Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Tour d'Espagne 2017

édition 2017 du Tour d'Espagne, course cycliste espagnole
Tour d'Espagne 2017 Cycling (road) pictogram.svg
Vuelta a España 2017, Sète cf01.jpg
Généralités
Course 72e Tour d'Espagne
Compétition UCI World Tour 2017 2.UWT
Étapes 21
Dates 19 août – 10 septembre 2017
Distance 3 297,7 km
Pays ESP Espagne
FRA France
AND Andorre
Lieu de départ Nîmes
Lieu d'arrivée Madrid
Équipes 22
Partants 198
Arrivants 158
Résultats
Vainqueur GBR Christopher Froome (Sky)
Deuxième ITA Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida)
Troisième RUS Ilnur Zakarin (Katusha-Alpecin)
Classement par points GBR Christopher Froome (Sky)
Meilleur grimpeur ITA Davide Villella (Cannondale-Drapac)
Meilleur jeune COL Miguel Ángel López (Astana)
Super-combatif ESP Alberto Contador (Trek-Segafredo)
Meilleur au combiné GBR Christopher Froome (Sky)
Meilleure équipe KAZ Astana
Vuelta a España 2017 map.svg
2016
Documentation Wikidata-logo S.svg

Le Tour d'Espagne 2017 (Vuelta a España 2017) est la 72e édition de cette course cycliste sur route. Le départ est donné le 19 août à Nîmes, en France, et l'arrivée a lieu le 10 septembre à Madrid. Il s'agit du troisième et dernier grand tour de la saison et de la 30e épreuve de l'UCI World Tour 2017. Il est remporté par Christopher Froome, qui est ainsi le premier Britannique à s'imposer sur cette course. Vainqueur du Tour de France deux mois auparavant, il est le troisième coureur à réaliser ce doublé. Christopher Froome devance au classement général l'Italien Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) et le Russe Ilnur Zakarin (Katusha-Alpecin). Il s'est emparé du maillot rouge au troisième jour de course et l'a conservé ensuite, gagnant au passage deux étapes. Il remporte en outre les classements par points et du combiné. L'Italien Davide Villella (Cannondale-Drapac) s'impose au classement de la montagne et le Colombien Miguel Ángel López (Astana), huitième au classement général, est le meilleur jeune. Ce Tour d'Espagne est la dernière course d'Alberto Contador, qui gagne l'avant-dernière étape à l'Angliru et le prix de la combativité.

Sommaire

PrésentationModifier

ParcoursModifier

La course par étapes se déroule sur trois semaines entre Nîmes en France[1] et à Madrid. C'est la première fois que l'épreuve part de France et seulement la troisième fois qu'il a lieu de l'étranger, après 1997 (Portugal) et 2009 (Pays-Bas).

Le parcours du Tour d'Espagne 2017 est révélé le 13 janvier 2017. Conformément à la tradition des dernières années, la course commence avec un contre-la-montre par équipes. La troisième étape voit la course quitter la France, avec une étape montagneuse à Andorre-la-Vieille. La première arrivée en montée a lieu lors de la cinquième étape, avec une arrivée au sommet de l'Ermitage de Sant Benet i Santa Llúcia. Un contre-la-montre de 41 kilomètres est au programme de la 16e étape. L'étape reine de la Vuelta est la 20e étape, qui dispose d'une arrivée au sommet du mythique Angliru. Enfin, la dernière étape est le circuit habituel dans les rues de Madrid.

ÉquipesModifier

WorldTeams (18)
  1.   AG2R La Mondiale
  2.   Astana
  3.   Bahrain-Merida
  4.   BMC Racing
  5.   Bora-Hansgrohe
  6.   Cannondale-Drapac
  7.   Dimension Data
  8.   FDJ
  9.   Katusha-Alpecin
  10.   Lotto NL-Jumbo
  11.   Lotto-Soudal
  12.   Movistar
  13.   Orica-Scott
  14.   Quick-Step Floors
  15.   Sky
  16.   Sunweb
  17.   Trek-Segafredo
  18.   UAE Emirates
Équipes continentales professionnelles (4)
  1.   Aqua Blue Sport
  2.   Caja Rural-Seguros RGA
  3.   Cofidis
  4.   Manzana Postobón
 

FavorisModifier

Favoris pour le classement généralModifier

Le quadruple vainqueur du Tour de France (2013, 2015, 2016, 2017) Christopher Froome tente de réaliser le doublé Tour-Vuelta après sa victoire sur le Tour de France 2017. Il ne l'a jamais remporté, se classant à trois reprises à la 2e place (2011, 2014, 2016). Le triple vainqueur du Tour d'Espagne Alberto Contador (2008, 2012, 2014), ayant également remporté deux fois le Tour de France (2007, 2009) et deux fois le Tour d'Italie (2008, 2015), participe pour la dernière fois, ayant déclaré qu'il prendrait sa retraite à la suite de l'épreuve.

On note également la présence parmi les principaux favoris de Vincenzo Nibali, vainqueur en 2010 et auteur de neuf podiums sur les grands Tours (deux victoires au Giro en 2013 et 2016 et une victoire sur le Tour en 2014), Fabio Aru, vainqueur en 2015 et auteur de deux podiums au Giro (2014, 2015), Romain Bardet, 2e du Tour 2016 et 3e en 2017, dont c'est la première participation à la Vuelta. On peut citer également les trois coureurs d'Orica-Scott : Esteban Chaves, 3e en 2016 et 2e du Giro 2016, Adam Yates, 4e du Tour 2016 et 9e du Giro 2017, ainsi que son frère jumeau Simon Yates, 6e en 2016 et 7e du Tour 2017.

On peut citer parmi les outsiders Ilnur Zakarin, 5e du Giro 2017, Rafal Majka, 3e en 2015, Steven Kruijswijk, 4e du Giro 2016, Miguel Ángel López, vainqueur du Tour de Suisse en 2016, Bob Jungels, 6e du Giro 2016 puis 8e du Giro 2017, et son coéquipier David de la Cruz, 7e en 2016, ou encore Daniel Moreno, quatre fois dans le top 10, et Marc Soler, vainqueur du Tour de l'Avenir 2015, dans une équipe Movistar sans grand leader.

SprinteursModifier

On note que cette édition de la Vuelta possède seulement six étapes de plaine. De plus, les étapes 9 (quatre derniers kilomètres à 9 %) et 10 (col à 6,5 % à 20 km de l'arrivée) possèdent un final compliqué. Seules quatre étapes ont donc un final favorable aux sprinteurs, les meilleurs d'entre eux ne sont pas présents.

On note quand même la présence de John Degenkolb, Sacha Modolo, Kenneth Vanbilsen, Jens Debusschere, Matteo Trentin, José Joaquín Rojas, Juan José Lobato et Marco Haller.

Règlement de la courseModifier

Règlement du classement généralModifier

Le classement général, dont le leader porte le maillot rouge, s'établit en additionnant les temps réalisés à chaque étape, puis en ôtant d'éventuelles bonifications (10, 6 et 4 s à l'arrivée des étapes en ligne et 3, 2 et 1 s à chaque sprint intermédiaire). En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : centièmes de seconde enregistrés lors des contre-la-montre, addition des places obtenues lors de chaque étape, place obtenue lors de la dernière étape[2].

Règlement du classement par pointsModifier

À l'issue de chaque étape le leader du classement par points dont le leader porte le maillot vert, est l'addition des points attribués à l'arrivée des étapes (25, 20, 16, 14, 12 et 10 points puis en ôtant 1 pt par place perdue jusqu'au 15e, qui reçoit donc 1 pt) et aux sprints intermédiaires (4, 2 et 1 points). Il est à signaler qu'il n'y a qu'un seul sprint intermédiaire par étape en ligne[2].

En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de victoires d'étape, de sprints intermédiaires, classement général. Pour être déclaré vainqueur du classement par points, le coureur se doit de terminer le Tour d'Espagne.

Règlement du classement de la montagneModifier

Le classement de la montagne, dont le leader porte le maillot blanc à pois bleu est établi en fonction du barème suivant, identique à 2016[2]:

  • Cima Alberto Fernandez : 20, 15, 10, 6, 4 et 2 points aux 6 premiers coureurs classés
  • Côte hors-catégorie : 15, 10, 6, 4 et 2 points aux 5 premiers coureurs classés
  • Côte de 1re catégorie : 10, 6, 4, 2 et 1 point aux 5 premiers coureurs classés
  • Côte de 2e catégorie : 5, 3 et 1 point aux 3 premiers coureurs classés
  • Côte de 3e catégorie : 3, 2 et 1 point aux 3 premiers coureurs classés

En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans la Cima Alberto Fernadez, les ascensions Hors-catégorie, de 1re, de 2e, puis de 3e catégorie, classement général.

Règlement du classement du combinéModifier

Le classement du combiné, dont le leader porte le maillot blanc, est la somme des places de chaque coureur dans le classement général, le classement par points et le classement de la montagne. Pour être classé, un coureur doit figurer dans les 3 classements. Si aucun coureur ne remplit cette condition, on regarde les coureurs se trouvant dans 2 classements. En cas d'égalité de points, le critère de départage est le classement général[2].

Règlement des autres classements annexesModifier

  • Le classement par équipes de l'étape est obtenu par la somme des trois meilleurs temps individuels de chaque équipe (bonifications non comprises), sauf lors du contre-la-montre par équipe, où l'on prend le temps de l'équipe multiplié par 5. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : addition des places des 3 premiers coureurs des équipes concernées, place du meilleur coureur sur l'étape. Le classement général est obtenu par somme des temps obtenus par l'équipe à chaque étape. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans le classement par équipes du jour, nombre de deuxièmes places dans le classement par équipes du jour, etc., place au classement général du meilleur coureur des équipes concernées[2].
  • Le prix de la combativité récompense « le coureur le plus généreux dans l’effort et manifestant le meilleur esprit sportif ». Ce prix, établi dans les étapes en ligne, est décerné le public qui choisira chaque jour parmi trois noms sélectionnés par un jury présidé par le directeur de l’organisation. Le combatif de l’étape porte dans l’étape suivante un dossard rouge. La procédure est la même pour décerner en fin de tour le prix du super-combatif[2].
  • Un classement du meilleur jeune est mis en place pour la première fois de l'histoire de la course. Il est sponsorisé par le quotidien AS, qui fête ses 50 ans. Le meilleur coureur du classement général né après le 1er janvier 1992 porte un dossard rouge durant chaque étape pour identifier le leader du classement[3]. Un podium protocolaire est aussi prévu pour récompenser le meilleur jeune à Madrid[4].

PrimesModifier

Le montant des prix et des primes distribués par l'organisateur se montent à 1 115 230 . Le tableau ci-dessous liste les primes accordées aux premiers d'étapes et aux vingt premiers du classement final[2] :

Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e au 20e
Classement général 150 000 57 000 30 000 15 000 12 500 9 000 9 000 6 000 6 000 3 800
Par étape 11 000 5 500 2 700 1 500 1 100 900 900 650 650 360
  • Le détenteur du maillot rouge (1er du classement général) reçoit une récompense quotidienne de 500 .
  • Le détenteur du maillot vert (1er du classement par points) reçoit une récompense quotidienne de 100 .
  • Le détenteur du maillot blanc à pois bleus (1er du classement de la montagne) reçoit une récompense quotidienne de 100 .
  • Le détenteur du maillot blanc (1er du classement du combiné) reçoit une récompense quotidienne de 70 .

Le tableau ci-dessous liste les primes accordées en ce qui concerne les prix du meilleur sprinteur (maillot vert) :

Position 1er 2e 3e
Classement par points 11 000 5 000 2 000
Sprints intermédiaires 550 180 95

Le tableau ci-dessous liste les primes accordées en ce qui concerne les prix du meilleur grimpeur (maillot à pois bleus) :

Position 1er 2e 3e
Classement par points 13 000 6 600 3 500
Cima Alberto Fernandez 1 000 520 -
Cols hors catégorie 920 615
Cols de première catégorie 460 310
Cols de deuxième catégorie 230 155
Cols de troisième catégorie 115 80

Le tableau ci-dessous liste les primes accordées en ce qui concerne les prix du combiné (maillot blanc) :

Position 1er 2e 3e
Classement par points 11 000 5 000 2 000

Le tableau ci-dessous liste les primes accordées en ce qui concerne les prix de la meilleure équipe :

Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e
Classement 12 500 7 500 5 500 4 300 3 200 2 200 1 100 1 000
À chaque étape 400 200 100
  • Chaque jour (hors contres la montre), le plus combatif reçoit une récompense de 200 . Le super-combatif reçoit une récompense de 3 000 .
  • Le coureur né après 1er janvier 1992, le mieux classé au classement général reçoit après chaque étape un prix de de 150 .
  • Lors des étapes en ligne, un prix du fair-play d'un montant de 100 est attribué[2].

Récit de la courseModifier

ÉtapesModifier

 
2e étape le 20 août à Sète
 Étape Date Villes étapes type Distance (km) Vainqueur d'étape Leader du classement général
1re étape  19 août NîmesNîmes 13,7   BMC Racing   Rohan Dennis
2e étape  20 août NîmesGruissan 203,4   Yves Lampaert   Yves Lampaert
3e étape  21 août PradesAndorre-la-Vieille 158,5   Vincenzo Nibali   Christopher Froome
4e étape  22 août Escaldes-EngordanyTarragone 198,2   Matteo Trentin   Christopher Froome
5e étape  23 août BenicàssimAlcossebre 175,7   Alexey Lutsenko   Christopher Froome
6e étape  24 août Vila-realSagonte 204,4   Tomasz Marczyński   Christopher Froome
7e étape  25 août LlíriaCuenca 207   Matej Mohorič   Christopher Froome
8e étape  26 août HellínXorret de Catí 199,5   Julian Alaphilippe   Christopher Froome
9e étape  27 août OrihuelaEl Poble Nou de Benitatxell 174   Christopher Froome   Christopher Froome
28 août Jour de repos à Caravaca de la Cruz
10e étape  29 août Caravaca de la Cruz – ElPozo 164,8   Matteo Trentin   Christopher Froome
11e étape  30 août LorcaObservatoire de Calar Alto 187,5   Miguel Ángel López   Christopher Froome
12e étape  31 août MotrilAntequera 160,1   Tomasz Marczyński   Christopher Froome
13e étape  1er sept. CoínTomares 198,4   Matteo Trentin   Christopher Froome
14e étape  2 sept. Écija – Sierra de la Pandera 175   Rafał Majka   Christopher Froome
15e étape  3 sept. Alcalá la RealSierra Nevada 129,4   Miguel Ángel López   Christopher Froome
4 sept. Jour de repos à Los Arcos
16e étape  5 sept. Circuit de NavarreLogroño 40,2   Christopher Froome   Christopher Froome
17e étape  6 sept. VilladiegoArredondo 180,5   Stefan Denifl   Christopher Froome
18e étape  7 sept. SuancesSanto Toribio de Liébana 169   Sander Armée   Christopher Froome
19e étape  8 sept. CasoGijón 149,7   Thomas De Gendt   Christopher Froome
20e étape  9 sept. Corvera de AsturiasAngliru 117,5   Alberto Contador   Christopher Froome
21e étape  10 sept. ArroyomolinosMadrid 117,6   Matteo Trentin   Christopher Froome

Classements finalsModifier

Classement général finalModifier

 
Podium de la Vuelta.
 Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1er Christopher Froome       Royaume-Uni Sky 82 h 30 min 02 s
2e Vincenzo Nibali   Italie Bahrain-Merida + 2 min 15 s
3e Ilnur Zakarin   Russie Katusha-Alpecin + 2 min 51 s
4e Wilco Kelderman   Pays-Bas Sunweb + 3 min 15 s
5e Alberto Contador   Espagne Trek-Segafredo + 3 min 18 s
6e Wout Poels   Pays-Bas Sky + 6 min 59 s
7e Michael Woods   Canada Cannondale-Drapac + 8 min 27 s
8e Miguel Ángel López   Colombie Astana + 9 min 13 s
9e Steven Kruijswijk   Pays-Bas Lotto NL-Jumbo + 11 min 18 s
10e Tejay van Garderen   États-Unis BMC Racing + 15 min 50 s
11e Esteban Chaves   Colombie Orica-Scott + 16 min 46 s
12e Louis Meintjes   Afrique du Sud UAE Emirates + 17 min 41 s
13e Fabio Aru   Italie Astana + 21 min 41 s
14e Nicolas Roche   Irlande BMC Racing + 22 min 00 s
15e Sergio Pardilla   Espagne Caja Rural-Seguros RGA + 22 min 59 s
16e Mikel Nieve   Espagne Sky + 28 min 00 s
17e Romain Bardet   France AG2R La Mondiale + 31 min 21 s
18e Daniel Moreno   Espagne Movistar + 42 min 16 s
19e Sander Armée   Belgique Lotto-Soudal + 59 min 01 s
20e Darwin Atapuma   Colombie UAE Emirates + 1 h 02 min 58 s


Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

 Classement par points
Coureur Pays Équipe Points
1er Christopher Froome       Royaume-Uni Sky 158 pts
2e Matteo Trentin   Italie Quick-Step Floors 156 pts
3e Vincenzo Nibali   Italie Bahrain-Merida 128 pts
4e Alberto Contador   Espagne Trek-Segafredo 105 pts
5e Wilco Kelderman   Pays-Bas Sunweb 97 pts
6e Ilnur Zakarin   Russie Katusha-Alpecin 93 pts
7e Miguel Ángel López   Colombie Astana 90 pts
8e José Joaquín Rojas   Espagne Movistar 70 pts
9e Michael Woods   Canada Cannondale-Drapac 61 pts
10e Esteban Chaves   Colombie Orica-Scott 61 pts

Classement du meilleur grimpeurModifier

Classement du meilleur grimpeur
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Davide Villella     Italie Cannondale-Drapac 67 points
2e Miguel Ángel López   Colombie Astana 47 pts
3e Christopher Froome         Royaume-Uni Sky 35 pts
4e José Joaquín Rojas   Espagne Movistar 33 pts
5e Thomas De Gendt   Belgique Lotto-Soudal 30 pts
6e Tomasz Marczynski   Pologne Lotto-Soudal 28 pts
7e Rafał Majka   Pologne Bora-Hansgrohe 28 pts
8e Stefan Denifl   Autriche Aqua Blue Sport 28 pts
9e Alberto Contador   Espagne Trek-Segafredo 27 pts
10e Romain Bardet   France AG2R La Mondiale 25 pts

Classement du combinéModifier

Classement du combiné
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Christopher Froome         Royaume-Uni Sky 5 points
2e Miguel Ángel López   Colombie Astana 17 pts
3e Alberto Contador   Espagne Trek-Segafredo 18 pts
4e Ilnur Zakarin   Russie Katusha-Alpecin 20 pts
5e Vincenzo Nibali   Italie Bahrain-Merida 22 pts
6e Wilco Kelderman   Pays-Bas Sunweb 27 pts
7e José Joaquin Rojas   Espagne Movistar 34 pts
8e Esteban Chaves   Colombie Orica-Scott 37 pts
9e Wout Poels   Pays-Bas Sky 40 pts
10e Romain Bardet   France AG2R La Mondiale 45 pts

Classement par équipesModifier

 Classement par équipes
Équipe Pays Temps
1re Astana   Kazakhstan 247 h 16 min 21 s
2e Movistar   Espagne + 6 min 16 s
3e Sky   Royaume-Uni + 8 min 12 s
4e UAE Emirates   Émirats arabes unis + 49 min 02 s
5e Lotto NL-Jumbo   Pays-Bas + 1 h 07 min 28 s
6e Orica-Scott   Australie + 1 h 35 min 21 s
7e Bahrain-Merida   Bahreïn + 2 h 02 min 09 s
8e Caja Rural-Seguros RGA   Espagne + 2 h 07 min 45 s
9e BMC Racing   États-Unis + 2 h 10 min 38 s
10e Quick-Step Floors   Belgique + 2 h 28 min 01 s

Évolution des classementsModifier

Étape Vainqueur Classement général Classement par points Classement de la montagne Classement du combiné Classement par équipes Meilleur jeune Prix de la combativité
1 BMC Racing Rohan Dennis Non décerné Nicolas Roche Daniel Oss BMC Racing Non décerné Non décerné
2 Yves Lampaert Yves Lampaert Yves Lampaert Quick-Step Floors Markel Irizar
3 Vincenzo Nibali Christopher Froome Vincenzo Nibali Davide Villella Christopher Froome Orica-Scott Alexandre Geniez
4 Matteo Trentin Matteo Trentin Diego Rubio Hernández
5 Alexey Lutsenko Astana Adam Yates Alexey Lutsenko
6 Tomasz Marczyński Enric Mas
7 Matej Mohorič Movistar Luis Ángel Maté
8 Julian Alaphilippe Przemysław Niemiec
9 Christopher Froome Christopher Froome Marc Soler
10 Matteo Trentin Matteo Trentin Matteo Trentin
11 Miguel Ángel López Miguel Ángel López Romain Bardet
12 Tomasz Marczyński Omar Fraile
13 Matteo Trentin Astana Thomas De Gendt
14 Rafał Majka Luis Ángel Maté
15 Miguel Ángel López Christopher Froome Sander Armée
16 Christopher Froome Christopher Froome
17 Stefan Denifl Daniel Moreno
18 Sander Armée José Joaquín Rojas
19 Thomas De Gendt Daniel Navarro
20 Alberto Contador Enric Mas
21 Matteo Trentin Non décerné
Classements finals Christopher Froome Christopher Froome Davide Villella Christopher Froome Astana Miguel Ángel López Alberto Contador

UCI World TourModifier

Le barème des points du classement World Tour sur ce Tour d'Espagne est le suivant :

Barème de points pour ce Tour d'Espagne[5]
Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e 17e 18e 19e 20e 21e à 25e 26e à 30e 31e à 40e 41e à 50e 51e à 55e 56e à 60e
Classement général 850 680 575 460 380 320 260 220 180 140 120 100 84 68 60 56 52 48 44 40 32 24 20 16 12 8
Par étapes 100 40 20 12 4
Classements finals annexes 100 40 20
Leader par étapes 20

Liste des participantsModifier

Légende
Num Dossard de départ porté par le coureur sur cette Vuelta Pos. Position finale au classement général
  Indique le vainqueur du classement général   Indique le vainqueur du classement de la montagne
  Indique le vainqueur du classement par points   Indique le vainqueur du classement du combiné
  Indique la meilleure équipe   Indique un maillot de champion national ou mondial,
suivi de sa spécialité
NP Indique un coureur qui n'a pas pris le départ d'une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
AB Indique un coureur qui n'a pas terminé une étape,
suivie du numéro de l'étape où il s'est retiré
HD Indique un coureur qui a terminé une étape hors des délais,
suivi du numéro de l'étape
EX Indique un coureur exclu pour non-respect du règlement
Trek-Segafredo
TFS
Num Coureur Pos
1   Alberto Contador (ESP) 5e
2   Edward Theuns (BEL) 91e
3   Markel Irizar (ESP) 119e
4   Julien Bernard (FRA) 85e
5   Jesús Hernández Blázquez (ESP) 64e
6   Jarlinson Pantano (COL)   (Clm) 33e
7   John Degenkolb (GER) NP-5
8   Koen de Kort (NED) 77e
9   Peter Stetina (USA) 31e
Directeurs sportifs : Steven de Jongh et Dirk Demol
Quick-Step Floors
QST
Num Coureur Pos
11   David de la Cruz (ESP) AB-20
12   Julian Alaphilippe (FRA) 68e
13   Eros Capecchi (ITA) 104e
14   Tim Declercq (BEL) 129e
15   Bob Jungels (LUX)   (Route) 42e
16   Enric Mas (ESP) 71e
17   Yves Lampaert (BEL)   (Clm) 136e
18   Niki Terpstra (NED) 130e
19   Matteo Trentin (ITA) 84e
Directeurs sportifs : Rik Van Slycke et Geert Van Bondt
Sky
SKY
Num Coureur Pos
21   Christopher Froome (GBR) 1er
22   Christian Knees (GER) 124e
23   Salvatore Puccio (ITA) 78e
24   David López García (ESP) 66e
25   Gianni Moscon (ITA)   (Clm) 27e
26   Mikel Nieve (ESP) 16e
27   Wout Poels (NED) 6e
28   Diego Rosa (ITA) 53e
29   Ian Stannard (GBR) 148e
Directeurs sportifs : Nicolas Portal
BMC Racing
BMC
Num Coureur Pos
31   Damiano Caruso (ITA) 109e
32   Alessandro De Marchi (ITA) 70e
33   Rohan Dennis (AUS)   (Clm) NP-16
34   Kilian Frankiny (SUI) NP-16
35   Daniel Oss (ITA) NP-17
36   Nicolas Roche (IRL) 14e
37   Loïc Vliegen (BEL) 112e
38   Tejay van Garderen (USA) 10e
39   Francisco Ventoso (ESP) 92e
Directeurs sportifs : Yvon Ledanois et Maximilian Sciandri
Orica-Scott
ORS
Num Coureur Pos
41   Esteban Chaves (COL) 11e
42   Sam Bewley (NZL) 143e
43   Jack Haig (AUS) 21e
44   Magnus Cort Nielsen (DEN) 126e
45   Christopher Juul Jensen (DEN) 107e
46   Svein Tuft (CAN)   (Clm) NP-16
47   Carlos Verona (ESP) 73e
48   Adam Yates (GBR) 34e
49   Simon Yates (GBR) 44e
Directeurs sportifs : Neil Stephens et David McPartland
Movistar
MOV
Num Coureur Pos
51   Jorge Arcas (ESP) AB-12
52   Carlos Betancur (COL) NP-7
53   Richard Carapaz (ECU) 36e
54   Rubén Fernández Andújar (ESP) AB-15
55   Daniel Moreno (ESP) 18e
56   Nélson Oliveira (POR) 47e
57   Antonio Pedrero (ESP) 51e
58   José Joaquín Rojas (ESP) 22e
59   Marc Soler (ESP) 48e
Directeurs sportifs : José Luis Arrieta et José Vicente García Acosta
Sunweb
SUN
Num Coureur Pos
61   Wilco Kelderman (NED) 4e
62   Warren Barguil (FRA) NP-8
63   Johannes Fröhlinger (GER) 120e
64   Chad Haga (USA) 98e
65   Chris Hamilton (AUS) 121e
66   Lennard Hofstede (NED) AB-12
67   Lennard Kämna (GER) NP-17
68   Søren Kragh Andersen (DEN) 106e
69   Sam Oomen (NED) AB-14
Directeurs sportifs : Marc Reef et Arthur van Dongen
Bora-Hansgrohe
BOH
Num Coureur Pos
71   Rafał Majka (POL) 39e
72   Emanuel Buchmann (GER) 65e
73   Michal Kolář (SVK) AB-2
74   Cesare Benedetti (ITA) AB-8
75   Patrick Konrad (AUT) 96e
76   Christoph Pfingsten (GER) 142e
77   Paweł Poljański (POL) 67e
78   Andreas Schillinger (GER) 144e
79   Michael Schwarzmann (GER) 154e
Directeurs sportifs : Steffen Radochla et André Schulze
AG2R La Mondiale
ALM
Num Coureur Pos
81   Romain Bardet (FRA) 17e
82   Clément Chevrier (FRA) 61e
83   Nico Denz (GER) NP-16
84   Axel Domont (FRA) NP-14
85   Julien Duval (FRA) 108e
86   Alexandre Geniez (FRA) NP-16
87   Alexis Gougeard (FRA) 99e
88   Hugo Houle (CAN) 115e
89   Domenico Pozzovivo (ITA) AB-11
Directeurs sportifs : Julien Jurdie et Didier Jannel
Cannondale-Drapac
CDT
Num Coureur Pos
91   Michael Woods (CAN) 7e
92   Brendan Canty (AUS) 113e
93   Simon Clarke (AUS) 74e
94   Joe Dombrowski (USA) 101e
95   Thomas Scully (NZL) 153e
96   Toms Skujiņš (LAT) 123e
97   William Clarke (AUS) 157e
98   Davide Villella (ITA) 97e
99   Tom Van Asbroeck (BEL) 133e
Directeurs sportifs : Juan Manuel Gárate et Tom Southam
Katusha-Alpecin
KAT
Num Coureur Pos
101   Ilnur Zakarin (RUS)   (Clm) 3e
102   Maxim Belkov (RUS) 134e
103   Sven Erik Bystrøm (NOR) AB-7
104   José Gonçalves (POR) AB-6
105   Marco Haller (AUT) 118e
106   Alberto Losada (ESP) 72e
107   Michael Mørkøv (DEN) 137e
108   Matvey Mamykin (RUS) AB-19
109   Rein Taaramäe (EST) 147e
Directeurs sportifs : Dimitri Konyshev et Xavier Florencio
Lotto NL-Jumbo
TLJ
Num Coureur Pos
111   Steven Kruijswijk (NED) 9e
112   George Bennett (NZL) NP-12
113   Antwan Tolhoek (NED) 28e
114   Koen Bouwman (NED) 41e
115   Stef Clement (NED) 29e
116   Floris De Tier (BEL) 62e
117   Bert-Jan Lindeman (NED) 110e
118   Juan José Lobato (ESP) 114e
119   Daan Olivier (NED) 60e
Directeurs sportifs : Grischa Niermann
UAE Emirates
UAD
Num Coureur Pos
121   Rui Costa (POR) 43e
122   Darwin Atapuma (COL) 20e
123   Anass Aït El Abdia (MAR) AB-2
124   Louis Meintjes (RSA) 12e
125   Sacha Modolo (ITA) 131e
126   Matej Mohorič (SLO) 30e
127   Przemysław Niemiec (POL) 86e
128   Jan Polanc (SLO)   (Clm) 38e
129   Federico Zurlo (ITA) 149e
Directeurs sportifs : Simone Pedrazzini et Bruno Vicino
Astana
AST
Num Coureur Pos
131   Fabio Aru (ITA)   (Route) 13e
132   Peio Bilbao (ESP) 23e
133   Sergey Chernetskiy (RUS) 94e
134   Laurens De Vreese (BEL) 122e
135   Jesper Hansen (DEN) AB-8
136   Miguel Ángel López (COL) 8e
137   Alexey Lutsenko (KAZ) 75e
138   Luis León Sánchez (ESP) 32e
139   Nikita Stalnov (KAZ) 145e
Directeurs sportifs : Alexandr Shefer et Dimitri Sedun
Lotto-Soudal
LTS
Num Coureur Pos
141   Sander Armée (BEL) 19e
142   Bart De Clercq (BEL) 40e
143   Thomas De Gendt (BEL) 57e
144   Jens Debusschere (BEL) AB-9
145   Tomasz Marczyński (POL) 55e
146   Rémy Mertz (BEL) 150e
147   Maxime Monfort (BEL) NP-18
148   Jelle Wallays (BEL) 151e
149   Adam Hansen (AUS) 95e
Directeurs sportifs : Mario Aerts et Marc Wauters
Bahrain-Merida
TBM
Num Coureur Pos
151   Vincenzo Nibali (ITA) 2e
152   Valerio Agnoli (ITA) 79e
153   Manuele Boaro (ITA) 116e
154   Iván García (ESP) 100e
155   Javier Moreno (ESP) AB-2
156   Antonio Nibali (ITA) 102e
157   Domen Novak (SLO) 105e
158   Franco Pellizotti (ITA) 25e
159   Giovanni Visconti (ITA) 46e
Directeurs sportifs : Alberto Volpi et Gorazd Štangelj
FDJ
FDJ
Num Coureur Pos
161   Arnaud Courteille (FRA) 103e
162   Marc Fournier (FRA) AB-3
163   Daniel Hoelgaard (NOR) 125e
164   Johan Le Bon (FRA) AB-9
165   Tobias Ludvigsson (SWE)   (Clm) 59e
166   Jérémy Maison (FRA) 63e
167   Lorrenzo Manzin (FRA) 156e
168   Anthony Roux (FRA) 52e
169   Odd Christian Eiking (NOR) AB-21
Directeurs sportifs : Thierry Bricaud et Franck Pineau
Dimension Data
DDD
Num Coureur Pos
171   Igor Antón (ESP) 35e
172   Nicolas Dougall (RSA) AB-6
173   Youcef Reguigui (ALG)   (Route) AB-5
174   Omar Fraile (ESP) AB-13
175   Jacques Janse van Rensburg (RSA) 82e
176   Benjamin King (USA) NP-3
177   Merhawi Kudus (ERI) AB-7
178   Lachlan Morton (AUS) 90e
179   Serge Pauwels (BEL) NP-12
Directeurs sportifs : Alex Sans Vega et Bingen Fernández
Cofidis
COF
Num Coureur Pos
181   Guillaume Bonnafond (FRA) 88e
182   Luis Ángel Maté (ESP) 24e
183   Daniel Navarro (ESP) 81e
184   Anthony Perez (FRA) 80e
185   Stéphane Rossetto (FRA) 54e
186   Anthony Turgis (FRA) 117e
187   Jimmy Turgis (FRA) AB-15
188   Jonas Van Genechten (BEL) AB-7
189   Kenneth Vanbilsen (BEL) 146e
Directeurs sportifs : Christian Guiberteau et Jean-Luc Jonrond
Caja Rural-Seguros RGA
CJR
Num Coureur Pos
191   Sergio Pardilla (ESP) 15e
192   David Arroyo (ESP) 89e
193   Fabricio Ferrari (URU) 56e
194   Lluís Mas (ESP) 83e
195   Rafael Reis (POR) 132e
196   Jaime Rosón (ESP) 26e
197   Diego Rubio Hernández (ESP) 127e
198   Héctor Sáez (ESP) 76e
199   Nick Schultz (AUS) 111e
Directeurs sportifs : Eugenio Goikoetxea et José Miguel Fernández
Aqua Blue Sport
ABS
Num Coureur Pos
201   Adam Blythe (GBR) 155e
202   Mark Christian (GBR) 138e
203   Stefan Denifl (AUT) 58e
204   Aaron Gate (NZL) 140e
205   Lasse Norman Hansen (DEN) 139e
206   Michel Kreder (NED) 128e
207   Lawrence Warbasse (USA) AB-7
208   Peter Koning (NED) 141e
209   Conor Dunne (IRL) 158e
Directeurs sportifs : Nicki Sørensen et Tim Barry
Manzana Postobón
MZN
Num Coureur Pos
211   Aldemar Reyes (COL) 45e
212   Hernán Aguirre (COL) 37e
213   Hernando Bohórquez (COL) 93e
214   Fernando Orjuela (COL) 135e
215   Juan Felipe Osorio (COL) 87e
216   Sebastián Molano (COL) 152e
217   Bernardo Suaza (COL) 49e
218   Ricardo Vilela (POR) 50e
219   Jetse Bol (NED) 69e
Directeurs sportifs : Luis Fernando Saldarriaga et Óscar de Jesús Vargas

Notes et référencesModifier

  1. « Tour d'Espagne: l'édition 2017 partira de Nîmes », sur lequipe.fr, (consulté le 11 septembre 2017)
  2. a, b, c, d, e, f, g et h [PDF] « La Vuelta 17 - Reglamento », sur http://www.lavuelta.com
  3. Le dossard rouge est utilisé car l'UCI limite le nombre de maillots distinctifs à quatre
  4. Vuelta : Un classement du meilleur jeune instauré, mais pas de maillot distinctif
  5. (en)« PART II – ROAD RACES AMENDMENTS TO REGULATIONS AS FROM 01.01.2017 », sur uci.ch

Voir aussiModifier