Ouvrir le menu principal

Kuurne-Bruxelles-Kuurne

compétition de cyclisme belge
Kuurne-Bruxelles-Kuurne
Kuurne-Brussel-Kuurne (nl)
Description de l'image Logo Kuurne-Bruxelles-Kuurne.jpg.
Généralités
Sport Cyclisme sur route
Création 1945
Organisateur(s) v.z.w. Koninklijke Sportingclub Kuurne
Éditions 71 (en 2019)
Catégorie UCI Europe Tour 1.HC
Type / Format Semi-classique flandrienne
Périodicité Annuelle (février-mars)
Lieu(x) Drapeau de la Belgique Belgique
Statut des participants Professionnel
Site web officiel www.kuurne-brussel-kuurne.be

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Luxembourg Bob Jungels
Plus titré(s) Drapeau : Belgique Tom Boonen
(3 victoires)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la dernière compétition voir :
Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2019

Kuurne-Bruxelles-Kuurne (Kuurne-Brussel-Kuurne en néerlandais) est une course cycliste sur route belge. L'épreuve est disputée le dimanche suivant le Circuit Het Nieuwsblad, le dernier dimanche de février ou le premier de mars, et complète le week-end d'ouverture de la saison cycliste belge[1].

De 2005 à 2015, elle fait partie de l'UCI Europe Tour en catégorie 1.1. Elle devient une course classée en 1.HC en 2016. Tom Boonen détient le record de victoires avec trois succès entre 2007 et 2014.

Le parcours passe par plusieurs monts des Ardennes flamandes, notamment le Vieux Quaremont et le Mont-de-l'Enclus, également empruntés par le Tour des Flandres.

HistoireModifier

Premières éditionsModifier

Kuurne-Bruxelles-Kuurne a lieu pour la première fois en 1945. La course part de Kuurne, une petite ville connue pour son industrie textile, pour rejoindre Bruxelles, la capitale de la Belgique et revient à Kuurne. Dans les années 1950, elle sert de course d'ouverture de la saison cycliste belge. Lorsque Bruxelles devient inaccessible pour une épreuve de cyclisme à la fin des années 1960, la course est délocalisée vers les Ardennes flamandes et rebaptisée « Omloop der beide Vlaanderen » (Circuit des deux Flandres). La course n’est pas passée par Bruxelles depuis 1968. Depuis lors, le parcours est tracé dans les provinces de Flandre occidentale et de Flandre orientale, les deux provinces de l'Ouest de la Belgique. Néanmoins, en 1979, les organisateurs décident de renommer l'événement Kuurne-Bruxelles-Kuurne.

Week-end d'ouvertureModifier

Depuis plusieurs décennies, Kuurne-Bruxelles-Kuurne est la deuxième course du week-end d'ouverture en Belgique, après le Circuit Het Nieuwsblad (ex Circuit Het Volk) disputé le samedi, ainsi que le premier week-end de course dans le Nord-Ouest Europe[1].

Bien qu'étant disputé après la Het Nieuwsblad et considéré comme le plus petit des deux événements, il détient un prestige important en raison de sa place dans le calendrier. Depuis 2005, Kuurne-Bruxelles-Kuurne est inclus dans l'UCI Europe Tour ; en 2016, la course est promue en classe 1.HC, le même classement que le Circuit Het Nieuwsblad. Malgré la mise en tandem avec le Het Nieuwsblad, aucun coureur n'a jamais remporté les deux courses le même week-end.

Course hivernaleModifier

Comme il est placé à la fin de l'hiver, Kuurne-Bruxelles-Kuurne est souvent affecté par le mauvais temps. La course est annulée à trois reprises à cause de la neige ou du gel, en 1986, 1993 et 2013. L'édition 2010 s'est déroulée dans des conditions météorologiques extrêmes, les restes de la tempête Xynthia frappant la Belgique, avec des vents violents et des pluies torrentielles qui ont ravagé le peloton[2]. La course est raccourcie de 20 km, un arbre étant tombé sur la route[3]. Cette édition est remportée par le Néerlandais Bobbie Traksel et seulement 26 des 195 coureurs ont terminé la course[4],[5]. En 2004, Kuurne sert de course d'ouverture de la saison, après l'annulation du Circuit Het Nieuwsblad en raison de la neige[6].

ParcoursModifier

 
Parcours de l'édition 2015

Malgré son nom, la route ne passe pas par Bruxelles. La course commence sur l'hippodrome de Kuurne, dans le sud de la Flandre occidentale, avant de se diriger à l'Est dans la direction de Bruxelles, mais son point le plus oriental est situé dans les environs de Ninove, 23 km à l'ouest de Bruxelles. Après le point de retour, le parcours se dirige vers les Ardennes flamandes où un certain nombre de monts sont franchis selon les éditions, avant de terminer à Kuurne après environ 200 km. Le parcours dans la zone des monts change chaque année, mais quelques-unes des ascensions sont régulièrement empruntées, notamment l'Edelareberg, La Houppe, le Kanarieberg, le Kruisberg, le Vieux Quaremont, le Tiegemberg et le Nokereberg.

Avec une longue section de plat jusqu'à l'arrivée, le parcours est moins sélectif que le Circuit Het Nieuwsblad. La course se termine avec deux tours de circuit autour de Courtrai et de Kuurne[7]. Avec la dernière montée de la course située à 53 km de l'arrivée, Kuurne-Bruxelles-Kuurne est considérée comme une classique pour sprinteurs[1].

PalmarèsModifier

 
Podium de l'édition 2015 de Kuurne-Bruxelles-Kuurne : Alexander Kristoff (2e), Mark Cavendish (1er) et Elia Viviani (3e).

La première édition de la course a eu lieu en 1945[8],[9]. À trois reprises la course est annulée en raison du mauvais temps : en 1986, 1993 et 2013[10]. George Hincapie, initialement vainqueur en 2005, a été déclassé par l'UCI[11],[12].

 AnnéeVainqueurDeuxièmeTroisième
Circuit de Kuurne
1945  Valère Ollivier  Albert Ramon  Albert Decin
1946  Henri Delmuyle  Arthur Mommerency  Albert Paepe
Kuurne-Bruxelles-Kuurne
1947  André Pieters  André Rosseel  Omer Mommerency
1948  Achiel Buysse  André Pieters  Roger Cnockaert
1949  Albert Decin  Valère Ollivier  Arthur Mommerency
1950  Valère Ollivier  Albert Decin  André Declerck
1951  André Declerck  Maurice Blomme  Albert Decin
1952  André Maelbrancke  Albert Lambert  Basiel Wambeke
1953  Léopold Degraeveleyn  André Pieters  René Mertens
1954  Leon Van Daele  René Oreel  Boudewijn Devos
1955  Joseph Planckaert  René Mertens  Henri Denys
1956  Henri Denys  Wim van Est  Albéric Schotte
1957  Jef Verhelst  Leon Van Daele  Norbert Kerckhove
1958  Gilbert Desmet  Karel De Baere  Marcel Rijckaert
1959  Gentil Saelens  Arthur Decabooter  Maurice Meuleman
1960  Joseph Planckaert  Francis Pipelin  Henri De Wolf
1961  Leon Van Daele
  Alfred De Bruyne
  André Noyelle
1962  Piet Rentmeester  Robert De Middeleir  Romain Van Wijnsberghe
1963  Noël Foré  Leon Van Daele  Willy Bocklant
1964  Arthur Decabooter  Tom Simpson  Frans Melckenbeeck
1965  Guido Reybrouck  Vincent Denson  Bernard Van De Kerckhove
1966  Gustaaf De Smet  Robert De Middeleir  Norbert Kerckhove
1967  Daniel Van Ryckeghem  Eric Demunster  Walter Boucquet
1968  Eric Leman  Daniel Van Ryckeghem  Edward Sels
Circuit des deux Flandres
1969  Freddy Decloedt  Noël Vantyghem  Emiel Lambrecht
1970  Roger De Vlaeminck  Eric Leman  Daniel Van Ryckeghem
1971  Roger De Vlaeminck  Eric Leman  Frans Verbeeck
1972  Gustaaf Van Roosbroeck  Noël Van Clooster  Willy Planckaert
1973  Walter Planckaert  Freddy Maertens  Tino Tabak
1974  Wilfried Wesemael  Eddy Verstraeten  Cyrille Guimard
1975  Frans Verhaegen  Tino Tabak  Freddy Maertens
1976  Frans Verhaegen  Franky De Gendt  Hervé Vermereen
1977  Patrick Sercu  Walter Planckaert  Dietrich Thurau
1978  Patrick Lefevere  Ludo Delcroix  Walter Planckaert
Kuurne-Bruxelles-Kuurne
1979  Walter Planckaert  Alfons van Katwijk  Jean-Luc Vandenbroucke
1980  Jan Raas  Ludo Peeters  Sean Kelly
1981  Jos Jacobs  Jean-Luc Vandenbroucke  Hubert Linard
1982  Gregor Braun  Eddy Planckaert  Sean Kelly
1983  Jan Raas  Sean Kelly  Eddy Planckaert
1984  Jos Lammertink  Walter Planckaert  Marc Dierickx
1985  William Tackaert  Marc Sergeant  Gerrit Solleveld
Édition 1986 annulée à cause du mauvais temps
1987  Ludo Peeters  Johan Lammerts  Dirk Demol
1988  Hendrik Redant  Noël Segers  Jelle Nijdam
1989  Edwig Van Hooydonck  Mauro Gianetti  Johan Devos
1990  Hendrik Redant  Jelle Nijdam  Davis Phinney
1991  Johnny Dauwe  Jean-Paul van Poppel  Hendrik Redant
1992  Olaf Ludwig  Christophe Capelle  Johan Museeuw
Édition 1993 annulée à cause du mauvais temps
1994  Johan Museeuw  Johan Capiot  Olaf Ludwig
1995  Frédéric Moncassin  Hendrik Redant  Andrea Peron
1996  Rolf Sørensen  Frédéric Moncassin  Gianluca Pianegonda
1997  Johan Museeuw  Stéphane Barthe  Bruno Boscardin
1998  Andreï Tchmil  Frank Vandenbroucke   Emmanuel Magnien
1999  Jo Planckaert  Johan Museeuw  Andreï Tchmil
2000  Andreï Tchmil  Geert Van Bondt  Jaan Kirsipuu
2001  Peter Van Petegem  Hans De Clercq  Jo Planckaert
2002  Jaan Kirsipuu  Serge Baguet  Enrico Cassani
2003  Roy Sentjens  Leif Hoste  Volker Ordowski
2004  Steven de Jongh  Paolo Bettini  Gerben Löwik
2005Place déclarée vacante  Kevin Van Impe  Bert Roesems
2006  Nick Nuyens  Leif Hoste  Tom Boonen
2007  Tom Boonen  Marcel Sieberg  Iljo Keisse
2008  Steven de Jongh  Sebastian Langeveld  Matthew Goss
2009  Tom Boonen  Bernhard Eisel  Jeremy Hunt
2010  Bobbie Traksel  Rick Flens  Ian Stannard
2011  Christopher Sutton   Yauheni Hutarovich  André Greipel
2012  Mark Cavendish  Yauheni Hutarovich  Kenny van Hummel
Édition 2013 annulée à cause du mauvais temps
2014  Tom Boonen  Moreno Hofland  Sep Vanmarcke
2015  Mark Cavendish  Alexander Kristoff  Elia Viviani
2016  Jasper Stuyven  Alexander Kristoff  Nacer Bouhanni
2017  Peter Sagan  Jasper Stuyven  Luke Rowe
2018  Dylan Groenewegen  Arnaud Démare  Sonny Colbrelli
2019  Bob Jungels  Owain Doull  Niki Terpstra

StatistiquesModifier

Multiples vainqueursModifier

Victoires Coureur Pays Années
3 Tom Boonen   Belgique 2007, 2009 et 2014
2 Valère Ollivier   Belgique 1945 et 1950
Leon Van Daele   Belgique 1954 et 1961
Jef Planckaert   Belgique 1955 et 1960
Roger De Vlaeminck   Belgique 1970 et 1971
Walter Planckaert   Belgique 1973 et 1979
Frans Verhaegen   Belgique 1975 et 1976
Jan Raas   Pays-Bas 1980 et 1983
Hendrik Redant   Belgique 1988 et 1990
Johan Museeuw   Belgique 1994 et 1997
Andrei Tchmil   Belgique 1998 et 2000
Steven de Jongh   Pays-Bas 2004 et 2008
Mark Cavendish   Royaume-Uni 2012 et 2015

Victoires par paysModifier

Victoires Pays
53   Belgique
9   Pays-Bas
2   Allemagne,   Royaume-Uni
1   Australie,   Danemark,   Estonie,   États-Unis,   France,   Luxembourg,   Slovaquie

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c (en) Nigel Wynn, « Omloop Het Nieuwsblad and Kuurne-Brussels-Kuurne 2016 preview », sur Cycling Weekly (consulté le 25 février 2016)
  2. (en) Daniel Benson, « Rollin thrives in bad weather in Kuurne-Brussel-Kuurne. Canadian impervious to Belgian storms », sur cyclingnews.com, Immediate Media Company, (consulté le 25 février 2016)
  3. (en) Brecht Decaluwé, « Peloton reacts to brutal battering at Kuurne-Brussel-Kuurne », sur cyclingnews.com, Immediate Media Company, (consulté le 25 février 2016)
  4. (en) Brecht Decaluwé, « Relatively unknown Traksel rides to Kuurne-Brussels-Kuurne win », sur Cyclingnews.com, Immediate Media Company, (consulté le 25 février 2016)
  5. (en) Patrick O'Grady, « Traksel takes Kuurne-Brussels-Kuurne », sur velonews.competitor.com (consulté le 25 février 2016)
  6. (en) Jeff Jones, « De Jongh repeats Rabobank's success », sur cyclingnews.com, Immediate Media Company, (consulté le 25 février 2016)
  7. (nl) « Organisatoren hertekenen finale Kuurne-Brussel-Kuurne », sur sporza.be, (consulté le 26 février 2016)
  8. « Palmarès de Kuurne-Bruxelles-Kuurne », sur http://www.memoire-du-cyclisme.eu/
  9. « Palmarès de Kuurne-Bruxelles-Kuurne », sur http://www.siteducyclisme.net/
  10. « Kuurne-Bruxelles-Kuurne annulé ce dimanche en raison des chutes de neige », sur lesoir.be,
  11. (en) « George Hincapie confesses to doping », sur cyclingnews.com, (consulté le 11 octobre 2012)
  12. (en) « Six former Armstrong USPS teammates receive bans from USADA », sur cyclingnews.com, (consulté le 11 octobre 2012)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :