Ouvrir le menu principal

[[Fichier:{{{icone}}}|20px]] Portail
[[Fichier:{{{icone}}}|20px]] Catégorie
[[Fichier:{{{icone}}}|20px]] Projet
[[Fichier:{{{icone}}}|20px]] Discussions
Emoji u269b.svg Définition
Le mot science vient du latin scientia, la connaissance. Aujourd'hui, la science désigne une démarche intellectuelle reposant idéalement sur un refus des dogmes et un examen raisonné et méthodique du monde et de ses régularités, et visant à produire des connaissances résistant aux critiques rationnelles ; mais elle peut aussi désigner l'ensemble organisé de ces connaissances. Au cours de son développement et suite à l'accumulation des savoirs divers, elle s'est structurée en domaines scientifiques : mathématiques, informatique, chimie, biologie, psychologie, physique, mécanique, optique, pharmacie, médecine, astronomie, géologie,...
Emoji u269b.svg Article de qualité
Tachyzoïtes de Toxoplasma gondii

La toxoplasmose est une maladie parasitaire dont l'agent est le protozoaire Toxoplasma gondii. Le parasite contamine le plus souvent des animaux à sang chaud, y compris l'être humain, mais il est l'hôte définitif des félidés (dont le chat fait partie).

La maladie est présente partout dans le monde ; sa prévalence chez l’être humain est variable. Pour les adultes présentant une séropositivité (et donc une immunité potentiellement affaiblie), la prévalence est faible en Asie ou en Amérique, elle est inférieure à 30 % dans les pays scandinaves et dans le Royaume-Uni, elle va de 20 à 50 % en Europe du sud ainsi que dans les régions humides de l’Afrique et elle va de 50 à 70 % en Europe de l’Ouest continentale (80 % en France).

Chez le sujet immunocompétent, l'infection est bénigne et reste inapparente, ou prend l'aspect d'un simple syndrome grippal qui guérit spontanément en quelques jours. La toxoplasmose est grave en revanche chez les sujets immunodéprimés (en particulier ceux infectés par le VIH) et lorsqu'elle est transmise de la mère au fœtus : une enquête menée en 1995 en France évaluait la séroprévalence à 54 % parmi les femmes enceintes. Le risque et la gravité que le fœtus soit atteint dépend du moment de la grossesse. Le risque est inférieur à 2 % avant deux mois de grossesse mais dans ce cas l’atteinte fœtale est grave. Il atteint 70 % en fin de grossesse et le fœtus fera essentiellement des lésions oculaires.

La toxoplasmose congénitale expose le fœtus à un risque malformatif qui justifie en France un dépistage obligatoire de la toxoplasmose chez la femme au cours de l'examen prénuptial et, chez les femmes enceintes non immunisées, par une sérologie réalisée tous les mois jusqu'à l'accouchement.

Lire la suite

Autres articles sélectionnés au sein du portail Sciences

Emoji u269b.svg Biographie de qualité
Portrait de Charles Darwin en 1869, par J. Cameron.

Charles Robert Darwin ( - ) est un naturaliste anglais dont les travaux sur l'évolution des espèces vivantes ont révolutionné la biologie. Célèbre au sein de la communauté scientifique de son époque pour son travail sur le terrain et ses recherches en géologie, il a formulé l'hypothèse selon laquelle toutes les espèces vivantes ont évolué au cours du temps à partir d'un seul ou quelques ancêtres communs grâce au processus connu sous le nom de « sélection naturelle ».

Darwin a vu de son vivant la théorie de l'évolution acceptée par la communauté scientifique et le grand public, alors que sa théorie sur la sélection naturelle a dû attendre les années 1930 pour être généralement considérée comme l'explication essentielle du processus d'évolution. Au XXIe siècle, elle constitue en effet la base de la théorie moderne de l'évolution. Sous une forme modifiée, la découverte scientifique de Darwin reste le fondement de la biologie, car elle explique de façon logique et unifiée la diversité de la vie.

L'intérêt de Darwin pour l'histoire naturelle lui vint alors qu'il avait commencé d'étudier la médecine à l'université d'Édimbourg, puis la théologie à Cambridge. Son voyage de cinq ans à bord du Beagle l'établit dans un premier temps comme un géologue dont les observations et les théories soutenaient les théories actualistes de Charles Lyell. La publication de son journal de voyage le rendit célèbre. Intrigué par la distribution géographique de la faune sauvage et des fossiles dont il avait recueillis des spécimens au cours de son voyage, il étudia la transformation des espèces et en conçut sa théorie sur la sélection naturelle en 1838...

Autres biographies sélectionnées au sein du portail Sciences

Emoji u269b.svg Le saviez-vous ?
Posidonia canali intermatte.jpg
Emoji u269b.svg Catégories

Recherche scientifique


Emoji u269b.svg Autres portails