Jay McCarthy

coureur cycliste australien

Jay McCarthy né le à Maryborough (Queensland, Australie) est un coureur cycliste australien. Considéré comme un puncheur rapide au sprint, il a notamment remporté la Cadel Evans Great Ocean Road Race en 2018, ainsi qu'une étape du Tour Down Under 2016 et du Tour du Pays basque 2018.

Jay McCarthy
Image dans Infobox.
Jay McCarthy au départ du Tour de France 2017
Informations
Naissance
Nationalité
Équipes amateurs
2010Fraser Coast
2011-2012Jayco-AIS
Équipes professionnelles
Principales victoires

BiographieModifier

Jay McCarthy s'illustre dès les catégories de jeune. Chez les juniors (moins de 19 ans), il termine septième du championnat du monde 2009. En 2010, il est champion d'Australie sur route juniors et remporte la médaille d'argent dans le contre-la-montre individuel et le bronze sur le critérium. Aux championnat du monde juniors de 2010, il termine deuxième de la course en ligne derrière le Français Olivier Le Gac[1]. Lors des Jeux olympiques de la jeunesse à Singapour, il remporte la médaille d'argent du contre-la-montre individuel.

Pour la saison 2011, McCarthy signe un contrat avec l'équipe continentale australienne Jayco-AIS, qui regroupe des coureurs espoirs (moins de 23 ans). Il se classe troisième du championnat d'Australie du contre-la-montre espoirs et remporte une étape du Tour de Thuringe, qu'il termine quatrième au général.

En janvier 2012, il est sélectionné au sein de l'équipe nationale australienne pour participer au Tour Down Under. Cette même année, il gagne après une tentative d'échappée réussie, une étape et le général de la New Zealand Cycle Classic. Il s'agit de sa première victoire sur course internationale par étapes. Plus tard dans la saison, il obtient son premier succès en Europe, en s'adjugeant le Trofeo Banca Popolare di Vicenza. Il gagne également une étape de Toscane-Terre de cyclisme, du Tour de Bretagne et le prologue du Tour de l'Avenir. Il termine troisième au classement individuel de l'UCI Oceania Tour 2012.

Ses bonnes performances lui permettent de signer en 2013 un contrat de deux ans au sein de l'équipe World Tour Saxo-Tinkoff[2]. Il court pour la première fois avec ses nouvelles couleurs en Australie lors du Tour Down Under. Il dispute son premier grand tour lors du Tour d'Italie 2014 et termine 91e au général. L'année suivante, il est notamment troisième du Tour de Turquie. Le contrat le liant à Tinkoff-Saxo est prolongé en [3]. En 2016, il remporte la deuxième étape du Tour Down Under en réglant au sprint l'Italien Diego Ulissi, et revêt le maillot de leader pendant une journée[4]. Il termine finalement l'épreuve quatrième et meilleur jeune.

En 2001, il signe un contrat en faveur de l'équipe allemande Bora-Hansgrohe[5]. Au départ de la dernière étape du Tour Down Under 2017, il est quatrième du général à trois secondes de Nathan Haas, mais réussit à refaire son retard grâce aux bonifications et à l'aide de Peter Sagan. Il termine finalement troisième de la course, son premier podium sur une course UCI World Tour[6].

En janvier 2018, sous 40 degrés, il devient le premier Australien à remporter la Cadel Evans Great Ocean Race, une course World Tour organisée en Australie. Il s'impose au sprint[7]. Trois mois plus tard, il gagne au sprint la 3e étape du Tour du Pays basque[8]. En 2019, il se classe huitième de la Cadel Evans Great Ocean Road Race, puis sixième l'année suivante.

En 2020, il abandonne lors de la 7e étape du Tour d'Espagne en raison d'une chute spectaculaire qui scelle également la fin de la saison[9]. Plusieurs semaines plus tard, il est opéré au genou dans un hôpital spécialisé en Allemagne[10]. Non conservé par l'équipe Bora-Hansgrohe, il se retrouve sans équipe en 2021[11].

Palmarès et classements mondiauxModifier

Palmarès amateurModifier

Palmarès professionnelModifier

Résultats sur les grands toursModifier

 
Jay McCarthy lors du Tour de France 2017.

Tour de FranceModifier

1 participation

Tour d'ItalieModifier

3 participations

Tour d'EspagneModifier

3 participations

Classements mondiauxModifier

Année 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
UCI World Tour nc[12] 183e[13] nc[14] 73e[15] 80e[16]
UCI Europe Tour 378e[17] 70e[18]
UCI Oceania Tour nc[19] 3e[20]
Légende : nc = non classé

Notes et référencesModifier

  1. Cyclisme - Olivier Le Gac, champion du monde juniors !
  2. Alexandre Mignot, « Saxo Bank engage le jeune Jay McCarthy », sur cyclismactu.fr,
  3. Sam Myon, « Six prolongations de plus chez Tinkoff-Saxo », sur cyclismactu.net, (consulté le 16 août 2015)
  4. Tour Down Under : Jay McCarthy, la victoire et le maillot
  5. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le 14 octobre 2016)
  6. Tour Down Under - Jay McCarthy : «Le coup était prémédité»
  7. Cadel Evans Great Ocean Road: Jay McCarthy a eu chaud mais a gagné
  8. Tour du Pays Basque : Jay McCarthy remporte la 3e étape au sprint
  9. Vidéo : Jay McCarthy chute lourdement et abandonne la Vuelta
  10. Jay McCarthy transféré dans un hôpital spécialisé
  11. Jempy Drucker, Jay McCarthy et Pawel Poljański quittent l’équipe BORA-hansgrohe
  12. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  13. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  14. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  15. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  16. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)
  17. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  18. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  19. (en) « UCI Oceania Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  20. (en) « UCI Oceania Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :