Ouvrir le menu principal
« Les législateurs de la Chine avoient pour principal objet de faire vivre leur peuple tranquille. Ils voulurent que les hommes se respectassent beaucoup ; que chacun sentît à tous les instans qu’il devoit beaucoup aux autres ; qu’il n’y avoit point de citoyen qui ne dépendît, à quelque égard, d’un autre citoyen. Ils donnerent donc aux regles de la civilité la plus grande étendue. »

— Montesquieu, De l'esprit des lois, XIX:16

L'incivilité est un terme employé sur Wikipédia au sens classique[1]. Si le terme de « civilité » est généralement considéré comme un quasi-synonyme de « politesse », l'usage classique fait une distinction entre les deux termes où résonne la référence à la civitas latine[2] et qui rapproche « civilité » de « citoyenneté »[3] : « la politesse flatte les vices des autres, & la civilité nous empêche de mettre les nôtres au jour : c’est une barrière que les hommes mettent entre eux pour s’empêcher de se corrompre »[4]. Sur Wikipédia, les règles de savoir-vivre acceptées par la communauté des contributeurs du projet sont à ce point nécessaires au bon fonctionnement de celui-ci, qu'elles en sont un principe fondateur.

Pourquoi l'éviterModifier

 
Si on ne peut imposer le respect, on peut en demander les formes.

La communauté de Wikipédia s'est donné un ensemble informel de principes fondamentaux, tel celui de neutralité de point de vue. L'un d'entre eux demande le respect des règles de savoir-vivre, c'est-à-dire le respect d'un degré raisonnable de civilité vis-à-vis des autres contributeurs. Même si la notion reste informelle, l'opposition civilité/incivilité est la plus appropriée et la plus raisonnable[5] pour délimiter ce qui est un comportement acceptable et ce qui ne l'est pas : nous ne pouvons pas imposer à un contributeur de respecter les autres contributeurs, mais nous pouvons lui demander de ne pas être incivil[6].

Une approche simple de la civilité est la règle « ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’on te fît », également appelée éthique de réciprocité. Toutefois, des personnes différentes de vous peuvent avoir des opinions différentes des vôtres sur la manière dont elles souhaitent être traitées. Pour cette raison, la civilité à l'égard des autres contributeurs repose sur une certaine forme d'empathie à leur égard et notamment la compréhension qu'un comportement que vous ne jugez pas vous-même déplaisant peut l'être pour un autre contributeur.

Les différences d'opinion sont inévitables dans un projet coopératif. Lors de la discussion de ces différences, certains contributeurs peuvent se montrer indûment blessants en essayant d'être directs. Les écrits sur une page de discussion ou un résumé de modification, qui ne sont pas assortis de toutes les formes de communication non verbale, ne peuvent transmettre toutes les nuances d'une conversation réelle et peuvent plus facilement entraîner une interprétation différente de celle qui était attendue. Une remarque incivile peut entraîner un dérapage et un échauffement de la discussion, où il devient difficile de rester concentré sur le problème de base. Ces situations engendrent un gaspillage d'énergie collective et dégradent l'environnement de travail collectif. Il convient donc de résoudre les différences d'opinion sans incivilité, de marquer si besoin son désaccord sans être pour autant désagréable. Les discussions avec d'autres contributeurs doivent se borner à des considérations polies sur leurs actions.

Les contributeurs doivent se montrer raisonnablement coopératifs, se garder de toute attaque personnelle et répondre calmement à des questions posées de bonne foi. Il convient de traiter les autres collaborateurs avec le même respect que l'on donnerait à des collègues de travail avec lesquels on travaillerait sur un projet important, et d'être particulièrement accueillant et patient avec les nouveaux contributeurs, tout en décourageant poliment les contributions non constructives.

En tant que wiki, le projet repose sur « un environnement éditorial accueillant et collégial »[7]. L'incivilité affecte directement la qualité de l'expérience collective sur Wikipédia et, par conséquent, la qualité des articles. Le cycle de l'incivilité se nourrit lui-même : dans certains cas, les conflits entre contributeurs sur un article peuvent s'étendre et impliquer d'autres contributeurs et d'autres articles.

Comment l'éviterModifier

 
Les bonnes manières : un pli à prendre.

L'incivilité — réelle ou perçue — survient souvent à l'occasion de désaccords éditoriaux.

  • Expliquez-vous. Des modifications insuffisamment expliquées peuvent être perçues comme inciviles, quand bien même telle n'était pas l'intention de leur auteur. Faites des résumés de modification clairs et utilisez la page de discussion si la place vous manque pour être clair dans le commentaire de modification ou s'il est vraisemblable qu'un débat s'ensuivra.
  • Faites un usage prudent des bandeaux, balises et autres messages à base de modèles. N'hésitez pas à remplacer ou à compléter un tel message standardisé par un message personnalisé.
  • Veillez à ne pas être trop vif. D'autres contributeurs peuvent se méprendre sur votre passion et la prendre pour de l'agressivité. Faites en particulier attention à ne pas être ni directif, ni comminatoire. Personne n'apprécie de se voir donner des ordres par un contributeur qui semble se croire supérieur ou chercher à intimider.
  • Évitez de contribuer quand vous êtes de mauvaise humeur ou quand vous n'êtes pas dans votre état normal. Un débordement est vite arrivé...
  • Faites le test de la réalité. Prenez du recul et essayez d'évaluer ce que vous êtes sur le point d'écrire. Demandez-vous non pas simplement comment vous prendriez vous-même le commentaire s'il vous était fait — cette approche est souvent insuffisante — mais comment telle personne à laquelle vous tenez et dont vous savez qu'elle n'a pas le cuir aussi dur que le vôtre prendrait la chose. Si la réponse est négative, renoncez. Si vous l'avez déjà écrit, raturez et excusez-vous.
  • Le seul fait que nous interagissions en ligne et que nous soyons bénévoles ne justifie pas que nous nous comportions mal. Les journalistes qui travaillent ensemble dans une rédaction n'en viennent pas aux mains sur la formulation d'un article ou la répartition des tâches administratives. De fait, de tels comportements ne sont pas tolérés dans les situations de la vie réelle où des gens travaillent ensemble. La même chose est valable ici aussi.
  • Il est fort possible que votre interlocuteur soit un idiot. Mais le lui dire n'améliorera ni son intelligence, ni la communication avec lui.
  • De nouveau : faites attention aux commentaires de modification. Ces commentaires sont généralement très courts et donc sujets à erreur d'interprétation ou à simplification excessive. Vous ne pourrez les changer après avoir enregistré votre modification. Or, ils sont souvent écrits à la hâte, particulièrement en cas de stress. Rappelez-vous d'expliquer vos modifications, notamment en cas de situation tendue, et d'éviter tout commentaire personnel, en particulier vis-à-vis de contributeurs avec lesquels vous avez des relations difficiles. Utilisez plutôt la page de discussion pour expliciter à loisir votre point de vue.

Comment l'identifierModifier

 
L'incivilité est souvent une affaire de mots : pesez les vôtres.

Il est parfois difficile de porter un jugement tranché sur ce qui est incivil et ce qui ne l'est pas. Il peut être nécessaire d'apprécier :

  • L'intensité et le contexte du comportement ;
  • Si le comportement est isolé, s'il est occasionnel ou s'il est régulier ;
  • Si une demande a déjà été faite pour que ce comportement cesse et si elle est récente ;
  • Si le comportement a été provoqué ;
  • Et dans quelle mesure le comportement symétrique d'autres contributeurs doit être examiné.

Les comportements détaillés ci-dessous peuvent contribuer à créer un environnement incivil.

Incivilité directeModifier

 
Blesser les autres contributeurs porte atteinte au projet.
  • Grossièreté, insultes, injures, obscénités ou suggestions indécentes ;
  • Attaque personnelle y compris les insultes sur le plan racial, ethnique, religieux, sexuel ou lié au sexe et les références désobligeantes à l'appartenance à un groupe, par exemple une nationalité ou une classe sociale ;
  • Accusation inconsidérée d'inconvenance ;
  • Dépréciation d'un autre contributeur, y compris les jugements catégoriques dans les commentaires de modification ou sur les pages de discussion (par exemple « la chose la plus stupide que j'ai jamais vue » ou « suppression de balivernes »).

Autres comportements incivilsModifier

  • Les railleries ou tracasseries et plus généralement le fait de pousser d'autres contributeurs à l'incivilité.
  • Le harcèlement. Tous les contributeurs sont responsables de leurs actions en cas de harcèlement. Le harcèlement n'excuse pas les attaques en retour du harcelé. Le fait qu'il ne soit pas donné suite au harcèlement n'excuse pas le harceleur.
  • Le mensonge.
  • Les citations sorties de leur contexte et donnant l'impression qu'un autre contributeur soutient un point de vue qu'en fait il ne soutient pas.

En outre, un manque de soin dans l'application des règles et recommandations peut être lui-même un facteur de stress ou de conflit. Par exemple, qualifier de vandalisme des contributions de bonne foi peut susciter le sentiment d'une attaque injuste. Ici aussi, il convient de faire preuve de bon sens et d'être prêt à s'excuser en cas d'erreur.

Notes et référencesModifier

  1. Pour lequel le pluriel « incivilités » est souvent utilisé aujourd'hui, notamment par Sebastian Roché.
  2. Alain Montandon, Étiquette et politesse, Presses de l'Université Blaise Pascal, (lire en ligne), p. 19
  3. (en) Tuomas Tikanoja, Transgressing Boundaries: Worldly Conversation, Politeness and Sociability in Ancien Régime France, 1660-1789, Unigrafia, (ISBN 978-952-93-2685-3, lire en ligne), p. 31
  4. Montesquieu, De l'esprit des lois, Livre XIX chapitre XVI
  5. La règle de raisonnabilité (reasonability rule), applicable aussi bien au contenu qu'au comportement, est parfois décrite comme le principe fondamental de Wikipédia. Elle s'énonce ainsi : « si une action ne peut être considérée comme raisonnable ou acceptable par un tiers impartial, il vaut mieux ne pas l'entreprendre ». Elle est aussi connue sous sa formulation négative : « Ne jouez pas au con ».
  6. Joseph Reagle dans Good Faith Collaboration : The Culture of Wikipedia cite à ce sujet (en) Mark Kingwell, A Civil Tongue: Justice, Dialogue and the Politics of Pluralism, Pennsylvania State University Press, , p. 247 : « la civilité telle que je la caractérise est certes liée au respect mutuel, mais il y a une différence cruciale : le véritable respect est une norme trop contraignante à exiger [...] dans une société profondément pluraliste. L'avantage relatif de la civilité est qu'on ne demande aux participants de ne rien faire d'autre que de traiter ses interlocuteurs comme s'ils étaient dignes de respect et de compréhension, en gardant pour soi ses pensées privées à leur égard ».
  7. Cf. Meta:Les principes fondateurs.

Voir aussiModifier

Liens extérieursModifier