Daniel Martínez (cyclisme)

coureur cycliste colombien

Daniel Felipe Martínez Poveda, né le à Bogota, est un coureur cycliste colombien. Spécialiste des courses par étapes, il a notamment remporté le Critérium du Dauphiné en 2020 et le Tour du Pays basque en 2022. Il compte également à son palmarès une étape du Tour de France en 2020 et a terminé deuxième du Tour d'Italie 2024.

Daniel Martínez
Daniel Martínez lors de Paris-Nice 2019.
Informations
Nom de naissance
Daniel Felipe Martínez PovedaVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (28 ans)
SoachaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Équipe non-UCI
Équipes UCI
Principales victoires
4 championnats
Champion de Colombie du contre-la-montre (2019, 2020, 2022 et 2024)
2 courses par étapes
Critérium du Dauphiné 2020
Tour du Pays basque 2022
1 étape de grands tours
Tour de France (1 étape)

Biographie

modifier

Membre du Centre mondial du cyclisme en 2014, il signe un contrat avec l'équipe continentale professionnelle Colombia en 2015[1]. En mars 2015, il participe à 18 ans au Tour de Catalogne, sa première course World Tour, où il abandonne.

En 2016, il rejoint l'équipe Southeast-Venezuela, qui devient Wilier Triestina-Southeast en mai. Il est entraîné par l'ancien coureur Michele Bartoli. Il court son premier grand tour avec le Tour d'Italie. Il termine également treizième des Trois vallées varésines, dix-septième de Milan-Turin et 57e du Tour de Lombardie.

En 2017, il abandonne le Tour d'Italie. En fin de saison, il se classe septième de Milan-Turin et termine quatrième et meilleur jeune du Tour de Turquie, course membre du World Tour.

EF Education (2018-2020)

modifier

En 2018, il rejoint la formation World Tour EF Education First-Drapac. Il commence sa saison aux championnats nationaux sur route, où il termine deuxième du championnat de Colombie du contre-la-montre, derrière Egan Bernal. Il est cinquième de la nouvelle course colombienne, Colombia Oro y Paz. Il obtient son premier top 10 en Europe lors du Tour de Catalogne, où il se classe à la 7e place du classement général. Deux jours plus tard, il est hospitalisé et souffre d'amnésie après avoir été agressé par un automobiliste lors d'un entrainement en Toscane[2]. Il court ensuite les classiques belges pour la première fois de sa carrière, terminant 44e de la Flèche wallonne et 61e à Liège-Bastogne-Liège. Puis il est douzième du Tour de Romandie et troisième du Tour de Californie, son premier podium sur une course du World Tour. En juillet 2018, il participe au Tour de France, où il se classe 36e. En août, il est sixième et meilleur jeune de la Colorado Classic.

Il commence sa saison 2019 en devenant champion de Colombie du contre-la-montre, puis troisième du Tour Colombia. Lors de Paris-Nice, il se montre à son avantage lors des quatre dernières étapes. Il est cinquième du contre-la-montre plat de 25 kilomètres, puis il s'impose lors de l'arrivée au Col de Turini de la 7e étape[3] et se classe quatrième de la dernière étape. En juin, il chute à l'entraînement et se fracture le scaphoïde du poignet droit et le pouce de la main gauche[4]. Il prend part au Tour d'Espagne, où il n'obtient aucune performance notable. Après les mondiaux du Yorkshire, il se classe deuxième du Tour du Guangxi à cinq secondes d'Enric Mas. Il s'agit de son deuxième podium au général d'une course World Tour.

En 2020, il conserve son titre de champion de Colombie du contre-la-montre, puis termine deuxième du Tour Colombia derrière son coéquipier Sergio Higuita. Après la coupure de la saison en raison de la pandémie de Covid-19, il remporte le Critérium du Dauphiné grâce à une offensive lors de la dernière étape[5]. Il remporte ainsi sa première grande course à étapes et devient le troisième Colombien à inscrire son nom au palmarès de la course. Il participe ensuite au Tour de France aux côtés de Rigoberto Uran et de Sergio Higuita. À l'issue d'une échappée, il gagne la 13e étape au sommet du Pas de Peyrol, après avoir distancé les deux coureurs de la Bora-Hansgrohe Lennard Kämna et Maximilian Schachmann[6]. Il est ensuite 18e des mondiaux du contre-la-montre et 13e de la Flèche wallonne. Aligné sur le Tour d'Espagne, il n'est pas au départ de la quatrième étape, insuffisamment remis après une chute lors de la première étape[7].

Ineos Grenadiers (2021-2023)

modifier

En 2021, il rejoint l'équipe Ineos Grenadiers. D'une précieuse aide en montagne, il permet à son compatriote et chef de file Egan Bernal de remporter le Tour d'Italie. Martínez a progressé tout au long de la course et est passé de la septième à la cinquième place du classement général le dernier week-end. Il a terminé troisième de la dernière étape de montagne qui s'est terminée à l'Alpe Motta dans la Valle Spluga, en emmenant et encourageant Bernal pour minimiser sa perte de temps face à son dauphin Damiano Caruso, vainqueur de l'étape.

Pour commencer la saison 2022, il devient pour la troisième fois champion de Colombie du contre-la-montre, un record sur l'épreuve. Il prend ensuite la troisième place du classement général du Tour de l'Algarve et de Paris-Nice. En avril, il remporte la quatrième étape du Tour du Pays basque, puis ravit le maillot jaune de leader de la compétition à Remco Evenepoel lors de la sixième et dernière étape. Il remporte ainsi sa deuxième course par étapes sur le Wolrd Tour. Il enchaine sur les classiques ardennaises, où il est cinquième de la Flèche wallonne et quatrième de Liège-Bastogne-Liège. Lors du Tour de Suisse (huitième du général) et du Tour de France, il fait partie d'une équipe Ineos Grenadiers qui comprend Adam Yates, Geraint Thomas et Tom Pidcock. Sur le Tour, il intègre le top 10 du classement général après la sixième étape, mais ses espoirs de bon classement général prennent fin après avoir perdu près d'une demi-heure sur les deux étapes de part et d'autre de la deuxième journée de repos, en raison d'une maladie[8]. Il retrouve la forme en fin de Tour et prend notamment l'échappée sur l'étape de Hautacam, où il joue un rôle d'équipier pour Geraint Thomas pour l'aider à assurer la dernière place sur le podium. En fin d'année, il remporte la Coppa Sabatini et se classe troisième du Tour de Toscane. Il conclut la meilleure saison de sa carrière dans le top 20 du Tour de Lombardie.

En février 2023, il remporte le classement général du Tour de l'Algarve. Il est sélectionné pour le Tour de France. Il chute durant la quatorzième étape. Une fois cette étape terminée, l'encadrement médical de son équipe s'aperçoit qu'il montre des signes de commotion cérébrale, ce qui entraîne son retrait de l'épreuve[9].

Bora-Hansgrohe (depuis 2024)

modifier

En août 2023, l'équipe Bora-Hansgrohe annonce le recrutement de Martínez à partir de janvier 2024[10]. En février 2024, il gagne deux étapes avec arrivées au sommet du Tour de l'Algarve chaque fois devant Remco Evenepoel et termine deuxième du classement général derrière le champion de Belgique.

Palmarès et classements mondiaux sur route

modifier

Palmarès amateur

modifier

Palmarès professionnel

modifier

Résultats sur les grands tours

modifier

Tour de France

modifier

4 participations

Tour d'Italie

modifier

4 participations

Tour d'Espagne

modifier

2 participations

Classements mondiaux

modifier
  Année201520162017201820192020202120222023
UCI World Tour nc nc 85e
Classement mondial921e250e113e106e34e146e15e226e
UCI Europe Tour nc 627e369e1093e
UCI America Tour153e nc nc 11e8e2e11e2e19e
Légende : nc = non classéSource : UCI

Notes et références

modifier

Références

modifier

Liens externes

modifier