Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cœur (homonymie).
Tous les cartes de cœur d'un jeu de 52 cartes, du deux de cœur à gauche à l'as de cœur à droite. La série affiche également la dame de pique en fin de série, afin de faire figurer toutes les cartes à points du jeu du même nom. Le dessin des cartes est celui utilisé par les jeux d'origine anglo-saxone (poker, par exemple).

Le cœur est une enseigne de cartes à jouer, l'une des quatre enseignes françaises avec le pique, le carreau et le trèfle.

Sommaire

NomModifier

L'origine du terme « cœur » pour décrire l'enseigne, qui ne ressemble que très marginalement à un vrai cœur, n'est pas connue[1]. De façon générale, les équivalents dans d'autres langues que le français signifient également « cœur », parfrois par transcription directe de l'anglais heart :

D'autres étymologies existent, probablement par analogie à l'enseigne des coupes :

D'autres égymologies encore :

CaractéristiquesModifier

Le cœur possède typiquement une forme de cardioïde dont la partie inférieure possèderait une pointe. Le symbole est dessiné avec sa pointe vers le bas, les deux lobes de la cardioïde vers le haut. Généralement, les cœurs sont de couleur rouge.

La galerie suivante reprend les cœurs d'un jeu de 52 cartes au portrait français :

HistoriqueModifier

Les premières cartes à jouer éditées en Europe ne comportent aucune des enseignes rencontrées dans les jeux français. Les enseignes latines (bâtons, deniers, épées et coupes) sont probablement adaptées des jeux de cartes provenant du monde musulman[2],[3]. Les enseignes françaises sont introduites par les cartiers français à la fin du XVe siècle[4], probablement par adaptation des enseignes germaniques (glands, grelots, feuilles et cœurs).

Les enseignes françaises procèdent d'une simplification des enseignes précédentes, permettant une reproduction plus aisée (et donc un moindre coût de fabrication). L'enseigne de cœur est reprise des enseignes germaniques, mais fortement simplifiée[3].

Codes informatiquesModifier

Le symbole fait l'objet de deux encodages Unicode :

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier