Ouvrir le menu principal
Paris-Roubaix 2011 Cycling (road) pictogram.svg
Vansummeren PR2011 5.JPG
Généralités
Course109e Paris-Roubaix
CompétitionUCI World Tour 2011 1.UWT
Date10 avril 2011
Distance258 km
PaysFRA France
Lieu de départCompiègne
Lieu d'arrivéeVélodrome André-Pétrieux
Équipes18
Partants197
Arrivants108
Vitesse moyenne42,126 km/h
Résultats
VainqueurBEL Johan Vansummeren (Garmin-Cervélo)
DeuxièmeSUI Fabian Cancellara (Leopard-Trek)
TroisièmeNED Maarten Tjallingii (Rabobank)
Paris Roubaix Route 2011.png
◀ 20102012 ▶
Documentation Wikidata-logo S.svg

La 109e édition de la course cycliste Paris-Roubaix, a lieu le dimanche entre Compiègne et le vélodrome André-Pétrieux de Roubaix. Il s'agit de la neuvième épreuve de l'UCI World Tour 2011.

Le coureur belge de Garmin-Cervélo Johan Vansummeren remporte la victoire à la suite d'une attaque en solitaire placé à 15 kilomètres de l'arrivée, alors qu'il est accompagné par trois autres coureurs. Il s'impose avec 19 secondes d'avance sur le vélodrome de Roubaix. La deuxième place revient au tenant du titre, le Suisse Fabian Cancellara (Team Leopard-Trek) qui a rejoint les coureurs restants de l'échappée — Maarten Tjallingii, Lars Ytting Bak et Grégory Rast — puis a remporté le sprint à Roubaix. Tjallingii complète le podium en troisième position.

Sommaire

PrésentationModifier

ParcoursModifier

Les coureurs retrouvent deux anciens secteurs : Aulnoy-lez-Valenciennes à Famars (2 600 m, 5 étoiles) et Famars à Quérénaing (1 200 m) qui se substituent à celui de Verchain-Maugré à Quérénaing (1 600 m).

Un secteur pavé inédit fait quant à lui son apparition : la liaison pavée Millonfosse à Bousignies (1 400 m), qui n'avait jamais été utilisée, associée au secteur de Brillon à Tilloy-lez-Marchiennes (1 100 m) remplacent ceux de Hornaing à Wandignies-Hamage (3 700 m) et Warlaing à Brillon (2 400 m). Le secteur de Millonfosse à Bousignies se situe 4 km après la sortie de la Trouée d'Arenberg réduisant ainsi le temps de récupération des coureurs.

Cette édition comporte 27 secteurs pavés pour une longueur totale de 51,5 kilomètres.

Détail des secteurs pavés
Secteur Kilomètre Localisation Longueur Difficulté
27 98 Troisvilles > Inchy 2 200 m 03    
26 104,5 Viesly > Quiévy 1 800 m 03    
25 107 Quiévy > Saint-Python 3 700 m 04     
24 115,5 Saint-Python 1 500 m 02   
23 119,5 Vertain > Saint-Martin-sur-Écaillon 2 300 m 03    
22 126,5 Capelle-sur-Écaillon > Ruesnes 1 700 m 03    
21 142,5 Aulnoy-lez-Valenciennes > Famars 2 600 m 05      
20 146 Famars > Quérénaing 1 200 m 02   
19 149 Quérénaing > Maing 2 500 m 03    
18 152 Maing > Monchaux-sur-Écaillon 1 600 m 03    
17 164 Haveluy > Wallers 2 500 m 04     
16 172 Trouée d'Arenberg 2 400 m 05      
15 178,5 Millonfosse > Bousignies 1 400 m 03    
14-2 183,5 Brillon > Tilloy-lez-Marchiennes 1 100 m 02   
14-1 186 Tilloy-lez-Marchiennes > Sars-et-Rosières 2 400 m 03    
13 192,5 Beuvry-la-Forêt > Orchies 1 400 m 03    
12 197,5 Orchies 1 700 m 03    
11 203,5 Auchy-lez-Orchies > Bersée 2 600 m 03    
10 209 Mons-en-Pévèle 3 000 m 05      
9 215 Mérignies > Avelin 01 700 m 02   
8 218,5 Pont-Thibaut > Ennevelin 1 400 m 03    
7-2 224 Templeuve (L'Épinette) 01 200 m 01  
7-1 224,5 Templeuve (Moulin-de-Vertain) 01 500 m 02   
6-2 231 Cysoing > Bourghelles 1 300 m 04     
6-1 233,5 Bourghelles > Wannehain 1 100 m 03    
5 238 Camphin-en-Pévèle 1 800 m 04     
4 241 Carrefour de l'Arbre 2 100 m 05      
3 243 Gruson 1 100 m 02   
2 250 Willems > Hem 1 400 m 01  
1 256,5 Roubaix 01 300 m 01  
Total 01 51 500 m

ParticipantsModifier

ÉquipesModifier

25 équipes participent à ce Paris-Roubaix. Elle comprend les 18 équipes ProTeams et 7 équipes continentales professionnelles bénéficiant d'une wildcard : Cofidis, Europcar, FDJ, Bretagne-Schuller, Saur-Sojasun, Skil-Shimano et le Team NetApp[1].

N. Code Équipe
1-8 LEO   Team Leopard-Trek
11-18 GRM   Garmin-Cervélo
21-28 SKY   Team Sky
31-38 THR   Team HTC-Highroad
41-48 QST   Quick Step
51-58 OLO   Omega Pharma-Lotto
61-68 BMC   BMC Racing
71-78 KAT   Team Katusha
81-88 ALM   AG2R La Mondiale
91-98 VCD   Vacansoleil-DCM
101-108 SAU   Saur-Sojasun
111-118 RAB   Rabobank
121-128 FDJ   FDJ
N. Code Équipe
131-138 SKS   Skil-Shimano
141-148 LIQ   Liquigas-Cannondale
151-158 COF   Cofidis
161-168 LAM   Lampre-ISD
171-178 SBS   Saxo Bank-SunGard
181-188 RSH   Team RadioShack
191-198 EUC   Europcar
201-208 MOV   Movistar
211-218 AST   Astana
221-228 EUS   Euskaltel-Euskadi
231-238 APP   Team NetApp
241-248 BSC   Bretagne-Schuller

FavorisModifier

Fabian Cancellara (Team Leopard-Trek), vainqueur sortant de l'édition 2010, gagnant également en 2006 et troisième du Tour des Flandres le week-end précédent est le principal favori[2]. Les autres prétendants sont Tom Boonen et Sylvain Chavanel pour la Quick Step[2], le champion du monde Thor Hushovd (Garmin-Cervélo)[2], les deux coureurs de l'équipe BMC Racing que sont Alessandro Ballan et George Hincapie[2] malgré de récentes chutes pour ce dernier, Juan Antonio Flecha et Geraint Thomas pour le Team Sky. Björn Leukemans (Vacansoleil) et Filippo Pozzato (Team Katusha) font aussi partie de la liste des favoris[2].

Parmi les outsiders, on compte Stuart O'Grady (Team Leopard-Trek) et Frédéric Guesdon (FDJ) tous deux anciens vainqueurs, Stijn Devolder (Vacansoleil), Heinrich Haussler et Roger Hammond (Garmin-Cervélo), Sebastian Langeveld (Rabobank), Manuel Quinziato (BMC Racing) et Leif Hoste (Team Katusha).

Parmi les absents de marque, on peut répertorier Martijn Maaskant (Garmin-Cervélo) victime d'une chute lors du Paris-Nice, Yoann Offredo (FDJ) qui a heurté un photographe à l'arrivée du dernier Gand-Wevelgem, Nick Nuyens (Saxo Bank-SunGard) vainqueur du Tour des Flandres la semaine précédente, Edvald Boasson Hagen (Team Sky) qui s'est fracturé trois côtes, ainsi que le vice-champion du monde Matti Breschel (Rabobank) blessé depuis quelques mois.

Récit de la courseModifier

Bradley Wiggins (Team Sky), Marco Bandiera (Quick Step) et Mirko Selvaggi (Vacansoleil-DCM) s'échappent, mais ne prennent pas beaucoup de terrain au peloton, qui reprend Aleksejs Saramotins (Cofidis), un temps intercalé. Malgré le renfort d'Anthony Ravard (AG2R La Mondiale), Bert De Backer (Skil-Shimano) et Luis Pasamontes (Movistar), l'écart ne grimpe pas, n'étant que de 15 secondes au km 33 et d'un maximum de 45 secondes. Le groupe est repris au km 69. Au km 82, Martin Elmiger (AG2R La Mondiale) attaque, rejoint en plusieurs fois par Jimmy Engoulvent (Saur-Sojasun), Mitchell Docker (Skil-Shimano), Nélson Oliveira (Team RadioShack), Timon Seubert (Team NetApp), David Boucher (Omega Pharma-Lotto), Maarten Tjallingii (Rabobank) et David Veilleux (Europcar). Tandis qu'Oliveira est lâché à la suite d'une crevaison, André Greipel (Omega Pharma-Lotto), Koen de Kort (Skil-Shimano) et Gorazd Štangelj (Astana) sortent du peloton et reviennent sur la tête de course au km 134, avec le concours de Boucher, décroché du groupe de tête sur crevaison. À 100 km de l'arrivée, les échappés possèdent 1 minute et 5 secondes d'avance Sébastien Turgot (Europcar), Jarosław Marycz (Saxo Bank-SunGard), Luca Paolini (Team Katusha), Sep Vanmarcke (Garmin-Cervélo) et Oliveira, tandis que le peloton pointe à 2 minutes 40 secondes. Les intercalés sont repris 10 kilomètres plus loin.

Dans la Trouée d'Arenberg, Tom Boonen (Quick Step) est victime d'un incident mécanique, et se retrouve obligé d'attendre la voiture de son directeur sportif. Il repart accompagné par ses équipiers Gert Steegmans et Kevin Van Impe, avec plus d'une minute de retard sur le peloton, en file indienne et mené par Lars Boom (Rabobank). À la sortie du célèbre secteur pavé, Lloyd Mondory (AG2R La Mondiale) et Björn Leukemans (Vacansoleil-DCM) chutent, et Sylvain Chavanel (Quick Step) est victime d'une crevaison. Le peloton est alors morcelé, tandis que Frédéric Guesdon (FDJ) attaque, suivi par Mathew Hayman (Team Sky), Jürgen Roelandts (Omega Pharma-Lotto), Johan Vansummeren (Garmin-Cervélo), Lars Ytting Bak (Team HTC-Highroad), Baden Cooke (Saxo Bank-SunGard), Manuel Quinziato (BMC Racing) et Lars Boom. Les Quick Step perdent toute chance de remporter la course, avec la chute de Tom Boonen sur le secteur pavé de Brillon à Tilloy-lez-Marchiennes et son abandon quelques minutes plus tard, puis la chute de Sylvain Chavanel, alors qu'il avait recollé au peloton. À 65 km de l'arrivée, le groupe de poursuivants, dont Boom ne fait plus partie du fait d'une crevaison, revient sur l'échappée, ce que feront ensuite John Degenkolb (Team HTC-Highroad), Grégory Rast (Team RadioShack), Gabriel Rasch (Garmin-Cervélo) et Tom Leezer (Rabobank), puis Damien Gaudin (Europcar). Après être descendu, l'écart entre les hommes de tête et le groupe Cancellara-Hushovd remonte à 1 minute et 30 secondes, au moment d'aborder le secteur pavé de Mons-en-Pévèle.

Dans ce secteur pavé, Thor Hushovd (Garmin-Cervélo) attaque, contré par Fabian Cancellara (Team Leopard-Trek). Ce dernier est suivi par Hushovd et Juan Antonio Flecha (Team Sky), puis Alessandro Ballan (BMC Racing). Le quatuor reprend Sep Vanmarcke. Puis, au niveau du secteur pavé de Pont-Thibaut à Ennevelin, Cancellara attaque, suivi dans un premier temps seulement par Hushovd, avant que Ballan ne fasse de même. Le trio revient à 25 secondes des hommes de tête, qui ne sont plus que 14, mais Cancellara, las de ne pas être relayé, stoppe son effort, provoquant ainsi le retour d'une quinzaine de coureurs. Les Garmin-Cervélo assument alors la poursuite, mais l'écart reste d'environ 45 secondes.

À 23 km du but, Bak attaque, suivi par Vansummeren, Rast et Tjallingii. Dans le Carrefour de l'Arbre, Vansummeren part seul, tandis que Cancellara et Hushovd accélèrent, mais sont coupés dans leur élan par une moto mal placée. L'homme de tête résiste à ses poursuivants et au groupe Cancellara-Hushovd, incapable de s'organiser. À moins de 4 km de la ligne, Fabian Cancellara s'extirpe du groupe et revient sur le trio de poursuivant. Ce qui n'empêche pas Johan Vansummeren de remporter Paris-Roubaix, « le plus beau jour de [sa] vie, un jour de rêve » sur « la course qui est la meilleure pour [lui] »[3],[4]. Fabian Cancellara et Maarten Tjallingii complètent le podium, à 19 secondes[5].

Classement finalModifier

Liste des participantsModifier

  Team Leopard-Trek   Vacansoleil-DCM   Team RadioShack
1   Fabian Cancellara 2e 91   Björn Leukemans 13e 181   Robbie McEwen 48e
2   Dominic Klemme AB 92   Thomas De Gendt AB 182   Fumiyuki Beppu 71e
3   Martin Mortensen 94e 93   Stijn Devolder 105e 183   Benjamin King 76e
4   Giacomo Nizzolo AB 94   Gorik Gardeyn AB 184   Nélson Oliveira AB
5   Stuart O'Grady HD 95   Wouter Mol AB 185   Grégory Rast 4e
6   Joost Posthuma AB 97   Mirko Selvaggi AB 186   Sébastien Rosseler 41e
7   Tom Stamsnijder AB 98   Frederik Veuchelen AB 187   Bjorn Selander 72e
8   Wouter Weylandt AB 99   Borut Božič AB 188   Jesse Sergent AB
  Garmin-Cervélo   Saur-Sojasun   Europcar
11   Thor Hushovd 8e 101   Arnaud Coyot AB 191   Alexandre Pichot 59e
12   Tyler Farrar 28e 102   Jimmy Casper 69e 192   Sébastien Chavanel 39e
13   Roger Hammond AB 103   Jimmy Engoulvent 65e 193   Mathieu Claude 62e
14   Heinrich Haussler AB 104   Cyril Lemoine 79e 194   Damien Gaudin 16e
15   Andreas Klier 49e 105   Rony Martias AB 195   Yohann Gène 85e
17   Gabriel Rasch 23e 106   Romain Mathéou AB 196   Saïd Haddou 61e
18   Sep Vanmarcke 20e 107   Jean-Lou Paiani 56e 197   Sébastien Turgot 34e
19   Johan Vansummeren 1er 108   Stéphane Poulhiès AB 198   David Veilleux 25e
  Team Sky   Rabobank   Team Movistar
21   Juan Antonio Flecha 9e 111   Lars Boom 12e 201   Andrey Amador AB
22   Kurt Asle Arvesen AB 112   Theo Bos AB 202   Imanol Erviti 45e
23   Michael Barry 102e 113   Rick Flens AB 203   Iván Gutiérrez AB
24   Mathew Hayman 10e 114   Sebastian Langeveld 26e 204   Ignatas Konovalovas AB
25   Jeremy Hunt AB 115   Tom Leezer 46e 205   Carlos Oyarzún AB
26   Ian Stannard 36e 116   Maarten Tjallingii 3e 206   Luis Pasamontes AB
27   Geraint Thomas HD 117   Dennis van Winden 88e 207   Francisco Pérez Sánchez AB
28   Bradley Wiggins 90e 118   Maarten Wynants AB 208   José Joaquín Rojas AB
  Team HTC-Highroad   FDJ   Astana
31   Matthew Goss AB 121   Frédéric Guesdon 11e 211   Allan Davis AB
32   Lars Ytting Bak 5e 122   Olivier Bonnaire AB 212   Simon Clarke AB
33   Matthew Brammeier HD 123   William Bonnet 68e 213   Maxim Gourov 47e
34   Mark Cavendish AB 124   Steve Chainel 33e 214   Valentin Iglinskiy AB
35   John Degenkolb 19e 125   Mickaël Delage 75e 216   Mirco Lorenzetto 82e
36   Bernhard Eisel 7e 126   Yauheni Hutarovich AB 217   Gorazd Štangelj 44e
37   Alex Rasmussen 50e 127   Matthieu Ladagnous AB 218   Tomas Vaitkus 18e
38   Gatis Smukulis HD 128   Dominique Rollin 95e
  Quick Step   Skil-Shimano   Euskaltel-Euskadi
41   Tom Boonen AB 131   Tom Veelers 27e 221   Javier Aramendia AB
42   Marco Bandiera 97e 132   Roy Curvers 83e 222   Jonathan Castroviejo AB
43   Sylvain Chavanel 38e 133   Bert De Backer 51e 223   Pierre Cazaux AB
44   Gerald Ciolek 87e 134   Koen de Kort 66e 224   Gorka Izagirre AB
45   Andreas Stauff AB 135   Mitchell Docker 15e 225   Ion Izagirre AB
46   Gert Steegmans AB 136   Marcel Kittel HD 226   Miguel Mínguez HD
47   Kevin Van Impe 89e 137   Roger Kluge AB 227   Alan Pérez 103e
48   Guillaume Van Keirsbulck AB 138   Martin Reimer HD 228   Daniel Sesma AB
  Omega Pharma-Lotto   Liquigas-Cannondale   Team NetApp
51   André Greipel 21e 161   Peter Sagan 86e 231   Michael Baer 107e
52   Jens Debusschere AB 162   Davide Cimolai AB 232   Jan Bárta 73e
53   Adam Hansen 106e 163   Jacopo Guarnieri AB 233   Eric Baumann AB
55   Maarten Neyens 55e 164   Ted King AB 234   Steven Cozza AB
56   Vicente Reynés AB 165   Kristjan Koren 78e 235   Alexander Gottfried AB
57   Jürgen Roelandts 14e 166   Alan Marangoni 100e 236   Robert Retschke 70e
58   Marcel Sieberg 57e 168   Daniel Oss 77e 237   Andreas Schillinger 108e
60   David Boucher 52e 228   Timon Seubert 64e
  BMC Racing   Cofidis   Bretagne-Schuller
61   Alessandro Ballan 6e 151   Jens Keukeleire 30e 241   Johan Le Bon AB
62   Marcus Burghardt 32e 152   Leonardo Duque 54e 242   Stéphane Bonsergent 104e
63   George Hincapie 42e 153   Kevyn Ista 29e 243   Jean-Luc Delpech 74e
64   Alexander Kristoff AB 154   Arnaud Labbe AB 244   Renaud Dion AB
65   Manuel Quinziato 24e 155   Adrien Petit 91e 245   Sébastien Duret AB
66   Michael Schär 37e 156   Aleksejs Saramotins HD 246   Mathieu Halleguen 101e
68   Simon Zahner 96e 157   Nico Sijmens 67e 247   Gaël Malacarne 80e
70   John Murphy AB 158   Romain Zingle 92e 248   Florian Vachon AB
  Team Katusha   Lampre-ISD
71   Filippo Pozzato AB 161   Vitaliy Buts AB
72   Vladimir Gusev AB 162   Danilo Hondo 98e
73   Leif Hoste AB 163   Vitaliy Kondrut HD
74   Mikhail Ignatyev AB 164   Dmytro Krivtsov 99e
75   Serguei Ivanov AB 165   Adriano Malori AB
76   Aliaksandr Kuschynski AB 166   Daniele Righi 84e
77   Luca Paolini AB 168   Bálint Szeghalmi AB
78   Nikolay Trusov AB
  AG2R La Mondiale   Saxo Bank-SunGard
81   Sébastien Hinault 53e 171   Baden Cooke 22e
82   Martin Elmiger 17e 172   Jonas Aaen Jørgensen 63e
83   Kristof Goddaert 35e 173   Kasper Klostergaard Larsen 58e
84   Steve Houanard AB 174   Gustav Larsson 43e
85   Romain Lemarchand 81e 175   Jarosław Marycz 93e
86   Sébastien Minard 40e 177   Luke Roberts HD
87   Lloyd Mondory AB 178   Matteo Tosatto 31e
88   Anthony Ravard AB 180   David Tanner AB
  • Légende

AB : Abandon ; HD : Hors Délai

Notes et référencesModifier

  1. « Paris-Roubaix. Les 25 équipes sélectionnées », sur ouest-france.fr, (consulté le 31 mars 2011)
  2. a b c d et e (en) « Paris-Roubaix 2011: the top contenders », sur cyclingnews.com (consulté le 10 avril 2011)
  3. « "J'ai senti que j'étais le plus fort" », sur eurosport.fr,
  4. « Van Summeren : "le plus beau jour de ma vie" », sur cyclismactu.net,
  5. « Paris-Roubaix : le jour de gloire de Vansummeren », sur velochrono.fr,

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :