Tour d'Espagne 2022

édition 2022 du tour d'Espagne, course cycliste espagnole
Tour d'Espagne 2022 Cycling (road) pictogram.svg
20220820 JumboVisma in Vuelta 2022.jpg
Généralités
Course77e Tour d'Espagne
CompétitionUCI World Tour 2022 2.UWT
Étapes21
Dates19 août – 11 septembre 2022
Distance3 281,4 km
PaysESP Espagne
NED Pays-Bas
BEL Belgique
Lieu de départUtrecht
Lieu d'arrivéeMadrid
Équipes23
Partants183
Arrivants134
Vitesse moyenne40,788 km/h
Résultats
VainqueurBEL Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl)
DeuxièmeESP Enric Mas (Movistar Team)
TroisièmeESP Juan Ayuso (UAE Team Emirates)
Classement par pointsDEN Mads Pedersen (Trek-Segafredo)
Meilleur grimpeurECU Richard Carapaz (Ineos Grenadiers)
Meilleur jeuneBEL Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl)
Super-combatifESP Marc Soler (UAE Team Emirates)
Meilleure équipeUAE UAE Team Emirates
◀2021
Commons-logo.svgDocumentation Wikidata-logo S.svg

Le Tour d'Espagne 2022 (en espagnol : Vuelta a España 2022) est la 77e édition de cette course cycliste masculine sur route. Le départ est donné le à Utrecht aux Pays-Bas, et l'arrivée a lieu le à Madrid. Il s'agit du troisième et dernier grand tour de la saison et de la 26e manche de l'UCI World Tour 2022.

La course est remportée par le jeune Belge (âgé de 22 ans) Remco Evenepoel de l'équipe Quick-Step Alpha Vinyl. Il s'impose avec 2 minutes et 2 secondes d'avance sur l'Espagnol Enric Mas et 4 minutes et 57 secondes sur le jeune Espagnol Juan Ayuso (19 ans). Evenepoel a pris le maillot rouge à l'issue de la sixième étape sans plus jamais le céder soit en portant la tunique de leader pendant quinze étapes. Il remporte aussi le maillot blanc du classement du meilleur jeune ainsi que deux étapes dont le contre-la-montre individuel.

Depuis le Tour d'Espagne 1977 et Freddy Maertens, aucun coureur belge n'avait plus remporté la Vuelta et, depuis le Tour d'Italie 1978 et Johan De Muynck, plus aucun Belge n'avait gagné l'un des trois grands tours.

Dans les autres classements de la course, le Danois Mads Pedersen (Trek-Segafredo) remporte le classement par points, grâce entre autres à ses trois succès d'étapes au sprint. L'Équatorien Richard Carapaz (Ineos Grenadiers) gagne le classement de la montagne et trois étapes. UAE Emirates s'adjuge le classement par équipes et l'Espagnol Marc Soler (UAE Emirates) remporte le prix de la combativité.

PrésentationModifier

ParcoursModifier

Après le Tour d'Italie et ses trois premières étapes courues en Hongrie et le Tour de France exportant ses trois premiers journées au Danemark, le Tour d'Espagne 2022 débute aussi à l'étranger dans le même schéma que les deux autres grands tours en commençant un vendredi et en ne courant pas le lundi suivant pour cause de transfert. C'est la quatrième fois de son histoire que le Tour d'Espagne s'élance depuis l'étranger. Comme initialement prévues pour la Vuelta 2020 mais non réalisées à cause de la pandémie de Covid-19, les trois premières étapes se courent aux Pays-Bas. Sous la forme d'un contre-la-montre par équipes lors de la première étape à Utrecht puis de deux étapes de plaine avec arrivées de nouveau à Utrecht puis à Bréda, en passant brièvement par la Belgique, à Baerle-Duc.

Après la première journée de repos servant à rallier l'Espagne, la Vuelta entame son périple hispanique au Pays basque et reste dans le nord de l'Espagne pour six étapes. Les 4e et 5e étapes sont deux étapes de moyenne montagne dont les arrivées se situent en bas d'une descente, à Laguardia puis, le lendemain, à Bilbao. Elles sont suivies par la première arrivée au sommet de ce tour lors de la 6e étape jugée au Pico Jano, en Cantabrie, après une montée de 12,6 km avec une pente moyenne de 6,55 %. La 7e étape présente un dernier tiers globalement en descente jusqu'à la petite ville de Cistierna située au nord de la Castille-et-León. Les 8e et 9e étapes arpentent les routes d'Asturies avec, à chaque fois, une arrivée au sommet d'un col de première catégorie : le Colláu Fancuaya, inédit sur la Vuelta et, le lendemain, Nava à Les Praeres.

Le lundi , les coureurs bénéficient d'une journée de repos mise à profit pour traverser l'Espagne et rejoindre la mer Méditerranée et la Costa Blanca où, le lendemain, la 10e étape se court en contre-la-montre entre Elche et Alicante sur une distance de 30,9 km. Après une 11e étape plate ralliant le cabo de Gata, l'étape suivante arpente la Costa del Sol sans difficulté majeure avant de s'élever pour les 19 derniers kilomètres à la sortie d'Estepona. La 13e étape sans grand relief pénètre au cœur de l'Andalousie et se termine à Montilla. Le lendemain, l'étape prend de la hauteur dans son final en escaladant la Sierra de la Pandera au sommet de laquelle se situe la ligne d'arrivée. La 15e étape se termine par la longue montée (19,3 km) vers l'Alto Hoya de la Mora.

La troisième journée de repos se passe à Jerez de la Frontera. Le , les coureurs reprennent en douceur avec une étape de plaine et une arrivée à proximité de Séville. La 17e étape est vallonnée et devrait faire la part belle aux attaquants. Elle quitte l'Andalousie pour l'Estrémadure et se termine par un col de deuxième catégorie. La 18e étape est l'avant-dernière possibilité pour les grimpeurs de se mettre en évidence avec une arrivée au sommet de l'Alto de Piornal après deux ascensions par deux faces différentes de ce col de première catégorie. Après une étape de moyenne montagne autour de Talavera de la Reina, la 20e étape va fixer définitivement les positions du classement général avec une dernière arrivée au sommet au Puerto de Navacerrada, La dernière étape rejoint Madrid le 11 septembre où les sprinteurs reçoivent une ultime chance de victoire.

En résumé, la Vuelta 2022 se compose de six étapes de plaine, deux étapes plates avec arrivée en altitude, onze étapes de moyenne et haute montagne, un contre-la-montre par équipes et un contre-la-montre individuel.

ÉquipesModifier

En tant que course World Tour, les 18 équipes World Tour participent automatiquement à la course. 5 équipes Pro Teams sont aussi présentes.

WorldTeams (18)ProTeams (5)

Favoris et principaux coureurs présentsModifier

En l'absence des deux premiers classés du Tour de France, Jonas Vingegaard et Tadej Pogačar, les candidats à la victoire finale de la Vuelta 2022 sont nombreux. La veille du départ, Nairo Quintana annonce qu'il renonce à prendre part à la course à la suite de sa disqualification du Tour de France pour usage de tramadol, un produit interdit pour les cyclistes.

Lauréat des trois dernières éditions, le Slovène Primož Roglič (Jumbo Visma) fait évidemment office de favori mais le fait est de savoir s'il est revenu au maximum de sa condition en raison de problèmes de dos qui l'avaient contraint d'abandonner un mois plus tôt sur le Tour de France. Vainqueur du Tour d'Italie en mai, l'Australien Jai Hindley (Bora-Hansgrohe) a ses chances pour réaliser le doublé Giro-Vuelta. Le Portugais João Almeida, leader de l'équipe UAE Emirates, est aussi cité parmi les favoris au même titre que l'Espagnol Enric Mas (Movistar), deuxième de la Vuelta 2021 et que l'Australien Jack Haig, troisième de cette même Vuelta 2021. Les espoirs de la solide équipe Ineos-Grenadiers reposent principalement sur l'Équatorien Richard Carapaz.

Parmi les autres favoris ou outsiders, on peut aussi citer les Espagnols Alejandro Valverde (Movistar), Juan Pedro López (Trek Segafredo), Carlos Rodríguez (Ineos-Grenadiers), Mikel Landa et Pello Bilbao (Bahrain Victorious), les Colombiens Miguel Ángel López (Astana) et Sergio Higuita (Bora Hansgrohe), le Britannique Simon Yates (BikeExchange), vainqueur de la Vuelta 2018, l'Italien Vincenzo Nibali (Astana), le Belge Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl), l'Américain Sepp Kuss (Jumbo Visma), le Néerlandais Wilco Kelderman (Bora-Hansgrohe) ainsi que le Sud-Africain Louis Meintjes (Intermarché Wanty Gobert)[1].

PrimesModifier

La course attribue les prix suivants[2]. Tous les montants sont en euros

Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e-20e Total
Classement général Classement final 150 000 57 985 30 000 15 000 12 500 9 000 9 000 6 000 6 000 3 800 337 285 347 785
Leader 500 10 500
Par étape 11 000 5 500 2 700 1 500 1 100 900 900 650 650 360 28 860
Classement par points Sprints intermédiaires (19) 550 180 95 15 675 35 675
Leader 100 2 000
Classement final 11 000 5 000 2 000 18 000
Classement de la montagne Cima Alberto Fernandez 1 000 520 1 520 52 080
Col Hors catégorie (2) 920 615 3 070
1re catégorie (16) 460 310 12 320
2e catégorie (14) 230 155 5 390
3e catégorie (24) 115 80 4 680
Leader 100 2 000
Classement final 13 000 6 600 3 500 23 100
Classement du meilleur jeune Leader 70 1 400 19 400
Classement final 11 000 5 000 2 000 18 000
Classement par équipe Par étape 400 200 100 14 700 52 000
Classement final 12 500 7 500 5 500 4 300 3 200 2 200 1 100 1 100 37 300
Combativité Par étape 200 4 000 7 000
Vuelta 3 000 3 000
Total 1 120 000

Déroulement de la courseModifier

Première semaineModifier

Les trois premières étapes disputées aux Pays-Bas peuvent se résumer à deux constatations principales : d'une part, l'équipe Jumbo-Visma domine le contre-la-montre par équipe et offre le premier maillot rouge à son « vieux serviteur » local Robert Gesink et, d'autre part, le meilleur sprinteur du peloton est à ce moment Sam Bennett (Bora Hansgrohe), vainqueur des deux sprints massifs d'Utrecht et de Bréda. Forte de l'avance constituée lors de l'étape initiale, l'équipe Jumbo-Visma conserve le maillot rouge qui passe successivement sur les épaules de Mike Teunissen puis d'Edoardo Affini.

Après une journée de transfert et le rapatriement de la Vuelta sur le sol espagnol au Pays basque, la quatrième étape confirme la domination Jumbo-Visma par la victoire de Primož Roglič emmenant la plupart des favoris derrière lui au sommet de la petite montée de Laguardia. Le Slovène s'empare du maillot de leader. Après quatre étapes, il est le quatrième porteur différent du maillot rouge appartenant à la même équipe. Toutefois, le lendemain, l'équipe Jumbo-Visma laisse une importante échappée se développer et aller jusqu'au bout avec un écart de plus de cinq minutes. À Bilbao,Roglič cède le maillot rouge à Rudy Molard (Groupama FDJ) arrivé quatrième derrière Marc Soler (UAE Emirates), le vainqueur du jour.

La sixième étape est la première étape de haute montagne avec arrivée au sommet. Elle voit la prise de pouvoir de Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl). À 8 km du sommet, le jeune Belge lâche au train ses principaux adversaires à l'exception d'Enric Mas (Movistar), termine deuxième derrière Jay Vine (Alpecin), parti à l'attaque plus tôt, et s'empare du maillot rouge. Jesús Herrada (Cofidis), membre de l'échappée du jour, remporte la septième étape à Cistierna sans modifier les premières places du classement général. Lors de l'étape suivante, Jay Vine, déjà vainqueur deux jours plus tôt, fait partie des échappés. L'Australien gagne sa seconde étape au Colláu Fancuaya en résistant au retour d'Evenepoel, Mas et Roglič arrivés ensemble. Le lendemain, pour la cinquième étape consécutive, un membre d'une échappée remporte la victoire. En effet, Louis Meintjes (Intermarché Wanty Gobert) gagne la neuvième étape au sommet de la courte mais très pentue arrivée à Les Praeres où Evenepoel distance de nouveau ses adversaires et consolide sa place de leader du classement général.

Deuxième semaineModifier

 
Remco Evenepoel vainqueur lors de la 10e étape.

La deuxième semaine débute par une journée de repos le lundi 29 août qui permet aux coureurs et à la caravane de rejoindre Elche. Cette deuxième partie de la Vuelta 2022 se compose d'une étape courue sous la forme d'un contre-la-montre, de deux étapes relativement plates et de trois étapes avec arrivées au sommet. La dixième étape contre-la-montre confirme la forme du maillot rouge Remco Evenepoel qui renvoie tous ses adversaires à plus d'une minute, exception faite pour Primož Roglič qui tente de limiter les dégâts en arrivant 48 secondes après le Belge. Le lendemain, l'arrivée au cabo de Gata se joue au sprint remporté par Kaden Groves (BikeExchange) devant Danny van Poppel (Bora-Hansgrohe). On note les abandons principalement de Simon Yates et Pavel Sivakov, positifs au Covid-19, ainsi que du champion du monde Julian Alaphilippe à la suite d’une chute. La douzième étape voit la victoire en solitaire aux Peñas Blancas de Richard Carapaz, l'un des membres de l'importante échappée (32 coureurs) qui a fait une bonne partie de l'étape en tête. Les principaux favoris du classement général arrivent ensemble à plus de sept minutes de l'Équatorien. Comme deux jours plus tôt, la treizième étape voit le peloton se présenter pour la victoire. L'étape est facilement remportée au sprint par le maillot vert Mads Pedersen qui signe une première victoire sur la Vuelta. La quatorzième étape est remportée par le vainqueur de l'avant-veille Richard Carapaz, seul rescapé de l'échappée du jour. Parmi les favoris, le maillot rouge Remco Evenepoel ne peut suivre plusieurs de ses adversaires à 4 km du sommet et concède une cinquantaine de secondes à son dauphin Primož Roglič qui opère ainsi un rapprochement significatif au classement général. C'est encore un membre d'une échappée qui s'impose lors de l'étape reine de ce Tour d'Espagne, au sommet de l'Alto Hoya de la Mora dans la sierra Nevada. Thymen Arensman est le seul des 29 échappés du début de l'étape à résister au retour des favoris. Evenepoel perd un peu de terrain sur Roglič (15 secondes) et Enric Mas (36 secondes) mais le jeune belge conserve son maillot rouge avec une minute et 34 secondes d'avance sur le Slovène.

Troisième semaineModifier

La seizième étape se termine à Tomares par un important fait de course. Dans un groupe de cinq coureurs ayant pris une petite avance sur le peloton, Primož Roglič chute lourdement après être entré en contact avec Fred Wright à une centaine de mètres de la ligne d'arrivée. C'est le maillot vert Mads Pedersen qui remporte la victoire. Souffrant de ses blessures, le Slovène sera non partant le lendemain où l'échappée de treize coureurs n'est pas rejointe et la victoire revient à Rigoberto Urán au sommet de la montée finale vers le monastère de Tentudia. Lors de la dix-huitième étape, Robert Gesink, dernier rescapé de l'importante échappée du jour, est repris en vue de l'arrivée au sommet de l'Alto de Piornal par Enric Mas et le maillot rouge Remco Evenepoel qui accélère et remporte une seconde victoire. À Talavera de la Reina, Mads Pedersen remporte une troisième victoire au sprint après une dix-neuvième étape tranquille. La vingtième étape est la dernière étape de haute montagne et considérée comme décisive pour la victoire finale. Elle est remportée par Richard Carapaz, unique rescapé des différentes échappées de la journée, signant un triplé sur ce Tour d'Espagne. Les trois premiers du classement général arrivent ensemble, figeant en principe le podium de la Vuelta 2022. La dernière étape se termine dans le centre de Madrid par un sprint massif remporté par Sebastián Molano (UAE Emirtes). Cette troisième semaine a surtout vu le jeune maillot rouge Evenepoel contrôler ses adversaires directs d'une manière ferme et efficace.

ÉtapesModifier

Étape Date Villes étapes Distance (km) Vainqueur d’étape Leader du classement général
1re étape ven. 19 août   Utrecht  Utrecht 23,3   Jumbo-Visma   Robert Gesink
2e étape sam. 20 août   Bois-le-Duc  Utrecht 175,1   Sam Bennett   Mike Teunissen
3e étape dim. 21 août   Bréda  Bréda 193,5   Sam Bennett   Edoardo Affini
lun. 22 août
Transfert
4e étape mar. 23 août Vitoria-Gasteiz Laguardia - Guardia 153,5   Primož Roglič   Primož Roglič
5e étape mer. 24 août IrunBilbao 187,2   Marc Soler   Rudy Molard
6e étape jeu. 25 août BilbaoPico Jano 181,2   Jay Vine   Remco Evenepoel
7e étape ven. 26 août CamargoCistierna 190   Jesús Herrada   Remco Evenepoel
8e étape sam. 27 août La Pola LlavianaYernes y Tameza 153,4   Jay Vine   Remco Evenepoel
9e étape dim. 28 août VillaviciosaLes Praeres 171,4   Louis Meintjes   Remco Evenepoel
lun. 29 août Journée de repos no 1
10e étape mar. 30 août ElcheAlicante 30,9   Remco Evenepoel   Remco Evenepoel
11e étape mer. 31 août ElPozoSan Miguel de Cabo de Gata 191,2   Kaden Groves   Remco Evenepoel
12e étape jeu. 1er septembre Salobreña – Peñas Blancas 192,7   Richard Carapaz   Remco Evenepoel
13e étape ven. 2 septembre RondaMontilla 168,4   Mads Pedersen   Remco Evenepoel
14e étape sam. 3 septembre MontoroSierra de la Pandera 160,3   Richard Carapaz   Remco Evenepoel
15e étape dim. 4 septembre MartosSierra Nevada 149,6   Thymen Arensman   Remco Evenepoel
lun. 5 septembre Journée de repos no 2
16e étape mar. 6 septembre Sanlúcar de BarramedaTomares 189,4   Mads Pedersen   Remco Evenepoel
17e étape mer. 7 septembre AracenaMonastère de Tentudía 162,3   Rigoberto Urán   Remco Evenepoel
18e étape jeu. 8 septembre TrujilloPiornal 192   Remco Evenepoel   Remco Evenepoel
19e étape ven. 9 septembre Talavera de la ReinaTalavera de la Reina 138,3   Mads Pedersen   Remco Evenepoel
20e étape sam. 10 septembre MoralzarzalPuerto de Navacerrada 181   Richard Carapaz   Remco Evenepoel
21e étape dim. 11 septembre Las Rozas de MadridMadrid 96,7   Sebastián Molano   Remco Evenepoel

ClassementsModifier

Classement général finalModifier

 Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erRemco Evenepoel     BelgiqueQuick-Step Alpha Vinyl80 h 26 min 59 s
2eEnric Mas   EspagneMovistar Team+ 2 min 02 s
3eJuan Ayuso   EspagneUAE Team Emirates+ 4 min 57 s
4eMiguel Ángel López   ColombieAstana Qazaqstan Team+ 5 min 56 s
5eJoão Almeida   PortugalUAE Team Emirates+ 7 min 24 s
6eThymen Arensman   Pays-BasTeam DSM+ 7 min 45 s
7eCarlos Rodríguez   EspagneIneos Grenadiers+ 7 min 57 s
8eBen O'Connor   AustralieAG2R Citroën Team+ 10 min 30 s
9eRigoberto Urán   ColombieEF Education-EasyPost+ 11 min 04 s
10eJai Hindley   AustralieBora-Hansgrohe+ 12 min 01 s
11eLouis Meintjes   Afrique du SudIntermarché-Wanty-Gobert Matériaux+ 15 min 41 s
12eJan Polanc   SlovénieUAE Team Emirates+ 21 min 39 s
13eAlejandro Valverde   EspagneMovistar Team+ 25 min 39 s
14eRichard Carapaz    ÉquateurIneos Grenadiers+ 29 min 19 s
15eMikel Landa   EspagneBahrain Victorious+ 44 min 13 s
16eLuis León Sánchez   EspagneBahrain Victorious+ 45 min 49 s
17eThibaut Pinot   FranceGroupama-FDJ+ 46 min 20 s
18eWilco Kelderman   Pays-BasBora-Hansgrohe+ 48 min 37 s
19eTao Geoghegan Hart   Royaume-UniIneos Grenadiers+ 49 min 11 s
20eGino Mäder   SuisseBahrain Victorious+ 52 min 25 s
Source : ProCyclingStats


Classements annexes finalsModifier

Classement par pointsModifier

 Classement par points
CoureurPaysÉquipePoints
1erMads Pedersen    DanemarkTrek-Segafredo409 pts
2eFred Wright   Royaume-UniBahrain Victorious186 pts
3eEnric Mas   EspagneMovistar Team138 pts
4eRemco Evenepoel     BelgiqueQuick-Step Alpha Vinyl133 pts
5eMarc Soler    EspagneUAE Team Emirates133 pts
6eDanny van Poppel   Pays-BasBora-Hansgrohe108 pts
7ePascal Ackermann   AllemagneUAE Team Emirates106 pts
8eRichard Carapaz    ÉquateurIneos Grenadiers105 pts
9eKaden Groves   AustralieBikeExchange-Jayco74 pts
10eSebastián Molano   ColombieUAE Team Emirates69 pts

Classement du meilleur grimpeurModifier

 Classement de la montagne
CoureurPaysÉquipePoints
1erRichard Carapaz    ÉquateurIneos Grenadiers73 pts
2eRobert Stannard   AustralieAlpecin-Deceuninck36 pts
3eEnric Mas   EspagneMovistar Team28 pts
4eThymen Arensman   Pays-BasTeam DSM23 pts
5eRemco Evenepoel     BelgiqueQuick-Step Alpha Vinyl23 pts
6eMarc Soler    EspagneUAE Team Emirates23 pts
7eSergio Higuita   ColombieBora-Hansgrohe18 pts
8eMiguel Ángel López   ColombieAstana Qazaqstan Team17 pts
9eJimmy Janssens   BelgiqueAlpecin-Deceuninck17 pts
10eRubén Fernández Andújar   EspagneCofidis15 pts

Classement du meilleur jeuneModifier

 Classement du meilleur jeune
CoureurPaysÉquipeTemps
1erRemco Evenepoel     BelgiqueQuick-Step Alpha Vinyl80 h 26 min 59 s
2eJuan Ayuso   EspagneUAE Team Emirates+ 4 min 57 s
3eJoão Almeida   PortugalUAE Team Emirates+ 7 min 24 s
4eThymen Arensman   Pays-BasTeam DSM+ 7 min 45 s
5eCarlos Rodríguez   EspagneIneos Grenadiers+ 7 min 57 s
6eGino Mäder   SuisseBahrain Victorious+ 52 min 25 s
7eSergio Higuita   ColombieBora-Hansgrohe+ 1 h 01 min 23 s
8eJosé Félix Parra   EspagneKern Pharma+ 1 h 05 min 02 s
9eClément Champoussin   FranceAG2R Citroën Team+ 1 h 24 min 39 s
10eEdoardo Zambanini   ItalieBahrain Victorious+ 1 h 31 min 40 s

Classement par équipesModifier

 Classement par équipes
ÉquipePaysTemps
1reUAE Team Emirates    Émirats arabes unis240 h 36 min 32 s
2eIneos Grenadiers   Royaume-Uni+ 55 min 35 s
3eMovistar Team   Espagne+ 1 h 16 min 52 s
4eBahrain Victorious   Bahreïn+ 1 h 17 min 36 s
5eAstana Qazaqstan Team   Kazakhstan+ 1 h 34 min 18 s
6eBora-Hansgrohe   Allemagne+ 1 h 38 min 20 s
7eJumbo-Visma   Pays-Bas+ 2 h 12 min 14 s
8eEF Education-EasyPost   États-Unis+ 2 h 25 min 47 s
9eGroupama-FDJ   France+ 2 h 33 min 37 s
10eQuick-Step Alpha Vinyl   Belgique+ 2 h 47 min 09 s

Classements UCIModifier

La course attribue des points au Classement mondial UCI 2022 selon le barème suivant[3] :

Barème de points pour ce Tour d'Espagne
Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e 17e 18e 19e 20e 21e à 25e 26e à 30e 31e à 40e 41e à 50e 51e à 55e 56e à 60e
Classement général 850 680 575 460 380 320 260 220 180 140 120 100 84 68 60 56 52 48 44 40 32 24 20 16 12 8
Par étapes 100 40 20 12 4
Classements finals annexes 100 40 20
Leader par étapes 20

Évolution des classementsModifier

RèglementsModifier

Le classement général, dont le leader porte le maillot rouge, s'établit en additionnant les temps réalisés à chaque étape, puis en ôtant d'éventuelles bonifications (10, 6 et 4 s à l'arrivée des étapes en ligne et 3, 2 et 1 s à chaque sprint intermédiaire). En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : centièmes de seconde enregistrés lors du contre-la-montre, addition des places obtenues lors de chaque étape, place obtenue lors de la dernière étape.

Le classement par points, dont le leader porte le maillot vert, est l'addition des points attribués à l'arrivée des étapes (25, 20, 16, 14, 12 et 10 points, puis en ôtant 1 pt par place perdue jusqu'au 15e, qui reçoit donc 1 pt) et aux sprints intermédiaires (4, 2 et 1 points). En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de victoires d'étape, de sprints intermédiaires, classement général.

Le classement du meilleur grimpeur, dont le leader porte le maillot blanc à pois bleu, consiste en l'addition des points obtenus au sommet de la Cima Alberto Fernandez (20, 15 10, 6, 4 et 2 pts) et des ascensions Hors catégorie (15, 10, 6, 4 et 2 pts) et de 1re (10, 6, 4, 2 et 1 pts), 2e (5, 3 et 1 pts) et 3e (3, 2 et 1 pts) catégorie. En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : passage en tête au sommet de la Cima Alberto Fernandez, nombre de premières places dans les ascensions Hors catégorie, puis de 1re, ensuite de 2e, enfin de 3e catégorie, classement général.

Le classement du meilleur jeune, dont le leader porte le maillot blanc, est le classement général des coureurs nés depuis le .

Le classement par équipes de l'étape est l'addition des trois meilleurs temps individuels de chaque équipe. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : addition des places des trois premiers coureurs des équipes concernées, place du meilleur coureur sur l'étape. Calculer le classement par équipes revient à additionner les classements par équipes de chaque étape. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans le classement par équipes du jour, nombre de deuxièmes places dans le classement par équipes du jour, etc., place au classement général du meilleur coureur des équipes concernées[2].

Suivi étape par étapeModifier

Étape Vainqueur Classement général Classement par points Classement de la montagne Meilleur jeune Classement par équipes Prix de la combativité
1 Jumbo-Visma Robert Gesink Non décerné Non décerné Ethan Hayter Jumbo-Visma Non décerné
2 Sam Bennett Mike Teunissen Sam Bennett Julius van den Berg Jetse Bol
3 Sam Bennett Edoardo Affini Pau Miquel
4 Primož Roglič Primož Roglič Joan Bou Ineos Grenadiers Alessandro De Marchi
5 Marc Soler Rudy Molard Victor Langellotti Fred Wright Groupama-FDJ Marc Soler
6 Jay Vine Remco Evenepoel Remco Evenepoel UAE Team Emirates Mark Padun
7 Jesús Herrada Bahrain Victorious Jesús Herrada
8 Jay Vine Mads Pedersen Jay Vine UAE Team Emirates Mikel Landa
9 Louis Meintjes José Manuel Díaz
10 Remco Evenepoel Ineos Grenadiers Non décerné
11 Kaden Groves Jetse Bol
12 Richard Carapaz UAE Team Emirates Samuele Battistella
13 Mads Pedersen Joan Bou
14 Richard Carapaz Luis León Sánchez
15 Thymen Arensman Lawson Craddock
16 Mads Pedersen Luis Ángel Maté
17 Rigoberto Urán Lawson Craddock
18 Remco Evenepoel Richard Carapaz Robert Gesink
19 Mads Pedersen Ander Okamika
20 Richard Carapaz Alejandro Valverde
21 Sebastián Molano non décerné
Classements finals Remco Evenepoel Mads Pedersen Richard Carapaz Remco Evenepoel UAE Team Emirates Marc Soler

Liste des participantsModifier

Légende
Num Dossard de départ porté par le coureur sur cette Vuelta Pos. Position finale au classement général
  Indique le vainqueur du classement général   Indique le vainqueur du classement de la montagne
  Indique le vainqueur du classement par points   Indique le vainqueur du classement du meilleur jeune
  Indique la meilleure équipe   Indique un maillot de champion national ou mondial,
suivi de sa spécialité
NP Indique un coureur qui n'a pas pris le départ d'une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
AB Indique un coureur qui n'a pas terminé une étape,
suivie du numéro de l'étape où il s'est retiré
HD Indique un coureur qui a terminé une étape hors des délais,
suivi du numéro de l'étape
EX Indique un coureur exclu pour non-respect du règlement
  Liste des participants
Jumbo-Visma
TJV
NumCoureurPos
1  Primož Roglič (SLO) NP-17
2  Edoardo Affini (ITA) NP-10
3  Rohan Dennis (AUS)  (chrono) 52e
4  Robert Gesink (NED) 41e
5  Chris Harper (AUS) 33e
6  Sepp Kuss (USA) NP-9
7  Sam Oomen (NED) 30e
8  Mike Teunissen (NED) 91e
Directeur sportif : Addy Engels, Grischa Niermann, Maarten Wynants, Robert Wagner
AG2R Citroën Team
ACT
NumCoureurPos
11  Ben O'Connor (AUS) 8e
12  Clément Champoussin (FRA) 32e
13  Jaakko Hänninen (FIN) NP-7
14  Bob Jungels (LUX)  (chrono) 51e
15  Nans Peters (FRA) 61e
16  Nicolas Prodhomme (FRA) 73e
17  Antoine Raugel (FRA) 115e
18  Andrea Vendrame (ITA) NP-7
Directeur sportif : Julien Jurdie, Cyril Dessel
Astana Qazaqstan Team
AST
NumCoureurPos
21  Miguel Ángel López (COL) 4e
22  Samuele Battistella (ITA) NP-18
23  David de la Cruz (ESP) 21e
24  Yevgeniy Fedorov (KAZ) 123e
25  Alexey Lutsenko (KAZ) 71e
26  Vincenzo Nibali (ITA) 45e
27  Vadim Pronskiy (KAZ) 38e
28  Harold Tejada (COL) 65e
Directeur sportif : Stefano Zanini, Alexandr Shefer
Bahrain Victorious
TBV
NumCoureurPos
31  Mikel Landa (ESP) 15e
32  Santiago Buitrago (COL) NP-12
33  Gino Mäder (SUI) 20e
34  Wout Poels (NED) NP-9
35  Luis León Sánchez (ESP) 16e
36  Jasha Sütterlin (GER) 85e
37  Fred Wright (GBR) 67e
38  Edoardo Zambanini (ITA) 36e
Directeur sportif : Franco Pellizotti, Xavier Florencio
Bora-Hansgrohe
BOH
NumCoureurPos
41  Sam Bennett (IRL) NP-10
42  Matteo Fabbro (ITA) 54e
43  Sergio Higuita (COL)  (route) 23e
44  Jai Hindley (AUS) 10e
45  Wilco Kelderman (NED) 18e
46  Jonas Koch (GER) 99e
47  Ryan Mullen (IRL) 128e
48  Danny van Poppel (NED) 121e
Directeur sportif : Jens Zemke, Jean-Pierre Heynderickx
Cofidis
COF
NumCoureurPos
51  Jesús Herrada (ESP) 56e
52  Bryan Coquard (FRA) NP-17
53  Davide Cimolai (ITA) 134e
54  Thomas Champion (FRA) 98e
55  Rubén Fernández Andújar (ESP) 59e
56  José Herrada (ESP) NP-10
57  Rémy Rochas (FRA) AB-7
58  Davide Villella (ITA) 53e
Directeur sportif : Christian Guiberteau, Bingen Fernández
EF Education-EasyPost
EFE
NumCoureurPos
61  Rigoberto Urán (COL) 9e
62  Jonathan Caicedo (ECU) 69e
63  Hugh Carthy (GBR) 25e
64  Esteban Chaves (COL) NP-16
65  Merhawi Kudus (ERI)  (route) 79e
66  Mark Padun (UKR) 46e
67  James Shaw (GBR) 87e
68  Julius van den Berg (NED) 130e
Directeur sportif : Juan Manuel Gárate, Ken Vanmarcke
Groupama-FDJ
GFC
NumCoureurPos
71  Thibaut Pinot (FRA) 17e
72  Bruno Armirail (FRA)  (chrono) NP-18
73  Fabian Lienhard (SUI) 122e
74  Rudy Molard (FRA) 31e
75  Quentin Pacher (FRA) AB-18
76  Sébastien Reichenbach (SUI) 24e
77  Miles Scotson (AUS) 109e
78  Jake Stewart (GBR) NP-8
Directeur sportif : Philippe Mauduit, Thierry Bricaud
Ineos Grenadiers
IGD
NumCoureurPos
81  Richard Carapaz (ECU)  (chrono)  14e
82  Dylan van Baarle (NED) 49e
83  Tao Geoghegan Hart (GBR) 19e
84  Ethan Hayter (GBR)  (chrono) NP-10
85  Luke Plapp (AUS)  (route) 95e
86  Carlos Rodríguez (ESP)  (route) 7e
87  Pavel Sivakov (FRA) NP-11
88  Ben Turner (GBR) 72e
Directeur sportif : Matteo Tosatto, Xabier Zandio
Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux
IWG
NumCoureurPos
91  Jan Bakelants (BEL) 29e
92  Jan Hirt (CZE) NP-6
93  Julius Johansen (DEN) 129e
94  Louis Meintjes (RSA) 11e
95  Domenico Pozzovivo (ITA) AB-15
96  Rein Taaramäe (EST)  (chrono) AB-17
97  Gerben Thijssen (BEL) AB-9
98  Boy van Poppel (NED) AB-12
Directeur sportif : Pieter Vanspeybrouck, Jean-Marc Rossignon
Israel-Premier Tech
IPT
NumCoureurPos
101  Michael Woods (CAN) AB-3
102  Patrick Bevin (NZL) 75e
103  Alessandro De Marchi (ITA) 103e
104  Itamar Einhorn (ISR)  (route) AB-8
105  Christopher Froome (GBR) 114e
106  Omer Goldstein (ISR)  (chrono)
107  Carl Fredrik Hagen (NOR) 34e
108  Daryl Impey (RSA) 101e
Directeur sportif : Óscar Guerrero, René Andrle
Lotto-Soudal
LTS
NumCoureurPos
111  Thomas De Gendt (BEL) 80e
112  Cédric Beullens (BEL) 108e
113  Filippo Conca (ITA) NP-17
114  Steff Cras (BEL) AB-2
115  Jarrad Drizners (AUS) NP-10
116  Kamil Małecki (POL) 125e
117  Harry Sweeny (AUS) NP-10
118  Maxim Van Gils (BEL) NP-16
Directeur sportif : Kurt Van de Wouwer, Marc Wauters
Movistar Team
MOV
NumCoureurPos
121  Alejandro Valverde (ESP) 13e
122  Mathias Norsgaard (DEN)  (chrono) NP-10
123  Lluís Mas (ESP) 133e
124  Enric Mas (ESP) 2e
125  Gregor Mühlberger (AUT) 50e
126  Nélson Oliveira (POR) 37e
127  José Joaquín Rojas (ESP) 48e
128  Carlos Verona (ESP) 35e
Directeur sportif : José Vicente García Acosta, Patxi Vila
Quick-Step Alpha Vinyl
QST
NumCoureurPos
131  Julian Alaphilippe (FRA)  (route) AB-11
132  Rémi Cavagna (FRA) 104e
133  Dries Devenyns (BEL) 100e
134  Remco Evenepoel (BEL)  (chrono)   1er
135  Fausto Masnada (ITA) 57e
136  Pieter Serry (BEL) NP-9
137  Ilan Van Wilder (BEL) 40e
138  Louis Vervaeke (BEL) 58e
Directeur sportif : Davide Bramati, Klaas Lodewyck
BikeExchange-Jayco
BEX
NumCoureurPos
141  Simon Yates (GBR) NP-11
142  Lawson Craddock (USA) 55e
143  Luke Durbridge (AUS) 112e
144  Kaden Groves (AUS) 113e
145  Lucas Hamilton (AUS) 78e
146  Michael Hepburn (AUS) 118e
147  Kelland O'Brien (AUS) AB-14
148  Callum Scotson (AUS) NP-12
Directeur sportif : Gene Bates, Tristan Hoffman
Team DSM
DSM
NumCoureurPos
151  Thymen Arensman (NED) 6e
152  Nikias Arndt (GER) NP-8
153  Marco Brenner (GER) 74e
154  John Degenkolb (GER) 124e
155  Mark Donovan (GBR) NP-8
156  Jonas Iversby Hvideberg (NOR) 110e
157  Joris Nieuwenhuis (NED) 106e
158  Henri Vandenabeele (BEL) AB-9
Directeur sportif : Matthew Winston, Wilbert Broekhuizen
Trek-Segafredo
TFS
NumCoureurPos
161  Julien Bernard (FRA) 88e
162  Dario Cataldo (ITA) 117e
163  Kenny Elissonde (FRA) 64e
164  Daan Hoole (NED) NP-5
165  Alex Kirsch (LUX) 119e
166  Juan Pedro López (ESP) 97e
167  Mads Pedersen (DEN)  102e
168  Antonio Tiberi (ITA) 92e
Directeur sportif : Yaroslav Popovych, Steven de Jongh
UAE Team Emirates
UAD
NumCoureurPos
171  Marc Soler (ESP)  27e
172  Pascal Ackermann (GER) 111e
173  Ivo Oliveira (POR) 131e
174  Juan Ayuso (ESP) 3e
175  João Almeida (POR)  (route) 5e
176  Brandon McNulty (USA) 70e
177  Sebastián Molano (COL) 126e
178  Jan Polanc (SLO) 12e
Directeur sportif : Andrej Hauptman, Manuele Mori
Alpecin-Deceuninck
AFC
NumCoureurPos
181  Tim Merlier (BEL)  (route) 132e
182  Floris De Tier (BEL) NP-10
183  Jimmy Janssens (BEL) 107e
184  Xandro Meurisse (BEL) 39e
185  Robert Stannard (AUS) 81e
186  Lionel Taminiaux (BEL) 127e
187  Gianni Vermeersch (BEL) 82e
188  Jay Vine (AUS) AB-18
Directeur sportif : Frederik Willems, Michel Cornelisse
Burgos-BH
BBH
NumCoureurPos
191  Jetse Bol (NED) 89e
192  Óscar Cabedo (ESP) 22e
193  José Manuel Díaz (ESP) 43e
194  Jesús Ezquerra (ESP) 68e
195  Victor Langellotti (MON) AB-8
196  Daniel Navarro (ESP) 44e
197  Ander Okamika (ESP) 96e
198  Manuel Peñalver (ESP) NP-1
Directeur sportif : Rubén Pérez
Kern Pharma
EKP
NumCoureurPos
201  Roger Adrià (ESP) NP-11
202  Urko Berrade (ESP) 66e
203  Héctor Carretero (ESP) NP-11
204  Francisco Galván (ESP) 105e
205  Raúl García Pierna (ESP)  (chrono) 47e
206  Pau Miquel (ESP) NP-11
207  José Félix Parra (ESP) 26e
208  Vojtěch Řepa (CZE) 77e
Directeur sportif : Juan José Oroz
Euskaltel-Euskadi
EUS
NumCoureurPos
211  Mikel Bizkarra (ESP) 28e
212  Xabier Azparren (ESP) 94e
213  Ibai Azurmendi (ESP) 86e
214  Joan Bou (ESP) 83e
215  Carlos Canal (ESP) 84e
216  Mikel Iturria (ESP) 93e
217  Gotzon Martín (ESP) 76e
218  Luis Ángel Maté (ESP) 62e
Directeur sportif : Jorge Azanza, Jesus Ezkurdia
Arkéa-Samsic
ARK
NumCoureurPos
221  Anthony Delaplace (FRA) NP-8
222  Élie Gesbert (FRA) 42e
223  Thibault Guernalec (FRA) AB-13
224  Simon Guglielmi (FRA) 60e
225  Daniel McLay (GBR) 120e
226  Łukasz Owsian (POL) 90e
227  Clément Russo (FRA) 116e
Directeur sportif : Sébastien Hinault, Yvon Ledanois

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier