Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baumann.
Eric Baumann
Eric Baumann, Eschborn-Frankfurt City Loop 2009-6.jpg
Baumann lors du Grand Prix de Francfort 2009
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (39 ans)
RostockVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Ur-Krostitzer Biehler
Spécialité
Équipes amateurs
2012-2013Ur-Krostitzer Univega
2014-2016Ur-Krostitzer Giant
2017-Ur-Krostitzer Biehler
Équipes professionnelles
2003Wiesenhof
2004-2007T-Mobile
2008-2009Sparkasse
2010-2011NetApp
Principales victoires

Eric Baumann est un coureur cycliste allemand né le à Rostock en Mecklembourg-Poméranie occidentale. Professionnel de 2003 à 2011 et spécialiste du sprint, il compte huit victoires professionnelles.

Sommaire

BiographieModifier

Vainqueur de Paris-Roubaix espoirs en 2000, Eric Baumann est vice-champion d'Europe des moins de 23 ans en 2001, derrière Giampaolo Caruso. Il participe au championnat du monde des moins de 23 ans à Lisbonne au Portugal, qu'il ne termine pas[1]. Il y participe à nouveau en 2002, à Zolder en Belgique, et se classe cette fois 90e de la course en ligne[2].

Baumann passe professionnel en 2003 dans l'équipe Wiesenhof. Dès le printemps, il s'illustre au sprint sur des courses d'un jour en Belgique et aux Pays-Bas. Il termine ainsi sixième du Grand Prix Rudy Dhaenens, huitième du Grand Prix Pino Cerami et dixième du Grand Prix de l'Escaut, puis obtient son premier podium sur le Tour de Drenthe derrière Rudie Kemna. En été, il remporte sa première victoire, une étape de la Course de la Solidarité Olympique. En août, il réussit à nouveau plusieurs performances aux Pays-Bas, terminant deuxième d'À travers Gendringen derrière Alessandro Petacchi et cinquième de Groningue-Münster.

En 2004, Baumann rejoint T-Mobile, où il compte notamment parmi les équipiers d'Erik Zabel[3], tout en jouant parfois un rôle de sprinteur principal[4]. Ce nouveau statut lui laisse peu d'occasions de s'illustrer. Il termine tout de même 17e de la classique française Paris-Tours en fin de saison. En bonne forme au début de la saison 2005, il termine quatrième de la Nokere Koerse[5] et neuvième du Grand Prix E3. Il participe en mai à son premier grand tour, le Tour d'Italie. Immédiatement après cette course, il remporte au sprint sa deuxième victoire, une étape du Tour de Luxembourg[6].

À partir de 2006, Baumann a toujours parfois un rôle de leader pour les sprints[7], mais est plus souvent l'équipier d'Olaf Pollack[8] et des jeunes sprinteurs André Greipel, Mark Cavendish et Gerald Ciolek[9]. La saison 2006 de Baumann commence par une chute au Tour de l'Algarve, à Portimao. Il heurte la roue de son coéquipier Thomas Ziegler, et il se casse le tibia et le péroné de la jambe gauche[10]. Il subit une opération, et reprend la compétition en août au Tour du Danemark[11], ce qui lui permet d'obtenir un nouveau contrat. Il revient l'année suivante en montant sur le podium du Grand Prix de Denain, puis en remportant sa troisième victoire sur une étape du Tour de Saxe, mais se blesse à nouveau. Il se casse une omoplate en percutant une voiture à l'entraînement, et ne peut courir le Tour d'Espagne[12]. Non conservé à la suite du retrait du principal partenaire de l'équipe, il trouve refuge chez Team Sparkasse en Allemagne pour la saison 2008[13]. Il y retrouve plus de liberté, et réussit de nombreuses places d'honneur sur les courses d'un jour. Au printemps, il termine ainsi quatrième du Tour de Drenthe, cinquième du Tour de Hollande-Septentrionale et de la Commerce Bank Lehigh Valley Classic. En août, Baumann remporte sa première course d'un jour, le Tour de Bochum, puis termine deuxième du Tour de Rijke derrière Steven de Jongh. En septembre, il gagne sa deuxième course de la saison, Prague-Karlovy Vary-Prague, et termine quatrième du Tour de Münster. Il termine la saison 12e de l'Europe Tour et 39e de l'America Tour.

Début 2009, Baumann obtient de nombreux podiums. Il termine deuxième du Tour de Cologne, du Arno Wallaard Memorial, du Tour d'Overijssel et du Tour de Rijke. Il participe également en Russie aux Cinq anneaux de Moscou, où il gagne deux étapes, et termine troisième. En juin, il gagne une étape du Grand Prix International CTT Correios de Portugal. Il échoue dans la défense de son titre au Tour de Bochum, et termine sixième. Il finit la saison 27e de l'Europe Tour.

En 2010, Baumann rejoint l'équipe Team NetApp, dont il est désigné leader[14]. Fin février, il se casse le genou à la Beverbeek Classic[15]. Hormis une victoire au Tour de Nuremberg, il ne réalise pas de résultats probants et ne parvient pas à trouver un nouveau contrat à l'issue de la saison 2011. Dans la foulée, il met un terme à sa carrière et retourne à son métier d'assureur.

Palmarès et classements mondiauxModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Popovych pops to World Title », sur cyclingnews.com, (consulté le 30 juin 2011)
  2. (en) « Chicchi wins in crash marred finale », sur cyclingnews.com, (consulté le 30 juin 2011)
  3. (en) John Stevenson, Jeff Jones, « Zabel heads T-Mobile at Benelux », sur cyclingnews.com, (consulté le 1er mars 2010)
  4. (en) Anthony Tann & Jeff Jones, « Vino to lead T-Mobile in Poland », sur cyclingnews.com, (consulté le 1er mars 2010)
  5. Jeff Jones, Hedwig Kröner, « T-Mobile at GP Rudy Dhaenens », sur cyclingnews.com, (consulté le 1er mars 2010)
  6. « Baumann sprints to victory », sur cyclingnews.com, (consulté le 1er mars 2010)
  7. (en) Tim Maloney, « T-Mobile to the Algarve », sur cyclingnews.com, (consulté le 1er mars 2010)
  8. (en) Steve Medcroft, « Pollack to lead T-Mobile in French season openers », sur cyclingnews.com, (consulté le 1er mars 2010)
  9. (en) « T-Mobile looking to sprinters », sur cyclingnews.com, (consulté le 1er mars 2010)
  10. (en) Hedwig Kröner, « Baumann breaks bones », sur cyclingnews.com, (consulté le 1er mars 2010)
  11. (en) « Baumann happy to be racing again », sur cyclingnews.com, (consulté le 1er mars 2010)
  12. (en) « Baumann breaks shoulder in crash with car », sur cyclingnews.com, (consulté le 1er mars 2010)
  13. (en) Paul Verkuylen, « Baumann signs with Continental team », sur cyclingnews.com, (consulté le 1er mars 2010)
  14. Richard Tyler, « NetApp announce 14-man roster for 2010 », sur cyclingnews.com, (consulté le 1er mars 2010)
  15. (en) Richard Tyler, « Baumann out after breaking knee at Beverbeek Classic », sur cyclingnews.com, (consulté le 1er mars 2010)
  16. « Classements Route UCI 2007-2008 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  17. « Classements Route UCI 2007 - 2008 - 10/17/2008 - Classements finaux des Circuits Continentaux UCI - Classement Individuel - Hommes Elite et Moins de 23 ans - Europe Tour », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 17 février 2015)
  18. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  19. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  20. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  21. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  22. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :