Le Maître de guerre

film sorti en 1986
Le Maître de guerre
Titre original Heartbreak Ridge
Réalisation Clint Eastwood
Scénario James Carabatsos
Musique Lennie Niehaus
Acteurs principaux
Sociétés de production Jay Weston Productions
The Malpaso Company
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre guerre
Durée 125 minutes
Sortie 1986


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Maître de guerre (Heartbreak Ridge) est un film américain réalisé par Clint Eastwood et sorti en 1986.

Clint Eastwood se met en scène dans le rôle d'un vétéran des marines participant à l'invasion de la Grenade en 1983.

SynopsisModifier

 
L'USS Iwo Jima (LPH-2) est utilisé dans le film.

1983. Le sergent-artilleur Thomas Highway est un « dur à cuire » de la « vieille école ». Vétéran de la guerre de Corée et de la guerre du Viêt Nam, il est désormais proche de la retraite. Alors qu'il vient de se faire arrêter pour état d'ébriété et pour avoir uriné sur un véhicule de police, il revient cependant chez les Marines de la 2e division, qui l'ont jadis renvoyé — entre autres — pour insubordination. Tom est chargé d'entraîner l'unité de reconnaissance, peu habituée à la rigueur et à l'effort. Il retrouve également son ex-femme, Aggie (Agnès en VF), dont il est toujours amoureux.

Paria et anachronisme vivant, le vieux sous-officier va prouver l'efficacité de sa méthode au cours d'un assaut réel, l'invasion de la Grenade (après le coup d'État et l'assassinat du chef du gouvernement local, Maurice Bishop). Durant cet assaut, il va montrer à tous ses détracteurs que même les pires soldats peuvent devenir les plus courageux et qu'il est plus efficace que les officiers guindés qui le méprisent.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Producteur délégué : Fritz Manes
États-Unis :
France :

DistributionModifier

ProductionModifier

 
Le tournage a lieu sur plusieurs bases militaires, ici celle d'El Toro en Californie

Le script est initialement développé par James Carabatsos, vétéran du Viêt Nam au sein de la 1re division de cavalerie. Clint Eastwood est séduit par le script et charge son producteur Fritz Manes de contacter l'armée américaine pour pouvoir filmer à Fort Bragg[4]. L'acteur-réalisateur n'obtient pas le soutien de l'armée de terre américaine, n'approuvant notamment pas l'alcoolisme du personnage principal et ses méthodes peu académiques. Clint Eastwood approche donc le Corps des Marines qui, malgré quelques réserves, accepte de soutenir le film. Le personnage est donc modifié et devient un Marine.

Clint Eastwood reçoit un salaire de 10 millions de dollars pour ce film, un montant record pour l'époque. Sylvester Stallone sera ensuite payé 12 millions par films pour Cobra (1986) et Le Bras de fer (1987)[5].

Ce film marque la dernière collaboration entre Clint Eastwood et Fritz Manes, qui avait participé à la production de plusieurs films de l'acteur-réalisateur et fait de petites apparitions[5].

Le tournage a lieu en Californie (Marine Corps Base Camp Pendleton, Santa Clarita, San Clemente, Marine Corps Air Station El Toro, Agua Dulce, San Diego, San Juan Capistrano) et à Porto Rico (Vieques)[6].

MusiqueModifier

La musique du film est composée par les saxophonistes américains Lennie Niehaus et Desmond Nakano. L'acteur Mario Van Peebles a écrit Bionic Marine et Recon Rap, et a coécrit I Love You (But I Ain't Stupid) avec Desmond Nakano.

La musique de la scène finale est jouée par l'orchestre de la 1re division des marines[réf. nécessaire].

AccueilModifier

CritiqueModifier

Le film reçoit des critiques plutôt positives à sa sortie. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 73% d'opinions favorables pour 26 critiques et une note moyenne de 6,8010 avec le consensus suivant : « Avec Heartbreak Ridge, le réalisateur Clint Eastwood obtient l'une de ses meilleures performances, même si l'intrigue a du mal à s'engager »[7]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 53100 pour seize critiques[8].

Box-officeModifier

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

NominationModifier

Contexte historiqueModifier

À l'époque de Ronald Reagan, l'invasion de la Grenade, intervention d'une coalition emmenée par l'armée américaine sur l'île de la Grenade se déroula en (Opération Urgent Fury).

Le titre en anglais fait, lui, référence à la bataille de Crèvecœur (Battle of Heartbreak Ridge en anglais), pendant la guerre de Corée[1] : « J'ai fait Crèvecœur » réplique le sergent Highway au lieutenant Ring qui lui demande quelle école militaire il a fait. Cette sanglante bataille vit l'engagement du 23e régiment de la 2e division d'infanterie[12].

« Company gunnery sergeant » (grade de Tom Highway) est un grade de sous-officier, entre celui de staff sergeant et ceux de master sergeant ou de first sergeant. Payé à l'échelle E7, le Gunny commande la section d'armes lourdes (mortiers, mitrailleuses, armes antichars) d'une compagnie d'infanterie. Dans les unités blindées ou les compagnies de débarquement, le Gunny est sous-officier adjoint ou chef de peloton.

Après avoir visionné le film, le département de la Défense lui refuse finalement son soutien, jugeant que le personnage du sergent Tom Highway était une caricature du Marine[13],[1].

Clin d’œilModifier

Mario Van Peebles porte un tee-shirt à l’effigie du personnage principal de Sweet Sweetback's Baadasssss Song, un film de 1971 réalisé par son père Melvin Van Peebles[5].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Secrets de tournage - Allociné.
  2. (en) Business sur l’Internet Movie Database.
  3. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database.
  4. (en)Suid, Laurence M. (June 14, 2002). Guts and Glory: The Making of the American Military Image in Film. pp. 558–559. (ISBN 978-0-8131-9018-1).
  5. a b et c (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  6. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  7. (en) « Heartbreak Ridge (1986) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le )
  8. (en) « Heartbreak Ridge Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le )
  9. a et b Box-office - JP's box-office.com.
  10. (en) Box-office - Box Office Mojo.com.
  11. (en) Distinctions sur l’Internet Movie Database.
  12. Régiment américain incorporant le bataillon français de l'ONU.
  13. (en) At Least Some Marines Are Gung-ho For 'Ridge' - Los Angeles Times, 3 décembre 1986.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier