Ouvrir le menu principal
Tour d'Italie 2019 Cycling (road) pictogram.svg
GIRO0536 carapaz (48002197537).jpg
Généralités
Course102e Tour d'Italie
CompétitionUCI World Tour 2019 2.UWT
Étapes21
Dates11 mai – 2 juin 2019
Distance3 486,5 km
PaysITA Italie
SMR Saint-Marin
Lieu de départBologne
Lieu d'arrivéeVérone
Équipes22
Partants176
Arrivants142
Vitesse moyenne38,726 km/h
Résultats
VainqueurECU Richard Carapaz (Movistar)
DeuxièmeITA Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida)
TroisièmeSLO Primož Roglič (Jumbo-Visma)
Classement par pointsGER Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe)
Meilleur grimpeurITA Giulio Ciccone (Trek-Segafredo)
Meilleur sprinteurITA Fausto Masnada (Androni Giocattoli-Sidermec)
Meilleur jeuneCOL Miguel Ángel López (Astana)
Super-combatifITA Fausto Masnada (Androni Giocattoli-Sidermec)
FugaITA Damiano Cima (Nippo-Vini Fantini-Faizanè)
Meilleure équipeESP Movistar
◀ 20182020 ▶
Documentation Wikidata-logo S.svg

Le Tour d'Italie 2019 (en italien : Giro d'Italia 2019) est la 102e édition de cette course cycliste masculine sur route. Le départ est donné le 11 mai à Bologne, et l'arrivée a lieu le 2 juin à Vérone. Il s'agit du premier grand tour de la saison et de la 23e épreuve de l’UCI World Tour 2019.

Ce Tour d'Italie est remporté par le coureur équatorien Richard Carapaz, de l'équipe Movistar. Vainqueur de deux étapes, il devance l'Italien Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) et le Slovène Primož Roglič (Jumbo-Visma). Carapaz est le premier équatorien de l'histoire à remporter un grand tour. L'Allemand Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe), vainqueur de deux étapes, s'impose au classement par points. L'Italien Giulio Ciccone (Trek-Segafredo), vainqueur d'une étape, remporte le classement de la montagne. Le Colombien Miguel Ángel López (Astana) est le meilleur jeune pour la deuxième année consécutive. L'équipe du vainqueur de ce Giro, la Movistar est la meilleure équipe de cette édition.

PrésentationModifier

ParcoursModifier

Comme en 2015, la course commence un samedi et contient deux jours de repos. Le parcours de cette édition contient 3 518,8 km dont trois contre-la-montre individuels et aucun contre-la-montre par équipes, quatre étapes de haute montagne et sept étapes avec un final en altitude faisant de l'édition 2019 l'une des plus ouvertes, équilibrées et exigeantes des dernières années.

La première étape est un contre-la-montre individuel dans la ville de Bologne, ponctué par l'ascension de San Luca (2,1 kilomètres à 9,7 %). La première semaine est clairement à l'avantage des puncheurs et des sprinteurs.

La deuxième semaine ressemblera à la première avec très peu de montagne et un second contre-la montre individuel lors de la neuvième étape. La haute montagne débutera seulement lors de la 13e étape avec une arrivée à Ceresole Reale. Puis le lendemain avec une étape entre Saint-Vincent et Courmayeur et cinq difficultés dont le Colle San Carlo. Après ces deux étapes dantesques, les coureurs prendront le départ de l'étape qui reliera Ivrea à Côme. Cette étape ressemblera fort à l'un des monuments du cyclisme, le Tour de Lombardie, ce sera aussi la plus longue étape de ce Giro avec 237 km.

 
La course se terminera par un contre-la-montre dans les rues de Vérone

La troisième et dernière semaine est la plus dure de cette édition avec quatre arrivées au sommet au programme. Tout d'abord, lors de la 16e étape vers Ponte di Legno où les coureurs devront passer par le Col de Gavia[1], finalement retiré du parcours[2] et le Mortirolo. Les arrivées à Antholz-Anterselva, San Martino di Castrozza et celle de Croce d'Aune - Monte Avena seront épuisantes pour les organismes avec de nombreux sommets. Le dernier jour, un contre-la-montre individuel pourrait encore changer la donne.

Le tracé vise à honorer, entre autres, Léonard de Vinci à l'occasion du 500e anniversaire de sa mort, avec le début de la troisième étape situé dans la ville de Vinci. C'est également le cas pour Fausto Coppi, qui aurait eu 100 ans en 2019. La douzième étape entre Cuneo et Pinerolo est tracée en commémoration de son exploit sur le Tour d'Italie 1949, où lors d'une attaque en solitaire, il avait devancé son rival Gino Bartali de plus de onze minutes[3].

ÉquipesModifier

Le Tour d'Italie étant inscrit au calendrier de l'UCI World Tour 2019, les dix-huit « World Teams » y participent. Quatre équipes continentales professionnelles ont reçu leur invitation en janvier : les équipes italiennes Androni Giocattoli-Sidermec, Bardiani CSF et Nippo-Vini Fantini-Faizanè, et l'équipe israélienne Israel Cycling Academy.

WorldTeams (18)
  1.   AG2R La Mondiale
  2.   Astana Pro Team
  3.   Bahrain-Merida
  4.   Bora-hansgrohe
  5.   CCC
  6.   Dimension Data
  7.   EF Education First
  8.   Groupama-FDJ
  9.   Jumbo-Visma
  10.   Lotto Soudal
  11.   Mitchelton-Scott
  12.   Movistar Team
  13.   Deceuninck-Quick Step
  14.   Katusha-Alpecin
  15.   Team Ineos
  16.   Team Sunweb
  17.   Trek-Segafredo
  18.   UAE Team Emirates
Équipes continentales professionnelles (4)
  1.   Androni Giocattoli-Sidermec
  2.   Bardiani CSF
  3.   Israel Cycling Academy
  4.   Nippo Vini Fantini Faizanè
 

Favoris et principaux participantsModifier

Primoz Roglic est le grand favori au départ de ce giro.Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) et Tom Dumoulin (Team Sunweb), vont essayer de battre Roglic, aux côtés de Miguel Ángel López (Astana), Mikel Landa (Movistar Team), et Simon Yates (Mitchelton-Scott). Le Colombien Egan Bernal (Team Ineos) renonce à prendre le départ suite à une blessure.

Le champion d'Allemagne Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe), le Français Arnaud Démare (Groupama-FDJ), l'Australien Caleb Ewan (Lotto-Soudal), le Colombien Fernando Gaviria (UAE Team Emirates) et le vainqueur en titre du classement, l'Italien Elia Viviani (Deceuninck-Quick-Step) se disputeront le titre de meilleur sprinteur.

Déroulement de la courseModifier

Première semaineModifier

La première étape est un contre-la-montre individuel remporté par Primož Roglič dans une arrivée au sommet du Sanctuaire de San Luca, il devient ainsi le premier maillot rose de ce Giro 2019. Les principaux favoris ne perdent pas beaucoup de temps. La deuxième et troisième étape sont pour les sprinteurs, c'est Pascal Ackermann qui s'impose à Fucecchio et Fernando Gaviria à Orbetello (remporté dans un premier-temps par Viviani mais il a été déclassé pour sprint dangereux). Le lendemain, dans les six derniers kilomètres, une violente chute met à terre de nombreux coureurs dont Tom Dumoulin qui abandonnera le lendemain. Yates, Nibali, Lopez, Landa, Mollema et tous les favoris perdent 18 secondes sur Roglic et Carapaz qui s'imposera finalement au sprint de 10 courreurs. La cinquième étape se termine une nouvelle fois au sprint et Ackermann remporte sa deuxième victoire. L'étape suivante voit une bataille entre les baroudeurs où c'est Fausto Masnada qui s'impose devant Valerio Conti, qui prend le maillot rose. Comme la veille, un baroudeur s'impose sur cette septième étape et Peio Bilbao remporte le succès. Caleb Ewan s'impose à Pesaro pour la huitième étape. Le contre-le-montre à Saint-Marin voit une nouvelle victoire de Primož Roglič, il repousse ses principaux concurrents assez loin. Après une semaine de course, Valerio Conti porte le maillot rose et possède deux minutes d'avance sur Roglič.

Deuxième semaineModifier

La dixième et la onzième étape se termine par un sprint où s'imposent respectivement le Français Arnaud Démare et l'Australien Caleb Ewan, le premier prenant le maillot cyclamen à Pascal Ackermann qui a chuté à Modène. La douzième étape voit les échappées se jouer la victoire et Cesare Benedetti est le plus fort d'entre-eux, le Slovène Jan Polanc prend lui le maillot rose. Le lendemain, les baroudeurs se jouent encore la victoire et c'est Ilnur Zakarin qui s'impose tandis que les Movistar, Mikel Landa et Richard Carapaz reprennent 1 min 30 s et 1 min 10 s à Primož Roglič. La quatorzième étape est marquée par le Colle San Carlo où l'équatorien Carapaz attaque et passe au sommet avec 30 secondes d'avance et creuse l'écart dans la descente et dans la montée finale, il remporte l'étape avec plus de 1 min 30 s sur Yates et 1 min 50 s sur les autres favoris et prend par la même occasion le maillot rose. La dernière étape de la semaine est un mini Tour de Lombardie, l'italien Dario Cataldo s'impose devant Cattaneo après une échappée de plus de 200 km, Yates, Nibali et Carapaz terminent à 15 s après avoir attaqué dans le Civiglio. Le perdant de l'étape est Primož Roglič qui, après un problème mécanique a du prendre le vélo d'un équipier et a chuté dans la descente et a perdu 40 s sur les autres favoris. À l'issue de la semaine, Carapaz possède le maillot rose avec 47 s d'avance sur Roglič.

Troisième semaineModifier

La troisième semaine débute par l'étape amenant les coureurs à Ponte di Legno. Les échappés se disputent la victoire et l’étape est remportée par Giulio Ciccone, alors porteur du maillot bleu du grand prix de la montagne. Dans le groupe des favoris, Nibali attaque dans les premiers kilomètres de l'ascension du Mortirolo,long de 9 kilomètres à plus de 15% de moyenne, rejoint par Carapaz, Landa et López. A l'arrivée, après une descente effectuée dans des conditions météo difficiles, les autres favoris perdent tous plus d'une minute sur ces quatre hommes. L'étape du lendemain est à nouveau remportée par un échappé, le Français Nans Peters qui a réussi à fausser compagnie à ses compagnons d'échappée. La dix huitième étape qui devait se terminer par un sprint est finalement un mano à mano entre échappés et le peloton qui réussit à revenir dans les derniers mètres sur Denz et Maestri mais pas sur Damiano Cima qui s'impose devant Pascal Ackermann, qui récupère lui le maillot cyclamen et le gardera jusqu'au bout. L'étape suivante est remporté par Esteban Chaves qui est le meilleur des échappés, López reprend 43 s au maillot rose. Lors de la vingtième étape, Nibali, Landa et Carapaz parviennent à revenir sur les échappés et Landa dispute le sprint face à Bilbao mais ce dernier s'impose, Roglič concède 55 s et López perd environ 2 min après avoir été bousculé par un spectateur. La dernière étape est un contre-la-montre remporté par Chad Haga alors que chez les favoris, Roglič réussit à reprendre la troisième place du général pour 8 secondes. Les courreurs défilent dans l'arène de Vérone. Le vainqueur final est donc Richard Carapaz.

ÉtapesModifier

 ÉtapeDateVilles étapestypeDistance (km)Vainqueur d'étapeLeader du classement général
1re étape 11 maiBologneSanctuaire Madonna di San Luca8  Primož Roglič  Primož Roglič
2e étape 12 maiBologneFucecchio205  Pascal Ackermann  Primož Roglič
3e étape 13 maiVinciOrbetello220  Fernando Gaviria  Primož Roglič
4e étape 14 maiOrbetelloFrascati235  Richard Carapaz  Primož Roglič
5e étape 15 maiFrascatiTerracine140  Pascal Ackermann  Primož Roglič
6e étape 16 maiCassinoSan Giovanni Rotondo238  Fausto Masnada  Valerio Conti
7e étape 17 maiVastoL'Aquila185  Peio Bilbao  Valerio Conti
8e étape 18 maiTortoretoPesaro239  Caleb Ewan  Valerio Conti
9e étape 19 maiRiccione  Ville de Saint-Marin34,8  Primož Roglič  Valerio Conti
10e étape 21 maiRavenneModène145  Arnaud Démare  Valerio Conti
11e étape 22 maiCarpiNovi Ligure221  Caleb Ewan  Valerio Conti
12e étape 23 maiConiPignerol158  Cesare Benedetti   Jan Polanc
13e étape 24 maiPignerolCeresole Reale196  Ilnur Zakarin  Jan Polanc
14e étape 25 maiSaint-VincentCourmayeur131  Richard Carapaz  Richard Carapaz
15e étape 26 maiIvréeCôme232  Dario Cataldo  Richard Carapaz
16e étape 28 maiLoverePonte di Legno194  Giulio Ciccone  Richard Carapaz
17e étape 29 maiCommezzaduraAnterselva181  Nans Peters  Richard Carapaz
18e étape 30 maiValdaoraSanta Maria di Sala222  Damiano Cima  Richard Carapaz
19e étape 31 maiTrévise – San Martino di Castrozza151  Esteban Chaves  Richard Carapaz
20e étape 1 juinFeltreCroce d'Aune194  Peio Bilbao  Richard Carapaz
21e étape 2 juinVéroneVérone17  Chad Haga  Richard Carapaz

Classements finauxModifier

Classement général finalModifier

 Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erRichard Carapaz    ÉquateurMovistar90 h 01 min 47 s
2eVincenzo Nibali   ItalieBahrain-Merida+ 1 min 05 s
3ePrimož Roglič   SlovénieJumbo-Visma+ 2 min 30 s
4eMikel Landa   EspagneMovistar+ 2 min 38 s
5eBauke Mollema   Pays-BasTrek-Segafredo+ 5 min 43 s
6eRafał Majka   PologneBora-Hansgrohe+ 6 min 56 s
7eMiguel Ángel López    ColombieAstana+ 7 min 26 s
8eSimon Yates   Royaume-UniMitchelton-Scott+ 7 min 49 s
9ePavel Sivakov   RussieIneos+ 8 min 56 s
10eIlnur Zakarin   RussieKatusha-Alpecin+ 12 min 14 s
11eHugh Carthy   Royaume-UniEF Education First+ 16 min 36 s
12eJoe Dombrowski   États-UnisEF Education First+ 20 min 12 s
13eValentin Madouas   FranceGroupama-FDJ+ 21 min 59 s
14eDavide Formolo   ItalieBora-Hansgrohe+ 22 min 38 s
15eJan Polanc   SlovénieUAE Team Emirates+ 22 min 38 s
16eGiulio Ciccone    ItalieTrek-Segafredo+ 27 min 19 s
17eMikel Nieve   EspagneMitchelton-Scott+ 27 min 46 s
18eTanel Kangert   EstonieEF Education First+ 30 min 11 s
19eDomenico Pozzovivo   ItalieBahrain-Merida+ 33 min 40 s
20eFausto Masnada   ItalieAndroni Giocattoli-Sidermec+ 34 min 52 s
Source : ProCyclingStats


Classements annexes finauxModifier

Classement par pointsModifier

 Classement par points
CoureurPaysÉquipePoints
1erPascal Ackermann    AllemagneBora-Hansgrohe226 pts
2eArnaud Démare   FranceGroupama-FDJ213 pts
3eDamiano Cima   ItalieNippo-Vini Fantini-Faizanè104 pts
4eFausto Masnada   ItalieAndroni Giocattoli-Sidermec93 pts
5eRichard Carapaz    ÉquateurMovistar90 pts
6eDavide Cimolai   ItalieIsrael Cycling Academy60 pts
7eMirco Maestri   ItalieBardiani CSF54 pts
8eVincenzo Nibali   ItalieBahrain-Merida51 pts
9ePrimož Roglič   SlovénieJumbo-Visma50 pts
10ePeio Bilbao   EspagneAstana48 pts

Classement du meilleur grimpeurModifier

 Classement de la montagne
CoureurPaysÉquipePoints
1erGiulio Ciccone    ItalieTrek-Segafredo267 pts
2eFausto Masnada   ItalieAndroni Giocattoli-Sidermec115 pts
3eDamiano Caruso   ItalieBahrain-Merida86 pts
4eRichard Carapaz    ÉquateurMovistar75 pts
5eMikel Nieve   EspagneMitchelton-Scott68 pts
6eIlnur Zakarin   RussieKatusha-Alpecin54 pts
7eMattia Cattaneo   ItalieAndroni Giocattoli-Sidermec53 pts
8ePeio Bilbao   EspagneAstana46 pts
9eMikel Landa   EspagneMovistar42 pts
10eGianluca Brambilla   ItalieTrek-Segafredo40 pts

Classement du meilleur jeuneModifier

 Classement du meilleur jeune
CoureurPaysÉquipeTemps
1erMiguel Ángel López    ColombieAstana90 h 09 min 13 s
2ePavel Sivakov   RussieIneos+ 1 min 30 s
3eHugh Carthy   Royaume-UniEF Education First+ 9 min 10 s
4eValentin Madouas   FranceGroupama-FDJ+ 14 min 33 s
5eGiulio Ciccone   ItalieTrek-Segafredo+ 19 min 53 s
6eEddie Dunbar   IrlandeIneos+ 35 min 00 s
7eLucas Hamilton   AustralieMitchelton-Scott+ 57 min 05 s
8eBen O'Connor   AustralieDimension Data+ 1 min 10 s
9eChris Hamilton   AustralieSunweb+ 1 h 16 min 36 s
10eJai Hindley   AustralieSunweb+ 1 h 20 min 43 s

Classement par équipesModifier

 Classement par équipes
ÉquipePaysTemps
1reMovistar   Espagne270 h 44 min 14 s
2eAstana   Kazakhstan+ 17 min 36 s
3eBahrain-Merida   Bahreïn+ 18 min 31 s
4eEF Education First   États-Unis+ 25 min 35 s
5eMitchelton-Scott   Australie+ 30 min 56 s
6eIneos   Royaume-Uni+ 37 min 36 s
7eTrek-Segafredo   États-Unis+ 1 h 11 min 03 s
8eBora-Hansgrohe   Allemagne+ 1 h 37 min 39 s
9eAndroni Giocattoli-Sidermec   Italie+ 1 h 37 min 39 s
10eJumbo-Visma   Pays-Bas+ 2 h 07 min 26 s

Autres classementsModifier

Classements UCIModifier

La course attribue des points au Classement mondial UCI 2019 selon le barème suivant[4] :

Barème de points pour ce Tour d'Italie
Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e 17e 18e 19e 20e 21e à 25e 26e à 30e 31e à 40e 41e à 50e 51e à 55e 56e à 60e
Classement général 850 680 575 460 380 320 260 220 180 140 120 100 84 68 60 56 52 48 44 40 32 24 20 16 12 8
Par étapes 100 40 20 12 4
Classements finaux annexes 100 40 20
Leader par étapes 20

Évolution des classementsModifier

RèglementsModifier

Le classement général, dont le leader porte le maillot rose, s'établit en additionnant les temps réalisés à chaque étape, puis en ôtant d'éventuelles bonifications (10, 6 et 4 secondes à l'arrivée des étapes en ligne et 3, 2 et 1 secondes au second sprint intermédiaire de chaque étape). En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : centièmes de seconde enregistrés lors des contre-la-montre, addition des places obtenues lors de chaque étape, place obtenue lors de la dernière étape. Ce classement est le plus important de la course et le gagnant est le vainqueur du Giro.

Le leader du classement par points porte le maillot cyclamen. Pour la quatrième année consécutive, la répartition des points est différente selon le type d'étape. Ainsi, le classement par points est établi en fonction du barème suivant :

  • Pour les arrivées des étapes dites « sans difficulté » ou de « basse difficulté » : 50 points, 35, 25, 18, 14, 12, 10, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1 point pour les 15 premiers coureurs classés ;
  • Pour les arrivées des étapes dites de « moyenne difficulté » : 25 points, 18, 12, 8, 6, 5, 4, 3, 2, 1 point pour les 10 premiers coureurs classés ;
  • Pour les arrivées des étapes dites de « haute montagne » et les contre-la-montre individuels : 15 points, 12, 9, 7, 6, 5, 4, 3, 2 et 1 point pour les 10 premiers coureurs classés ;
  • Pour les sprints intermédiaires des étapes « sans difficulté » ou de « basse difficulté » : 20 points, 12, 8, 6, 4, 3, 2 et 1 point pour les 8 premiers coureurs classés ;
  • Pour les sprints intermédiaires des étapes de « moyenne difficulté » : 10 points, 6, 3, 2 et 1 point pour les 5 premiers coureurs classés ;
  • Pour les sprints intermédiaires des étapes de « haute montagne » : 8 points, 4 et 1 point pour les 3 premiers coureurs classés.

En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de victoires d'étape, nombre de sprints intermédiaires, classement général18.

Le classement de la montagne, dont le leader porte le maillot bleu, change dans la répartition des points. Le nombre de catégories reste le même. Ainsi, le classement par points est établi en fonction du barème suivant :

  • Pour l'ascension dite Cima Coppi : 45, 30, 20, 14, 10, 6, 4, 2 et 1 point pour les 9 premiers coureurs classés ;
  • Pour les ascensions de 1re catégorie : 35, 18, 12, 9, 6, 4, 2 et 1 point pour les 8 premiers coureurs classés ;
  • Pour les ascensions de 2e catégorie : 15, 8, 6, 4, 2 et 1 point pour les 6 premiers coureurs classés ;
  • Pour les ascensions de 3e catégorie : 7, 4, 2 et 1 point pour les 4 premiers coureurs classés ;
  • Pour les ascensions de 4e catégorie : 3, 2 et 1 point pour les 3 premiers coureurs classés.

En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans la Cima Coppi, les ascensions de 1re, de 2, de 3e, puis de 4e catégorie, et le classement général.

Le classement du meilleur jeune, dont le leader porte le maillot blanc, est le classement général des coureurs nés après le .

Il existe également un classement pour les équipes. Le classement par équipes de l'étape est l'addition des trois meilleurs temps individuels de chaque équipe, sauf lors du contre-la-montre par équipes, où l'on prend le temps de l'équipe. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : addition des places des 3 premiers coureurs des équipes concernées, place du meilleur coureur sur l'étape. Calculer le classement par équipes revient à additionner les classement par équipes de chaque étape. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans le classement par équipes du jour, nombre de deuxièmes places dans le classement par équipes du jour, etc., place au classement général du meilleur coureur des équipes concernées.

Suivi étape par étapeModifier

Étape Vainqueur Classement général   Classement par points   Classement de la montagne   Classement du meilleur jeune   Classement par équipes
1 Primož Roglič Primož Roglič Primož Roglič Giulio Ciccone Miguel Ángel López Jumbo-Visma
2 Pascal Ackermann Pascal Ackermann
3 Fernando Gaviria Fernando Gaviria
4 Richard Carapaz Pascal Ackermann Bora-Hansgrohe
5 Pascal Ackermann
6 Fausto Masnada Valerio Conti Giovanni Carboni Movistar
7 Pello Bilbao
8 Caleb Ewan
9 Primož Roglič Nans Peters
10 Arnaud Démare
11 Caleb Ewan Arnaud Démare
12 Cesare Benedetti Jan Polanc Gianluca Brambilla Hugh Carthy Androni Giocattoli-Sidermec
13 Ilnur Zakarin Giulio Ciccone Pavel Sivakov Movistar
14 Richard Carapaz Richard Carapaz
15 Dario Cataldo
16 Giulio Ciccone Miguel Ángel López
17 Nans Peters
18 Damiano Cima Pascal Ackermann
19 Esteban Chaves
20 Pello Bilbao
21 Chad Haga
Classements finals Richard Carapaz Pascal Ackermann Giulio Ciccone Miguel Ángel López Movistar

MédiatisationModifier

En France, la course est retransmise pour la troisième année consécutive sur la chaîne l'Équipe.

Liste des participantsModifier

Légende
Num Dossard de départ porté par le coureur sur ce Tour d'Italie Pos Position finale au classement général
    Indique le vainqueur du classement général     Indique le vainqueur du classement par points
    Indique le vainqueur du classement de la montagne     Indique le vainqueur du classement du meilleur jeune
    Indique un maillot de champion national ou mondial,
suivi de sa spécialité
# Indique la meilleure équipe aux temps
NP Indique un coureur qui n'a pas pris le départ d'une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
AB Indique un coureur qui n'a pas terminé une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
HD Indique un coureur qui a terminé une étape hors des délais,
suivi du numéro de l'étape
EX Coureur exclu pour non-respect du règlement,
suivi du numéro de l'étape
* Indique un coureur en lice pour le classement du meilleur jeune
(coureurs nés après le 1er janvier 1994)
 Liste des participants
Movistar
MOV
NumCoureurPos
1  Mikel Landa (ESP) 4e
2  Andrey Amador (CRC) 39e
3  Richard Carapaz (ECU)  1er
4  Héctor Carretero (ESP) 88e
5  Lluís Mas (ESP) 126e
6  Antonio Pedrero (ESP) 46e
7  José Joaquín Rojas (ESP) 50e
8  Jasha Sütterlin (GER) 120e
AG2R La Mondiale
ALM
NumCoureurPos
11  Tony Gallopin (FRA) AB-16
12  François Bidard (FRA) 30e
13  Nico Denz (GER) 124e
14  Hubert Dupont (FRA) 47e
15  Ben Gastauer (LUX) 79e
16  Nans Peters (FRA) 61e
17  Lawrence Warbasse (USA) 52e
18  Alexis Vuillermoz (FRA) 29e
Androni Giocattoli-Sidermec
ANS
NumCoureurPos
21  Francesco Gavazzi (ITA) 58e
22  Manuel Belletti (ITA) 109e
23  Mattia Cattaneo (ITA) 28e
24  Miguel Flórez (COL) 72e
25  Marco Frapporti (ITA) 81e
26  Fausto Masnada (ITA) 20e
27  Matteo Montaguti (ITA) 53e
28  Andrea Vendrame (ITA) 55e
Astana
AST
NumCoureurPos
31  Miguel Ángel López (COL)  7e
32  Peio Bilbao (ESP) 31e
33  Manuele Boaro (ITA) 90e
34  Dario Cataldo (ITA) 48e
35  Jan Hirt (CZE) 27e
36  Ion Izagirre (ESP) 36e
37  Davide Villella (ITA) 60e
38  Andrey Zeits (KAZ) 26e
Bahrain-Merida
TBM
NumCoureurPos
41  Vincenzo Nibali (ITA) 2e
42  Valerio Agnoli (ITA) 93e
43  Grega Bole (SLO) 110e
44  Damiano Caruso (ITA) 23e
45  Andrea Garosio (ITA) 98e
46  Kristjan Koren (SLO) NP-5
47  Antonio Nibali (ITA) 76e
48  Domenico Pozzovivo (ITA) 19e
Bardiani CSF
BRD
NumCoureurPos
51  Enrico Barbin (ITA) AB-14
52  Giovanni Carboni (ITA) 57e
53  Luca Covili (ITA) 84e
54  Mirco Maestri (ITA) 103e
55  Umberto Orsini (ITA) NP-9
56  Lorenzo Rota (ITA) 85e
57  Manuel Senni (ITA) 59e
58  Paolo Simion (ITA) 140e
Bora-Hansgrohe
BOH
NumCoureurPos
61  Rafał Majka (POL) 6e
62  Pascal Ackermann (GER)   122e
63  Cesare Benedetti (ITA) 74e
64  Davide Formolo (ITA) 14e
65  Jay McCarthy (AUS) 62e
66  Paweł Poljański (POL) 89e
67  Michael Schwarzmann (GER) 114e
68  Rüdiger Selig (GER) 127e
CCC
CCC
NumCoureurPos
71  Amaro Antunes (POR) 54e
72  Josef Černý (CZE) 115e
73  Víctor de la Parte (ESP) 21e
74  Kamil Gradek (POL) 129e
75  Jakub Mareczko (ITA) HD-12
76  Łukasz Owsian (POL) 73e
77  Laurens ten Dam (NED) AB-6
78  Francisco Ventoso (ESP) 87e
Deceuninck-Quick-Step
DQT
NumCoureurPos
81  Elia Viviani (ITA)  NP-12
82  Eros Capecchi (ITA) 37e
83  Mikkel Honoré (DEN) 101e
84  Bob Jungels (LUX)  (route) 33e
85  James Knox (GBR) NP-13
86  Fabio Sabatini (ITA) 92e
87  Florian Sénéchal (FRA) AB-20
88  Pieter Serry (BEL) 38e
EF Education First
EF1
NumCoureurPos
91  Sacha Modolo (ITA) AB-7
92  Sean Bennett (USA) 106e
93  Matti Breschel (DEN) AB-4
94  Nathan Brown (USA) 67e
95  Jonathan Caicedo (ECU) 108e
96  Hugh Carthy (GBR) 11e
97  Joe Dombrowski (USA) 12e
98  Tanel Kangert (EST) 18e
Groupama-FDJ
GFC
NumCoureurPos
101  Arnaud Démare (FRA) 123e
102  Jacopo Guarnieri (ITA) 132e
103  Ignatas Konovalovas (LTU) AB-13
104  Olivier Le Gac (FRA) 112e
105  Tobias Ludvigsson (SWE) 82e
106  Valentin Madouas (FRA) 13e
107  Miles Scotson (AUS) 138e
109  Ramon Sinkeldam (NED) 133e
Israel Cycling Academy
ICA
NumCoureurPos
111  Davide Cimolai (ITA) 130e
112  Awet Gebremedhin (SWE) 128e
113  Guillaume Boivin (CAN) 125e
114  Conor Dunne (IRL) 135e
115  Krists Neilands (LAT) 100e
116  Rubén Plaza (ESP) 71e
117  Guy Niv (ISR) 113e
118  Kristian Sbaragli (ITA) 77e
Lotto-Soudal
LTS
NumCoureurPos
121  Caleb Ewan (AUS) NP-12
122  Victor Campenaerts (BEL) 111e
123  Jasper De Buyst (BEL) AB-15
124  Thomas De Gendt (BEL) 51e
125  Adam Hansen (AUS) 68e
126  Roger Kluge (GER) NP-13
127  Jelle Vanendert (BEL) AB-5
128  Tosh Van der Sande (BEL) 64e
Mitchelton-Scott
MTS
NumCoureurPos
131  Simon Yates (GBR) 8e
132  Jack Bauer (NZL) 95e
133  Brent Bookwalter (USA) NP-16
134  Esteban Chaves (COL) 40e
135  Luke Durbridge (AUS) 78e
136  Lucas Hamilton (AUS) 25e
137  Christopher Juul Jensen (DEN) 70e
138  Mikel Nieve (ESP) 17e
Nippo-Vini Fantini-Faizanè
NIP
NumCoureurPos
141  Marco Canola (ITA) 107e
142  Damiano Cima (ITA) 137e
143  Nicola Bagioli (ITA) AB-16
144  Juan José Lobato (ESP) 134e
145  Giovanni Lonardi (ITA) AB-13
146  Hiroki Nishimura (JPN) HD-1
147  Sho Hatsuyama (JPN)  142e
148  Ivan Santaromita (ITA) 102e
Dimension Data
TDD
NumCoureurPos
151  Ben O'Connor (AUS) 32e
152  Scott Davies (GBR) 118e
153  Enrico Gasparotto (ITA) 69e
154  Amanuel Gebrezgabihier (ERI) 45e
155  Ryan Gibbons (RSA) 91e
156  Giacomo Nizzolo (ITA) NP-13
157  Mark Renshaw (AUS) AB-13
158  Danilo Wyss (SUI) 83e
Ineos
INS
NumCoureurPos
161  Pavel Sivakov (RUS) 9e
162  Eddie Dunbar (IRL) 22e
163  Tao Geoghegan Hart (GBR) AB-13
164  Sebastián Henao (COL) 24e
165  Christian Knees (GER) 96e
166  Jhonatan Narváez (ECU) 80e
167  Salvatore Puccio (ITA) 86e
168  Iván Sosa (COL) 44e
Jumbo-Visma
TJV
NumCoureurPos
171  Primož Roglič (SLO) 3e
172  Koen Bouwman (NED) 41e
173  Laurens De Plus (BEL) AB-7
174  Sepp Kuss (USA) 56e
175  Tom Leezer (NED) 119e
176  Paul Martens (GER) 75e
177  Antwan Tolhoek (NED) 65e
178  Jos van Emden (NED) 104e
Katusha-Alpecin
TKA
NumCoureurPos
181  Ilnur Zakarin (RUS) 10e
182  Enrico Battaglin (ITA) 66e
183  Jenthe Biermans (BEL) 117e
184  Marco Haller (AUT) 116e
185  Reto Hollenstein (SUI) 94e
186  Viatcheslav Kouznetsov (RUS) AB-17
187  Daniel Navarro (ESP) AB-4
188  Dmitry Strakhov (RUS) 121e
Sunweb
SUN
NumCoureurPos
191  Tom Dumoulin (NED) AB-5
192  Jan Bakelants (BEL) 43e
193  Chad Haga (USA) 105e
194  Chris Hamilton (AUS) 34e
195  Jai Hindley (AUS) 35e
196  Sam Oomen (NED) AB-14
197  Robert Power (AUS) AB-6
198  Louis Vervaeke (BEL) AB-13
Trek-Segafredo
TFS
NumCoureurPos
201  Bauke Mollema (NED) 5e
202  Gianluca Brambilla (ITA) 49e
203  Giulio Ciccone (ITA)  16e
204  William Clarke (AUS) 141e
205  Nicola Conci (ITA) 63e
206  Michael Gogl (AUT) 97e
207  Markel Irizar (ESP) 136e
208  Matteo Moschetti (ITA) NP-11
UAE Team Emirates
UAD
NumCoureurPos
211  Fernando Gaviria (COL) AB-7
212  Tom Bohli (SUI) 139e
213  Simone Consonni (ITA) 131e
214  Valerio Conti (ITA) NP-18
215  Marco Marcato (ITA) 99e
216  Sebastián Molano (COL) NP-4
217  Jan Polanc (SLO) 15e
218  Diego Ulissi (ITA) 42e

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier