Ouvrir le menu principal

Paris-Roubaix 2018

édition 2018 de Paris-Roubaix, course cycliste française
Paris-Roubaix 2018 Cycling (road) pictogram.svg
Paris Roubaix 2018 Templeuve 01.jpg
Généralités
Course116e Paris-Roubaix
CompétitionUCI World Tour 2018 1.UWT
Date8 avril 2018
Distance257 km
PaysFRA France
Lieu de départCompiègne
Lieu d'arrivéeRoubaix
Équipes25
Partants175
Arrivants101
Vitesse moyenne43,55 km/h
Résultats
VainqueurSVK Peter Sagan[1] (Bora-Hansgrohe)
DeuxièmeSUI Silvan Dillier (AG2R La Mondiale)
TroisièmeNED Niki Terpstra (Quick-Step Floors)
◀ 20172019 ▶
Documentation Wikidata-logo S.svg

Le Paris-Roubaix 2018 est la 116e édition de cette course cycliste masculine sur route. Il a lieu le entre Compiègne et Roubaix, dans le nord de la France, et fait partie du calendrier UCI World Tour 2018 en catégorie 1.UWT. Il est remporté par le champion du monde Peter Sagan qui bat au sprint Silvan Dillier, dernier rescapé de l'échappé matinale[2]. Cela faisait depuis 1981 (37 ans) avec Bernard Hinault qu'un champion du monde ne s'était plus imposé sur Paris-Roubaix[3]. La course est marquée par la mort du jeune coureur Michael Goolaerts, victime d'un arrêt cardiaque au passage du deuxième secteur pavé.

PrésentationModifier

ParcoursModifier

Partant toujours de Compiègne, le parcours 2018 est proche de celui de 2017, avec 257 km à parcourir, dont 54,5 km secteur pavé[4]. Toutefois, un secteur pavé inédit situé dans le Cambrésis fait son apparition[5]. À noter que cette édition 2018 s'associera au centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale en passant par la clairière de l'Armisticece dernier a été signée[5].

Malgré son nom, la course ne démarre pas à Paris, mais elle commence à Compiègne, à 80 km kilomètres au nord de Paris, et se déplace vers le nord en direction de Roubaix. La principale difficulté provient des vingt-neuf secteurs pavés qui sont disposés sur une distance totale de 55 km. Les organisateurs de la course attribuent à ces secteurs un niveau de difficulté, les trois secteurs les plus difficiles sont classés cinq étoiles, tandis qu'un seul secteur est classé une étoile, considéré comme le plus facile. Les 97 premiers kilomètres sont plats sur des routes normales, le premier secteur arrivant entre Troisvilles et Inchy. Au cours des 60 km suivants, il y a neuf secteurs pavés, avant le premier secteur cinq étoiles. Il s'agit de la Trouée d'Arenberg, longue de 2,4 km, avec ses pavés disjoints et non alignés. Ensuite, le parcours tourne plusieurs fois autour de Wallers où il y a plusieurs autres secteurs. Le parcours se dirige à nouveau vers le nord, les coureurs traversant plusieurs secteurs pavés - tous classés trois ou quatre étoiles - pour se rendre vers le secteur cinq étoiles de Mons-en-Pévèle, long de 3 km. À la fin de ce secteur, il reste 45 km jusqu'à la ligne d'arrivée.

Après Mons-en-Pévèle, sont placés six autres secteurs pavés avant le dernier secteur classé cinq étoiles. Il s'agit du Carrefour de l'Arbre, long de 2,4 km. À l'issue de ce secteur, il reste 15 km à parcourir, dont trois autres secteurs pavés : deux secteurs deux étoiles et le secteur final d'une étoile. Le parcours se termine sur le vélodrome André-Pétrieux à Roubaix. Les coureurs entrent dans le vélodrome de 500 m de long et ils leur restent un tour et demi à parcourir pour terminer la course[6].

Secteur Kilomètre Localisation Longueur Difficulté
29 93,5 Troisvilles > Inchy 2 200 m 03    
28 100,0 Viesly > Briastre 3 000 m 03    
27 109,0 Saint-Python 1 500 m 02   
26 111,5 Saint-Python > Quiévy 3 700 m 04     
25 119,0 Saint-Hilaire-lez-Cambrai > Saint-Vaast-en-Cambrésis 1 500 m 03    
24 130,0 Saulzoir > Verchain-Maugré 1 200 m 02   
23 134,5 Verchain-Maugré > Quérénaing 1 600 m 03    
22 137,5 Quérénaing > Maing 2 500 m 03    
21 140,5 Maing > Monchaux-sur-Écaillon 1 600 m 03    
20 153,5 Haveluy > Wallers 2 500 m 04     
19 161,5 Trouée d'Arenberg 2 400 m 05      
18 168,0 Wallers > Hélesmes 1 600 m 03    
17 174,5 Hornaing > Wandignies-Hamage 3 700 m 04     
16 182,0 Warlaing > Brillon 2 400 m 03    
15 185,5 Tilloy-lez-Marchiennes > Sars-et-Rosières 2 400 m 04     
14 192,0 Beuvry-la-Forêt > Orchies 1 400 m 03    
13 197,0 Orchies 1 700 m 03    
12 203,0 Auchy-lez-Orchies > Bersée 2 700 m 04     
11 208,5 Mons-en-Pévèle 3 000 m 05      
10 214,5 Mérignies > Avelin 01 700 m 02   
9 218,0 Pont-Thibaut > Ennevelin 1 400 m 03    
8 224,0 Templeuve - l'Épinette 01 200 m 02  
Templeuve - le Moulin-de-Vertain 01 500 m 02   
7 230,5 Cysoing > Bourghelles 1 300 m 03    
6 233,0 Bourghelles > Wannehain 1 100 m 03    
5 237,5 Camphin-en-Pévèle 1 800 m 04     
4 240,0 Carrefour de l'Arbre 2 100 m 05      
3 242,5 Gruson 1 100 m 02   
2 249,0 Willems > Hem 1 400 m 03    
1 256,0 Roubaix 01 300 m 01  
Total 01 54 500 m

ÉquipesModifier

Paris-Roubaix faisant partie du calendrier de l'UCI World Tour, les dix-huit « World Teams » y participent. Sept équipes continentales professionnelles ont reçu leur invitation en janvier : les cinq équipes françaises évoluant à ce niveau, Cofidis, Delko-Marseille Provence-KTM, Direct Énergie, Fortuneo-Samsic et Vital Concept, et les équipes belges Verandas Willems-Crelan et WB-Aqua Protect-Veranclassic. Pour les équipes Vital Concept, créée cette année, Verandas Willems-Crelan et WB Aqua Protect Veranclassic, il s'agit d'une première participation. Parmi les équipes écartées figurent notamment Wanty-Groupe Gobert et Sport Vlaanderen-Baloise[7].

WorldTeams (18)
  1.   AG2R La Mondiale
  2.   Astana Pro Team
  3.   Bahrain-Merida
  4.   BMC Racing Team
  5.   Bora-Hansgrohe
  6.   Dimension Data
  7.   EF Education First-Drapac p/b Cannondale
  8.   Groupama-FDJ
  9.   Katusha-Alpecin
  10.   Lotto Soudal
  11.   Team Lotto NL-Jumbo
  12.   Mitchelton-Scott
  13.   Movistar Team
  14.   Quick-Step Floors
  15.   Sky
  16.   Team Sunweb
  17.   Trek-Segafredo
  18.   UAE-Team Emirates
Équipes continentales professionnelles (7)
  1.   Cofidis, Solutions Crédits
  2.   Delko-Marseille Provence-KTM
  3.   Direct Énergie
  4.   Fortuneo-Samsic
  5.   Vérandas Willems-Crelan
  6.   Vital Concept Cycling Club
  7.   WB-Aqua Protect-Veranclassic
 

FavorisModifier

Récit de la courseModifier

 
Niki Terpstra en tête du groupe de contre-attaque à 25 kilomètres de l'arrivée.

Après un début de course contrôlé par la formation Quick-Step, six coureurs s'échappent : Jelle Wallays, Ludovic Robeet, Jimmy Duquennoy, Sven Erik Bystrøm, Marc Soler et Silvan Dillier. Ils sont rejoint peu de temps après par Gatis Smukulis, Geoffrey Soupe et Jay Robert Thomson.

Avant le premier secteur pavé, les premières chutes ont lieu avec notamment une chute spectaculaire de Nélson Oliveira. Une première chute massive a lieu dès le premier secteur, où sont notamment retardés Oliver Naesen et le tenant du titre Greg Van Avermaet. Le début de course est marqué par de nombreux incidents du côté des favoris. Outre la première grosse chute, des coureurs comme Arnaud Démare, Gianni Moscon, Zdeněk Štybar, John Degenkolb ou Alexander Kristoff sont retardés sur chute ou incident mécanique. Lors du difficile secteur entre Haveluy et Wallers, une nouvelle chute projette au sol Naesen une nouvelle fois, mais aussi Sebastian Langeveld, troisième en 2017 et Matteo Trentin qui ne repart pas.

 
Peter Sagan et Silvan Dillier à huit kilomètres de l'arrivée.

La course s'anime dans la trouée d'Arenberg. Mike Teunissen accélère en compagnie de Philippe Gilbert tandis qu'Arnaud Démare se retrouve en difficulté à l'arrière du peloton avant d'être définitivement distancé quelques kilomètres plus loin. Le duo Teunissen-Gilbert reprend quelques échappés mais ne creuse pas un écart suffisant et il est finalement repris par le peloton. Zdeněk Štybar place un nouveau contre en solitaire à 70 kilomètres de l'arrivée mais lui non plus ne réussit pas à distancer le peloton et est finalement rattrapé.

Après quelques attaques, Greg Van Avermaet tente de sortir, en étant tout de suite pris en chasse par Niki Terpstra. Finalement, c'est Peter Sagan qui profite du retour du peloton, pour placer un contre à 55 kilomètres de l'arrivée. Rapidement, il prend du temps au peloton et il rattrape les trois rescapés de l'échappée matinale que sont Bystrom, Dillier et Wallays. Derrière eux, le peloton a du mal à s'entendre, puis une chute provoquée par Yves Lampaert envoie alors Tony Martin et Alexander Kristoff au sol. À l'avant, Bystrom est rapidement lâché, tandis que l'écart continue d'augmenter sur le peloton malgré les efforts de Niki Terpstra et de Wout Van Aert. Ces derniers finissent par sortir en compagnie de Jasper Stuyven et Sep Vanmarcke à 40 kilomètres de l'arrivée alors que le groupe de tête pointe à une quarantaine de secondes. Le groupe de poursuivants voit le retour de quelques coureurs comme Jens Debusschere ou Greg Van Avermaet, tandis que le peloton principal composé entre autres de Gilbert et de Naesen pointe à 1 minute 15 du groupe de tête.

Dans le secteur de Cysoing, Wallays est lâché par ses deux compagnons d'échappée qui continuent d'accroître leur avance, jusqu'à ce que celle-ci atteigne min 30 s à vingt kilomètres du but. Après avoir tenté de distancer Silvan Dillier, qui continue de relayer le champion du monde sur les parties asphaltées, Peter Sagan s'impose finalement au sprint devant son compagnon d'échappée, qui était entré en tête sur le vélodrome. Niki Terpstra va chercher la troisième place en sortant du groupe de poursuivants dans les derniers hectomètres.

Mort de Michael GoolaertsModifier

 
Michael Goolaerts lors du Grand Prix de Denain 2017.

Dans le deuxième secteur pavé, le jeune coureur Michael Goolaerts, âgé de 23 ans et membre de l'équipe Verandas Willems-Crelan, est victime d'un arrêt cardio-respiratoire. Il est rapidement pris en charge par le SMUR avant d'être héliporté vers le CHRU de Lille où il décède dans la nuit[8]. Il disputait son premier Paris-Roubaix.

Suite à ce décès, le vainqueur du jour, Peter Sagan déclare sur Twitter que: « Toutes les pensées et les prières de l'équipe Bora - Hansgrohe et de moi-même vont vers Michael Goolaerts. Une si triste nouvelle »[9].Le président de l'Union cycliste internationale (UCI), David Lappartient écrit qu'« Au nom de l'Union Cycliste Internationale et de la famille du cyclisme dans son ensemble, je tiens à adresser mes plus sincères condoléances à la famille, à l'équipe et aux proches de Michael Goolaerts, parti trop tôt ce jour. Nous partageons leur immense tristesse. »

ClassementsModifier

Classement de la courseModifier

 Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erPeter Sagan   SlovaquieBora-Hansgrohe5 h 54 min 06 s
2eSilvan Dillier   SuisseAG2R La Mondiale+ 0 s
3eNiki Terpstra   Pays-BasQuick-Step Floors+ 57 s
4eGreg Van Avermaet   BelgiqueBMC Racing+ 1 min 34 s
5eJasper Stuyven   BelgiqueTrek-Segafredo+ 1 min 34 s
6eSep Vanmarcke   BelgiqueEF Education First-Drapac+ 1 min 34 s
7eNils Politt   AllemagneKatusha-Alpecin+ 2 min 31 s
8eTaylor Phinney   États-UnisEF Education First-Drapac+ 2 min 31 s
9eZdeněk Štybar   République tchèqueQuick-Step Floors+ 2 min 31 s
10eJens Debusschere   BelgiqueLotto-Soudal+ 2 min 31 s
11eMike Teunissen   Pays-BasSunweb+ 2 min 31 s
12eOliver Naesen   BelgiqueAG2R La Mondiale+ 2 min 31 s
13eWout Van Aert   BelgiqueVerandas Willems-Crelan+ 2 min 31 s
14eJelle Wallays   BelgiqueLotto-Soudal+ 2 min 37 s
15ePhilippe Gilbert   BelgiqueQuick-Step Floors+ 3 min 07 s
16eAmund Grøndahl Jansen   NorvègeLottoNL-Jumbo+ 3 min 07 s
17eJohn Degenkolb   AllemagneTrek-Segafredo+ 3 min 07 s
18eMarco Marcato   ItalieUAE Team Emirates+ 3 min 07 s
19eDylan van Baarle   Pays-BasSky+ 3 min 07 s
20eHeinrich Haussler   AustralieBahrain-Merida+ 3 min 07 s
Source : ProCyclingStats


Classements UCIModifier

Le Paris-Roubaix distribue aux soixante premiers coureurs les points suivants pour le classement individuel de l'UCI World Tour (uniquement pour les coureurs membres d'équipes World Tour) et le Classement mondial UCI (pour tous les coureurs) :

Position[10] 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e à 20e 21e à 30e 31e à 50e 51e à 55e 56e à 60e
Classement général 500 400 325 275 225 175 150 125 100 85 70 60 50 40 35 30 20 10 5 3

Classements UCI World Tour à l'issue de la courseModifier

Classement individuel à l'issue de la course
Rang Coureur Équipe Points
  1er
  Peter Sagan Bora-Hansgrohe 1626
  2e
  Niki Terpstra Quick-Step Floors 1297
  3e
  Alejandro Valverde Movistar 1079
  4e
  Tiesj Benoot Lotto-Soudal 986
  5e
  Greg Van Avermaet BMC Racing 953.57
  6e
  Jasper Stuyven Trek-Segafredo 935
  7e
  Daryl Impey Mitchelton-Scott 861.57
  8e
  Philippe Gilbert Quick-Step Floors 855
  9e
  Arnaud Démare Groupama-FDJ 827
  10e
  Elia Viviani Quick-Step Floors 817
Classement par équipe à l'issue de la course
Rang Équipe Points
  1er
  Quick-Step Floors 5366
  2e
  Bora-Hansgrohe 3426
  3e
  Movistar 3272
  4e
  Mitchelton-Scott 3225.99
  5e
  BMC Racing 3145.99
  6e
  Bahrain-Merida 2491
  7e
  Sky 2392.01
  8e
  AG2R La Mondiale 2247
  9e
  Lotto-Soudal 2159
  10e
  Trek-Segafredo 2113

Liste des participantsModifier

Légende
Num Dossard de départ porté par le coureur sur ce Paris-Roubaix Pos Position à l'arrivée de la course
    Indique un maillot de champion national ou mondial, suivi de sa spécialité NP Indique un coureur qui n'a pas pris le départ de la course
AB Indique un coureur qui n'a pas terminé la course HD Indique un coureur qui a terminé la course hors des délais
BMC Racing
BMC
Num Coureur Pos
1   Greg Van Avermaet (BEL) 4e
2   Jempy Drucker (LUX) 23e
3   Stefan Küng (SUI) AB
4   Jürgen Roelandts (BEL) AB
5   Michael Schär (SUI) 51e
6   Nathan Van Hooydonck (BEL) AB
7   Francisco Ventoso (ESP) AB
Directeur sportif : Fabio Baldato
Quick-Step Floors
QST
Num Coureur Pos
11   Niki Terpstra (NED) 3e
12   Tim Declercq (BEL) AB
13   Philippe Gilbert (BEL) 15e
14   Iljo Keisse (BEL) 50e
15   Yves Lampaert (BEL) 28e
16   Florian Sénéchal (FRA) AB
17   Zdeněk Štybar (CZE)   9e
Directeur sportif : Wilfried Peeters
EF Education First-Drapac
EFD
Num Coureur Pos
21   Sep Vanmarcke (BEL) 6e
22   Matti Breschel (DEN) 35e
23   Mitchell Docker (AUS) 63e
24   Sebastian Langeveld (NED) AB
25   Taylor Phinney (USA) 8e
26   Thomas Scully (NZL) 64e
27   Tom Van Asbroeck (BEL) AB
Directeur sportif : Andreas Klier
Mitchelton-Scott
MTS
Num Coureur Pos
31   Mathew Hayman (AUS) 22e
32   Jack Bauer (NZL) 97e
33   Luke Durbridge (AUS) 59e
34   Alexander Edmondson (AUS)   AB
35   Roger Kluge (GER) 69e
36   Luka Mezgec (SLO) AB
37   Matteo Trentin (ITA) AB
Directeur sportif : Matthew Wilson
Trek-Segafredo
TFS
Num Coureur Pos
41   John Degenkolb (GER)   17e
42   Koen de Kort (NED) 31e
43   Ryan Mullen (IRL)   AB
44   Mads Pedersen (DEN)   71e
45   Grégory Rast (SUI) 60e
46   Jasper Stuyven (BEL) 5e
47   Boy van Poppel (NED) 48e
Directeur sportif : Dirk Demol
UAE Emirates
UAD
Num Coureur Pos
51   Alexander Kristoff (NOR)   57e
52   Sven Erik Bystrøm (NOR) 27e
53   Simone Consonni (ITA) 101e
54   Roberto Ferrari (ITA) AB
55   Filippo Ganna (ITA) HD
56   Marco Marcato (ITA) 18e
57   Oliviero Troia (ITA) HD
Directeur sportif : Mario Scirea
Groupama-FDJ
GFC
Num Coureur Pos
61   Arnaud Démare (FRA)   61e
62   Antoine Duchesne (CAN) AB
63   Jacopo Guarnieri (ITA) 65e
64   Ignatas Konovalovas (LTU)   66e
65   Olivier Le Gac (FRA) AB
66   Marc Sarreau (FRA) 26e
67   Ramon Sinkeldam (NED)   62e
Directeur sportif : Frédéric Guesdon
AG2R La Mondiale
ALM
Num Coureur Pos
71   Oliver Naesen (BEL)   12e
72   Gediminas Bagdonas (LTU) AB
73   Nico Denz (GER) 96e
74   Silvan Dillier (SUI)   2e
75   Julien Duval (FRA) AB
76   Tony Gallopin (FRA) 55e
77   Stijn Vandenbergh (BEL) 32e
Directeur sportif : Julien Jurdie
Verandas Willems-Crelan
VWC
Num Coureur Pos
81   Wout Van Aert (BEL) 13e
82   Dries De Bondt (BEL) 94e
83   Stijn Devolder (BEL) AB
84   Michael Goolaerts (BEL) AB
85   Aidis Kruopis (LTU) AB
86   Senne Leysen (BEL) HD
87   Stijn Steels (BEL) HD
Directeur sportif : Michiel Elijzen
Sky
SKY
Num Coureur Pos
91   Geraint Thomas (GBR) AB
92   Owain Doull (GBR) 49e
93   Christian Knees (GER) 87e
94   Gianni Moscon (ITA) 41e
95   Luke Rowe (GBR) AB
96   Ian Stannard (GBR) AB
97   Dylan van Baarle (NED) 19e
Directeur sportif : Servais Knaven
Sunweb
SUN
Num Coureur Pos
101   Edward Theuns (BEL) 24e
102   Phil Bauhaus (GER) 78e
103   Lennard Hofstede (NED) AB
104   Søren Kragh Andersen (DEN) AB
105   Tom Stamsnijder (NED) NP
106   Mike Teunissen (NED) 11e
107   Max Walscheid (GER) 52e
Directeur sportif : Marc Reef
Bora-Hansgrohe
BOH
Num Coureur Pos
111   Peter Sagan (SVK)   1er
112   Maciej Bodnar (POL) AB
113   Marcus Burghardt (GER) 25e
114   Daniel Oss (ITA) 40e
115   Juraj Sagan (SVK)   58e
116   Andreas Schillinger (GER) AB
117   Rüdiger Selig (GER) AB
Directeur sportif : Enrico Poitschke
Direct Énergie
TDE
Num Coureur Pos
121   Adrien Petit (FRA) 46e
122   Romain Cardis (FRA) HD
123   Sylvain Chavanel (FRA) 80e
124   Damien Gaudin (FRA) AB
125   Yohann Gène (FRA) AB
126   Alexandre Pichot (FRA) AB
127   Simon Sellier (FRA) HD
Directeur sportif : Dominique Arnould
Lotto-Soudal
LTS
Num Coureur Pos
131   Jens Debusschere (BEL) 10e
132   Lars Bak (DEN) 38e
133   Frederik Frison (BEL) 37e
134   Jens Keukeleire (BEL) 67e
135   Nikolas Maes (BEL) 29e
136   Marcel Sieberg (GER) 39e
137   Jelle Wallays (BEL) 14e
Directeur sportif : Herman Frison
Cofidis
COF
Num Coureur Pos
141   Christophe Laporte (FRA) 68e
142   Hugo Hofstetter (FRA) 79e
143   Cyril Lemoine (FRA) 88e
144   Geoffrey Soupe (FRA) 74e
145   Jimmy Turgis (FRA) 43e
146   Bert Van Lerberghe (BEL) 70e
147   Kenneth Vanbilsen (BEL) 86e
Directeur sportif : Alain Deloeuil
Dimension Data
DDD
Num Coureur Pos
151   Edvald Boasson Hagen (NOR) 34e
152   Nicolas Dougall (RSA) AB
153   Ryan Gibbons (RSA) HD
154   Jay Robert Thomson (RSA) 54e
155   Johann van Zyl (RSA) 95e
156   Jacobus Venter (RSA) AB
157   Julien Vermote (BEL) AB
Directeur sportif : Jean-Pierre Heynderickx
Katusha-Alpecin
TKA
Num Coureur Pos
161   Tony Martin (GER) 72e
162   Jenthe Biermans (BEL) 47e
163   Marco Haller (AUT) 70e
164   Marcel Kittel (GER) AB
165   Nils Politt (GER) 7e
166   Mads Würtz Schmidt (DEN) AB
167   Rick Zabel (GER) 45e
Directeur sportif : Torsten Schmidt
Astana
AST
Num Coureur Pos
171   Laurens De Vreese (BEL) AB
172   Oscar Gatto (ITA) AB
173   Dmitriy Gruzdev (KAZ) 85e
174   Hugo Houle (CAN) 84e
175   Truls Engen Korsæth (NOR) 33e
176   Magnus Cort Nielsen (DEN) AB
177   Ruslan Tleubayev (KAZ) AB
Directeur sportif : Stefano Zanini
Fortuneo-Samsic
FST
Num Coureur Pos
181   Pierre-Luc Périchon (FRA) 89e
182   Maxime Daniel (FRA) AB
183   Brice Feillu (FRA) 77e
184   Benoît Jarrier (FRA) AB
185   Sindre Lunke (NOR) HD
186   Michael Carbel Svendgaard (DEN) AB
187   Bram Welten (NED) AB
Directeur sportif : Sébastien Hinault
Bahrain-Merida
TBM
Num Coureur Pos
191   Heinrich Haussler (AUS) 20e
192   Borut Božič (SLO) AB
193   Iván García (ESP) AB
194   Kristjan Koren (SLO) AB
195   David Per (SLO) HD
196   Luka Pibernik (SLO) 100e
197   Meiyin Wang (CHN) AB
Directeur sportif : Tristan Hoffman
Lotto NL-Jumbo
TLJ
Num Coureur Pos
201   Dylan Groenewegen (NED) 44e
202   Pascal Eenkhoorn (NED) 81e
203   Amund Grøndahl Jansen (NOR) 16e
204   Timo Roosen (NED) HD
205   Bram Tankink (NED) 76e
206   Jos van Emden (NED) 82e
207   Maarten Wynants (BEL) 36e
Directeur sportif : Nico Verhoeven
Movistar
MOV
Num Coureur Pos
211   Imanol Erviti (ESP) 30e
212   Carlos Barbero (ESP) AB
213   Héctor Carretero (ESP) AB
214   Nuno Bico (POR) 91e
215   Nélson Oliveira (POR) AB
216   Marc Soler (ESP) AB
217   Jasha Sütterlin (GER) AB
Directeur sportif : Vicente García Acosta
Delko-Marseille Provence-KTM
DMP
Num Coureur Pos
221   Yannick Martinez (FRA) AB
222   Iuri Filosi (ITA) 99e
223   Brenton Jones (AUS) AB
224   Przemysław Kasperkiewicz (POL) AB
225   Evaldas Šiškevičius (LTU) AB/HD[11]
226   Gatis Smukulis (LAT) 75e
227   Julien Trarieux (FRA) 98e
Directeur sportif : Andy Flickinger
Vital Concept
VCC
Num Coureur Pos
231   Corentin Ermenault (FRA) AB
233   Bert De Backer (BEL) 21e
234   Jérémy Lecroq (FRA) HD
235   Julien Morice (FRA) 53e
236   Tanguy Turgis (FRA) 42e
237   Jonas Van Genechten (BEL) 83e
238   Adrien Garel (FRA) AB
Directeur sportif : Jimmy Engoulvent
WB-Aqua Protect-Veranclassic
WVA
Num Coureur Pos
241   Kenny Dehaes (BEL) 93e
242   Ludwig De Winter (BEL) HD
243   Jimmy Duquennoy (BEL) 56e
244   Alex Kirsch (LUX) AB
245   Ludovic Robeet (BEL) 73e
246   Lukas Spengler (SUI) AB
247   Julien Stassen (BEL) 92e
Directeur sportif : Thierry Marichal

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier