Ouvrir le menu principal

Seyssel (Haute-Savoie)

commune française du département de la Haute-Savoie
Ne doit pas être confondu avec Seyssuel.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Seyssel.

Seyssel
Seyssel (Haute-Savoie)
Seyssel (Haute-Savoie) vue depuis Seyssel (Ain).
Blason de Seyssel
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement Saint-Julien-en-Genevois
Canton Saint-Julien-en-Genevois
Intercommunalité CC Usses et Rhône
Maire
Mandat
Gilles Pilloux
2014-2020
Code postal 74910
Code commune 74269
Démographie
Gentilé Seysselans
Population
municipale
2 315 hab. (2016 en stagnation par rapport à 2011)
Densité 137 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 57′ 35″ nord, 5° 50′ 14″ est
Altitude Min. 250 m
Max. 937 m
Superficie 16,86 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte administrative de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Seyssel

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte topographique de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Seyssel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Seyssel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Seyssel
Liens
Site web mairie-seyssel74.fr

Seyssel est une commune française située dans le département de la Haute-Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle est située sur la rive gauche du Rhône mais ce n'est que la moitié est de Seyssel, qui s'étend également sur la rive droite, cette partie étant généralement désignée comme Seyssel (Ain), le fleuve marquant la séparation des deux départements.

La ville a donné son nom à des vins AOC : vin et roussette de Savoie, seyssel et seyssel mousseux.

Sommaire

GéographieModifier

Le territoire de Seyssel-Savoie occupe le point le plus bas du département de la Haute-Savoie : ce point est le confluent du Fier et du Rhône, dont l'altitude n'est que de 250 mètres.

Communes limitrophesModifier

ToponymieModifier

En francoprovençal, le nom de la commune s'écrit Sêssé (graphie de Conflans) ou Sèssél (ORB)[1].

HistoireModifier

Article détaillé : Histoire de Seyssel.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1919 1935 Jules Coissard Rad. Entrepreneur
Conseiller général du canton de Seyssel (1925 → 1940)
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1959 mars 1977 Pierre Sappey DVD puis CD Notaire
Conseiller général du canton de Seyssel (1964 → 1976)
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1989 mars 2008 Christian Monteil DVD Directeur de MFR
Conseiller général du canton de Seyssel (1991 → 2015)
Président du conseil général de la Haute-Savoie (2008 → 2015)
mars 2008 janvier 2010[2]
(démission)
Dominique Sidrac DVG Retraité
janvier 2010[3] En cours Gilles Pilloux DVD Pharmacien
4e vice-préisdent de la CC Usses et Rhône (2017 → )
Les données manquantes sont à compléter.

Depuis le , Seyssel fait partie de la Communauté de communes Usses et Rhône. Auparavant, elle était membre de la Communauté de communes du pays de Seyssel.

DémographieModifier

Ses habitants sont appelés les Seysselans[4].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1822. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2016, la commune comptait 2 315 habitants[Note 1], en stagnation par rapport à 2011 (Haute-Savoie : +7,29 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1822 1838 1848 1858 1861 1866 1872 1876 1881
1 5501 3171 6191 5551 4101 3091 5531 5201 493
1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931
1 5171 5281 5101 4441 5211 5331 4111 3931 346
1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999
1 3041 4591 5091 5621 7171 7251 5581 6301 793
2006 2007 2008 2013 2016 - - - -
2 0402 0692 0992 2762 315----
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 
 
Vue aérienne de Seyssel.

Culture et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Château de Vens
Article détaillé : Château de Vens.
Le château de Vens est une ancienne maison forte, du XIVe, remanié au XVIIe siècle, qui se dresse sur la rive droite du Fier, sur une hauteur dominant de 100 m le confluent avec le Rhône au hameau de Vens, face à celui de Châteaufort, situé rive gauche. Il commandait avec ce dernier l'entrée du val de Fier. La maison forte fut au Moyen Âge le siège de la seigneurie de Vens.
  • Église Saint-Blaise. L'église primitive daterait du VIe siècle et aurait été édifiée sur un temple. Elle possède une « Vierge du bon Départ » protectrice des mariniers.
 
Barrage de Seyssel.
 
Vieux pont de Seyssel.
  • Le barrage
    Le barrage de Seyssel est une construction unique en son genre. Les turbines sont situées sous la partie gauche (ou est, car ici le Rhône coule du nord au sud). Son rôle principal est la régulation du débit du Rhône, en aval du barrage de Génissiat.
  • Le vieux pont
    Le vieux pont suspendu de Seyssel date de 1838. C'est l'un des plus anciens dans son genre. On observe en son sommet une statue de la Vierge, protectrice des bateliers. Seyssel correspond en effet, du temps où le Rhône était navigable, au point de navigabilité le plus élevé.
  • Sa zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique[9]
  • La Maison du Haut-Rhône, sur le pont Gallatin, évoque l'histoire et le développement de la ville.

Personnalités liées à la communeModifier

 
Entrée Seyssel et Haute-Savoie en arrivant du côté Ain de la commune après avoir traversé le Rhône.

HéraldiqueModifier

Les armes de Seyssel se blasonnent ainsi : D'azur a un cerf rampant et contourné de sable, à la lettre S capitale d'or brochant sur le tout.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Henri Baud, Jean-Yves Mariotte, Jean-Bernard Challamel, Alain Guerrier, Histoire des communes savoyardes. Le Genevois et Lac d'Annecy (Tome III), Roanne, Éditions Horvath, , 422 p. (ISBN 2-7171-0200-0), p. 531-532, « Le canton de Seyssel », p.533-547, « Seyssel ».

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Lexique Français - Francoprovençal du nom des communes de Savoie - Lé Kmoune in Savoué, Bruxelles, Parlement européen, , 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne), p. 16
    Préface de Louis Terreaux, membre de l'Académie de Savoie, publié au Parlement européen à l'initiative de la députée Malika Benarab-Attou.
  2. « Dominique Sidrac : "Pourquoi j'ai démissionné" », Le Dauphiné,‎ (lire en ligne)
  3. « Gilles Pilloux élu maire », Le Dauphiné,‎ (lire en ligne)
  4. « Seyssel », sur le site de mutualisation des Archives départementales de la Savoie et de la Haute-Savoie - sabaudia.org (consulté le 1er mai 2016), Ressources - Les communes.
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. Site d'information local