Wiktionnaire

projet de dictionnaire multilingue de la Fondation Wikimedia

Logo de Wiktionnaire

Adresse Wiktionary.org
Description Projet lexicographique multilingue
Slogan Le dictionnaire libre et gratuit que chacun peut améliorer.
Commercial non
Publicité non
Type de site Dictionnaire en ligne
Langue Multilingue
Inscription facultative
Propriétaire Wikimedia Foundation
Créé par Jimmy Wales et la communauté Wikimedia
Lancement Voir et modifier les données sur Wikidata

Le Wiktionnaire est un projet lexicographique de la Wikimedia Foundation, dont l’objectif est de définir tous les mots dans toutes les langues. Il existe plus de 150 langues de rédaction[1]. Le terme « Wiktionnaire » désigne la version en français de ce projet, Wiktionary étant le nom officiel en anglais. Il est fondé sur un système de wiki et son contenu est librement réutilisable (sous CC-BY-SA).

HistoireModifier

Daniel Alston (connu sous le pseudonyme Fonzy) est l'un des principaux initiateurs et promoteurs de ce projet. Le projet a été ouvert sur http://wiktionary.wikipedia.org le [2], puis déplacé à http://www.wiktionary.org le . Le , la version francophone a été créée à http://fr.wiktionary.org[3].

La version francophone a, outre les premières contributions, d’abord été rempli avec des dictionnaires libres plus ou moins anciens comme Le Littré et la huitième édition du Dictionnaire de l’Académie française[4].

Contenu du Wiktionnaire francophoneModifier

Le Wiktionnaire francophone dispose d’une nomenclature (la liste des mots qu’il décrit) de très grande taille :

  • 328 969 lemmes français le [4],
  • 371 019 lemmes français le [4],
  • 391 280 lemmes français le [5].

C’est un dictionnaire considéré comme bien actualisé malgré le fait qu’il dépende des contributions de sa communauté et donc que sa mise a jour du lexique décrit est aléatoire[4]. Il fait partie des meilleurs dictionnaires concernant la couverture de la diversité des innovations lexicales, et notamment celles qui relèvent des variations diastratiques et diaphasiques[4]

Sa structure riche en rubriques est considérée comme une exception parmi les dictionnaires gratuits et encore actifs en ligne, qui, eux, sont considérés comme souvent « minimalistes » et parfois « indigents »[4]. De plus, la couverture importante de ses attestations issues de sources primaires imprimées et électroniques est un atout qu’on ne retrouve que dans les grands dictionnaires imprimés (Grand Robert et Trésor de la Langue Française)[4].

OrganisationModifier

Les projets Wiktionnaire ont pour vocation de devenir ensemble un dictionnaire descriptif doublement multilingue (les entrées et les définitions sont multilingues). À terme, il devrait par exemple contenir la définition en wolof de mots inuktitut.

Wiktionnaire, terme francisé, désigne la partie francophone du projet, c'est-à-dire celle contenant des définitions écrites en langue française. Les mots de toutes les langues peuvent y être définis. Si certains mots ont une graphie identique entre plusieurs langues, ils sont séparés en sections classées par ordre alphabétique sur les noms de leurs langues respectives, en maintenant la langue française en première position.

Chacune de ces sections doit donc contenir des définitions de mots, complétées par les éléments suivants dans l’ordre :

  1. étymologie
  2. flexion (déclinaison et conjugaison)
  3. citation d’illustration
  4. variante orthographique
  5. Mots liés
    1. synonymes
    2. antonymes
    3. dérivés
    4. mots apparentés
    5. expressions dérivées
    6. hyperonyme
    7. hyponyme
    8. méronyme
    9. holonyme
  6. traduction
  7. prononciation, sonore et écrite en phonétique
    1. homonyme (homographe et homophone)
    2. paronyme
  8. anagramme

Les mots sont organisés à l’aide de catégories thématiques, lexiques, informations sur les sens tels que le lieu et diverses informations. Des thésaurus présent les champs lexicaux, tous les mots pour parler d’un concept. Des annexes et pages d’aide proposent des informations complémentaires pour accéder au contenu.

Par ailleurs, un outil de recherche accessible depuis la colonne latérale a été développé par la communauté en JavaScript et Perl. Il sert à la recherche de rimes, d’anagrammes, ou de mots (utilisable pour les mots croisés). Il fonctionne à partir de copies mensuelles, des dumps, du Wiktionnaire[6].

Consultation du Wiktionnaire hors-connexionModifier

  • Kiwix est un des principaux logiciels libres actuellement déployés pour consulter le Wiktionnaire à partir d’un ordinateur personnel sous Windows, Mac OS, Linux ou Android en mode hors connexion. Il permet de lire un fichier téléchargeable au format ZIM contenant par exemple Wikipédia en français. Pour cette dernière langue, un espace de 2,5 Go est nécessaire pour la dernière version de (pour télécharger Wikipédia en français, rendez-vous sur la page Wikipédia hors-connexion). Ce logiciel offre la possibilité d’être chargé à partir d'une clé USB (applications portables), idéal en cas de manque de place dans l’ordinateur.
  • Wiktionaryx[7]. Permet de consulter le Wiktionary en anglais et en français. Ce site met à disposition les bases de ces dictionnaires en format XML, lisible par des navigateurs Web, donc facilement exploitable. Utilitaire gratuit édité par l'université Toulouse 2. Cet utilitaire est libre.
  • Wikidico+ pour Mac OS et iPhone, iPod touch, et iPad[8],[9] (payante).
  • NGHS[10] pour Android, iPhone, iPod touch, et iPad (payante ou gratuite).

PopularitéModifier

Grâce à l’insertion automatique de plusieurs dictionnaires libres, la version francophone grandit très rapidement fin 2005 et en 2006. Le , le Wiktionnaire compte environ 4 000 entrées[11]. En novembre de la même année, il dépasse les 25 000 entrées, toutes langues confondues. Aux premiers jours de 2006, il dépasse les 100 000 entrées[11], et devient temporairement le Wiktionnaire le plus important, toutes langues confondues[réf. nécessaire]. En , la version francophone contient plus de 600 000 entrées, concernant plus de 640 000 mots en 658 langues, dont plus de 225 000 mots en français[11]. Le , le cap des 800 000 entrées est franchi, suivi le de celui d’un million d'entrées[11]. Le , il compte plus de 2 000 000 entrées. Le , on y dénombre plus de 3 000 000 entrées[11].

En 2017, la version en français comprend plus de trois millions d’entrées[12] et représente 18 % du trafic généré par wiktionary.org, contre 40 % pour la version en anglais, 14 % pour la version en russe et 9,4 % pour la version en allemand. Comme 12,6 % de ce trafic vient de France, une bonne part de l'utilisation du Wiktionnaire provient du reste de la francophonie et des pays non francophones.

Selon le service de statistiques de Web Alexa, en , environ 5 000 000 de pages sont vues chaque jour sur l’ensemble des sites wiktionary.org[13], ce qui en fait approximativement le 600e site le plus consulté du Web, et l'un des principaux sites en matière de lexicographie[réf. nécessaire].

En février 2020, le nombre total de pages, tous types confondus, atteint 4 millions[14]. Le , le wiktionnaire en français dépasse 4 000 000 entrées.[réf. nécessaire]

PartenariatsModifier

Le Wiktionnaire est interconnecté avec plusieurs projets de la Wikimedia Foundation, principalement Wikimedia Commons pour les illustrations et les fichiers sonores de prononciations de mots, Wikisource et Wikiquote pour les attestations d'usage, Wikipédia pour les compléments encyclopédiques aux définitions. Le Wiktionnaire est en outre lié à d'autres projets collaboratifs libres en ligne, principalement l'outil d'enregistrement des prononciations Lingua Libre, l'encyclopédie pour les jeunes Vikidia et le dictionnaire collaboratif pour les jeunes Dico des Ados[15]. En mai 2020, la communauté du Wiktionnaire francophone a mis en place des liens vers les pages de ces projets sur les entrées et sur la page d'accueil du site[16].

Par le biais de l'association Wikimédia France, les éditions Garnier publient en 2019 Le Dico, basé sur le contenu du Wiktionnaire[17].

En 2020, un partenariat entre la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, l'association Wikimédia France et l'Université Jean-Moulin-Lyon-III permet la mise en place d'un Wiktionnariste en résidence dans la lignée des Wikimédien en résidence[18].

Notes et référencesModifier

  1. (en-US) « Wikimedia Foundation », sur Wikimedia Foundation (consulté le )
  2. (en) « dog: difference between revisions - Wiktionary », sur en.wiktionary.org (consulté le )
  3. « accueil — Wiktionnaire », sur fr.wiktionary.org (consulté le )
  4. a b c d e f et g Pierre Corbin et Nathalie Gasiglia, « Les dictionnaires monolingues généraux du français “actuel” gratuits en ligne (début 2019) », Congrès Mondial de Linguistique Française - CMLF 2020,‎ , p. 11 et 14 (lire en ligne)
  5. « Page de statistique du 20 février 2021 », sur fr.wiktionary.org, (consulté le )
  6. « Wiktionnaire:Recherche avancée — Wiktionnaire », sur fr.wiktionary.org (consulté le )
  7. « REDAC : WiktionaryX », sur redac.univ-tlse2.fr (consulté le )
  8. « Pe Soft », sur www.pe-soft.net (consulté le )
  9. « Pe Soft », sur www.pe-soft.net (consulté le )
  10. « NGHS.fr - Applications et jeux pour android et iOS », sur www.nghs.fr (consulté le )
  11. a b c d et e « Statistiques Wiktionnaire - Tables - français », sur stats.wikimedia.org (consulté le )
  12. Statistiques, Wiktionnaire, 11 janvier 2018
  13. (en) « How popular is wiktionary.org? », sur Alexa (Internet) (consulté le ).
  14. Consulter le tableau dans https://stats.wikimedia.org/#/fr.wiktionary.org/content/pages-to-date/normal%7Ctable%7C2-year%7C~total%7Cmonthly
  15. « Dictionnaire du mois », sur fr.wiktionary.org, Actualités du Wiktionnaire, (consulté le )
  16. « Brèves d’ici », sur fr.wiktionary.org, Actualités du Wiktionnaire, (consulté le )
  17. https://www.editions-garnier.com/le-dico
  18. https://www.wikimedia.fr/un-wiktionnariste-en-residence/

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier