Ouvrir le menu principal

UCI World Tour 2017

compétition de cyclisme
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la compétition masculine. Pour la compétition féminine, voir UCI World Tour féminin 2017.
UCI World Tour 2017
Logo de l'UCI World Tour
Généralités
Sport Cyclisme sur route
Organisateur(s) UCI
Édition 7e
Participants 18 équipes World Teams
Épreuves 37
Site web officiel uciworldtour.com
Hiérarchie
Hiérarchie Classement mondial UCI
Niveau inférieur Circuits continentaux :
Africa, America, Asia, Europe et Oceania Tours

Palmarès
Vainqueur

Classement individuel
Drapeau : Belgique Greg van Avermaet

Classement par équipes
Drapeau : Royaume-Uni Sky

Navigation

L'UCI World Tour 2017 est la septième édition de l'UCI World Tour, le successeur du ProTour et du calendrier mondial. Cette édition devait être la première saison à fonctionner avec les modifications apportées par la nouvelle réforme imposée par l'UCI. Finalement, seul le nombre d'épreuves est modifié par rapport aux années précédentes, puisqu'un total de 37 courses compose cette édition, soit 10 nouvelles épreuves.

Vainqueur en 2016, le champion du monde Peter Sagan n'a pas réussi à conserver son titre, remportant une seule épreuve, le Grand Prix cycliste de Québec en septembre. Il se classe au quatrième rang du classement individuel, à un point du troisième Tom Dumoulin. La victoire revient pour la première fois au coureur belge Greg Van Avermaet (BMC Racing) avec 3582 points. Van Avermaet a mené le classement la majorité de la saison, remportant quatre courses au total : trois sur le sol Belge Circuit Het Nieuwsblad, Grand Prix E3 et Gand-Wevelgem, ainsi que Paris-Roubaix en France. Van Avermaet termine avec 130 points d'avance sur Christopher Froome (Team Sky). Froome a remporté deux des trois Grands Tours de la saison 2017, remportant son quatrième Tour de France avant de gagner son premier Tour d'Espagne, réalisant ainsi le premier doublé Tour-Vuelta en 39 ans. Après sa victoire sur la Vuelta, il prend quelques heures la tête du classement avant que Van Avermaet le devance à nouveau grâce à une septième place au Grand Prix cycliste de Montréal.

Au classement par équipes, l'équipe Sky s'est imposée avec 12 806 points. Outre les victoires de Froome, l'équipe a compté sur des succès de Michał Kwiatkowski (Strade Bianche, Milan-San Remo et Clasica San Sebastian), Sergio Henao (Paris-Nice) et Elia Viviani (EuroEyes Cyclassics et Bretagne Classic). Elle devance de 154 points l'équipe Quick-Step, qui s'est imposée à 30 reprises sur les courses du World Tour (dont 16 étapes du Grand Tour) en 2017, avec notamment des victoires de Yves Lampaert (Dwars door Vlaanderen) et Philippe Gilbert (Tour des Flandres et Amstel Gold Race). Avec 10 961 points, BMC Racing prend la troisième place, principalement grâce aux performances de Van Avermaet, de Richie Porte (Tour Down Under et Tour de Romandie) et Dylan Teuns (Tour de Pologne).

Sommaire

ContexteModifier

Réforme UCIModifier

La réforme voulue par l'UCI remonte à 2013, lorsque l'organisation a publié un document décrivant un nouveau World Tour dont les modifications commenceront à être effective à partir de la saison 2015, pour être progressivement mis en œuvre d'ici 2020[1]. Selon les plans, la nouvelle mouture supprimera le système existant à trois niveaux. Ainsi la séparation entre les WorldTeams, les équipes continentales professionnelles et les équipes continentales évoluera. Le projet prévoit un système à deux vitesses qui sera au-dessus de la troisième division composée des équipes continentales professionnelles et des équipes continentales. En fonction de son niveau, l'équipe aura des règles régissant sa division[2] :

  • 16 équipes au sein de la Division 1A avec 120 jours de course, contre 19 équipes et 154 jours de course en 2013[3].
  • 8 équipes au sein de la Division 1B avec 50 jours de course[3].
  • Les autres équipes dans la Division 3 qui ne pourront courir que sur les circuits continentaux (Europe Tour, America Tour, l'Asia Tour, l'Africa Tour et Oceania Tour).

Tous les résultats à travers les trois divisions seront compilées dans un système de classement individuel pour servir de base pour le classement par nations. Des changements seront également apportés au calendrier de la saison qui sera organisé de février à octobre avec des compétitions chaque week-end, mais aucun chevauchement d'épreuves. L'UCI prévoit également six semaines consécutives de classiques de printemps et des courses par étapes limitées à cinq ou six jours de course[1].

En mars 2014, l'UCI précise leur idée de réforme et ajoute que les compositions des divisions seront déterminées par un système de promotion et de relégation. En outre, l'UCI a révélé que la taille des équipes des deux premières divisions serait plafonné à 22 coureurs au maximum, avec l'objectif à long terme que chacune de ces 24 équipes aient également leurs propres équipes de développement constitués de 8 à 10 coureurs[3],[4].

Système utilisé en 2016 Système proposé
UCI WorldTeams Division 1A
Division 1B
Équipes continentales professionnelles Équipes continentales professionnelles
Équipes continentales Équipes continentales

Un élément essentiel de la réforme est d'aider à redistribuer la richesse générée par le sport pour les équipes, avec pour but de réduire le nombre d'équipes qui disparaissent à la fin de chaque saison. Ce qui est quelque chose dont les organisateurs de course ont historiquement été réticents à faire[5].

En novembre 2015, l'Association internationale des organisateurs de courses cyclistes (AIOCC) a rejeté la réforme (77 pour, 6 contre et 1 abstention)[6].

VelonModifier

Le groupe d'activités Velon est une regroupement d'équipes cyclistes créée par 11 des plus grandes équipes cyclistes professionnelles qui cherchent à défendre leurs intérêts commerciaux ainsi qu'à développer de nouvelles sources de revenus. Les membres sont : Lotto NL-Jumbo, BMC Racing, Cannondale, Lampre-Merida, Lotto-Soudal, Etixx-Quick Step, Orica-GreenEDGE, Giant-Alpecin, Sky, Tinkoff-Saxo et Trek Factory Racing. En 2015, Amaury Sport Organisation (ASO) et Velon se sont affrontés sur le partage des droits télévisuels.

ASO vs UCIModifier

En décembre 2015, à la suite de l'annonce de l'UCI de vouloir imposer cette réforme[7], ASO décide de retirer toutes leurs épreuves de l'UCI World Tour 2017 et de les inscrire à l'UCI Europe Tour, à un niveau inférieur[8],[9],[10]. ASO organise le Tour de France, Paris-Nice, Paris Roubaix, la Flèche Wallonne, Liège-Bastogne-Liège, le Critérium du Dauphiné et le Tour d'Espagne, ainsi que plusieurs épreuves de niveau inférieur[11]. Inscrire ces événements en Hors Catégorie (.HC) permettra à ASO d'inviter plus d'équipes de leur choix (courses.HC permettent un maximum de 70 % des équipes WorldTour) tout en leur permettant de réduire la taille du peloton. Un autre point de discorde pour ASO est le «système fermé» proposé dans la nouvelle réforme. ASO soutient un système de relégation et de promotion et argumente que la délivrance des licences d'une durée de trois ans aux équipes signifie que les courses WorldTour seront en effet immobilisés pour cette période de temps. Christian Prudhomme, directeur du cyclisme chez ASO, a fait valoir que l'élargissement du WorldTour et l'augmentation du nombre de jours de course peut signifier que les meilleurs coureurs ne participeront plus à d'autres courses réputées qui n'ont plus la licence WorldTour (tels que le Tour du Trentin ou le Critérium International)[12]. ASO et d'autres organisateurs de course sont inquiets à propos de l'introduction de primes de présence pour les courses WorldTour, ce qui signifie que les courses seront en concurrence les unes avec les autres pour offrir le plus d'argent afin d'attirer les plus grands coureurs.

En réponse à la décision d'ASO de retirer ses épreuves du WorldTour, l'UCI a publié une déclaration disant qu'elle continuerait à défendre sa réforme[13],[14].

Contre la réforme Pour la réforme Parties concernées
ASO
• Historiquement soutenue par les meilleures équipes françaises :
FDJ, AG2R La Mondiale, Cofidis, Fortuneo-Vital Concept et Direct Énergie[15]
• AIOCC[16]
• L'association internationale des coureurs (CPA)[17]
UCI
• Conseil du Cyclisme Professionnel
• Comité Directeur de l'UCI, soutenue par les équipes du groupe Velon
RCS Sport

Calendrier retenuModifier

Le 23 juin 2016, l'UCI annonce avoir trouvé un accord sur les prochaines étapes de la réforme et sur le calendrier UCI WorldTour 2017. De ce fait, toutes les courses de l'UCI World Tour sont conservées, y compris les épreuves organisées par Amaury Sport Organisation (ASO). D'autres courses vont obtenir la licence World Tour pour une durée initiale de trois ans, avec des règles de participations différentes. Les WorldTeams auront une licence pour deux ans (2017 et 2018). Le nombre d'équipes est fixé à 17 en 2017, avec l'objectif de passer à 16 en 2018[18].

Le 2 août 2016, l'UCI dévoile les 10 nouvelles épreuves qui intègrent le calendrier World Tour pour trois ans, portant à 37 le nombre total d'épreuves. Les nouvelles épreuves sont : la Cadel Evans Great Ocean Road Race, le Tour du Qatar, le Tour d'Abou Dabi, le Circuit Het Nieuwsblad, À travers les Flandres, les Strade Bianche, le Tour de Turquie, le Tour de Californie, le Grand Prix de Francfort et la RideLondon-Surrey Classic[19].

Cependant, l'augmentation du nombre d'épreuves signifie également la superposition de courses le même jour. Les WorldTeams devront faire courir jusqu'à trois équipes en même temps sur les courses WorldTour, ce qui va pénaliser les épreuves de classes inférieures[20]. Selon Marc Madiot, le président de la Ligue nationale et manager de l'équipe FDJ, cela peut conduire sur le long terme à la disparition des courses des calendriers nationaux[21]. Le 8 novembre 2016, la Ligue nationale de cyclisme annonce avoir entamer des procédures à l'encontre de l'UCI, pour préserver l'« intérêt du cyclisme français [...] et international »[22]. Le 9 novembre 2016, les médias annoncent l'ajout d'une 38e course au calendrier World Tour, le Tour du Guangxi en Chine[23]. Le même jour, l'UCI annonce finalement que pour les saisons 2017 et 2018, un maximum de 18 licences d'équipes World Tour peuvent être délivrées (au lieu d'un maximum voulu de 17 en 2017 et 16 en 2018)[24]. D'autres changements sont annoncés, comme la modification du barème du classement World Tour qui utilise dorénavant le même barème que le classement mondial UCI, ainsi que la participation basée sur le volontariat pour les nouvelles courses World Tour[24].

Le 28 décembre 2016, les organisateurs du Tour du Qatar (et du Tour du Qatar féminin) annoncent que l'épreuve n'est pas maintenue cette année, faute de sponsors. Le calendrier World Tour perd donc une épreuve et retrouve un total de 37 courses[25]. Le 15 février 2017, l'UCI annonce que le Tour de Turquie, initialement prévu du 18 au 23 avril, est reporté à une date inconnue (mais une précédente demande de report en octobre ou novembre avait été refusée par l'UCI), pour des raisons calendaires (l'épreuve devait se dérouler pendant les classiques ardennaises et deux jours avant le Tour de Romandie) et sécuritaires (la Turquie a subi plusieurs attentats en 2016)[26].

BarèmeModifier

Tous les événements de l'UCI World Tour 2016 sont de nouveau présents pour cette édition. 10 nouvelles épreuves sont ajoutées au calendrier. Elles sont toutes en catégorie 5[27]. Le Tour du Qatar qui devait faire partie de l'UCI World Tour est annulé en décembre 2016 pour cause de problèmes financiers[28]. Le Tour de Turquie initialement prévu en avril[29] est reporté à octobre[30].

Par ailleurs, 60 coureurs marquent des points à chaque course (contre 10 auparavant pour toutes les courses, sauf pour les Grand Tours où 20 coureurs en marquaient). Le classement par nations est abandonné, tandis que le classement par équipes se calcule en prenant en compte les points de tous les coureurs[31]. Les points du championnat du monde du contre-la-montre par équipes de marques sont attribués à l'équipe.

Le barème des points du classement World Tour est différent selon les épreuves :

Barème de points du classement général par catégorie d'épreuve[32]
Classement général 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e 17e 18e 19e 20e 21e à 25e 26e à 30e 31e à 40e 41e à 50e 51e à 55e 56e à 60e
Épreuve catégorie 1 1000 800 675 575 475 400 325 275 225 175 150 125 105 85 75 70 65 60 55 50 40 30 25 20 15 10
Épreuve catégorie 2 850 680 575 460 380 320 260 220 180 140 120 100 84 68 60 56 52 48 44 40 32 24 20 16 12 8
Épreuve catégorie 3 500 400 325 275 225 175 150 125 100 85 70 60 50 40 35 30 30 30 30 30 20 20 10 10 5 3
Épreuve catégorie 4 400 320 260 220 180 140 120 100 80 68 56 48 40 32 28 24 24 24 24 24 16 16 8 8 4 2
Épreuve catégorie 5 300 250 215 175 120 115 95 75 60 50 40 35 30 25 20 20 20 20 20 20 12 12 5 5 2 1
Barème de points pour une étape/un prologue par catégorie d'épreuve[32]
Classement d'étape 1er 2e 3e 4e 5e
Épreuve catégorie 1 120 50 25 15 5
Épreuve catégorie 2 100 40 20 12 4
Épreuve catégorie 3 60 25 10
Épreuve catégorie 4 50 20 8
Épreuve catégorie 5 40 15 6
Barème de points pour les classements annexes des grands tours (classements par points et de la montagne)[32]
Classement final 1er 2e 3e
Tour de France 120 50 25
Tour d'Italie et Tour d'Espagne 100 40 20
Barème de points pour le port journalier du maillot de leader du classement général[32]
Classement d'étape 1er
Épreuve catégorie 1 25
Épreuve catégorie 2 20
Épreuve catégorie 3 10
Épreuve catégorie 4 8
Épreuve catégorie 5 6
Barème de points pour le championnat du monde du contre-la-montre par équipes de marques[32]
Classement final 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e à 15e 16e à 20e 21e à 25e
Points 500 400 325 275 225 175 150 125 100 85 70 60 50 30 25

Épreuve de catégorie 1 : Tour de France.
Épreuves de catégorie 2 : Tour d'Italie et Tour d'Espagne.
Épreuves de catégorie 3 : Tour Down Under, Paris-Nice, Tirreno-Adriatico, Milan-San Remo, Gand-Wevelgem, Tour des Flandres, Paris-Roubaix, Amstel Gold Race, Liège-Bastogne-Liège, Tour de Romandie, Critérium du Dauphiné, Tour de Suisse, Grand Prix cycliste de Québec et Grand Prix cycliste de Montréal et Tour de Lombardie.
Épreuve de catégorie 4 : Grand Prix E3, Tour de Catalogne, Tour du Pays basque, Flèche wallonne, Classique de Saint-Sébastien, Tour de Pologne, BinckBank Tour, EuroEyes Cyclassics, Bretagne Classic.
Épreuve de catégorie 5 : Cadel Evans Great Ocean Road Race, Circuit Het Nieuwsblad, Tour d'Abou Dabi, Strade Bianche, À travers les Flandres, Grand Prix de Francfort, Tour de Californie, RideLondon-Surrey Classic, Tour du Guangxi et Tour de Turquie.

ÉquipesModifier

Liste des équipes World Tour pour la saison 2017[33]
Code Équipe Pays Groupe Vélos sur route Vélo contre-la-montre Roues
ALM AG2R La Mondiale (2017)   France Shimano Factor Bikes 02
Factor Bikes ONE
Factor Bikes ONE–S
Factor Bikes Slick Mavic
AST Astana (2017)   Kazakhstan Shimano / FSA Argon 18 Gallium Pro
Argon 18 Nitrogen Pro
E-118 Next Vision Wheels
TBM Bahrain-Merida (2017)   Bahreïn Shimano Merida Scultura
Merida Reacto
Merida Warp Fulcrum
BMC BMC Racing (2017)   États-Unis Shimano BMC Teammachine SLR01
BMC Timemachine TMR01
BMC Granfondo GF01
BMC TimeMachine TM01 Shimano
BOH Bora-Hansgrohe (2017)   Allemagne inconnu Specialized Venge
S-Works Tarmac
Specialized Roubaix
Specialized Shiv Roval
CDT Cannondale-Drapac (2017)   États-Unis Shimano Cannondale SuperSix EVO
Cannondale Synapse
Cannondale Slice Mavic
DDD Dimension Data (2017)   Afrique du Sud Shimano/Rotor Cervélo S5
Cervélo R5
Cervélo C5
Cervélo P5 Enve
FDJ FDJ (2017)   France Shimano Lapierre Xelius SL
Lapierre AircodeSL
Lapierre Pulsium
Lapierre Aerostorm DRS Shimano
KAT Katusha-Alpecin (2017)   Suisse SRAM Canyon Ultimate CF SLX
Canyon Aeroad CF SLX
Canyon Endurance CF SL
Canyon Speedmax CF Zipp
TLJ Lotto NL-Jumbo (2017)   Pays-Bas Shimano Bianchi OltreXR2
Bianchi Specialissima
Bianchi Infinito CV
Bianchi Aquila CV Shimano
LTS Lotto-Soudal (2017)   Belgique Campagnolo Ridley Helium SLX
Ridley pas faitah SL
Ridley Fenix SL
Ridley Dean Fast Campagnolo
MOV Movistar (2017)   Espagne Campagnolo Canyon Ultimate CF SLX
Canyon Aeroad CF SLX
Canyon Speedmax CF Campagnolo
ORS Orica-Scott (2017)   Australie Shimano Scott Foil
Scott Addict
Scott Plasma Shimano
QST Quick-Step Floors (2017)   Belgique Shimano
FSA
Specialized Venge
S-Works Tarmac
Specialized Roubaix
Specialized Shiv Roval
HED
SKY Sky (2017)   Grande-Bretagne Shimano Pinarello Dogma F8
Pinarello Dogma K8-S
Pinarello Bolide Shimano
SUN Sunweb (2017)   Allemagne Shimano Giant TCR Advanced SL
Giant Propel Advanced SL
Giant Defy Advanced SL
Giant Trinity Shimano
TFS Trek-Segafredo (2017)   États-Unis Shimano Trek Emonda
Trek Madone
Trek Domane
Trek SpeedConcept Bontrager
UAD UAE Abu Dhabi (2017)   Émirats arabes unis Campagnolo Colnago C60
Colnago Concept
Colnago V1-R
Colnago K-Zero Campagnolo

Participations des équipes et wild cardsModifier

Les dix-huit équipes World Tour (ou WorldTeams) sont automatiquement invitées aux 37 courses composant le calendrier. Néanmoins, elles ne sont pas dans l'obligation de participer aux 10 nouvelles épreuves ajoutées lors de cette édition. Par contre, leur présence sur les 27 autres courses reste obligatoire. En plus des équipes World Tour, les organisateurs peuvent distribuer des invitations aux équipes continentales professionnelles. Pour sélectionner les équipes, plusieurs critères peuvent rentrer en compte : par exemple les bons résultats globaux de l'équipe, la nationalité de l'équipe ou la présence d'un ou plusieurs coureurs ayant confirmé leur présence sur la course en cas d'invitation. De plus, selon certaines conditions, des équipes continentales et une sélection nationale du pays où a lieu l'épreuve, peuvent également être conviées.

Équipes  
TDU
 
GOR
 
ABD
 
HET
 
STR
 
P-N
 
T-A
 
MSR
 
CAT
 
DdV
 
E3
 
G-W
 
FLA
 
BAS
 
P-R
 
AGR
 
F-W
 
LBL
 
ROM
 
GPF
 
CAL
 
ITA
 
DAU
 
SUI
 
FRA
 
CSS
 
LON
 
POL
 
BBT
 
ESP
 
EUR
 
BRE
 
QUE
 
MON
 
LOM
 
GUA
 
TUR[26]
Total
  Dimension Data                                                                           33
  Bora-Hansgrohe                                                                           37
  Sunweb                                                                           36
  Orica-Scott                                                                           34
  Sélection australienne     2
  Bahrein-Merida                                                                           32
  Lotto Soudal                                                                           35
  Quick-Step Floors                                                                           36
  Sport Vlaanderen-Bal.                         12
  Verandas Willems           5
  WB-Veranclassic               7
  Wanty-Groupe Gobert                                 16
  Soul Brasil     2
  Manzana Postobón     2
  UAE Emirates                                                                           35
  Caja Rural-Seguros               7
  Movistar                                                                           31
  BMC Racing                                                                           36
  Cannondale-Drapac                                                                           35
  Jelly Belly-Maxxis   1
  Novo Nordisk           5
  Rally   1
  Trek-Segafredo                                                                           37
  UnitedHealthcare     2
  AG2R La Mondiale                                                                           33
  Cofidis                                     18
  Delko-Marseille         4
  Direct Énergie                             14
  FDJ                                                                           30
  Fortuneo-Vital Concept             6
  Sky                                                                           34
  Aqua Blue Sport               7
  Israel Cycling Academy         4
  Androni Giocattoli             6
  Bardiani CSF                   9
  Nippo-Vini Fantini             6
  Wilier Triestina-S.I.               7
  Astana                                                                           34
  Roompot-NL                       11
  LottoNL-Jumbo                                                                           36
  CCC Sprandi Polkowice                   9
  Gazprom-RusVelo                       11
  Katusha-Alpecin                                                                           36
  Sélection turque   1
Total 19 18 20 20 21 22 22 25 25 21 25 25 25 20 25 24 25 25 18 20 17 22 22 22 22 20 21 21 22 22 21 25 19 19 25 18 13

Calendrier et résultatsModifier

Résultats des épreuves et leaders des classements de l'UCI World Tour
No  Date Nom de l'épreuve Pays Cat Vainqueur Classement
individuel
Classement
par équipes
1 17-22 janvier Tour Down Under   Australie 3   Richie Porte   Richie Porte   BMC Racing
2 29 janvier Cadel Evans Great Ocean Road Race   Australie 5   Nikias Arndt   Orica-Scott
4 25 février Circuit Het Nieuwsblad   Belgique 5   Greg Van Avermaet   BMC Racing
3 23-26 février Tour d'Abou Dabi   Émirats arabes unis 5   Rui Costa
5 4 mars Strade Bianche   Italie 5   Michał Kwiatkowski
6 5-12 mars Paris-Nice   France 3   Sergio Henao
7 8-14 mars Tirreno-Adriatico   Italie 3   Nairo Quintana
8 18 mars Milan-San Remo   Italie 3   Michał Kwiatkowski   Peter Sagan
10 22 mars À travers les Flandres   Belgique 5   Yves Lampaert   Quick-Step Floors
11 24 mars Grand Prix E3   Belgique 4   Greg Van Avermaet   Greg Van Avermaet
9 20-26 mars Tour de Catalogne   Espagne 4   Alejandro Valverde
12 26 mars Gand-Wevelgem   Belgique 3   Greg Van Avermaet
13 2 avril Tour des Flandres   Belgique 3   Philippe Gilbert
14 3-8 avril Tour du Pays basque   Espagne 4   Alejandro Valverde
15 9 avril Paris-Roubaix   France 3   Greg Van Avermaet
16 16 avril Amstel Gold Race   Pays-Bas 3   Philippe Gilbert
17 19 avril Flèche wallonne   Belgique 4   Alejandro Valverde
18 23 avril Liège-Bastogne-Liège   Belgique 3   Alejandro Valverde
19 25-30 avril Tour de Romandie   Suisse 3   Richie Porte
20 1er mai Grand Prix de Francfort   Allemagne 5   Alexander Kristoff
22 14-21 mai Tour de Californie   États-Unis 5   George Bennett
21 5-28 mai Tour d'Italie     Italie 2   Tom Dumoulin
23 4-11 juin Critérium du Dauphiné   France 3   Jakob Fuglsang
24 10-18 juin Tour de Suisse   Suisse 3   Simon Špilak
25 1er-23 juillet Tour de France     France 1   Christopher Froome
26 29 juillet Classique de Saint-Sébastien   Espagne 4   Michał Kwiatkowski
28 30 juillet RideLondon-Surrey Classic   Grande-Bretagne 5   Alexander Kristoff
27 29 juillet-4 août Tour de Pologne   Pologne 4   Dylan Teuns
29 7-13 août BinckBank Tour   Pays-Bas
  Belgique
4   Tom Dumoulin
31 20 août EuroEyes Cyclassics   Allemagne 4   Elia Viviani
32 27 août Bretagne Classic   France 4   Elia Viviani
33 8 septembre Grand Prix cycliste de Québec   Canada 3   Peter Sagan
30 19 août-10 septembre Tour d'Espagne     Espagne 2   Christopher Froome   Sky
34 10 septembre Grand Prix cycliste de Montréal   Canada 3   Diego Ulissi
35 7 octobre Tour de Lombardie   Italie 3   Vincenzo Nibali
36 10-15 octobre Tour de Turquie   Turquie 5   Diego Ulissi
37 19-24 octobre Tour du Guangxi   Chine 5   Tim Wellens

ClassementsModifier

Le classement World Tour par pays disparaît et est remplacé par le classement mondial par pays.

Classement individuelModifier

Seuls les coureurs des équipes World Tour marquent des points sur les courses avec une licence World Tour en fonction du barème. Un coureur qui participe à une épreuve au sein d'une équipe continentale professionnelle ou d'une équipe nationale ne marque pas de points[34].

Classement individuel
Rang Coureur Pays Équipe Points Vict WT
1 Greg Van Avermaet   Belgique BMC Racing 3582 6
2 Christopher Froome   Grande-Bretagne Sky 3452 4
3 Tom Dumoulin   Pays-Bas Sunweb 2545 4
4 Peter Sagan   Slovaquie Bora-Hansgrohe 2544 10
5 Vincenzo Nibali   Italie Bahrain-Merida 2196 1
6 Michał Kwiatkowski   Pologne Sky 2171 3
7 Alejandro Valverde   Espagne Movistar 2105 8
8 Daniel Martin   Irlande Quick-Step Floors 2050
9 Michael Matthews   Australie Sunweb 2049 4
10 Alberto Contador   Espagne Trek-Segafredo 1987 1
11 Philippe Gilbert   Belgique Quick-Step Floors 1893 3
12 Richie Porte   Australie BMC Racing 1882 6
13 Nairo Quintana   Colombie Movistar 1811 3
14 Alexander Kristoff   Norvège Katusha-Alpecin 1806 2
15 Ilnur Zakarin   Russie Katusha-Alpecin 1686
16 Diego Ulissi   Italie UAE Emirates 1569 1
17 Bauke Mollema   Pays-Bas Trek-Segafredo 1524 1
18 Julian Alaphilippe   France Quick-Step Floors 1465 1
19 Romain Bardet   France AG2R La Mondiale 1464 1
20 Rigoberto Urán   Colombie Cannondale-Drapac 1360 1
  • 419 coureurs ont marqué au moins un point.

Classement par équipesModifier

Le classement par équipes est obtenu par l'addition des points de tous les coureurs de chaque équipe au classement individuel, alors que le total de points était calculé sur les cinq meilleurs coureurs les années précédentes. Par contre, les UCI WorldTeams ne marquent plus de points lors des championnats du monde du contre-la-montre par équipes.

NB : Le classement ci-dessous est reproduit à l'identique de celui rapporté sur le site de l'UCI. Il inclut donc les données suivantes :

Classement par équipes
Rang Équipe Points
1   Sky 12806
2   Quick-Step Floors 12652
3   BMC Racing 10961
4   Sunweb 8033
5   Trek-Segafredo 7934
6   Movistar 7399
7   Orica-Scott 7190
8   Bora-Hansgrohe 6516
9   AG2R La Mondiale 6316
10   Cannondale-Drapac 5748
11   Katusha-Alpecin 5619
12   UAE Emirates 5494
13   Lotto-Soudal 5466
14   Bahrain-Merida 5277
15