par le col des Mosses, le col de la Croix et le pas de Morgins.

Deuxième semaine : des Alpes à CarcassonneModifier

Après un jour de repos passé du côté de Morzine, la 10e étape part de la station de ski, au pied d'Avoriaz, pour rallier Megève, à travers différentes vallées de Haute-Savoie, avant la côte de Domancy et la montée finale vers l'altiport.

S'ensuit un diptyque alpestre impressionnant : la première journée entre Albertville et le col de Granon, par les lacets de Montvernier, le col du Télégraphe et le col du Galibier, où sera attribué le souvenir Henri-Desgrange, avant la montée finale, qui n'avait été précédemment empruntée qu'en 1986. La seconde journée est celle du 14 juillet ; au départ de Briançon, l'itinéraire passe par le col du Galibier, par le versant descendu la veille, avant de gravir le col de la Croix-de-Fer et d'arriver dans la cultissime station de l'Alpe d'Huez. L'Étape du Tour se déroule sur le même parcours.

À la suite de ce passage à travers les Alpes, les coureurs prennent la direction de Saint-Étienne depuis Le Bourg-d'Oisans, par Grenoble, le col de Parménie et la traversée de la vallée du Rhône, cette 13e étape est dédiée aux sprinteurs. Le lendemain, les coureurs repartent de Saint-Étienne pour rejoindre l'aérodrome de Mende, à travers les différents plateaux du Massif central, les gorges de l'Allier et la montée finale de la Croix Neuve. Cette seconde semaine se termine par une étape vallonnée entre Rodez et Carcassonne, où la victoire d'étape est promise aux sprinteurs.

Troisième semaine : de Carcassonne à Rocamadour, avant ParisModifier

Comme sur le Tour de France 2018, Carcassonne accueille le Tour 2022 avec une arrivée, un jour de repos et un départ d'étape. Ce dernier rallie les Pyrénées pour un triptyque, avec une première arrivée à Foix, préfecture de l'Ariège, en passant par le port de Lers et le fameux mur de Péguère. Ensuite, la 17e étape est tracée entre Saint-Gaudens et l'altiport de Peyragudes, par le col d'Aspin, la Hourquette d'Ancizan, le col de Val Louron-Azet et la montée finale vers la station pyrénéenne, qui n'est autre que la continuité du col de Peyresourde. Le massif pyrénéen est une dernière fois visitée entre Lourdes et Hautacam, par le col d'Aubisque, l'inédit col de Spandelles[11] et la montée finale.

La 19e étape est une journée de transition, entre Castelnau-Magnoac, village d'enfance du joueur du XV de France Antoine Dupont, et Cahors. La victoire d'étape se joue sur un final accidenté, entre sprinteurs et baroudeurs. L'avant-dernière étape de cette 109e édition du Tour de France est un contre-la-montre individuel accidenté de 40 kilomètres entre Lacapelle-Marival et Rocamadour.

Enfin, le départ de la 21e et dernière étape est donné depuis Paris La Défense Arena et arrive, comme depuis 1975, sur l'avenue des Champs-Élysées dans le huitième arrondissement de Paris[12].

ÉquipesModifier

En tant que course World Tour, les 18 équipes World Tour participent automatiquement à la course. En terminant meilleure et deuxième formation de deuxième division, les équipes Alpecin-Deceuninck et Arkéa-Samsic ont le droit, sans obligation, de prendre part à toutes les épreuves du calendrier World Tour. Par ailleurs, ASO a également convié les équipes françaises B&B Hotels-KTM et TotalEnergies, qui étaient déjà présentes sur la dernière édition.

WorldTeams (18)ProTeams (4)

Liste des participantsModifier

Chaque équipe est composée de huit coureurs, ce qui donne un total de 176 cyclistes sur la liste de départ. Sur ce nombre, 40 participent à leur premier Tour de France. Les coureurs viennent de 27 pays différents. Cinq pays comptent au moins 10 coureurs dans la course : la France (32), la Belgique (18), l'Italie (14), le Danemark et les Pays-Bas (10). L'âge moyen des coureurs en course est de 29,73 ans, allant de 21 ans pour Quinn Simmons à 39 ans pour Philippe Gilbert. L'équipe DSM a la moyenne d'âge la plus jeune, tandis que l'équipe Israel-Premier Tech a la moyenne d'âge la plus âgée. La taille moyenne des coureurs présents est de 1,82 m, tandis que le poids moyen est de 70 kg[13].

Sur la liste de départ, on compte cinq vainqueurs de grands tours : Christopher Froome (Tour d'Espagne 2011, Tour de France 2013, Tour de France 2015, Tour de France 2016, Tour de France 2017, Tour d'Espagne 2017 et Tour d'Italie 2018), Primož Roglič (Tour d'Espagne 2019, Tour d'Espagne 2020 et Tour d'Espagne 2021), Nairo Quintana (Tour d'Italie 2014 et Tour d'Espagne 2016), Tadej Pogačar (Tour de France 2020 et Tour de France 2021) et Geraint Thomas (Tour de France 2018)[14].

On compte également 40 anciens vainqueurs d'étapes : Peter Sagan est celui qui en compte le plus avec 12 victoires entre 2012 et 2019. Il devance Christopher Froome qui a remporté sept étapes entre 2012 et 2016[15].

Favoris et principaux participantsModifier

Pour le classement généralModifier

Le Slovène Tadej Pogačar, vainqueur des deux dernières éditions du Tour de France fait figure de grand favori de l'édition 2022. Sa première partie de saison, avec trois courses World Tour (Strade Bianche, UAE Tour et Tirreno-Adriatico) a son palmarès et sa victoire sur le Tour de Slovénie en juin 2022, confirment son état de forme du moment[16].

Son compatriote Primož Roglič est souvent cité comme son principal adversaire et semble lui aussi en forme après avoir remporté avec autorité le Critérium du Dauphiné en juin 2022. Néanmoins, avec un coéquipier comme Wout van Aert en lice pour le classement à point, il n'est pas sûr qu'il puisse compter sur une équipe lui étant entièrement dévouée, à l'inverse du vainqueur sortant. Mais le principal atout de l'équipe Jumbo-Visma ne serait-il pas le Danois Jonas Vingegaard, dauphin de Pogačar lors de la Grande Boucle 2021 et très en vue au Critérium du Dauphiné ?[réf. nécessaire]

Vu les absences d'Egan Bernal et de Richard Carapaz, les meilleures chances de victoire pour la solide équipe Ineos Grenadiers sont le vétéran gallois Geraint Thomas, vainqueur du Tour en 2018 et récent lauréat du Tour de Suisse, le Colombien Daniel Martínez qui a remporté le Tour du Pays basque et le Britannique Adam Yates, quatrième de Paris-Nice.

Parmi les coureurs capables de jouer un rôle important sur cette édition, on peut aussi citer l'Australien Ben O'Connor (AG2R Citroën), troisième sur le Dauphiné, le Français Romain Bardet (DSM Team) auteur d'une bonne première partie sur le Giro avant de tomber malade et d'abandonner, l'Espagnol Enric Mas (Movistar), le Russe Aleksandr Vlasov (Bora-Hansgrohe), vainqueur du Tour de Romandie et leader du Tour de Suisse au moment de devoir déclarer forfait pour cause de Covid-19, le Colombien Nairo Quintana (Arkéa-Samsic), l'Italien Damiano Caruso et l'Australien Jack Haig (Bahrain Victorious)[17].

Pour le classement par pointsModifier

En l'absence du Britannique Mark Cavendish, maillot vert 2021 et recordman de victoires d'étapes (34) sur le Tour avec Eddy Merckx, le grand favori est le Belge Wout van Aert (Jumbo-Visma), coureur complet capable de briller lors des sprints mais aussi de récolter des points lors d'étapes plus vallonnées, en contre-la-montre, voire de montagne. Le Néerlandais Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) se trouve un peu dans le même registre. Parmi les purs sprinteurs, les principaux favoris au maillot vert sont le Néerlandais Fabio Jakobsen (Quick-Step Alpha Vinyl), le Belge Jasper Philipsen (Alpecin-Deceuninck), l'Australien Michael Matthews et le Néerlandais Dylan Groenewegen (BikeExchange-Jayco), l'Australien Caleb Ewan (Lotto-Soudal) et le Danois Mads Pedersen (Trek-Segafredo).

Pour le classement du meilleur grimpeurModifier

Comme souvent, aucun favori ne se dégage pour le classement du meilleur grimpeur. Les anciens vainqueurs du maillot à pois présents au départ sont Christopher Froome, Nairo Quintana, Romain Bardet, Warren Barguil et Tadej Pogačar.

Pour le classement du meilleur jeuneModifier

Au départ de Copenhague, vingt-sept coureurs sont en lice pour l'obtention du maillot blanc de meilleur jeune (25 ans maximum). Le principal favori est évidemment Tadej Pogačar (UAE Emirates), qui vise le doublé maillot jaune - maillot blanc. Les autres candidats pour le classement du meilleur jeune sont l'équipier américain de Pogačar Brandon McNulty ainsi que le Britannique Thomas Pidcock (Ineos Grenadiers), l'Américain Quinn Simmons (Trek-Segafredo), le Danois Mikkel Honoré (Quick-Step Alpha Vinyl) et le Luxembourgeois Kevin Geniets (Groupama-FDJ).

Victoires d'étapeModifier

Barème des classementsModifier

Classement généralModifier

Le classement général individuel au temps s'établit par l'addition des temps réalisés par chaque coureur dans les 21 étapes compte tenu des pénalités et des bonifications en temps (dix, six et quatre secondes pour les trois premiers de chaque étape en ligne).

En cas d'égalité de temps au classement général, les centièmes de seconde enregistrés par les chronométreurs lors du contre-la-montre « individuel » sont réincorporés dans le temps total pour départager les coureurs. En cas de nouvelle égalité, il est fait appel à l'addition des places obtenues à chaque étape et, en dernier ressort, à la place obtenue dans la dernière étape disputée.

BonificationsModifier

Des bonifications sont attribuées dans toutes les arrivées des étapes en ligne, et donc à l'exception des étapes de contre-la-montre individuel. Elles sont de dix, six et quatre secondes aux trois premiers coureurs classés. Les bonifications introduites en 2021 de huit, cinq et deux secondes à certains sommets disparaissent.

Règle des trois kilomètresModifier

La règle des « trois kilomètres », qui permet à un coureur victime d'un incident mécanique ou d'une chute dans les trois derniers kilomètres d'une étape d'être crédité du temps du groupe auquel il appartenait, ne s'applique pas pour la 1re et la 20e étape (contre-la-montre individuel) et pour les arrivées des 6e, 7e, 8e, 9e, 10e, 11e, 12e, 14e, 17e et 18e étapes (montagne).

Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

Le classement par points est établi en fonction du barème suivant :

  • arrivée des étapes de plaine : 50, 30, 20, 18, 16, 14, 12, 10, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2 jusqu'au 15e coureur classé ;
  • arrivée des étapes de moyenne montagne : 30, 25, 22, 19, 17, 15, 13, 11, 9, 7, 6, 5, 4, 3, 2 jusqu'au 15e coureur classé ;
  • arrivée des étapes de montagne et les contre-la-montre individuel : 20, 17, 15, 13, 11, 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1 jusqu'au 15e coureur classé ;
  • sprints intermédiaires : 20, 17, 15, 13, 11, 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1 jusqu'au 15e coureur classé.

En cas d'égalité, les coureurs sont départagés par leur nombre de victoires d'étapes puis par le nombre de victoires dans les sprints intermédiaires et enfin par le classement général individuel au temps. Pour figurer au classement général individuel par points, les lauréats doivent obligatoirement terminer le Tour de France.

Dans le cas où un coureur arrivé hors délais est repêché par le Collège des commissaires, il perd automatiquement l’ensemble des points acquis[18].

Classement de la montagneModifier

Le classement de la montagne est établi en fonction du barème suivant :

  • Côtes hors catégorie : 20, 15, 12, 10, 8, 6, 4 et 2 points pour les huit premiers coureurs classés ;
  • Côtes de 1re catégorie : 10, 8, 6, 4, 2 et 1 point pour les six premiers coureurs classés ;
  • Côtes de 2e catégorie : 5, 3, 2 et 1 point pour les quatre premiers coureurs classés ;
  • Côtes de 3e catégorie : 2 et 1 point pour les deux premiers coureurs classés ;
  • Côtes de 4e catégorie : 1 point pour le premier coureur classé.

Le doublement des points au sommet de certaines côtes a été supprimé[19].

En cas d'égalité, le coureur ayant obtenu le plus grand nombre de places de premier au sommet des côtes hors catégorie sera déclaré vainqueur. Puis idem pour les côtes des 1re, 2e, 3e et 4e catégorie, puis en cas d'égalité absolue le au classement général final au temps. Pour figurer au classement général du meilleur grimpeur, les lauréats doivent obligatoirement terminer le Tour de France.

Dans le cas où un coureur arrivé hors délais est repêché par le Collège des commissaires, il perd automatiquement l’ensemble de ses points acquis[18].

Classement des jeunesModifier

Le classement des jeunes est réservé aux coureurs nés depuis le . Le premier d'entre eux au classement général individuel au temps est le leader journalier des jeunes. À l'issue de la dernière étape, il est déclaré vainqueur du classement des jeunes.

Classement par équipesModifier

Le classement général par équipes de chaque étape s'établit par l'addition des trois meilleurs temps individuels de chaque équipe. Le classement général est réalisé avec la somme des temps de chaque équipe dans chaque étape. Dans les classements d'étape, en cas d'ex æquo, les équipes réalisant le même temps sont départagées par l'addition des places obtenues par leurs trois meilleurs coureurs au classement de cette étape. En cas de nouvelle égalité, les équipes sont départagées par la place de leur meilleur coureur au classement de l'étape.

Au classement général, en cas d'ex æquo, les équipes sont départagées par leur nombre de victoires d'étapes par équipe, puis par leur nombre de places de deuxième, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'un nombre de places obtenues par l'une ou l'autre permette d'établir leur classement définitif. S'il y a toujours égalité, les équipes sont départagées par la place de leur meilleur coureur au classement général individuel. Toute formation réduite à moins de 3 coureurs est éliminée du classement général par équipes.

Prix de la combativitéModifier

Le prix de la combativité récompense le coureur le plus généreux dans l'effort et manifestant le meilleur esprit sportif. Ce prix, attribué dans les étapes en ligne à l'exception de la dernière étape, est décerné par un jury présidé par le directeur de l'épreuve :

  • le plus combatif de l'étape porte dans l'étape suivante des dossards de couleur rouge ;
  • un super-combatif est désigné par les membres du jury à la fin du Tour de France.

RécompensesModifier

Au total, 2 282 000  sont distribués lors de ce Tour. Le vainqueur du classement général final remporte 500 000 , une prime étant versée jusqu'au dernier coureur classé (1 000 ).

Prix
Classement général Pour les classements généraux Classement d'étape Pour les classements d'étape
            Ligne
d'arrivée
Sprint
intermédiaire
Côte Meilleur jeune Combatif Meilleure équipe
Général Points Grimpeur Jeune Par équipes Super-combatif HC 1re 2e 3e 4e
1er 500 000  25 000  20 000  50 000  20 000  1er 11 000  1 500  800  650  500  300  200  500  2 000  2 800 
2e 200 000  15 000  15 000  30 000  2e 5 500  1 000  450  400  250 
3e 100 000  10 000  10 000  20 000  3e 2 800  500  300  150 
4e 70 000  4 000  5 000  12 000  4e 1 500 
5e 50 000  3 500  8 000  5e 830 
6e 23 000  3 000  6e 780 
7e 11 500  2 500  7e 730 
8e 7 600  2 000  8e 670 
9e 4 500  9e 650 
10e 3 800  10e 600 
11e 3 000  11e 540 
12e 2 700  12e 470 
13e 2 500  13e 440 
14e 2 100  14e 340 
15e 2 000  15e 300 
16e 1 500  16e
17e 1 300  17e
18e 1 200  18e
19e 1 100  19e
Tous les autres 1 000  20e
Par jour 500  300  300 

Un vainqueur d'étape remporte 11 000 . Les prix des poursuivants sont dégressifs jusqu'au 20e coureur auquel sont attribués 300 . Un prix est attribué aux trois premiers d'un sprint intermédiaire, qui a lieu une fois par étape. Des prix sont aussi attribués pour le passage d'une côte classée, pour le meilleur jeune de l'étape, pour le coureur le plus combatif d'une étape hors contre-la-montre, et pour la meilleure équipe de l'étape.

Un prix spécial est également attribué : le premier de l'ascension du col du Galibier remporte le souvenir Henri-Desgrange, doté de 5 000 .

ÉtapesModifier

Copenhague, Roskilde, Nyborg, Vejle, Sønderborg, Aigle, Castelnau-Magnoac, Lacapelle-Marival et Rocamadour sont pour la première fois villes-étapes du Tour de France[20]. Le parcours comporte cinq arrivées au sommet, dont la première placée lors de la septième étape sur La Super Planche des Belles Filles. Les autres arrivées au sommet ont lieu lors des étapes 11 (sur le col du Granon), 12 (à l'Alpe d'Huez), 17 (à Peyragudes) et enfin sur l'étape 18, à Hautacam[21].

Étape Date Villes étapes Distance (km) Vainqueur d’étape Leader du classement général
1re étape ven. 1er juillet   Copenhague (DEN)  Copenhague (DEN) 13,2   Yves Lampaert   Yves Lampaert
2e étape sam. 2 juillet   Roskilde (DEN)  Nyborg (DEN) 202,5   Fabio Jakobsen   Wout van Aert
3e étape dim. 3 juillet   Vejle (DEN)  Sønderborg (DEN) 182   Dylan Groenewegen   Wout van Aert
lun. 4 juillet
Transfert
4e étape mar. 5 juillet DunkerqueCalais 171,5   Wout van Aert   Wout van Aert
5e étape mer. 6 juillet Lille MétropoleArenberg - Porte du Hainaut 157   Simon Clarke   Wout van Aert
6e étape jeu. 7 juillet   Binche (BEL)Longwy 219,9   Tadej Pogačar   Tadej Pogačar
7e étape ven. 8 juillet TomblaineLa Super Planche des Belles Filles 176,3   Tadej Pogačar   Tadej Pogačar
8e étape sam. 9 juillet Dole  Lausanne (SUI) 186,3   Wout van Aert   Tadej Pogačar
9e étape dim. 10 juillet   Aigle (SUI)Châtel - Les Portes du Soleil 192,9   Bob Jungels   Tadej Pogačar
lun. 11 juillet Morzine - Les Portes du Soleil Journée de repos no 1
10e étape mar. 12 juillet Morzine - Les Portes du SoleilMegève 148,1   Magnus Cort Nielsen   Tadej Pogačar
11e étape mer. 13 juillet AlbertvilleCol du Granon - Serre Chevalier 151,7   Jonas Vingegaard   Jonas Vingegaard
12e étape jeu. 14 juillet BriançonAlpe d'Huez 165,1   Tom Pidcock   Jonas Vingegaard
13e étape ven. 15 juillet Le Bourg-d'OisansSaint-Étienne 192,6   Mads Pedersen   Jonas Vingegaard
14e étape sam. 16 juillet Saint-ÉtienneMende 192,5   Michael Matthews   Jonas Vingegaard
15e étape dim. 17 juillet RodezCarcassonne 202,5   Jasper Philipsen   Jonas Vingegaard
lun. 18 juillet Carcassonne Journée de repos no 2
16e étape mar. 19 juillet CarcassonneFoix 178,5   Hugo Houle   Jonas Vingegaard
17e étape mer. 20 juillet Saint-GaudensPeyragudes 129,7   Tadej Pogačar   Jonas Vingegaard
18e étape jeu. 21 juillet LourdesHautacam 143,2   Jonas Vingegaard   Jonas Vingegaard
19e étape ven. 22 juillet Castelnau-MagnoacCahors 188,3   Christophe Laporte   Jonas Vingegaard
20e étape sam. 23 juillet Lacapelle-MarivalRocamadour 40,7   Wout van Aert   Jonas Vingegaard
21e étape dim. 24 juillet Paris La Défense ArenaParis - Champs-Élysées 115,6   Jasper Philipsen   Jonas Vingegaard

ClassementsModifier

Classement général finalModifier

Classement général[22]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Jonas Vingegaard      Danemark Jumbo-Visma en 79 h 33 min 20 s
2e Tadej Pogačar     Slovénie UAE Team Emirates + min 43 s
3e Geraint Thomas   Grande-Bretagne Ineos Grenadiers   + min 22 s
4e David Gaudu   France Groupama-FDJ + 13 min 39 s
5e Aleksandr Vlasov   Bannière neutre[23],[24] Bora-Hansgrohe + 15 min 46 s
6e Nairo Quintana   Colombie Arkéa-Samsic + 16 min 33 s
7e Romain Bardet   France Team DSM + 18 min 11 s
8e Louis Meintjes   Afrique du Sud Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux + 18 min 44 s
9e Alexey Lutsenko   Kazakhstan Astana Qazaqstan + 22 min 56 s
10e Adam Yates   Grande-Bretagne Ineos Grenadiers   + 24 min 52 s
11e Valentin Madouas   France Groupama-FDJ + 35 min 59 s
12e Bob Jungels   Luxembourg AG2R Citroën + 45 min 23 s
13e Neilson Powless   États-Unis EF Education-EasyPost + 46 min 57 s
14e Luis León Sánchez   Espagne Bahrain Victorious + 49 min 18 s
15e Thibaut Pinot   France Groupama-FDJ + 50 min 25 s
16e Patrick Konrad   Autriche Bora-Hansgrohe + 56 min 54 s
17e Tom Pidcock   Grande-Bretagne Ineos Grenadiers   + h 1 min 15 s
18e Sepp Kuss   États-Unis Jumbo-Visma + h 2 min 29 s
19e Dylan Teuns   Belgique Bahrain Victorious + h 11 min 30 s
20e Brandon McNulty   États-Unis UAE Team Emirates + h 31 min 19 s
21e Matteo Jorgenson   États-Unis Movistar + h 33 min 57 s
22e Wout van Aert      Belgique Jumbo-Visma + h 35 min 55 s
23e Nick Schultz   Australie Team BikeExchange-Jayco + h 39 min 41 s
24e Hugo Houle   Canada Israel-Premier Tech + h 42 min 14 s
25e Bauke Mollema   Pays-Bas Trek-Segafredo + h 45 min 57 s

Classements annexes finalsModifier

Classement par pointsModifier

Classement du meilleur grimpeurModifier

Classement du meilleur jeuneModifier

Classement général du meilleur jeune[22]
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Tadej Pogačar     Slovénie UAE Team Emirates en 79 h 36 min 3 s
2e Tom Pidcock   Grande-Bretagne Ineos Grenadiers   + 58 min 32 s
3e Brandon McNulty   États-Unis UAE Team Emirates + h 28 min 36 s
4e Matteo Jorgenson   États-Unis Movistar + h 31 min 14 s
5e Andreas Leknessund   Norvège Team DSM + h 54 min 48 s
6e Michael Storer   Australie Groupama-FDJ + h 20 min 32 s
7e Georg Zimmermann   Allemagne Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux + h 36 min 57 s
8e Kevin Geniets   Luxembourg Groupama-FDJ + h 45 min 25 s
9e Fred Wright   Grande-Bretagne Bahrain Victorious + h 1 min 25 s
10e Stan Dewulf   Belgique AG2R Citroën + h 26 min 35 s

Classement par équipesModifier

Classement par équipes[22]
  Équipe Pays Temps
1re Ineos Grenadiers     Grande-Bretagne en 239 h 3 min 3 s
2e Groupama-FDJ   France + 37 min 33 s
3e Jumbo-Visma   Pays-Bas + 44 min 54 s
4e Bora-Hansgrohe   Allemagne + h 48 min 45 s
5e Movistar   Espagne + h 11 min 22 s
6e UAE Team Emirates   Émirats arabes unis + h 19 min 54 s
7e Bahrain Victorious   Bahreïn + h 58 min 32 s
8e Team DSM   Pays-Bas + h 26 min 8 s
9e Arkéa-Samsic   France + h 56 min 51 s
10e Astana Qazaqstan   Kazakhstan + h 59 min 0 s

Super combatifModifier

Évolution des classementsModifier

Évolution des leaders des classements par étape
Étape Vainqueur Classement général
 
Classement par points
 
Classement de la montagne
 
Classement du meilleur jeune
 
Classement par équipes
 
Prix de la combativité
 
1 Yves Lampaert Yves Lampaert Yves Lampaert Non décerné Tadej Pogačar Jumbo-Visma Non décerné
2 Fabio Jakobsen Wout van Aert Wout van Aert Magnus Cort Nielsen Sven Erik Bystrøm
3 Dylan Groenewegen Magnus Cort Nielsen
4 Wout van Aert Anthony Perez
5 Simon Clarke Ineos Grenadiers Magnus Cort Nielsen
6 Tadej Pogačar Tadej Pogačar Wout van Aert
7 Tadej Pogačar Simon Geschke
8 Wout van Aert Mattia Cattaneo
9 Bob Jungels Simon Geschke Thibaut Pinot
10 Magnus Cort Nielsen Alberto Bettiol
11 Jonas Vingegaard Jonas Vingegaard Warren Barguil
12 Tom Pidcock Tom Pidcock
13 Mads Pedersen Mads Pedersen
14 Michael Matthews Michael Matthews
15 Jasper Philipsen Nils Politt
16 Hugo Houle Hugo Houle
17 Tadej Pogačar Brandon McNulty
18 Jonas Vingegaard Jonas Vingegaard Wout van Aert
19 Christophe Laporte Quinn Simmons
20 Wout van Aert Non décerné
21 Jasper Philipsen Non décerné
Classements finals Jonas Vingegaard Wout van Aert Jonas Vingegaard Tadej Pogačar Ineos Grenadiers Wout van Aert

Classement mondialModifier

Ce Tour de France attribue des points pour le classement mondial UCI 2022, individuel, par équipes et par nations, avec le barème suivant[26] :

Barème de points pour ce Tour de France
Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e 17e 18e 19e 20e 21e à 25e 26e à 30e 31e à 40e 41e à 50e 51e à 55e 56e à 60e
Classement général 1000 800 675 575 475 400 325 275 225 175 150 125 105 85 75 70 65 60 55 50 40 30 25 20 15 10
Classement d'étape 120 50 25 15 5
Classements finals annexes[27] 120 50 25
Leader par étape 25

Points gagnés à l'issue de la courseModifier

Nombre de points marqués sur la course
Rang Coureur Équipe Général Etape Leader Annexe Total
1er   Jonas Vingegaard Jumbo-Visma 1000 390 250 120 1760
2e   Tadej Pogačar UAE Team Emirates 800 500 125 25 1450
3e   Wout van Aert Jumbo-Visma 40 585 100 120 845
4e   Geraint Thomas Ineos Grenadiers 675 65 0 0 740
5e   David Gaudu Groupama-FDJ 575 35 0 0 610
6e   Aleksandr Vlasov[23],[24] Bora-Hansgrohe 475 0 0 0 475
7e   Nairo Quintana Arkéa-Samsic 400 55 0 0 455
8e   Jasper Philipsen Alpecin-Deceuninck 0 370 0 50 420
9e   Romain Bardet Team DSM 325 25 0 0 350
10e   Louis Meintjes Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux 275 50 0 0 325

Classements mondiaux à l'issue de la courseModifier

Classement individuel[28]
Rang Coureur Équipe Points
  1er
  Tadej Pogačar UAE Team Emirates 4 431
  2e
  Primož Roglič Jumbo-Visma 3 965
  3e
  Wout van Aert Jumbo-Visma 3 571
  4e
  Jonas Vingegaard Jumbo-Visma 3 188
  5e
  Remco Evenepoel Quick-Step Alpha Vinyl 3 034
  6e
  Aleksandr Vlasov[23],[24] Bora-Hansgrohe 2 382
  7e
  Matej Mohorič Bahrain Victorious 2 358
  8e
  Stefan Küng Groupama-FDJ 2 189
  9e
  Julian Alaphilippe Quick-Step Alpha Vinyl 1 974,67
  10e
  Mathieu van der Poel Alpecin-Deceuninck 1 962
Classement par équipes[29]
Rang Équipe Points
  1er
  Jumbo-Visma 11 028
  2e
  UAE Team Emirates 9 022
  3e
  Ineos Grenadiers 8 891
  4e
  Bora-Hansgrohe 7 973
  5e
  Bahrain Victorious 7 380
  6e
  Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux 6 833
  7e
  Groupama-FDJ 6 203
  8e
  Alpecin-Deceuninck 6 175
  9e
  Quick-Step Alpha Vinyl 5 877
  10e
  Arkéa-Samsic 5 834

Gains par équipesModifier

Les gains cumulés par équipes lors du Tour de France 2022 sont répertoriés dans le tableau ci-dessous.

Rang Équipe Pays Gains Meilleur classement
général
Victoire(s)
d'étape
Maillot jaune
(jours)
Classements annexes
1er Jumbo-Visma   Pays-Bas 740 850  1er   6 15   Classement par points
  Classement de la montagne
  Super combatif
2e UAE Team Emirates   Émirats arabes unis 325 460  2e 3 5   Classement du meilleur jeune
3e Ineos Grenadiers   Grande-Bretagne 236 810  3e 1   Classement par équipe
4e Groupama-FDJ   France 143 860  4e
5e Bora-Hansgrohe   Allemagne 82 440  5e
6e Alpecin-Deceuninck   Belgique 60 130  60e 2
7e Trek-Segafredo   États-Unis 58 240  25e 1
8e Team BikeExchange-Jayco   Australie 58 170  23e 2
9e EF Education-EasyPost   États-Unis 57 100  13e 1
10e Arkéa-Samsic   France 56 980  6e
11e Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux   Belgique 47 810  8e
12e Barhain Victorious   Bahreïn 46 840  14e
13e Israel-Premier Tech   Israël 43 770  24e 2
14e Movistar   Espagne 43 000  21e
15e Quick-Step Alpha Vinyl   Belgique 41 430  96e 2 1
16e Cofidis   France 40 350  40e
17e Team DSM   Allemagne 38 350  7e
18e AG2R Citroën   France 19 870  12e 1
19e TotalEnergies   France 17 060  57e
20e Astana Qazaqstan   Kazakhstan 14 000  9e
21e B&B Hotels-KTM   France 12 740  34e
22e Lotto-Soudal   Belgique 10 140  73e

Aspects extra-sportifsModifier

 
ARD (2019)
 
Rai Sport (2022)

Médiatisation de l'épreuveModifier

Le Tour de France 2022 a été marqué une nouvelle fois par de bonnes audiences pour France Télévisions. 4 millions de téléspectateurs (41,3 % de part d'audience) ont suivi en moyenne les 21 étapes retransmises en direct sur France 2, en progression par rapport à l'édition précédente. Au total, la compétition a été suivie par près de 41,5 millions de téléspectateurs. L'étape reine du 14 juillet, entre Briançon et l'Alpe d'Huez, a obtenu la meilleure audience pour une étape du Tour depuis 2003, ce sont 6,4 millions de téléspectateurs en moyenne qui ont regardé la course sur France 2[30].

ProduitsModifier

PartenairesModifier

Caravane publicitaireModifier

Conséquences de la crise sanitaireModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Wout van Aert élu super-combatif du Tour de France », sur lequipe.fr (consulté le 23 juillet 2022).
  2. Collectif, « Le maire de Copenhague officialise le report à 2022 du Grand Départ du Tour de France », sur www.lequipe.fr, (consulté le ).
  3. « Tour de France 2022. Les parcours féminin et masculin dévoilés », sur Ouest-France, .
  4. Collectif, « Parcours 2022 », sur storage-aso.lequipe.fr.
  5. Le Tour de France témoin de la surchauffe climatiqueLa Croix, avec l'AFP, le 02/07/2022.
  6. « Copenhague est la capitale mondiale du vélo | Tour de France Grand Départ Copenhague Danemark 2022 », sur letourcph.dk (consulté le ).
  7. « Grand Départ Copenhagen Denmark 2022 », sur www.letour.fr (consulté le ).
  8. « Le Tour de France en Belgique », sur www.ledicodutour.com (consulté le ).
  9. « La Planche des Belles Filles, nouvelle star du Tour de France », sur L'Équipe (consulté le ).
  10. « La Suisse dans le Tour de France depuis 1947 », sur ledicodutour.com (consulté le ).
  11. Damien Gozioso, France Bleu Béarn Bigorre, « Tour de France 2022 : l'inédit col de Spandelles est "dur, sauvage et magnifique" raconte Matthieu Ladagnous », France Bleu,‎ (lire en ligne).
  12. « Le parcours du Tour de France 2022 : étape par étape, dates, villes et profils de la 109e édition », sur L'Équipe (consulté le ).
  13. Peloton averages.
  14. Most grand tour wins by riders on the startlist for Tour de France 2022.
  15. Previous performance in this race for riders on the startlist.
  16. « Un Pogačar en grande forme à 10 jours du Tour de France : qui pour le concurrencer ? », sur RTBF (consulté le ).
  17. « La liste des coureurs engagés au Tour de France 2022 », sur todaycycling (consulté le ).
  18. a et b FFC - Épreuves sur route - p67 - délais d'arrivée, FFC, 21 avril 2022
  19. Gaspard Brémond, « Tour de France 2022. Pourquoi les points n’ont pas été doublés dans les cols cette année ? », sur Ouest-France, (consulté le ).
  20. « Carte - Tour de France 2022 : découvrez le parcours complet étape par étape », sur France Bleu, .
  21. « Le parcours du Tour de France 2022 : étape par étape, dates, villes et profils de la 109e édition », sur L'Équipe, .
  22. a b c d et e « Maillot jaune, maillot à pois, maillot vert, etc. : le palmarès et les podiums du Tour de France 2022 », sur lequipe.fr, L'Équipe (consulté le ).
  23. a b et c En raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022, les coureurs représentant la Biélorussie et la Russie - Vlasov est russe - sont autorisés à concourir par l'UCI et les organisateurs du Tour de France mais uniquement sous bannière neutre.
  24. a b et c « Guerre en Ukraine. L’UCI suspend les équipes, les courses et les sélections russes et biélorusses », sur ouest-france.fr, Ouest France, (consulté le ).
  25. « Wout van Aert élu super-combatif du Tour de France », sur lequipe.fr, L’Équipe, .
  26. « Règlement UCI du sport cycliste - Titre II, épreuves sur route - Chapitre X, classement UCI - Article 2.10.008, Barème des points applicables, dispositions générales - version au 1er janvier 2022 » [PDF], sur uci.ch.
  27. Classement par points et classement de la montagne.
  28. (en) « UCI World Ranking - Individual Ranking - Season 2022 - Ranking Date 26/07/2022 », sur uci.org (consulté le ).
  29. (en) « UCI World Ranking - Team Ranking - Season 2022 - Ranking Date 26/07/2022 », sur uci.org (consulté le ).
  30. « Bon bilan d'audiences pour le Tour de France 2022 », sur lequipe.fr, .
  31. « L'entreprise Santini fournira le maillot jaune du Tour de France », sur L'Équipe, .

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

 
Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Tour de France 2022.

Liens externesModifier