Ouvrir le menu principal

Directeur de la photographie

responsable de la prise de vues dans un tournage
Directeur de la photographie
Bergman, Fischer, Nilsson 1952.jpg
Le directeur photo Gunnar Fischer, derrière la caméra, éclaire Maj-Britt Nilsson, sous le regard d'Ingmar Bergman (béret) pour L'Attente des femmes en 1952.
Codes
IDEO (France)
ROME (France)
L1505

Le directeur de la photographie, aussi nommé directeur photo [1] ou chef opérateur de prise de vues, est responsable, durant le tournage d'un film, de la prise de vues. En France, il est parfois nommé familièrement dir-phot ou encore DOP (en anglais).

Sommaire

FonctionModifier

En collaboration étroite avec le réalisateur, il conçoit l'esthétique de l'éclairage. Il dirige l'équipe d'électriciens-éclairagistes, celle-ci plaçant les projecteurs et accessoires selon ses directives. En accord avec le réalisateur, il peut assurer à la fois le cadre et la lumière.

Quelques exemples de grands directeurs de la photographie :

Le directeur de la photographie est assisté par des chefs de poste :

  • Dans le domaine de la caméra , d'un cadreur, lui-même assisté d'un premier assistant opérateur, dit "pointeur" (chargé de faire le point) ;
  • Dans le domaine de la lumière ou éclairage, d'un chef électricien chargé de la mise en place des installations d'éclairage ;
  • Dans le domaine de la machinerie, d'un chef machiniste qui supervise l'installation de la caméra aussi bien communément que dans des endroits difficiles, et la mise en œuvre des mouvements de caméra de type travellings et grues, à l'exception de l'utilisation d'un Steadicam.

Le remplacement des caméras argentiques par les caméras numériques a fait apparaître d'autres postes d'assistants, notamment pour la gestion des supports numériques. L'ingénieur de la vision ou « DIT » (en anglais : Digital Imaging Technician), est spécialiste technique des formats numériques et sert d'intermédiaire entre le laboratoire (numérique) et le tournage. Il est chargé de la fournitures de rushes transcodés sur le plateau et du contrôle qualité des numérisations.

À la finalisation du film, en postproduction, le directeur de la photographie supervise également, avec le réalisateur, l'étalonnage des images du film.

En France, les directeurs de la photographie se sont regroupés dans l'Association française des directeurs de la photographie cinématographique (AFC), similaire à l'ASC aux États-Unis, ou à la British Society of Cinematographers(BSC) au Royaume-Uni.

FormationModifier

En France

La formation à ce métier est assurée entre autres par l'École nationale supérieure Louis-Lumière et par la La Fémis. [réf. souhaitée] Il existe également d'autres formations supérieures publiques, telle l'ESAV à Toulouse et les Licences et Masters Image et Son, dont celle du département Sciences, Arts et Techniques de l'Image et du Son (SATIS) à Aubagne (département rattaché à l'Université d'Aix-Marseille), ou celles de Brest et Valenciennes, Le Fresnoy [réf. souhaitée], ainsi que de nombreuses écoles privées : CLCF, ESEC, Esra, IIIS, EICAR et Institut des métiers du cinéma de Normandie (IMC de Normandie)...

Ces formations sont aussi accessibles aux titulaires d'un BTS « Métiers de l'audiovisuel », option « Métiers de l'image », dont le cursus technique est principalement axé sur les métiers de la télévision (cadreur, assistant vidéo, ingénieur de la vision…). Voir : Formation audiovisuelle.

En Belgique

Les écoles belges les plus renommées sont l'Institut national supérieur des arts du spectacle (INSAS), l'Institut des arts de diffusion (IAD), ou encore l'Institut national de radioélectricité et cinématographie (INRACI). Leurs cours sont suivis par nombre d'étudiants étrangers, dont beaucoup de Français.

Notes et référencesModifier

  1. suivant la nomenclature officielle de l'annexe 8 des ASSEDICAnnexe 8 des ASSEDIC : liste des fonctions

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier