Ouvrir le menu principal

Matthias Brändle

coureur cycliste autrichien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brändle.
Matthias Brändle
Tour de Romandie 2013 - Stage 5 - Podium - Matthias Brändle 1 (cropped).jpg
Matthias Brändle lors du Tour de Romandie 2013
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Distinction
Équipes professionnelles
Principales victoires
Championnats
MaillotAustria.PNG Champion d'Autriche sur route 2016
MaillotAustria.PNG Champion d'Autriche du contre-la-montre 2009, 2013, 2014, 2016 et 2019

Matthias Brändle, né le à Hohenems, est un coureur cycliste autrichien, membre de l'équipe Israel Cycling Academy. Son palmarès comprend notamment cinq titres de champion d'Autriche du contre-la-montre obtenus en 2009, 2013, 2014, 2016 et 2019. Entre le 30 octobre 2014 et le 8 février 2015, il est également détenteur du record du monde de l'heure avec un total de 51.852 kilomètres parcourus[1],[2]. Sa performance est améliorée de 639 mètres par l'Australien Rohan Dennis.

BiographieModifier

2008-2012 : débuts professionnels et premières victoiresModifier

 
M Brändle

Matthias Brändle commence sa carrière professionnelle en 2008 au sein de l'équipe continentale Ista. Pour ses premiers pas à ce niveau, il obtient quelques places d'honneur et se classe notamment deuxième du Tour de Berlin ainsi que du championnat d'Autriche du contre-la-montre espoirs. Il est aussi troisième du Championnat de Zurich.

Il est ensuite membre de la formation Elk Haus en 2009 et remporte cette année-là sa première victoire lors du championnat d'Autriche du contre-la-montre.

L'année suivante, il s'engage avec Footon-Servetto et gagne le Raiffeisen Grand Prix.

En 2011 il signe un contrat avec Geox-TMC qui disparait à la fin du second semestre.

Au cours de la saison 2012, il remporte la 2e étape de la Semaine internationale Coppi et Bartali (contre-la-montre par équipes) et le Grand Prix de la ville de Zottegem.

2013-2016 : la confirmation chez IAM CyclingModifier

 
M Brändle au départ de la Flèche brabançonne 2015.

En 2013, il court sous les couleurs de la nouvelle équipe continentale professionnelle IAM et gagne le Tour du Jura ainsi que le trophée de meilleur sprinteur du Tour de Romandie. Il se classe aussi deuxième de la Polynormande une course française disputée pendant l'été.

En 2014, il remporte le Tour de Berne et un nouveau titre de champion d'Autriche du contre-la-montre. En septembre il s'impose lors des cinquième et sixième étapes du Tour de Grande-Bretagne à l'issue d'échappées de plusieurs coureurs dont il s'extirpe avant de résister au retour du peloton[3]. Le mois suivant le journal sportif français L'Équipe annonce que Matthias Brändle souhaite battre le record de l'heure cycliste détenu par Jens Voigt et tentera d'améliorer la performance détenue par celui-ci le 30 octobre 2014 sur le Vélodrome suisse d'Aigle[4]. Il réussit pleinement sa tentative et parcourt 51,850 kilomètres dans l'heure soit 735 mètres de plus que Jens Voigt. Il efface donc des tablettes le record qu'avait réalisé ce coureur allemand moins de deux mois auparavant[1],[2] (son record est battu le 8 février 2015 par Rohan Dennis). Ses bonnes performances lui permettent d'être nommé cycliste autrichien de l'année.

La saison 2015 permet au coureur autrichien de participer pour la première fois au Tour de France qu'il termine en 156e position. Cette année-là, il gagne aussi des étapes lors du Tour d'Oman et du Tour de Belgique et glane également quelques places d'honneur. Il se classe par exemple troisième de la première étape du Tour de Suisse et quatrième du Eurométropole Tour 2015 que remporte le Français Alexis Gougeard.

En 2016 il réalise le doublé lors championnats d'Autriche de cyclisme sur route il s'impose d'abord lors de l'épreuve contre-la-montre puis sur la course en ligne quelques jours plus tard.

2017-2018 : Le World Tour avec la formation Trek-SegafredoModifier

L'équipe IAM étant vouée à disparaitre à la fin de la saison 2016, il signe un contrat avec la formation Trek-Segafredo au second semestre de cette même saison[5].

Au début de l'année 2017 Matthias Brändle se classe second des Trois Jours de La Panne puis s'adjuge la troisième étape du Tour de Belgique, un contre-la-montre qu'il gagne devant le spécialiste allemand Tony Martin.

En 2018, il est deuxième du championnat d'Autriche du contre-la-montre. Sélectionné pour représenter son pays aux championnats d'Europe de cyclisme sur route en août, il se classe 23e de l'épreuve contre-la-montre[6]. Le même mois, la presse sportive annonce que le coureur autrichien s'engage pour la saison 2019 avec la formation Israel Cycling Academy[7].

Depuis 2019 : Israel Cycling AcademyModifier

Pour sa première année sous ses nouvelles couleurs, il glane un nouveau titre de champion d'Autriche du contre-la-montre et gagne le prologue du Tour d'Estonie au premier semestre. Il se classe également deuxième du classement général de cette course à étapes remportée par son coéquipier Mihkel Räim. Fin juillet, il est sélectionné pour représenter son pays aux championnats d'Europe de cyclisme sur route[8]. Il s'adjuge à cette occasion la seizième place du contre-la-montre individuel[9].

PalmarèsModifier

Palmarès sur routeModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

1 participation

Tour d'ItalieModifier

3 participations

Tour d'EspagneModifier

2 participations

Classements mondiauxModifier

Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Calendrier mondial UCI nc[11] nc[12]
UCI World Tour 177e[13] 163e[14] 357e[15]
UCI Europe Tour 321e[16] 269e[17] nc[18] 96e[19] 34e[20] 70e[21] 390e[22] 140e[23]
Légende : nc = non classé

DistinctionModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Matthias Brändle bat le record du monde de l'heure ! », sur lequipe.fr, (consulté le 30 octobre 2014)
  2. a et b « Record du monde de l'Heure — Matthias Brändle tient la distance », sur velo101.com, (consulté le 30 octobre 2014)
  3. « Brandle double, Dowsett passe », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  4. « Matthias Brändle s'attaque au record de l'heure », sur lequipe.fr, (consulté le 22 octobre 2014)
  5. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le 30 septembre 2016)
  6. Frédéric Gachet, « Championnat d'Europe - CLM Elites Hommes : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 9 août 2018)
  7. « Actu mercato — Bonifazio chez DirectEnergie.. Battaglin chez Katusha », sur velo101.com, (consulté le 30 août 2018)
  8. Quentin Rouillé, « Championnat d’Europe Alkmaar 2019 : Les différentes présélections », sur cyclingpro.net, (consulté le 1er aout 2019)
  9. Nicolas Mabyle, « Championnat d'Europe - CLM Elites Hommes : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 9 aout 2019)
  10. Bien que courue sur une distance officielle pour être appelée prologue par l'UCI, la première étape est considérée par celle-ci comme une étape en contre-la-montre normal
  11. « Classement Mondial UCI 2009 », sur dataride.uci.ch, UCI, (consulté le 15 août 2017)
  12. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  13. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  14. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  15. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)
  16. « Classements Route UCI 2007 - 2008 - 10/17/2008 - Classements finaux des Circuits Continentaux UCI - Classement Individuel - Hommes Elite et Moins de 23 ans - Europe Tour », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 17 février 2015)
  17. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  18. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  19. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  20. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  21. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  22. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  23. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :