Ouvrir le menu principal

Classique de Saint-Sébastien

compétition de cyclisme espagnole
Classique de Saint-Sébastien
(eu)Donostia Klasikoa
(es)Clásica San Sebastián
Généralités
Sport cyclisme sur route
Création 1981
Organisateur(s) OCETA
Éditions 39 (en 2019)
Catégorie UCI World Tour
Type / Format classique
Périodicité annuelle (juillet/août)
Lieu(x) Drapeau de l'Espagne Espagne
Pays basque Pays basque
Participants 153 (en 2018)
Statut des participants professionnels
Site web officiel clasica-san-sebastian.diariovasco.com

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Belgique Remco Evenepoel
Plus titré(s) Drapeau : Espagne Marino Lejarreta
(3 victoires)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la dernière compétition voir :
Classique de Saint-Sébastien 2018

La Classique de Saint-Sébastien (en basque : Donostia Klasikoa ; en espagnol : Clásica San Sebastián) est une course cycliste espagnole créée en 1981 et organisée par l'OCETA[1]. Elle se déroule dans la région de Saint-Sébastien, dans la communauté autonome du Pays basque, en Espagne, le samedi suivant la fin du Tour de France.

Cette classique, autrefois inscrite au calendrier de la Coupe du monde, fait désormais partie du World Tour. Elle fait également partie de la Coupe d'Espagne depuis 2019.

Sa principale difficulté est l'Alto de Jaizkibel, une montée de 7,8 km à 5,8 % escaladée à deux reprises durant la course.

Le coureur le plus titré de cette classique est l'Espagnol Marino Lejarreta, vainqueur à trois reprises.

En 2019, la Classique de Saint-Sébastien propose une version féminine la « Classique de Saint-Sébastien féminine », pour sa première organisation elle est inscrite au calendrier de l'UCI World Tour féminin 2019[2],[3],[4].

PalmarèsModifier

Année Vainqueur Deuxième Troisième
1981   Marino Lejarreta   Graham Jones   Faustino Rupérez
1982   Marino Lejarreta   Jesús Rodríguez Magro   Pedro Delgado
1983   Claude Criquielion   Antonio Coll   Reimund Dietzen
1984   Niki Rüttimann   Reimund Dietzen   Celestino Prieto
1985   Adrie van der Poel   Iñaki Gastón   Juan Fernández Martín
1986   Iñaki Gastón   Marino Lejarreta   Juan Fernández Martín
1987   Marino Lejarreta   Ángel Arroyo   Federico Echave
1988   Gert-Jan Theunisse   Enrique Aja   Steven Rooks
1989   Gerhard Zadrobilek   Francisco Antequera   Tony Rominger
1990   Miguel Indurain   Laurent Jalabert   Seán Kelly
1991   Gianni Bugno   Pedro Delgado   Maurizio Fondriest
1992   Raúl Alcalá   Claudio Chiappucci   Eddy Bouwmans
1993   Claudio Chiappucci   Gianni Faresin   Alberto Volpi
1994   Armand de Las Cuevas   Lance Armstrong   Stefano Della Santa
1995   Lance Armstrong   Stefano Della Santa   Johan Museeuw
1996   Udo Bölts   Stefano Cattai   Massimo Podenzana
1997   Davide Rebellin   Alexander Gontchenkov   Stefano Colagè
1998   Francesco Casagrande   Axel Merckx   Leonardo Piepoli
1999   Francesco Casagrande   Rik Verbrugghe   Giuliano Figueras
2000   Erik Dekker   Andreï Tchmil   Romāns Vainšteins
2001   Laurent Jalabert   Francesco Casagrande   Davide Rebellin
2002   Laurent Jalabert   Igor Astarloa   Gabriele Missaglia
2003   Paolo Bettini   Ivan Basso   Danilo Di Luca
2004   Miguel Ángel Martín Perdiguero   Paolo Bettini   Davide Rebellin
2005   Constantino Zaballa   Joaquim Rodríguez   Eddy Mazzoleni
2006   Xavier Florencio   Stefano Garzelli   Andrey Kashechkin
2007 Non attribué[5]   Juan Manuel Gárate   Alejandro Valverde
2008   Alejandro Valverde   Alexandr Kolobnev   Davide Rebellin
2009   Roman Kreuziger[n 1]   Mickaël Delage   Peter Velits
2010   Luis León Sánchez   Alexandre Vinokourov   Carlos Sastre
2011   Philippe Gilbert   Greg Van Avermaet[n 1]   Joaquim Rodríguez
2012   Luis León Sánchez   Simon Gerrans   Gianni Meersman
2013   Tony Gallopin   Alejandro Valverde   Roman Kreuziger
2014   Alejandro Valverde   Bauke Mollema   Joaquim Rodríguez
2015   Adam Yates   Philippe Gilbert   Alejandro Valverde
2016   Bauke Mollema   Tony Gallopin   Alejandro Valverde
2017   Michal Kwiatkowski   Tony Gallopin   Bauke Mollema
2018   Julian Alaphilippe   Bauke Mollema   Anthony Roux
2019   Remco Evenepoel   Greg Van Avermaet   Marc Hirschi
 
Remco EVENEPOEL vainqueur 2019

BilanModifier

Par coureurModifier

Par nationModifier

Rang Pays Victoires
1.   Espagne 12
2.   Italie 6
3.   France 5
4.   Pays-Bas 4
5.   Belgique 3
6.   Allemagne 1
-   États-Unis 1
-   Mexique 1
-   Autriche 1
-   Suisse 1
-   République tchèque 1
-   Royaume-Uni 1
-   Pologne 1

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. a et b Carlos Barredo, initialement vainqueur de la Classique de Saint-Sébastien 2009 et deuxième de la Classique de Saint-Sébastien 2011, a été déclassé en juillet 2014 par l'UCI[6].

RéférencesModifier

  1. OCETA: Organizaciones Ciclistas Euskadi Txirrindularitza Antolakuntzak, Organisation cycliste d'Euskadi. Composé de Organizaciones Ciclistas Euskadi en espagnol et Euskadi Txirrindularitza Antolakuntzak en basque.
  2. « Clásica San Sebastian Femenina », sur women.klasikoa.eus (consulté le 27 juillet 2019)
  3. (en) UCI_WWT, « Next week, a new race on the women’s calendar is held at the UCI1.1 women’s Clásica San Sebastian. Here are the 18 women’s teams that enter the inaugural event. #Klasikoahttps://twitter.com/dklasikoa/status/1154005810604924928 … », sur @UCI_WWT, 2019t05:57 (consulté le 27 juillet 2019)
  4. Grégory Ienco, « La Clasica San Sebastian aura sa version féminine à partir de 2019 », sur CyclismeRevue, (consulté le 27 juillet 2019)
  5. Initialement vainqueur de course en 2007, l'Italien Leonardo Bertagnolli a été déclassé en 2014 de tous ses résultats obtenus entre 2003 et 2011. Si certains sites ont réattribué les places vacantes, l'UCI n'a cependant pas officiellement indiqué que c'était le cas. (Voir liste des sanctions).
  6. (en) « Menchov case an example of the UCI's "new way of communicating" on doping violations », sur cyclingnews.com, (consulté le 15 juillet 2014)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :