Ouvrir le menu principal

Passage de la Déroute
Image satellite des îles Anglo-Normandes et de l'extrémité du Cotentin avec le passage de la Déroute entre les deux.
Image satellite des îles Anglo-Normandes et de l'extrémité du Cotentin avec le passage de la Déroute entre les deux.
Géographie humaine
Pays côtiers Drapeau de la France France
Drapeau de Guernesey Guernesey
Drapeau de Jersey Jersey
Subdivisions
territoriales
Ille-et-Vilaine, Manche
Guernesey, Jersey
Ponts Projet
Tunnels Projet
Géographie physique
Type Détroit
Localisation Manche (océan Atlantique)
Coordonnées 49° 13′ 37″ nord, 1° 45′ 07″ ouest
Largeur
· Maximale 50 km
· Minimale 40 km

Géolocalisation sur la carte : Îles Anglo-Normandes

(Voir situation sur carte : Îles Anglo-Normandes)
Passage de la Déroute

Géolocalisation sur la carte : Normandie

(Voir situation sur carte : Normandie)
Passage de la Déroute

Géolocalisation sur la carte : Manche

(Voir situation sur carte : Manche)
Passage de la Déroute

Le passage de la Déroute, parfois canal de la Déroute, est un détroit situé dans le golfe de Saint-Malo, dans la mer de la Manche, entre la côte occidentale du Cotentin en Normandie et les îles Anglo-Normandes.

Sommaire

GéographieModifier

Le passage de la Déroute s'étend depuis le raz Blanchard au nord, entre le cap de la Hague et l'île d'Aurigny, et jusqu'à la baie du mont Saint-Michel et Chausey au sud. L'archipel des Écréhou en limite l'espace à l'ouest dans la continuité du banc des Écréhou et du banc des Écrevière qui sont de dangereux hauts-fonds. Les rochers de Taillepieds et les Basses de Porbail, également des hauts-fonds, en limitent l'extrémité orientale face à la ville portuaire de Portbail.

La largeur de ce détroit varie entre 40 et 50 km.

Cette passe doit son nom aux nombreux naufrages qui s'y sont produits, en raison de la dangerosité de la navigation dans ce secteur maritime accidenté, qu'aggrave le vent et un marnage parmi les plus grands du monde (plus de 14 mètres), et où se rencontrent le courant qui suit la côte occidentale du Cotentin et ceux qui viennent de l'océan Atlantique, et qui circulent entre Jersey et Guernesey, d'une part, et entre Aurigny et Guernesey, d'autre part. Le courant peut atteindre une vitesse de 8 nœuds (14 km/h) par endroits.

En raison des nombreux naufrages, le phare de la Hague (ou phare de Goury), fut construit à partir de 1834 en trois ans, sur le rocher « Gros du Raz » situé à 1 200 mètres au sud-ouest du sémaphore du cap de la Hague.

 
Carte indiquant le passage de la Déroute.

Notes et référencesModifier


Voir aussiModifier