Ouvrir le menu principal

Emanuel Buchmann

coureur cycliste allemand
Emanuel Buchmann
Leuven - Brabantse Pijl, 15 april 2015, vertrek (B114).JPG
Emanuel Buchmann lors du départ de la Flèche brabançonne 2015 à Louvain.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes amateurs
2011Perspektiv Baden-Württemberg
2012Specialized Concept Store
2013-2014Rad-net Rose
Équipes professionnelles
Principales victoires

Emanuel Buchmann, né le à Ravensbourg, est un coureur cycliste allemand, membre de l'équipe Bora-Hansgrohe. Il est notamment champion d'Allemagne sur route en 2015 et quatrième du Tour de France 2019.

BiographieModifier

 
Podium du championnat d'Allemagne sur route 2015 : Nikias Arndt (2e), Emanuel Buchmann (1er) et Marcus Burghardt (3e).

Emanuel Buchmann naît le à Ravensbourg, dans le Bade-Wurtemberg, en Allemagne[1].

Membre du Perspektiv Baden-Württemberg en 2011, il court l'année suivante pour Specialized Concept Store. Il est recruté en 2013 par l'équipe continentale Rad-net Rose. En 2014, il remporte la 3e étape de l'Okolo Jižních Čech et termine 3e du classement général.

2015-2017 : premières années professionnellesModifier

En 2015, il est recruté par l'équipe continentale professionnelle Bora-Argon 18. Il remporte le contre-la-montre par équipes de la 1re étape du Tour du Trentin, et devient fin juin champion d'Allemagne sur route, succédant à André Greipel[1]. Buchmann est sélectionné par son équipe afin de participer au Tour de France[2]. Lors de la 11e étape, comprenant les cols d'Aspin et du Tourmalet, il fait partie de la bonne échappée, terminant cette étape à la troisième place, derrière Rafał Majka et Dan Martin[3].

Après une saison 2016 plus discrète, où il se classe 21e du Tour de France, il termine en 2017 dixième du Tour de Romandie, perdant sa place sur le podium lors du contre-la-montre final. En juin, il est septième et meilleur jeune du Critérium du Dauphiné. Lors de la dernière étape, il se classe notamment devant des favoris du classement général comme Chris Froome, Alejandro Valverde et Alberto Contador au Plateau de Solaison. Après l'étape, il déclare être ravi d'avoir « pu rester avec les meilleurs » de la course[4]. La semaine suivante, aux championnats nationaux, il termine deuxième derrière son coéquipier Marcus Burghardt[5]. Lors du Tour de France, il doit travailler pour le leader de l'équipe Rafał Majka, mais celui-ci abandonne assez tôt dans l'épreuve[6] et Buchmann se classe finalement à la 15e place du classement général[7].

Depuis 2018 : un grimpeur confirméModifier

Il commence la saison avec une 10e place au classement général du Tour d'Abou Dabi. Il a ensuite obtenu son meilleur résultat sur une course par étapes du World Tour avec une quatrième place sur le Tour du Pays basque. Il est ensuite neuvième du Tour de Romandie, puis sixième du Critérium du Dauphiné, confirmant sa performance de l'année précédente. Il ne participe pas au Tour de France, mais au Tour d'Espagne[8]. Il se montre performant dans les premières étapes. Lors de la quatrième étape, il attaque le groupe de favoris lors de l'ascension finale d'Alfacar et reprend du temps, ce qui l'amène à la deuxième place du classement général, à sept secondes du leader[9]. Par la suite, il perd du temps au cours des étapes de montagne[10] et se classe finalement 12e du général, son meilleur résultat en grand tour jusque-là[11].

En 2019, il remporte en solitaire le Trofeo Andratx Lloseta, sa première course internationale d'un jour, après avoir attaqué à 20 kilomètres de l'arrivée. Le lendemain, il est deuxième du Trofeo de Tramuntana Soller-Deia. Il est ensuite quatrième l'UAE Tour. Lors du Tour du Pays basque, il remporte en solitaire la 5e étape après avoir attaqué dans l'avant-dernière montée du jour[12] et prend la tête du classement général à son coéquipier Maximilian Schachmann. Il s'agit de sa première victoire sur le circuit World Tour. Il perd le maillot de leader lors de la dernière étape de la course. Dans les derniers mètres, il se trompe de route et perd beaucoup de temps. Le temps perdu lui est ensuite rétabli, ce qui signifie qu'il termine finalement la course en troisième position, son premier podium sur une course World Tour[13]. Il continue ses tops 10 en terminant septième du Tour de Romandie[14]. En prévision du Tour de France, il participe au Critérium du Dauphiné, où il termine troisième au classement général, après l'abandon du deuxième Adam Yates lors de la dernière étape[15]. Lors du Tour de France, Buchmann se classe quatrième des arrivées en montagne au Col du Tourmalet et à Foix. Très régulier, il termine la course à la quatrième place du classement général[16],[17],[18]. C'est le meilleur résultat d'un coureur allemand sur le Tour de France depuis 2006, avec la deuxième place d'Andreas Klöden.

Palmarès et classements mondiauxModifier

Palmarès sur routeModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

4 participations

Tour d'EspagneModifier

2 participations

Classements mondiauxModifier

Année 2012 2013 2014 2015
UCI Africa Tour 201e[19]
UCI Europe Tour 845e[20] nc[21] 307e[22] 350e[23]
Légende : nc = non classé

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Fiche d’Emanuel Buchmann », sur http://www.siteducyclisme.net/
  2. Romain Michel, « Bora-Argon 18 annonce ses neuf coureurs », sur cyclismactu.net, .
  3. Romain Michel, « Majka en solo, statu quo chez les favoris », sur cyclismactu.net, .
  4. (de) Johannes Knuth, « "Ich bin nun bei den Allerbesten angekommen" », sur Süddeutsche Zeitung, (consulté le 9 octobre 2017)
  5. « Burghardt claims German road race title » [archive du ], sur cyclingnews.com, (consulté le 9 octobre 2017)
  6. Joscha Weber, « Tour de France rising star Emanuel Buchmann on the 'brutal' Alpine stretches » [archive du ], Deutsche Welle, (consulté le 9 octobre 2017)
  7. (de) Jörg Leopold, « Die Deutschen bei der Tour de France » [archive du ], sur Der Tagesspiegel, (consulté le 9 octobre 2017)
  8. « Peter Sagan confirmed for Vuelta a Espana », sur cyclingnews.com, (consulté le 22 août 2018)
  9. Barry Ryan, « Vuelta a Espana: Ben King wins stage 4 », sur cyclingnews.com, (consulté le 28 août 2018)
  10. (de) « Buchmann fällt weiter zurück », Frankfurter Allgemeine Zeitung, (consulté le 17 juin 2019)
  11. (de) « Yates gewinnt Vuelta - Buchmann verpasst Top 10 », sur sport.de, (consulté le 17 juin 2019)
  12. Kirsten Frattini, « Tour of the Basque Country: Buchmann wins stage 5 », sur cyclingnews.com, (consulté le 17 juin 2019)
  13. Daniel Ostanek, « Fuglsang reacts after losing Basque Country podium spot », sur cyclingnews.com, (consulté le 17 juin 2019)
  14. (de) « Roglic gewinnt erneut Tour de Romandie - Buchmann Siebter », Süddeutsche Zeitung, (consulté le 17 juin 2019)
  15. (de) « Critérium du Dauphiné - Buchmann klettert aufs Podium » [archive du ], Sportschau, (consulté le 17 juin 2019)
  16. « CyclingPub.com - Tour de France - Emanuel Buchmann: There are more years to come », sur cyclingpub.com
  17. « Tour de France: Buchmann battles on through the Alps », sur cyclingnews.com, (consulté le 7 août 2019)
  18. Gregor Brown, « Emanuel Buchmann quietly climbs the Tour de France leaderboard », VeloNews,
  19. (en) « UCI Africa Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  20. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  21. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  22. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  23. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :