Encyclique

lettre adressée à tous les évêques, et parfois également à l'ensemble des fidèles

Une encyclique (en latin encyclia, de l'adjectif grec ἐγκύκλιος / enkuklios d'après κύκλος / kuklos, « cercle ») est une lettre adressée par un ou des évêque(es) à tous les évêques d'une région ou du monde, et parfois également à l'ensemble des fidèles ou au monde entier. C'est une lettre « circulaire ».

Le pape Benoît XIV, considéré comme l'auteur de la première encyclique

L'Église orthodoxe, l'Église catholique et l'Église d'Angleterre font usage des encycliques.

DéfinitionModifier

À l'origine, le terme très générique (on pourrait traduire par « circulaire ») désigne la correspondance échangée par les évêques et les archevêques. Elle désigne ensuite n'importe quelle lettre envoyée spécifiquement par le pape[1].

On considère généralement que la première encyclique, au sens moderne, est celle de Benoît XIV, Ubi Primum, sous-titrée Epistola encyclica et commonittoria ad omnes episcopos (Lettre encyclique et comminatoire, adressée à tous les évêques), du .

Dans l'Église catholique romaineModifier

Une encyclique se rattache à la mission d'enseignement du pape. Elle est destinée à exposer à ses destinataires la position officielle de l'Église catholique sur un thème précis. Le plus souvent, celui-ci se situe hors des questions d'actualité, ce qui donne à l'enseignement une portée générale et relativement permanente. Cependant, l'opportunité de traiter un thème particulier est souvent appréciée en fonction de l'état du monde ; les encycliques comportent parfois des mises en garde plus précises, voire des condamnations spécifiques.

Tout en étant formellement destinée aux évêques, la lettre s'adresse en pratique à tous les fidèles, confiés à l'enseignement de leur évêque respectif, et présente un intérêt pour toute personne intéressée par la position de l'Église.

De nos jours, elle a pris un sens spécialisé qui la différencie des brefs, bulles — qui présupposaient que le pape était juge ou dispensait des faveurs — et autres documents pontificaux[1].

C'est une lettre de caractère solennel et universel, rédigée en latin avant d'être traduite dans un grand nombre de langues. Elle est envoyée aux patriarches, archevêques et évêques de l'Église universelle, en communion avec le Siège apostolique, portant sur un point de doctrine ou de morale.

On nomme une encyclique d'après les premiers mots du texte latin.

Il existe des exceptions, consacrées par l'usage, au recours au latin. Ainsi, on appelle encyclique :

Les encycliques n'ont pas pour objectif de définir de nouveaux dogmes. L'encyclique Ubi Primum de Pie IX () précéda la promulgation du dogme de l'Immaculée Conception. Elles ont plutôt pour but de rappeler la doctrine catholique, analyser une situation ou exalter une figure jugée exemplaire, comme la Vierge Marie ou un docteur de l'Église (par exemple Thomas d'Aquin dans Æterni Patris).

Dans l'Église orthodoxeModifier

Dans l'Église anglicaneModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b L'événement Vatican 2, J.W. O'Malley p. 82 / Lessius 2008

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (en) Encyclical, Catholic Encyclopedia,
  • Heinrich Denzinger, Enchiridion symbolorum, definitionum et declarationum de rebus fidei et morum, 32e édition, 1963
  • Philippe Levillain (dir.), Dictionnaire historique de la papauté, Paris, Fayard, (ISBN 2-213-618577)

Articles connexesModifier

Les différentes autres formes que prennent les actes du pape :

Liens externesModifier