Ouvrir le menu principal

UCI World Tour 2012

compétition de cyclisme
UCI World Tour 2012
Logo de l'UCI World Tour
Généralités
Sport Cyclisme sur route
Organisateur(s) UCI
Édition 2e
Date 17 -
Participants 18 équipes World Tour
Épreuves 29
Site web officiel uciworldtour.com
Hiérarchie
Hiérarchie Circuit mondial
Niveau inférieur Circuits continentaux :
Africa, America, Asia, Europe et Oceania Tour

Palmarès

Navigation

L'UCI World Tour 2012 est la deuxième édition de l'UCI World Tour, le successeur du calendrier mondial et du ProTour. Les 27 épreuves de l'édition 2011 sont incluses dans cette nouvelle compétition. La semi-classique belge, le Grand Prix E3 fait son entrée au calendrier[1]. Fin juin, l'UCI confirme l'ajout d'une nouvelle épreuve, le Tour de Hangzhou, qui se déroulera en Chine juste après le Tour de Pékin[2], mais à la suite de critères de qualité non conformes, l'UCI décide, le 28 août, de ne pas donner le feu vert cette année pour cette épreuve[3].

Les 18 équipes qui ont une licence ProTour ont le droit, mais aussi le devoir de participer à toutes les courses de ce calendrier.

Sommaire

ÉvolutionModifier

Le calendrier, qui a été dévoilé le 25 septembre 2011 par l'UCI[4], compte trois changements :

En plus de ces quatre changements, l'UCI ajoute une nouvelle épreuve. Le Tour de Hangzhou, censé se dérouler dans la foulée du Tour de Pékin. L'épreuve est cependant annulée pour des raisons non déterminées et sa première édition repoussée à octobre 2013, avant d'être définitivement supprimée en février 2013[5].

BarèmeModifier

Comme en 2011, seuls les coureurs membres d'une équipe possédant le label ProTour peuvent marquer des points. Le nouveau classement est publié le lundi suivant chaque épreuve UCI World Tour.

Le barème des points est différent selon les épreuves :

Barème de points du classement général par catégorie d'épreuve[6]
Classement général 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e 17e 18e 19e 20e
Épreuve catégorie 1 200 150 120 110 100 90 80 70 60 50 40 30 24 20 16 12 10 8 6 4
Épreuve catégorie 2 170 130 100 90 80 70 60 52 44 38 32 26 22 18 14 10 8 6 4 2
Épreuve catégorie 3 100 80 70 60 50 40 30 20 10 4
Épreuve catégorie 4 80 60 50 40 30 22 14 10 6 2
Épreuve catégorie 5 200 170 140 130 120 110 100 90 80 70 60 50 40 30 20 15 10 8 5 3
Barème de points pour une étape/un prologue par catégorie d'épreuve[6]
Classement d'étape 1er 2e 3e 4e 5e
Épreuve catégorie 1 20 10 6 4 2
Épreuve catégorie 2 16 8 4 2 1
Épreuve catégorie 3 6 4 2 1 1

Épreuve de catégorie 1 : Tour de France.
Épreuves de catégorie 2 : Tour d'Italie et Tour d'Espagne.
Épreuves de catégorie 3 : Tour Down Under, Paris-Nice, Tirreno-Adriatico, Milan-San Remo, Tour de Catalogne, Tour des Flandres, Tour du Pays basque, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège, Tour de Romandie, Critérium du Dauphiné, Tour de Suisse, Tour de Pologne, Eneco Tour, Tour de Lombardie et Tour de Pékin.
Épreuves de catégorie 4 : Grand Prix E3, Gand-Wevelgem, Amstel Gold Race, Flèche wallonne, Classique de Saint-Sébastien, Vattenfall Cyclassics, Grand Prix de Plouay, Grand Prix cycliste de Québec et Grand Prix cycliste de Montréal.
Épreuves de catégorie 5 : Championnat du monde du contre-la-montre par équipes[6].

Outre un classement individuel, l'UCI World Tour 2012 comporte un classement par équipes et un classement par pays. Le classement par équipes est établi sur la base des points des cinq meilleurs coureurs de chaque équipe au classement individuel ainsi que des points obtenues lors du contre-la-montre par équipes des championnats du monde. Le classement par nation est obtenu en additionnant les points obtenus par les cinq premiers coureurs de chaque nation au classement individuel. En cas d'égalité, les équipes ou les nations sont départagées par la place de leur meilleur coureur au classement individuel[6].

ÉquipesModifier

Calendrier et résultatsModifier

Résultats des épreuves et leaders des classements de l'UCI World Tour
No  Date Nom de l'épreuve Pays C[6]. Vainqueur Classement individuel Classement par équipes Classement par pays
1 17-22 janvier Tour Down Under   Australie 3   Simon Gerrans   Simon Gerrans   RadioShack-Nissan   Australie
2 4-11 mars Paris-Nice   France 3   Bradley Wiggins   Alejandro Valverde   Sky   Espagne
3 7-13 mars Tirreno-Adriatico   Italie 3   Vincenzo Nibali   RadioShack-Nissan
4 17 mars Milan-San Remo   Italie 3   Simon Gerrans   Simon Gerrans   Italie
6 23 mars Grand Prix E3   Belgique 4   Tom Boonen   Espagne
5 19-25 mars Tour de Catalogne   Espagne 3   Michael Albasini   GreenEDGE
7 25 mars Gand-Wevelgem   Belgique 4   Tom Boonen   Sky
8 1er avril Tour des Flandres   Belgique 3   Tom Boonen   Tom Boonen   Liquigas-Cannondale   Belgique
9 2-7 avril Tour du Pays basque   Espagne 3   Samuel Sánchez   Omega Pharma-Quick Step   Espagne
10 8 avril Paris-Roubaix   France 3   Tom Boonen
11 15 avril Amstel Gold Race   Pays-Bas 4   Enrico Gasparotto
12 18 avril Flèche wallonne   Belgique 4   Joaquim Rodríguez
13 22 avril Liège-Bastogne-Liège   Belgique 3   Maxim Iglinskiy
14 24-29 avril Tour de Romandie   Suisse 3   Bradley Wiggins
15 5-27 mai Tour d'Italie     Italie 2   Ryder Hesjedal   Joaquim Rodríguez   Katusha
16 3-10 juin Critérium du Dauphiné   France 3   Bradley Wiggins   Sky
17 9-17 juin Tour de Suisse   Suisse 3   Rui Costa
19 10-16 juillet Tour de Pologne   Pologne 3   Moreno Moser
18 30 juin-22 juillet Tour de France     France 1   Bradley Wiggins   Bradley Wiggins
20 6-12 août Eneco Tour   Pays-Bas
  Belgique
3   Lars Boom
21 14 août Classique de Saint-Sébastien   Espagne 4   Luis León Sánchez
23 19 août Vattenfall Cyclassics   Allemagne 4   Arnaud Démare
24 26 août GP Ouest-France de Plouay   France 4   Edvald Boasson Hagen
25 7 septembre Grand Prix cycliste de Québec   Canada 4   Simon Gerrans
22 18 août-9 septembre Tour d'Espagne     Espagne 2   Alberto Contador
26 9 septembre Grand Prix cycliste de Montréal   Canada 4   Lars Petter Nordhaug
27 16 septembre Championnat du monde du Clm/équipes   Pays-Bas 5   Omega Pharma-Quick Step
28 29 septembre Tour de Lombardie   Italie 3   Joaquim Rodríguez   Joaquim Rodríguez
29 9-13 octobre Tour de Pékin   Chine 3   Tony Martin

ClassementsModifier

Classement individuelModifier

Classement individuel final[7]
Rang Coureur Équipe Points
1   Joaquim Rodríguez Katusha 692
2   Bradley Wiggins Sky 601
3   Tom Boonen Omega Pharma-Quick Step 410
4   Vincenzo Nibali Liquigas-Cannondale 400
5   Alejandro Valverde Movistar 394
6   Simon Gerrans Orica-GreenEDGE 390
7   Christopher Froome Sky 376
8   Peter Sagan Liquigas-Cannondale 351
9   Samuel Sánchez Euskaltel-Euskadi 332
10   Rui Costa Movistar 320
11   Edvald Boasson Hagen Sky 317
12   Alberto Contador Saxo Bank-Tinkoff Bank 290
13   Ryder Hesjedal Garmin-Sharp 241
14   Jurgen Van den Broeck Lotto-Belisol 237
15   Rigoberto Urán Sky 199
16   Daniel Martin Garmin-Sharp 196
17   Michael Rogers Sky 194
18   Bauke Mollema Rabobank 194
19   Sergio Henao Sky 194
20   Roman Kreuziger Astana 189
21   Damiano Cunego Lampre-ISD 184
22   Michele Scarponi Lampre-ISD 184
23   Michael Albasini Orica-GreenEDGE 183
24   Cadel Evans BMC Racing 182
25   Óscar Freire Katusha 181
26   Moreno Moser Liquigas-Cannondale 175
27   Alessandro Ballan BMC Racing 172
28   Tony Martin Omega Pharma-Quick Step 171
29   André Greipel Lotto-Belisol 162
30   Rinaldo Nocentini AG2R La Mondiale 162
  • 249 coureurs ont marqué au moins un point.

Classement par équipesModifier

Ce classement est obtenu en additionnant les points des 5 premiers coureurs de chaque équipe au classement individuel ainsi que les points obtenus lors du contre-la-montre par équipes des championnats du monde.

Classement par équipes final[8]
Rang Équipe Points 5 meilleurs coureurs WTTT
1   Sky 1767 Wiggins (601), Froome (376), Boasson Hagen (317), Urán (199), Rogers[n 4] (194) 80
2   Katusha 1273 Rodríguez (692), Freire (181), Kolobnev (110), Moreno (104), Špilak (86) 100
3   Liquigas-Cannondale 1197 Nibali (400), P. Sagan (351), Moser (175), Basso (88), Capecchi (53) 130
4   Omega Pharma-Quick Step 1162 Boonen (410), Martin (171), Terpstra (160), Chavanel (113), Kwiatkowski (108) 200
5   Movistar 952 Valverde (394), Costa (320), Intxausti (47), Kiryienka (41), Castroviejo (40) 110
6   Orica-GreenEDGE 920 Gerrans (390), Albasini (183), Goss (114), Durbridge (56), Tuft (37) 140
7   BMC Racing 917 Evans (182), Ballan (172), Van Garderen (160), Van Avermaet (121), Gilbert (112) 170
8   Rabobank 799 Mollema (194), Boom (148), Sánchez (143), Gesink (134), Breschel (60) 120
9   Garmin-Sharp 762 Hesjedal (241), Martin (196), Talansky (145), Haussler (70), Le Mével (40) 70
10   Astana 645 Kreuziger (189), Gasparotto (150), Brajkovič (106), M. Iglinskiy (100), Gavazzi (100) -
11   Lotto-Belisol 625 Van den Broeck (237), Greipel (162), J. Vanendert (104), Meersman (70), Roelandts (52) -
12   RadioShack-Nissan 619 Cancellara (134), Horner (120), Zubeldia (94), Machado (92), F. Schleck (89) 90
13   Euskaltel-Euskadi 555 Sánchez (332), Nieve (98), I. Izaguirre (46), Antón (44), Verdugo (35) -
14   Lampre-ISD 435 Cunego (184), Scarponi (184), Ulissi (30), Petacchi (22), Niemiec (15) -
15   Saxo Bank-Tinkoff Bank 401 Contador (290), Majka (30), Tosatto (30), C.A. Sørensen (30), J.J. Haedo (21) -
16   Vacansoleil-DCM 364 De Gendt (134), Westra (97), Hoogerland (51), Marczyński (45), Marcato (37) -
17   AG2R La Mondiale 315 Nocentini (162), Roche (63), Péraud (42), Gadret (33), Belletti (15) -
18   FDJ-BigMat 246 Démare (87), Pinot (85), Jeannesson (40), Fédrigo (20), Ladagnous[n 5] (14) -

Classement par paysModifier

On additionne les points des 5 premiers coureurs de chaque pays au classement individuel.

Classement par pays final[9]
Rang Pays Points 5 meilleurs coureurs
1   Espagne 1889 Rodríguez (692), Valverde (394), Contador (290), S. Sánchez (332), Freire (181)
2   Royaume-Uni 1163 Wiggins (601), Froome (376), Cavendish (128), Swift (36), Thomas (22)
3   Italie 1115 Nibali (400), Cunego (184), Scarponi (184), Moser (175), Ballan (172)
4   Belgique 1014 Boonen (410), Van den Broeck (237), De Gendt (134), Van Avermaet (121), Gilbert (112)
5   Australie 962 Gerrans (390), Rogers (194), Evans (182), Goss (114), Porte (82)
6   Pays-Bas 733 Mollema (194), Terpstra (160), Boom (148), Gesink (132), Westra (97)
7   États-Unis 530 Van Garderen (160), Talansky (145), Horner (120), Leipheimer (75), Danielson (30)
8   Norvège 449 Boasson Hagen (317), Nordhaug (122), Kristoff (9), Hushovd (1)
9   Allemagne 447 Martin (171), Greipel (162), Gerdemann (51), Klöden (40), Wegmann (23)
10   Portugal 412 Costa (320), Machado (92)
11   Colombie 404 Urán (179), Henao (194), Quintana (6), Anacona (4)
12   France 367 Chavanel (113), Démare (87), Pinot (85), Péraud (42), Le Mével (40)
13   Slovaquie 361 P. Sagan (351), P. Velits (10)
14   Suisse 357 Albasini (183), Cancellara (134), Zaugg (20), Tschopp (18), Frank (2)
15   Canada 278 Hesjedal (241), Tuft (37)
  • 35 pays sont classés.

Ce classement n'intègre pas les coureurs ayant obtenu des places correspondant à des points UCI World Tour, mais ne courant pas pour une équipe World Tour. En 2012, c'est - par exemple - le cas des Français Thomas Voeckler[n 6], Pierre Rolland[n 7], Sébastien Turgot et Julien Simon, de l'Allemand John Degenkolb, des Italiens Filippo Pozzato, Gianluca Brambilla, Roberto Ferrari et Domenico Pozzovivo, de l'Australien Rohan Dennis, du Colombien Leonardo Duque, ou encore d'autres coureurs courant pour une équipe continentale professionnelle.

Victoires sur le World TourModifier

Ci-dessous les coureurs à 2 victoires minimum, les équipes ayant gagnées une course et les pays avec 2 victoires minimum les plus prolifiques en termes de victoires sur l'édition 2012 du World Tour.

Pos. Coureur Vict.
1.   Joaquim Rodríguez 10
-   Bradley Wiggins 10
3.   Peter Sagan 8
4.   Mark Cavendish 7
5.   André Greipel 6
-   John Degenkolb 6
7.   Tom Boonen 5
-   Samuel Sánchez 5
-   Alejandro Valverde 5
10.   Michael Albasini 4
-   Luis León Sánchez 4
12.   Edvald Boasson Hagen 3
-   Simon Gerrans 3
-   Moreno Moser 3
15.   Fabian Cancellara 2
-   Alberto Contador 2
-   Steve Cummings 2
-   Thomas De Gendt 2
-   Rui Costa 2
-   Philippe Gilbert 2
-   Fredrik Kessiakoff 2
-   Marcel Kittel 2
-   Daniel Moreno 2
-   Vincenzo Nibali 2
-   Julien Simon 2
-   Ben Swift 2
-   Thomas Voeckler 2
Pos. Équipe Vict.
1.   Sky 26
2.   Katusha 16
3.   Orica-GreenEDGE 15
4.   Liquigas-Cannondale 14
5.   Movistar 12
6.   Astana 9
7.   Omega Pharma-Quick Step 9
8.   Argos-Shimano 8
-   BMC Racing 8
-   Lotto-Belisol 8
11.   Rabobank 7
12.   Euskaltel-Euskadi 5
13.   FDJ-BigMat 4
-   RadioShack-Nissan 4
-   Vacansoleil-DCM 4
16.   Europcar 3
-   Garmin-Barracuda 3
-   Saur-Sojasun 3
19.   Androni Giocattoli-Venezuela 2
-   Farnese Vini-Selle Italia 2
-   Saxo Bank-Tinkoff Bank 2
22.   Caja Rural 1
-   Colnago-CSF Inox 1
-   UniSA-Australia 1
Pos. Pays Vict.
1.   Espagne 33
2.   Royaume-Uni 24
3.   Italie 18
4.   Allemagne 15
5.   France 10
-   Belgique 10
7.   Slovaquie 8
-   Australie 8
9.   Suisse 6
10.   Norvège 4
11.   Colombie 3
-   Pays-Bas 3
-   Suède 3
14.   Canada 2
-   Portugal 2
-   République tchèque 2
-   Russie 2

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. L'équipe Garmin-Sharp s’appelait Garmin-Barracuda (GRM) du 1er janvier 2012 au 29 juin 2012
  2. L'équipe Orica-GreenEDGE s’appelait GreenEDGE (GEC) du 1er janvier 2012 au 30 avril 2012
  3. L'équipe Saxo Bank-Tinkoff Bank s’appelait Saxo Bank (SAX) du 1er janvier 2012 au 29 juin 2012
  4. Michael Rogers et Sergio Henao ont tous les deux 194 points mais l'UCI classe Michael Rogers devant Sergio Henao
  5. Matthieu Ladagnous et Sandy Casar ont tous les deux 14 points mais l'UCI classe Matthieu Ladagnous devant Sandy Casar
  6. Points estimés : 170 points correspondant au Tour des Flandres (8e, 20 pts), Amstel Gold Race (5e, 30 pts), Liège-Bastogne-Liège (4e, 60 pts), Tour de France (2 étapes et autres, 46 pts), Grand Prix de Québec (7e, 14 points).
  7. Points estimés (Tour de France) : 92 pts

RéférencesModifier

Liens externesModifier