Paris-Nice 2024

course cycliste française

Le Paris-Nice 2024 est la 82e édition de cette course cycliste sur route masculine. La compétition a lieu du au en France entre Les Mureaux et Nice. La course fait partie de l'UCI World Tour 2024, le calendrier le plus important du cyclisme sur route.

Paris-Nice 2024
Généralités
Course82e Paris-Nice
CompétitionUCI World Tour 2024 2.UWT
Étapes8
Dates3 – 10 mars 2024
Distance1 150,2 km
PaysFRA France
Lieu de départLes Mureaux
Lieu d'arrivéeNice
Équipes22
Partants154
Arrivants10
Vitesse moyenne41,315 km/h
Dénivelé17 180 m
Site officielSite officiel
Résultats
VainqueurUSA Matteo Jorgenson (Team Visma | Lease a Bike)
DeuxièmeBEL Remco Evenepoel (Soudal Quick-Step)
TroisièmeUSA Brandon McNulty (UAE Team Emirates)
Classement par pointsBEL Remco Evenepoel (Soudal Quick-Step)
Meilleur grimpeurBEL Remco Evenepoel (Soudal Quick-Step)
Meilleur jeuneUSA Matteo Jorgenson (Team Visma | Lease a Bike)
Meilleure équipeUAE UAE Team Emirates
◀20232025
Documentation

Matteo Jorgenson (Visma-Lease a Bike) remporte le classement général et le classement du meilleur jeune. Il devance le champion de Belgique Remco Evenepoel (Soudal-Quick Step), qui s'adjuge la dernière étape, le classement par points et le classement de la montagne, et Brandon McNulty (UAE Emirates), leader au départ de la dernière étape. Gagnante du contre-la-montre par équipes, la formation UAE Emirates repart également avec le classement par équipes.

Présentation

modifier

Parcours

modifier

La 1re étape parcourant les Yvelines présente un profil vallonné avec, entre autres, deux montées de la côte d'Herbeville comprenant un secteur à 14 % et un dernier passage à une douzaine de kilomètres de l'arrivée aux Mureaux. De Thoiry à Montargis dans le Loiret, la 2e étape sans grand relief devrait convenir aux sprinteurs. La 3e étape est disputée sous la forme d'un contre-la-montre par équipe autour d'Auxerre avec les temps pris sur le premier coureur de l'équipe à franchir la ligne d’arrivée. Sept côtes ou cols sont au programme de la 4e étape au départ de Chalon-sur-Saône. Le col du Fût d'Avernas (col de 1re catégorie) est franchi à 22 km de l'arrivée située au sommet du Mont Brouilly dans le Beaujolais (3 km d'ascension avec une pente moyenne de 7,7 % dont un passage à 14 %).

Au départ de la commune ardéchoise de Saint-Sauveur-de-Montagut, la 5e étape rejoint Sisteron au bout d'un tracé accidenté mais sans grandes difficultés. La 6e étape présente un profil un peu plus montagneux avec un premier passage sur la ligne d'arrivée à La Colle-sur-Loup suivi par l'ascension de la côte de La Colle-sur-Loup puis celle de Tourrettes-sur-Loup et un retour à La Colle-sur-Loup (l'étape avait dû être annulée en 2023 pour des raisons de sécurité : vents violents et chutes d'arbre). Depuis Nice, la 7e étape est l'étape reine de l'édition 2024 de la course au soleil. Elle franchit le col Saint-Martin (col de 1re catégorie) à une cinquantaine de kilomètres de l'arrivée et se termine par une trentaine de kilomètres en montée dont les 7,3 derniers avec une déclivité moyenne de 7,2 % mènent à la station de sports d'hiver d'Auron (col de 1re catégorie). Les deux derniers cols sont cependant supprimés pour des raisons de sécurité, l'étape se termine finalement par la montée vers la Madone d'Utelle[1]. Partant et arrivant à Nice, la 8e étape, avec une distance plus courte (109,2 km), grimpe cinq cols dont le dernier, le col des Quatre Chemins (col de 1re catégorie), avec un passage à 16 %, se situe à 9 km de la ligne d'arrivée finale.

Équipes

modifier

22 équipes sont au départ de la course, avec les 18 UCI WorldTeams et 4 UCI ProTeams :

WorldTeams (18)ProTeams (4)

Favoris et principaux participants

modifier

Les deux principaux favoris à la victoire finale sont le Slovène Primož Roglič (Bora-Hansgrohe), déjà vainqueur en 2022, dont Paris-Nice est la première course de la saison et le champion de Belgique Remco Evenepoel (Soudal Quick-Step), récent vainqueur du Tour de l'Algarve mais participant pour la première fois à la course au soleil et, plus généralement, à une course à étapes en France comme professionnel.

Parmi les autres favoris et candidats au top 10, on peut citer le Portugais João Almeida (UAE Emirates), son équipier néo-zélandais Finn Fisher-Black, le Danois Mattias Skjelmose (Lidl Trek), le Russe Aleksandr Vlasov (Bora-Hansgrohe), le Français David Gaudu (Groupama FDJ), deuxième de l'édition précédente, l'Américain Matteo Jorgenson (Visma Lease a Bike), l'Espagnol Carlos Rodríguez (Ineos Grenadiers), l'Australien Luke Plapp (Jayco AlUla) et le Belge Ilan Van Wilder, seconde chance de l'équipe Soudal Quick-Step[2].

La course attribue les prix suivants[3]. Tous les montants sont exprimés en euros (€).

Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e-20e Total
Classement général 16000 8000 4000 2000 1600 1200 1200 800 800 400 40 000
Par étape 4000 2000 1000 500 400 300 300 200 200 100 10 000
Classement par points Sprints intermédiaires (7) 100 75 25 1400 5600
Classement final 2000 1000 800 400 4200
Classement de la montagne Cols et côtes (30) 100 75 25 6000 10 200
Classement final 2000 1000 800 400 4200
Classement du meilleur jeune Etapes 150 1050 1850
Classement final 800 800
Classement par équipes Etapes 300 2400 3600
Classement final 1200 1200
Prix de la combativité (7) 300 2100
Total 143 350

Étapes

modifier
 ÉtapeDateVilles étapestypeDistance (km)Dénivelé (m)Vainqueur d'étapeLeader du classement général
1re étape 3 marsLes MureauxLes Mureaux
 
étape vallonnée
157,71 671 m  Olav Kooij  Olav Kooij
2e étape 4 marsThoiryMontargis
 
étape de plaine
177,61 070 m  Arvid de Kleijn  Laurence Pithie
3e étape 5 marsAuxerreAuxerre
 
contre-la-montre par équipes
26,9412 m  UAE Team Emirates  Brandon McNulty
4e étape 6 marsChalon-sur-Saônemont Brouilly
 
étape de montagne
1833 341 m  Santiago Buitrago  Luke Plapp
5e étape 7 marsSaint-Sauveur-de-MontagutSisteron
 
étape de moyenne montagne
193,52 274 m  Olav Kooij  Luke Plapp
6e étape 8 marsSisteronLa Colle-sur-Loup
 
étape de moyenne montagne
198,22 866 m  Mattias Skjelmose  Brandon McNulty
7e étape 9 marsNicesanctuaire de la Madone d'Utelle
 
étape de montagne
1042 342 m  Aleksandr Vlasov  Brandon McNulty
8e étape 10 marsNiceNice
 
étape de moyenne montagne
109,32 296 m  Remco Evenepoel  Matteo Jorgenson

Déroulement de la course

modifier

1re étape

modifier

Pour débuter l'épreuve, les coureurs parcourent deux boucles autour des Mureaux, pour un total de 157,7 km de course à travers les Yvelines. La première boucle comprend deux côtes de 3e catégorie : la côte de Bazemont (1,7 km à 6,6 %), dont le sommet est au km 10.6, et la côte d'Herbeville (2,6 km à 5,2 %), dont le sommet est situé au km 90,8. Après un premier passage sur la ligne d'arrivée, au km 103.2, les participants entament le second circuit, plus court, mais qui comprend trois principales ascensions de la première boucle. Ils retrouvent la côte de Bazemont, dont le sommet est placé au km 119.9, disputent le sprint intermédiaire (km 140) au sommet de la côte de Montainville et ses passages à 10 %, avant d'enchaîner avec la côte d'Herbeville, dont le sommet est franchi au km 145,3.

Stefan Bissegger, Jonas Rutsch (EF Education-Easypost) et Mathieu Burgaudeau (TotalEnergies) s'échappent dès le premier kilomètre de course. Burgaudeau passe en tête au sommet de la côte de Bazemont, devant Rutsch et Bissegger, tandis que le peloton passe avec 2 minutes 35 de retard. Le trio obtient 3 minutes d'avance au km 30, puis les formations Lidl-Trek et Visma-Lease a Bike vont contrôler l'écart autour de cette marque.

Les deux équipes vont enclencher la poursuite une trentaine de kilomètres plus loin. L'avance des hommes de tête chute rapidement, ils abordent la côte d'Herbeville avec 1 minute 45 d'avance. Rutsch devance au sommet Burgaudeau et Bissegger. Le retard du peloton passe sous la minute à 57 km de l'arrivée. Le trio de tête passe sur la ligne d'arrivée 48 secondes avant le peloton. Alors que l'échappée n'a plus que 31 secondes d'avance, Bissegger accélère à 44,1 km de l'arrivée, sans piéger Burgaudeau. Bissegger attaque à nouveau quelques hectomètres plus loin, obligeant le français à un nouveau gros effort. Le suisse place un autre démarrage à 41 km du but, Burgaudeau reste vigilant. Bissegger se relève à 1,3 km du sommet de la côte de Bazemont, alors que le peloton n'est pointé qu'à 19 secondes. Ses deux compagnons de fugue sont repris à 800 m du sommet, mais parviennent quand même à se disputer les points du classement de la montagne. Jonas Rutsch passe en tête juste devant Mathieu Burgaudeau, s'emparant ainsi du maillot à pois, tandis que Nils Politt (UAE Emirates) prend la 3e place.

Le rythme va alors ralentir, avant de s'accélérer à l'approche de la côte de Montainville. Les Soudal-Quick Step prennent les commandes du peloton, mais c'est Matteo Jorgenson (Visma-Lease a Bike) qui démarre et remporte le sprint intermédiaire, devant le champion de Belgique Remco Evenepoel (Soudal-Quick Step) et Egan Bernal (Ineos Grenadiers), tandis que Fabio Jakobsen (DSM-Firmenich) fait partie des coureurs lâchés. Evenepoel poursuit son effort après le sommet, avec Jorgenson, Bernal et Cédric Beullens (Lotto-Dstny) dans la roue, bientôt rejoints par Victor Campenaerts (Lotto-Dstny). Derrière, on manque d'organisation et c'est Mads Pedersen (Lidl-Trek) qui fait le jump tout seul, mais personne ne voulant relayer le champion de Belgique, ce petit groupe est repris par le peloton. Les Soudal-Quick Step vont alors reprendre les commandes du peloton. Dans la côte d'Herbeville, des sprinteurs comme Dylan Groenewegen (Jayco-AlUla), Arnaud De Lie (Lotto-Dstny) et Arnaud Démare (Arkéa-B&B Hotels) sont distancés. Bernal attaque dans l'ascension, contré à 500 m du sommet par Evenepoel. Primož Roglič (Bora-Hansgrohe) fait l'effort pour boucher le trou, le champion de Belgique franchit en tête le sommet, devant le slovène et Finn Fisher-Black (UAE Emirates). Une poignée de coureurs, dont Bernal, revient rapidement, puis la formation Barhain-Victorious ramène la première partie du peloton sur le groupe de tête.

Anthony Turgis (TotalEnergies) attaque à 10,1 km de l'arrivée et creuse rapidement un trou sur le peloton. Alors que l'écart est d'une dizaine de secondes, les Cofidis enclenchent la poursuite, accompagnés ensuite par les Decathlon-AG2R La Mondiale. Turgis parvient à augmenter son avance à 19 secondes, mais il est repris par les équipes de sprinteurs à 1,9 km de la ligne. Les Visma-Lease a Bike puis les Lidl-Trek mènent le peloton dans le dernier kilomètre. Mads Pedersen lance le sprint à 200 m de l'arrivée, mais c'est Olav Kooij (Visma-Lease a Bike) qui s'impose, en devançant d'une demi-roue Pedersen, tandis que Laurence Pithie (Groupama-FDJ) complète le podium. Le vainqueur du jour s'empare ainsi des maillots jaune, vert et blanc, avec 4 secondes d'avance sur Pedersen et Jorgenson.

 Classement de l'étape
CoureurPaysÉquipeTemps
1erOlav Kooij   Pays-BasTeam Visma | Lease a Bike3 h 36 min 28 s
2eMads Pedersen   DanemarkLidl-Trek+ 0 s
3eLaurence Pithie   Nouvelle-ZélandeGroupama-FDJ+ 0 s
4eNils Eekhoff   Pays-BasTeam dsm-firmenich PostNL+ 0 s
5eMadis Mihkels   EstonieIntermarché-Wanty+ 0 s
6eMichael Matthews   AustralieTeam Jayco AlUla+ 0 s
7eMatteo Trentin   ItalieTudor Pro Cycling Team+ 0 s
8eMattias Skjelmose   DanemarkLidl-Trek+ 0 s
9eSandy Dujardin   FranceTotalEnergies+ 0 s
10eKaden Groves   AustralieAlpecin-Deceuninck+ 0 s
Source : ProCyclingStats
 Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erOlav Kooij      Pays-BasTeam Visma | Lease a Bike3 h 36 min 18 s
2eMads Pedersen   DanemarkLidl-Trek+ 4 s
3eMatteo Jorgenson   États-UnisTeam Visma | Lease a Bike+ 4 s
4eLaurence Pithie   Nouvelle-ZélandeGroupama-FDJ+ 6 s
5eRemco Evenepoel   BelgiqueSoudal Quick-Step+ 6 s
6eEgan Bernal   ColombieIneos Grenadiers+ 8 s
7eNils Eekhoff   Pays-BasTeam dsm-firmenich PostNL+ 10 s
8eMadis Mihkels   EstonieIntermarché-Wanty+ 10 s
9eMichael Matthews   AustralieTeam Jayco AlUla+ 10 s
10eMatteo Trentin   ItalieTudor Pro Cycling Team+ 10 s
Source : ProCyclingStats


2e étape

modifier

Le début d'étape est légèrement vallonné, avec notamment la côte des Mesnuls (1,2 km à 5,7 %), classée en 3e catégorie et dont le sommet est au km 12.6, et la côte de Villeconin (0,7 km à 6,3 %), classée en 3e catégorie et dont le sommet est situé au km 66,5. La suite du parcours traverse les plaines de la Beauce. Le sprint intermédiaire est placé au km 131,9. L'arrivée est jugée à Montargis, après 179 km de course depuis Thoiry, à travers les Yvelines, l'Essonne, la Seine-et-Marne et le Loiret.

Le maillot à pois Jonas Rutsch (EF Education-EasyPost) s'échappe dès le premier kilomètre de course, suivi par Mathieu Burgaudeau (TotalEnergies). Le duo parvient rapidement à prendre le large et aborde la côte des Mesnuls avec 3 minutes 15 d'avance sur le peloton. Le maillot à pois passe en tête au sommet, Lilian Calmejane (Intermarché-Wanty) prend la 3e place, 1 minute 45 plus tard. Les deux hommes se relèvent après l'ascension et sont repris au km 15. Pascal Eenkhoorn (Lotto-Dstny) attaque au km 25 et possède 2 minute 15 d'avance 5 km plus loin. Cependant, il n'insiste pas et se laisse reprendre par le peloton, au km 40,5. Bien lancé par son équipe, Burgaudeau passe en tête au sommet de la côte de Villeconin, devant son coéquipier Pierre Latour et Rutsch, s'emparant du même coup du maillot à pois.

Aucune échappée ne se forme durant le reste de l'étape. Danny van Poppel (Bora-Hansgrohe) remporte le sprint intermédiaire, en devançant le duo de Lidl-Trek, composé du porteur du maillot vert Mads Pedersen et du champion du Danemark Mattias Skjelmose. Pedersen revient alors à hauteur du maillot jaune Olav Kooij (Visma-Lease a Bike) au classement général et le dépasse en tête du classement par points. Les derniers kilomètres sont décousus, aucun train de sprinteur ne parvient à s'imposer. Bien lancé malgré tout par Matteo Trentin, Arvid de Kleijn (Tudor Pro Cycling) remporte l'étape, devant Laurence Pithie (Groupama-FDJ) et Dylan Groenewegen (Jayco-AlUla). Pithie s'empare ainsi des maillots jaune, vert et blanc, juste devant Pedersen et Kooij.

 Classement de l'étape
CoureurPaysÉquipeTemps
1erArvid de Kleijn   Pays-BasTudor Pro Cycling Team4 h 41 min 14 s
2eLaurence Pithie   Nouvelle-ZélandeGroupama-FDJ+ 0 s
3eDylan Groenewegen   Pays-BasTeam Jayco AlUla+ 0 s
4eDanny van Poppel   Pays-BasBora-Hansgrohe+ 0 s
5eGerben Thijssen   BelgiqueIntermarché-Wanty+ 0 s
6eSam Bennett   IrlandeDecathlon-AG2R La Mondiale+ 0 s
7eDries Van Gestel   BelgiqueTotalEnergies+ 0 s
8eMads Pedersen   DanemarkLidl-Trek+ 0 s
9ePascal Ackermann   AllemagneIsrael-Premier Tech+ 0 s
10eMatteo Sobrero   ItalieBora-Hansgrohe+ 0 s
Source : ProCyclingStats
 Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erLaurence Pithie      Nouvelle-ZélandeGroupama-FDJ8 h 17 min 20 s
2eMads Pedersen   DanemarkLidl-Trek+ 0 s
3eOlav Kooij   Pays-BasTeam Visma | Lease a Bike+ 0 s
4eMatteo Jorgenson   États-UnisTeam Visma | Lease a Bike+ 4 s
5eRemco Evenepoel   BelgiqueSoudal Quick-Step+ 6 s
6eEgan Bernal   ColombieIneos Grenadiers+ 8 s
7eMattias Skjelmose   DanemarkLidl-Trek+ 8 s
8eKaden Groves   AustralieAlpecin-Deceuninck+ 10 s
9eSam Bennett   IrlandeDecathlon-AG2R La Mondiale+ 10 s
10eJon Barrenetxea   EspagneMovistar Team+ 10 s
Source : ProCyclingStats


3e étape

modifier

L'étape est un contre-la-montre par équipes, long de 26,9 km autour de Auxerre, à travers l'Yonne. Deux bosses sont placées sur la première moitié du parcours, la seconde est descendante.

Les conditions atmosphériques jouent un rôle important sur les résultats de ce contre-la-montre par équipes. Les six dernières équipes à prendre le départ terminant le parcours sous la pluie ou sur une chaussée rendue humide, ralentissant les coureurs. L'équipe Soudal Quick-Step de Remco Evenepoel, qui était en tête au point intermédiaire et comptait encore six coureurs, perd son avance dans les trois derniers kilomètres parcourus sous une averse et termine à la quatrième place à 22 secondes des vainqueurs du jour, l'équipe UAE Emirates qui a pu réaliser tout son parcours sur une route sèche. L'équipe Bora-Hansgrohe de Primož Roglič, partie elle aussi en fin d'épreuve, perd 54 secondes sur l'équipe victorieuse.

 Classement de l'étape
ÉquipePaysTempsÉcart de tempsVitesse moy.
1reUAE Team Emirates   Émirats arabes unis31 min 23 s51.429 km/h
2eTeam Jayco AlUla   Australie31 min 38 s+ 15 s51.022 km/h
3eEF Education-EasyPost   États-Unis31 min 43 s+ 20 s50.888 km/h
4eSoudal Quick-Step   Belgique31 min 45 s+ 22 s50.835 km/h
5eIneos Grenadiers   Royaume-Uni31 min 45 s+ 22 s50.835 km/h
6eTeam Visma | Lease a Bike   Pays-Bas32 min 01 s+ 38 s50.411 km/h
7eAstana Qazaqstan Team   Kazakhstan32 min 02 s+ 39 s50.385 km/h
8eDecathlon-AG2R La Mondiale   France32 min 02 s+ 39 s50.385 km/h
9eCofidis   France32 min 02 s+ 39 s50.385 km/h
10eBahrain Victorious   Bahreïn32 min 05 s+ 42 s50.306 km/h
Source : ProCyclingStats
 Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erBrandon McNulty    États-UnisUAE Team Emirates8 h 48 min 53 s
2eFinn Fisher-Black    Nouvelle-ZélandeUAE Team Emirates+ 0 s
3eJoão Almeida   PortugalUAE Team Emirates+ 0 s
4eJay Vine   AustralieUAE Team Emirates+ 0 s
5eMichael Matthews   AustralieTeam Jayco AlUla+ 15 s
6eChris Harper   AustralieTeam Jayco AlUla+ 15 s
7eLuke Plapp   AustralieTeam Jayco AlUla+ 15 s
8eRemco Evenepoel   BelgiqueSoudal Quick-Step+ 18 s
9eOwain Doull   Royaume-UniEF Education-EasyPost+ 20 s
10eEgan Bernal   ColombieIneos Grenadiers+ 20 s
Source : ProCyclingStats


4e étape

modifier

Trois bosses sont au programme du premier tiers de l'étape, dont une seule répertoriée, en 2e catégorie : la côte du Mont-Saint-Vincent (2,9 km à 6,3 %), dont le sommet est placé au km 33,4. Une vingtaine de kilomètres plus loin, les coureurs enchaînent deux nouvelles ascensions de 2e catégorie, le col de Boubon (4,4 km à 6 %), dont le sommet est au km 88.8, et la côte de Vauxrenard (3,2 km à 6,7 %), dont le sommet est situé au km 104,1. Après une descente en deux partie et un peu de plat, la route passe par le col de Durbize (2,2 km à 9,4 %), classé en 2e catégorie et dont le sommet est au km 127.5, une longue descente, la première ascension du Mont Brouilly (3 km à 7,7 %), classée en 2e catégorie et dont le sommet est situé au km 144.2, une bosse vers le sprint intermédiaire (km 150,9) et le col du Fut d'Avenas (5,1 km à 7,3 %), classé en 1re catégorie. Une fois le sommet (km 161,1) franchit, le peloton plonge vers la seconde ascension du Mont Brouilly, en haut de laquelle sera jugée l'arrivée, après 183 km de course depuis Chalon-sur-Saône, à travers la Saône-et-Loire et le Rhône.

De nombreuses tentatives d'échappées se succèdent dans les premiers kilomètres de course, mais personne ne parvient à se détacher durablement avant la côte du Mont-Saint-Vincent. Christian Scaroni (Astana) attaque dans l'ascension et passe en tête avec 8 secondes d'avance sur Jordan Jegat (TotalEnergies), Owain Doull (EF Education-EasyPost) et Jon Barrenetxea (Movistar). Les trois contre-attaquants sont rapidement repris, et ce sont Jasper De Buyst (Lotto-Dstny), Stefan Bissegger (EF Education-EasyPost) et le maillot à pois Mathieu Burgaudeau (TotalEnergies) qui parviennent à rejoindre l'homme de tête dans la descente. Les échappés parviennent rapidement à prendre du champ, leur avance grimpe à 3 minutes 30 au km 69.

L’équipe Bora-Hansgrohe va alors enclencher la poursuite, accompagnée ensuite par la formation UAE Emirates. Le quatuor aborde avec moins de 3 minutes d'avance le col de Boubon, le maillot à pois devance au sommet Scaroni et De Buyst. Burgaudeau passe à nouveau en tête de la côte de Vauxrenard, devant Scaroni et Bissegger, tandis que le peloton passe avec 2 minutes 15 de retard. L'écart passe n'est plus que de 1 minute 55 à 65 km de l'arrivée. Alors que la poursuite a reçu le renfort de l'équipe Ineos Grenadiers, les hommes de tête n'ont plus que 55 secondes d'avance au pied du col de Durbize.

Scaroni et Burgaudeau distancent leurs compagnons à 1,4 km du sommet. Alors que De Buyst et Bissegger ont été repris, Scaroni attaque et passe en tête au sommet, avec 15 secondes d'avance sur le maillot à pois et 1 minute 20 sur Bob Jungels (Bora-Hansgrohe) et le reste du peloton. A 50 km de l'arrivée, l'homme de tête possède 20 secondes d'avance sur le français et 1 minute sur le peloton, mené par les Bora-Hansgrohe. Burgaudeau est repris à moins de 46 km de l'arrivée, le peloton est alors pointé à 32 secondes de Scaroni. L'écart est de 16 secondes au pied de la première ascension du Mont Brouilly. Au prix d'un gros effort, l'échappé maintient son avance dans la montée et passe en tête au sommet, avec 20 secondes d'avance sur Jungels, Matteo Sobrero (Bora-Hansgrohe) et le reste du peloton. La descente est menée tambour battant, Scaroni est repris et des cassures apparaissent dans le peloton, des coureurs comme Felix Gall (Decathlon-AG2R La Mondiale) et João Almeida (UAE Emirates), 3e du classement général, sont piégés. Le peloton se reforme à 32,5 km de l'arrivée. Le champion de Belgique Remco Evenepoel (Soudal-Quick Step) remporte le sprint intermédiaire, devant Primož Roglič (Bora-Hangrohe) et le maillot vert Laurence Pithie (Groupama-FDJ).

Les trois hommes, ainsi que Matteo Jorgenson (Visma-Lease a Bike), poursuivent leur effort, avec une poignée de secondes d'avance, mais les Ineos Grenadiers et les UAE Emirates ramènent le peloton à 30,9 km du but. Les Soudal-Quick Step vont alors prendre les commandes du peloton, puis c'est au tour des UAE Emirates au pied du col du Fut d'Avenas. Les Soudal-Quick Step durcissent de nouveau le rythme, Louis Vervaeke prend même quelques longueurs d'avance à 3,1 km du sommet, avec le champion d'Australie Lucas Plapp (Jayco-AlUla) dans sa roue. Vervaeke se relève quelques hectomètres plus loin. Avec 17 secondes d'avance sur le groupe maillot jaune à 2 km du sommet, Plapp est désormais leader virtuel du classement général. Le rythme imprimé par les Bora-Hansgrohe distance de nombreux coureurs, dont Jakob Fuglsang (Israel-Premier Tech) et le maillot blanc Finn Fisher-Black (UAE Emirates). En voulant retirer sa veste, David Gaudu (Groupama-FDJ) chute à 1 km du sommet. Attendu par son équipier Quentin Pacher, Gaudu ne parvient pas à recoller sur le groupe maillot jaune. Un peu plus loin, Santiago Buitrago (Barhain-Victorious) attaque et rejoint l'homme de tête à 500 m du sommet. Buitrago franchit en tête le sommet, Aleksandr Vlasov (Bora-Hansgrohe) prend la 3e place, 15 secondes plus tard.

Dans la descente, le duo de tête maintient une avance d'environ 20 secondes sur le groupe maillot jaune, mené par Jay Vine (UAE Emirates), et d'une minute sur le groupe Gaudu. Vine arrête la poursuite à un peu plus de 10 km de l'arrivée, c'est la formation Ineos Grenadiers qui va alors prendre les commandes du groupe maillot jaune. L'écart va monter à une trentaine de secondes. Le duo aborde la montée finale avec 40 secondes d'avance sur le groupe maillot jaune, duquel est distancé Vine. Alors que l'écart est toujours de 37 secondes, c'est Ilan Van Wilder (Soudal-Quick Step) qui prend en charge la poursuite. Buitrago décroche Plapp à 1,3 km de la ligne. Le champion de Belgique accélère à un peu plus de 500 m du sommet, sans succès. Santiago Buitrago s'impose avec 10 secondes d'avance sur Lucas Plapp. Derrière, Evenepoel lance le sprint à 200 m de l'arrivée, mais il est sauté sur la ligne par le champion du Danemark Mattias Skjelmose (Lidl-Trek), à 37 secondes du vainqueur. Le duo grignote deux secondes sur Egan Bernal (Ineos Grenadiers), Gall, Roglič et Jorgenson, 9 sur le maillot jaune Brandon McNulty (UAE Emirates) et 11 sur Almeida. David Gaudu, qui s'est relevé dans le final, termine à 6 minutes 06 du vainqueur. Le champion d'Australie s'empare ainsi du maillot jaune et du maillot blanc, avec 13 secondes d'avance sur Buitrago, une trentaine sur McNulty, Almeida et le champion de Belgique, 40 sur Bernal et 52 sur Jorgenson. Roglič est désormais 15e à 1 minute 10 du leader.

 Classement de l'étape
CoureurPaysÉquipeTemps
1erSantiago Buitrago   ColombieBahrain Victorious4 h 25 min 52 s
2eLuke Plapp   AustralieTeam Jayco AlUla+ 10 s
3eMattias Skjelmose   DanemarkLidl-Trek+ 37 s
4eRemco Evenepoel   BelgiqueSoudal Quick-Step+ 37 s
5eEgan Bernal   ColombieIneos Grenadiers+ 39 s
6eFelix Gall   AutricheDecathlon-AG2R La Mondiale+ 39 s
7ePrimož Roglič   SlovénieBora-Hansgrohe+ 39 s
8eMatteo Jorgenson   États-UnisTeam Visma | Lease a Bike+ 39 s
9eHarold Tejada   ColombieAstana Qazaqstan Team+ 43 s
10eBrandon McNulty    États-UnisUAE Team Emirates+ 46 s
Source : ProCyclingStats
 Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erLuke Plapp     AustralieTeam Jayco AlUla13 h 15 min 04 s
2eSantiago Buitrago   ColombieBahrain Victorious+ 13 s
3eBrandon McNulty   États-UnisUAE Team Emirates+ 27 s
4eJoão Almeida   PortugalUAE Team Emirates+ 29 s
5eRemco Evenepoel   BelgiqueSoudal Quick-Step+ 30 s
6eEgan Bernal   ColombieIneos Grenadiers+ 40 s
7eChris Harper   AustralieTeam Jayco AlUla+ 46 s
8eMatteo Jorgenson   États-UnisTeam Visma | Lease a Bike+ 52 s
9eRigoberto Urán   ColombieEF Education-EasyPost+ 54 s
10eCarlos Rodríguez   EspagneIneos Grenadiers+ 1 min 02 s
Source : ProCyclingStats


5e étape

modifier

Après une quarantaine de kilomètres plat, la route s’élève en deux temps, avec une bosse non-répertoriée et une longue montée s'achevant par le col de la Sausse (2,6 km à 5,2 %), classé en 3e catégorie et dont le sommet est situé au km 82,5. Après la descente, le parcours va regrimper jusqu'au sommet (km 118,1) du col de Peyruergue (5,3 km à 5,9 %), classé en 3e catégorie, et enchaîne avec la côte de la Rochette-du-Buis (2,3 km à 5,4 %), classée en 3e catégorie et dont le sommet est au km 128,2. La route continue ensuite de grimper, avant quelques faux-plats descendants et le col de la Pigière (2,6 km à 5 %), classé en 3e catégorie et dont le sommet est place au km 146,2. S'ensuivent une trentaine de kilomètres descendant, le sprint intermédiaire lors du premier passage sur la ligne d'arrivée (km 182,9) et une boucle légèrement vallonnée autour de Sisteron, où sera jugée l'arrivée, après 193,5 km de course depuis Saint-Sauveur-de-Montagut, à travers l'Ardèche, la Drôme et le Alpes-de-Haute-Provence.

Pierre Latour (TotalEnergies) s'échappe dès le premier kilomètre de course. Il est rejoint au km 5 par son coéquipier Sandy Dujardin, ainsi que Dries De Bondt (Decathlon-AG2R La Mondiale), Alexis Gougeard (Cofidis), Mathijs Paasschens (Lotto-Dstny) et Mathias Norsgaard (Movistar). Les hommes de tête prennent rapidement du champ, puis les formations Lidl-Trek, Tudor Pro Cycling et Visma-Lease a Bike vont contrôler l'écart autour des 2 minutes 30, avant d'enclencher la poursuite. Latour passe en tête au sommet du col de la Sausse, devant Paasschens et Norsgaard, le peloton est alors pointé à 1 minute 50.

Alors que l'écart s'approche de la minute, Pascal Eenkhoorn et Victor Campenaerts (Lotto-Dstny) sortent du peloton. Les échappés abordent le col de Peyruergue avec 30 secondes d'avance sur le duo de chasse et 50 secondes sur le peloton. Les deux contre-attaquants rentrent sur la tête de course au km 116. Latour passe en tête au sommet, devant Gougeard et Campenaerts, le peloton passe 55 secondes plus tard. Latour passe en tête de la côte de la Rochette-du-Buis, devant Eenkhoorn et Dujardin, avec toujours une minute d'avance sur le peloton, désormais mené par les Lidl-Trek et les Visma-Lease a Bike, accompagnés un temps par les Groupama-FDJ. Le retard du peloton grimpe à 1 minute 18 à 52 km de l'arrivée. Latour franchit en tête le sommet du col de la Pigière, devant Eenkhoorn et Gougeard, le peloton passe 58 secondes plus tard. L'écart est encore de 55 secondes à 40 km du but.

Alors que l'avance des échappés a chuté sous les 40 secondes, Campenaerts fait le forcing, décrochant à 30 km de l'arrivée Gougeard, ainsi que ses deux coéquipiers. Après un gros relais de Paasschens, Eenkhoorn parvient néanmoins à recoller à 28 km de la ligne. Latour est lui aussi distancé à 23,8 km de l'arrivée, le peloton est pointé à 25 secondes. L'écart baisse à 15 secondes à 15 km de l'arrivée. Dujardin remporte le sprint intermédiaire, devançant Norsgaard et Campenaerts, avec 8 secondes d'avance sur le peloton.

Les échappés sont repris à 9,5 km de l'arrivée, Quentin Pacher (Groupama-FDJ) attaque, suivi par Michael Valgren (EF Education-EasyPost) et Bob Jungels (Bora-Hansgrohe). Mads Pedersen (Lidl-Trek) et le maillot vert Laurence Pithie (Groupama-FDJ) font rapidement le jump, avec une poignée de coureurs dans la roue. C'est ensuite le champion de Belgique Remco Evenepoel (Soudal-Quick Step) qui ramène le peloton. Jasper De Buyst (Lotto-Dstny) contre, suivi par Aleksandr Vlasov (Bora-Hansgrohe), Brandon McNulty (UAE Emirates), Carlos Rodríguez (Ineos Grenadiers) et Valgren. Evenepoel et Santiago Buitrago (Barhain-Victorious) recollent rapidement, le champion de Belgique accélère à 7,8 km de l'arrivée, sans succès. Ce groupe est repris quelques hectomètres plus loin. Les équipes de sprinteurs vont ensuite prendre les commandes du peloton. Bien emmené par son équipe, Mads Pedersen lance le sprint à un peu moins de 300 m de la ligne, mais c'est Olav Kooij (Visma-Lease a Bike) qui s'impose, en devançant Pedersen et Pascal Ackermann (Israel-Premier Tech). Le maillot vert terminant seulement 8e du sprint, Pedersen prend la tête du classement par points. Aucun changement n'est à signaler au classement général.

 Classement de l'étape
CoureurPaysÉquipeTemps
1erOlav Kooij   Pays-BasTeam Visma | Lease a Bike4 h 23 min 02 s
2eMads Pedersen   DanemarkLidl-Trek+ 0 s
3ePascal Ackermann   AllemagneIsrael-Premier Tech+ 0 s
4eSam Bennett   IrlandeDecathlon-AG2R La Mondiale+ 0 s
5eDanny van Poppel   Pays-BasBora-Hansgrohe+ 0 s
6eTobias Lund Andresen   DanemarkTeam dsm-firmenich PostNL+ 0 s
7eMatteo Trentin   ItalieTudor Pro Cycling Team+ 0 s
8eLaurence Pithie    Nouvelle-ZélandeGroupama-FDJ+ 0 s
9eMadis Mihkels   EstonieIntermarché-Wanty+ 0 s
10eDušan Rajović   SerbieBahrain Victorious+ 0 s
Source : ProCyclingStats
 Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erLuke Plapp     AustralieTeam Jayco AlUla17 h 38 min 48 s
2eSantiago Buitrago   ColombieBahrain Victorious+ 13 s
3eBrandon McNulty   États-UnisUAE Team Emirates+ 27 s
4eJoão Almeida   PortugalUAE Team Emirates+ 29 s
5eRemco Evenepoel   BelgiqueSoudal Quick-Step+ 30 s
6eEgan Bernal   ColombieIneos Grenadiers+ 40 s
7eChris Harper   AustralieTeam Jayco AlUla+ 46 s
8eMatteo Jorgenson   États-UnisTeam Visma | Lease a Bike+ 52 s
9eRigoberto Urán   ColombieEF Education-EasyPost+ 54 s
10eCarlos Rodríguez   EspagneIneos Grenadiers+ 1 min 02 s
Source : ProCyclingStats


6e étape

modifier

Après un début d'étape plat et une bosse non-répertoriée, la route grimpe une trentaine de kilomètres, jusqu'au sommet (km 69,8) du col des Lèques (6,6 km à 5 %), classé en 2e catégorie. La descente est suivie par l'enchaînement du col de Luens (6,8 km à 4,7 %), classé en 2e catégorie et dont le sommet est au km 87.4, et de la côte de la Blachette (2,9 km à 5,5 %), classée en 3e catégorie et dont le sommet est situé au km 92,6. S'ensuivra une vingtaine de kilomètres plutôt plats, une longue descente en deux parties et le col de Gourdon (6,3 km à 4,3 %), classé en 2e catégorie. Une fois le sommet (km 140,5) franchit, les coureurs plongent vers la ligne d'arrivée (km 167,7), avant d'escalader la côte de La Colle-sur-Loup (1,8 km à 10 %), classée en 2e catégorie et dont le sommet est placé au km 169,8. La route continue de monter jusqu'au sprint intermédiaire (km 177,2), avec des pentes à 12 %, avant de descendre jusqu'à l'arrivée, jugée en légère montée à La Colle-sur-Loup, après 198,2 km de course depuis Sisteron, à travers les Alpes-de-Haute-Provence, le Var et les Alpes-Maritimes.

Après quelques tentatives d'échappées infructeuses, Cédric Beullens (Lotto-Dstny), Jonas Rutsch (EF Education-EasyPost) et Anthony Turgis (TotalEnergies) s'échappent au km 11, mais sont repris 5 km plus loin. Rémi Cavagna (Movistar) et le maillot à pois Mathieu Burgaudeau (TotalEnergies) attaquent ensuite, vite rejoints par une dizaine de coureurs, mais le peloton les reprend au km 20. Les attaques se succèdent, sans plus de succès. Cavagna et le maillot vert Mads Pedersen (Lidl-Trek) sortent au km 46, rejoints par Laurence Pithie (Groupama-FDJ) et Anthon Charmig (Astana), mais le quatuor est rapidement repris. Johan Jacobs (Movistar), Joshua Tarling (Ineos Grenadiers) et Thibault Guernalec (Arkéa-B&B Hotels) s'échappent au km 53, rejoints 2 km plus loin par le maillot vert, Christian Scaroni (Astana) et Dušan Rajović (Barhain-Victorious). Le groupe est repris au km 60. Scaroni tente de nouveau sa chance dans le col des Lèques, suivi par le champion d'Afrique du Sud Ryan Gibbons (Lidl-Trek), Victor Campenaerts (Lotto-Dstny) et Pierre Latour (TotalEnergies), mais ils sont repris un peu plus loin. Le maillot à pois attaque à mi-pente, suivi par Scaroni, Bruno Armirail (Decathlon-AG2R La Mondiale) et Georg Zimmermann (Intermarché-Wanty). Le quatuor est rejoint dans le dernier kilomètre par Gijs Leemreize (DSM-Firmenich) et Michael Storer (Tudor Pro Cycling). Scaroni passe en tête au sommet, devant Burgaudeau et Leemreize, le peloton passe avec 20 secondes de retard.

Beullens et Pedersen recollent sur la tête de course dans la descente, puis Pithie et Marco Haller (Bora-Hansgrohe) font de même au km 83. Le peloton est alors pointé à 2 minutes 20. L'équipe Ineos Grenadiers enclenche la poursuite et l'avance de l'échappée chute rapidement. Burgaudeau passe en tête du col de Luens, devant Scaroni et Haller, le retard du peloton n'est alors plus que de 55 secondes. L'écart chute à 35 secondes au sommet de la côte de Blachette, où Burgaudeau devance une nouvelle fois Scaroni et Haller. Les hommes de tête reprennent du champ, leur avance monte à 1 minute 05 à 90 km de l'arrivée, avant de se stabiliser autour de la minute. Le retard du peloton diminue fortement dans le col de Gourdon, il n'est plus que de 26 secondes à 4 km du sommet.

Alors que le groupe de tête n'a plus que 10 secondes d'avance, le maillot à pois attaque à 2,2 km du sommet, suivi seulement par Haller. Leurs compagnons sont vite repris par le peloton, le duo connaît le même sort à 1 km du sommet. Burgaudeau et Scaroni parviennent tout de même à sprinter pour les points au sommet, c'est le français qui passe en tête, tandis qu'Omar Fraile (Ineos Grenadiers) prend la 3e place. La descente est effectuée à vive allure, les Lidl-Trek rejoignent les Ineos Grenadiers en tête de peloton et des cassures apparaissent au sein du peloton. Felix Gall (Decathlon-AG2R La Mondiale) et Steff Cras (TotalEnergies) font partie des coureurs piégés dans le 2e groupe, tandis que Bryan Coquard (Cofidis) et le champion du Kazakhstan Alexey Lutsenko (Astana) sont repoussés au sein d'un 3e groupe. L'écart entre les deux premières parties du peloton est de 18 secondes à 50 km de l'arrivée, les UAE Emirates prennent les commandes du groupe maillot jaune. À 44 km de l'arrivée, le groupe maillot jaune possède 13 secondes d'avance sur le groupe Gall et 27 sur le groupe Coquard. Le groupe Gall recolle sur le premier peloton à 36,3 km du but, le groupe Coquard ne reviendra jamais et finira par se relever. Les Lidl-Trek reprennent les rênes du peloton.

Au pied de la côte de La Colle-sur-Loup, un Bora-Hansgrohe fait le forcing, avec son leader Primož Roglič et Brandon McNulty (UAE Emirates) dans la roue. Après un relais de son équipier, Roglič distance McNulty, tandis que dans le groupe maillot jaune c'est le champion de Belgique Remco Evenepoel (Soudal-Quick Step) qui fait l'effort. Le porteur du maillot blanc Santiago Buitrago (Bahrain-Victorious) accélère et rejoint l'homme de tête à 29,7 km de l'arrivée, puis Evenepoel et Matteo Jorgenson (Visma-Lease a Bike) recollent aussi, juste avant que le maillot jaune Lucas Plapp (Jayco-AlUla) ne fasse de même, en compagnie d'Egan Bernal (Ineos Grenadiers) et Harold Tejada (Astana). Une poignée d'autres coureurs font leur retour en tête, tandis que Jorgenson attaque à 1 km du sommet. Il parvient rapidement à prendre une dizaine de secondes d'avance sur le groupe maillot jaune. Jorgenson passe en tête au sommet, avec 13 secondes d'avance sur le champion de Belgique, Buitrago et le reste du groupe maillot jaune. Buitrago chute à 27,6 km du but et perd du terrain, malgré l'aide de son coéquipier Peio Bilbao. Le champion du Danemark Mattias Skjelmose (Lidl-Trek) attaque à 27 km du but, suivi par McNulty. 500 m plus loin, l'homme de tête possède 6 secondes d'avance sur le duo de chasse, 12 sur le groupe maillot jaune et 37 sur le groupe maillot blanc. Jorgenson est rejoint par les deux poursuivants à 24,6 km de la ligne. Le groupe maillot jaune est alors pointé à 13 secondes, le groupe maillot blanc à 35. Aleksandr Vlasov (Bora-Hansgrohe) tente un contre, sans succès. Jorgenson remporte le sprint intermédiaire, devant Skjelmose et McNulty. Le groupe maillot jaune, composé de 10 coureurs et mené par Evenepoel et les deux Bora-Hansgrohe, passe 15 secondes plus tard, le groupe maillot blanc a lui 1 minute 05 de retard. Entre ces deux groupes, on retrouve João Almeida (UAE Emirates) et Carlos Rodríguez (Ineos Grenadiers).

Le trio de tête possède 33 secondes d'avance sur le groupe maillot jaune à 15 km de l'arrivée, l'écart va grimper au-delà des 45 secondes dans les 10 derniers kilomètres. Jay Vine (UAE Emirates) se relève pour attendre Almeida à environ 6 km du but. Les hommes de tête possèdent 58 secondes d'avance sur le groupe maillot jaune et 1 minute 13 sur le trio de poursuivants à 3 km de l'arrivée. Le champion du Danemark lance le sprint à 200 m de la ligne et lève les bras, en devançant McNulty et Jorgenson. Remco Evenepoel concède 52 secondes, le groupe maillot jaune une de plus. Vlasov termine à 1 minute 13, Almeida à 1 minute 20, Rodríguez 1 minute 23 et Vine 1 minute 35. Le groupe maillot blanc passe la ligne 2 minutes 39 après le vainqueur. Brandon McNulty s'empare ainsi du maillot jaune, avec 23 secondes d'avance sur le nouveau maillot blanc Matteo Jorgenson et 34 sur l'ancien maillot jaune. Le champion du Danemark et son homologue belge complètent le Top 5, à environ 1 minute. Bernal est 6e à 1 minute 14. Derrière, six coureurs se tiennent en 14 secondes.

 Classement de l'étape
CoureurPaysÉquipeTemps
1erMattias Skjelmose   DanemarkLidl-Trek4 h 36 min 51 s
2eBrandon McNulty   États-UnisUAE Team Emirates+ 0 s
3eMatteo Jorgenson   États-UnisTeam Visma | Lease a Bike+ 0 s
4eRemco Evenepoel   BelgiqueSoudal Quick-Step+ 52 s
5eHarold Tejada   ColombieAstana Qazaqstan Team+ 53 s
6eAurélien Paret-Peintre   FranceDecathlon-AG2R La Mondiale+ 53 s
7eFelix Gall   AutricheDecathlon-AG2R La Mondiale+ 53 s
8eWilco Kelderman   Pays-BasTeam Visma | Lease a Bike+ 53 s
9ePrimož Roglič   SlovénieBora-Hansgrohe+ 53 s
10eEgan Bernal   ColombieIneos Grenadiers+ 53 s
Source : ProCyclingStats
 Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erBrandon McNulty    États-UnisUAE Team Emirates22 h 15 min 58 s
2eMatteo Jorgenson    États-UnisTeam Visma | Lease a Bike+ 23 s
3eLuke Plapp   AustralieTeam Jayco AlUla+ 34 s
4eMattias Skjelmose   DanemarkLidl-Trek+ 54 s
5eRemco Evenepoel   BelgiqueSoudal Quick-Step+ 1 min 03 s
6eEgan Bernal   ColombieIneos Grenadiers+ 1 min 14 s
7eJoão Almeida   PortugalUAE Team Emirates+ 1 min 30 s
8eFelix Gall   AutricheDecathlon-AG2R La Mondiale+ 1 min 36 s
9eHarold Tejada   ColombieAstana Qazaqstan Team+ 1 min 37 s
10eWilco Kelderman   Pays-BasTeam Visma | Lease a Bike+ 1 min 39 s
Source : ProCyclingStats


7e étape

modifier

Après un début d'étape plat, le parcours emprunte la côte de Gattières (4,5 km à 4,8 %), classée en 2e catégorie et dont le sommet est situé au 10.1, puis il est légèrement vallonné pendant 65 km. La route va ensuite monter progressivement jusqu'au sommet (km 120,2) du col Saint-Martin (7,5 km à 7,1 %), classé en 1re catégorie et qui sera au programme du prochain Tour de France. Après une vingtaine de kilomètres en descente, les coureurs grimpent de nouveau, disputant au passage le sprint intermédiaire (km 154,6), pour aller chercher le pied de la montée vers la station d'Auron (7,3 km à 7,2 %), classée en 1re catégorie et en haut de laquelle sera jugée l'arrivée, après 173 km de course depuis Nice, à travers les Alpes-Maritimes.

Pour des raisons de sécurité, en raison des conditions météorologiques difficiles prévues pour le samedi (températures négatives et neige), les organisateurs ont décidé de modifier le parcours de l'étape. Les 89 premiers kilomètres sont identiques, mais le col Saint-Martin et la montée finale sont supprimés, les coureurs emprunteront la montée vers la Madone d'Utelle (15,3 km à 5,7 %), classée en 1re catégorie et en haut de laquelle sera jugée l'arrivée, après 104 km de course. L'ascension était au programme de la course une première fois en 2016[1]. Le sprint intermédiaire est disputé durant l'ascension finale, au km 96,7.

L'étape est disputée sous la pluie. Benjamin Thomas (Cofidis), Johan Jacobs (Movistar) et Martijn Tusveld (DSM-Firmenich) s'échappent au km 2. Sandy Dujardin (TotalEnergies) part en contre-attaque 2 km plus loin, Brent Van Moer (Lotto-Dstny) et Gijs Leemreize (DSM-Firmenich) font ensuite de même. Les deux hommes rejoignent Dujardin dans la côte de Gattières. Thomas passe en tête au sommet, devant Jacobs et Tusveld, avec 1 minute 05 d'avance sur le trio de chasse et 1 minute 40 sur le peloton, mené par les Ineos Grenadiers. Au km 15, Thomas et Jacobs possèdent 35 secondes d'avance sur Tusveld, qui a été victime d'un incident mécanique, 1 minute sur le trio de poursuite et 1 minute 30 sur le peloton. Tusveld est repris par les poursuivants, qui perdent ensuite Dujardin sur un incident mécanique. Leemreize est le dernier contre-attaquant repris par le peloton, au km 34. Le duo de tête a alors 1 minute 10 d'avance.

Les formations Soudal-Quick Step et Visma-Lease a Bike vont ensuite prendre les commandes du peloton, pour contrôler l'écart autour de 1 minute 25. Le duo de tête n'a plus qu'une minute d'avance à 50 km de l'arrivée, tandis qu'Harold Tejada (Astana) est distancé à cause d'une crevaison. A 45 km du but, les hommes de tête ont 45 secondes d'avance sur le peloton et 2 minutes 25 sur Tejada, attendu par son équipier Anthon Charmig. Le rythme élevé imprimé par les Soudal-Quick Step génère des cassures dans le peloton à environ 40 km de l'arrivée, Carlos Rodríguez (Ineos Grenadiers) fait partie des coureurs distancés. Thomas se relève à 37 km du but. L'homme de tête n'a plus que 25 secondes d'avance à 30 km de la ligne. De nouvelles cassures apparaissent dans la descente, piégeant ainsi des coureurs comme Felix Gall (Decathlon-AG2R La Mondiale) et Aleksandr Vlasov (Bora-Hansgrohe), mais le peloton va cette fois-ci se reformer, à 26 km de l'arrivée. Les UAE Emirates et les Visma-Lease a Bike vont ensuite maintenir le retard du peloton autour des 30 secondes.

Les Ineos Grenadiers mènent le peloton au pied de la montée finale. Jacobs est repris à 14,2 km du sommet. Les Soudal-Quick Step durcissent le rythme, beaucoup de coureurs sont distancés, le groupe maillot jaune est réduit à une vingtaine d'éléments. João Almeida (UAE Emirates) est lâché à 13,2 km de l'arrivée, mais parvient à reprendre sa place dans le groupe maillot jaune. Bien lancé par son équipier Laurens De Plus, Egan Bernal (Ineos Grenadiers) remporte le sprint intermédiaire, devant Ilan Van Wilder et le champion de Belgique Remco Evenepoel (Soudal-Quick Step). Van Wilder va ensuite prendre la tête du groupe maillot jaune. Almeida est lâché à nouveau à 6,6 km du sommet, attendu quelques hectomètres plus loin par son équipier Felix Großschartner. Evenepoel attaque à 4,4 km du but, suivi par le maillot blanc Matteo Jorgenson (Visma-Lease a Bike) et le maillot jaune Brandon McNulty (UAE Emirates). Le trio est vite rejoint par le champion du Danemark Mattias Skjelmose (Lidl-Trek), Vlasov, Primož Roglič (Bora-Hansgrohe), Bernal, Santiago Buitrago (Bahrain-Victorious), le champion d'Australie Lucas Plapp (Jayco-AlUla) et Wilco Kelderman (Visma-Lease a Bike). Vlasov contre, personne ne le suit. 500 m plus loin, il possède 7 secondes d'avance sur le groupe maillot jaune, mené par Kelderman et sur lequel Aurélien Paret-Peintre (Decathlon-AG2R La Mondiale) a pu faire son retour. Alors que Bernal est distancé, l'homme de tête possède 18 secondes d'avance à 2 km du sommet. C'est le moment choisi par le champion de Belgique pour placer une attaque, il est suivi par Buitrago, Roglič et le maillot blanc. Le maillot jaune est quelques mètres derrière, avec le champion du Danemark dans la roue. Ce dernier fait le jump pour recoller sur le groupe maillot blanc. A la flamme rouge, Vlasov possède 10 secondes d'avance sur le groupe maillot blanc et 19 sur McNulty. Evenepoel laisse Jorgenson mener le groupe durant le dernier kilomètre. Aleksandr Vlasov gagne l'étape avec 8 secondes d'avance sur le groupe maillot blanc, réglé par le champion de Belgique devant Roglič. Buitrago termine à 13 secondes du vainqueur, le maillot jaune et Kelderman à environ 30 secondes, quelques secondes devant Paret-Peintre et le champion d'Australie. Bernal et Gall concèdent plus d'une minute, Almeida 1 minute 50 et Tejada 5 minutes 15. Au classement général, le maillot blanc revient à seulement 4 secondes de McNulty. Plapp sort du podium et est désormais 5e, à 47 secondes du maillot jaune et une dizaine de retard sur le champion du Danemark et Evenepoel. Roglič grimpe à la 6e place, à 1 minute 21, avec plus de 20 secondes d'avance sur Bernal et Kelderman. Paret-Peintre et Vlasov complètent le Top 10, à environ 2 minutes du leader.

 Classement de l'étape
CoureurPaysÉquipeTemps
1erAleksandr Vlasov   Bannière neutreBora-Hansgrohe2 h 44 min 03 s
2eRemco Evenepoel   BelgiqueSoudal Quick-Step+ 8 s
3ePrimož Roglič   SlovénieBora-Hansgrohe+ 8 s
4eMattias Skjelmose   DanemarkLidl-Trek+ 8 s
5eMatteo Jorgenson    États-UnisTeam Visma | Lease a Bike+ 8 s
6eSantiago Buitrago   ColombieBahrain Victorious+ 13 s
7eBrandon McNulty    États-UnisUAE Team Emirates+ 27 s
8eWilco Kelderman   Pays-BasTeam Visma | Lease a Bike+ 31 s
9eAurélien Paret-Peintre   FranceDecathlon-AG2R La Mondiale+ 36 s
10eLuke Plapp   AustralieTeam Jayco AlUla+ 40 s
Source : ProCyclingStats
 Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erBrandon McNulty    États-UnisUAE Team Emirates25 h 00 min 28 s
2eMatteo Jorgenson    États-UnisTeam Visma | Lease a Bike+ 4 s
3eMattias Skjelmose   DanemarkLidl-Trek+ 35 s
4eRemco Evenepoel   BelgiqueSoudal Quick-Step+ 36 s
5eLuke Plapp   AustralieTeam Jayco AlUla+ 47 s
6ePrimož Roglič   SlovénieBora-Hansgrohe+ 1 min 21 s
7eEgan Bernal   ColombieIneos Grenadiers+ 1 min 42 s
8eWilco Kelderman   Pays-BasTeam Visma | Lease a Bike+ 1 min 43 s
9eAurélien Paret-Peintre   FranceDecathlon-AG2R La Mondiale+ 1 min 53 s
10eAleksandr Vlasov   Bannière neutreBora-Hansgrohe+ 2 min 05 s
Source : ProCyclingStats


8e étape

modifier

Le début d'étape est en faux plat montant, avant la côte de Levens (6,1 km à 4,9 %), classée en 2e catégorie. La montée se prolonge après le sommet (km 21) durant quelques kilomètres. Après un peu de plat et la descente, la route emprunte l'enchaînement de la côte de Châteauneuf (5,4 km à 4,6 %), classée en 2e catégorie et dont le sommet est au km 36.9, la côte de Berre-les-Alpes (6,3 km à 6 %), classée en 2e catégorie et dont le sommet est situé au km 50.9, et la côte de Peille (6,5 km à 6,9 %), classée en 1re catégorie. Après le sommet (km 68,6), la descente est irrégulière. Le parcours emprunte ensuite le col d'Èze, en haut duquel est disputé le sprint intermédiaire (km 84,5), la descente, le col des Quatre Chemins (3,6 km à 8,8 %), qui est en fait la première partie du col d'Èze et classé en 1re catégorie. Après le sommet (km 100,3), la route plonge vers la promenade des Anglais, à Nice, où sera jugée l'arrivée, après 109,3 km de course depuis Nice, à travers les Alpes-Maritimes.

Laurence Pithie (Groupama-FDJ), Victor Campenaerts (Lotto-Dstny) et Johan Jacobs (Movistar) s'échappent au km 4. Ils abordent la côte de Levens avec 2 minutes d'avance sur le peloton. Pithie est décroché dès les premières pentes, puis Campenaerts part seul au km 19. Derrière, Christian Scaroni et Samuele Battistella (Astana) sortent du peloton, bientôt rejoints par Bruno Armirail (Decathlon-AG2R La Mondiale) et Laurens De Plus (Ineos Grenadiers). Campenaerts passe en tête au sommet, avec 40 secondes d'avance sur Jacobs et 1 minute 05 sur Scaroni et le reste du groupe de chasse. Dans la descente, Jacobs est rejoint par les quatre poursuivants, tandis que Quentin Pacher (Groupama-FDJ), Ion Izagirre (Cofidis), Peio Bilbao (Bahrain-Victorious), Ewen Costiou (Arkea-B&B Hotels), Harry Sweeny (EF Education-EasyPost), Ruben Guerreiro et Will Barta (Movistar) sortent du peloton et recollent sur le groupe de poursuite.

L'homme de tête aborde la côte de Châteuneuf avec 50 secondes d'avance sur le groupe de poursuite, 1 minute 20 sur le maillot vert Mads Pedersen (Lidl-Trek), Gijs Leemreize (DSM-Firmenich), Jakob Fuglsang et Hugo Houle (Israel-Premier Tech), 1 minute 50 sur le peloton, mené par les Soudal-Quick Step. Santiago Buitrago (Bahrain-Victorious) et Carlos Rodríguez (Ineos Grenadiers) chutent, seul ce dernier peut repartir. Sans aller lui-même à terre, Egan Bernal (Ineos Grenadiers) est lui aussi retardé par la chute. Campenaerts est toujours seul en tête au sommet, Scaroni prend la 2e place devant Bilbao. Le groupe maillot vert, qui a perdu Leemreize, rentre sur le groupe de poursuite au km 44. Des cassures apparaissent dans le peloton dans la descente, le groupe maillot vert est repris par la première partie du peloton à 65 km de l'arrivée. Campenaerts passe en tête au sommet de la côte de Berre-les-Alpes, avec 20 secondes d'avance sur Scaroni et le maillot vert. On retrouve alors 23 coureurs derrière l'homme de tête : Pacher, De Plus, Pedersen, Izagirre, Bilbao, Costiou, Battistella, Scaroni, Guerreiro et Barta ont été rejoints par Primož Roglič, Aleksandr Vlasov (Bora-Hansgrohe), le champion de Belgique Remco Evenepoel, Mattia Cattaneo (Soudal-Quick Step), le maillot jaune Brandon McNulty, Felix Großschartner (UAE Emirates), le maillot blanc Matteo Jorgenson, Koen Bouwman, Wilco Kelderman (Visma-Lease a Bike), le champion du Danemark Mattias Skjelmose (Lidl-Trek), Chris Harper et le champion d'Australie Lucas Plapp (Jayco-AlUla).

Campenaerts est repris à 6 km du sommet de la côte de Peille, Evenepoel attaque, suivi par le maillot blanc, Vlasov, le maillot jaune, Skjelmose et Roglič. Großschartner, Kelderman, Harper, Plapp et Scaroni recollent un peu plus loin, Harper va alors prendre les commandes du groupe. Le champion de Belgique accélère de nouveau à 5,2 km du sommet, sans succès. Le groupe Bernal, dans lequel on retrouve notamment João Almeida (UAE Emirates) et Felix Gall (Decathlon-AG2R La Mondiale), est alors pointé à 45 secondes du groupe maillot jaune, mené par Großschartner. Evenepoel attaque à 3 km du sommet, seul Jorgenson peut suivre. Le maillot jaune tente de suivre mais se rassoit, rejoint ensuite par Vlasov. Ce dernier fait le jump sur le duo de tête à 1,3 km du sommet. McNulty est repris dans les 500 derniers mètres de l'ascension par le champion du Danemark, Roglič, le champion d'Australie et Scaroni. Le groupe Bernal est alors pointé à 55 secondes du trio de tête. Vlasov sprinte pour devancer au sommet le maillot blanc et le belge, tandis que 10 secondes plus tard Scaroni prend les points de la 4e place, revenant ainsi à hauteur de Mathieu Burgaudeau (TotalEnergies) en tête du classement de la montagne.

Le trio de tête possède 30 seconde d'avance sur le groupe maillot jaune à 35 km de l'arrivée. L'écart entre les deux groupes passe au-delà de la minute à 29 km du but. Evenepoel mène le groupe de tête dans le col d'Èze, mais c'est Jorgenson qui remporte le sprint intermédiaire, devant Evenepoel et Vlasov. Alors que Roglič est distancé sur la fin de l'ascension, le groupe maillot jaune franchit la ligne 1 minute 20 plus tard. À 17 km de l'arrivée, le trio de tête possède 1 minute 38 sur le groupe maillot jaune, dans lequel Roglič a fait son retour, et 2 minutes sur le groupe Bernal. Les hommes de tête abordent le col des Quatre Chemins avec 1 minute 50 d'avance sur le groupe maillot jaune, 2 minutes 05 sur le groupe Bernal. Le groupe Bernal recolle sur le groupe maillot jaune dans les premières pentes. Roglič est ensuite rapidement distancé. En tête, Vlasov lâche prise à 1,4 km du sommet. Dans le dernier kilomètre, le groupe maillot explose, McNulty n'est plus accompagné que du champion du Danemark. Le champion de Belgique devance le maillot blanc au sommet, s'adjugeant ainsi le classement de la montagne. Vlasov passe avec 35 secondes de retard, McNulty et Skjelmose avec 2 minutes 10.

À 3 km de la ligne, le duo de tête possède 41 secondes d'avance sur Vlasov et 1 minute 51 sur les deux poursuivants. Remco Evenepoel lance le sprint et s'impose facilement face à Matteo Jorgenson, remportant ainsi le classement par points. Vlasov concède 50 secondes, le champion du Danemark et le maillot jaune 1 minute 39. Le groupe Bernal termine avec 2 minutes 13 de retard. Kelderman, victime d'une chute dans les 3 km, est reclassé dans les temps de ce groupe. Roglič est 16e à 4 minutes 04 ; Aurélien Paret-Peintre (Décathlon-AG2R La Mondiale), 24e à 7 minutes 51. En plus du classement du meilleur jeune, Jorgenson remporte ainsi ce Paris-Nice, avec 30 secondes d'avance sur Evenepoel. À 1 minute 47 du maillot jaune, Brandon McNulty complète le podium final, avec 35 secondes d'avance sur Mattias Skjelmose. Aleksandr Vlasov grimpe à la 5e place, à près de 3 minutes. Le champion d'Australie recule donc d'un rang, tandis qu'une minute plus tard, Egan Bernal et Wilco Kelderman conservent leurs positions. Felix Gall fait son entrée dans le Top 10, complété par Primož Roglič.

 Classement de l'étape
CoureurPaysÉquipeTemps
1erRemco Evenepoel   BelgiqueSoudal Quick-Step2 h 50 min 03 s
2eMatteo Jorgenson    États-UnisTeam Visma | Lease a Bike+ 0 s
3eAleksandr Vlasov   Bannière neutreBora-Hansgrohe+ 50 s
4eMattias Skjelmose   DanemarkLidl-Trek+ 1 min 39 s
5eBrandon McNulty    États-UnisUAE Team Emirates+ 1 min 39 s
6eSamuele Battistella   ItalieAstana Qazaqstan Team+ 2 min 13 s
7eMichael Storer   AustralieTudor Pro Cycling Team+ 2 min 13 s
8eFelix Gall   AutricheDecathlon-AG2R La Mondiale+ 2 min 13 s
9eEgan Bernal   ColombieIneos Grenadiers+ 2 min 13 s
10eLuke Plapp   AustralieTeam Jayco AlUla+ 2 min 13 s
Source : ProCyclingStats

Classements finaux

modifier

Classement général

modifier
 Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erMatteo Jorgenson     États-UnisTeam Visma | Lease a Bike27 h 50 min 23 s
2eRemco Evenepoel     BelgiqueSoudal Quick-Step+ 30 s
3eBrandon McNulty   États-UnisUAE Team Emirates+ 1 min 47 s
4eMattias Skjelmose   DanemarkLidl-Trek+ 2 min 22 s
5eAleksandr Vlasov   Bannière neutreBora-Hansgrohe+ 2 min 57 s
6eLuke Plapp   AustralieTeam Jayco AlUla+ 3 min 08 s
7eEgan Bernal   ColombieIneos Grenadiers+ 4 min 03 s
8eWilco Kelderman   Pays-BasTeam Visma | Lease a Bike+ 4 min 04 s
9eFelix Gall   AutricheDecathlon-AG2R La Mondiale+ 4 min 35 s
10ePrimož Roglič   SlovénieBora-Hansgrohe+ 5 min 33 s
Source : ProCyclingStats


Classement par points

modifier
 Classement par points
CoureurPaysÉquipePoints
1erRemco Evenepoel     BelgiqueSoudal Quick-Step69 pts
2eMattias Skjelmose   DanemarkLidl-Trek61 pts
3eMatteo Jorgenson     États-UnisTeam Visma | Lease a Bike61 pts
4eMads Pedersen   DanemarkLidl-Trek60 pts
5eLaurence Pithie   Nouvelle-ZélandeGroupama-FDJ56 pts
6eDanny van Poppel   Pays-BasBora-Hansgrohe44 pts
7eAleksandr Vlasov   Bannière neutreBora-Hansgrohe29 pts
8eBrandon McNulty   États-UnisUAE Team Emirates27 pts
9eMatteo Trentin   ItalieTudor Pro Cycling Team24 pts
10eEgan Bernal   ColombieIneos Grenadiers23 pts

Classement de la montagne

modifier
 Classement de la montagne
CoureurPaysÉquipePoints
1erRemco Evenepoel     BelgiqueSoudal Quick-Step47 pts
2eMathieu Burgaudeau   FranceTotalEnergies44 pts
3eChristian Scaroni   ItalieAstana Qazaqstan Team44 pts
4eAleksandr Vlasov   Bannière neutreBora-Hansgrohe41 pts
5eMatteo Jorgenson     États-UnisTeam Visma | Lease a Bike27 pts
6eVictor Campenaerts   BelgiqueLotto Dstny16 pts
7eMattias Skjelmose   DanemarkLidl-Trek14 pts
8eJonas Rutsch   AllemagneEF Education-EasyPost13 pts
9eLuke Plapp   AustralieTeam Jayco AlUla11 pts
10ePrimož Roglič   SlovénieBora-Hansgrohe10 pts

Classement des jeunes

modifier
 Classement du meilleur jeune
CoureurPaysÉquipeTemps
1erMatteo Jorgenson     États-UnisTeam Visma | Lease a Bike27 h 50 min 23 s
2eRemco Evenepoel     BelgiqueSoudal Quick-Step+ 30 s
3eMattias Skjelmose   DanemarkLidl-Trek+ 2 min 22 s
4eLuke Plapp   AustralieTeam Jayco AlUla+ 3 min 08 s
5eEwen Costiou   FranceArkéa-B&B Hotels+ 16 min 25 s
6eIlan Van Wilder   BelgiqueSoudal Quick-Step+ 24 min 11 s
7eCarlos Rodríguez   EspagneIneos Grenadiers+ 39 min 21 s
8eJon Barrenetxea   EspagneMovistar Team+ 57 min 23 s
9eJordan Jegat   FranceTotalEnergies+ 1 h 01 min 12 s
10eFinn Fisher-Black   Nouvelle-ZélandeUAE Team Emirates+ 1 h 06 min 36 s

Classement par équipes

modifier
 Classement par équipes
ÉquipePaysTemps
1reUAE Team Emirates    Émirats arabes unis83 h 51 min 18 s
2eTeam Visma | Lease a Bike   Pays-Bas+ 7 min 45 s
3eSoudal Quick-Step   Belgique+ 8 min 18 s
4eBora-Hansgrohe   Allemagne+ 22 min 49 s
5eIneos Grenadiers   Royaume-Uni+ 25 min 19 s
6eDecathlon-AG2R La Mondiale   France+ 38 min 22 s
7eBahrain Victorious   Bahreïn+ 1 h 15 min 26 s
8eMovistar Team   Espagne+ 1 h 15 min 47 s
9eAstana Qazaqstan Team   Kazakhstan+ 1 h 29 min 34 s
10eLidl-Trek   États-Unis+ 1 h 32 min 40 s

Classement UCI

modifier

La course attribue des points au Classement mondial UCI 2024 selon le barème suivant[4] :

Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e à 20e 21e à 30e 31e à 50e 51e à 55e 56e à 60e
Classement général 500 400 325 275 225 175 150 125 100 80 70 60 50 40 35 30 20 10 5 3
Par étapes 60 25 10
Leader 10

Évolution des classements

modifier

Le classement général, dont le leader porte le maillot jaune et blanc, s'établit en additionnant les temps réalisés à chaque étape, puis en ôtant d'éventuelles bonifications (10, 6 et 4 s à l'arrivée des étapes en ligne et 6, 4 et 2 s à chaque sprint intermédiaire). En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : centièmes de seconde enregistrés lors du contre-la-montre, addition des places obtenues lors de chaque étape, place obtenue lors de la dernière étape.

Le classement par points, dont le leader porte le maillot vert, est l'addition des points attribués à l'arrivée des étapes (25, 22, 20, 18, 16, 14, 12, 10, 8 et 6 pts, lors des 1re, 2e et 5e étapes ; 15, 12, 10, 8 et 6 points, puis en ôtant 1 pt par place perdue jusqu'au 10e, qui reçoit donc 1 pt, lors des autres étapes en ligne) et aux sprints intermédiaires (10, 6 et 4 points). En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de victoires d'étape, de sprints intermédiaires, classement général.

Le classement du meilleur grimpeur, dont le leader porte le maillot à pois, consiste en l'addition des points obtenus au sommet des ascensions de 1re (10, 5, 3, 2 et 1 pts), 2e (5, 3, 2 et 1 pts) et 3e (3, 2 et 1 pts) catégorie. Les points sont doublés lors de la dernière ascension de chaque étape. En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans les ascensions de 1re, puis de 2e, enfin de 3e catégorie, classement général.

Le classement du meilleur jeune, dont le leader porte le maillot blanc, est le classement général des coureurs nés depuis le .

Le classement par équipes de l'étape est l'addition des trois meilleurs temps individuels de chaque équipe. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : addition des places des trois premiers coureurs des équipes concernées, place du meilleur coureur sur l'étape. Calculer le classement par équipes revient à additionner les classements par équipes de chaque étape. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans le classement par équipes du jour, nombre de deuxièmes places dans le classement par équipes du jour, etc., place au classement général du meilleur coureur des équipes concernées.

Un prix de la combativité est attribué à chaque étape en ligne par un jury, pour récompenser « le coureur le plus généreux dans l’effort et manifestant le meilleur esprit sportif ». Le coureur ainsi récompensé porte un dossard doré lors de l'étape suivante[3].

Tableau récapitulatif de l'évolution des différents classements de la compétition
Étape Vainqueur Classement général Classement par points Classement de la montagne Classement du meilleur jeune Classement par équipes Prix de la combativité
1 Olav Kooij Olav Kooij Olav Kooij Jonas Rutsch Olav Kooij Visma-Lease a Bike Jonas Rutsch
2 Arvid de Kleijn Laurence Pithie Laurence Pithie Mathieu Burgaudeau Laurence Pithie Mathieu Burgaudeau
3 UAE Emirates Brandon McNulty Finn Fisher-Black UAE Emirates non décerné
4 Santiago Buitrago Luke Plapp Luke Plapp Ineos Grenadiers Christian Scaroni
5 Olav Kooij Mads Pedersen Pierre Latour
6 Mattias Skjelmose Brandon McNulty Matteo Jorgenson UAE Emirates Mads Pedersen
7 Aleksandr Vlasov Johan Jacobs
8 Remco Evenepoel Matteo Jorgenson Remco Evenepoel Remco Evenepoel Remco Evenepoel
Classements finals Matteo Jorgenson Remco Evenepoel Remco Evenepoel Matteo Jorgenson UAE Emirates non décerné

Liste des participants

modifier


Légende
Num Dossard de départ porté par le coureur sur ce Paris-Nice Pos Position finale au classement général
    Indique le vainqueur du classement général     Indique le vainqueur du classement par points
    Indique le vainqueur du classement de la montagne     Indique un maillot de champion national ou mondial, suivi de
sa spécialité
# Indique la meilleure équipe NP Indique un coureur qui n'a pas pris le départ d'une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
AB Indique un coureur qui n'a pas terminé une étape, suivi
du numéro de l'étape où il s'est retiré
HD Indique un coureur qui a terminé une étape hors des délais,
suivi du numéro de l'étape
DSQ Indique un coureur qui a été disqualifié de la course,
suivi du numéro de l'étape
  Liste des participants
Bora-Hansgrohe
BOH
NumCoureurPos
1  Primož Roglič (SLO) 10e
2  Nico Denz (GER)
3  Marco Haller (AUT)
4  Bob Jungels (LUX)
5  Matteo Sobrero (ITA)
6  Danny van Poppel (NED)
7  Aleksandr Vlasov
Directeur sportif : Rolf Aldag, Patxi Vila
Groupama-FDJ
GFC
NumCoureurPos
11  David Gaudu (FRA) NP-8
12  Sven Erik Bystrøm (NOR)
13  Kevin Geniets (LUX) AB-8
14  Quentin Pacher (FRA)
15  Laurence Pithie (NZL)
16  Clément Russo (FRA)
17  Samuel Watson (GBR)
Directeur sportif : Thierry Bricaud, Benoît Vaugrenard
Soudal Quick-Step
SOQ
NumCoureurPos
21  Remco Evenepoel (BEL)   (route et chrono)   2e
22  Mattia Cattaneo (ITA)
23  Yves Lampaert (BEL)
24  Gianni Moscon (ITA)
25  Casper Pedersen (DEN)
26  Ilan Van Wilder (BEL)
27  Louis Vervaeke (BEL)
Directeur sportif : Tom Steels, Klaas Lodewyck
UAE Team Emirates
UAD
NumCoureurPos
31  João Almeida (POR)  (chrono)
32  Finn Fisher-Black (NZL)
33  Felix Großschartner (AUT)
34  Brandon McNulty (USA)  (chrono)
35  Nils Politt (GER)  (chrono)
36  Marc Soler (ESP) AB-4
37  Jay Vine (AUS)
Directeur sportif : Marco Marcato, Simone Pedrazzini
Team Visma | Lease a Bike
TVL
NumCoureurPos
41  Matteo Jorgenson (USA)   
42  Edoardo Affini (ITA)
43  Koen Bouwman (NED)
44  Wilco Kelderman (NED)
45  Olav Kooij (NED) AB-8
46  Tim van Dijke (NED)
47  Mick van Dijke (NED)
Directeur sportif : Marc Reef, Frans Maassen
Ineos Grenadiers
IGD
NumCoureurPos
51  Egan Bernal (COL)
52  Jonathan Castroviejo (ESP)  (chrono)
53  Laurens De Plus (BEL)
54  Omar Fraile (ESP)
55  Carlos Rodríguez (ESP)
56  Joshua Tarling (GBR)  (chrono)
57  Ben Turner (GBR)
Directeur sportif : Christian Knees, Steve Cummings
Lidl-Trek
LTK
NumCoureurPos
61  Mads Pedersen (DEN)
62  Julien Bernard (FRA)
63  Tim Declercq (BEL)
64  Ryan Gibbons (RSA)  (route et chrono)
65  Otto Vergaerde (BEL)
66  Mattias Skjelmose (DEN)  (route)
67  Jasper Stuyven (BEL)
Directeur sportif : Michael Schär, Grégory Rast
Decathlon-AG2R La Mondiale
DAT
NumCoureurPos
71  Felix Gall (AUT)
72  Bruno Armirail (FRA)
73  Sam Bennett (IRL)
74  Dries De Bondt (BEL)
75  Dorian Godon (FRA)
76  Oliver Naesen (BEL) NP-4
77  Aurélien Paret-Peintre (FRA)
Directeur sportif : Julien Jurdie, Sébastien Joly
Team Jayco AlUla
JAY
NumCoureurPos
81  Michael Matthews (AUS) AB-4
82  Luke Durbridge (AUS)
83  Dylan Groenewegen (NED) NP-7
84  Chris Harper (AUS)
85  Luka Mezgec (SLO) AB-7
86  Luke Plapp (AUS)  (route et chrono)
87  Elmar Reinders (NED) NP-8
Directeur sportif : Mathew Hayman
Cofidis
COF
NumCoureurPos
91  Ion Izagirre (ESP)
92  Bryan Coquard (FRA) AB-6
93  Nicolas Debeaumarché (FRA)
94  Alexis Gougeard (FRA) AB-6
95  Gorka Izagirre (ESP) AB-4
96  Anthony Perez (FRA)
97  Benjamin Thomas (FRA)
Directeur sportif : Bingen Fernández, Jean-Luc Jonrond
Bahrain Victorious
TBV
NumCoureurPos
101  Pello Bilbao (ESP)
102  Santiago Buitrago (COL) AB-8
103  Kamil Gradek (POL)
104  Jack Haig (AUS)
105  Dušan Rajović (SRB)  
106  Jasha Sütterlin (GER)
107  Fred Wright (GBR)  (route)
Directeur sportif : Enrico Poitschke, Michał Gołaś
Arkéa-B&B Hotels
ARK
NumCoureurPos
111  Arnaud Démare (FRA) NP-7
112  Clément Champoussin (FRA)
113  Ewen Costiou (FRA)
114  Donavan Grondin (FRA) AB-6
115  Thibault Guernalec (FRA)
116  Łukasz Owsian (POL)
117  Miles Scotson (AUS)
Directeur sportif : Arnaud Gérard, Sébastien Hinault
Lotto Dstny
LTD
NumCoureurPos
121  Arnaud De Lie (BEL) NP-4
122  Cédric Beullens (BEL)
123  Victor Campenaerts (BEL)
124  Jasper De Buyst (BEL) AB-7
125  Pascal Eenkhoorn (NED)
126  Mathijs Paasschens (NED)
127  Brent Van Moer (BEL)
Directeur sportif : Tony Gallopin, Dirk Demol
EF Education-EasyPost
EFE
NumCoureurPos
131  Rigoberto Urán (COL) AB-7
132  Stefan Bissegger (SUI)  (chrono)
133  Owain Doull (GBR)
134  Andrea Piccolo (ITA) NP-5
135  Jonas Rutsch (GER)
136  Harry Sweeny (AUS)
137  Michael Valgren (DEN)
Directeur sportif : Andreas Klier, Sebastian Langeveld
Astana Qazaqstan Team
AST
NumCoureurPos
141  Alexey Lutsenko (KAZ)  (route et chrono) AB-7
142  Samuele Battistella (ITA)
143  Anthon Charmig (DEN)
144  Christian Scaroni (ITA)
145  Rüdiger Selig (GER) AB-6
146  Harold Tejada (COL)
147  Dmitriy Gruzdev (KAZ)
Directeur sportif : Alexandr Shefer, Dmitriy Fofonov
Movistar Team
MOV
NumCoureurPos
151  Ruben Guerreiro (POR)
152  Jon Barrenetxea (ESP)
153  William Barta (USA)
154  Rémi Cavagna (FRA)  (chrono)
155  Johan Jacobs (SUI)
156  Mathias Norsgaard (DEN)
157  Albert Torres (ESP)
Directeur sportif : Iván Velasco, Pablo Lastras
Team dsm-firmenich PostNL
DFP
NumCoureurPos
161  Fabio Jakobsen (NED) AB-5
162  Tobias Lund Andresen (DEN) NP-6
163  Nils Eekhoff (NED) NP-6
164  Gijs Leemreize (NED)
165  Timo Roosen (NED) AB-7
166  Martijn Tusveld (NED)
167  Julius van den Berg (NED) AB-5
Directeur sportif : Pim Ligthart, Christian Guiberteau
Alpecin-Deceuninck
ADC
NumCoureurPos
171  Kaden Groves (AUS) AB-5
172  Maurice Ballerstedt (GER)
173  Silvan Dillier (SUI) NP-6
174  Robbe Ghys (BEL)
175  Jason Osborne (GER)
176  Edward Planckaert (BEL)
177  Luca Vergallito (ITA)
Directeur sportif : Frederik Willems, Jens Keukeleire
Israel-Premier Tech
IPT
NumCoureurPos
181  Jakob Fuglsang (DEN)
182  Pascal Ackermann (GER) NP-7
183  Guillaume Boivin (CAN)
184  Hugo Hofstetter (FRA) AB-6
185  Hugo Houle (CAN)
186  Michael Schwarzmann (GER) NP-4
187  Rick Zabel (GER) NP-7
Directeur sportif : Jonathan Patrick McCarty, Óscar Guerrero
Intermarché-Wanty
IWA
NumCoureurPos
191  Gerben Thijssen (BEL) NP-7
192  Lilian Calmejane (FRA)
193  Dries De Pooter (BEL)
194  Madis Mihkels (EST) NP-8
195  Adrien Petit (FRA)
196  Roel van Sintmaartensdijk (NED) NP-3
197  Georg Zimmermann (GER)
Directeur sportif : Pieter Vanspeybrouck, Steven De Neef
TotalEnergies
TEN
NumCoureurPos
201  Mathieu Burgaudeau (FRA)
202  Steff Cras (BEL)
203  Sandy Dujardin (FRA)
204  Jordan Jegat (FRA)
205  Pierre Latour (FRA) AB-7
206  Anthony Turgis (FRA) AB-7
207  Dries Van Gestel (BEL)
Directeur sportif : Benoît Génauzeau, Thibaut Macé
Tudor Pro Cycling Team
TUD
NumCoureurPos
211  Michael Storer (AUS)
212  Arvid de Kleijn (NED) AB-5
213  Arthur Kluckers (LUX)
214  Rick Pluimers (NED)
215  Matteo Trentin (ITA)
216  Yannis Voisard (SUI)
217  Maikel Zijlaard (NED) AB-6
Directeur sportif : Bart Leysen, Sylvain Blanquefort

Notes et références

modifier
  1. a et b « Paris-Nice - Le parcours de la 7e étape modifié : Auron remplacé par La Madone d'Utelle », sur eurosport.fr,
  2. Titouan Lallemand, « Nos 10 favoris de Paris Nice 2024 », sur velofute.com, Vélofuté, (consulté le ).
  3. a et b « Règlement particulier », sur lequipe.fr
  4. Titre II: Épreuves sur Route (version au 01.01.2022)

Voir aussi

modifier

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier