Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Wikipédia:Le saviez-vous ?/Anecdotes proposées

< Wikipédia:Le saviez-vous ?
Cette page permet de proposer de nouvelles anecdotes qui, une fois validées, seront déplacées sur la page de préparation des publications afin d’être publiées en page d’accueil.
Raccourci [+]
WP:LSV

Il convient de respecter les recommandations suivantes :

Pour proposer une anecdote 
  • les anecdotes doivent être tirées d’un article de Wikipédia où elles disposent impérativement de sources correctement référencées ;
  • elles doivent être originales et n’avoir jamais été mentionnées précédemment dans la rubrique « Le saviez-vous ? » ;
  • en cas de doute, effectuez une recherche dans les archives avec le champ ci-dessous :


Pour faire une nouvelle proposition d’anecdote, il faut indiquer un titre dans le champ ci-dessous et cliquer sur le bouton Créer une proposition. Une nouvelle section sera créée en mode édition et vous devrez compléter le modèle avec votre proposition, l’article qui source l’anecdote doit être mis en gras par la syntaxe '''[[sujet de l’anecdote]]'''. Vous pouvez éventuellement ajouter une illustration ou spécifier une date de publication. Un bot passe toutes les 30 minutes pour traiter les nouvelles propositions. Vous trouverez de l’aide sur la page idoine, ainsi que sur la page de discussion associée. Des exemples sont également décrit sur la page d’instruction du modèle {{Proposition_anecdote}}.


Pour donner son avis sur une proposition 
  • tout contributeur peut donner son avis sur une anecdote, notamment sur la qualité de la source, l’originalité, l’intérêt, la tournure, le sujet, etc. ;
  • il est recommandé d’utiliser les symboles suivants : Oui {{LSVoui}}, Corrections souhaitées {{LSV?}}, En l'état, non {{LSV?non}} et Non {{LSVnon}} qui sont expliqués dans la notice d’édition ;
  • si nécessaire, avisez le proposant en ajoutant sur sa page de discussion le modèle {{LSVproblème|Titre section anecdote}} pour l’informer que sa proposition doit être adaptée.


Pour valider une proposition

Tout contributeur peut accepter une proposition dont il n’est pas l’auteur, si :

  • au minimum un autre wikipédien que le proposant est Oui pour (cela peut être le clôturant) ;
  • aucune objection n’est faite dans les 24 heures ;
    au delà, nécessité d’une acceptation par au moins 50 % des relecteurs ;
    exception au délai de 24 h : les anecdotes à passer en urgence en page d’accueil ; les paramètres publication et raison pub doivent alors également être renseignés.

Il faut renseigner les paramètres statut=acceptée et clôturant avec votre pseudo en clair. L’anecdote sera automatiquement transférée par le bot sur la page des anecdotes à publier et la discussion afférente archivée.


Pour refuser une proposition

Tout contributeur peut refuser une proposition (y compris la sienne) :

  • lorsqu’elle ne fait plus l’objet de correction ou d’amélioration depuis au moins deux semaines, ou au moins une semaine en cas d’absence de source, et qu’elle ne lui semble pas acceptable en l’état ;
    en cas de demande d’amélioration faite au proposant sur sa page de discussion, lui laisser le délai convenu avant de refuser sa proposition ;
    exception au délai : clôture immédiate en cas de doublon ou de similitude trop forte ;
  • il faut plus de 50 % d’avis défavorables pour refuser une proposition qui a reçu plus d’un avis favorable (le proposant étant compté comme tel) ;
  • dans tous les cas, ne pas supprimer la section mais clore en refus.

Il faut renseigner les paramètres statut=refusée et clôturant avec votre pseudo en clair. Le bot supprimera la proposition de la page et archivera la discussion.

[On va éviter d'insérer un titre...]Modifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Nomen ad hoc pour être placée dans l’antichambre Seconde Guerre mondiale, fait toujours l’objet d’une discussion :


Et de 55 propositions Nomen ad hoc ! Depuis le 21 octobre 2016, cela fait une moyenne de 5 propositions par mois, ou une proposition chaque 5.8 jour(s)  . GhosterBot (10100111001)

Proposant : NAH, le 1 septembre 2017 à 21:39 (CEST)

Discussion :

Il faudrait vérifier par le traducteur Google (que je ne peux utiliser) car certaines des versions allophones semblent détaillées. En faisant de la divination à partir de wp serbo-croate, je me demande si notre ami Grzegorz Brzęczyszczykiewicz n'a pas un frère nommé Szczepan Brzęczyszczewski qui serait sergent  . Cdt, Manacore (discuter) 1 septembre 2017 à 22:32 (CEST)
  Amusant. Cela me fait penser au nom d'un personnage d'une vieille BD parue, autrefois dans le journal de Tintin, et qui se dénommait Tadeusz Yoęuferrosż. --Jean-Paul Corlin (discuter) 2 septembre 2017 à 10:12 (CEST)
Purée, vous avez bonne mémoire (!)... Mais vous êtes sûr qu'il n'y a pas des coquilles dans son nom ? Parce que Google ne trouve rien. NAH, le 2 septembre 2017 à 10:21 (CEST).
Pour l'orthographe, pas sur à 100% mais c'est très approchant. Il s'agissait d'un personnage secondaire, inspecteur du FBI, créé probablement par Christian Godard (je me rappelle bien du coup de crayon). Par contre, pour la série, je ne suis pas sur (Martin Milan ?) J'en ai tellement lu !--Jean-Paul Corlin (discuter) 2 septembre 2017 à 16:19 (CEST)
Trop long. --Fanfwah (discuter) 8 septembre 2017 à 09:44 (CEST)
Ça peut se raccourcir facilement ; le vrai problème, c'est que ce n'est pas sourcé... --EB (discuter) 8 septembre 2017 à 10:33 (CEST)
C'est vrai qu'une vidéo YouTube même pas disponible, c'est faible comme source. --Fanfwah (discuter) 27 septembre 2017 à 18:47 (CEST)
J'ai inséré une source mais j'ai lancé une discussion en pdd sur l'admissibilité de l'article. --EB (discuter) 4 octobre 2017 à 10:21 (CEST)
Il faudrait peut-être ajouter dans l'en-tête de cette page-ci : « Attention ! Risque de PàS ! »   --Fanfwah (discuter) 4 octobre 2017 à 11:42 (CEST)
PàS lancée. --EB (discuter) 4 octobre 2017 à 15:25 (CEST)
Au pire, on va avoir une fusion, ça ne change pas grand-chose pour l'anecdote (si ce n'est sa wikification). --Fanfwah (discuter) 6 octobre 2017 à 09:32 (CEST)
En l'état, on est partis pour une fusion de l'article avec celui du film.   Le personnage de Grzegorz Brzęczyszczykiewicz illustre les difficultés de prononciation du polonais pour les étrangers. --EB (discuter) 10 octobre 2017 à 10:25 (CEST)
Plutôt   Le nom de [...] ? Ou   Le nom d’[...] ? --Fanfwah (discuter) 11 octobre 2017 à 15:13 (CEST)+11 octobre 2017 à 18:20 (CEST)
OK pour la reformulation. Par contre, je ne sais pas s'il faut une apostrophe ou pas donc je laisse le soin de valider la bonne option à quelqu'un d'autre. --EB (discuter) 16 octobre 2017 à 10:58 (CEST)
  Nomen ad hoc ?   de ou   d’ ? --Fanfwah (discuter) 16 octobre 2017 à 11:46 (CEST)
Pas d'élision devant une consonne, évidemment. J'ai dû écrire trop vite. C'est corrigé. NAH, le 16 octobre 2017 à 12:23 (CEST).
En fait, j'écrirais plutôt   Le faux nom « Grzegorz Brzęczyszczykiewicz » illustre les difficultés de prononciation du polonais pour les étrangers. Pour ne pas laisser penser qu'un nom aussi difficile existe vraiment. --EB (discuter) 16 octobre 2017 à 12:32 (CEST)
Ou   Le personnage de Grzegorz Brzęczyszczykiewicz illustre par son nom les difficultés de prononciation du polonais pour les étrangers. --Fanfwah (discuter) 16 octobre 2017 à 15:24 (CEST)
Le truc, si je comprends bien, c'est que c'est pas vraiment un personnage mais un faux nom que se donne un personnage : cette dernière formulation peut donc induire en erreur, même si on conviendra que ce n'est pas une erreur très grave... Après, on peut toujours dire que c'est un personnage que se crée le personnage mais ça me paraît un peu alambiqué. --EB (discuter) 17 octobre 2017 à 14:21 (CEST)
Bon ben ok pour ta dernière formulation alors, peut-être en précisant « réelles difficultés de prononciation » pour contraster avec le « faux » nom ? --Fanfwah (discuter) 19 octobre 2017 à 13:56 (CEST)

Cathédrale d'Évry (bis)Modifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Erik Bovin, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
La cathédrale de la Résurrection d’Évry en 2007.


La ou les anecdotes suivantes ont déjà été proposées sur le même sujet. Une nouvelle proposition est acceptable si l'anecdote porte sur un élément différent.

Proposée par SenseiAC le 26 août 2017, et en attente de publication depuis sa validation le 03 septembre 2017 (voir la discussion archivée). [indice de similitude 10/10]:

Temps d'exécution total : 0.575 sec (détails : travail du bot: 0.526 sec, récupération anecdotes en base: 0.049 sec)

Proposant : EB (discuter) 5 septembre 2017 à 10:53 (CEST)

Discussion :
Je suis contraint de proposer de nouveau ici cette anecdote, validée alors qu'elle n'était pas sourcée (rectifié depuis) et qu'il y a un problème d'exactitude dans la formulation au regard du RI (mentions de la cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille de Lille et de la cathédrale de Créteil). SenseiAC (d · c · b) était le proposant, Nomen ad hoc (d · c · b) et L'amateur d'aéroplanes (d · c · b) avaient donné leur soutien. Pour rappel : merci de ne pas donner votre soutien à une anecdote sans avoir vérifié le sourçage ou alors sans avoir indiqué que vous ne l'avez pas fait, ce qui doit obliger le clôturant à le faire. --EB (discuter) 5 septembre 2017 à 10:53 (CEST)

  Sans les précisions présentes dans l'article, c'est faux. --Fanfwah (discuter) 28 septembre 2017 à 07:57 (CEST)
Après, rien n'empêche de mentionner les trois. --EB (discuter) 28 septembre 2017 à 08:48 (CEST)
Bof. Fadasse. --Fanfwah (discuter) 28 septembre 2017 à 23:05 (CEST)
Pour ma part, je n'aurais pas imaginé qu'une seule cathédrale ait été bâtie au siècle dernier. --EB (discuter) 28 septembre 2017 à 23:22 (CEST)
Ben il n'y en a pas une seule, il y en a trois. --Fanfwah (discuter) 28 septembre 2017 à 23:37 (CEST)
Et c'est d'autant plus surprenant pour moi ! --EB (discuter) 28 septembre 2017 à 23:40 (CEST)
Je propose Construite et entrée en fonction (ou le terme religieux idoine). L'amateur d'aéroplanes (discuter) 29 septembre 2017 à 08:22 (CEST)
Il faudrait ajouter « Entièrement construite et consacrée » (ou le terme religieux idoine). --Fanfwah (discuter) 30 septembre 2017 à 04:55 (CEST)
Et même, c'est aussi vrai pour la cathédrale Notre-Dame de Créteil et la cathédrale Saint-Charles-Borromée de Saint-Étienne (celle-ci oubliée dans l'article sur celle d'Evry). La différence c'est qu'elles n'ont pas été construites pour ce rôle (leurs diocèses ont été créés après leur construction). Pas facile à dire en une phrase. --Fanfwah (discuter) 16 octobre 2017 à 10:01 (CEST)
Ou alors (puisque l'étonnant c'est qu'il y en ait eu) :   La cathédrale de la Résurrection d’Évry (photo) n'est pas la seule construite en France au XXe siècle. --Fanfwah (discuter) 19 octobre 2017 à 15:22 (CEST)

Esclaves de BarbarieModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par IuvenesIos, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
Toile de Jean-Léon Gérôme montrant la vente d'une esclave européenne.


Merci à toi IuvenesIos pour cette première proposition d'anecdote  . GhosterBot (10100111001)

Proposant : IuvenesIos [Contacter] 12 septembre 2017 à 14:49 (CEST)

Discussion :
  Hum ! Il est difficile de faire cette comparaison, les uns les esclaves noirs étaient déportés à vie, les autres, les esclaves (plutôt prisonniers) européens, étaient à temps et pouvaient retrouver leur famille (en principe) ou se faisaient des renègats. De plus, nous n'avons pas de sources fiables et modernes sur les esclaves/prisonniers européens. Cordialement --- Alaspada (discuter) 12 septembre 2017 à 15:33 (CEST)

  Tout à fait d'accord avec Alaspada, car il faut comparer ce qui est comparable, sans oublier que le statut des esclaves européens en pays barbaresques n'était pas exactement le même que celui des esclaves noirs d'Amérique. Il y a peut-être même eu un grand écrivain de la trempe de Cervantes qui a été capturé par les trafiquants d'esclaves européens, mais ça, on ne le saura jamais car aux Antilles et aux Amériques, aucun esclave ne pouvait se racheter, ni même oser espérer retourner chez lui... Par contre, il faudrait effectivement évoquer le statut des esclaves noirs déportés dans les pays arabes de la péninsule et du croissant fertile, mais ça on n'en parle quasiment jamais, ici (sur WP) ou ailleurs... Pourquoi ? --Jean-Paul Corlin (discuter) 12 septembre 2017 à 20:54 (CEST)
De plus la photo utilisée en support (un tableau de Jean-Léon Gérome que j'admire) est assez discutable. Le peintre comtois avait la même vision du Maghreb que le dessinateur Hergé avait pour l'Afrique (c'est à dire qu'il n'y connaissait pas grand chose). le choix est donc plus que malheureux.--Jean-Paul Corlin (discuter) 12 septembre 2017 à 21:07 (CEST)

  Très bien ! Il faut parler un peu des sujets que l'on ne parle jamais, ça change. ArnO 2 [Discuter] 13 septembre 2017 à 14:29 (CEST)

  Pas de différence pour moi (ils sont tous soumis à un maître pendant une période donnée). En plus l'anecdote ne fait que comparer leur nombre. Skiff (discuter) 13 septembre 2017 à 18:54 (CEST)
  On avait fait un lsv sur la traite arabe touchant l'Afrique noire il y a quelques années mais pas sur celle-ci. L'amateur d'aéroplanes (discuter) 13 septembre 2017 à 20:45 (CEST)
Désolé, mais j'insiste
Skiff écrit : « l'anecdote ne fait que comparer leur nombre » Eh bien, c'est justement là que se situe le problème, on ne peut faire de comparaison entre deux événements qui, certes, se sont déroulés durant la même période, mais qui concerne deux civilisations, deux types de sociétés très différentes, car cela revient à dire stricto sensu que les maghrébins ont été nettement plus productifs d'esclaves que les européens, ce qui est faux car les motivations des deux civilisations étaient différentes, un certain nombre "d'esclaves" européens pouvaient être rachetés et on peut plutôt les considérer comme des otages, ce qui n'a jamais le cas d'un seul africain capturé par les européens. De plus, la période évoquée ne correspond pas au plein essor de la traite européenne entre l'Afrique et l'Amérique qui se situe entre 1650 et 1800, ce qui fausse la comparaison...
Surtout qu'il y a un autre souci : car si l'estimation de la traite des noirs africains par les commerçants arabes (mais aussi berbères, perses et turcs, voire même européens de méditerranée, ne l'oublions pas) a bénéficié d'études assez poussées par des historiens qui ont fourni des chiffres relativement importants, l'estimation de la traite des européens par ces mêmes commerçants est encore sujette à caution, sachant aussi, cette fameuse traite fut aussi utilisée comme argument pour lancer la colonisation de l'Afrique du Nord par la France (et je n'entre pas dans certains détails). Ce sujet est donc plus que glissant et je ne peux que conseiller de rester très prudent avant de lancer une telle proposition, surtout présentée de cette façon. --Jean-Paul Corlin (discuter) 13 septembre 2017 à 21:15 (CEST)

  - Nous ne sommes pas là pour donner des bons et des mauvais points, ni pour juger qui que ce soit dans un sens ou dans l'autre, Vanoot59 (discuter) 18 septembre 2017 à 17:14 (CEST)

  Pas très objective, cette phrase. Pourquoi n'évoquer que cette période et ne pas comparer toutes les époques esclavagistes ? étrange --46.218.50.201 (discuter) 20 septembre 2017 à 14:12 (CEST)

Si l'on remonte à la source citée, le propos en question est attribué à un historien présenté comme novateur, Robert Davis, et ainsi formulé : Over the course of four centuries, the Atlantic slave trade was much larger – about 10 to 12 million black Africans were brought to the Americas. But from 1500 to 1650, when trans-Atlantic slaving was still in its infancy, more white Christian slaves were probably taken to Barbary than black African slaves to the Americas, according to Davis. Le contexte des 4 siècles de traite transatlantique est donc rappelé, et même la dernière phrase, centrée sur la période 1500-1650, prend encore soin de rappeler que cette traite-là n'en était alors qu'à ses débuts. Au surplus, le résultat de la comparaison est assorti d'un probably et clairement attribué à Davis. Il me semble que ces nuances ont leur importance et doivent être prises en compte, que ce soit dans l'article (c'est fait) ou dans une éventuelle anecdote. Sinon, c'est un peu comme si l'on mettait   De 1821 à 1921, le nombre de juifs massacrés en Russie dépasse largement celui des victimes de l'antisémitisme allemand. --Fanfwah (discuter) 29 septembre 2017 à 01:25 (CEST)

Comme je l'ai déjà écrit ailleurs, on a l'impression de dédouaner la barbarie des uns par la barbarie des autres. Je ne pense pas que ce soit le but d'une encyclopédie que de jouer à ce genre comparaisons (on est quand même un petit peu dans le domaine subjectif du sous-entendu). --Jean-Paul Corlin (discuter) 29 septembre 2017 à 11:28 (CEST)
L'embêtant avec ce genre de raisonnement c'est qu'il devrait conduire de la même façon à s'interdire toute anecdote sur la traite négrière, par exemple, de peur de donner l'impression de vouloir « dédouaner » la traite barbaresque. Il ne resterait guère d'autre sujet que la pluie et le beau temps, et encore. --Fanfwah (discuter) 2 octobre 2017 à 01:44 (CEST)
Quand j'ai proposé cette anecdote ce n'était pas pour "dédouaner" la barbarie des uns par la barbarie des autres. Je l'ai fait pour rappeler un fait très mal connue de ce jour : la "traite des Blancs" On a tous entendu parler du commerce triangulaire et des esclaves qu'on ramené d'Afrique dans des conditions horribles pour les faire travailler dans des conditions encore plus terribles. Mais il serait bien qu'on parle aussi de cette histoire TRÈS oubliée et tout aussi terrible; n'est pas ? — IuvenesIos [Contacter] 3 octobre 2017 à 23:07 (CEST)
« Tout aussi terrible », pour les vies individuelles brisées, sûrement. Pour les conséquences globales sur les populations touchées, on n'est simplement pas dans les mêmes ordres de grandeur. Ok, ça ne doit pas empêcher d'en parler, reste à trouver comment, sachant qu'on n'est pas là non plus pour entretenir les « guerres de mémoires ». --Fanfwah (discuter) 4 octobre 2017 à 12:49 (CEST)
Je suis d'accord avec vous. Quel modification me conseillerais vous ? - IuvenesIos [Contacter] 6 octobre 2017 à 14:02 (CEST)
J'ai indiqué des éléments qu'il faudrait prendre en compte à mon avis, mais je ne suis pas du tout certain qu'on puisse en tirer quelque chose qui se tienne. --Fanfwah (discuter) 7 octobre 2017 à 10:03 (CEST)
En suivant au plus près la source, ça donnerait qqc. comme   Selon l'historien Robert Davis, de 1500 à 1650, avant l'essor du commerce triangulaire, le nombre d’esclaves chrétiens blancs capturés par les Barbaresques a probablement dépassé celui des Africains noirs envoyés vers les Amériques. C'est un peu long, c'est vague (et l'article n'en dit pas plus sur les nombres comparés) et puis quel intérêt si ce n'est que la thèse d'un historien particulier ? --Fanfwah (discuter) 11 octobre 2017 à 18:01 (CEST)
Ce qui est certain, c'est que le commerce de l'esclavage fut universellement répandu (et l'est encore) et que de braquer le projecteur sur certains "commerçants", plus que sur les autres (et inversement, bien sur) n'a rien de bien intéressant au niveau d'une page d'anecdotes.--Jean-Paul Corlin (discuter) 11 octobre 2017 à 20:00 (CEST)
Ni plus ni moins sur les Barbaresques que (au hasard) sur les Péruviens ! Mais peut-être que le plus notable sur les premiers, c'est la variabilité des estimations. C'est ce à quoi on en était arrivé sur la traite arabe (LSV publié début 2016) : « La traite arabe aurait déporté, selon les estimations, de 8 à 25 millions d’esclaves africains. » Sauf que ce coup-ci je ne sais même pas si on pourrait donner un minimum et un maximum. --Fanfwah (discuter) 12 octobre 2017 à 16:30 (CEST)
Sauf que pour les marchands péruviens, le chiffre est sans aucune ambiguïté, ils ont bel et bien déportés 1500 personnes depuis une île qui comptait une population de 2500 habitants, soit 60% de la population...Là on tient un espèce de record, dûment attesté par un Alfred Métraux, un anthropologue suisse qui a fait valider sa recherche, 70 ans après les faits et sur la base de témoignages écrits de l'époque, dont celui des missions françaises (témoignage d'Étienne Jaussen, évêque de Tahiti) qui avaient alerté officiellement les autorités françaises de l'époque sur ce fait. On n'est plus dans « l'à peu près historique » avec des fourchettes qui ressemblent à des râteaux effectués par des gens qui n'y étaient pas. Dans le cas péruvien, c'est concis, précis et surtout, scientifiquement et historiquement attesté.... --Jean-Paul Corlin (discuter) 13 octobre 2017 à 11:20 (CEST)
Le projecteur ainsi braqué sur les esclavagistes péruviens n'en est que plus lumineux. Dans le même style, on pourrait faire un LSV sur le sac de Carloforte et de toute l'île de San Pietro par les corsaires tunisiens, en 1798 : près de 900 captifs pour environ un millier de rescapés ([1]), on est dans les mêmes « taux de réussite ». --Fanfwah (discuter) 15 octobre 2017 à 02:00 (CEST)

┌─────────────────────────────────────────────────┘
Pour revenir à la proposition, en résumant :

  • les sources de l'article ne permettent pas une formulation aussi affirmative que celle proposée initialement ;
  • il y a une majorité d'avis favorables à une publication, il reste aux contributeurs intéressés à finaliser et à valider une formulation intégrant les nuances présentes dans les sources.

--Fanfwah (discuter) 19 octobre 2017 à 17:29 (CEST)

Les blonds et blondesModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Michelvincenzo, fait toujours l’objet d’une discussion :


La ou les anecdotes suivantes ont déjà été proposées sur le même sujet. Une nouvelle proposition est acceptable si l'anecdote porte sur un élément différent.

Directement publiée en page d'accueil par Fanfwah le 03 janvier 2013. [indice de similitude 4.7/10]:

  • Selon des études conduites en France en 2010, les blondes sont proportionnellement plus nombreuses à droite qu'à gauche.
Temps d'exécution total : 0.039 sec (détails : travail du bot: 0.001 sec, récupération anecdotes en base: 0.038 sec)

Proposant : Michelvincenzo (discuter) 13 septembre 2017 à 19:27 (CEST)

Discussion :

  Cette théorie de Peter Frost ne peut en aucune manière être présentée à l'indicatif. Et si on tourne différemment la phrase pour modérer l'affirmation, l'anecdote perd son sel. Borvan53 (discuter) 13 septembre 2017 à 20:28 (CEST)

  En effet, il y a un souci dans la présentation de cette anecdote qui mélange génétique et paléoanthropologie. Si la science a réussi à identifier le gène de la blondeur chez les européens, il reste un sérieux doute quant à la datation et surtout dans l'origine (sélection ou pas ?) de cette blondeur. Peter Frost (université de Laval) a émis une hypothèse qu'il ne faut pas forcément prendre pour argent comptant.   Michelvincenzo : Relisez le sujet : il y a bien les termes « il est possible que » qui retire toute notion de certitude à votre proposition. --Jean-Paul Corlin (discuter) 13 septembre 2017 à 20:46 (CEST)
Présentée en tant qu'hypothèse, est-ce que ça ne ferait pas un bon sujet d'anecdote ? --Fanfwah (discuter) 29 septembre 2017 à 09:41 (CEST)
Des « hypothèses » sur les blonds, il y en a eu plein. Il y en a même une qui a fait « fureur » ! Mais bon, franchement, cela me dégoûte rien que d'y penser. --Jean-Paul Corlin (discuter) 29 septembre 2017 à 17:40 (CEST)
Justement, la thèse de Peter Frost a au moins l'intérêt de tenter d'expliquer scientifiquement la chose. --Fanfwah (discuter) 30 septembre 2017 à 05:10 (CEST)
En ne reprenant que le point de départ de l'explication de Frost (qu'il faudrait exposer un peu plus en détail dans l'article), on pourrait mettre qqc. comme   L'anthropologue Peter Frost fait de la fréquence des cheveux blonds en Europe le résultat de difficultés d'approvisionnement particulières à l'époque paléolithique. Là aussi, ce n'est qu'une thèse parmi d'autres, mais au moins elle a un côté rigolo. --Fanfwah (discuter) 11 octobre 2017 à 18:19 (CEST)
Je ne comprends pas bien la proposition ci-dessus par rapport au propos de l'article, mais c'est peut-être parce que je n'ai pas bien compris la notion de sélection sexuelle... --EB (discuter) 19 octobre 2017 à 11:39 (CEST)
Il manque surtout plus de détails sur la thèse de Frost. En essayant de résumer le résumé : au Paléolithique, l'Europe du Nord et de l'Est constituait un milieu de toundra offrant des conditions particulièrement dangereuses pour la chasse, d'où forte mortalité chez les hommes, et des possibilités réduites pour la cueillette, d'où forte dépendance alimentaire des femmes, limitant la polygamie. Au total, pénurie relative de mecs, mettant ceux-ci en position d'exercer une sélection qui les aurait conduits à privilégier les partenaires dotées de caractères rares comme la blondeur ou les yeux bleus, aboutissant à augmenter la fréquence de ces traits. Si on ne garde que les deux bouts de la chaine, ça donne : en Europe, on est devenu blond parce que c'était dur de trouver à manger. --Fanfwah (discuter) 19 octobre 2017 à 18:10 (CEST)

Le dernier combat aérien de la guerre du PacifiqueModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par L'amateur d'aéroplanes pour être placée dans l’antichambre Seconde Guerre mondiale, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
Un B-32 à Okinawa.


Proposant : L'amateur d'aéroplanes (discuter) 17 septembre 2017 à 04:26 (CEST)

Discussion :
Selon le fil suivant, c'est bien le dernier combat aérien de la guerre : https://forum.axishistory.com//viewtopic.php?t=138967 et le B-32 est le plus méconnu des bombardiers lourds US de l’époque. L'amateur d'aéroplanes (discuter) 17 septembre 2017 à 04:26 (CEST)

Si le fait que ce soit le dernier est le seul fait notable, je ne vois pas bien où est le sel... --EB (discuter) 24 septembre 2017 à 13:20 (CEST)
Destiné à être le doublon du B-29 au cas ou le programme de la Sutanperfortress se serait mal passé, l'article sur ce coucou est bien construit, combat aérien après l'annonce par l'Empereur du Japon de la capitulation le 15 aout, dernier mort américain dans un combat aérien du conflit (oups, erreur de date corrigé, le 18, pas le 28). L'amateur d'aéroplanes (discuter) 24 septembre 2017 à 19:43 (CEST)

  Article et faits intéressants--Friday83260 (Wanna talk ??) 27 septembre 2017 à 04:06 (CEST)

Même remarque qu'EB. Pour découvrir l'intérêt de l'article, encore faut-il que l'anecdote incite à le lire. --Fanfwah (discuter) 30 septembre 2017 à 06:35 (CEST)
  Pas inintéressant Kriss06 (discuter) 2 octobre 2017 à 13:47 (CEST)
  Fanfwah et Erik Bovin : J'ai changé la formulation pour mettre l'accroche au début et précisé que cela s'est passé après l'annonce d'Hiro Hito. Cela sonne mieux ? L'amateur d'aéroplanes (discuter) 3 octobre 2017 à 00:08 (CEST)
En fait, pourquoi aller dans le détail des avions en jeu si le réel intérêt de l'anecdote (à mon humble avis), c'est juste le fait que les combats aient perduré après cette annonce ? --EB (discuter) 3 octobre 2017 à 00:30 (CEST)
  Erik Bovin : Il faut bien indiqué qui s'est battu :) L'amateur d'aéroplanes (discuter) 6 octobre 2017 à 21:36 (CEST)
Attention, la capitulation du Japon c'est le 2 septembre ! Là c'est juste un viol de cessez-le-feu, ce qui est plus banal. --Fanfwah (discuter) 11 octobre 2017 à 12:38 (CEST)
Donc, pour être conforme à l'article et aux sources, il faudrait plutôt :   Le dernier combat aérien de la guerre du Pacifique opposa des B-32 Dominator (photo) à l'aéronavale japonaise le , plusieurs jours après le cessez-le-feu.
Mais je suis trop peu convaincu de l'intérêt de l'anecdote pour la valider, même sous cette forme.   Friday83260 et Kriss06 ? --Fanfwah (discuter) 20 octobre 2017 à 11:00 (CEST)
Je confirme que même avec la nouvelle formulation l'anecdote semble digne d'intérêt. Kriss06 (discuter) 20 octobre 2017 à 15:29 (CEST)

Moteur fusée, invention péruvienne.Modifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par L'amateur d'aéroplanes, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
Pedro Paulet en 1910.


Proposant : L'amateur d'aéroplanes (discuter) 17 septembre 2017 à 09:16 (CEST)

Discussion :
Je n'ai pas écrit la date précise, on indique souvent 1897 mais également 1900. L'amateur d'aéroplanes (discuter) 19 septembre 2017 à 12:43 (CEST)

  Si on est néophyte, on ne comprend pas bien en quoi cette invention est plus importante qu'une autre... --EB (discuter) 27 septembre 2017 à 10:33 (CEST)
En rajoutant l'hommage de Von Braun dans l'article et la phrase sur l'homme sur la Lune dans la proposition : Wernher von Braun, in his book World History of Aeronautics states: "Pedro Paulet was in Paris in those years (1900), experimenting with his tiny two-and-a-half kilogram motor, and achieved 100 kg of force. By this act, Paulet should be considered the pioneer of the liquid fuel propulsion motor." Further, in his History of Rocketry and Space Travel, von Braun recognizes that "by his efforts, Paulet helped man reach the Moon." http://www.21stcenturysciencetech.com/articles/winter01/paulet.html Pedro Paulet: Peruvian Space and Rocket Pioneer L'amateur d'aéroplanes (discuter) 27 septembre 2017 à 12:30 (CEST)
Pourquoi pas ? A voir. --EB (discuter) 27 septembre 2017 à 13:28 (CEST)
J'indique déjà à quoi servent les moteurs fusées. L'amateur d'aéroplanes (discuter) 29 septembre 2017 à 09:10 (CEST)
L'ennui est que c'est absent de l'article. Compléter celui-ci avec la citation de Von Braun et reprendre la fin de cette dernière dans l'anecdote ? --Fanfwah (discuter) 20 octobre 2017 à 11:08 (CEST)

Condamné... mais honoréModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Jean-Paul Corlin pour être placée dans l’antichambre Paris, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
François-Vincent Raspail


Proposant : Jean-Paul Corlin (discuter) 20 septembre 2017 à 10:15 (CEST)

Discussion :
Et tout ça, à cause d'une femme condamnée à la prison à vie, mais probablement innocente ! (mais cela fera peut-être l'objet d'une autre LSV?, un peul plus tard)--Jean-Paul Corlin (discuter) 20 septembre 2017 à 10:15 (CEST)

 . NAH, le 20 septembre 2017 à 17:12 (CEST).
 manque d'intérêt et de pertinence. Le Boulevard Raspail n'est pas pour le médecin illégal, mais pour l'homme politique. Condamné... mais honoré n'est pas forcément contradictoire, ça dépend par qui et pourquoi. Plus juste et plus frappant serait « condamné en 1846 pour exercice illégal de la médecine, son livre de médecine populaire a connu, de 1845 à 1935, 77 éditions annuelles dont 46 posthumes ».--Pat VH (discuter) 22 septembre 2017 à 11:19 (CEST)
  Nguyen Patrick VH : Je pourrais être d'accord avec vous, mais c'est le seul moyen d'évoquer Raspail et sa "médecine" de façon courte et concise, sous une forme anecdotique, car cette histoire est bien plus compliquée que cela. Il s'agit en fait d'un « règlement de compte ». J'aurais même pu écrire :  Raspail a été condamné pour exercice illégal de la médecine, suite à une plainte du Professeur Orfila qui avait été ridiculisé par ce chimiste quelques mois auparavant lors du procès de Marie Lafarge, mais là franchement, cela fait "lourd" et surtout bien long... --Jean-Paul Corlin (discuter) 23 septembre 2017 à 10:48 (CEST)
On pourrait aussi mettre, en raccourcissant un peu la formulation de Pat VH (d'ailleurs je n'ai pas trouvé de source pour les 46 éditions posthumes) :   Chimiste et homme politique, Raspail (photo) est aussi l'auteur d'un manuel de médecine populaire qui connut 77 éditions annuelles de 1845 à 1935. --Fanfwah (discuter) 20 octobre 2017 à 12:23 (CEST)
En ce qui concerne la source des 46 éditions posthumes, c'est moi-même, ayant fait la soustraction des 77 éditions annuelles de celles de son vivant (de la première en 1845 à sa mort en 1878). J'avoue qu'il s'agit là d'une soustraction inédite, cherchant à éviter au lecteur un effort de calcul mental (peut être à tort)  .--Pat VH (discuter) 20 octobre 2017 à 12:56 (CEST)
Avec 77 éditions en 90 ans, il y a forcément des années sans édition : il faudrait être sûr (pour que la soustraction soit valide) qu'elles se situent toutes après sa mort. Vu les vicissitudes de son existence et de son époque, ça me parait très incertain, à défaut de source en ce sens. --Fanfwah (discuter) 20 octobre 2017 à 15:32 (CEST)

Nation en concubinageModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Erik Bovin, fait toujours l’objet d’une discussion :


Proposant : EB (discuter) 20 septembre 2017 à 23:54 (CEST)

Discussion :
Cela du à la chute de Mengistu Haile Mariam face à une coalition des opposants éthiopiens et des indépendantistes érythréens qui s'étaient entendu sur la sécession de cette région mais la date me fait tiqué : « L'Éthiopie reconnaît le droit de l'Érythrée à organiser un référendum, qui aboutit à l'indépendance du pays le 28 mai 1993. » La constitution était elle de facto en vigueur en 1993 ? L'amateur d'aéroplanes (discuter) 21 septembre 2017 à 08:37 (CEST)

J'ai aussi vu passer le cas de l'Erythrée dans l'une des sources mais je n'ai pas bien compris ce qui ressemble à une incohérence chronologique. --EB (discuter) 23 septembre 2017 à 12:35 (CEST)
Je n'avais pas vu qu'il y avait déjà une proposition : je viens donc de retirer la mienne ci-dessous. Cependant, je me permets de suggérer d'ajouter, comme je l'avais fait en dessous, que c'était aussi le cas de la Constitution soviétique de 1977. Après, effectivement, il y a manifestement une incohérence dans l'article d'utiliser ça pour justifier l'indépendance de l'Érythrée puisqu'elle est antérieure à cette constitution de 1994, mais pour autant ça ne rend en rien invalide l'anecdote elle-même. SenseiAC (discuter) 23 septembre 2017 à 13:26 (CEST)
La constitution française aussi, pour la Nouvelle-Calédonie (articles 76 et 77), en précisant les modalités selon lesquelles « les populations intéressées de la Nouvelle-Calédonie seront amenées à se prononcer sur l'accession à la pleine souveraineté. » --Fanfwah (discuter) 6 octobre 2017 à 00:30 (CEST)
Certes, mais c'est un seul territoire, ce qui explique sans doute que ce ne soit pas relevé par l'une des sources (article de Libé). --EB (discuter) 6 octobre 2017 à 14:57 (CEST)
Yep, mais ça vaut bien une proposition de LSV (que je viens de faire ci-dessous). Pour celle-ci, groupée avec l'URSS ou pas, je ne sais pas trop. --Fanfwah (discuter) 12 octobre 2017 à 12:56 (CEST)

Le Guano rend fouModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Jean-Paul Corlin, fait toujours l’objet d’une discussion :

  • Au XIXe siècle, afin d'exploiter le guano, le Pérou autorisa la réduction en esclavage de la moitié des habitants de l'Île de Pâques.


Proposant : Jean-Paul Corlin (discuter) 25 septembre 2017 à 16:57 (CEST)

Discussion :
Anecdote dans l'anecdote : ce genre de monstruosité permit à certaines personnes (dont quelques familles françaises de la « haute » société) de devenir riches... très riches --Jean-Paul Corlin (discuter) 25 septembre 2017 à 16:57 (CEST)

« Réduire en esclavage » est vague, ii y a eu déportation et travail forcé. « Le Pérou », c'est un peu vague aussi, s'agissait-il d'une expédition officielle ou d'une razzia privée ? Par ailleurs, la source accessible en ligne ne fait pas le lien avec le guano. --Fanfwah (discuter) 30 septembre 2017 à 08:31 (CEST)
Réponse 1 : Oui, il s'agit bien « d'esclavage »... et ce mot, utilisé dans de nombreuses sources, n'a strictement rien de « vague ». J'ai d'ailleurs rajouté un lien sur ce sujet pour confirmation.
Réponse 2 : Même si elle avait sous-traité l'exploitation du guano à des concessionnaires européens, la nation péruvienne était propriétaire des îles Chincha (monopole d'État) et donc des sites de Guano où furent emmenés les rapanuis. D'ailleurs, tout le monde est d'accord pour déclarer qu'il s'agissait bien de marins de navires péruviens (identifiables à leurs pavillons) qui sont venus embarquer de force les îliens. J'ai, là aussi, rajouté un lien sur ce sujet. Cependant, pour éviter toute contestation, on va donc écrire que l'État péruvien autorisa l'esclavage plutôt que de sous entendre qu'il en fut l'artisan direct (même si le résultat est le même)
Réponse 3 : Les pascuans ont été déportés sur les îles Chincha, surnommées les « îles à guano » et à mon avis, pas pour y faire du tricot, toutes les sources, là aussi, convergent.
Cordialement. --Jean-Paul Corlin (discuter) 30 septembre 2017 à 11:20 (CEST)
  1. L'imprécision demeure : sans plus de détail, la compréhension la plus immédiate est que les Pascuans furent réduits en esclavage pour exploiter le guano in situ.
  2. Que la déportation soit le fait d'esclavagistes péruviens est une chose, qu'elle ait été autorisée par l'État péruvien me semble en être une autre – fort probable, mais que les sources citées ne permettent pas d'affirmer. Et puis pourquoi aller chercher un responsable indirect au lieu de citer les coupables ?
  3. Que toutes les sources convergent, je ne demande qu'à le croire, mais ce qui compte ici ce sont celles que cite l'article sur ce point : or la première (réf. 9), comme déjà dit, ne parle pas du guano et la seconde (réf. 10) ne précise pas de numéro de page, ce qui est indispensable pour une référence non accessible en ligne.
--Fanfwah (discuter) 1 octobre 2017 à 03:10 (CEST)
A l'évidence, on ne lit pas, et on ne comprend donc pas la même chose... C'est ennuyeux, cela semble tellement évident ! Mais bon... pas grave, je laisse tomber. --Jean-Paul Corlin (discuter) 1 octobre 2017 à 11:42 (CEST)
Même souci qu'avec le vandalisme de l'abbé Grégoire : le sujet est bon, voire excellent, pourquoi cette volonté de le réduire à toute force à la dénonciation d'un coupable à majuscule (l'Armée dans un cas, l'État dans l'autre) ? --Fanfwah (discuter) 2 octobre 2017 à 09:06 (CEST)
Parce que je le sais, de source sure, et qu'une personne (Sergio Rapu, l'homme qui connait le mieux Rapa Nui) me (nous) l'a expliqué dans le musée de la Moneda à Santiago en présence officiels chiliens. Il doit y avoir des centaines de sources en espagnol, mais franchement, est ce que cela vaut le coup de perdre son temps à chercher puisque les sources françaises sont très claires ? Quand un État (donc législateur) accepte que des gens soient enlevés et retenu sur son territoire, pour "travailler" contre leur gré sur un site dont il a le monopole d'exploitation et la propriété (fait avéré), il faudra m"expliquer de quoi il en retourne exactement. Surtout que la France et le Royaume-Uni se sont bien adressés officiellement au gouvernement péruvien et à personne d'autre pour faire cesser ce scandale... et que celui-ci a fini par obtempérer. Que vous faut il en déduire ? --Jean-Paul Corlin (discuter) 2 octobre 2017 à 09:41 (CEST)
Justement, je préfère ne rien déduire du tout. Les sources parlent de marchands esclavagistes péruviens, parlons de marchands esclavagistes péruviens. --Fanfwah (discuter) 4 octobre 2017 à 15:18 (CEST)
Stop ! Je commence de nouveau à saturer de ce genre d'attitude qui consiste à joue sur les mots et à nier l'évidence. Je me suis parfaitement expliqué, avec source à l'appui, donc si cela n'est pas suffisant, on laisse tomber. --Jean-Paul Corlin (discuter) 5 octobre 2017 à 21:29 (CEST)
Alors on va rester bloqué sur une formulation dont un élément n'est même pas dans l'article et ça ne pourra pas passer comme ça. Dommage, c'était un bon sujet. --Fanfwah (discuter) 6 octobre 2017 à 01:01 (CEST)

On peut essayer cela :   Au XIXe siècle, afin de favoriser l'exploitation du guano sur son territoire, le Pérou laissa s'organiser un trafic d'esclaves entre ce pays et l'Île de Pâques.--Jean-Paul Corlin (discuter) 11 octobre 2017 à 20:11 (CEST)

Pas mieux ! --Fanfwah (discuter) 16 octobre 2017 à 12:28 (CEST)
Je ne vois pas bien ce que ça a d'original par rapport aux autres trafics d'esclaves. --EB (discuter) 16 octobre 2017 à 12:33 (CEST)
ON laisse tomber. Merci. --Jean-Paul Corlin (discuter) 18 octobre 2017 à 19:03 (CEST)
Effectivement, on a perdu un des éléments de départ, qui était la déportation de près de la moitié d'une population. Le plus simple, ce serait de repartir de là en collant aux sources, qqc. comme :   Au XIXe siècle, des marchands d'esclaves venus du Pérou enlevèrent près de la moitié des habitants de l'île de Pâques pour les vendre aux exploitants de guano.
Quoique, une des sources parle d'un tiers de la population de l'île. --Fanfwah (discuter) 20 octobre 2017 à 12:25 (CEST)

Un millénaire suspendu à une équationModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Erik Bovin pour être placée dans l’antichambre Alphabet latin, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
Représentation visuelle des deux configurations possibles concernant le problème P = NP.


Proposant : EB (discuter) 26 septembre 2017 à 15:32 (CEST)

Discussion :
  Une formulation plus explicite serait bienvenue, mais je n'ai pas mieux. --Fanfwah (discuter) 30 septembre 2017 à 16:15 (CEST)

  D'accord avec Fanfwah, comment la rendre plus simple et attrayante ? L'amateur d'aéroplanes (discuter) 1 octobre 2017 à 11:45 (CEST)
 : Je propose: La résolution du P = NP (schéma) permettrait de trouver facilement la solution de tous les autres problèmes du prix du millénaire. Live and let die Me parler 10 octobre 2017 à 10:04 (CEST)
OK pour moi, c'est probablement mieux dans cet ordre. --EB (discuter) 10 octobre 2017 à 10:49 (CEST)
Cela ne va pas du tout, votre anecdote. C'est uniquement si P=NP que cela permet de considérer qu'il sera facile de résoudre les autres problèmes. Si P différent de NP, bein on reste dans le même cadre : c'est compliqué. Thémistocle (discuter) 12 octobre 2017 à 17:07 (CEST)
  Fanfwah : Sans juger sur le fond, je me permets de suspendre la validation compte tenu de l'objection. --EB (discuter) 12 octobre 2017 à 17:55 (CEST)
Et si on formulait: La résolution positive de P = NP (schéma) permettrait de trouver facilement la solution de tous les autres problèmes du prix du millénaire.?
Rq ; je ne fais que me baser sur l'article source "Trouver la solution à ce problème, c’est un peu comme mettre la main sur la clé de l’univers: si P = NP, alors la résolution de tous les autres problèmes posés par l’Institut Clay deviendrait soudain évidente; et si jamais P ≠ NP, cela aurait pour conséquence que bon nombre de problèmes dont personne n’a encore trouvé la solution sont destinés à rester insolubles pour l’éternité." Votre reformulation me paraît largement préférable. Thémistocle (discuter) 12 octobre 2017 à 18:13 (CEST)
Tant qu'à faire simple, on pourrait même mettre   Démontrer que P = NP (schéma) permettrait [...], ce serait plus clair. « Résolution » peut laisser penser, à tort, qu'il s'agit d'une équation. --Fanfwah (discuter) 13 octobre 2017 à 02:24 (CEST)
Pour lever définitivement cette ambiguïté, on pourrait même rajouter   Démontrer l'équivalence P = NP (schéma) permettrait [...]. Live and let die Me parler 13 octobre 2017 à 06:30 (CEST)
Sauf que ça n'est pas non plus une équivalence : si on veut mettre un mot, c'est bêtement une égalité. --Fanfwah (discuter) 13 octobre 2017 à 09:40 (CEST)
OK pour l'anecdote avec le mot égalité rajouté. Live and let die Me parler 13 octobre 2017 à 09:47 (CEST)
Le terme "égalité" ne serait-il pas redondant avec le signe = ? --EB (discuter) 13 octobre 2017 à 10:25 (CEST)
C'est pour ça que je proposais   Démontrer que [...], mais à tout prendre c'est moins grave d'être redondant qu'incohérent. On pourrait aussi mettre   La démonstration de [...], ou   Démontrer la proposition [...]... --Fanfwah (discuter) 13 octobre 2017 à 11:14 (CEST)
En lisant l'article, j'avais l'impression de deux propositions équivalentes; je ne serai peut-être pas le seul à ne pas voir une égalité derrière le signe = ? Live and let die Me parler

L'âme des femmesModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par FredD, fait toujours l’objet d’une discussion :


Proposant : FredD (discuter) 26 septembre 2017 à 18:55 (CEST)

Discussion :
Je propose cette anecdote après avoir encore entendu ce canular présenté comme vérité historique par une prétendue écrivaine féministe sur France Inter... FredD (discuter)

  Pas mal !
Comme l'indique l'article que vous citez, la langue latine est très claire sur ce sujet : « Vir » est bien le mâle, et « Mulier » , la femelle d'une même espèce d'être dénommé « Homo », mais ce que l'article ne dit pas, c'est que si « Homo » a bien glissé sémantiquement (en français) vers le mot « homme », le terme « Mulier », lui, a glissé (toujours en français) vers le mot « moitié » (d'où la fameuse formule : « ma moitié ») sous entendant ainsi (mais faussement) que la femme serait la moitié de l'homme. Sachant que « Mulier » est basé sur la même racine que « Mollis », c'est à dire « faible » (d'où l'autre formule : « le sexe faible »), on peut dire que tout a été fait pour nous faire croire que la femme est inférieure à l'homme et là, manifestement, les protestants n'ont rien à voir là dedans ! --Jean-Paul Corlin (discuter) 26 septembre 2017 à 20:23 (CEST)
Bonjour, où avez-vous trouvé cette étymologies pour "moitié" et la racine commune entre mulier et mollis ? Je suis prof de français et de latin et je n'en trouve trace dans aucune source de référence... Quant au glissement de "homo" vers "homme" (masculin), la source est probablement militaire : on déplace des "gens", qui se trouvent être tous des mâles, donc les "hommes" de troupe sont des viri. Cdlt, FredD (discuter) 26 septembre 2017 à 21:17 (CEST)
  FredD : Bonjour !
Le terme moitié, est très certainement une évolution du terme « Mulier » (mujer en espagnol moglier en italien)... En vivaro alpin et en provençal, une « mogliër» ou « molhiër », etc... (glossaire de la langue romane). Dans la chanson de Roland, c'est une « muillier » . Chez nous, autrefois (Bresse/Bourgogne/Lyonnais), l'épouse était une « moillier », puis plus au nord (Berry/Nivernais), une « moiltière ». Quand on sait que le mot « moitié » se dit « méitat » en provençal et « mitié » en bourguignon, la confusion est aussi possible. En tout cas mon professeur (Paris IV, Sorbonne, 1979) était convaincu que le glissement moillier/moitié était quasi évident. Donc, du coup la dite « moitié » (qui signifie femme, je le rappelle) n'est pas forcément une « épouse » et là, encore, c'est logique de faire la différence, car durant le Moyen-âge tardif; le concubinage était bien plus répandu qu'on pourrait croire (peut-être une conséquence de la peste noire)...--Jean-Paul Corlin (discuter) 26 septembre 2017 à 22:07 (CEST)
  pour l'info.--Io Herodotus (discuter) 27 septembre 2017 à 05:47 (CEST)
  Jean-Paul Corlin : : votre professeur n'a pas eu l'air de convaincre ses collègues, et je sens dans ces explications un peu de confusion chronologique. Il faudrait voir de quand date l'usage de "moitié" pour dire "femme", mais pas sûr qu'il remonte au haut moyen-âge... Le TLF ne relève aucune mention avant le XIXe siècle, il faudrait voir ce qu'en dit Alain Rey (je n'ai pas accès à une bibliothèque là où je me trouve). Quant aux patois locaux, il y a un énorme biais de confirmation étant donné que dans la grande diversité sonore qui y a proliféré on trouve toujours un patois qui valide notre hypothèse, quand tous les autres la rejettent... (J'aimais me moquer du prof d'italien de ma prépa en lui rétorquant que toutes les erreurs et barbarismes qu'il croyait relever n'étaient que des termes valides de dialeti qu'il ignorait - et bien souvent, ça marche). A vérifier, donc... Cdlt, FredD (discuter) 27 septembre 2017 à 06:44 (CEST)
  FredD : Qu'est ce que vous me dites là, monsieur le professeur de français ? : « ...//... mais pas sûr qu'il remonte au haut moyen-âge...//...Le TLF ne relève aucune mention avant le XIXe siècle »  .
Bien sur que ce mot remonte à l'époque médiévale ! Le terme « moitié » était même suffisamment en usage pour être utilisé en littérature au cours du XVIe siècle... puisque Ronsard l'a évoqué dans un de ses poèmes (les amours, poème 17, publié en 1552)
« Le feu, la serre, et le reste à toute heure,

ardant, pressant, nouant mon amitié,
occis aux pieds de ma fière moitié,

font par sa mort, ma vie être meilleure. »
Sinon, relisez la fable Les obsèques de la Lionne de Jean de la Fontaine, publiée en 1678 (« Votre digne moitié, couchée entre les fleurs » que j'ai du apprendre par cœur en 5ème)
Il va donc falloir revoir quelque peu votre « copie » (de plus, l'argument biblique basé sur le poème d'un auteur aussi obscur que Jacques Delile dans le TLF, souvent à côté de la plaque -en matière de référence- est totalement ridicule)   ! --Jean-Paul Corlin (discuter) 27 septembre 2017 à 10:07 (CEST)
  Jean-Paul Corlin : : je vous fais remarquer que Ronsard, ce n'est pas le haut Moyen Âge, mais peu importe. Quelle source avez-vous pour dire que dans « ma moitié », pris dans le sens de « ma femme » ou de « la personne qui m'est chère », le mot « moitié » vient de « mulier » ? Marvoir (discuter) 27 septembre 2017 à 11:15 (CEST)
P.S. Je rappelle que dans l'Ode au vaisseau de Virgile, Horace appelle Virgile « animae dimidium meae » (la moitié de mon âme). Marvoir (discuter) 27 septembre 2017 à 11:34 (CEST)
P.S. Dans un texte de 1397, Une epistre lamentable et consolatoire: adressée en 1397 à Philippe le Hardi, duc de Bourgogne, sur la défaite de Nicopolis, 1396, un ami est qualifié de « la moitié de mon âme » (éd. Droz, 2008, p. 223). Cela suggère une autre étymologie que "mulier" pour "moitié" pris dans le sens en question. Marvoir (discuter) 27 septembre 2017 à 11:46 (CEST)

  FredD : Monsieur le professeur, tout à l'heure, vous évoquiez le XIXème siècle et maintenant vous chipotez pour moins d'un siècle. Ce n'est pourtant pas Ronsard qui, né 75 ans après la fin du Moyen-Âge, a inventé ce mot de « moitié », Si ? Quant à la référence latine, elle n'a strictement rien à voir : ce terme de la « Animae dimidium meae » est une marque d'affection, certes, mais (et vous venez le prouvez), elle n'a rien à voir avec le sexe féminin, et donc bien différente du terme "moitié" dans l'usage (français) qui désigne TOUJOURS une femme et jamais un homme (a-ton déjà lu quelque part qu'une femme appelait son compagnon "ma moitié" ?) Bien cordialement --Jean-Paul Corlin (discuter) 27 septembre 2017 à 12:01 (CEST)

Vous n'avez pas lu ma signature. Ce n'est pas parce que l'expression « ma moitié » signifie toujours « ma femme » qu'elle ne peut pas avoir été suggérée par l'expression « la moitié de mon âme » qui sert à exprimer l'affection. Ronsard avait une culture littéraire, donc quand il écrit « ma fière moitié » ou « ma moitié », cela peut très bien être sous l'influence de l'expression traditionnelle « la moitié de mon âme ». Et une fois de plus, vous ne donnez aucune référence à l'appui de votre étymologie. Je serais d'ailleurs curieux de connaître un autre exemple où le son "t" apparaît dans un mot ne contenant que des sons du mot latin « mulier ». Marvoir (discuter) 27 septembre 2017 à 12:29 (CEST)
  Marvoir : Effectivement, mille excuses, je n'avais pas tout lu... Sinon, ne confondons tout de même pas les références basées sur les textes émis par les « lettrés » (la plupart ecclésiastiques et les laïcs qu'ils ont influencé) qui se basent sur le latin (le vrai) et le langage populaire qui, lui, est issu (en partie) d'un bas latin associé à d'autres langues et idiomes et qui a pu nous donner des termes fondamentalement différents (comme disait comme mon prof d'anglais « ne demandez jamais des cadeaux -gift- à un allemand »)
Quant à l'ajout de la lettre "t", la réponse est dans la question... car on peut évoquer (je crois l'avoir écrit) un phénomène d'influence entre deux mots similaires : en vieux français, le terme "femme" (compagne) s'écrivait généralement « Mollier » (et se prononçait mo-jɛ), et le terme "moitié" s'écrivait « Moie » (et se prononçait mo-jə ou mwø-jə, voire mo:i). Si le terme « Moie » a évolué dans sa forme moderne en "moitié », je ne vois pas pourquoi le terme « Mollier », quasi similaire, n'aurait pas évolué de la même façon dans le sens d'une fusion homonymique (comme pin et pain, maire et mère, etc...) --Jean-Paul Corlin (discuter) 27 septembre 2017 à 13:12 (CEST)
PS : Et puis, il y a autre chose : l'espagnol a gardé le mot mujer, l'italien, le mot moglie, (bien que les termes espousa/esposa/casado/donna/femina, etc... existent aussi) Où est passé le mot français mollier ? Serait il passé à la trappe où a-t-il évolué comme dans les autres langues romanes ? Je pense que vous connaissez mon opinion là-dessus.--Jean-Paul Corlin (discuter) 27 septembre 2017 à 13:28 (CEST)
L'exemple le plus ancien de "ma moitié" qui ait été cité dans cette discussion est celui qui est tiré de Ronsard. C'est bien tardif pour prouver que le vieux mot français mollier ait survécu sous la forme moitié, d'autant plus que Ronsard était un grand créateur lexical. Autre remarque : vous avez écrit plus haut : « (d'où la fameuse formule : « ma moitié ») sous entendant ainsi (mais faussement) que la femme serait la moitié de l'homme. Sachant que « Mulier » est basé sur la même racine que « Mollis », c'est à dire « faible » (d'où l'autre formule : « le sexe faible »), on peut dire que tout a été fait pour nous faire croire que la femme est inférieure à l'homme ». L'exemple de l'expression "la moitié de mon âme", utilisée pour exprimer une grande affection, montre bien que le mot "moitié" n'est pas forcément péjoratif. Marvoir (discuter) 27 septembre 2017 à 13:49 (CEST)
Quand vous dites que "ma moitié" désigne toujours une femme, vous êtes contredit par l'article du CNRTL : "ma moitié désigne un homme aimé (Jodelle, Cléopâtre, IV, d'apr. G.Gougenheim, loc. cit.)". Notez que le CNRTL dit aussi : "1610 sa plus chère moitié désigne une épouse (Montchrestien, Reine d'Écosse, III, ibid.)", donc ici encore, "moitié" n'a pas un sens péjoratif. Marvoir (discuter) 27 septembre 2017 à 13:59 (CEST)
En fait, d'après le CNRTL, l'expression "ma moitié" serait une allusion au mythe de l'Androgyne, ce qui me semble d'autant plus vraisemblable que les exemples les plus anciens donnés par le CNRTL datent de 1552 (je ne compte pas Heroet 1542, puisque c'est une traduction de l'Androgyne de Platon). Donc, il n'est même pas nécessaire de faire intervenir, comme je l'ai fait, l'expression "la moitié de mon âme". Marvoir (discuter) 27 septembre 2017 à 14:35 (CEST)
Pour continuer ce petit travail inédit : il y a une épigramme attribuée à Sénèque où on lit, à propos de la mort d'un ami : "Plus quam dimidium mei recessit" ("c’est plus que la moitié de moi-même qui s’en est allée"). Voir travail de Stéphane Mercier, université de Louvain-la-Neuve. Si les écrivains français de 1552 connaissaient cette épigramme, elle est peut-être une autre source de "ma moitié", car "ma moitié" traduit assez bien "dimidium mei". Marvoir (discuter) 27 septembre 2017 à 15:21 (CEST)
Hou là, que d'assertions ! Je vais essayer de répondre dans l'ordre
* Ronsard est tardif si on veut, mais il reste le reflet de son époque... et son utilisation du terme "moitié" ne relève pas d'un effet de style ou d'un néologisme, sachant aussi que son apport correspond à la période de l'avènement du français actuel dont François 1er (un copain du papa de Ronsard) fut le principal artisan. Par contre c'est un poète (mais il n'utilise pas du terme par hasard)
* Je n'ai pas dit que le mot « mollier » (ou « molier ») est une preuve du rabaissement de la femme, je dis surtout que c'est l'interprétation qui en a été faite quant à l'évolution (et l'analogie) vers le terme « moitié ». A la fin de l'époque médiévale et au début de la Renaissance, beaucoup de mots ont été interprétés à tort et travers comme « Fe mina » ( du latin femina) ► foi faible, « mollis » (proche de molier) ► faible ou mou et sont souvent restés dans ce sens jusqu'à l'époque moderne. Le plus beau c'est que la langue allemande nous donne les même travers (Weib ► femme, Weich ► molesse et weichlung ► lâche). C'est l'exemple même d'un glissement sémantique péjoratif.
* Quant à cette histoire d'androgyne (moitié homme - moitié femme), si elle va bien dans le sens du mot « moitié » (logique), je ne vois pas trop le rapport avec « mollier » qui est bien un autre mot (et c'est ce que j'essaye d'expliquer)
* Il va bien falloir un jour savoir où est passé le terme « mollier » qui semble avoir disparu, ce qui est incompréhensible. Il est normal que des termes comme cranequin (tenseur d'arbalète), mousseau (farine de gruau), patache (petit navire servant à livrer le courrier aux marins), langueyeur (personne qui vérifiait l'état de sante d'un cochon), voire même un nestor (un vieux qu'on écoute), puisque tout cela a été oublié, enterré, annihilé mais le terme « mollier » ou est il passé ? A moins que... (et c'est tout le sens de mon propos)--Jean-Paul Corlin (discuter) 27 septembre 2017 à 18:21 (CEST)
Puisqu'on n'amène plus rien de nouveau et que, de toute façon, l'étymologie de "ma moitié" n'a rien à voir avec l'opportunité de mettre l'article Légende du concile de Mâcon dans "Le saviez-vous", j'en resterai là. Marvoir (discuter) 27 septembre 2017 à 19:44 (CEST)

Oui, bien sur ! Sauf... que cette histoire de la légende de la non existence d'une âme féminine repose, pour les protestants, sur une dénonciation de la vision réductrice des femmes par l'église catholique, ce qui n'est pas entièrement faux, puisque Rome est à l'evidence l'artisan d'un glissement sémantique de la définition même de la femme, ouvertement définie dans un rôle de soumission, mais aussi de faiblesse. Il faut relire le Marteau des Sorcières diffusés par l'ordre des Dominicains au début de la Renaissance. Voyons ce qu'en dit Wikipedia :

«  ... Ce livre ...//... affirme que les femmes, à cause de leur faiblesse et de l’infériorité de leur intelligence, seraient par nature prédisposées à céder aux tentations de Satan. Le titre même du livre présente le mot maleficarum (avec la voyelle de la terminaison au féminin) et les auteurs déclarent (de façon erronée) que le mot femina (femme) dérive de fe + minus (foi mineure)  »

.Donc récapitulons : si on prend la base de l'anecdote, c'est exact, mais présenté comme cela, hors contexte, on oublie bien des choses : pour l'église catholique romaine de la Renaissance, la femme a bien une âme, certes, mais... « pas bien nette » Je proposerais donc une autre anecdote sur ce sujet.--Jean-Paul Corlin (discuter) 27 septembre 2017 à 20:48 (CEST)

Vous dites : "cette histoire de la légende de la non existence d'une âme féminine repose, pour les protestants, sur une dénonciation de la vision réductrice des femmes par l'église catholique". Leyser, le second protestant qui a interprété l'incident de Mâcon comme une mise en doute de l'appartenance des femmes à l'humanité, le faisait à l'appui de sa thèse de l'infériorité de la femme et de la nécessité de la polygynie. Quant au premier protestant qui lança l'interprétation erronée de l'incident, Osiander l'Ancien, j'ignore ses idées sur les mérites respectifs des deux sexes, mais sa lourde plaisanterie sur l'incident de Mâcon ne prouve pas, en elle-même, qu'il ait reproché à l'Église catholique d'être trop misogyne : ce n'est pas parce qu'on place les femmes dans l'humanité qu'on les considère forcément comme égales à l'autre partie de l'humanité. Enfin, je crois savoir que la chasse aux sorcières a duré plus longtemps dans les pays protestants que dans les pays catholiques. (Désolé, je n'ai pas le temps de chercher des sources.) Marvoir (discuter) 28 septembre 2017 à 08:44 (CEST)
  - Vanoot59 (discuter) 29 septembre 2017 à 11:16 (CEST)
« Les doutes de l'Église catholique sur l'existence d'une âme pour les femmes sont une légende [...] » : là-dessus, le texte de l'article est assez convaincant ; le souci est qu'il semble discuter et trancher sur la seule base de l'examen des sources primaires, mais passons.
« [...] une légende inventée  [...] » : là, c'est ennuyeux parce qu'inventer ressort généralement d'une démarche intentionnelle ; la formulation laisse donc entendre qu'il y aurait eu volonté de tromper, manipulation délibérée — ce qui n'est pas dans l'article.
« [...] inventée par les protestants au XVIe siècle. » : avec l'article défini on passe carrément à une imputation de machination collective, liée à une appartenance religieuse — ce qui évidemment n'est pas non plus dans l'article. De fait, on nourrit le complotisme, sous une de ses formes les plus traditionnelles : la dénonciation du complot protestant. Pas vraiment le but des LSV. --Fanfwah (discuter) 1 octobre 2017 à 04:15 (CEST)
Ne voyez pas de complotisme partout. Il s'agit simplement d'une fausse information élaborée et colportée dans un but militant, comme cela se voit presque à chaque fois qu'un différend politique ou religieux oppose deux groupes sociaux ; ce qui est intéressant est que cette information se voit réutilisée de nos jours dans un contexte extrêmement différent, alors que sa fausseté est connue depuis plusieurs siècles (et là encore je ne cherche pas à lever une hypothétique conspiration féministe, mais simplement à montrer comment les stratégies de discours ont peu évolué malgré les siècles, l'éducation et le changement de contexte). Cdlt, FredD (discuter) 1 octobre 2017 à 11:22 (CEST)
Il ne saurait bien sûr être question, sous prétexte de lutte contre le complotisme, de s'interdire de parler de complots avérés. Le souci, c'est que l'idée selon laquelle « il s'agit simplement d'une fausse information » est peu étayée de sources secondaires et surtout que celle qui voudrait que cette fausse information ait été « élaborée et colportée dans un but militant » ne mérite qu'un gros « refnec », même après lecture de l'article. --Fanfwah (discuter) 2 octobre 2017 à 19:27 (CEST)
Alors que diriez-vous de la formulation « ...une légende déjà utilisée par les protestants au XVIe siècle » ? FredD (discuter) 17 octobre 2017 à 11:51 (CEST)
Dans quelle(s) source(s) cette idée est-elle qualifiée de « légende » ? Le terme est très présent dans l'article, il ne devrait pas manquer de références précises pour l'appuyer. --Fanfwah (discuter) 18 octobre 2017 à 12:13 (CEST)

Billet de 500 eurosModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par 145.242.20.56, fait toujours l’objet d’une discussion :

  • Le billet de 500 euros est surnommé en Espagne le "Ben Laden" car « tout le monde le connait et personne ne le voit jamais ». Or, près du quart de ces billets circule en Espagne.


Proposant : 145.242.20.56 (discuter) 28 septembre 2017 à 14:00 (CEST)

Discussion :
Voir le paragraphe sur le crime organisé :) Bizarre, je travaille pas loin de la frontière et je ne connaissait pas ce surnom. Concernant la proposition, je l’ai un peu raccourci, mais comme il s'agit d'un « bon article », je ne sait si elle valable ici. L'amateur d'aéroplanes (discuter) 28 septembre 2017 à 14:29 (CEST)

Il faudrait peut-être mettre l'anecdote au passé vu que l'article qui la source date de 2010 et que Ben Laden a été tué en 2011 ? --Awkiku (discuter) 28 septembre 2017 à 17:13 (CEST)
  C'est vrai que le premier (et seul) billet de 500 € que j'ai vu, (mais pas tenu) c'est dans une cafétéria de Figueres, mais pour le nom, je ne savais pas, non plus ! Pour l'usage du passé, il ne s'impose que si l'appellation n'est plus d'usage. Je connais des collectionneurs d'anciens billets qui parlent encore en "Delacroix", en "Voltaire", en "Pascal" ! --Jean-Paul Corlin (discuter) 28 septembre 2017 à 17:22 (CEST)
 , En effet, on trouve des sources récentes dans la presse espagnole montrant que ce surnom a toujours cours, si j'ose dire : [2] [3] [4]. --Awkiku (discuter) 28 septembre 2017 à 17:36 (CEST)
  L'amateur d'aéroplanes : Je me permets de suspendre la validation : l'estimation de la proportion à l'échelle européenne remonte à 2006, il faudrait actualiser. Et puis il faudrait aussi raccourcir, l'usage est de faire une seule phrase. --EB (discuter) 3 octobre 2017 à 14:28 (CEST)
En mettant cela au début ? : Alors qu'en 2006, un quart des billets... L'amateur d'aéroplanes (discuter) 3 octobre 2017 à 14:59 (CEST)
Le deuxième bout de la phrase n'a pas d'intérêt, c'est surtout le bon mot qui fait le sel de l'anecdote je trouve, il est sourcé, après que ce soit le quart, 10% ou 40% il me smeble que cela n'apporte rien de plus...--Awkiku (discuter) 3 octobre 2017 à 17:04 (CEST)
Je ne suis pas d'accord, ça fait une bonne partie du sel de l'anecdote : personne ne le voit alors même qu'il semble y en avoir une quantité très importante par rapport aux autres États. --EB (discuter) 3 octobre 2017 à 17:15 (CEST)
Oui, il y a même dans la présentation qu'en donne l'article une dimension sociologique qu'il serait dommage de perdre, à mon avis (d'autant qu'elle résout l'apparente contradiction entre gros volume et invisibilité) : « Les spécialistes s'étonnent de sa présence en nombre élevé dans une économie qui n'est que la quatrième de la zone euro. Ils sont rarement échangés dans le commerce de tous les jours – ils ont été surnommés « ben Laden » par les classes populaires [c'est moi qui italise] car « tout le monde sait qu'ils sont là et à quoi ils ressemblent, mais personne ne les a jamais vus » ». --Fanfwah (discuter) 4 octobre 2017 à 17:11 (CEST)
  En Espagne, les billets de 500 euros, particulièrement nombreux, sont surnommés « Ben Laden », car « tout le monde sait qu'ils sont là mais personne ne les a jamais vus ». ? --Fanfwah (discuter) 16 octobre 2017 à 15:44 (CEST)
En fait il y a matière à élargir l'anecdote puisque les services secrets britanniques l'appellent également ainsi : voir cet article. --EB (discuter) 16 octobre 2017 à 16:01 (CEST)
Apparemment ce n'est pas exactement avec la même idée, du coup je ne vois pas comment synthétiser tout ça en un LSV unique. Ça n'empêche pas de passer celui sur l'Espagne, à mon avis. --Fanfwah (discuter) 20 octobre 2017 à 12:43 (CEST)

WTFModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Fanfwah, fait toujours l’objet d’une discussion :

  • En 2016, l'UE et les USA ont protesté lorsque l'ONU a exclu les ONG LGBT d'une réunion sur le VIH, sous la pression de l'OCI.


La ou les anecdotes suivantes ont déjà été proposées et possèdent des similarités (surtout au niveau des termes utilisés). N'hésitez pas à supprimer ce bloc si les sujets sont vraiment différents.

Proposée par Erik Bovin le 13 septembre 2017, et toujours en discussion sur cette page. [indice de similitude 5.9/10]:


Directement publiée en page d'accueil par Fanfwah le 13 novembre 2012. [indice de similitude 5.7/10]:

Temps d'exécution total : 3 secs (détails : travail du bot: 3 secs, lecture des anecdotes en base: 0 sec)

Proposant : Fanfwah (discuter) 29 septembre 2017 à 06:44 (CEST)

Discussion :
  Mike the song remains the same 29 septembre 2017 à 08:42 (CEST)

UPTA-N ? (Un Peu Trop d'Acronymes, Non ?) Par contre effectivement, c'est Q.i-Q.itable !  --Jean-Paul Corlin (discuter) 29 septembre 2017 à 11:45 (CEST)
CQFD. --Fanfwah (discuter) 29 septembre 2017 à 14:41 (CEST)
  Puisqu'il s'agit d'acronymes en français, EU à la place des USA. L'amateur d'aéroplanes (discuter) 2 octobre 2017 à 09:37 (CEST)
À ma connaissance, « EU » n'est pratiquement pas utilisé en français, alors qu'« USA » est connu. Je peux me tromper, mais dans ce cas l'article États-Unis aussi. --Fanfwah (discuter) 4 octobre 2017 à 15:22 (CEST)
  C'est bien sûr assez scandaleux mais ça ne me surprend pas plus que cela, malheureusement... --EB (discuter) 19 octobre 2017 à 11:42 (CEST)
J'avoue que c'est surtout la ribambelle d'acronymes qui m'a plu (l'anecdote est une citation quasi-textuelle de l'article). --Fanfwah (discuter) 20 octobre 2017 à 12:27 (CEST)

Comme un glandModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Fanfwah pour être placée dans l’antichambre Sexe, fait toujours l’objet d’une discussion :


Proposant : Fanfwah (discuter) 29 septembre 2017 à 12:43 (CEST)

Discussion :

Je n'ai pas d'avis sur l'anecdote elle-même, mais je pense que la photo serait malvenue en page d'accueil. --Awkiku (discuter) 29 septembre 2017 à 15:28 (CEST)

Conflit d’édition En option :

  • expliquer en incise que cette forme est   telle qu'il agit comme un aspirateur qui élimine le sperme d'éventuels prédécesseurs, plutôt que de laisser le lecteur rechercher l'explication dans l'article ;
  • trouver une illustration plus en rapport avec cette caractéristique, ou ne pas mettre d'illustration du tout (l'actuelle aura sans doute des soucis sur Twitter, et peut-être sur la page d'accueil).

--Fanfwah (discuter) 29 septembre 2017 à 15:35 (CEST)

  Supprimer la photo. Mike the song remains the same 30 septembre 2017 à 10:14 (CEST)
  La photo n'est vraiment pas indispensable ! (la totalité de la moitié de l'humanité sait de quoi il s'agit, et la quasi totalité de l'autre moitié, aussi). Sinon un jour, il va y avoir un LSV? sur la Diphallia, avec photo à l'appui, et là, on va faire fuir tout le monde (remarquez, ce serait un beau sujet d'anecdote) ! --Jean-Paul Corlin (discuter) 30 septembre 2017 à 11:33 (CEST)
  Bon, bon. --Fanfwah (discuter) 1 octobre 2017 à 05:01 (CEST)
  Un peu trop elliptique je trouve : le propos de l'article me semble plus clair sans être très long.   La forme du pénis de l'homme, en particulier le gland, pourrait être le produit d'une sélection sexuelle entre les individus mâles. --EB (discuter) 2 octobre 2017 à 00:09 (CEST)
  Simple supposition... Kriss06 (discuter) 2 octobre 2017 à 13:42 (CEST)
Un peu plus bas dans l'article, il apparait que le pénis pourrait illustrer différents modes de sélection sexuelle : la flexibilité, l'épaisseur et la taille (certes, au niveau individuel ça ne compte pas, mais...) par lesquelles il se distingue du « petit crayon » des grands primates viendraient d'une sélection « pré-copulatoire » opérée par les femelles en faveur du gabarit susceptible de leur faire le plus de bien ; tandis que la forme du gland serait le résultat d'une sélection « post-copulatoire » effectuée par les mâles au moyen et au profit de l'outil le plus performant pour « faire le ménage » du sperme déposé par les compétiteurs précédents. Mais c'est un peu compliqué à faire entrer dans un LSV. --Fanfwah (discuter) 12 octobre 2017 à 18:20 (CEST)

Un rapport particulier à la FranceModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Nomen ad hoc pour être placée dans l’antichambre Guerre, fait toujours l’objet d’une discussion :


Proposant : NAH, le 30 septembre 2017 à 15:56 (CEST)

Discussion :
  Très bien   ! On évoque souvent le nom de Nelson et rarement celui de cet homme dans l'histoire napoléonienne. Pourtant, Sidney Smith, c'est le « vrai » premier vainqueur de Bonaparte. Il donna au corse son premier regret et une vision uchronique de son destin quand il fut à retenu prisonnier à Sainte Hélène... ce qui a encouragé (beaucoup plus tard) deux artistes de BD français à créer la fameuse série Empire ! L'amiral W.S. Smith, c'est le basculement du Monde à lui tout seul ! Par contre, Sir William avait de drôles de lubies qui ont intéressé plus d'un hermétiste contemporain, mais, ça, c'est une autre histoire. --Jean-Paul Corlin (discuter) 30 septembre 2017 à 17:56 (CEST)

Fin de vie non sourcée dans l'article. --Fanfwah (discuter) 1 octobre 2017 à 06:05 (CEST)
  Fanfwah : Faut pas pousser ! Sa tombe est bien dans un cimetière municipal de Paris comme le veut la législation française pour tout parisien mort à Paris (ce qu'indique d'ailleurs l'article). Par contre si la mort ne correspond plus à la « fin de la vie », faudra m'expliquer (une source contradictoire, peut-être ?)--Jean-Paul Corlin (discuter) 1 octobre 2017 à 20:52 (CEST)
« Faut pas pousser » ? Je ne fais que relever une lacune dans le sourçage de l'article. Faut-il rappeler que « les anecdotes doivent être tirées d’un article de Wikipédia où elles disposent impérativement de sources correctement référencées » ? Une concession au Père-Lachaise ne prouve pas l'établissement en France (il ne manque pas de contre-exemple) et encore moins la francophilie. --Fanfwah (discuter) 2 octobre 2017 à 10:45 (CEST)
  Fanfwah : Mauvaise pioche ! Jim Morrisson habitait officiellement chez (ou avec) sa compagne au 17-19 rue Beautreillis à Paris (la fameuse maison de l'homme au masque de fer) et c'est donc de façon tout à fait légale qu'il a été enterré au Père Lachaise. (Si, malgré sa mort dans la capitale, il n'avait pas été officiellement domicilié à Paris, son corps aurait été emmené à Thiais).
Quant à l'amiral Sidney Smith, il habitait (et il est mort) très exactement au 9 rue d'Aguesseau (près de la Madeleine) et donc il est parti, lui aussi, au Père Lachaise. Vous savez, j'ai été officier d'état civil à Paris (1979-1986), je sais donc de quoi je parle... mais comme je suis conciliant, je rajoute, dans l'article, le lien sur l'adresse parisienne du « brave » amiral.--Jean-Paul Corlin (discuter) 5 octobre 2017 à 22:14 (CEST)
La pioche n'était pas si mauvaise : JM avait une adresse à Paris, ok, et pourtant je n'ai jamais lu qu'il se serait « établi en France à la fin de sa vie ». De la même façon, la source ajoutée « prouve » la dernière résidence de l'amiral et c'est tout. En revanche, les détails que donne l'article sur ses adresses successives, ses amitiés parisiennes, ses allers-retours en fonction des aléas politiques, etc., tout ça correspond bien à un « établissement » dans le pays, mais aucune référence n'est fournie. Pourtant ça doit bien sortir de quelque part ! --Fanfwah (discuter) 6 octobre 2017 à 13:41 (CEST)
@ Jean-Paul, t'énerves pas ! Mike the song remains the same 6 octobre 2017 à 14:04 (CEST)
  Fanfwah : Si vous connaissiez un peu l'histoire de Mojo, vous devriez savoir qu'il ne pouvait pratiquement pas quitter la France et qu'un retour aux USA était, à ce moment là, inenvisageable. Preuve supplémentaire qu'il était bien installé à Paris, il avait engagé un secrétaire canadien bilingue un certain Robin qui lui permettait de faire (entre autre) des démarches en français. Sa compagne a nié cette installation pour des raisons glauques (les circonstances de la mort de Morrison ne sont pas très claires, on ne sait même pas s'il est mort dans son appartement). La cinéaste Agnès Varda, amie intime du couple, avait d'ailleurs confirmé lors d'une interview sur C+ qu'ils étaient bien installés à Paris depuis le mois de février (après un court passage dans le sud). Pour du tourisme c'est un peu long.
En ce qui concerne Smith, c'est plus complexe. François Sureau (je pense qu'il s'agit du journaliste) affirme sur le site de La Croix que Smith demeurait à Paris depuis 1814 où il se fit une bonne réputation (c'est d'ailleurs très certainement la source de ce passage dans l'article) [5]. Sylvie Biet, conservateur en chef de la bibliiothèque de la Fondation Dosne-Thiers ne dit pas autre chose [6].--Jean-Paul Corlin (discuter) 6 octobre 2017 à 18:54 (CEST)
Sur le beau Jim, l'article WP ne dit pas le contraire en situant son arrivée à Paris juste après l'enregistrement de L.A. Woman, ajoutant qu'« il voulait aussi prendre de longues vacances ». N'empêche, je ne me permettrai pas d'écrire à partir de là qu'il s'était « établi en France à la fin de sa vie ».
Sur Smith, il reste à mettre les sources dans l'article. Est-ce que sa francophilie se déduit de cette fin de vie, ou est-ce qu'on a autre chose à l'appui ? --Fanfwah (discuter) 7 octobre 2017 à 09:40 (CEST)

Sexisme presque partagéModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Aréat, fait toujours l’objet d’une discussion :


Proposant : Aréat (discuter) 1 octobre 2017 à 12:50 (CEST)

Discussion :
Même problème qu'avec une précédente proposition concernant la politique au Liechtenstein : la fiabilité des sources. --EB (discuter) 1 octobre 2017 à 23:55 (CEST)

Quel est le problème avec la source de l'article ?--Aréat (discuter) 8 octobre 2017 à 02:43 (CEST)
J'ai peut-être été un peu vite dans mon jugement mais sait-on de quel organisme ou de quelle personne il s'agit ? --EB (discuter) 9 octobre 2017 à 09:47 (CEST)

Opération Maquis blancModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Mike Coppolano pour être placée dans l’antichambre Seconde Guerre mondiale, fait toujours l’objet d’une discussion :

  • En 1944, des ex-miliciens envisagèrent la création de maquis blancs afin de lutter contre les anglo-américains et les communistes.


Proposant : Mike the song remains the same 2 octobre 2017 à 18:33 (CEST)

Discussion :
  « envisagèrent » est le bon mot, parce que cette histoire de maquis blanc (ou brun) ne tient pas trop la route (si j'ose dire) et elle n'est quasiment restée qu'au stade de la pure intention.--Jean-Paul Corlin (discuter) 3 octobre 2017 à 21:10 (CEST)

  De ce que je comprends de l'article, « ex-miliciens » désigne des éléments du projet, pas ses concepteurs. --Fanfwah (discuter) 4 octobre 2017 à 15:42 (CEST)
Ça ne me paraît pas correctement sourcé et je ne trouve pas de source par ailleurs après une recherche rapide, si bien qu'une PàS me titille. --EB (discuter) 18 octobre 2017 à 12:37 (CEST)
[7], [8] Mike the song remains the same 18 octobre 2017 à 13:49 (CEST)

Le conditionnement qui sauveModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Cicatrice, fait toujours l’objet d’une discussion :


Proposant : Cicatrice (discuter) 3 octobre 2017 à 13:55 (CEST)

Discussion :

  • Je trouve que cette anecdote offre une réponse à une question que je me suis toujours posé «Pourquoi certains médicaments indispensables ne sont pas proposés en plus gros conditionnement ?» Cicatrice (discuter) 3 octobre 2017 à 13:55 (CEST)
  Bien, mais peut-être un peu long? -- Speculos 3 octobre 2017 à 14:22 (CEST)
Ce qui est d'ailleurs complètement idiot puisqu'on peut en acheter autant qu'on veut (même si le pharmacien doit limiter la quantité vendue car il suffit d'aller dans une autre pharmacie et faire "rebelote"). A noter que c'est le même problème avec l'aspirine. Sinon, effectivement, c'est trop long. --Jean-Paul Corlin (discuter) 3 octobre 2017 à 20:30 (CEST)
  En supprimant consommation en hausse ? L'amateur d'aéroplanes (discuter) 4 octobre 2017 à 10:37 (CEST)
  Pour éviter les surdosages accidentels, la France a réglementé le conditionnement du paracétamol dans les années 1980, afin qu'une boîte contienne huit grammes maximum, diminuant ainsi le taux d'intoxications mortelles. ? @Jean-Paul Corlin j'ai rectifié et parlé de surdosage accidentel. Tenter de se suicider au paracétamol, cela me semble peu efficace vus les effets d'un surdosage :s Cicatrice (discuter) 5 octobre 2017 à 11:55 (CEST)
Pour faire plus court, s'arrêter à "dans les années 1980" ? --EB (discuter) 5 octobre 2017 à 12:09 (CEST)
@EB   Pour éviter les surdosages accidentels, la France a réglementé le conditionnement du paracétamol dans les années 1980. Pourquoi pas ? Au fond on garde la substance et la suite est dans l'article source. Cicatrice (discuter) 5 octobre 2017 à 14:49 (CEST)
Détrompez vous, Cicatrice, même si ce type de suicide peut s'apparenter à un appel au secours (tentative pour attirer l'attention sur soi), selon une étude effectuée par le British Journal of Clinical Pharmacology, publié en 2011, un bon tiers des surdosés en paracétamol d'un grand hôpital écossais dans les années 2000 furent des suicidaires (dont certains furent même dépassés par leur "intention") [9].   De toute façon, tentative de suicide, ou pas, même si on peut évoquer -à l'evidence- une intoxication mortelle, il reste à considérer ce fait soit accidentel ou pas, sachant que l'article évoque bien le cas de suicides.--Jean-Paul Corlin (discuter) 5 octobre 2017 à 12:37 (CEST)
Remplacer "accidentels" par "dangereux" ? --EB (discuter) 5 octobre 2017 à 15:07 (CEST)
Une tentative de suicide est un surdosage dangereux que le conditionnement ne suffit malheureusement pas à prévenir ; il suffit de prendre plusieurs boîtes :( Cicatrice (discuter) 5 octobre 2017 à 23:48 (CEST)
Comme je l'ai écrit le pharmacien doit donner un nombre de boites limité, mais effectivement, rien n'empêche d'aller en chercher d'autres dans une autre pharmacie.--Jean-Paul Corlin (discuter) 6 octobre 2017 à 10:43 (CEST)
Ça gênerait de mettre seulement   Pour éviter les surdosages ? --Fanfwah (discuter) 20 octobre 2017 à 12:57 (CEST)

Vrai délireModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Fanfwah, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
Wilhelm Reich vers l'âge de 25 ans.


Proposant : Fanfwah (discuter) 3 octobre 2017 à 16:27 (CEST)

Discussion :
Je ne suis pas sûr qu'il soit pertinent de parler de la chanson de Kate Bush : elle est assez peu connue (en tout cas, à titre personnel, c'est une chanteuse que j'apprécie et je ne la connaissais pas) et le réel intérêt me semble résider dans l'invention de Reich. --EB (discuter) 3 octobre 2017 à 16:33 (CEST)

C'est peut-être générationnel : je connaissais la chanson, je connaissais Reich, et je viens juste de faire le rapprochement entre les deux ! On peut mettre l'accent sur l'un plutôt que sur l'autre, mais ce serait dommage de laisser complètement la chanson de côté. Le clip en particulier est un petit bijou ! --Fanfwah (discuter) 3 octobre 2017 à 17:38 (CEST)

  Pas mal, l'approche du sujet ! Le Dr Wilhlem Reich, d'une intelligence précoce, fut quelqu'un de surmené, pour ne pas dire complètement exalté, mais j'ose le dire « attachant » (c'est un des rares psychanalystes que j'arrive à apprécier). Son exaltation fut, pour certains, une raison suffisante pour l'ostraciser complètement (chassé de son travail, de son parti et de son pays quasiment la même année -entre la fin 1933 et le début 1934-). Son emprisonnement et sa mort furent un véritable scandale. On peut créer de nombreux LSV? sur W. Reich

  • Il n'est allé à l'école qu'à l'age de 12 ans et 12 ans plus tard, il était médecin (il ne doit pas y avoir beaucoup de cas )
  • Il fut le plus jeune membre (alors étudiant en médecine) de l' Association psychanalytique de Vienne, créé par Freud
  • Il fut le premier à tenter de concilier la psychanalyse avec le marxisme
  • Il a inventé de toute pièce le terme « orgone » pour définir une forme d'énergie vitale (de nature orgasmique) et qui va même jusqu'à expliquer l'existence des OVNIs (il faut lire son journal où il déclare avoir fait une rencontre du 1er type en 1954)
  • Il a eu une abondante correspondance avec Einstein qui finira par se lasser.
  • Il fut emprisonné au USA pour « utilisation d'accumulateur d'orgones », sur une base légale totalement farfelue, due très certainement à l'acharnement du FBI et de son directeur J. Edgar Hoover.
  • Il n'a quasiment pas pu laisser sa recherche à la postérité, tous les exemplaires disponibles de ses travaux sur l'orgone et le cloudbuster furent brûlés par décision de justice.

C'est une vraie histoire de dingue, mais on se demande qui est le plus dingue, dans tout cela. --Jean-Paul Corlin (discuter) 3 octobre 2017 à 20:23 (CEST)

Nobel pas bien méritantModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Jean-Paul Corlin, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
Le Dr J.A.G Fibiger
  • Le docteur Fibiger, (photo) prix Nobel de médecine pour sa découverte sur le cancer, ne méritait pas ce prix, en raison d'une erreur de méthodologie.


Proposant : Jean-Paul Corlin (discuter) 3 octobre 2017 à 21:50 (CEST)

Discussion :
Pas un véritable escroc, mais un authentique imbécile, ce qui est quelquefois, bien pire, croyez moi ! --Jean-Paul Corlin (discuter) 3 octobre 2017 à 22:22 (CEST)

  Jean-Paul Corlin et Ghoster : je ne sais pas trop ce qui s'est passé mais il y a un problème : à l'affichage, il y a juste le début de ma section et la fin de celle de Jean-Paul Corlin, mais qui plus est affichées en une seule section. Une idée de ce qui cloche ? Cordialement. SenseiAC (discuter) 4 octobre 2017 à 00:29 (CEST)
Soucis de traitement du bloc pour trouver l'anecdote dans l'article, corrigé. -- Ghoster (¬ - ¬) 4 octobre 2017 à 01:05 (CEST)
Faute de détails, l'article laisse un peu le lecteur sur sa faim. L'édition anglaise est mieux dotée, peut-être que le LSV motivera des traducteurs ?
  Kriss06 (discuter) 8 octobre 2017 à 10:59 (CEST)
Concernant la formulation, le jugement sur le mérite est sans doute superflu (la simple mention de l'erreur de méthodologie le rend évident). --EB (discuter) 9 octobre 2017 à 09:50 (CEST)
Cela se défend. On pourrait donc plutôt affirmer que :   Le docteur Fibiger, (photo) reçut le prix Nobel de médecine pour sa découverte sur le cancer, malgré une erreur de méthodologie. Mais cela m'embête un peu, on pourrait penser qu'il a triché alors que ce n'était pas le cas.--Jean-Paul Corlin (discuter) 11 octobre 2017 à 20:20 (CEST)
Je pense que le terme "erreur" permet d'exclure le fait qu'il ait triché. Par contre, formulé ainsi, on peut croire qu'il a commis une erreur marginale alors que c'est tout son travail qui s'en est trouvé dénué d'intérêt.   Johannes Andreas Grib Fibiger (portrait) a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1926 pour des travaux invalidés quelques années plus tard. Et sinon, pour une autre anecdote :   Johannes Andreas Grib Fibiger est mort d'un cancer un mois après avoir reçu le prix Nobel pour ses travaux sur cette maladie. --EB (discuter) 19 octobre 2017 à 10:26 (CEST)
Je ne vois pas comment, mais ce serait intéressant de faire une synthèse des deux. --Fanfwah (discuter) 20 octobre 2017 à 13:10 (CEST)

Kim Ung-yongModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Mike Coppolano, fait toujours l’objet d’une discussion :

  • En 1970, à l'âge de 7 ans, le Coréen Kim Ung-yong est invité par la NASA à venir poursuivre des études supérieures.


Proposant : Mike the song remains the same 4 octobre 2017 à 10:54 (CEST)

Discussion :
  Mike Coppolano : La NASA n'a rien à voir avec l'espace ?   --EB (discuter) 4 octobre 2017 à 11:09 (CEST)

Lisez l'article ! Mike the song remains the same 4 octobre 2017 à 11:17 (CEST)
Ah c'est pour ça qu'il lance des missiles sur le Japon! C'est très mauvais mais je n'ai pas pu m'en empêcher... Oui anecdote intéressante.--Io Herodotus (discuter) 4 octobre 2017 à 17:13 (CEST)
Oui, le contexte actuel brouille un peu l'histoire. Sa bio donne l'embarras du choix. Je pense qu'il faut ajouter « aux États-Unis », même si on se doute que ce n'est pas en Chine, parce qu'« inviter » quelqu'un à poursuivre ses études n'implique pas forcément un changement de pays. --Fanfwah (discuter) 4 octobre 2017 à 17:48 (CEST)
  et mettre des virgules dans la phrase :) L'amateur d'aéroplanes (discuter) 5 octobre 2017 à 11:26 (CEST)
Enfin, il faudrait quand même autre chose comme source qu'un lien web périmé. --Fanfwah (discuter) 6 octobre 2017 à 14:46 (CEST)
  Mike the song remains the same 6 octobre 2017 à 14:57 (CEST)
Ah mais en fait ils sont toute une bande (accessoirement cette source-là situe son invitation par la NASA à 8 ans), et il est loin d'avoir le plus gros QI ! On va faire un LSV sur chacun ? --Fanfwah (discuter) 6 octobre 2017 à 15:42 (CEST)

Construction autochtone du Grand Zimbabwe longtemps controversée *à tort*Modifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Couiros22, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
la tour conique du Grand enclos


Proposant : Couiros22 (discuter) 4 octobre 2017 à 12:58 (CEST)

Discussion :
Formulation trop généralisante, l'origine exogène a été défendue par des auteurs européens (allemands et britanniques) avant d'être rejetée par d'autres auteurs, tout aussi européens (britanniques). L'Afrique noire n'a évidemment attendu ni les uns ni les autres pour « entrer dans l'histoire », en revanche elle était encore peu représentée dans l'historiographie académique. --Fanfwah (discuter) 4 octobre 2017 à 19:04 (CEST)

Le dernier propos ne justifie pas à mon sens, l'action nihiliste et hautaine des colons Européens sur ce consensus ; que dire alors de l'authenticité du Machu Pichu, des statues Moaï etc. ?
Ne pourrait-on pas reformuler tel que : eg. « [...] fut réfutée pendant plusieurs décennies, jusqu'à confirmation par preuves scientifiques. » --Couiros22 (discuter) 5 octobre 2017 à 08:40 (CEST)
    Rien à redire, c'est la vérité ! Le site du Grand Zimbabwe est connu depuis 500 ans puisque les portugais la dénommait déjà : «  O Symboe  », retranscription plus ou moins fidèle la langue ShiShona : « dzimba dza mabwe ». C'est bien un peuple africain d'ethnie bantou qui a édifié cette cité et non pas les hébreux (Ophir), les arabes, les phéniciens, les indiens, voire les extraterrestres (cette dernière hypothèse ayant été aussi utilisée pour expliquer l'élevation des moaïs de Rapa-Nui, pourtant pas si lourd que cela). Je me rappelle mot pour mot ce qui était écrit dans un livre de la collection L'Aventure mystérieuse : « Qui a pu bâtir une telle cité avec ses milliers de blocs de granit tous semblables ? Quelle force prodigieuse a pu les soulever ? Quels sont les maçons qui ont pu les tailler de façon aussi parfaite ? » sous entendant clairement que ce ne sont pas les autochtones qui ont pu faire cela ! Je ne sais plus qui est l'auteur de cette phrase, Bergier ou Charroux, mais ça laisse songeur, car ces mots ont été écrits durant les années 1970 ? De plus, je sais parfaitement que chez la plupart des néo-évhéméristes et autres UFophiles de 2017 (et ils sont très nombreux), il reste impossible que des peuples qualifiés de "primitifs" puissent avoir réussi à établir des constructions à l'aspect plus sophistiqué que des huttes et des cabanes... Le principe du rasoir d'Ockham n'existe pas chez eux--Jean-Paul Corlin (discuter) 5 octobre 2017 à 10:07 (CEST)
tout à fait ! --Couiros22 (discuter) 5 octobre 2017 à 11:47 (CEST)
  Histoire du Zimbabwe mit dans la proposition. L'amateur d'aéroplanes (discuter) 6 octobre 2017 à 00:30 (CEST)
Again, le sujet est excellent, mais « les Européens », ça ne veut rien dire, et puis aussi « théorie » me semble malvenu, en tout cas à ce que j'ai compris de l'article l'origine autochtone est plus qu'une théorie parmi d'autres. --Fanfwah (discuter) 6 octobre 2017 à 14:54 (CEST)
  Explorateurs et archéologues ont longtemps rejeté l'origine autochtone du Grand Zimbabwe (photo). ? --Fanfwah (discuter) 20 octobre 2017 à 13:23 (CEST)
  D'accord avec Fanfwah. L'amateur d'aéroplanes (discuter) 20 octobre 2017 à 21:56 (CEST)

Ceci n'est pas un chouModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Fanfwah, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
Un Mandelbulb.


Proposant : Fanfwah (discuter) 4 octobre 2017 à 19:44 (CEST)

Discussion :

  Peut-être inclure le terme de fractale dans l'anecdote? -- Speculos 5 octobre 2017 à 17:25 (CEST)
  Fait. --Fanfwah (discuter) 6 octobre 2017 à 15:01 (CEST)
  OK pour moi, même si la pertinence des formules est mise en cause dans l'article. -- Speculos 6 octobre 2017 à 16:11 (CEST)
Sauf erreur de ma part, le fait qu'il s'agit d'un exemple de fractale n'est pas sourcé, mais je ne pense pas que ce soit compliqué à trouver. Surtout, je me demande si la source est bien fiable (site perso). --EB (discuter) 18 octobre 2017 à 12:00 (CEST)
« Fractal », c'est dans le titre des 3 premières réf. C'est vrai que la source semble assez « primaire », je m'y connais trop peu dans le domaine pour savoir si c'est gênant ou pas pour le propos de l'anecdote. --Fanfwah (discuter) 18 octobre 2017 à 12:35 (CEST)

Secret DéfenseModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Jean-Paul Corlin, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
Couverture de carte Michelin de 1950


Proposant : Jean-Paul Corlin (discuter) 5 octobre 2017 à 18:17 (CEST)

Discussion :

La source (qui est un simple site perso sur free.fr) semble un peu "légère". -- Speculos 5 octobre 2017 à 18:22 (CEST)
C'est tout de même un site de collectionneur très pointu (objets, livres anciens) et géré par un auteur identifié avec "copyright", etc... Et puis il y a la photo (dont je suis l'auteur) puisque je possède une centaine de cartes Michelin des années trente, quarante et cinquante (dont cinq qui ont cette fameuse mention) et qui prouve matériellement ce fait. A moins que je sois un affabulateur et un faussaire.--Jean-Paul Corlin (discuter) 5 octobre 2017 à 21:06 (CEST)
Loin de moi cette idée, là n'est d'ailleurs pas la question ; il s'agit simplement de s'assurer de la qualité de la source présente dans l'article.--Speculos 5 octobre 2017 à 21:56 (CEST)
Eh bien, la « qualité de la source » est parfaitement assurée par ce site sérieux et la photo ! --Jean-Paul Corlin (discuter) 5 octobre 2017 à 22:22 (CEST)
Il serait cependant plus prudent de dire simplement, comme le site et l'article, que   Au début des années 1950, les cartes Michelin au 1/200 000 (photo) portaient une mention interdisant leur exportation. Affirmer une interdiction effective est autre chose. --Fanfwah (discuter) 20 octobre 2017 à 13:31 (CEST)

ComplétudeModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Fanfwah, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
Fontaine (1917), le premier ready-made médiatisé.


La ou les anecdotes suivantes ont déjà été proposées et possèdent des similarités (surtout au niveau des termes utilisés). N'hésitez pas à supprimer ce bloc si les sujets sont vraiment différents.

Proposée par Fanfwah le 05 octobre 2016, et publiée le 04 décembre 2016. [indice de similitude 5.5/10]:

Temps d'exécution total : 2 secs (détails : travail du bot: 2 secs, lecture des anecdotes en base: 0 sec)

Proposant : Fanfwah (discuter) 7 octobre 2017 à 09:05 (CEST)

Discussion :
 . NAH, le 8 octobre 2017 à 13:10 (CEST).

  L'anecdote ne porte pas sur Rembrandt mais sur Marcel Duchamp. Live and let die Me parler 10 octobre 2017 à 10:23 (CEST)

Ils n'ont pas oublié Marie LafargeModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Jean-Paul Corlin, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
Marie Lafarge
  • Plus de 170 ans après sa condamnation pour meurtre, un collectif a déposé une demande de révision du procès de Marie Lafarge (portrait)


Proposant : Jean-Paul Corlin (discuter) 7 octobre 2017 à 18:19 (CEST)

Discussion :
Oserais je dire que j'ai bien connu Marie Lafarge ? En tout cas, j'ai habité sa maison (rénovée) un petit bout de temps (tout juste 150 ans après et sur la même période). J'ai lu les pièces du dossier et je peux vous dire que les charges qui pesaient contre elle étaient bien légères. Ce qui joue contre l'accord de révision, c'est l'ancienneté du fait.--Jean-Paul Corlin (discuter) 7 octobre 2017 à 18:19 (CEST)

T'as tout connu, toi !   Mike the song remains the same 7 octobre 2017 à 18:54 (CEST)
« Tout » ? Non, mais je me suis retrouvé dans certains lieux qui ont marqué l'histoire comme au travers de cet article que j'ai créé. Je n'évoque pas forcément très facilement des histoires qui font partie de ma vie, mais là, j'avais subitement envie d'en parler.--Jean-Paul Corlin (discuter) 7 octobre 2017 à 20:46 (CEST)
 , dans la mesure où les révisions sont rares, et où cette histoire semble intéressante  . NAH, le 8 octobre 2017 à 13:09 (CEST).
  La source parle de dossier envoyé au ministre, de demande de cassation, de nouveau jugement, je ne sais pas si c'est équivalent à une demande de révision en bonne et due forme (en supposant qu'il existe une « bonne et due forme »). --Fanfwah (discuter) 13 octobre 2017 à 11:37 (CEST)
  Fanfwah : En fait, vous avez raison, il faut que je modifie légèrement le texte de mon anecdote !
La démarche pour lancer une demande de révision est un simple courrier (avec si possible des pièces qui permettent d'étayer cette démarche) adressé au procureur de la cour de cassation ou au ministre de la Justice (logique car c'est le supérieur hiérarchique). Pour que cette "demande" de demande révision soit recevable, il n'y a en fait qu'une seule obligation : le demandeur doit être la personne condamnée ou une personne liée (en qualité de légataire ou descendant de légataire) à la personne condamnée (généralement le conjoint, un enfant, un descendant direct, sinon un frère un sœurs et son descendant si l'accusé n'a pas eu d'enfants).
Dans le cas présent, il s'agit bien d'une démarche recevable dans le sens d'une demande de révision : l'article précise qu'il s'agit de l'arrière petit-neveu (Marie n'a pas eu d'enfants) et il a bien envoyé son courrier au Ministre afin que celui-ci le dépose auprès de la Cour de révision et de réexamen, mais c'est cette cour (dépendante de la cour de cassation) qui décide de la demande de révision et personne d'autre [[10]]. Je propose donc un texte plus précis.
  Plus de 170 ans après sa condamnation pour meurtre, un collectif a entamé une démarche pour obtenir une demande de révision du procès de Marie Lafarge (photo). Là, c'est bon. --Jean-Paul Corlin (discuter) 13 octobre 2017 à 21:14 (CEST)
On peut peut-être raccourcir en étant un peu plus vague (pour une fois) :   a entrepris d'obtenir la révision ou   s'est donné pour but la révision ? --Fanfwah (discuter) 20 octobre 2017 à 15:37 (CEST)

Quand l'art est difficileModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Fanfwah, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
Pichação, São Paulo (2009).
  • La pichação (photo), graffiti typiquement pauliste au style rectiligne, privilégie les surfaces élevées et difficiles d'accès.


Proposant : Fanfwah (discuter) 8 octobre 2017 à 09:28 (CEST)

Discussion :
  Rien à dire sur l'anecdote ! Par contre lorsque l'article annonce que cela reste « pratiquée presque exclusivement au Brésil », je peux vous dire que c'est assez bien pratiqué en France (particulièrement dans le sud). Sinon, c'est laid, d'aspect runique (ce qui rappelle certaines mouvances) et bien dangereux (dans sa conception).--Jean-Paul Corlin (discuter) 8 octobre 2017 à 11:14 (CEST)

Avez-vous des références ? Mini.fb (discuter) 8 octobre 2017 à 20:07 (CEST)
Pas grand chose sur le net (à part ce site [11]). Cherchez donc sur le thème « pixos » (du nom d'un film), ou « runes ».--Jean-Paul Corlin (discuter) 8 octobre 2017 à 20:47 (CEST)
Ce que vous montrez là, c'est du graffiti classique, et ça n'est pas dans le sud de la France. Jusqu'à preuve du contraire, la pixação est une pratique relativement localisée, principalement à São Paulo, en tout cas pas hors des frontières du Brésil. En tout cas, en l'absence de sources, il ne serait pas raisonnable d'écrire autre chose.
  La rédaction proposée me parait convenir parfaitement. Mini.fb (discuter) 9 octobre 2017 à 10:00 (CEST)

Où le franglais est devenu réalitéModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Nomen ad hoc pour être placée dans l’antichambre Langue française, fait toujours l’objet d’une discussion :


Proposant : NAH, le 8 octobre 2017 à 13:05 (CEST)

Discussion :
  Dans la mesure où le Cameroun, ancienne colonie allemande (Kamerun), fut partagé entre les anglais et les français en 1918, ce n'est pas trop étonnant. Anecdote intéressante : depuis, les années 1980, le nombre d'étudiants camerounais qui partent étudier en Allemagne est en constante augmentation. Leurs grands-parents, leur ont, semble-t-il, transmis leur bonne impression du colonisateur allemand [12]. Va-t-on voir apparaître un jour le camfranglallemand ? --Jean-Paul Corlin (discuter) 8 octobre 2017 à 17:23 (CEST)

  Pour l'heure, c'est plutôt une crise indépendantiste bien plus sanglante que celle de la Catalogne qui secoue ce pays. J'ai rajouté des infos de l’article anglais mais il n'y pas de référence sur celle ci. L'amateur d'aéroplanes (discuter) 8 octobre 2017 à 19:31 (CEST)
  L'article et la source y incorporent aussi des « langues camerounaises ». --Fanfwah (discuter) 13 octobre 2017 à 03:04 (CEST)
Sauf objection, je propose de valider la proposition retouchée en   Le camfranglais est un argot camerounais qui mêle anglais, français et langues locales. --Fanfwah (discuter) 20 octobre 2017 à 15:54 (CEST)

Ils préfèrent les roussesModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Fanfwah pour être placée dans l’antichambre Sexe, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
Cosplay de Red Sonja (2011).


Proposant : Fanfwah (discuter) 9 octobre 2017 à 12:20 (CEST)

Discussion :
Je ne connais pas le personnage mais, vu la photo, je ne vois pas bien ce qu'il y a d'étonnant... L'anecdote aurait pu être intéressante s'ils avaient élu Tante May, mais cela n'est pas le cas... Vanoot59 (discuter) 13 octobre 2017 à 14:23 (CEST)

Oui eh bien justement, moi non plus je ne connaissais pas, alors que je connais quand même quelques héroïnes de comics. C'est le décalage entre ce classement et la notoriété du personnage qui m'a paru intéressant. --Fanfwah (discuter) 16 octobre 2017 à 12:34 (CEST)

Boum !Modifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par L'amateur d'aéroplanes, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
Structure de l'octanitrocubane.
  • L'octanitrocubane synthétisé en 1999 est l'explosif chimique le plus puissant dont on connait les caractéristiques obtenu par l'homme (diagramme).


Proposant : L'amateur d'aéroplanes (discuter) 9 octobre 2017 à 12:38 (CEST)

Discussion :
La source date un peu (2000), ce serait bien d'en trouver une plus récente pour s'assurer qu'on n'a pas trouvé mieux depuis. --EB (discuter) 9 octobre 2017 à 17:40 (CEST)

  Intéressant, mais il faudrait peut-être une autre formulation que "actuellement" (un autre explosif pourrait très bien être découvert)--Speculos 9 octobre 2017 à 20:32 (CEST)
Avec mon anglais basique, je n'ai pas trouvé plus puissant sur le net. Il y a dérivé, un peu plus simple a synthétiser mais moins costaud, et les explosifs fabriqué industriellement le sont encore moins. Le wiki english a une liste d'explosifs en équivalent TNT : https://en.wikipedia.org/wiki/TNT_equivalent#Relative_effectiveness_factor Pour la formulation, en mettant le plus puissant du XXe siècle voir du second millénaire peut-être ? L'amateur d'aéroplanes (discuter) 10 octobre 2017 à 04:45 (CEST)
Référence du record du monde de 2014 trouvé. J'ai changé la formulataion indiquant qu'il s'agit du produit dont on connait les caractéristiques ayant ce record. L'heptanitrocubane à des spécifications inconnues en 2014 qui pourrait le dépassé ;) L'amateur d'aéroplanes (discuter) 10 octobre 2017 à 09:09 (CEST)
  La source en français dit qu'il est « difficile de déterminer le plus puissant des explosifs dans la mesure où certains d'entre eux auront des valeurs plus élevées et plus faibles que celles des autres, sur des caractéristiques précises. » --Fanfwah (discuter) 20 octobre 2017 à 16:02 (CEST)

OctogénaireModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Fanfwah, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
Couverture d'un numéro de la première série de comics dédiée à Sheena.


Proposant : Fanfwah (discuter) 9 octobre 2017 à 12:38 (CEST)

Discussion :
Dans le RI c'est mentionné sans référence (comme recommandé pour un RI), mais c'est sourcé dans la section Sheena, reine de la jungle#Historique des publications. --Fanfwah (discuter) 9 octobre 2017 à 18:01 (CEST)

En tant que fan des Pieds nickelés et du dessinateur Pellos, je me rappelle de la reine Durga (dans le texte Durga Rani, reine des jungles), d'une beauté saisissante et qui vit dans la jungle indienne (BD créée en 1949)... et aussi de Jeanne de la Jungle; mais de Sheena, nada... mais à priori, c'est vrai, et sourcé   ! --Jean-Paul Corlin (discuter) 9 octobre 2017 à 21:04 (CEST)
  Connaissait pas cette héroïne :) L'amateur d'aéroplanes (discuter) 10 octobre 2017 à 09:04 (CEST)

La cité du diamant célesteModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Erik Bovin pour être placée dans l’antichambre Espace, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
Vue générale de Nördlingen.


Proposant : EB (discuter) 9 octobre 2017 à 13:34 (CEST)

Discussion :
Non, > Astroblème du Nördlinger Ries Mike the song remains the same 9 octobre 2017 à 14:24 (CEST)

Le lien figure dans la proposition (sur "astéroïde"), où est le problème ? --EB (discuter) 9 octobre 2017 à 17:15 (CEST)
  Il y a un problème de formulation. Je comprend dans l'article qu'il y a 72000 tonnes de diamant dans la zone d'impact, pas qu'ils ont étaient extraient comme le laisse pensé la proposition. L'amateur d'aéroplanes (discuter) 10 octobre 2017 à 10:57 (CEST)
J'ai utilisé le terme "retirer" dans le sens métaphorique mais il peut porter à confusion, effectivement. Initialement, j'avais mis "hérité"... --EB (discuter) 10 octobre 2017 à 11:22 (CEST)
  Bon avec   hérité. --Fanfwah (discuter) 20 octobre 2017 à 16:06 (CEST)

Référence trans-genre et trans-MancheModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Fanfwah, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
Portrait d'Alfred Jarry par Nadar (1896).


Fanfwah, tu viens de soumettre ta 800ème proposition ! La première ayant été faite le 13 juin 2011, il y a 2310 jours, soit une moyenne de 10 propositions par mois, ou une proposition chaque 2.8 jour(s). Sur les 2 derniers mois, c'est 19 anecdotes proposées, soit une moyenne de 10 propositions par mois, ou une proposition chaque 3.2 jour(s)  . GhosterBot (10100111001)

Proposant : Fanfwah (discuter) 9 octobre 2017 à 17:44 (CEST)

Discussion :
  Cornegidouille, c'est vrai !  

  Pourquoi amputer la 'Pataphysique de son apostrophe? Je suppose que les 'pataphysiciens y tiennent.--Io Herodotus (discuter) 10 octobre 2017 à 16:27 (CEST)
Ça c'est un pov pataphysicien, même pas : juste un pov pataphysicien supposé. --Fanfwah (discuter) 10 octobre 2017 à 17:36 (CEST)
Bien vu Io Herodotus, l'apostrophe est incontournable !--Jean-Paul Corlin (discuter) 10 octobre 2017 à 17:43 (CEST)
Validez avec la typo qui vous plait ! --Fanfwah (discuter) 13 octobre 2017 à 02:39 (CEST)

Un temple chez les marchandsModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Erik Bovin, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
La façade de Notre-Dame de Pentecôte.


Proposant : EB (discuter) 10 octobre 2017 à 14:12 (CEST)

Discussion :
Je ne vais pas relancer le débat sur l'antichambre Paris.   --EB (discuter) 10 octobre 2017 à 14:12 (CEST)

C'est d'un banal ! Mike the song remains the same 10 octobre 2017 à 17:05 (CEST)
Il aurait peut-être été plus intéressant d'évoquer qu'il s'agit de « la première église ouverte au IIIe millénaire en France ».--Jean-Paul Corlin (discuter) 11 octobre 2017 à 08:40 (CEST)
Dire cela ne change pas grand chose; cela reste banal. Live and let die Me parler 11 octobre 2017 à 09:07 (CEST)
Bon, apparemment je suis le seul à trouver cocasse que l'Église affiche une volonté d'évangélisation dans le plus grand centre d'affaires d'Europe, qui plus est avec un bâtiment aussi modeste ; comme je l'ai laissé entendre avec le titre, ça m'a immédiatement évoqué une situation inversée par rapport à la purification du Temple.   Pourquoi pas remplacer par la proposition de Jean-Paul Corlin si c'est plus percutant ? --EB (discuter) 11 octobre 2017 à 09:50 (CEST)
Je préférerais personnellement la formulation suivante: l'Église catholique s'est mise à ouvrir, à la suite de Notre-Dame de Pentecôte, des lieux de prière n'étant pas des paroisses à proprement parler, où des croyants peuvent se rendre depuis leur lieu de travail. Live and let die Me parler 11 octobre 2017 à 10:32 (CEST)
Pour le coup, je trouve ça moins percutant que ma proposition mais peut-être suis-je encore en décalage ? --EB (discuter) 11 octobre 2017 à 10:35 (CEST)
Ta formulation ne disait pas explicitement que Notre-Dame de Pentecôte n'est pas une paroisse. Live and let die Me parler 11 octobre 2017 à 10:38 (CEST)
Je pense que le lecteur fait lui-même la déduction avec la formule « laboratoire pour l'évangélisation ». Et s'il ne la fait pas, ça peut éveiller sa curiosité, non ? --EB (discuter) 11 octobre 2017 à 10:48 (CEST)
Peut-être, mais il y a une différence de taille entre une "expérience individuelle" et une volonté délibérée de l'Église d'"avancer masquée" (c'est en fait toute une politique de "guérilla" de l'Église catholique). Live and let die Me parler 11 octobre 2017 à 10:55 (CEST)
Le terme de "laboratoire" n'est-il pas précisément destiné à montrer que l'action de l'Église est à grande échelle ? --EB (discuter) 11 octobre 2017 à 11:01 (CEST)
Des expériences qui ont avorté, on en connaît! Live and let die Me parler 11 octobre 2017 à 11:06 (CEST)
  Mike the song remains the same 12 octobre 2017 à 10:32 (CEST)

Un Russier masculin ?Modifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par 80.12.42.170, fait toujours l’objet d’une discussion :


Proposant : 80.12.42.170 (discuter) 10 octobre 2017 à 14:25 (CEST)

Discussion :
Pas sûr que l'affaire Russier soit suffisamment connue pour que l'anecdote soit pertinente... --EB (discuter) 20 octobre 2017 à 09:48 (CEST)

Effet TetrisModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Speculos, fait toujours l’objet d’une discussion :


Proposant : Speculos 10 octobre 2017 à 17:01 (CEST)

Discussion :
  En grande partie, c'est de la propagande de la part des concepteurs de jeux video. En fait, ce n'est qu'une poignée de psychiatres américains et japonais (tu m'étonnes) qui pensent cela (d'ailleurs tous les liens sur le sujet sont anglophones). Personnellement, je pense (grâce à l'avis de multiples psychiatres et psychologues français indépendants) que c'est une invention aliénante et déstructurante dans le sens littéral du terme. Si la collectivité médicale a créé des services de prévention et fait distribuer des brochures à ce sujet, c'est pour alerter les familles des risques de dépendance, d'insomnie, de troubles de l'humeur (agressivité, anxiété, manies), entraînant une asocialisation partielle ou totale que ces jeux peuvent entraîner sur les enfants et les adolescents.--Jean-Paul Corlin (discuter) 10 octobre 2017 à 17:38 (CEST)

C'est un point de vue bien personnel... et tous les liens sur le sujet ne sont pas américains ou japonais, la preuve : [13] citant une étude par un institut de recherche Suédois (Institut Karolinska, l’université médicale de Stockholm en Suède). -- Speculos 10 octobre 2017 à 21:05 (CEST)
Opinion bien personnelle ? Peut-être, mais, c'est un peu ce que je reproche à votre proposition ! Sinon, voici un lien avec le bulletin de l'académie de médecine [14], ensuite un autre site qui présente une synthèse des avis sur les jeux vidéos et franchement, cela fait plutôt peur [15], et pour terminer, une enquête publiée sur le site de Top santé [16]. Comme quoi, le côté "thérapeutique" de "certains" jeu vidéo n'est pas si évident et nous indique que votre anecdote ne présente pas toutes les caractéristiques d'un point de vue neutre.--Jean-Paul Corlin (discuter) 10 octobre 2017 à 22:06 (CEST)
L'anecdote ne fait que reprendre ce que disent plusieurs sources scientifiques dont une publiée par l'Université d'Oxford et par une Université suédoise, c'est un peu plus sérieux que "top santé" qui fait de la vulgarisation, on n'est pas dans la même catégorie... Il s'agit d'utilisation dans des cas de stress post-traumatique, ce n'est pas une étude sur les jeux vidéo en général. -- Speculos 10 octobre 2017 à 22:19 (CEST)
Dommage, que vous oubliez le point de vue de l'académie de médecine et que vous gardez ce qui vous permet d'être condescendant, il n y a donc pas de discussion possible. Fin de la discussion pour moi.--Jean-Paul Corlin (discuter) 10 octobre 2017 à 23:05 (CEST)
Aucune intention de "condescendance" de ma part, il fallait lire « on n'est pas dans la même catégorie de sources » avec Top-Santé. L'étude de l'Académie de médecine porte sur l'addiction aux jeux vidéos en général, ce n'est pas tout à fait le même sujet que l'utilisation de l'effet Tetris pour le traitement du stress post-traumatique. Sincèrement désolé. -- Speculos 11 octobre 2017 à 08:54 (CEST)
Pour éviter les généralisations abusives, ça parait important de préciser au maximum le domaine de traitement, par exemple en faisant explicitement le lien avec le stress post-traumatique (à ce propos je ne comprends pas ce que veut dire l'article lorsqu'il parle de traitement préventif du stress post-traumatique, ça me parait contradictoire dans les termes). --Fanfwah (discuter) 16 octobre 2017 à 17:31 (CEST)
Le stress post-traumatique peut être traité (après un traumatisme) de façon à en prévenir les effets néfastes (qui peuvent se produire plus tard) c'est vrai que la formulation de l'article peut prêter à confusion. Le terme stress post-traumatique est à présent ajouté à l'anecdote pour en préciser le cadre. -- Speculos 16 octobre 2017 à 17:51 (CEST)
Ok. J'ai encore un problème de compréhension, avec le « et empêcher ainsi », alors que, d'après ce que je crois avoir compris, c'est parce que cet effet empêche le ressassement qu'il peut avoir une utilisation thérapeutique. --Fanfwah (discuter) 20 octobre 2017 à 16:40 (CEST)
@Fanfwah Reformulé : « ... en empêchant le ressassement de souvenirs... » ca convient mieux ainsi? -- Speculos 20 octobre 2017 à 17:58 (CEST)

Un instituteur bien engagéModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Jean-Paul Corlin pour être placée dans l’antichambre Politique en France, fait toujours l’objet d’une discussion :


Proposant : Jean-Paul Corlin (discuter) 10 octobre 2017 à 20:21 (CEST)

Discussion :
  étonnant quand on connait aussi sa supposée stratégie de faire monter le pen... Arthur Dent WP (discuter) 12 octobre 2017 à 10:32 (CEST)

  Pourquoi pas. L'amateur d'aéroplanes (discuter) 12 octobre 2017 à 11:36 (CEST)
  J'ignorais complètement. Du coup, je vais enrichir l'article François Mitterrand et l'extrême droite. --EB (discuter) 13 octobre 2017 à 11:31 (CEST)
Si tout le monde est d'accord, il n'y a plus qu'à attendre la validation... --Jean-Paul Corlin (discuter) 15 octobre 2017 à 10:58 (CEST)
  J'ai l'impression que tel que c'est formulé on va comprendre que c'est carrément FM qui a imaginé la série, alors qu'il est probable que pour lui ça aurait aussi bien pu être Le Facteur ou Le Gendarme ! Il serait plus juste de dire que le lancement de la série a répondu à une demande présidentielle, qqc. comme ça. --Fanfwah (discuter) 16 octobre 2017 à 17:48 (CEST)
Sauf objection, je propose de valider la proposition retouchée en   La série télévisée L'Instit fut lancée en réponse à une demande du président François Mitterrand, afin de limiter la montée du Front national. --Fanfwah (discuter) 20 octobre 2017 à 16:45 (CEST)

Plus fort que Neymar et RonaldoModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Jean-Paul Corlin, fait toujours l’objet d’une discussion :


Jean-Paul Corlin, tu viens de soumettre ta 75ème proposition ! La première ayant été faite le 28 mai 2017, il y a 135 jours, soit une moyenne de 16 propositions par mois, ou une proposition chaque 1.8 jour(s). Sur les 2 derniers mois, c'est 40 anecdotes proposées, soit une moyenne de 20 propositions par mois, ou une proposition chaque 1.5 jour(s)  . GhosterBot (10100111001)

Proposant : Jean-Paul Corlin (discuter) 11 octobre 2017 à 23:07 (CEST)

Discussion :
Et en plus, il était portugais ! (enfin, lusitanien)...   --Jean-Paul Corlin (discuter) 11 octobre 2017 à 23:07 (CEST)

 . NAH, le 12 octobre 2017 à 10:23 (CEST).
 y'en a un qui suit DocSeven ^^ Arthur Dent WP (discuter) 12 octobre 2017 à 10:29 (CEST)
En fait, pas du tout, mais je pense que lui et moi avons certainement les mêmes sources d'intérêts . Mon goût pour les anecdotes et autres histoires insolites datent de tout un tas de revues lues durant mon enfance et mon adolescence et qui m'ont permis d'enregistrer des milliers et des milliers de faits en tête, mon gout pour ce genre de chose et mon hypermnésie ont fait le reste...--Jean-Paul Corlin (discuter) 12 octobre 2017 à 17:55 (CEST)
  D'après un article, un sesterce équivaut à un euro 2013 : https://m.facebook.com/notes/bernard-de-bruslaut/correspondance-des-devises-dans-le-temps-octobre-2013-corrigé-en-mai-2014-pour-d/565127806890682/ En 2001, il valait 5 francs soit 0,75 cts. Donc ce ne pas le record du monde actuel. L'amateur d'aéroplanes (discuter) 13 octobre 2017 à 07:54 (CEST)

John ? William ? Peter ?Modifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Vanoot59, fait toujours l’objet d’une discussion :


Proposant : Vanoot59 (discuter) 12 octobre 2017 à 12:23 (CEST)

Discussion :
  Surprenant et intéressant. Live and let die Me parler 12 octobre 2017 à 13:53 (CEST)

  Ennuyeux qu'il n'y ait pas moins craignos comme source que les sites du Daily Mail et de Russia Today (respectivement pour 2015 et 2016). --Fanfwah (discuter) 12 octobre 2017 à 14:18 (CEST)
  Effectivement tant qu'il n'y a pas de sources plus fiables que le Daily Mail et RT. Tan Khaerr (discuter) 12 octobre 2017 à 14:24 (CEST)
 , sourçage trop faible. NAH, le 12 octobre 2017 à 14:55 (CEST).
  Ce genre d'anecdote a le don de m'étonner car certaines sources sont loin d'être innocentes, on peut donc mettre leur neutralité en doute.... Par contre, quand on lit ce genre d'article (avec une source pas bien claire) et qu'on y trouve aucun prénom musulman, cela m'étonne, là aussi. Cela semblerait indiquer qu'il y aurait des sujets qui « fâchent ».--Jean-Paul Corlin (discuter) 12 octobre 2017 à 18:17 (CEST)
Dans ce cas précis, Le Daily Mail démontre ce qu'il avance, il est donc difficile de douter de l'information. D'autant plus qu'aucun média concurrent ou opposé sur le plan politique ne l'a contredite. On peut le boycotter (je ne suis pas vraiment pour), mais dans ce cas il vaudrait mieux passer par une décision communautaire, comme dans la version anglophone de WP... Quant à RT, je ne vois pas où serait le problème... C'est un média plutôt conservateur, mais à l'image du progressisme, cela ne me semble pas être une bonne raison pour l'exclure, Vanoot59 (discuter) 12 octobre 2017 à 23:56 (CEST)
On peut trouver de bons médias conservateurs mais RT est surtout un média de propagande et le Daily Mail est connu pour raconter souvent n'importe quoi. Il est préférable d'avoir recourt à des sites d'infos plus fiables 1 2 3 Tan Khaerr (discuter) 13 octobre 2017 à 00:08 (CEST)
Comme je l'expliquais précédemment, vous avez raison sur le DM, mais dans ce cas précis, il prouve ce qu'il avance. Quant à RT, on peut le considérer comme un média de propagande en ce qui concerne de près ou de loin Poutine mais pour le reste, je ne pense pas... « Propagande » me semble un terme abusif dans le sens où RT n'est ni plus ni moins malhonnête que les médias français qui soutiennent ouvertement Macron (certains reportages de FranceInfo sont à mourir de rire)... RT soutient Poutine et entretient une ligne conservatrice quand Le Monde soutient Macron et tient une ligne progressiste... Vanoot59 (discuter) 13 octobre 2017 à 10:00 (CEST)
France-Info Mike the song remains the same 13 octobre 2017 à 10:10 (CEST)
Google Books Mike the song remains the same 13 octobre 2017 à 10:13 (CEST)
Puisque des références plus consensuelles ont été trouvées, je les ai ajoutées à l'article, Vanoot59 (discuter) 13 octobre 2017 à 10:26 (CEST)

L'explication est dans ce que vient de nous a donné Mike comme nouvelle source (France Info). En fait les anglais comptabilisent le prénom une seule fois en compilant ses différentes orthographes alors que les français ne le font pas. Pour l'état civil français, Mohammed n'est pas Muhamad, ni M'hamed, ni Mehmet. C'est le cas, d'ailleurs, pour les autres prénoms Annie n'est pas Anny et Carine n'est Karin, etc...) Je m'en doutais un peu. Cela ne change rien dans ma vision des choses car cela peut être une raison de contestations diverses. --Jean-Paul Corlin (discuter) 13 octobre 2017 à 10:36 (CEST)

  Mike the song remains the same 13 octobre 2017 à 11:48 (CEST)
Apparemment les données officielles sont aussi élémentaires qu'en France, ce sont les sources citées (britanniques ou continentales) qui font leurs calculs. L'Officiel des prénoms dit prendre en compte deux variantes, France Info en retient 3 ou 5 selon les années, France 24 s'arrête à 3, Le Figaro va jusqu'à 12... C'est un vrai souk, on devrait reformuler en « Il est toujours possible de trouver assez de variantes pour démontrer que Mohammed est le premier prénom britannique. »   --Fanfwah (discuter) 13 octobre 2017 à 12:05 (CEST)
  --Panam (discuter) 14 octobre 2017 à 18:38 (CEST)
Jean-Paul Corlin : les premiers refus portaient sur les références qui ont été modifiées (ces utilisateurs auront donc probablement changé d'avis, à moins que leurs arguments n'étaient que des prétextes, ce que je ne pense pas). Le dernier refus n'est pas recevable puisque non argumenté... Vanoot59 (discuter) 15 octobre 2017 à 11:49 (CEST)
Ou avez vous vu qu'il fallait que cela soit argumenté ? Il y a eu plus de deux refus en 24 heures et puis c'est tout. A moins que qu'un intervenant y trouve à redire, je ne vois pas où est le problème. De plus, la page commence à être saturée, j'ai donc validé de nombreuses propositions de la même façon. --Jean-Paul Corlin (discuter) 15 octobre 2017 à 12:35 (CEST)
C'est juste qu'en général, sauf pb. de doublon (où le rejet peut être immédiat) ou de sourçage (où le minimum est d'une semaine), on laisse passer un minimum de quinze jours avant de clore en rejet. Et si on n'a rien d'écrit sur la nécessité d'argumenter, c'est plutôt parce qu'au départ c'était évident, les      sont d'usage relativement réçent.
Sur le fond : tout ce qu'on peut dire c'est que depuis un certain nombre d'années, le prénom Mohamed et un certain nombre de ses variantes arrivent ensemble en tête des stats britanniques, mais ça fait deux fois « un certain nombre », c'est deux de trop pour un LSV. --Fanfwah (discuter) 16 octobre 2017 à 18:12 (CEST)

Flexi-indivisibilitéModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Fanfwah, fait toujours l’objet d’une discussion :


Proposant : Fanfwah (discuter) 12 octobre 2017 à 12:52 (CEST)

Discussion :
« République indivisible » n'est pas textuellement repris dans l'article en gras, mais bon, c'est presque une paraphrase de « France ». --Fanfwah (discuter) 12 octobre 2017 à 12:52 (CEST)

  L'appellation « République indivisible » vient surtout de la considération d'une soi-disant unicité du Peuple français, terme à la frontière d'une vision mystique. La France à travers son peuple devient ainsi une abstraction jalousement entretenue par nos deux principales institutions que sont le Conseil d'État et le Conseil Constitutionnel. Cependant, j'ai bien écrit « soi-disant », car toutes nos institutions ne répondent pas exactement à ce critère, il suffit de constater comment fonctionnent certains services dans nos collectivités d'outre-mer, voire même en Alsace-Moselle, sinon même dans certaines collectivités locales ... Votre anecdote semble contradictoire (et vous avez raison), mais cela tient du fait que notre unicité n'est pas si « taillée dans le marbre » que cela.--Jean-Paul Corlin (discuter) 12 octobre 2017 à 20:59 (CEST)
Tutafé, et on peut aussi bien en conclure que les principes républicains n'ont pas la rigidité qu'on a tendance à leur prêter. L'indivisibilité, c'est le souci de maintenir l'intégrité du « bien commun », ça n'implique pas forcément une conception fixiste et uniforme du territoire ou du peuple. --Fanfwah (discuter) 13 octobre 2017 à 12:15 (CEST)
Et j'aimerais bien que Mike Coppolano arrête de remplacer en douce mais avec obstination « un de ses territoires » par « Nouvelle-Calédonie » (étant entendu que le lien est bien sur l'article Nouvelle-Calédonie), précision qui pour moi nuit à la portée de l'anecdote (par rapport à l'interprétation du principe d'indivisibilité, peu importe qu'il s'agisse de la Nouvelle-Calédonie ou du marais poitevin). Je ne me risquerais évidemment pas à refuser une modification qui ferait consensus, mais c'est à discuter d'abord. --Fanfwah (discuter) 16 octobre 2017 à 18:25 (CEST)

13th Floor ElevatorsModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Mike Coppolano, fait toujours l’objet d’une discussion :


Proposant : Mike the song remains the same 13 octobre 2017 à 13:18 (CEST)

Discussion :
Concernant la source, il manque soit la pagination, soit un lien externe. --EB (discuter) 13 octobre 2017 à 14:25 (CEST)

Ajouté une source. Mike the song remains the same 13 octobre 2017 à 16:45 (CEST)

Le blob peut apprendreModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Speculos, fait toujours l’objet d’une discussion :


Proposant : Speculos 13 octobre 2017 à 15:14 (CEST)

Discussion :
Blob n'est pas un nom officiel mais un terme de fantaisie choisi par un petit groupe de scientifiques pour désigner un type d'amibozoaire bien difficile à classer --79.87.129.7 (discuter) 13 octobre 2017 à 15:26 (CEST)

C'est vrai, mais l'objectif est d'éveiller l'attention du lecteur. On peut formuler aussi « Le Physarum polycephalum est un organisme... » mais c'est peut-être moins accrocheur, ou mieux « Le Physarum polycephalum surnommé le blob est un organisme... » -- Speculos 13 octobre 2017 à 15:34 (CEST)
  sourcé et intéressant. L'utilisation de « blob » ne me paraît pas déplacée : même s'il s'agit d'un surnom, il est effectivement connu sous ce nom. --ℒotus L (d) 14 octobre 2017 à 12:20 (CEST)
  Exact ! Il y a un très bon livre sur ce sujet, paru dernièrement.--Jean-Paul Corlin (discuter) 14 octobre 2017 à 12:32 (CEST)
 . OK pour « blob », mais comme c'est un surnom qui n'a rien d'officiel, je suggère de juste mettre des guillemets autour. SenseiAC (discuter) 15 octobre 2017 à 10:13 (CEST)
  Speculos : Effectivement, il n'y a plus que cela à faire pour clôturer favorablement cette anecdote (à moins que qqn ait qqchose à dire) --Jean-Paul Corlin (discuter) 15 octobre 2017 à 10:48 (CEST)
  Fait.--Speculos 15 octobre 2017 à 11:36 (CEST)
Avant de valider, j'ai ajouté quelques liens, mais pour « transmettre des informations », j'hésite : enseignement ? éducation ? autre ? Les deux premiers semblent très « anthropocentrés ». De même, il ne semble exister aucun article correspondant à la « fusion » évoquée. SenseiAC (discuter) 15 octobre 2017 à 14:46 (CEST)
Les liens enseignement et éducation ne semblent effectivement pas pertinents; il existe sensibilité des plantes et symbiose mais ce n'est pas tout à fait ça; il n'y a pas d'article actuellement sur Wikipédia à ma connaissance concernant ce type de transmission dans le monde végétal. -- Speculos 16 octobre 2017 à 18:16 (CEST)

Ils ne comptent pas tous pour des prunesModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par SenseiAC, fait toujours l’objet d’une discussion :


La ou les anecdotes suivantes ont déjà été proposées et possèdent des similarités (surtout au niveau des termes utilisés). N'hésitez pas à supprimer ce bloc si les sujets sont vraiment différents.

Proposée par Agatino Catarella le 31 août 2016, et publiée le 16 novembre 2016. [indice de similitude 6.7/10]:

Temps d'exécution total : 3 secs (détails : travail du bot: 3 secs, lecture des anecdotes en base: 0 sec)

Proposant : SenseiAC (discuter) 14 octobre 2017 à 18:47 (CEST)

Discussion :
  Lorsqu'on se prend une amende, on est furieux de cette prune et on veut mettre une pêche dans la cerise de tout ce qui bouge !--Jean-Paul Corlin (discuter) 14 octobre 2017 à 20:46 (CEST)

  Je ne vois pas où est le sel de cette anecdote. On pourrait en dire autant de beaucoup de genres botaniques. - Cymbella (discuter chez moi) - 14 octobre 2017 à 22:28 (CEST)

  Cymbella : l'intérêt c'est que, malgré le nom, il n'y a pas que les pruniers mais pleins d'autres arbres (amandier, cerisiers, laurier-cerises…) dont on pourrait penser qu'ils ne sont pas aussi proches. Ce n'est évidemment pas le « 200 espèces » qui est la partie intéressante. SenseiAC (discuter) 15 octobre 2017 à 10:11 (CEST)
  Je ne vois pas où est le sel de cette anecdote. On pourrait en dire autant de beaucoup de genres botaniques. Mike the song remains the same 15 octobre 2017 à 11:10 (CEST)
On peut éventuellement reformuler en « Les abricotiers, les amandiers, les cerisiers, les pêchers, les lauriers-cerises et les pruniers, entre autres, font tous partie du genre Prunus. ». Ça me semble tout de même assez inattendu. SenseiAC (discuter) 15 octobre 2017 à 14:49 (CEST)
  C'est suffisamment sucré pour ne pas être fade. Je préfère la reformulation, à choisir. ❖ Luciofr 16 octobre 2017 à 13:16 (CEST)

Un prêté pour un renduModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Erik Bovin pour une publication le 04.03.2018 (prochaine cérémonie des Oscars), fait toujours l’objet d’une discussion :

 
Thomas Langmann, Michel Hazanavicius et Jean Dujardin à l'occasion d'une projection de The Artist.


Proposant : EB (discuter) 15 octobre 2017 à 01:34 (CEST)

Discussion :
Si quelqu'un trouve une illustration adéquate pour Hugo Cabret, ce serait top. --EB (discuter) 15 octobre 2017 à 01:37 (CEST)

  Si vous considérez qu'Hugo Cabret est un hommage à Mélies, c'est que vous n'êtes pas bien difficile. D'ailleurs quelle source confirme cette assertion ? --Jean-Paul Corlin (discuter) 15 octobre 2017 à 10:13 (CEST)
C'est la référence n° 5 qui le dit, sur l'article du film. D'ailleurs, peut-être faudrait-il mettre aussi en gras les articles des deux films ? --EB (discuter) 15 octobre 2017 à 16:00 (CEST)
  Mike the song remains the same 16 octobre 2017 à 09:54 (CEST)

Noir sur Blanc en noir et blancModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Erik Bovin pour être placée dans l’antichambre Cinéma américain, fait toujours l’objet d’une discussion :


La ou les anecdotes suivantes ont déjà été proposées et possèdent des similarités (surtout au niveau des termes utilisés). N'hésitez pas à supprimer ce bloc si les sujets sont vraiment différents.

Proposée par Fanfwah le 08 mai 2014, et finalement rejetée. [indice de similitude 5.7/10]:

Temps d'exécution total : 3 secs (détails : travail du bot: 3 secs, lecture des anecdotes en base: 0 sec)

Proposant : EB (discuter) 15 octobre 2017 à 02:22 (CEST)

Discussion :
 . NAH, le 15 octobre 2017 à 20:26 (CEST).

  Autrement dit, tous les acteurs étaient blancs ? La formulation tente, semble-t-il, de faire apparaître un paradoxe inexistant. ❖ Luciofr 16 octobre 2017 à 13:19 (CEST)
Je n'ai fait que reprendre la formulation de la source mais oui, on peut le formuler de cette manière. --EB (discuter) 16 octobre 2017 à 13:48 (CEST)
Oui, cela serait plus simple, mais il me semble que c'est quasiment le cas de tout les films américains jusqu'a la fin des années 1920. A vérifié. L'amateur d'aéroplanes (discuter) 17 octobre 2017 à 20:13 (CEST)

1/42Modifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par SenseiAC, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
Tonie Marshall au festival Paris Cinéma 2012.


Proposant : SenseiAC (discuter) 15 octobre 2017 à 10:06 (CEST)

Discussion :
  Exact, ce qui entraîne immédiatement un autre LSV?.... --Jean-Paul Corlin (discuter) 15 octobre 2017 à 10:27 (CEST)

Il manque une source. Sinon, à publier pour la prochaine édition des Césars ? --EB (discuter) 15 octobre 2017 à 15:56 (CEST)

DépanneuseModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Mike Coppolano, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
Dépanneuse allemande des années 1970.


Proposant : Mike the song remains the same 15 octobre 2017 à 10:12 (CEST)

Discussion :
  Exact ! Ce fait est évoqué au musée Ford de Détroit que j'ai visité. Je peux même vous dire que la première dépanneuse de l'histoire portait un nom d'origine bordelaise... Il faut chercher !--Jean-Paul Corlin (discuter) 15 octobre 2017 à 10:22 (CEST)

Je ne vois pas bien où est le sel... --EB (discuter) 15 octobre 2017 à 15:58 (CEST)
Le sel ? Il est sur la route enneigée pour éviter que la dépanneuse se plante... --Jean-Paul Corlin (discuter) 15 octobre 2017 à 20:42 (CEST)
Je comprends qu'on puisse trouver un manque de sel... mais   quand même. ❖ Luciofr 16 octobre 2017 à 13:22 (CEST)
  Au Tennessee ? Dans le Tennessee ? --Fanfwah (discuter) 16 octobre 2017 à 18:32 (CEST)
Les deux, mon capitaine ! Comme pour le Texas... --Jean-Paul Corlin (discuter) 17 octobre 2017 à 08:51 (CEST)
  Je pensais que cela était plus vieux que cela. On se contenter du remorquage lors des taxis de la Marne ? L'amateur d'aéroplanes (discuter) 19 octobre 2017 à 22:24 (CEST)
  Étonnant ! --ℒotus L (d) 20 octobre 2017 à 20:37 (CEST)

Quand Harvey Weinstein honorait sa mèreModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Jean-Paul Corlin pour être placée dans l’antichambre Cinéma américain, fait toujours l’objet d’une discussion :


Proposant : Jean-Paul Corlin (discuter) 15 octobre 2017 à 11:49 (CEST)

Discussion :
Avec CNN, on apprend des choses...  . Et il y en a des LSV à faire sur Miramax ! (sans avoir à évoquer des cochonneries) --Jean-Paul Corlin (discuter) 15 octobre 2017 à 11:49 (CEST)

Je ne vois pas bien ce que ça a d'original ou d'intéressant... --EB (discuter) 15 octobre 2017 à 16:05 (CEST)

Cellule géanteModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par SenseiAC, fait toujours l’objet d’une discussion :


Proposant : SenseiAC (discuter) 15 octobre 2017 à 14:33 (CEST)

Discussion :
Ce serait cool si on pouvait avoir une photo. SenseiAC (discuter) 15 octobre 2017 à 14:33 (CEST)

Amusant, il y a une autre anecdote ("Le blob peut apprendre"), juste avant celle-ci qui contredit ce fait !--Jean-Paul Corlin (discuter) 17 octobre 2017 à 08:46 (CEST)

Mort dans un stade après avoir marqué un butModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Panam2014, fait toujours l’objet d’une discussion :


Proposant : Panam (discuter) 15 octobre 2017 à 20:01 (CEST)

Discussion :
Si sa seule distinction par rapport à d'autres décès en cours de match est d'avoir marqué un but, je la trouve très mince... --EB (discuter) 15 octobre 2017 à 21:07 (CEST)

  Pas notable. Il y a hélas des décès de sportifs qui sont plus marquants. L'amateur d'aéroplanes (discuter) 19 octobre 2017 à 03:55 (CEST)

208 ans et toujours deboutModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Jean-Paul Corlin, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
Renée Simonot


Proposant : Jean-Paul Corlin (discuter) 15 octobre 2017 à 21:47 (CEST)

Discussion :
Il s'agit de la mère de Catherine Deneuve (qui prit le nom de jeune fille de sa mère comme pseudonyme) et de Françoise Dorléac (qui elle garda le nom de son père).

  mis a part le fait qu'elles ont toutes deux dépassé les cent ans, je ne vois pas trop où est l'intérêt... NAH, le 16 octobre 2017 à 12:26 (CEST).

Est-ce-que c'est super connu que ces trois dames aux noms de scène tous différents sont mère et filles ? ❖ Luciofr 16 octobre 2017 à 13:25 (CEST)

  ... j'ignorais Mike the song remains the same 16 octobre 2017 à 19:29 (CEST)
Même avis que NAH pour ma part. --EB (discuter) 16 octobre 2017 à 20:49 (CEST)
Idem NAH et CB. --Fanfwah (discuter) 17 octobre 2017 à 14:35 (CEST)

Saint-LôModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Mike Coppolano pour être placée dans l’antichambre Seconde Guerre mondiale, fait toujours l’objet d’une discussion :

  • Après-guerre, la ville de Saint-Lô reçut le surnom de « Capitale des Ruines ».


Proposant : Mike the song remains the same 16 octobre 2017 à 10:29 (CEST)

Discussion :

Il n'y a pas vraiment de source, juste du name dropping (un nonce apostolique et un Samuel Beckett). --Fanfwah (discuter) 16 octobre 2017 à 18:45 (CEST)

Plus fort que Jean le Posthume (disclaimer : en fait non)Modifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Nomen ad hoc, fait toujours l’objet d’une discussion :


La ou les anecdotes suivantes ont déjà été proposées sur le même sujet. Une nouvelle proposition est acceptable si l'anecdote porte sur un élément différent.

Proposée par Kelian8 le 19 mai 2014, et finalement rejetée. [indice de similitude 7.2/10]:

Temps d'exécution total : 0 sec (détails : travail du bot: 0 sec, récupération anecdotes en base: 0 sec)

Proposant : NAH, le 16 octobre 2017 à 20:51 (CEST)

Discussion :
  C'est bien méconnaître l'histoire de France que d'écrire une chose pareille (qu'on la comprenne dans un sens où dans l'autre). Certes, vous savez été influencé par l'article, mais avez vous au moins ce qu'est l'indisponibilité de la Couronne ? --Jean-Paul Corlin (discuter) 16 octobre 2017 à 22:33 (CEST)

Bien évidemment (pourquoi écrivé-je « à tort », sinon, à votre avis ?). Et non, je n'ai pas été « influencé » par l'article, je connais ce point (que j'ai toujours trouvé amusant) depuis longtemps. NAH, le 16 octobre 2017 à 22:46 (CEST).
Encore à côté : l'abdication de Charles X est nulle et non avenue, j'en veux pour preuve que Louis d'Angoulème fut bien le prétendant au trône dés la mort du roi, puis son neveu Henri, comte de Chambord, à sa mort, puis Carlos Luis de Borbón (le plus proche dans la lignée), puis Juan de Molina, puis Carlos Maria de Borbón, puis Jaime de Borbón, puis Alfonso Carlos de Borbón, puis Jaime de Borbón, etc... Donc il est autant absurde de dire que Louis XIX a régné que de dire qu'il n'a pas régné. point. --Jean-Paul Corlin (discuter) 17 octobre 2017 à 08:42 (CEST)
Tout ça c'est des péripéties, en fait tout a commencé à déconner avec la déposition scandaleuse de Childéric III par Pépin le Bref, ce parvenu. Sus à l'usurpation carolingo-capétienne ! Tous derrière Pierre Plantard ! Ah, on me dit qu'il est mort. Mais c'est qui le vrai roi de France alors ? --Fanfwah (discuter) 17 octobre 2017 à 11:57 (CEST)

  NAH explique justement que c'est faux. Louis XIX a signé un acte de renonciation, c'est un fait. Elle était invalide, c'est un autre fait. Mais je ne vois pas bien où est le problème en ce qui concerne l'anecdote... Vanoot59 (discuter) 17 octobre 2017 à 12:06 (CEST)

  C'est de l'anecdote de niche. Ça n'a de sens que par rapport à des « lois » dépourvues d'effet et qui n'ont plus d'importance que celle qu'on veut bien leur donner – fort peu, à mon avis. --Fanfwah (discuter) 17 octobre 2017 à 13:57 (CEST)
 --Panam (discuter) 17 octobre 2017 à 22:47 (CEST)

  L'exposé de la situation est clair, et le « à tort » parfaitement justifié. Heddryin 💭 17 octobre 2017 à 23:28 (CEST)

  Mike the song remains the same 18 octobre 2017 à 08:31 (CEST)

Plus libre que WPModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Fanfwah, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
« Internationale situationniste », no 1.
  • Tous les textes de la revue Internationale situationniste (photo) « peuvent être librement reproduits, traduits ou adaptés, même sans indication d'origine ».


Proposant : Fanfwah (discuter) 17 octobre 2017 à 09:15 (CEST)

Discussion :
  C'est vrai et reconnu, puisqu'ils ne reconnaissent pas les droits d'auteurs de leurs propres auteurs (WP serait-il un site situationniste ?) Par contre, il faudrait peut-être une référence ? --Jean-Paul Corlin (discuter) 17 octobre 2017 à 10:15 (CEST)

L'article présente une photo de la mention telle qu'elle figure dans la revue
 
« Tous les textes publiés [...] »
. --Fanfwah (discuter) 17 octobre 2017 à 10:35 (CEST)
Incroyable ! On me demande des références à propos de l'anecdote sur Kathryn Bigelow (et d'autres), alors qu'elles sont évidentes et là, quand je le demande à mon tour, on me montre une photo... Bon, cette fois-ci la coupe est pleine. J'arrête pour un bon bout de temps. --Jean-Paul Corlin (discuter) 17 octobre 2017 à 10:56 (CEST)
Te laisse pas avoir Jean-Paul Corlin, c'est le coté corse de Fanfwah. Allez reste sinon tu vas lui donner raison. Mike the song remains the same 17 octobre 2017 à 12:05 (CEST)
J'ai complété le texte de l'article, notamment pour préciser l'emplacement de ladite mention dans la source primaire, et surtout ajouté une référence à l'une des sources secondaires qui figuraient en bibliographie. J'ai fait ça pour la bonne forme, je ne voudrais pas que JPC se sente obligé de re(re(re))venir. --Fanfwah (discuter) 17 octobre 2017 à 12:33 (CEST)
fait pas attention Jean-Paul Corlin Mike the song remains the same 17 octobre 2017 à 12:42 (CEST)
Non, là, les anecdotes c'est terminé pour moi. Désolé...--Jean-Paul Corlin (discuter) 17 octobre 2017 à 17:29 (CEST)
Il n'y a pas de quoi. À +. --Fanfwah (discuter) 18 octobre 2017 à 11:51 (CEST)
Fanfwah tu dois présenter des excuses à Jean-Paul !! Mike the song remains the same 18 octobre 2017 à 13:28 (CEST)
Bon, je pense qu'il vaut mieux arrêter là cette discussion sans grand rapport avec ma modeste anecdote. --Fanfwah (discuter) 18 octobre 2017 à 14:48 (CEST)
Effectivement, on arrête là stp, Mike, Stop !--Jean-Paul Corlin (discuter) 18 octobre 2017 à 19:00 (CEST)

Ce monde de brutes, vraiment ?Modifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Erik Bovin pour être placée dans l’antichambre Guerre, fait toujours l’objet d’une discussion :


Proposant : EB (discuter) 17 octobre 2017 à 17:14 (CEST)

Discussion :

  A part la guerre au Congo, aucun conflit n’a dépassé le million de morts violentes depuis les années 1980. Et comme la population est passée de 5 à quasiment 8 milliards d'habitants, en pourcentage, cela fait une grosse diminution. L'amateur d'aéroplanes (discuter) 17 octobre 2017 à 20:26 (CEST)

Une sacrée pépiteModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Speculos, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
Gravure de la pépite Welcome Stranger publiée dans The Illustrated Australian News for Home Reader


Proposant : Speculos 17 octobre 2017 à 17:56 (CEST)

Discussion :

La référence se trouve juste sur la phrase suivante dans l'article. -- Speculos 17 octobre 2017 à 18:26 (CEST)
C'est dommage de ne pas mentionner le record, s'il est avéré bien sûr. --EB (discuter) 18 octobre 2017 à 11:56 (CEST)
  Fait. -- Speculos 19 octobre 2017 à 08:50 (CEST)
J'ai apporté une source pour le record ; par contre, elle donne un poids différent de celui donné par l'article. --EB (discuter) 19 octobre 2017 à 09:58 (CEST)
L'article explique qu'il y a plusieurs mesures : poids brut de 109 kg, après ébavurage 78 kg, et une fois nettoyée 72 kg. La source d'origine publiée en 1908 indique 2315 ozt soit 72kg. Il n'est pas évident que "Mashable" qui ressemble à un blog (écrit par Johnny Lieu, c'est qui?) soit une source vraiment fiable et à prendre en compte. 65 kg vient probablement d'une erreur de calcul et d'une confusion entre once (qui donne 65kg) et Once troy qui servait à la mesure de l'or qui donne 72 kg. -- Speculos 19 octobre 2017 à 10:15 (CEST)
Je ne me prononce pas sur le fond, mais la source que je présente est fiable (ce qui ne veut pas dire qu'elle ne peut pas se tromper) puisqu'il s'agit d'un article de Mashable, partenaire de France 24, et que Johnny Lieu est reporter. --EB (discuter) 19 octobre 2017 à 11:29 (CEST)
La source mashable est peut-être ok pour la notion de record, mais manifestement la valeur indiquée n'est pas correcte (voir sur Discussion:Welcome Stranger). -- Speculos 19 octobre 2017 à 12:03 (CEST)

Quadruple sépulturesModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par 145.242.20.56, fait toujours l’objet d’une discussion :

  • Bertrand Du Guesclin possède quatre sépultures : ses viscères sont au Puy en Velay, ses chairs à Montferrand, ses ossements à Saint-Denis et son cœur à Dinan.


Proposant : 145.242.20.56 (discuter) 18 octobre 2017 à 10:04 (CEST)

Discussion :

Il me semble que ce genre d'« éparpillement » était courant au Moyen-Age. Tan Khaerr (discuter) 18 octobre 2017 à 12:41 (CEST)
Il me semble aussi, mais peut-être pas tant que ça hormis les rois et les saints ? --Fanfwah (discuter) 18 octobre 2017 à 14:49 (CEST)

Une langue quasi éteinteModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Xfigpower, fait toujours l’objet d’une discussion :


Merci à toi Xfigpower pour cette première proposition d'anecdote  . GhosterBot (10100111001)

Proposant : Xfigpower (pssst) 18 octobre 2017 à 14:49 (CEST)

Discussion :

  C'est bien ce que dit la source en espagnol. -- Speculos 18 octobre 2017 à 16:56 (CEST)
  La source en français demanderait plus de nuances. --Fanfwah (discuter) 18 octobre 2017 à 17:47 (CEST)

TransModifier

  Attendre Cette anecdote, proposée par Mike Coppolano pour être placée dans l’antichambre Sexe, fait toujours l’objet d’une discussion :

 
Mathilde de Morny.