Ouvrir le menu principal

Tour d'Italie 2018

édition 2018 du Tour d'Italie, course cycliste italienne
Tour d'Italie 2018 Cycling (road) pictogram.svg
Giro d'Italia 2018 - Tel Aviv (2).jpg
Généralités
Course101e Tour d'Italie
CompétitionUCI World Tour 2018 2.UWT
Étapes21
Dates4 – 27 mai 2018
Distance3 562,9 km
PaysITA Italie
ISR Israël
Lieu de départJérusalem
Lieu d'arrivéeRome
Équipes22
Partants176
Arrivants149
Résultats
VainqueurGBR Christopher Froome (Sky)
DeuxièmeNED Tom Dumoulin (Sunweb)
TroisièmeCOL Miguel Ángel López (Astana)
Classement par pointsITA Elia Viviani (Quick-Step Floors)
Meilleur grimpeurGBR Christopher Froome (Sky)
Meilleur sprinteurITA Davide Ballerini (Androni Giocattoli-Sidermec)
Meilleur jeuneCOL Miguel Ángel López (Astana)
Super-combatifITA Davide Ballerini (Androni Giocattoli-Sidermec)
FugaITA Marco Frapporti (Androni Giocattoli-Sidermec)
Meilleure équipeGBR Sky
◀ 20172019
Documentation Wikidata-logo S.svg

Le Tour d'Italie 2018 est la 101e édition du Tour d'Italie, l'un des trois grands tours du cyclisme. Le Giro de cette année commence à Jérusalem le 4 mai, avec un contre-la-montre individuel de 9,7 kilomètres, suivi de deux étapes supplémentaires en Israël. Après une journée de repos, le peloton est rapatrié en Italie pour 18 étapes supplémentaires, jusqu'à l'arrivée à Rome le 27 mai. Le lieu du départ du Giro est organisé pour rendre hommage au cycliste italien Gino Bartali, trois fois vainqueur de la course. Il a aidé à sauver des centaines de Juifs italiens pendant l'Holocauste et a été reconnu par Yad Vashem en 2013 en tant que Juste parmi les nations.

La course est remportée par le coureur de l'équipe Sky Christopher Froome, qui est donc détenteur des trois grands tours et, en même temps, est devenu le premier cycliste britannique à remporter le classement général du Giro. Froome qui est au départ sous le coup d'une suspension pour dopage, en raison d'un contrôle anormal au salbutalmol sur le dernier Tour d'Espagne, et qui a été blanchi par la suite, a chuté pendant la reconnaissance avant le prologue et a perdu du temps régulièrement au cours des deux premières semaines. Dans la dernière semaine, il remporte une étape qui se termine avec l'ascension du Monte Zoncolan, l'une des ascensions les plus dures du cyclisme. Puis, quelques jours plus tard, il reprend plusieurs minutes sur tous ses rivaux lors de la 19e étape, après un raid solitaire de 80 kilomètres qui a surpris tous les suiveurs. Il s'impose en devançant le tenant du titre, Tom Dumoulin, de 46 secondes.

Sommaire

PrésentationModifier

ParcoursModifier

 
En partant de Jérusalem (Israël), c'est le premier grand tour à se dérouler hors de l'Europe.

En partant d'Israël, le Tour d'Italie 2018 est le premier grand tour à prendre son départ hors d'Europe. Comme en 2014, 2016 et 2017, la course commence un vendredi afin d'ajouter un jour de repos permettant le transfert en Italie[1]. Le parcours de 3 571,4 km comprend deux contre-la-montre individuels, et aucun contre-la-montre par équipes. Huit étapes arrivent en altitude, dont quatre durant la dernière semaine[2].

Les trois premières étapes se déroulent en Israël : un contre-la-montre de 10 kilomètres à Jérusalem, puis deux étapes promises aux sprinteurs et arrivant à Tel Aviv et à Eilat. Comme en 2014, 2016 et 2017, la course commence un vendredi afin d'ajouter un jour de repos permettant le transfert en Italie[3]. Le Tour d'Italie reprend alors en Sicile, pour trois étapes dont la première arrivée en côte, sur l'Etna. De retour sur le continent, le parcours se dirige vers le nord, à travers la Calabre et la Campanie, puis les Abruzzes, avec deux nouvelles arrivées en altitude à Montevergine et Campo Imperatore. La deuxième journée de repos est suivie de deux étapes au parcours accidentés à travers les Apennins, arrivant à Gualdo Tadino et Osimo. Deux étapes le long de la côte adriatique et dans le delta du Pô promettent des arrivées au sprint à Imola et Nervesa della Battaglia. Le Giro aborde ensuite les Alpes, avec une arrivée au Monte Zoncolan, puis une étape enchaînant les difficultés à travers les Dolomites. Après la troisième et dernière journée de repos, les coureurs disputent un contre-la-montre de 34,5 km entre Trente et Rovereto, sur une route plate dans la vallée de l'Adige. La dix-septième étape, arrivant à Iseo après une deuxième moitié de parcours relativement plate, peut s'offrir aux sprinteurs. Trois étapes de montagnes se succèdent ensuite. La première d'entre elles fait une longue traversée de la plaine du Pô d'est en ouest pour se terminer à la station de sport d'hiver de Prato Nevoso. La dix-huitième étape peut être considérée comme la plus difficile de ce Tour d'Italie. Partant par Venaria Reale pour arriver à Bardonnèche, elle passe par le col du Finestre, point culminant et donc Cima Coppi de cette édition. Enfin, la vingtième étape se termine par l'ascension vers Cervinia, précédée des cols Tsecore et de Saint-Pantaleon. La dernière étape de ce Giro effectue dix tours d'un circuit de 11,5 kilomètres à Rome et se termine sur la Via dei Fori Imperiali[4],[2].

ÉquipesModifier

Le Tour d'Italie étant inscrit au calendrier de l'UCI World Tour 2018, les dix-huit « World Teams » y participent. Quatre équipes continentales professionnelles ont reçu leur invitation en janvier : les équipes italiennes Androni Giocattoli-Sidermec, Bardiani CSF et Wilier Triestina-Selle Italia, et l'équipe israélienne Israel Cycling Academy. La présence de cette dernière était attendue du fait du départ de ce Giro à Jérusalem. Androni Giocattoli-Sidermec, absente en 2017, a assuré sa participation en remportant le classement par équipes de la Ciclismo Cup 2017. Bardiani CSF et Wilier Triestina-Selle Italia ont été préférée à l'équipe italienne Nippo-Vini Fantini, malgré la présence dans ses rangs de Damiano Cunego, vainqueur de la course en 2004 et qui court en 2018 sa dernière saison[5]. L'équipe Lotto-Soudal change de nom pour cette course et devient Lotto Fix All[6].

WorldTeams (18)
  1.   AG2R La Mondiale
  2.   Astana
  3.   Bahrain-Merida
  4.   BMC Racing
  5.   Bora-Hansgrohe
  6.   Dimension Data
  7.   EF Education First-Drapac
  8.   Groupama-FDJ
  9.   Katusha-Alpecin
  10.   LottoNL-Jumbo
  11.   Lotto-Soudal
  12.   Mitchelton-Scott
  13.   Movistar
  14.   Quick-Step Floors
  15.   Sky
  16.   Sunweb
  17.   Trek-Segafredo
  18.   UAE Emirates
Équipes continentales professionnelles (4)
  1.   Androni Giocattoli-Sidermec
  2.   Bardiani CSF
  3.   Israel Cycling Academy
  4.   Wilier Triestina-Selle Italia
 

Favoris et principaux participantsModifier

Le Britannique Christopher Froome, quadruple vainqueur du Tour de France, est la principale tête d'affiche de ce Tour d'Italie. Ayant remporté le Tour d'Espagne 2017, il tente d'ajouter à son palmarès le seul grand tour qui lui manque, et qui échappe également à l'équipe Sky. Il vise cette saison un doublé Giro-Tour de France qui n'a plus été réussi depuis Marco Pantani en 1998. S'il s'imposait, il serait en outre le premier coureur depuis Bernard Hinault à gagner trois grands tours consécutifs[2]. Cependant, sa présence est sujette à polémique, car Froome a subi en 2017 un contrôle antidopage non-négatif qui n'a pas encore donné lieu à une décision disciplinaire. Plusieurs dirigeants d'équipe et coureurs, dont Tom Dumoulin, ainsi que le président de l'Union cycliste internationale se sont exprimés contre sa participation[7].

Vainqueur en 2017, le Néerlandais Tom Dumoulin, de l'équipe Sunweb, a fait de la défense de son titre son principal objectif de la saison[8]. Parmi les autres favoris, deux ont déjà fini deuxième du Tour d'Italie : l'Italien Fabio Aru (UAE Emirates), deuxième du Giro 2015 et vainqueur du Tour d'Espagne cette année-là[9] et le Colombien Esteban Chaves, dauphin de Nibali en 2016. Chaves partage la tête de l'équipe Mitchelton-Scott avec le Britannique Simon Yates, meilleur jeune du Tour de France 2017[10]. Le Français Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), quatrième du Tour d'Italie 2017, est également l'un des favoris de la course[9].

Le coureur australien Adam Hansen, membre de l'équipe Lotto-Soudal, dispute son vingtième grand tour consécutif, record en cours[11].

ÉtapesModifier

 ÉtapeDateVilles étapestypeDistance (km)Vainqueur d'étapeLeader du classement général
1re étape 4 maiJérusalemJérusalem9,7  Tom Dumoulin  Tom Dumoulin
2e étape 5 maiHaïfaTel-Aviv-Jaffa167  Elia Viviani  Rohan Dennis
3e étape 6 maiBeer-ShevaEilat229  Elia Viviani  Rohan Dennis
7 maiJour de repos (transfert)
4e étape 8 maiCataneCaltagirone202  Tim Wellens  Rohan Dennis
5e étape 9 maiAgrigenteSanta Ninfa153  Enrico Battaglin  Rohan Dennis
6e étape 10 maiCaltanissettaEtna (Rifugio Sapienza)164  Esteban Chaves  Simon Yates
7e étape 11 maiPizzoPraia a Mare159  Sam Bennett   Simon Yates
8e étape 12 maiPraia a MareMontevergine209  Richard Carapaz  Simon Yates
9e étape 13 maiPesco SannitaCampo Imperatore225  Simon Yates   Simon Yates
14 maiJour de repos
10e étape 15 maiPenneGualdo Tadino244  Matej Mohorič  Simon Yates
11e étape 16 maiAssiseOsimo156  Simon Yates   Simon Yates
12e étape 17 maiOsimoImola214  Sam Bennett   Simon Yates
13e étape 18 maiFerrareNervesa della Battaglia180  Elia Viviani  Simon Yates
14e étape 19 maiSan Vito al TagliamentoMonte Zoncolan186  Christopher Froome  Simon Yates
15e étape 20 maiTolmezzoSappada176  Simon Yates   Simon Yates
21 maiJour de repos
16e étape 22 maiTrenteRovereto34,2  Rohan Dennis  Simon Yates
17e étape 23 maiRiva del GardaIseo155  Elia Viviani  Simon Yates
18e étape 24 maiAbbiategrassoPrato Nevoso196  Maximilian Schachmann  Simon Yates
19e étape 25 maiVenaria RealeBardonnèche184  Christopher Froome  Christopher Froome
20e étape 26 maiSuseBreuil-Cervinia214  Mikel Nieve  Christopher Froome
21e étape 27 maiRomeRome115  Sam Bennett   Christopher Froome

Classements finalsModifier

Classement généralModifier

 Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erChristopher Froome     Royaume-UniSky89 h 02 min 39 s
2eTom Dumoulin   Pays-BasSunweb+ 46 s
3eMiguel Ángel López    ColombieAstana+ 4 min 57 s
4eRichard Carapaz   ÉquateurMovistar+ 5 min 44 s
5eDomenico Pozzovivo   ItalieBahrain-Merida+ 8 min 03 s
6ePeio Bilbao   EspagneAstana+ 11 min 50 s
7ePatrick Konrad   AutricheBora-Hansgrohe+ 13 min 01 s
8eGeorge Bennett   Nouvelle-ZélandeLottoNL-Jumbo+ 13 min 17 s
9eSam Oomen   Pays-BasSunweb+ 14 min 18 s
10eDavide Formolo   ItalieBora-Hansgrohe+ 15 min 16 s
11eAlexandre Geniez   FranceAG2R La Mondiale+ 17 min 30 s
12eWout Poels   Pays-BasSky+ 17 min 40 s
13eSergio Henao   ColombieSky+ 29 min 41 s
14eJosé Gonçalves   PortugalKatusha-Alpecin+ 34 min 29 s
15eCarlos Betancur   ColombieMovistar+ 41 min 48 s
16eRohan Dennis   AustralieBMC Racing+ 56 min 07 s
17eMikel Nieve   EspagneMitchelton-Scott+ 58 min 16 s
18eGianluca Brambilla   ItalieTrek-Segafredo+ 1 h 00 min 30 s
19eMichael Woods   CanadaEF Education First-Drapac+ 1 h 01 min 24 s
20eHubert Dupont   FranceAG2R La Mondiale+ 1 h 03 min 54 s


Classements annexes finalsModifier

Classement par pointsModifier

 Classement par points
CoureurPaysÉquipePoints
1erElia Viviani    ItalieQuick-Step Floors341 pts
2eSam Bennett   IrlandeBora-Hansgrohe282 pts
3eDavide Ballerini   ItalieAndroni Giocattoli-Sidermec147 pts
4eSacha Modolo   ItalieEF Education First-Drapac122 pts
5eSimon Yates   Royaume-UniMitchelton-Scott113 pts
6eMarco Frapporti   ItalieAndroni Giocattoli-Sidermec111 pts
7eDanny van Poppel   Pays-BasLottoNL-Jumbo107 pts
8eNiccolò Bonifazio   ItalieBahrain-Merida
9eEugert Zhupa   AlbanieWilier Triestina-Selle Italia84 pts
10eTom Dumoulin   Pays-BasSunweb73 pts

Classement du meilleur grimpeurModifier

 Classement de la montagne
CoureurPaysÉquipePoints
1erChristopher Froome     Royaume-UniSky125 pts
2eGiulio Ciccone   ItalieBardiani CSF108 pts
3eSimon Yates   Royaume-UniMitchelton-Scott91 pts
4eMikel Nieve   EspagneMitchelton-Scott79 pts
5eRichard Carapaz   ÉquateurMovistar65 pts
6eTom Dumoulin   Pays-BasSunweb49 pts
7eEsteban Chaves   ColombieMitchelton-Scott47 pts
8eValerio Conti   ItalieUAE Emirates42 pts
9eDomenico Pozzovivo   ItalieBahrain-Merida40 pts
10eMatteo Montaguti   ItalieAG2R La Mondiale37 pts

Classement du meilleur jeuneModifier

 Classement du meilleur jeune
CoureurPaysÉquipeTemps
1erMiguel Ángel López    ColombieAstana89 h 07 min 36 s
2eRichard Carapaz   ÉquateurMovistar+ 47 s
3eSam Oomen   Pays-BasSunweb+ 9 min 21 s
4eValerio Conti   ItalieUAE Emirates+ 1 h 18 min 07 s
5eFausto Masnada   ItalieAndroni Giocattoli-Sidermec+ 1 h 21 min 16 s
6eFelix Großschartner   AutricheBora-Hansgrohe+ 1 h 23 min 50 s
7eMatej Mohorič   SlovénieBahrain-Merida+ 1 h 35 min 21 s
8eMaximilian Schachmann   AllemagneQuick-Step Floors+ 1 h 36 min 39 s
9eJack Haig   AustralieMitchelton-Scott+ 1 h 58 min 09 s
10eGiulio Ciccone   ItalieBardiani CSF+ 2 h 03 min 58 s

Classement par équipesModifier

 Classement par équipes
ÉquipePaysTemps
1reSky   Royaume-Uni267 h 48 min 47 s
2eAstana   Kazakhstan+ 24 min 58 s
3eBora-Hansgrohe   Allemagne+ 43 min 32 s
4eSunweb   Allemagne+ 1 h 14 min 35 s
5eAG2R La Mondiale   France+ 1 h 30 min 32 s
6eMovistar   Espagne+ 1 h 39 min 45 s
7eLottoNL-Jumbo   Pays-Bas+ 1 h 47 min 01 s
8eMitchelton-Scott   Australie+ 2 h 31 min 52 s
9eUAE Emirates   Émirats arabes unis+ 2 h 33 min 27 s
10eGroupama-FDJ   France+ 2 h 34 min 04 s

Autres classementsModifier

UCI World TourModifier

Ce Tour d'Italie attribue des points pour l'UCI World Tour 2018, par équipes uniquement aux équipes ayant un label WorldTeam, individuellement uniquement aux coureurs des équipes ayant un label WorldTeam:

Le barème des points du classement World Tour sur ce Tour d'Italie est le suivant :

Barème de points pour ce Tour d'Italie[17]
Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e 17e 18e 19e 20e 21e à 25e 26e à 30e 31e à 40e 41e à 50e 51e à 55e 56e à 60e
Classement général 850 680 575 460 380 320 260 220 180 140 120 100 84 68 60 56 52 48 44 40 32 24 20 16 12 8
Classement d'étape 100 40 20 12 4
Classements finals annexes 100 40 20
Leader par étape 20
Nombre de points marqués sur la course
Rang Coureur Équipe Général Etape Leader Annexe Total
1er
  Christopher Froome Sky 850 204 40 100 1194
2e
  Tom Dumoulin Sunweb 680 188 20 0 888
3e
  Miguel Ángel López Astana 575 64 0 100 739
4e
  Simon Yates Mitchelton-Scott 32 400 260 20 712
5e
  Richard Carapaz Movistar 460 148 0 40 648
6e
  Elia Viviani Quick-Step Floors 0 480 0 100 580
7e
  Sam Bennett Bora-Hansgrohe 0 440 0 40 480
8e
  Domenico Pozzovivo Bahrain-Merida 380 52 0 0 432
9e
  Peio Bilbao Astana 320 0 0 0 320
10e
  Rohan Dennis BMC Racing 56 140 80 0 276

Classements UCI World Tour à l'issue de la courseModifier

Classement individuel à l'issue de la course
Rang Coureur Équipe Points
  1er
  Peter Sagan Bora-Hansgrohe 1914
  2e
  Alejandro Valverde Movistar 1682
  3e
  Simon Yates Mitchelton-Scott 1472
  4e
  Elia Viviani Quick-Step Floors 1397
  5e
  Niki Terpstra Quick-Step Floors 1297
  6e
  Primož Roglič Lotto NL-Jumbo 1211
  7e
  Christopher Froome Sky 1205.43
  8e
  Julian Alaphilippe Quick-Step Floors 1198
  9e
  Michael Valgren Astana 1195
  10e
  Egan Bernal Sky 1063
Classement par équipe à l'issue de la course
Rang Équipe Points
  1er
  Quick-Step Floors 7979
  2e
  Mitchelton-Scott 5462.99
  3e
  Bora-Hansgrohe 5460
  4e
  Sky 5094,01
  5e
  Movistar 4690
  6e
  BMC Racing 4494,99
  7e
  Bahrain-Merida 4349
  8e
  Astana 4261
  9e
  AG2R La Mondiale 3468
  10e
  Sunweb 3245

Évolution des classementsModifier

RèglementsModifier

Le classement général, dont le leader porte le maillot rose  , s'établit en additionnant les temps réalisés à chaque étape, puis en ôtant d'éventuelles bonifications (10, 6 et 4 secondes à l'arrivée des étapes en ligne et 3, 2 et 1 secondes au second sprint intermédiaire de chaque étape). En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : centièmes de seconde enregistrés lors des contre-la-montre, addition des places obtenues lors de chaque étape, place obtenue lors de la dernière étape. Ce classement est le plus important de la course et le gagnant est le vainqueur du Giro.

Le leader du classement par points porte le maillot cyclamen  . Pour la quatrième année consécutive, la répartition des points est différente selon le type d'étape. Ainsi, le classement par points est établi en fonction du barème suivant :

  • Pour les arrivées des étapes dites « sans difficulté » ou de « basse difficulté » : 50 points, 35, 25, 18, 14, 12, 10, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1 point pour les 15 premiers coureurs classés ;
  • Pour les arrivées des étapes dites de « moyenne difficulté » : 25 points, 18, 12, 8, 6, 5, 4, 3, 2, 1 point pour les 10 premiers coureurs classés ;
  • Pour les arrivées des étapes dites de « haute montagne » et les contre-la-montre individuels : 15 points, 12, 9, 7, 6, 5, 4, 3, 2 et 1 point pour les 10 premiers coureurs classés ;
  • Pour les sprints intermédiaires des étapes « sans difficulté » ou de « basse difficulté » : 20 points, 12, 8, 6, 4, 3, 2 et 1 point pour les 8 premiers coureurs classés ;
  • Pour les sprints intermédiaires des étapes de « moyenne difficulté » : 10 points, 6, 3, 2 et 1 point pour les 5 premiers coureurs classés ;
  • Pour les sprints intermédiaires des étapes de « haute montagne » : 8 points, 4 et 1 point pour les 3 premiers coureurs classés.

En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de victoires d'étape, nombre de sprints intermédiaires, classement général[18].

Le classement de la montagne, dont le leader porte le maillot bleu  , change dans la répartition des points. Le nombre de catégories reste le même. Ainsi, le classement par points est établi en fonction du barème suivant :

  • Pour l'ascension dite Cima Coppi : 45, 30, 20, 14, 10, 6, 4, 2 et 1 point pour les 9 premiers coureurs classés ;
  • Pour les ascensions de 1re catégorie : 35, 18, 12, 9, 6, 4, 2 et 1 point pour les 8 premiers coureurs classés ;
  • Pour les ascensions de 2e catégorie : 15, 8, 6, 4, 2 et 1 point pour les 6 premiers coureurs classés ;
  • Pour les ascensions de 3e catégorie : 7, 4, 2 et 1 point pour les 4 premiers coureurs classés ;
  • Pour les ascensions de 4e catégorie : 3, 2 et 1 point pour les 3 premiers coureurs classés.

En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans la Cima Coppi, les ascensions de 1re, de 2e, de 3e, puis de 4e catégorie, classement général[18].

Le classement du meilleur jeune, dont le leader porte le maillot blanc  , est le classement général des coureurs nés depuis le 1er janvier 1993.

Il existe également un classement pour les équipes. Le classement par équipes de l'étape est l'addition des trois meilleurs temps individuels de chaque équipe, sauf lors du contre-la-montre par équipes, où l'on prend le temps de l'équipe. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : addition des places des 3 premiers coureurs des équipes concernées, place du meilleur coureur sur l'étape. Calculer le classement par équipes revient à additionner les classement par équipes de chaque étape. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans le classement par équipes du jour, nombre de deuxièmes places dans le classement par équipes du jour, etc., place au classement général du meilleur coureur des équipes concernées.

Suivi étape par étapeModifier

Étape Vainqueur Classement général   Classement par points   Classement de la montagne   Classement du meilleur jeune   Classement par équipes
1 Tom Dumoulin Tom Dumoulin Tom Dumoulin Non attribué Maximilian Schachmann Katusha-Alpecin
2 Elia Viviani Rohan Dennis Elia Viviani Enrico Barbin
3 Elia Viviani
4 Tim Wellens Mitchelton-Scott
5 Enrico Battaglin
6 Esteban Chaves Simon Yates Esteban Chaves Richard Carapaz
7 Sam Bennett
8 Richard Carapaz
9 Simon Yates Simon Yates
10 Matej Mohorič
11 Simon Yates
12 Sam Bennett
13 Elia Viviani
14 Christopher Froome Miguel Ángel López Sky
15 Simon Yates
16 Rohan Dennis
17 Elia Viviani
18 Maximilian Schachmann
19 Christopher Froome Christopher Froome Christopher Froome
20 Mikel Nieve
21 Sam Bennett
Classements finals Christopher Froome Elia Viviani Christopher Froome Miguel Ángel López Sky

Liste des participantsModifier

Légende
Num Dossard de départ porté par le coureur sur ce Tour d'Italie Pos Position finale au classement général
    Indique le vainqueur du classement général     Indique le vainqueur du classement par points
    Indique le vainqueur du classement de la montagne     Indique le vainqueur du classement du meilleur jeune
    Indique un maillot de champion national ou mondial,
suivi de sa spécialité
# Indique la meilleure équipe aux temps
NP Indique un coureur qui n'a pas pris le départ d'une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
AB Indique un coureur qui n'a pas terminé une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
HD Indique un coureur qui a terminé une étape hors des délais,
suivi du numéro de l'étape
EX Coureur exclu pour non-respect du règlement,
suivi du numéro de l'étape
* Indique un coureur en lice pour le classement du meilleur jeune
(coureurs nés après le 1er janvier 1993)
Sunweb
SUN
Num Coureur Pos
1   Tom Dumoulin (NED)   (Clm)   (Clm) 2e
2   Roy Curvers (NED) 128e
3   Chad Haga (USA) 71e
4   Chris Hamilton (AUS)* 103e
5   Lennard Hofstede (NED)* 144e
6   Sam Oomen (NED)* 9e
7   Laurens ten Dam (NED) 35e
8   Louis Vervaeke (BEL)* AB-19
Directeur sportif : Rudie Kemna, Marc Reef
AG2R La Mondiale
ALM
Num Coureur Pos
11   Alexandre Geniez (FRA) 11e
12   François Bidard (FRA) 37e
13   Mikaël Cherel (FRA) AB-19
14   Nico Denz (GER)* 62e
15   Hubert Dupont (FRA) 20e
16   Quentin Jauregui (FRA)* 48e
17   Matteo Montaguti (ITA) 42e
18   Clément Venturini (FRA)* 104e
Directeur sportif : Laurent Biondi
Androni Giocattoli-Sidermec
ANS
Num Coureur Pos
21   Francesco Gavazzi (ITA) 53e
22   Davide Ballerini (ITA)* 68e
23   Manuel Belletti (ITA) 123e
24   Mattia Cattaneo (ITA) 33e
25   Marco Frapporti (ITA) 119e
26   Fausto Masnada (ITA)* 26e
27   Rodolfo Torres (COL) 59e
28   Andrea Vendrame (ITA) 90e
Directeur sportif : Gianni Savio
Astana
AST
Num Coureur Pos
31   Miguel Ángel López (COL)*   3e
32   Peio Bilbao (ESP) 6e
33   Jan Hirt (CZE) 46e
34   Tanel Kangert (EST) NP-13
35   Alexey Lutsenko (KAZ) 87e
36   Luis León Sánchez (ESP) 25e
37   Davide Villella (ITA) 70e
38   Andrey Zeits (KAZ) 67e
Directeur sportif : Dmitriy Fofonov, Alexandr Shefer
Bahrain-Merida
TBM
Num Coureur Pos
41   Domenico Pozzovivo (ITA) 5e
42   Manuele Boaro (ITA) 75e
43   Niccolò Bonifazio (ITA)* 113e
44   Matej Mohorič (SLO)* 30e
45   Antonio Nibali (ITA) 100e
46   Domen Novak (SLO)* 101e
47   Kanstantsin Siutsou (BLR) NP-1
48   Giovanni Visconti (ITA) 38e
Directeur sportif : Alberto Volpi
Bardiani CSF
BRD
Num Coureur Pos
51   Giulio Ciccone (ITA)* 40e
52   Simone Andreetta (ITA)* 125e
53   Enrico Barbin (ITA) 94e
54   Andrea Guardini (ITA) AB-4
55   Mirco Maestri (ITA) AB-19
56   Manuel Senni (ITA) AB-15
57   Paolo Simion (ITA) 145e
58   Alessandro Tonelli (ITA) NP-15
Directeur sportif : Roberto Reverberi
BMC Racing
BMC
Num Coureur Pos
61   Rohan Dennis (AUS)   (Clm) 16e
62   Alessandro De Marchi (ITA) 65e
63   Jempy Drucker (LUX) 118e
64   Kilian Frankiny (SUI)* 43e
65   Nicolas Roche (IRL) AB-15
66   Jürgen Roelandts (BEL) 124e
67   Francisco Ventoso (ESP) 89e
68   Loïc Vliegen (BEL)* AB-15
Directeur sportif : Allan Peiper, Maximilian Sciandri
Bora-Hansgrohe
BOH
Num Coureur Pos
71   Davide Formolo (ITA) 10e
72   Cesare Benedetti (ITA) 108e
73   Sam Bennett (IRL) 112e
74   Felix Großschartner (AUT)* 27e
75   Patrick Konrad (AUT) 7e
76   Christoph Pfingsten (AUT) 58e
77   Andreas Schillinger (GER) 139e
78   Rüdiger Selig (GER) NP-6
Directeur sportif : Enrico Poitschke, Christian Pömer
Groupama-FDJ
GFC
Num Coureur Pos
81   Thibaut Pinot (FRA) NP-21
82   William Bonnet (FRA) AB-19
83   Matthieu Ladagnous (FRA) AB-21
84   Steve Morabito (SUI) 79e
85   Georg Preidler (AUT) 29e
86   Sébastien Reichenbach (SUI) 22e
87   Anthony Roux (FRA) 76e
88   Jérémy Roy (FRA) 109e
Directeur sportif : Yvon Madiot, Sébastien Joly
Israel Cycling Academy
ICA
Num Coureur Pos
91   Ben Hermans (BEL) 45e
92   Guillaume Boivin (CAN) 117e
93   Zakkari Dempster (AUS) 126e
94   Krists Neilands (LAT)   (Route)* 73e
95   Guy Niv (ISR)* AB-5
96   Rubén Plaza (ESP) 47e
97   Kristian Sbaragli (ITA) 111e
98   Guy Sagiv (ISR)   (Clm)* 141e
Directeur sportif : Kjell Carlström
Lotto Fix All
LTS
Num Coureur Pos
101   Tim Wellens (BEL) NP-14
102   Sander Armée (BEL) 57e
103   Lars Bak (DEN) 106e
104   Victor Campenaerts (BEL)   (Clm) NP-17
105   Jens Debusschere (BEL) 136e
106   Adam Hansen (AUS) 60e
107   Tosh Van der Sande (BEL) AB-17
109   Frederik Frison (BEL) 142e
Directeur sportif : Bart Leysen
Mitchelton-Scott
MTS
Num Coureur Pos
111   Esteban Chaves (COL) 72e
112   Sam Bewley (NZL) 130e
113   Jack Haig (AUS)* 36e
114   Christopher Juul Jensen (DEN) 74e
115   Roman Kreuziger (CZE) 55e
116   Mikel Nieve (ESP) 17e
117   Svein Tuft (CAN)   (Clm) 147e
118   Simon Yates (GBR) 21e
Directeur sportif : Matthew White
Movistar
MOV
Num Coureur Pos
121   Carlos Betancur (COL) 15e
122   Richard Carapaz (ECU)* 4e
123   Víctor de la Parte (ESP) 39e
124   Rubén Fernández (ESP) 85e
125   Antonio Pedrero (ESP) 92e
126   Dayer Quintana (COL) 82e
127   Eduardo Sepúlveda (ARG) 96e
128   Rafael Valls (ESP) AB-10
Directeur sportif : Eusebio Unzué, José Vicente García Acosta
Quick-Step Floors
QST
Num Coureur Pos
131   Elia Viviani (ITA)   132e
132   Eros Capecchi (ITA) 49e
133   Rémi Cavagna (FRA)* 115e
134   Michael Mørkøv (DEN) 107e
135   Fabio Sabatini (ITA) 129e
136   Maximilian Schachmann (GER)* 31e
137   Florian Sénéchal (FRA)* 135e
138   Zdeněk Štybar (CZE)   (Route) 80e
Directeur sportif : Davide Bramati
Dimension Data
DDD
Num Coureur Pos
141   Louis Meintjes (RSA) NP-17
142   Igor Antón (ESP) AB-15
143   Natnael Berhane (ERI) 83e
144   Ryan Gibbons (RSA)* 84e
145   Benjamin King (USA) 44e
146   Ben O'Connor (AUS)* AB-19
147   Jacques Janse van Rensburg (RSA) 78e
148   Jacobus Venter (RSA) 95e
Directeur sportif : Roger Hammond, Alex Sans Vega
EF Education First-Drapac
EFD
Num Coureur Pos
151   Michael Woods (CAN) 19e
152   Thomas Scully (NZL) NP-14
153   Hugh Carthy (GBR)* 77e
154   Mitchell Docker (AUS) 131e
155   Joe Dombrowski (USA) 63e
156   Sacha Modolo (ITA) 88e
157   Tom Van Asbroeck (BEL) 133e
158   Nathan Brown (USA) 52e
Directeur sportif : Juan Manuel Gárate, Fabrizio Guidi
Katusha-Alpecin
TKA
Num Coureur Pos
161   Maxim Belkov (RUS) 127e
162   Alex Dowsett (GBR) 120e
163   José Gonçalves (POR) 14e
164   Viatcheslav Kouznetsov (RUS) 105e
165   Maurits Lammertink (NED) 41e
166   Tony Martin (GER)   (Clm) 110e
167   Baptiste Planckaert (BEL) 116e
168   Mads Würtz Schmidt (DEN)* 81e
Directeur sportif : Claudio Cozzi
Lotto NL-Jumbo
TLJ
Num Coureur Pos
171   Enrico Battaglin (ITA) 34e
172   George Bennett (NZL) 8e
173   Koen Bouwman (NED)* 50e
174   Jos van Emden (NED) 99e
175   Robert Gesink (NED) 23e
176   Gijs Van Hoecke (BEL) 122e
177   Bert-Jan Lindeman (NED) 114e
178   Danny van Poppel (NED)* 121e
Directeur sportif : Nico Verhoeven, Addy Engels
Sky #
SKY
Num Coureur Pos
181   Christopher Froome (GBR)     1er
182   David de la Cruz (ESP) 56e
183   Kenny Elissonde (FRA) 51e
184   Sergio Henao (COL)   (Route) 13e
185   Vasil Kiryienka (BLR) AB-19
186   Christian Knees (GER) 91e
187   Wout Poels (NED) 12e
188   Salvatore Puccio (ITA) 64e
Directeur sportif : Nicolas Portal
Trek-Segafredo
TFS
Num Coureur Pos
191   Gianluca Brambilla (ITA) 18e
192   Laurent Didier (LUX) 97e
193   Niklas Eg (DEN)* 93e
194   Markel Irizar (ESP) 134e
195   Ryan Mullen (IRL)   (Route/Clm)* 138e
196   Jarlinson Pantano (COL) 54e
197   Boy van Poppel (NED) 137e
198   Mads Pedersen (DEN)   (Route)* 140e
Directeur sportif : Alain Gallopin, Steven de Jongh
UAE Emirates
UAD
Num Coureur Pos
201   Fabio Aru (ITA)   (Route) AB-19
202   Darwin Atapuma (COL) 61e
203   Valerio Conti (ITA)* 24e
204   Vegard Stake Laengen (NOR) 102e
205   Marco Marcato (ITA) 69e
206   Manuele Mori (ITA) 66e
207   Jan Polanc (SLO) 32e
208   Diego Ulissi (ITA) 28e
Directeur sportif : Joxean Fernández Matxín, Mario Scirea
Wilier Triestina-Selle Italia
WIL
Num Coureur Pos
211   Jakub Mareczko (ITA)* AB-9
212   Liam Bertazzo (ITA) 143e
213   Marco Coledan (ITA) 146e
214   Giuseppe Fonzi (ITA) 149e
215   Jacopo Mosca (ITA)* 98e
216   Alex Turrin (ITA) 86e
217   Edoardo Zardini (ITA) NP-7
218   Eugert Zhupa (ALB) 148e
Directeur sportif : Luca Amoriello, Luca Scinto

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Giro d'Italia 2018 will begin with Jerusalem individual time trial », sur cyclingnews.com, (consulté le 1er décembre 2017)
  2. a b et c (en) « 2018 Giro d'Italia route revealed », sur cyclingnews.com, (consulté le 1er décembre 2017)
  3. (en) « Giro d'Italia 2018 will begin with Jerusalem individual time trial », sur cyclingnews.com, (consulté le 1er décembre 2017)
  4. (en) « Giro d'Italia 2018: Zoncolan and final Rome TT likely as route details emerge », sur cyclingnews.com, (consulté le 1er décembre 2017)
  5. (en) « Giro d'Italia 2018 wild card teams announced », sur cyclingnews.com, (consulté le 27 avril 2018)
  6. Pour le Giro, Lotto Soudal devient Lotto Fix All
  7. (en) « Top 10 contenders for the 2018 Giro d'Italia », sur cyclingnews.com, (consulté le 3 mai 2018)
  8. « Cyclisme. Tom Dumoulin donne sa priorité au Tour d'Italie pour 2018 », sur ouest-france.fr, (consulté le 25 avril 2018)
  9. a et b (en) « 10 GC riders to target the Giro d'Italia in 2018 », sur cyclingnews.com, (consulté le 1er décembre 2017)
  10. (en) « Chaves and Simon Yates form two-pronged Mitchelton-Scott approach at Giro d'Italia », sur cyclingnews.com, (consulté le 4 mai 2018)
  11. « Giro : 20e Grand Tour consécutif pour Adam Hansen (Lotto-Soudal) », sur lequipe.fr, (consulté le 27 avril 2018)
  12. Les 5 premiers de chaque sprint intermédiaire reçoivent 10, 6, 3, 2 et 1 point(s).
  13. Il s'agit en fait d'une forme de classement combiné. En effet, les points sont attribués selon le barème suivant :
    • arrivées des étapes : 6, 5, 4, 3, 2 et 1 aux six premiers ;
    • sprints intermédiaires : 5, 4, 3, 2 et 1 aux cinq premiers ;
    • Cima Coppi et ascensions de 1re catégorie : 4, 3, 2 et 1 aux quatre premiers ;
    • ascensions de 2e catégorie : 3, 2 et 1 aux trois premiers ;
    • ascensions de 3e catégorie : 2 et 1 aux deux premiers ;
    • ascensions de 4e catégorie : 1 au premier
  14. Fuga Pinarello : 1 point pour chaque kilomètre d'échappée
  15. L'équipe vainqueur de ce classement est celle qui obtient le moins de points. Le barème est le suivant :
    • Un avertissement coûte 0,5 point (accrochage à une voiture, coureur qui reste trop longtemps dans l'aspiration d'une voiture)
    • Une amende coûte 1 point tous les 10 francs Suisses
    • Une pénalité de temps coûte 2 points par seconde
    • Un déclassement coûte 100 points
    • Une disqualification coûte 1 000 points
    • Un contrôle positif coûte 2 000 points
  16. Prix attribué au coureur ayant franchi en premier le col le plus haut du Tour d'Italie
  17. « Titre II – Épreuves sur route - Modifications du règlement avec effet au 01.01.2018 », sur uci.ch,
  18. a et b (it) « Il Regolamento », sur gallery.mailchimp.com,

Liens externesModifier