Wikipédia:Internationalisation

L'internationalisation d'un article est l'application de la convention de style qui consiste à inclure différentes perspectives culturelles dans un article afin de tenir compte de la diversité culturelle et à indiquer précisément la provenance de chaque notion qui n’est pas strictement internationale. Chaque article de Wikipédia doit pouvoir ainsi être lu et compris par n'importe quel lecteur francophone, sans aucun présupposé d'appartenance à une région, un pays, un continent, ni à une aire culturelle, religieuse, économique, sociale ou politique particulière. Le seul pré-requis pour lire un article de la version francophone de Wikipédia doit être de lire le français.

Aborder « la somme de toutes les connaissances humaines »[1] sans biais, en particulier concernant les sciences humaines, est un défi complémentaire. Il ne s'agit pas seulement du contenu des articles, mais aussi des choix de création et parfois de rejet d'articles.

La Francophonie est présente dans divers pays du monde. Un langage international permet d’éviter le chauvinisme.

Biais systémiques

Ethnocentrisme

Présenter une situation nationale comme étant la situation générale et ne pas parler de celle des autres pays est un ethnocentrisme[2]. Une situation nationale trop explicite a davantage sa place dans un article national. Une présentation des informations valorisant son pays (une personne ou une organisation) et dévalorisant les autres doit être évitée.

Francocentrisme

Un ethnocentrisme répandu dans Wikipédia en français est le francocentrisme. Il consiste notamment à accorder une importance disproportionnée au cas de la France dans des articles dont le sujet n'a aucun rapport particulier avec la France.

Américano-centrisme ou centrisme anglo-saxon

De même, présenter un sujet traité exclusivement sous l'angle de sources anglophones voire américaines, notamment dans le cas d'articles traduits, peut s'avérer réducteur ou orienté.

Régionalisme

Le langage local (régionalisme (linguistique)) ou les expressions régionales peuvent porter à confusion pour les lecteurs dans le monde.

Comment éviter les biais systémiques

Diversité culturelle

Wikipédia est une encyclopédie internationale. Écrire un article en incluant la diversité culturelle implique de présenter des sources et des perspectives variées au niveau mondial pour les articles ayant une portée internationale. Il ne s’agit pas d’éviter de parler d’un pays spécifique, mais d’inclure seulement des informations qui ont une influence majeure sur les autres pays ou qui sont représentatives d'une tendance générale. Il s’agit de faire une synthèse internationale des connaissances.

Ne pas prendre son pays pour le centre du monde

Un biais consiste à oublier de préciser le contexte géographique, comme si le lecteur le partageait forcément. Par exemple : « L'association nationale pour la protection des poules est une organisation nationale qui s'occupe de... » ; nationale, oui, mais de quel pays ?

Pour contextualiser, il suffit généralement de préciser de quel pays ou nationalité (« en France », « canadien ») est l'élément que vous décrivez (« L'association... est une organisation française qui s'occupe de... »). Il est généralement préférable de contextualiser à la première occurrence du terme qui pose problème. Attention au mot « français » qui laisse parfois subsister une ambiguïté entre la langue et la nationalité.

Un autre biais consiste à fournir seulement une contextualisation locale qui omet le contexte général, supposé partagé avec le lecteur. Par exemple : « Augustin-Étienne Bourry dit Augustin Bourry, est né le 27 décembre 1826 à La Chapelle-Largeau dans les Deux-Sèvres

Certains concepts peuvent aussi être complètement ou partiellement différents selon le pays, notamment les concepts administratifs (canton, président, baccalauréat).

Titre

Pour le nom des articles, tous les noms utilisés dans les différents pays francophones doivent permettre de mener à l'article (à l'aide d'une redirection). Pour le nom de l'article principal, bien qu'il ne soit pas toujours facile de trouver une solution satisfaisante pour tous, il est demandé de s'appuyer sur des critères pertinents (diffusion du mot, utilisation par les ouvrages de référence, etc.) plutôt que de s'appuyer sur l'opinion majoritaire des Wikipédiens qui peut être biaisée.

Ne pas donner d'importance disproportionnée à un cas purement national

Dans les articles dont le sujet n'a aucun lien privilégié avec un pays, un biais envahissant consiste à développer des informations nationales qui n'ont pas de pertinence internationale. Ainsi, dans l'article sur la bicyclette, écrire que « la Coordination interministérielle pour le développement de l'usage du vélo (Ciduv) est « dotée de faibles moyens humains et budgétaires » et « ne peut pas assurer le pilotage d'une stratégie nationale ambitieuse » est un francocentrisme.

Pour qu'un cas national ait valeur d'exemplarité, il faut qu'il soit commenté par des sources internationales.

Prendre son pays comme mesure de toutes choses

Écrire dans l'introduction sur la Thaïlande qu'elle a « une superficie et une population très proches de celles de la France métropolitaine.» est un biais de francocentrisme. Convertir les sommes d'argent dans sa monnaie, par exemple l'euro, est un biais similaire. Comparer avec les institutions de son pays est un biais similaire. Comparer avec les lois ou les coutumes de son pays est un biais similaire.

Termes à éviter

National

Cet adjectif est absolument imprécis en l'absence de contexte. Si quelque chose est « national », il faut en préciser l'endroit. C'est le biais le plus courant.

Trans- cis- outre-

Ceci apparaît le plus souvent avec « transalpin », pour désigner l'Italie (recherche Google). Le mot est à proscrire du vocabulaire encyclopédique puisqu'il fait une supposition sur la localisation du lecteur. Il suffit de le remplacer par « italien ». De même pour « outre-Manche » pour le Royaume-Uni, « outre-Atlantique » pour désigner les États-Unis ou « Outre-Quiévrain » pour parler de la Belgique. Bien entendu, on ne change pas le terme dans les citations et les noms de lieux : on parle toujours de la Gaule cisalpine et de la transalpine, puisque ce sont des appellations romaines et historiques. De même, il n'y a aucun problème à l'utiliser au sens de « qui traverse les Alpes ».

En métropole / en outre-mer

À proscrire, « en métropole » ne veut rien dire pour un non-Français : c'est « en France métropolitaine » qu'il faut utiliser. De même pour la formulation « en outre-mer » : il faut préciser « dans les territoires ultramarins français / néerlandais / britanniques ».

De ce côté-ci de l'Atlantique

Il s'agit là d'un euro-africano-centrisme ou un américano-centrisme selon la signification du -ci. À remplacer par « en Europe... » ou « en Amérique... », par exemple.

Dans le même genre, on trouve parfois « de ce côté-ci des Pyrénées ». À remplacer par « en France » ou « en Espagne », selon le contexte, ou, à la rigueur, par « au nord (ou sud) des Pyrénées ».

Étranger, ailleurs, exotique

L'étranger ne représente pas la même chose d'un pays à l'autre. On retrouve ce terme souvent dans la structure d'articles :

  • Situation générale
  • Situation en France
  • Situation à l'étranger
    • Allemagne
    • Belgique
    • Russie
    • Albanie

Cela suppose que le lecteur est en France.

Supprimer le terme et réorganiser les pays classés par ordre alphabétique.

  • Situation générale
  • Situation en Albanie
  • Situation en Allemagne
  • Situation en Belgique
  • Situation en France
  • Situation en Russie

Une autre possibilité que l'ordre alphabétique est l'ordre de population décroissante.

Si le sujet est très développé pour un cas national, le résumer en quelques lignes et ajouter : {{Article détaillé|Sujet XY en France}}.

De même on trouve parfois un européano-centrisme (plutôt avec « ailleurs » dans ce cas) :

  • Situation générale
  • Situation en Europe
    • Belgique
    • Biélorussie
    • France
  • Situation ailleurs

Dans ce cas, soit ne pas faire de distinction au niveau des continents (mais seulement au niveau des pays), soit les classer par ordre alphabétique (Afrique / Amérique / Asie / Europe / Océanie).

Cela ne concerne pas cependant des articles qui parlent explicitement d'un sujet national (un dirigeant français, par exemple) et qui, par contraste, parleraient des autres pays. Le point important est que dans ce cas, on utilise le mot « étranger » relativement au sujet discuté, alors que dans les cas précédents, où son usage est proscrit, on l'utilise par rapport au point de vue supposé du lecteur.

Victoire / défaite

Souvent, le mot « victoire » ou « défaite » adopte le point de vue d'un des camps. Le mot « bataille » est neutre. Il en va de même des « ennemis » et des « nôtres », qu'il faut remplacer par « combattants ».

Découverte

Un territoire est découvert lorsque des humains y posent le pied pour la première fois. Dans le cas d'une rencontre entre deux peuples pour la première fois, il vaut mieux parler de contact. Ainsi, plutôt que d'écrire « Christophe Colomb découvre l'Amérique en 1492 », il vaux mieux dire « l'expédition de Christophe Colomb aborde les îles Bahamas en 1492 », ou encore « Christophe Colomb est le premier navigateur européen à aborder les Caraïbes en 1492 ».

Saisons

Les saisons n'étant pas les mêmes dans les hémisphères nord et sud ou entre les régions tempérées et les régions tropicales, évitez dans la mesure du possible l'utilisation des saisons pour identifier les époques de l'année où des événements se sont produits, en l'absence d'une bonne raison. Par exemple, on pourra parler de la « récolte d'automne », mais cela n'a aucun sens de dire qu'Apollo 11 s'est posé sur la lune à l'été de 1969. Employez de préférence des expressions telles qu'« au début de 2005 », « vers le milieu de 2005 », « au deuxième trimestre de 2005 », ou tentez de préciser le mois approximatif, par exemple « vers septembre 2005 ». Même lorsque le discours porte sur un lieu particulier, rappelez-vous, si vous êtes de l'hémisphère nord, la facilité avec laquelle vous pourriez être induit en erreur par une phrase telle que « le président malgache a été réélu à l'automne de 1972 », c'est-à-dire en mars, même si, stricto sensu, cette phrase est juste (voir Dénotation et connotation).

Voir aussi

Articles connexes

 
Cartes par anamorphose des pays par liens, et liste de villes par liens sur Wikipédia en français (juillet 2011)

Lien externe

Notes et références

  1. Selon la formule de Jimmy Wales
  2. Sherwood Thompson, Encyclopedia of Diversity and Social Justice, Rowman & Littlefield, USA, 2014, p. 318