Ouvrir le menu principal
La Création d'Adam (détail) sur le plafond de la chapelle Sixtine.
Wikipédia




Impact Environnemental
Impact Environnemental
Voie lactée
Europe
France
Homme
Homme
Mariage
Mariage
58
Je suis né en 1958
Églises
Religion et tolérance
Je suis faillible et j'en ai conscience.
Je suis faillible et j'en ai conscience.
Patriote
Paix
Paix
Cercle des dix ans
X
Non à la technocratie
Anti-technocratie
Super éclectique
Super éclectique
WikiTarentule
WikiFée
Voyages
Voyages
Wikipédia francophone
drapeau francais
Symbole de la Francophonie
εøœ
Orthographe
Orthographe
Orthographe
Orthographe
Politiquement incorrect
Politiquement incorrect
Non au franglais
Non au franglais
Non aux anglicismes
Non aux anglicismes
Blason de l’Alsace
en-3
it-1
CC-BY
CC-SA
Architecture religieuse
Architecture religieuse
Feuille
Attention, ça chauffe !
Biodiversité
Biodiversité
J'admire Charles de Gaulle
Montagne
EX
Extinction des espèces
Parc national Tapanti, Costa Rica
Nature
Ailurophile
Fromage
Histoire
Géographie
Musique baroque
Musique baroque
Piano
Piano
Peinture
Sciences
Énergie nucléaire
Philosophie
Circle-icons-tv.svg
Hazard N.svg
Anti Suppression
SMS
Non au langage SMS



Bienvenue sur ma page personnelle.

Je suis actuellement en Wikipause depuis le 9 octobre.

ATTENTION :

En 2018, les serveurs de la fondation Wikimedia (qui hébergent les données de Wikipédia) n'étaient alimentés en sources d'énergie renouvelable qu'à hauteur de 6 % ; ils ont envoyé dans l'atmosphère 1,2 kilotonne de CO2. Si donc vous êtes un gros contributeur, et même si vous êtes un petit contributeur, il est très important de soutenir l'initiative durabilité de la fondation Wikimedia. Plus nous serons nombreux dans la Wikipédia francophone à soutenir cette initiative, plus nous ferons pression sur les personnes responsables de la fondation pour que les serveurs soient moins polluants. Pour cela, mettre la boîte initiative durabilité ci-dessus bien en évidence dans vos boîtes utilisateur. Vous pouvez aussi ajouter votre nom dans cette liste de soutiens.

En ce qui concerne vos autres utilisations des outils numériques, les articles Impact environnemental du numérique, Internet#Impact écologique de l'infrastructure, Réseautage social#Impact environnemental des réseaux sociaux, Streaming#Impact environnemental du streaming, peuvent vous éclairer sur l'empreinte carbone de vos activités sur la Toile.

Quelqu'un peut-il aider sur les articles suivants :

Outil de mesure de la fréquentation des articles

Depuis quelques années, je passe beaucoup de temps à des corrections sur des questions de langue française (si vous ne comprenez pas l'une de mes corrections, vous pouvez en discuter dans ma page de discussion). Je continue à contribuer à des articles qui touchent de près ou de loin à ce que je considère être le plus grand enjeu du XXIe siècle : la sauvegarde de la Création (c'est-à-dire grosso modo la préservation de l'environnement et de tout ce que cela implique dans la société, sur un plan spirituel). L'actualité (démission de Nicolas Hulot et de Gérard Collomb, mouvement des Gilets jaunes,...) nous enseigne en effet tous les jours qu'il y a des problèmes de fond qui ne sont toujours pas résolus. Je me réjouis que l'article politique climatique ait été créé dans la Wikipédia francophone.

Nous pensons aux pauvres, aux victimes des attentats et des guerres, aux juifs, aux chrétiens, aux musulmans, aux athées, aux malades, aux personnes âgées... mais aussi à ceux qui, consciemment ou inconsciemment, portent atteinte à la vie humaine et d'une façon générale à la Création, pour que tous comprennent que nous sommes frères sur cette Terre

PrésentationModifier

Traits caractéristiquesModifier

Je suis né en 1958. J'ai passé mon enfance dans les Vosges. Je suis marié (civilement et religieusement), et je suis le père de deux enfants.

Autres caractéristiques :

Aujourd'hui encore, malgré toutes mes erreurs, on m'a laissé contribuer à la Wikipédia francophone depuis décembre 2005.

J'ai un côté méticuleux que les wikipédiens peuvent constater dans la précision que je recherche dans les mots et les expressions. Si cela paraît tatillon, je prie humblement tous les wikipédiens de m'en excuser. Je suis aussi par nature lanceur d'alerte.

Enfin, mon nom est originaire d'Occitanie (Château de Pautard à Peyriac-Minervois), région qui a beaucoup souffert de la croisade des Albigeois. C'est pourquoi j'apprécie peu que l'on emploie le mot « croisade » au sujet de mes corrections de langue française. On m'a un jour traité d'« ivrogne et de drogué » parce que je m'intéressais au Moyen Âge.

Enfin, je suis entré à Polytechnique, sans doute pas par hasard, puisque j'ai été influencé par mon grand-père ancien cheminot qui, lorsque j'étais adolescent, m'a parlé de son patron polytechnicien, lui ayant dit un jour, enthousiasmé par la signalisation de la gare de Lyon : « Voyez Monsieur Pautard, c'est Saint-Simon ! ». Je pense que j'ai été inconsciemment piégé par la consonance de ce nom, de sorte que j'ai été assez déçu devenu adulte en constatant que ce Saint-Simon était en fait athée !

Domaines d'intérêtModifier

Comme je cherche à regarder toutes les facettes du développement durable, mes domaines d'intérêt sont multiples et liés entre eux. En dépit de mes difficultés chroniques dans le domaine de l'informatique, j'ai documenté plus de 200 articles dans ce domaine (informatique durable à améliorer, terminologie informatique, par exemple). J'espère ne pas avoir mis trop de sottises !  
Je m'intéresse beaucoup à l'histoire des idées et des mentalités, à l'histoire en général, à la philosophie, et à certains aspects de théologie. Bien que j'aie fait beaucoup de mathématiques pendant mes études, je n'ai quasiment rien documenté dans les articles sur cette discipline, ne croyant pas en la conception de la mathesis universalis de Descartes, qui a conduit au paradigme dépassé du mécanisme. J'approfondirai peut-être un jour ma position sur ce concept, si je perçois qu'il a été dénaturé par les cartésiens.

Pays visitésModifier

Mon site internetModifier

Vous pourrez voir sur mon site internet les réflexions que m'ont inspirées mes contributions dans la Wikipédia francophone depuis 2005 et mon expérience personnelle sur plusieurs sujets :

Ce que personne ne ditModifier

Le défi inédit du réchauffement climatique et du respect de l'accord de Paris sur le climat a des implications cachées dans les systèmes d'information.

  • Première difficulté : sémantique ; on peine à comprendre que l'environnement (green) est bien intégré dans la notion de durable. « durable » fait penser à « développement durable », avec ses trois piliers définis au sommet de Rio en 1992 : environnement, social, économique. Comme dirait le pape François dans Laudato si', « tout est lié ».
  • Deuxième difficulté : « durable » est passé de mode, parce que beaucoup d'« experts » développement durable ont tellement répété que la « dématérialisation » allait résoudre le problème d'un coup de baguette magique qu'on ne les croit plus. Du coup, au sommet de l'État (français), on préfère dire « écologique et solidaire », titre du ministère actuel (MTES).
  • Troisième difficulté : « informatique » est aussi passé de mode, de même que TIC (technologies de l'information et de la communication), de même que « nouvelles technologies », on préfère maintenant « numérique » (la mode est à la transformation numérique).
  • Quatrième difficulté, que le pape n'a pas vue dans Laudato si' (personne n'a eu l'honnêteté de lui dire) : derrière les mots « virtuel », « immatériel », et « dématérialisé » se cache une réalité bien matérielle, qui sont des serveurs dans des « data centers » (nouveau nom des centres de calcul). À chaque évolution technologique, un mot nouveau !
  • Cinquième difficulté : l'explosion des volumes de données, d'où le big data (mégadonnées en français) que les gourous des ESN (nouveau nom des SSII) nous présentent comme le « pétrole du XXIe siècle ».
  • Sixième difficulté : l'inflation des traitements, liée à des processeurs de plus en plus gourmands en électricité produite souvent à partir de centrales au charbon, au pétrole, ou au gaz naturel (combustibles fossiles) qui dégagent du CO2.
  • Septième difficulté : linguistique ; l'omniprésence des termes en anglo-américain qui masquent la vérité, qui font « trendy ».
  • Huitième difficulté : organisationnel ; la séparation stricte entre MOE (maîtrise d'œuvre) et MOA (maîtrise d'ouvrage) (en France), qui rend difficile la compréhension entre les utilisateurs (vocabulaire métier) et les techniciens (vocabulaire technique).
  • Neuvième difficulté : les nouvelles générations d'informaticiens n'ont la plupart du temps pas mis les pieds dans un centre de données. On a quasiment abandonné la construction d'ordinateurs en Europe.
  • Onzième difficulté : éthique. Les nouvelles générations sentent que les adultes sont en train de leur « refiler la patate chaude », d'où le phénomène Greta Thunberg.
  • Douzième difficulté : pédagogique ; il ne faut pas culpabiliser les gens, il faut leur présenter la chose de façon divertissante, amusante, ou imagée.
  • Treizième difficulté : culturel, croyance en la toute-puissance, les mirages de la technique : l'intelligence artificielle, la voiture autonome résoudront beaucoup de problèmes (Jacques Ellul), c'est faux.
  • Quatorzième difficulté : philosophique ; la quasi-totalité des philosophes n'ont pas compris l'origine de la crise écologique.
  • Quinzième difficulté : politique. Les représentants des citoyens n'ont souvent pas l'expérience du terrain.
  • Seizième difficulté : religieux. Les représentants des religions n'ont pas de culture technique et n'y comprennent rien.
  • Dix-septième difficulté : religieux = laïcisme, quasi-absence de dialogue entre représentants politiques et religieux, liée à une interprétation excessive de « rendre à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu »
  • Dix-huitième difficulté : les fausses informations (fake news) qui circulent sur les réseaux sociaux.
  • Dix-neuvième difficulté : psychologique, moral, religieux et historique. crainte qu'une morale de l'écoresponsabilité se transforme en Inquisition.
  • Vingtième difficulté : juridique. Droit foisonnant, rigide et parfois flou (en France), problème de sécurité juridique.

Voilà le fond de ma pensée. Je n'ai malheureusement pas de sources à proposer : je dois être le seul à penser cela en France. Je sais que Wikipédia n'est pas un espace de débat, mais le sujet n'est-il pas très grave ? Ai-je la légitimité nécessaire pour écrire un livre (je suis un simple téléassistant dans un ministère à cinq ans de la retraite) ? Il faudrait, pour ne pas annoncer la fin du monde :

  • Imaginer des solutions pour chaque difficulté.
  • Imaginer les acteurs concernés pour chaque difficulté, qui doivent faire preuve de lucidité et de bonne volonté.
  • Évaluer la faisabilité de la solution.

Intérêt de WikipédiaModifier

Ce qui m'a incité à contribuer à WikipédiaModifier

Après avoir travaillé sur le passage informatique à l'an 2000 et à l'euro, j'ai eu la curiosité de m'intéresser à ce qui s'est passé aux alentours de l'an mille. En 2002, lorsque j'ai manifesté mon intérêt pour cette période du Moyen Âge lors d'une réunion d'anciens élèves d'une grande école scientifique française très prestigieuse, j'ai entendu une petite phrase déplacée. Je pense que cette remarque est révélatrice d'une inconscience des réalités que l'on rencontre chez les élites en France, mais aussi probablement dans beaucoup d'autres pays dans le monde. Ce qui m'a décidé aussi, c'est que j'ai rencontré un jour un officier supérieur (ancien élève de Saint-Cyr) qui avait vécu la réalité de la première guerre du Golfe (1991) avec l'armée américaine, qui était conscient de la stratégie de puissance des États-Unis et qui me parlait souvent de « paradigme ». J'ai donc ressenti le besoin de contribuer à cette entreprise de renouvellement du savoir que constitue Wikipédia, afin que les mentalités tiennent compte des réalités de notre époque.

Encyclopédisme et représentation du mondeModifier

Lorsque j'ai commencé à contribuer à Wikipédia, il m'est apparu que la façon de documenter une encyclopédie dépend beaucoup de la représentation du monde.

Lorsque nos ancêtres du XVIIIe siècle ont écrit l' Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers (1751-1772), ils baignaient dans un contexte de révolution des idées issu de la révolution copernicienne. L'héliocentrisme, qui a inspiré le Discours de la méthode de Descartes (1637) et la théorie de la gravitation de Newton (1687), a été vulgarisé en France par Voltaire (entre 1734 et 1738) et par les encyclopédistes du siècle des Lumières. On voit très bien dans les articles d'astronomie, de mathématiques et de physique, que c'est une philosophie mécaniste qui assure la cohérence de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert[1]. Il a eu des répercussions dans tous les domaines de la connaissance humaine. Cela faisait dire à Montesquieu :

« Aujourd'hui nous recevons trois éducations différentes ou contraires : celles de nos pères, celles de nos maîtres, celle du monde. Ce qu'on nous dit dans la dernière renverse toutes les idées des premières ».

Cela ne doit pas nous faire oublier certains excès de la démarche cartésienne, lorsque par exemple Descartes affirme que nous pourrions être « comme maîtres et possesseurs de la nature ». De la même façon, affirmer comme Saint-Simon que Dieu peut se limiter à la gravitation universelle nous paraît aujourd'hui dépassé, puisque nous savons, à la suite d'Einstein, que le paradigme mécaniste qui sous-tend la théorie de Newton est remplacé par celui de la relativité et qu'il existe d'autres interactions fondamentales.

Aujourd'hui, nous sommes dans une situation analogue par certains aspects à celle du siècle des Lumières : la représentation du monde a une nouvelle fois changé, puisque nous percevons maintenant l'univers comme un ensemble de galaxies, dont la nôtre, la Voie Lactée tourne sur elle-même. Cette perception rend l'univers à la fois beaucoup plus large, puisque le système solaire n'est qu'une goutte d'eau par rapport au reste du cosmos, et inaccessible, puisqu'il est très probable que l'humanité ne parviendra jamais à s'extraire du système solaire. Quoi que l'on pense de la position de l'Église vis-à-vis de Galilée, l'Église catholique de notre temps s'est repentie pour ses erreurs passées, et elle est ouverte aux nouvelles théories cosmologiques, comme en témoigne la réaction du pape Pie XII à la théorie du big bang, proposée par le chanoine Georges Lemaître : « Fiat lux ».

Il y a pourtant une différence par rapport à la situation du XVIIIe siècle, car nous devons faire face à la fragilité de la vie sur Terre due aux périls écologiques et sociaux. Dans Une encyclique pour une insurrection écologique des consciences, Fabien Revol développe l'idée, exprimée dans l'encyclique Laudato si' du pape François dans la section « La globalisation du paradigme technocratique », que la pensée de René Descartes et de Francis Bacon est à l'origine de la crise écologique actuelle. Je développe cette idée dans la page « changement de paradigme » de mon site internet. De la même manière que l'argument d'autorité consistant à reconnaître le géocentrisme de Ptolémée et Aristote a été mis en cause à partir des travaux de Copernic, de Galilée et de Kepler, ne devons nous pas maintenant à notre tour remettre en cause l'argument d'autorité sur Descartes, du fait que l'héliocentrisme et la philosophie mécaniste de celui-ci ne sont plus à jour ? À la suite d'André Beauchamp, je développe également l'idée que l'écologie est un signe des temps dans la page « écologie signe des temps » de mon site internet. Nous autres contributeurs à cette nouvelle grande encyclopédie du XXIe siècle qu'est Wikipédia devons garder en mémoire notre vocation à renouveler la vision du monde pour construire un système de connaissances tourné vers un monde écologiquement viable et socialement équitable.

Utiliser Wikipédia et l'internet pour mobiliser : oui mais avec modération (sobriété numérique, low-tech)Modifier

L'internet a déjà été utilisé avec succès pour mobiliser la communauté mondiale pour le passage informatique à l'an 2000 : le consultant canadien Peter de Jaeger a déployé dans les années 1995-2000 le site www.year2000.com, qui était à l'époque le site le plus interconnecté au monde (environ 20 000 liens). Il est donc possible d'utiliser à nouveau internet et la Toile pour résoudre les grands problèmes du XXIe siècle, et notamment toutes les questions soulevées par les nouvelles formes de pauvreté, la santé, le terrorisme international, la famille, l'éducation, le vieillissement, les questions touchant à l'écologie et au réchauffement climatique (eau, énergie, métaux, biodiversité...).... Dans la francophonie, la Wikipédia francophone et d'autres sites (gouvernementaux, territoriaux, entreprises grandes et petites, ONG, associations) permettent en effet de faire prendre conscience de ces enjeux, d'éduquer le grand public (pour ceux qui ont une connexion internet), et d'expliquer les solutions proposées par les personnes compétentes. Une recommandation importante toutefois : éviter tout clicktivisme et ne pas oublier de s'engager dans la vie réelle ! Par exemple, sur un sujet comme le développement durable (avec ses aspects environnementaux, sociaux, économiques), l'utilisation d'internet doit être structurée en maillage territorial, avec la nomination de référents dans les communautés religieuses, les entreprises, les régions, les communes... quitte ensuite à utiliser plutôt en local des réseaux sociaux. Une réflexion doit encore être menée pour voir comment inciter les citoyens à s'organiser localement pour que, par exemple, les pétitions en ligne ne débouchent pas sur des mobilisations anarchiques dans les villes de France (je pense par exemple, en France, à Nuit Debout, au mouvement des Gilets jaunes, ou d'autres à venir) ou d'ailleurs, et sur un certain chaos comme on le voit dans l'actualité, parce qu'il n'y a pas de chef de file identifié, donc pas d'interlocuteur avec qui négocier calmement.

Ma préoccupation pour le monde en rapport avec la philosophie de WikipédiaModifier

Selon Sylvain Firer Blaess[2], Wikipédia présente de fortes similitudes avec les théories anarchistes, notamment celles de Proudhon. Mon avis est partagé sur ce penseur, car d'un côté il était anti-État, antisémite, antiféministe, et anticlérical (en fait, il n'appréciait pas les compromissions de l'Église de son temps avec le pouvoir), de l'autre il a reçu par sa mère une formation religieuse et était très attentif à la justice sociale comme l'a montré le théologien Henri de Lubac qui lui accorde sa sympathie[3]. L'Histoire nous enseigne néanmoins que les expériences anarchistes dans le domaine politique ne durent pas longtemps. Il en est sans doute de même dans d'autres domaines. Je crois dans le partage de connaissances et l'amélioration progressive de l'encyclopédie. J'espère que Wikipédia va durer, que sa qualité rédactionnelle va s'améliorer, qu'elle devienne de plus en plus cohérente, et qu'elle évite les idéologies dépassées pour aider la communauté francophone à actualiser sa représentation du monde, et que cela aide les lecteurs de Wikipédia à avoir le souci des pauvres.

Culture françaiseModifier

Article FranceModifier

Je me réjouis que l'article France ait été labellisé « article de qualité ». Je pense qu'il aurait cependant encore besoin d'améliorations sur l'environnement / développement durable et la justice. Sur la culture, il reste du travail dans l'article Culture française.

Langue françaiseModifier

Au XVIe siècle, les règles de la langue française n'étaient pas bien fixées. Un même mot pouvait avoir plusieurs graphies différentes. C'est la raison pour laquelle au XVIIe siècle, dans un contexte où les salons littéraires fréquentés par des personnalités telles que Malherbe et Vaugelas se multipliaient, le cardinal de Richelieu a décidé la création de l'Académie française (1635), ce qui a permis de fixer les règles du français, de rendre la langue française « pure, éloquente et capable de traiter les arts et les sciences », et d'être un puissant vecteur du rayonnement de la France aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Après la Seconde Guerre mondiale, c'est sur les instructions du général de Gaulle que le français a été retenu comme langue officielle et langue de travail de l'ONU à la conférence de San Francisco en 1945. La langue française reste utilisée en diplomatie et dans de nombreux autres domaines en raison de sa précision. Ainsi, elle est restée une langue internationale de rang diplomatique, même si elle est très concurrencée dans ce domaine par l'anglais.

Aujourd'hui, notre langue est, avec l'anglais, l'une des deux seules langues parlées sur les cinq continents. Nous bénéficions d'un riche héritage, et sommes contributeurs d'une encyclopédie mondiale particulièrement lue sur la Toile. Mon point de vue est que nous devons être vigilants quant au respect de notre langue, afin de léguer aux générations futures une encyclopédie bien structurée et écrite en langage soigné. Il est regrettable que l'enseignement du français à l'école primaire ait été négligé depuis une quarantaine d'années.

Quelques liens utiles :

Attention : la page de la Wikipédia francophone consacrée aux difficultés de la langue française n'est qu'un essai, pas une recommandation. Elle n'engage que ses contributeurs, pas la communauté. J'invite néanmoins tous ceux qui sont intéressés par les questions de langue à venir l'améliorer : Discussion Wikipédia:Difficultés de la langue française.

Mes contributionsModifier

Ce que les Wikipédiens pensent de mes contributionsModifier

  Bonjour Pautard, merci pour tes très nombreuses contributions, notamment en ce qui concerne les retouches de typographie. Cela fait quelque temps que je te vois passer sur beaucoup d'articles de ma liste de suivi et me suis dit qu'il était temps de t'en féliciter, ainsi que de t'en remercier. Je ne peux qu'espérer et t'inciter à poursuivre ainsi. Merci beaucoup   Très cordialement, --Floflo (d) 20 septembre 2012 à 20:04 (CEST)
  Merci Pautard de votre patient et toujours juste travail de correction qui permet à Wikipédia d'être vraiment encyclopédique
Albergrin007 (discuter) 2 avril 2015 à 16:50 (CEST)
  BIS
  Pour l’ensemble de ton travail sur Wikipédia
Éric Messel(Déposer un message) 29 septembre 2015 à 08:57 (CEST)
  Merci, Pautard, pour les corrections que vous apportez dans les articles, je m'aperçois tous les jours que j'apprends beaucoup en lisant vos modifications, ce qui me permet d'améliorer en permanence mon expression. --Sergio1006 (discussion) 6 mai 2016 à 01:54 (CEST)


  Merci pour ton travail dans son ensemble ! Wikipédia progresse grâce à des gens comme toi !

Cordialement,

CultureCouture (discuter) 13 avril 2015 à 16:21 (CEST)

  Pour votre travail en faveur de la langue française ! Mes meilleurs vœux ! Vanoot59 (discuter) 1 janvier 2017 à 17:28 (CET)
  Merci de corriger ces fautes d'orthographe. Surtout "ont étés", souvent accordé, alors qu'il ne faut pas... Bastien65 (On parle ?) 18 avril 2017 à 18:45 (CEST)
  Pour ton indispensable travail de correction des nombreux points de langue ! --Raphaelb49 (discuter) 29 mars 2018 à 21:20 (CEST)

Je salue votre défense de la langue française et vos patientes et nombreuses corrections ! Merci à vous ! Thémistocle (discuter) 16 juillet 2016 à 13:01 (CEST)

Merci, Pautard, pour ce travail patient et minutieux qui améliore notre encyclopédie. Manacore (discuter) 11 août 2016 à 03:04 (CEST)

  Pour votre infatigable et discrète œuvre de fourmi lettrée, merci Pautard. Wikipédia est sans doute l'amplificateur idoine pour cette croisade orthographique. C'est en tout cas un mégaphone qui m'a fait lire vos essais et recommandations web.
Vega (discuter) 7 janvier 2019 à 02:22 (CET)

Bonjour Pautard   je vois de temps en temps passer vos modifs discrètes, par ma liste de suivi, pour corriger l'ortho, la typographie, etc. Un boulot de WP:Wikignome soigneux et patient.   J'aime beaucoup les Wikignomes ! Voilà, c'est tout, c'était gratuit ! Bien cordialement, — Bédévore   [plaît-il?] 12 avril 2019 à 19:51 (CEST)

Contributions significatives sur des articlesModifier

Mes principales contributions portent sur les domaines suivants (les nombres entre parenthèses correspondent au nombre d'articles où il y a des contributions significatives, c'est-à-dire une section, ou un paragraphe) :

Corrections concernant la langue françaiseModifier

Depuis quelques années, je contribue moins sur des articles, ayant un peu épuisé les sujets qui m'intéressent le plus, et, comme je suis plutôt méticuleux et que je suis lanceur d'alerte de nature, je me concentre davantage sur les corrections orthographiques, grammaticales, typographiques, ou usages considérés comme abusifs par des sources reconnues. Certaines de mes corrections ayant été contestées par certains contributeurs moins pointilleux que moi (notamment le remplacement de « suite à », que j'ai trouvé dans Discussion Wikipédia:Fautes de français, ellipse de la locution « comme suite à » qui devrait être réservée à la correspondance administrative et commerciale selon plusieurs sources, par d'autres locutions comme « à la suite de » ou « en raison de »...), ou l'usage du verbe débuter avec un complément d'objet direct, critiqué par plusieurs sources, je pense qu'une explication s'impose. D'après les nombreuses discussions qui ont eu lieu à ce sujet ainsi qu'un sondage, il ressort que ce qui est contesté, ce n'est pas tant le bien-fondé des corrections que le fait qu'elles se font « en masse », ou « en lot », pouvant conduire à la contestation du caractère consensuel des corrections, lorsque plusieurs contributeurs ne sont pas d'accord. Cela tient peut-être à ma méthode de correction. Je commence par identifier des expressions ou des mots à problème (comme par exemple « suite à » trouvé dans Discussion Wikipédia:Fautes de français), ou potentiellement à problème, et j'en cherche toutes les occurrences à l'aide du moteur de recherche interne de Wikipédia en mettant l'expression exacte entre des guillemets anglais. Pourquoi ne pas utiliser un outil de correction automatique comme ABW, me direz-vous ? Parce que les solutions automatiques ne résolvent pas tous les problèmes, surtout lorsque plusieurs mots sont en jeu et que la meilleure formulation dépend du contexte. Par exemple, il est impossible de corriger automatiquement « ont du » suivi d'un verbe à l'infinitif par « ont dû » (l'accent circonflexe subsiste même avec l'orthographe rectifiée de 1990), car un outil automatique ne sait pas faire la différence entre « ont du » suivi d'un verbe à l'infinitif (à corriger) et « ont du mal » par exemple (à laisser tel que) ; même pour des mots isolés, un outil automatique ne sait pas faire la différence entre un mot orthographié normalement avec « è » (e accent grave) mais écrit avec un « e » sans accent dans une citation ancienne (parce que par exemple, les accents graves étaient inconnus au XVIIe siècle) et une faute d'orthographe effective en français contemporain. Ensuite, je corrige les occurrences à problème les unes à la suite des autres dans toute l'encyclopédie (correction en lot). On pourrait dire que j'applique le principe « agir local, penser global » de René Dubos à la correction dans Wikipédia : j'identifie une expression potentiellement à problème (agir local), et j'en cherche toutes les occurrences dans Wikipédia à l'aide du moteur de recherche (penser global), que je corrige. L'avantage, c'est la rapidité de correction. Cela comporte néanmoins certaines contraintes, car les corrections viennent souvent encombrer les listes de suivi des autres contributeurs, pour des problèmes jugés a priori sans grande importance. En outre, cela ne permet évidemment pas de corriger toutes les fautes qui se trouvent dans chaque article, car je n'ai pas le temps de le faire moi-même et bien souvent les contributeurs de l'article ne se relisent pas pour corriger eux-mêmes le reste de l'article, même s'ils prennent la peine de me remercier gentiment en accédant à l'historique de l'article à partir de leur liste de suivi. Enfin, il faut être sûr des corrections à faire, notamment de leur caractère consensuel. Dans ce cas, ce que je suggère, en vertu du principe qu'une faute arrive rarement seule, c'est que les principaux contributeurs d'un article, les mieux à même de juger du bien-fondé des corrections, et qui voient l'article s'afficher dans leur liste de suivi au sujet d'un problème d'orthographe/grammaire/typographie/français (avec mon nom ou celui d'un autre), prennent le temps de vérifier eux-mêmes si d'autres erreurs ne se seraient pas glissées dans le texte de l'article. Il est aussi possible, si ces contributeurs ne se sentent pas à l'aise en orthographe ou en grammaire, qu'ils fassent appel aux participants à l'atelier de lecture (il y en a une dizaine qui se présentent comme compétents en orthographe). Je pense aussi que, pour s'assurer du caractère consensuel de corrections concernant la langue française, l'atelier du français devrait être consulté. En espérant contribuer ainsi à l'amélioration de l'encyclopédie.

Nota : j'ai créé l'article Enseignement du français à l'école primaire, pour ceux qui sont intéressés à y contribuer.

Autres opérations d'adaptationModifier

  • Typographie ;
  • Ponctuation ;
  • Structuration des sections (ordre, niveaux,...) ;
  • Catégories ;
  • Traduction d'articles, surtout en informatique à partir de l'anglais ;
  • Liens internes ;
  • Liens externes essentiels ;
  • Bibliographie ;
  • Redirects ;
  • Homonymies ;
  • Cohérence d'articles sur un thème donné ;
  • Modification de résumés introductifs.

Je veille particulièrement :

Contributions récentesModifier

Contributions depuis début août 2016 :

En projetModifier

  • Église primitive : section « église de Rome »
  • Martin Luther : précisions (Église primitive, transsubstantiation, retour au sens littéral de la Bible...)

J'ai placé mes contributions sous double licence >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Mon avis personnel sur la Wikipédia francophoneModifier

Wikipédia s'appuie sur cinq principes fondateurs intangibles (page d'accueil), encyclopédisme, neutralité de point de vue, liberté de contenu, savoir-vivre communautaire, souplesse des règles, et sur un code de bonne conduite.

Il faut traiter en priorité de sujets essentielsModifier

Je rêve d'une encyclopédie en ligne qui traiterait en priorité de sujets essentiels et non occidentalo-centrés. Et de ce point de vue, la Wikipédia francophone, comme sans doute beaucoup de Wikipédias d'autres langues, n'est pas idéale. Qu'on en juge par le tableau suivant concernant la Wikipédia francophone :

Mot ou expression Nombre d'articles contenant le mot ou l'expression (13 janvier 2019)
« Cinéma » 172 190
« Télévision » 104 878
« Rock » 65 708
« Série télévisée » 44 375
« Jeu vidéo » 34 108
« Christianisme » 25 619
« Agriculture » 17 462
« Alimentation » 12 280

On constatera le faible nombre d'articles contenant « christianisme », « agriculture » ou « alimentation » par rapport aux autres.

Il faut éviter les polémiques inutilesModifier

Selon le principe fondateur de savoir-vivre communautaire, il faut essayer d'éviter les polémiques et discussions stériles, d'éviter les attaques personnelles, de contribuer dans un esprit de non-violence (savoir vivre) et d'interpréter l'esprit d'une règle (de l'interprétation créative des règles). Il existe une hiérarchie entre principes fondateurs (intangibles), règles (que l'on peut opposer à un contributeur) et recommandations (que l'on ne peut pas opposer à un contributeur).

Cette situation s'est produite lors d'une discussion sur l'interdiction des travaux inédits, et la recommandation d'article bien sourcé. Attention à ne pas appliquer cette recommandation au pied de la lettre, sinon, par exemple, sous prétexte que M. Claude Allègre est un auteur connu, membre de l'Académie des sciences, et qu'il a publié deux ouvrages à compte d'éditeur, vous pourriez croire tout ce qu'il a écrit dans ses deux livres Ma vérité sur la planète et L'imposture climatique, vous risqueriez de revoir de fond en comble les articles réchauffement climatique, gaz à effet de serre, développement durable,... et de recycler une bonne partie de la Wikipédia en écrivant qu'il n'existe pas de risque climatique d'origine anthropique !

Il faut établir des passerelles entre les articles avec discernementModifier

Il est très important d'établir des passerelles entre articles qui ont une relation, pas seulement de simples liens, mais aussi des paragraphes, sections, ou articles entiers, et ceci avec discernement.

Par exemple :

Il faut créer les conditions permettant d'enlever les bandeauxModifier

Trop souvent, les contributeurs ne prennent pas la peine d'expliquer pourquoi ils apposent un bandeau. Quelques explications rapides dans l'historique ne suffisent pas. C'est quelquefois inutile d'expliquer, lorsque la raison est évidente : par exemple, un article ne contient aucune référence, et on appose le bandeau « à sourcer ». Mais il y a des bandeaux qui nécessitent une explication : par exemple, le bandeau « travail inédit »,...

Il faut indiquer les raisons :

  • en page de discussion, vers laquelle renvoie le message du bandeau ;
  • dans le corps de texte de l'article, éventuellement, en mettant des marques sur tous les passages posant problème : référence nécessaire, qui ?, quoi ?,...

Si le problème est spécifique à une ou deux sections seulement d'un article, il faut apposer le bandeau dans les sections qui posent problème, et non dans l'en-tête de l'article.

Il faut défendre le patrimoine linguistique francophoneModifier

Il n'est pas bien vu de prendre Wikipédia comme une tribune pour développer un point de vue particulier qui pourrait désorganiser l'encyclopédie (voir la recommandation : Wikipédia:Ne pas désorganiser Wikipédia pour une argumentation personnelle). Cela étant, je pense que l'on n'interdira pas à un militant écologiste de contribuer à Wikipédia, s'il respecte les principes fondateurs et les règles de Wikipédia. Concernant la langue française, un administrateur me reproche depuis quelques années de faire du militantisme à ce sujet, parce que j'apporte des corrections à la chaîne. Je n'appartiens à aucune association de défense de la langue française, je veille simplement à la qualité du français dans la Wikipédia francophone. Je souhaite rappeler à ce sujet qu'il existe une page Wikipédia:Difficultés de la langue française (attention : il ne s'agit que d'un essai, pas d'une recommandation), que chacun peut améliorer. Je m'inspire de ces pages (que j'améliore de temps en temps) ou d'autres sites de qualité sur la langue française (site de l'Académie, site Parler français...) pour faire des corrections. Ce qui est important, c'est de garder à l'esprit que, dans Wikipédia, la recherche de consensus prime sur l'argument d'autorité de l'Académie française ou d'autres institutions de ce type. L'important est également de ne pas désorganiser l'encyclopédie et de respecter le code de bonne conduite de Wikipédia et les principes fondateurs (les règles de savoir-vivre notamment). Sur ce sujet qui nous concerne tous, j'invite tous ceux qui sont attentifs à la qualité de la langue à émettre des idées sur le processus de gestion des difficultés du français dans Wikipédia (il a besoin d'être amélioré), à en discuter dans Discussion Wikipédia:Difficultés de la langue française ou dans l'atelier du français. Cela ne me choque pas que l'on dise que je suis un militant pour la cause de la précision de la langue française, dans la mesure où selon le Larousse, un militant est une « personne qui agit pour une cause : Les militants de la paix. »

Avis de la Mission linguistique francophone sur WikipédiaModifier

Je reproduis ici un courriel que j'ai reçu de la Mission linguistique francophone, à la suite d'une critique de Wikipédia sur leur site :

« Merci pour votre mot aimable, qui m'a été transmis par notre collectif d'auteurs afin que j'y réponde personnellement.

J'ai écrit sur le sujet que vous évoquez un mémoire de maîtrise en sciences de la communication (CELSA-Sorbonne), intitulé « convergence numérique et communication linguistique ». Ce travail de chercheur a été gratifié de la mention TB... mais pas beaucoup lu par les censeurs autoproclamés de Wikipédia. Lesquels, agissant sous couvert de pseudonymes, rétablissent avec énergie les erreurs de forme syntaxique ou sémantique qu'on s'efforce de rectifier ou de tempérer. Ils invoquent toujours cet argument massue : « tout le monde dit ça ». Certes. Mais une encyclopédie écrite n'est pas en principe le réceptacle de toutes les formes fautives du langage parlé, aussi répandues soient-elles.

J'ai aussi écrit en 1998 un dictionnaire des faux-amis disponible aux éditions Belin. Or, Wikipédia ressemble à un vaste dictionnaire de promotion des faux amis contre lesquels ce genre de dictionnaire essaie de mettre en garde ! Et cela, toujours sous prétexte que « tout le monde dit ça », etc...

On trouve dans Wikipédia des entrées qui ne devraient pas exister, puisqu'elles entérinent des barbarismes ou des impropriétés de termes issues de mauvaises traductions de l'anglais. Voilà comment la langue est sapée par les aimables encyclopédistes bénévoles que nous sommes tous devenus. Les uns avec le goût d'une langue claire et cohérente, les autres avec l'amour du suivisme langagier plus que l'amour du terme juste.

Par exemple, il est indéniable que John Kerry n'est pas en français « secrétaire d'État » (= vague sous-ministre), mais « ministre des Affaires étrangères, ministre d'État » ( = super ministre)- ce qui se dite en anglo-américain « Secretary of State ». Eh bien, ne vous avisez pas de rectifier cette erreur dans Wikipédia : vous serez d'abord tancé avec morgue, puis banni sans autre forme de courtoisie. ET cela au motif irréfléchi que "tout le monde dit comme ça". Quand "tout le monde" est dans l'erreur (un petit monde qui se résume à dans notre exemple aux journalistes et aux professeurs de sciences politiques), n'est-ce pas le rôle d'une encyclopédie que de détromper son monde ?

Idem pour l'interminable article sur les « consultants ». Faux ami de l'anglais « consultant » qui se dit en français : conseiller. Tout simplement. Mais je ne vais pas vous ennuyer à paraphraser ici les 600 pages des deux travaux précités ! De plus, c'est peine perdue : le panurgisme langagier est amplifié par Wikipédia dans des proportions colossales et selon un processus manifestement irrémédiable.

Bien amicalement. »

Vie pratiqueModifier

Quelques citationsModifier

« Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément » Nicolas Boileau

« L'erreur ne devient pas vérité parce qu'elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit. » Gandhi, Le Jeune Inde

« La véritable école du commandement est la culture générale » Charles de Gaulle

« Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays ». John Fitzgerald Kennedy, discours inaugural, 20 janvier 1961.

« Un problème créé ne peut être résolu en réfléchissant de la même manière qu'il a été créé. » Albert Einstein

« L'ingénieur inscrit ses actes dans une démarche de « développement durable » ». Charte d'éthique de l'ingénieur.

« Je serais plus facilement croyant si l'on pouvait canoniser Jean-Sébastien Bach » William Christie

Liens utilesModifier


Autres

Pages de discussion à suivreModifier

RéférencesModifier

  1. Colette Le Lay, sous la direction de Jacques Gapaillard, Les articles d’astronomie dans l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, Mémoire de D.E.A. d’Histoire des Sciences et des Techniques, Faculté des Sciences et des Techniques de Nantes Centre François Viète, 1997, lire en ligne
  2. Sylvain Firer Blaess, Wikipédia : le refus du pouvoir, Institut d'Études Politiques de Lyon, lire en ligne
  3. Henri de Lubac, Proudhon et le christianisme, éditions du Cerf, 2011 (réédition)