Ouvrir le menu principal

Liste des noms français des villes européennes

liste d'un projet Wikimedia

Cet article liste le nom français des villes européennes, seulement lorsque ceux-ci sont différents du nom local (par exemple, Berlin, quoique prononcé différemment en français et en allemand, reste le même nom, et ne trouve donc pas sa place dans la présente liste). Les noms aujourd’hui hors d’usage sont précisés en italique.

Sommaire

Remarques préliminairesModifier

Ne sont pas précisés dans la présente liste les noms autrefois en usage en français car repris d’une langue à l’époque officielle, mais qui ne l’est plus maintenant : Grünberg n’est par exemple pas mentionné en parallèle à Zielona Góra, car Grünberg n’était que le nom allemand de la ville du temps qu’elle était allemande, repris tel quel en français. Exception sera faite des noms aujourd’hui connus par tous pour leur valeur historique, comme Austerlitz. De même, les noms écrits en alphabets étrangers et simplement transcrits en français ne seront-ils pas mentionnés non plus : ainsi Glyfáda ne figurera-t-elle pas en face de Γλυφάδα, car il ne s’agit que d’une simple transcription. Enfin, les noms grecs et latins des villes ne seront pas donnés — il s’agit d’une liste des noms français, et non pas des noms étrangers aussi employés en français.

Les noms allemands de villes en -burg sont très généralement rendus par -bourg en français. Il est donc théoriquement possible de traduire toutes les villes allemandes, y compris celles pour lesquelles il n’existe pas d’adaptation officielle, de cette manière.

De même, les noms germaniques (allemands, néerlandais…) en -ingen sont-ils généralement rendus par la terminaison -ingue, en français ; plus rarement par la terminaison -ange.

Généralement, les aa du néerlandais sont adaptés en ae.

La plupart des noms de villes d’origine romane (en italien, espagnol, portugais, etc.) peut se rendre en remplaçant la finale en -o ou -a par un -e.

Il est fréquent que la terminaison -ow ou -ów devienne -ovie.

 
Certains pays n'ont aucune ville dont le nom soit traduit en français.

AlbanieModifier

Nom albanais Nom français
Buntrint Bouthrote
Durrës Épidamne puis Dyrrhachium, le nom Duratzo (de l'italien Durazzo) a aussi été employé[1]
Korçë Koritza
Shkodër Scutari d'Albanie
Vlorë / Vlora Valone[2]

AllemagneModifier

Nom allemand Nom français
Aachen Aix-la-Chapelle
Altenburg Altenbourg
Aschaffenburg Aschaffenbourg
Augsburg Augsbourg
Bad Kreuznach Kreutznach
Baden-Baden Bade[3] (de l'ancien nom de la ville Baden)
Bautzen, en sorabe Budyšin Budisse[4]
Bernburg Bernbourg
Blieskastel Bliescastel
Brandenburg an der Havel Brandebourg-sur-la-Havel
Braunschweig Brunswick
Bremen Brême
Breisach am Rhein Vieux-Brisach
Burg bei Magdeburg Bourg-lès-Magdebourg
Coburg Cobourg
Dillingen Dillange
Donauwörth Donauworth ou Donauwerth
Dortmund Trémoigne
Dresden Dresde
Duisburg Duisbourg
Durlach Bade-Dourlach (aujourd'hui, un quartier de Karlsruhe)
Düsseldorf Dusseldorf, autrefois Dusseldorp[5] (de son nom néerlandais)
Eisenach Eysenach[6]
Erlangen Erlangue[7]
Flensburg Flensbourg
Frankfurt am Main Francfort-sur-le-Main
Frankfurt an der Oder Francfort-sur-l'Oder
Freiburg im Breisgau Fribourg-en-Brisgau
Fulda Fulde
Fürstenberg Furstemberg  [3] (plusieurs villes d'Allemagne portent ce nom, et peuvent être traduites ainsi)
Geldern Gueldre
Göttingen Gœttingue ou Gottingue
Günzburg Guntzbourg
Halle Halle-sur-Saale
Hamburg Hambourg
Hameln Hamelin
Hannover Hanovre
Heusweiler Hoysviller
Homburg Hombourg
Jena Iéna
Jülich Juliers
Kaiserlautern Caseloutre[8]
Karlsruhe Carlsruhe
Kassel Cassel
Kehl Khell
Kempten Campidoine
Kleve Clèves
Koblenz Coblence
Köln Cologne
Konstanz Constance
Leer Lierre[9]
Leipzig Leipsick ou Leipsie[10]
Lübeck Lubeck[6]
Ludwigsburg Ludwigsbourg
Lüneburg Lunebourg
Lutherstadt Wittenberg Wittemberg
Magdeburg Magdebourg
Marburg Marbourg
Mainz Mayence
Meissen Misnie
Merseburg Mersebourg
Merzig Mercy
Monschau Montjoie
München Munich
Naumburg an der Saale Naumbourg
Neunkirchen Neufeglises
Neustadt an der Weinstraße Villeneuve sur la route du vin
Nürnberg Nuremberg
Offenburg Offenbourg
Oldenburg Oldenbourg
Osnabrück Osnabrug[11]
Paderborn Paterborn[11]
Philippsburg Philipsbourg ou Philippsbourg
Pirna Pirne
Püttlingen Puttelange-lès-Sarrelouis[12], Pettelange-Créange[12], et Puttelange et Sarrelibre[13]
Quedlinburg Quedlinbourg ou Quedlimbourg
Ravensburg Ravensbourg
Regensburg Ratisbonne
Rendsburg Rendsbourg
Saarbrücken Sarrebruck
Saarlouis Sarrelouis
Sankt Andreasberg Saint-Andréasberg
Sankt-Ingbert Saint-Ingbert
Sankt-Wendel Saint-Wendel
Schmalkalden Smalkalde
Schwarzburg Schwarzbourg
Speyer Spire
Stuttgart Stutgard[14]
Tecklenburg Tecklembourg
Trier Trèves
Tübingen Tubingue
Völklingen Vœlklange
Wallerfangen Vaudrevange
Wehr Wetrange
Wolfsburg Wolfsbourg
Worms Vormes[15]
Würzburg Wurtzbourg
Zülpich Tolbiac
Zweibrücken Deux-Ponts

AndorreModifier

Nom catalan Nom français
Andorra la Vella Andorre-la-Vieille
Pas de la Casa Pas de la Case

ArménieModifier

Nom arménien Nom français
Erevan Érevan, Érévan, Erévan, Erivan[16], et Yerevan

AutricheModifier

Nom allemand Nom français
Bregenz Brégence ou Brigance
Greifenburg Greifenbourg
Innsbruck Inspruck
Klagenfurt Clagenfurth
Linz Lintz[17]
Salzburg Salzbourg
Sankt Pölten Saint-Hippolyte
Wien Vienne

AzerbaïdjanModifier

Nom azéri Nom français
Bakı Bakou
Bərdə Barda
Gəncə Gandja ou Ganja
Lənkəran Lankaran
Mingəçevir Mingachevir
Naxçıvan Nakhitchevan
Ordubad Ordoubad
Şamaxı Chemakha ou Chamakhi

BelgiqueModifier

Pour un article plus précis, voyez Toponymie de la Belgique.

Nom flamand Nom français
Aalst Alost
Adinkerke Adinkerque
Aalbeke Aelbeke
Aalter Aeltre
Aarschot Aerschot
Aarsele Aersele
Aartrijke Aertrycke
Aartselaar Aertselaer
Affligem Afflighem
Aaigem Ayghem
Antwerpen Anvers
Anzegem Anseghem
Ardooie Ardoye
As Asch-en-Campine
Asse Assche
Attenhoven Ottoncourt
Avelgem Avelghem
Baaigem Baeighem
Baal Bael
Baarle-Hertog Baerle-Duc
Balegem Baeleghem
Beringen Berringe
Bever Biévène
Borglon Looz
Brugge Bruges
Büllingen Bullange
Dendermonde Termonde
Diets-Heur Heure-le-Tixhe
Diksmuide Dixmude
Drongen Tronchiennes
Dworp Tourneppe
Eliksem Alincourt
Eupen Néau
Galmaarden Gammerages
Gent Gand
Geraardsbergen Grammont
Halle Hal
Herk-de-Stad Herck-la-Ville
Ieper Ypres
Kelmis (nom allemand) La Calamine
Kortrijk Courtrai
Koksijde Coxyde
Kraainem Crainhem
Lauw Lowaige
Leopoldsburg Bourg-Léopold
Leuven Louvain
Lier Lierre
Mechelen Malines
Menen Menin
Mesen Messines
Moelingen Mouland
Nieuwport Nieuport
Oostende Ostende
Oostduinkerke Ostdunkerque[18].
Oosterweel Austruweel
Oudenaarde Audenarde
Outrijve Autryve ou Outryve
Ouwegem Auwegem
De Panne La Panne
Roeselare Roulers
Ronse Renaix
Sankt-Vith Saint-Vith
Scherpenheuvel-Zichem Montaigu-Zichem
Sint-Genesius-Rode Rhode-Saint-Genèse
Sint-Goriks-Oudenhove Audenhove-Saint-Géry
Sint-Maria-Oudenhove Audenhove-Sainte-Marie
Sint-Niklaas Saint-Nicolas
Sint-Truiden Saint-Trond
Spiere-Helkijn Espierres-Helchin
Temse Tamise
Tervuren Tervueren
Tienen Tirlemont
Tongeren Tongres
Veurne Furnes
Vilvoorde Vilvorde
Voeren Fourons
Waasmont Wamont
Walshoutem Houtain-l'Évêque
Zeebrugge Zeebruges ou Bruges-sur-mer
Zoutleeuw Léau

BiélorussieModifier

Nom biélorusse Nom français
Brest Brest-Litovsk
Homiel Gouel[19],[N 1]
Smarhon Smorgonie[1] (d’après son nom polonais)
Vitebsk Witepsk[20]

Bosnie-HerzégovineModifier

Nom serbe Nom français
Banja Luka Bagnaluc
Sarajevo Saraïevo[21]

BulgarieModifier

Nom bulgare Nom français
Nessebar Messembrie
Plovdiv Philippopol
Silistra Silistrie
Sofia Sophia[22] ou Sophie

ChypreModifier

Nom grec / turc Nom français
Ammóchostos / Gazimağusa Famagouste
Lefkosía / Lefkoşa Nicosie
Lemesós / Limasol Limassol, autrefois Némosie

CroatieModifier

Nom croate Nom français
Dubrovnik Raguse (encore utilisé dans un cadre historiographique)
Karlovac Carlostad[23] (de l'allemand Karlstadt)
Rijeka Fiume
Zadar Jadres

DanemarkModifier

Nom danois Nom français
Helsingør Elseneur
Kalundborg Kalimbourg[24]
København Copenhague
Odense Odensée

EspagneModifier

Nom local (castillan, catalan, basque, galicien) Nom français
A Coruña (galicien) La Corogne
Alacant (catalan) Alicante
Algeciras Algésiras
Almería Almérie[25], Alméria
Asp (valencien) Aspe
Badalona Badalone
Barcelona Barcelone
Bilbo (basque) Bilbao (français et castillan)
Burgos Burges
Cádiz Cadix
Cartagena Carthagène
Castellón de la Plana (castillan), Castelló de la Plana (valencien) Castillon[26]
Córdoba Cordoue
Figueres (catalan), Figueras (castillan) Figuières
Fuenterrabía (castillan), Hondarribia (basque) Fontarrabie
Gandía Gandie
Girona (catalan), Gerona (castillan) Gérone
Granada Grenade
Jerez de la Frontera Xéres
Logroño Logrogne[27], [28], [29]
Málaga Malaga
Murcia Murcie
Palma de Mallorca Palma de Majorque
Pamplona (castillan), Iruña ou Iruñea (basque) Pampelune
Salamanca Salamanque
San Sebastián (castillan), Donostia (basque) Saint-Sébastien
Santiago de Compostela (galicien et castillan) Saint-Jacques-de-Compostelle
Segovia Ségovie
Sevilla Séville
Tarragona (castillan et catalan) Tarragone
Toledo Tolède
Tortosa Tortose
Tudela Tudèle
València (valencien) / Valencia (castillan) Valence
Zaragoza (aragonais et castillan) Saragosse

EstonieModifier

Nom estonien Nom français
Pärnu Pernavie ou Parnou
Tallinn Réval [30] ou Rével[31]

GéorgieModifier

Nom géorgien Nom français
Poti Phaisis
Soukhoumi Sokhoumi, anciennement Sébastopolis
Tbilissi Tiflis

GrèceModifier

Pour les villes de la Grèce antique, voyez la Liste de cités grecques.

Nom grec Nom français
Αθήνα Athènes
Αμφίκλειας - Ελάτειας Amphiclée-Élatée
Αντίρριο Antirion (autrefois Antirrion, Antirhion ou Antirrhion)
Ἔδεσσα Édesse
Ελασσώνα Élasson
Ερμιόνη Hermione
Ζάκυνθος Zante ou Zacynthe
Ἡλιούπολις Héliopolis
Ηράκλειο Héraklion, autrefois Candie
Θεσσαλονίκη Thessalonique ou Salonique
Θήβα Thèbes
Ίλιον Ilion
Κέρκυρα Corfou
Κόρινθος Corinthe
Λάρισα Larissa, autrefois Larisse
Λαύριο Laurion
Λιβαδειά Libadée ou Lébadée
Μαρκόπουλο Μεσογαίας Marcopoulo de Mésogée
Μαρούσι Maroússi
Μέγαρα Mégare
Μυτιλήνη Mytilène
Ναύπακτος Naupacte
Ναύπλιο Nauplie
Νέα Ιωνία Nouvelle-Ionie
Νέα Προποντίδα Nouvelle-Propontide
Νέα Σμύρνη Nouvelle-Smyrne
Νίκαια Nicée
Ὀποῦς Oponte
Πάτρα Patras
Πειραιεύς Le Pirée
Πύλος Navarin
Ρέθυμνο Réthymnon
Ρόδος Rhodes
Σαλαμίνα Salamine
Σέρρες Serrès
Σπάρτη Sparte
Τροιζήνα Trézène
Χανιά La Canée

HongrieModifier

Nom hongrois Nom français
Buda Bude[1]
Eger Egre ou Agrie
Esztergom Strigonie[32]
Győr Javarin [33],[34]
Kalocsa Colocza[35]
Komárom Comorn[1] (d’après son nom allemand, Komorn) ou Comorre[36]
Nagykanizsa Canisha ou Canise[37]
Pécs Cinq-Églises [38]
Pest Pesth[39]
Sopron Œdenbourg (d'après son nom allemand)
Szeged Ségédin[40]
Székesfehérvár Albe Royale
Szentgotthárd Saint-Gothard
Szolnok Zolnock[17]
Szombathely Sabarie[41]
Tokaj Tokay[1]
Veszprém Vesprim

IrlandeModifier

Nom irlandais Nom français
Baile Átha Cliath Dublin (nom aussi employé en anglais)
Tralee Tralée[42]

ItalieModifier

Nom italien Nom français
Alessandria Alexandrie (parfois Alexandrie-du-Piémont)
Ancona Ancône
Aquileia Aquilée
Arborea Arborée
Ardea Ardée
Assisi Assise
Asti Aste
Avigliana Veillane ou Aveillane
Balme Barmes
Bardonecchia Bardonnèche
Bellino Bellin
Benevento Bénévent[43]
Bergamo Bergame
Biella Bielle
Bologna Bologne
Brindisi Brindes (dans un contexte historique[44])
Bussoleno Bussolin
Cagliari Caglier[45]
Canavese Canavais
Cantoira Cantoire
Capua Capoue
Carema Carême
Carignano Carignan (c'est aussi son nom piémontais)
Carrara Carrare
Caserta Caserte
Casteldelfino Châteaudauphin[46]
Catania Catane
Cerignola Cérignole
Cesena Césène
Cherasco Quérasque[47]
Chialamberto Chalambert[46]
Chianale La Chenal[46]
Chianocco Chanoux
Chieri Quiers
Chiomonte Chaumont
Chiusa di San Michele L'Écluse
Collegno Colègne
Como Côme
Condove Condoue
Corio Cory
Cortona Cortone
Cosenza Cosence [4]
Cremona Crémone
Cuma Cumes
Cuneo Coni (le nom est le même en piémontais)
Ferrara Ferrare
Firenze Florence
Forlì Forly
Fornovo di Taro Fornoue
Frassinetto Frassinet
Gaeta Gaète[48], Gaëte
Genova Gênes
Germagnano Saint-Germain
Giaglione Jaillons
Giaveno Javein
Gorizia Gorice
Gravere Gravière
Groscavallo Groscaval
Lanzo Torinese Lans-l'Hermitage
Livorno Livourne
Loreto Lorette
Lucca Lucques
Manfredonia Manfredoine[49]
Mantova Mantoue
Mazàra del Vallo Mazare [49]
Meana di Susa Méans
Melegnano Marignan
Messina Messine
Milano Milan
Modena Modène
Monastero di Lanzo Moutiers
Mompantero Montpantier
Moncalieri Moncallier
Moncenisio Montcenis
Monza Monce [50], Modicie
Napoli Naples
Novalesa Novalaise
Novara Novare
Norcia Nurcie
Otranto Otrante
Padova Padoue
Palermo Palerme
Parma Parme
Pavia Pavie
Perugia Pérouse
Pessinetto Pessinet
Piacenza Plaisance
Pinerolo Pignerol
Pisa Pise
Pistoia Pistoïe
Pont-Canavese Pont-en-Canavais
Pozzuoli Pouzzoles, parfois Putéoles
Pragelato Pragela[46]
Racconigi Raconis
Ragusa Raguse
Ravenna Ravenne
Reggio di Calabria Reggio de Calabre[51]
Reggio nell’Emilia Reggio d'Émilie
Ribordone Ribardon
Robecco sul Naviglio Rebec[52]
Roma Rome
Ronco Canavese Ronc-en-Canavais ou Ronc
Rubiana Rubiane
Salerno Salerne
Salice d'Ulzio Sauze d'Oulx
Saluzzo Saluces[53]
Sant'Ambrogio di Torino Saint-Ambroise
Sant'Antonino di Susa Saint-Antonin
San Didero Saint-Didier
San Giorio di Susa Saint-Joire
Sarzana Sarzane
Savigliano Savillan
Savona Savone
Sestriere Sestrières[54]
Siena Sienne
Siracusa Syracuse
Solferino Solférino
Sommariva del Bosco Sommerive
Sorrento Sorrente[55]
Sparone Esparon
La Spezia L’Épice
Spoleto Spolète
Suse Suze[56]
Taormina Taormine
Taranto Tarente
Teramo Térame
Terracina Terracine
Torino (en piémontais Türìn) Turin
Torre Pellice La Tour de Pellis
Tortona Tortone
Trapani Drépane
Traversella Traverselle
Traves Travey
Trento Trente
Treviso Trévise, autrefois Trévigny[57]
Udin (frioulan) Udine (en italien comme en français)
Ulzio (nom fasciste) Oulx
Urbino Urbin
Usseglio Ussel
Vaie Vaye
Valgioie Valjoie
Valprato Soana Valpré
Varese Varèse
Venaus Vénaux
Venezia Venise
Ventimiglia Vintimille
Vercelli Verceil
Verona Vérone
Verrua Savoia Verrue
Vicenza Vicence
Viterbo Viterbe

LettonieModifier

Nom letton Nom français
Daugavpils Dunabourg[58]
Jelgava Mitau[59]ou Mittaw[60]
Rīga Riga

LituanieModifier

Nom lituanien Nom français
Kaunas Kovno (de son nom polonais, Kowno)
Vilnius Vilna

MacédoineModifier

Nom macédonien Nom français
Bitola Monastir
Skopje Scopie, autrefois Uskub ou Uskup (d’après son nom turc, Üsküb)

MalteModifier

Nom maltais Nom français
Il-Belt Valletta La Valette

MoldavieModifier

Nom roumain Nom français
Chișinău Chisinau ou Kichinev, nom russe employé durant la période soviétique (1945-1991).

MonténégroModifier

Nom monténégrin Nom français
Cetinje Cettigné[61]

NorvègeModifier

Nom norvégien Nom français
Kristiansand Cristiansand[62]

Pays-BasModifier

Nom néerlandais Nom français
Alphen aan den Rijn Alphen-sur-le-Rhin[63] ou Alphen-sur-Rhin
Baarle-Nassau Baerle-Nassau[64]
Bergen op Zoom Berg-op-Zoom[65],[66],[67]
Breda Bréda
Capelle aan den IJssel Capelle-sur-l'Yssel[68],[69]
Coevorden Couvorde[70] ou Coevorden
Den Haag, ‘s-Gravenhage La Haye
Doesburg Doesbourg[71]
Dordrecht Dort
Geertruidenberg Mont-Sainte-Gertrude[72],[73]
Goedereede Gorée[74]
Groningen Groningue
Gulpen Galoppe[75]
Harlingen Harlingue[76]
Heerjansdam Heer-Jans-Dam[77]
Den Helder Le Helder[78]
’s-Hertogenbosch Bois-le-Duc
Leiden Leyde, autrefois Leyden
Leeuwarden Leuvarde
Maastricht Maëstricht ou Maestricht[N 2]
Middelburg Middelbourg[79]
Montfoort Montfort
Nijmegen Nimègue
Noordwijk Nordwick[80],[81]
Ouderkerk Vieille-Église
Roermond Ruremonde
Roosendaal Rosendael[82]
Rotterdam Roterdam
Rozenburg Rosenbourg[83]
Rijswijk Ryswick[84],[85]
Sas van Gent Sas de Gand
Scheveningen Schéveningue
Sint-Anthonis Saint-Anthoine
Sint-Michielsgestel Saint-Michel-Gestel[86]
Sint-Oedenrode Rhode-Saint-Oude[87]
Sluis L'Écluse[88]
Terneuzen Terneuse[89]
Tilburg Tilbourg
Vaals Vaels
Valkenburg Fauquemont
Valkenburg aan de Geul Fauquemont-sur-Gueule[90]
Veulen Fologne
Vlaardingen Flardingue[91]
Vlissingen Flessingue[92]
Wageningen Wagueningue
Walwijk Walwick[93]
Wateringen Wateringue[94]

PologneModifier

Nom polonais Nom français
Białowieża Bielovège[95]
Białystok Bélostok[96] (d’après son nom russe, Bielostok)
Brzezinka Birkenau (nom allemand connu en français comme étant celui d’un camp de concentration)
Bydgoszcz Bydgosti
Chełmno Culm
Elbląg Elblong[39] (transcription phonétique du nom polonais)
Gdańsk Dantzig, Dantzick
Głogów Glogovie ou Glogaw[97]
Gniezno Gnesne ou Guesne
Grudziądz Grudziondz[39]
Kalisz Calisch (de l'allemand)
Kamień Pomorski Camin[6] (de son nom allemand, Cammin)
Kielce Kiélcé[39]
Kołobrzeg Colberg
Kosobudy ''Kosaboude'' (pl)[39]
Kostrzyn nad Odrą Custrin
Koszalin Smogre[98]
Kraków Cracovie
Malbork Marienbourg[60] (d'après son nom allemand, Marienburg)
Oleśnica Œls (nom connu surtout dans un cadre historique)
Ostrołęka Ostrolenka[39] (adaptation phonétique du nom polonais)
Ostrów Wielkopolski Ostrovie
Oświęcim Auschwitz (nom allemand connu en français comme étant celui d’un camp de concentration)
Poznań Posnanie [99]
Rzeszów Résovie[100]
Sandomierz Sandomir[39]
Siewierz Sievers
Słupsk Stolpe[101] (d’après son nom allemand, Stolp)
Szczecin Stetin [102]
Toruń Turonie, Toréen[103]
Warszawa Varsovie
Wieliczka Vielisca[104]
Wrocław Vratislavie[105] ou Breslaw
Zamość Samoscie

PortugalModifier

Nom portugais Nom français
Braga Brague"
Bragança Bragance
Coimbra Coïmbre[106]
Lisboa Lisbonne
Porto Oporto[107] (nom aussi employé en espagnol, il vient du portugais O Porto, qui signifie le port, o étant l’article défini)

RoumanieModifier

Nom roumain Nom français
Alba Iulia Alba Julia ou Albe-Julie
Brăila Braïla
Brașov Brassovie
Bucureşti Bucarest
Cluj-Napoca Coloswar, Alausenbourg[108] ou Clausenbourg
Constanţa Constanza, ou Constantsa
Craiova Craïova[109]
Curtea de Argeș Curté d'Argis[110]
Iaşi Iassy ou Jassy
Sibiu Sébeste ou Ceben[111]
Târgoviște Tergowitz, Targovisco, Tergovisk[112] ou Tergovitz[113]

Royaume-UniModifier

Nom anglais Nom français
Bournemouth Bornemouth
Buckingham Bouquinquan[114]
Canterbury Cantorbéry
Dover Douvres
Edinburgh Édimbourg
Glasgow Glasgovie
Gloucester Glocester
Gravesend Grausine
Lancaster Lancastre
Lewes Leues
London Londres
Lyme Regis Lime
Newark-on-Trent Nieuark
Newcastle upon Tyne Neufchâtel-sur-Tyne
Peterborough Peterbourg
Portsmouth Porsemue
Rochford Rocheford
Rye La Rye
Saint Helier Saint-Hélier
Saint Peter Port Saint-Pierre-Port
Winchester Vicêtre ou Bicêtre[115]

RussieModifier

Nom russe Nom français
Arkhangelsk Arcangel[31]
Astrakhan Astracan[31]
Azov Tanaïs ou Tana
Bagrationovsk Eylau (nom aujourd’hui surtout connu pour la bataille d'Eylau)
Kaliningrad Kœnigsberg (nom d’origine allemande utilisé plutôt de manière historiographique, pour se référer à la période allemande de la ville)
Kazan Casan[31]
Moskva Moscou, autrefois Moskow[116]
Nijni Novgorod Nischgorod ou Nitschgorod[31]
Novgorod Novogorod[31]
Perm Permie[31]
Pskov Pleskof[1]
Riazan Rezan[31]
Rostov-na-Donou Rostov-sur-le-Don
Sankt-Peterbourg Saint-Pétersbourg
Smolensk Smolensko[117],[31]
Sovietsk Tilsit ou Tilsitt (ancien nom allemand de la ville, connu entre autres pour les traités qui y ont été signés)
Toliatti Togliatti
Vladimir Volodimer[31]
Voronej Voronège[1], Véronise[31]
Vyborg Vibourg[31]

Saint-MarinModifier

Nom italien Nom français
San-Marino Saint-Marin

SerbieModifier

Nom serbe Nom français
Beograd Belgrade
Niš Nicha[21]
Požarevac Passarovitz (de l'allemand Passarowitz) ou Pojarévats[118]

SlovaquieModifier

Nom slovaque Nom français
Bratislava Presbourg (provenant de l’allemand Preßburg) ou plus rarement Posonie (du hongrois Pozsony)
Košice Cassovie
Prešov Éperies[119]
Trnava Tyrnavie

SlovénieModifier

Nom slovène Nom français
Celje Cilley
Koper Capodistrie
Kranj Kraimbourg
Ljubljana Lubiana ou Laibach (son nom allemand)
Maribor Marbourg-sur-la-Drave

SuèdeModifier

Nom suédois Nom français
Gävle Gèfle
Göteborg Gothembourg
Karlskrona Carlscrona
Malmö Malmoe
Uppsala Upsal

SuisseModifier

Nom local (allemand, italien, ou romanche) Nom français
Altdorf Altorf
Basel Bâle
Bellinzona (nom italien) Bellinzone
Bern Berne
Biel Bienne
Brig Brigue
Brig-Glis Brigue-Glis
Burgdorf Berthoud
Chur Coire
Düdingen Guin
Erlach Cerlier
Gampelen Champion
Giffers Chevrilles
Glarus Glaris
Grenchen Granges
Gurmels Cormondes
Ins Anet
Kerzers Chiètres
Lenzburg Lenzbourg
Leuk Loèche
Leukerbad Loèche-les-Bains
Ligerz Gléresse
Luzern Lucerne
Magglingen Macolin
Murten Morat
Olten Olte
Rechthalten Dirlaret
Saanen Gessenay
Salgesch Salquenen
Sankt Gallen Saint-Gall
Sankt Moritz (allemand), San Maurizio (italien), San Murezzan (romanche) Saint-Moritz
Schaffhausen Schaffhouse
Solothurn Soleure
Tafers Tavel
Tentlingen Tinterin
Thun Thoune
Visp Viège
Winterthur Winterthour
Zofingen Zofingue
Zug Zoug
Zürich Zurich

TchéquieModifier

Nom tchèque Nom français
Brno Brin[120] ou Brinn[121]
Karlovy Vary Carlsbad[122] (de l'allemand Karlsbad)
Olomouc Olmutz[39] (de l'allemand Olmütz) ou Olomutie
Plzeň Pilsen
Praha Prague
Slavkov u Brna Austerlitz (nom allemand de la ville, connu pour la bataille qui y eut lieu)
Ústí nad Labem Aussig-sur-Elbe

TurquieModifier

Nom turc Nom français
Adana Antioche de Cilicie
Afyonkarahisar anciennement Acroënus et Nicopolis
Amasya Amasée
Ankara Angora ou Ancyre
Antakya Antioche
Aydın Séleucie du Méandre
Balat Milet
Bergama Pergame
Bodrum Halicarnasse
Bursa Brousse ou Pruse
Çorlu Tchorlou [123] (qui n’est qu’une adaptation de son nom à la phonologie du français)
Denizli Lycos
Edirne Andrinople ou Andrianople
Ereğli Héraclée ou Héraclée Cybistre
Erzurum Erzéroum
Gelibolu Gallipoli
Isparta Sparte
İskenderun Alexandrette
İznik Nicée
İstambul Istambul, Istamboul, Stamboul[124], dans un contexte historique Constantinople ou Byzance
İzmir Izmir ou Smyrne
İzmit Izmit, anciennement Nicomédie
Kahramanmaraş Marach
Karaman Larende
Karadeniz Ereğlisi Héraclée du Pont
Kastamonu Castamonie
Kayseri Mazaca ou Césarée de Cappadoce
Kemalpaşa Nymphée[125]
Kozan Sis
Manisa Magnésie du Sipyle
Mezitli anciennement Pompéiopolis
Mut Claudiopolis de Cilicie
Nusaybin Nisibe
Ordu Ordou
Silifke Séleucie d'Isaurie
Sinop Sinope
Sivas Sébaste ou Sébastée
Şanlıurfa Édesse
Tarsus Tarse
Tekirdağ Bizanthe
Trabzon Trébizonde
Üsküdar Scutari
Zonguldak Chierbe[126],[N 3]

UkraineModifier

Nom ukrainien Nom français
Bakhtchissaraï Baktchi-Sara[127]
Bilhorod-Dnistrovskyï Bellegarde ou Akkerman
Feodossya Théodosie ou Féodosie, Caffa à la période génoise
Kharkiv Charcovie[128]
Khersones Tavriyskyy Chersonèse
Kertch Panticapée
Kiev Kief[1], Kiovie[129],[130]
Loubny Lubnié[127]
Lviv (Lvov en russe, Lwów en polonais) Léopol (le nom allemand de Lemberg a été aussi assez fréquemment employé, parfois sous la forme Lembourg[129])
Otchakiv Otchakow ou Oçakow[127]
Poltava Poltava, mais aussi Pultawa ou Pultava[131],[132]
Sevastopol Sébastopol
Tcherkassy Tcherkass[127]
Tchernihiv Tchernikow[127]
Tchyhyryne Tcherine[127]
Tchystiakove Thorez

VaticanModifier

Nom italien Nom français
Città del Vaticano Cité du Vatican

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « French exonyms » (voir la liste des auteurs).

NotesModifier

  1. Mentionné dans cet ouvrage uniquement ; de fait potentiellement une faute de frappe.
  2. Maestricht est l'ancienne orthographe néerlandaise. Maëstricht se rencontrait anciennement en français, et Maestricht reste la forme française normalisée. Une rue de la ville belge de Visé porte d'ailleurs toujours le nom de rue de Maestricht.
  3. Il n'est pas sûr qu'il s'agisse réellement de la ville de Zonguldak ; néanmoins, le fait est que Zonguldak n'apparaît pas sur cette carte et que Chierbe est située là où celle-ci devrait être.

RéférencesModifier

  1. a b c d e f g et h Hyacinthe Langlois, Carte politique et itinéraire de l’Europe et de l’Empire français, 1807, Paris
  2. « Valon », dans Diderot et d’Alembert, L'Encyclopédie, (lire en ligne)
  3. a et b https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Encyclop%C3%A9die/1re_%C3%A9dition/BADE_ou_BADEN
  4. https://books.google.fr/books?id=zBsEAAAAQAAJ&pg=PA42&lpg=PA42&dq=Budisse+Allemagne&source=bl&ots=NrMs8Rz62W&sig=LrhmUWJunI9hPjurYRibhdrfpDk&hl=fr&sa=X&ved=0CDcQ6AEwBWoVChMI5o3np8XByAIVS7gaCh276wOi#v=onepage&q=Budisse%20Allemagne&f=false
  5. https://books.google.fr/books?id=uVc_AAAAcAAJ&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q=Dusseldorp&f=false
  6. a b et c https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Encyclop%C3%A9die/1re_%C3%A9dition/SAXE
  7. http://www.babla.fr/francais-allemand/erlangue
  8. Louis Moréri, Le grand dictionnaire historique, Tome 4, 1725, page 176.
  9. Mikael Bodlore-Penlaez, Atlas des Nations sans État en Europe, Éditions Yoran embanneur, Fouenant, 2010, page 95
  10. « Première page d'une édition des Variations héroïques op. 35 pour piano de Ludwig van Beethoven », sur Wikimedia
  11. a et b https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Encyclop%C3%A9die/1re_%C3%A9dition/WESTPHALIE
  12. a et b Louis Emmanuel de Chastellux, Le Territoire du département de la Moselle. Histoire et statistique.
  13. Table décennale 1802-1812 de Puttelange et Sarrelibre aux archives départementales de la Moselle, côte 9NUM/8E765/40.
  14. Denis Diderot, Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, Sociétés Typographiques, (lire en ligne)
  15. Encyclopedie, ou Dictionnaire raisonne des sciences, des arts et des metiers, p. 249
  16. Atlas manuel de Géographie Moderne contenant cinquante-quatre cartes imprimées en couleurs, Paris, 1884, page 49
  17. a et b Alexis Hubert Jaillot, Le cours du Danube depuis sa source jusqu'à ses embouchures, Amsterdam, 1693
  18. Emmanuel Khérad, « Les coups de cœurs et les coups de gueule des libraires », France Inter,‎ (lire en ligne, consulté le 10 janvier 2019)
  19. Atlas, Cartes - Photos satellites, du Monde, Sélection du Reader's Digest, imprimé en Belgique en 2007, pages 59-69 ; traduit de l'allemand par de Christiane Poirier et Marie-Pierre Prudon
  20. https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Encyclop%C3%A9die/1re_%C3%A9dition/WITEPSK
  21. a et b https://fr.wikisource.org/wiki/Le_Monde_gr%C3%A9co-slave/07
  22. Sr Sanson, Le royaume de Hongrie et les Estats qui en ont été sujets et qui font présentement la partie septentrionale de la Turquie en Europe où sont les begerbegliez ou gouvernements de Bude, de Temeswar, de Bosnie et partie de celuy de Romélie... les principautés de Transilvanie, Moldavie et Valaquie tributaires des Turcqs, Paris, 1689
  23. https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Encyclop%C3%A9die/1re_%C3%A9dition/ZAGRAB_ou_ZAGRABIA
  24. https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Encyclop%C3%A9die/1re_%C3%A9dition/KALIMBOURG
  25. Le nom français « Almérie » est utilisé dans l’Encyclopédie, ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers de Denis Diderot et Jean le Rond d’Alembert en 1751. Il est encore utilisé en français aujourd'hui notamment à propos de l'histoire d'Espagne, contexte dans lequel la forme « Alméria » est aussi parfois utilisée.
  26. Ehrhard, Bassin de la Méditerranée (indiquant les montagnes qui protègent le Sud de l'Europe), Paris, XIXe siècle
  27. Graphie en français minoritaire, mais attestée au moins depuis 1587, dans l'Histoire générale d'Espagne
  28. Site d'Interrail
  29. Site de l'AS Lagny Ruby, présentation des clubs de rugby de la Fédération espagnole
  30. [1], D’après le recueil consulaire de Belgique en Estonie.
  31. a b c d e f g h i j k et l https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Encyclop%C3%A9die/1re_%C3%A9dition/RUSSIE
  32. François-Xavier de Feller, Dictionnaire Géographique, t. 1, Bruxelles, Benoît Le Francq, (lire en ligne), « Gran ou Strigonie », p. 441
  33. Voltaire, Œuvres complètes de Voltaire : Annales de l’Empire, t. 13, Garnier, (1re éd. 1754), « Rodolphe II, quarante-quatrième empereur », p. 548
  34. J. F. Schnakenburg, Dictionnaire orthographique de géographie universelle ancienne et moderne et de noms propres de personnes, Leipsic, Jean Ambroise Barth, , « Raaber », p. 121
  35. Diderot et d'Alembert, L'Encyclopédie, , 1re éd., « Colocza »
  36. Mr Brion, Carte curieuse des nouvelles limites de la Pologne, de l'empire Ottoman et des états voisins fixées par les puissances copartageantes, par la paix entre les russes et les turcs, par un traité entre la M. d'Autriche et le G. seigneur
  37. Diderot et d'Alembert, L'Encyclopédie, , 1re éd., « Canischa ou Canise »
  38. François-Xavier de Feller, Dictionnaire Géographique, t. 1, Bruxelles, Benoît Le Francq, (lire en ligne), « Cinq-Eglises », p. 261
  39. a b c d e f g et h Auguste Henri Dufour, Carte routière, historique et statistique des Etats de l'ancienne Pologne indiquant ses limites avant son premier démembrement en 1772 et son état actuel depuis son dernier partage en 1815.
  40. François-Xavier de Feller, Dictionnaire Géographique, t. 2, Bruxelles, Benoît Le Francq, (lire en ligne), « Segedin », p. 313
  41. J. F. Schnakenburg, Dictionnaire orthographique de géographie universelle ancienne et moderne et de noms propres de personnes, Leipsic [sic], Jean Ambroise Barth, , « Stein am Anger », p. 137
  42. Atlas Universel de géographie ancienne et moderne à l'usage des pensionnats par Vuillemin, élève de Dufour, Paris, 1844
  43. Sources : André Cherpillod, Dictionnaire étymologique, mais également Universalis, Larousse et Robert encyclopédiques.
  44. « César investit Brindes avec six légions » Napoléon Ier, Précis des guerres de Jules César, chapitre IX
  45. https://books.google.fr/books?id=7M9TAAAAcAAJ&pg=PA368&lpg=PA368&dq=Caglier+Sardaigne&source=bl&ots=wbj1fFBwQF&sig=rbN6eESWS6JTl4FyOwJ6zsVbekQ&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiT9YOfnqvJAhVE1BoKHSt7B3wQ6AEIKTAC#v=onepage&q=Caglier%20Sardaigne&f=false
  46. a b c et d Carte figurant p. 74 dans Michel Chivalier, « L'évolution de la frontière entre les Escartons briançonnais et la SAvoie/Piémont entre 1343 et 1947 », Histoires d'une frontière - 150e anniversaire de l'annexion du Comté de Nice à la France, Actes du Colloque de Puget-Théniers 9-11 octobre 2009 coédition Roudoule, écomusée en terre gavotte - Amont, Association Montagne et Patrimoine - ADTRB, (ISBN 2-9520869-7-4)
  47. Histoire militaire du Piémont Volume 3 par le comte Alexandre de Saluces page 149
  48. http://www.larousse.fr/encyclopedie/ville/Gaète/120637
  49. a et b https://books.google.fr/books?id=dmDuT616EhUC&pg=RA1-PT456&lpg=RA1-PT456&dq=Manfredoine+pouilles&source=bl&ots=MkGlhZCp8B&sig=6YZCZcjAHy6n8gb_WrBv2LAv6UE&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiSyuCL3cLJAhXKWBQKHYIKBm8Q6AEIHjAA#v=onepage&q=Manfredoine%20pouilles&f=false
  50. https://books.google.fr/books?id=d-BgAAAAcAAJ&pg=PA131&lpg=PA131&dq=Monce+Monza&source=bl&ots=IGvLfiuvmP&sig=AXBx4tQJZWOzxl2WYQhU9KkQv0s&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwidiKyaoavJAhVI0hoKHbUVAWoQ6AEIQzAG#v=onepage&q=Monce%20Monza&f=false
  51. Source Le Temps [2]
  52. Cf. Symphorien Denis Crouzet (dir.), Les Gestes, ensemble la vie du preulx chevalier Bayard, Lyon, Imprimerie nationale, coll. « Acteurs de l'histoire », (réimpr. 1992, 2001, 2005), 291 p. (ISBN 2-11-081246-X).
  53. http://www.larousse.fr/encyclopedie/ville/Saluces/142875
  54. http://www.larousse.fr/encyclopedie/ville/Sestrières/138780
  55. http://www.larousse.fr/encyclopedie/ville/Sorrente/144887
  56. http://www.larousse.fr/encyclopedie/ville/Suse/145566
  57. Francisco Sobrino, Jean Baptiste Delamollière - Nouveau dictionnaire de Sobrino, françois, espagnol et latin (Lyon) - 1791 - p.516
  58. Atlas manuel de Géographie Moderne contenant cinquante-quatre cartes imprimées en couleurs, Paris, 1884, page 29
  59.   Louis Moréri, « Mittaw », Le grand dictionnaire historique, vol. 7e, chez les libraires associés, (lire en ligne), p. 578.
  60. a et b Mme Lepaute-Dagelet, Passage de l'ombre de la Lune au travers de l'Europe dans l'Eclipse de Soleil Centrale et annulaire, Paris, 1764
  61. « Autriche-Hongrie y compris Cettigné, Belgrade et Bucarest : manuel du voyageur par Karl Bædeker, 1911 »
  62. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8445411w/f1.item.r=.zoom
  63. « articles sur Alphen-sur-le-Rhin », Le Figaro (consulté le 23 juin 2013)
  64. Statistique générale de la Belgique, Ministre de l'intérieur, (lire en ligne), « Exposé de la situation du royaume, Volume 1 », p. 99.
  65. M. Dewez, Dictionnaire géographique du royaume de Pays-Bas (lire en ligne), p. 55, 56, 57.
  66. Louis Dieudonne Joseph Dewez, « Dictionnaire géographique du royaume de Pays-Bas », Adolphe Stapleaux (consulté le 2 août 2013) : « BERG-OP-ZOOM c'est-à-dire, montagne sur Zoom, parce qu'elle est située en partie sur cette rivière, en partie sur une montagne, dans le Brabant-Septentrional... »
  67. Eva Büchi, « Les Structures du "Französisches Etymologisches Wörterbuch" », Walter de Gruyter, 1996 (consulté le 2 août 2013)
  68. https://books.google.fr/books?id=5j1UAAAAcAAJ&pg=PA428&dq=chapelle+sur+l'yssel&hl=fr&sa=X&ei=TyAhUp7bAsru0gXbkIDYCA&ved=0CDEQ6AEwAA#v=onepage&q=chapelle%20sur%20l'yssel&f=false
  69. « Dictionnaire géographique universel », Google Books (consulté le 19 juillet 2013)
  70. « Le Grand dictionnaire historique », Bibliothèque municipale de Lyon (consulté le 21 juillet 2013) : « Couvorde ou Coevorden, petite ville & forte place, des plus régulières de l'Europe, en la province d'Over-Issel aux Pays-Bas. »
  71. https://books.google.fr/books?id=5j1UAAAAcAAJ&pg=PA432
  72. Baudrand, Michel, « Dictionnaire géographique et historique contenant une description exacte de » (consulté le 31 août 2013)
  73. Duperray, Eve, « La Posterite Repond a Petrarque » (consulté le 9 octobre 2013)
  74. J. Vanesse, « Description géographique et commerciale du royaume des Pays-Bas » (consulté le 9 octobre 2013)
  75. Philippe Vandermaelen, « Dictionnaire du Limbourg » (consulté le 16 août 2013)
  76. https://books.google.fr/books?id=5j1UAAAAcAAJ&pg=PA444
  77. https://books.google.fr/books?id=5j1UAAAAcAAJ&pg=PA446
  78. « Le Helder en néerlandais Den Helder », Larousse (consulté le 19 juillet 2013)
  79. « Ville de Middelbourg, la Municipalité de Middelbourg et tout son territoire, Zélande en Pays-Bas », annuaire-mairie.fr (consulté le 19 juillet 2013)
  80. Delvenne, Matthieu, « Biographie du royaume des Pays-Bas » (consulté le 16 août 2013), p. 358
  81. http://www.eglise-orthodoxe.eu/localisation_lieux_cites.htm
  82. Juste, Théodore, « Histoire de la révolution des Pays-Bas sous Philippe II », (consulté le 19 juillet 2013), p. 132
  83. L. D. J. Dewez, Géographie du royaume des Pays-Bas et de ses colonies asiatiques (lire en ligne), p. 12.
  84. « Ryswick aujourd'hui Rijswick », Larousse (consulté le 19 juillet 2013)
  85. « traités de Ryswick 1697 », Larousse (consulté le 19 juillet 2013)
  86. de Reume, Auguste, Recherches historiques, généalogiques et bibliographiques sur les Elsevier, la bibliothèque de l'État de Bavière, (lire en ligne), p. 52.
  87. Piot, Charles, « Inventaires des archives de la Belgique », (consulté le 16 août 2013), p. 132
  88. « L'Écluse », Larousse (consulté le 19 juillet 2013)
  89. Philippe Bourson et Mary-Müller (éditrice), Histoire parlementaire du traité de paix du 19 avril 1839 entre la Belgique et la Hollande, Lyon, Bibliothèque municipale de Lyon, (lire en ligne), p. 13, 91, 321.
  90. « Fauquemont-sur-Gueule - Dictionnaire SensAgent », SensAgent (consulté le 19 juillet 2013)
  91. Histoire ancienne des Pays-Bas Autrichiens par Jean Desroches
  92. « Flessingue, en néerlandais Vlissingen », Larousse (consulté le 23 juin 2013)
  93. Gérard Brandt, Bibliothèque municipale de Lyon, « Histoire abrégée de la réformation des Pays-Bas », Compagnie des libraires, (consulté le 21 juillet 2013)
  94. [3]
  95. A. Fichelle, Géographie universelle Quillet, Paris, 1928, p.433
  96. Atlas manuel de Géographie Moderne contenant cinquante-quatre cartes imprimées en couleurs, Paris, 1884, page 11
  97. https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Encyclop%C3%A9die/1re_%C3%A9dition/GLOGAW
  98. Charles Louis Richard, Jean Joseph Giraud, Bibliothèque sacrée, ou Dictionnaire universel historique, dogmatique, canonique, géographique et chronologique des sciences ecclésiastiques, t. V, Paris, Méquignon fils, 1822, p. 282.
  99. https://books.google.fr/books?id=wn6hpS2laTkC&pg=PA459&lpg=PA459&dq=Posnanie+pologne+ville&source=bl&ots=U0Ue_rML_f&sig=p2WUetnMIpKCyf4K0C6D33tChv0&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwj6j7-_zKnNAhWBLcAKHccTAjI4ChDoAQgbMAA#v=onepage&q=Posnanie%20pologne%20ville&f=false
  100. https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Encyclop%C3%A9die/1re_%C3%A9dition/RESOVIE_ou_RESZOW
  101. Atlas manuel de Géographie Moderne contenant cinquante-quatre cartes imprimées en couleurs, Paris, 1884, page 48
  102. http://portail.atilf.fr/cgi-bin/getobject_?a.116:235./var/artfla/encyclopedie/textdata/IMAGE/
  103. A. Fichelle, Géographie universelle Quillet, Paris, 1928, p.476
  104. https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Encyclop%C3%A9die/1re_%C3%A9dition/SANDECZ
  105. Bienvenue à Vratislavie sur le site de France Inter le
  106. Anciennement utilisé en français selon Le Robert encyclopédique des noms propres 2009.
  107. Atlas manuel de Géographie Moderne contenant cinquante-quatre cartes imprimées en couleurs, Paris, 1884, page 10
  108. https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Encyclop%C3%A9die/1re_%C3%A9dition/COLOSWAR_ou_ALAUSENBOURG
  109. Nouvel Atlas Larousse, Paris, 1924
  110. Jules Verne, Le Château des Carpathes, 1978 [lire en ligne]
  111. Louis de Jaucourt (D.J.), « Encyclopédie de Diderot et d'Alembert - SÉBESTE » (consulté le 26 février 2016)
  112. https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Encyclop%C3%A9die/1re_%C3%A9dition/TERGOWITZ,_Targovisco,_Tergowisk
  113. https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Encyclop%C3%A9die/1re_%C3%A9dition/VALACHIE_ou_VALAQUIE
  114. Nom en français utilisé au XVIIe siècle : Jean-Marie Pierret, Phonétique historique du français et notions de phonétique générale, Peeters Publishers, , 247 p. (ISBN 9068316087), p. 106.
  115. Au XIIIe siècle, Jean de Pontoise (1282-1304), Évêque de Winchester et représentant du roi d’Angleterre à la cour de France, achète un domaine au sud de Paris et s’y fait construire un château. Le lieu prend le nom de Winchester, que les Français transforment ensuite en Vincestre, puis Bichestre, Bicestre, enfin Bicêtre. Histoire du Kremlin-Bicêtre.
  116. https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Encyclop%C3%A9die/1re_%C3%A9dition/MOSKOW
  117. https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Encyclop%C3%A9die/1re_%C3%A9dition/SMOLENSKO
  118. Malet et Isaac, L'Âge classique 1492-1789, Paris, 2010, page 217
  119. François Lebrun, Le 17e siècle, Armand Colin, Paris, 2013
  120. http://data.bnf.fr/15285864/brno__brno__republique_tcheque_
  121. https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Encyclop%C3%A9die/1re_%C3%A9dition/OLMUTZ
  122. http://www.czechtourism.com/fr/n/czech-spa-guests/
  123. Jérôme-Adolphe Blanqui, Voyage en Bulgarie pendant l’année 1841, p. 289
  124. Charles de Gaulle, Mémoires de guerre, 1954
  125. Pascal Dayez-Burgeon, Byzance la secrète, Perrin, 2017
  126. Sr Janvier, L'Europe divisée en ses principaux Etats suivant les nouvelles observations astronomiques
  127. a b c d e et f Henryk Sienkiewicz, Par le fer et par le feu, traduction du comte Wodzinski et de B. K. Kozakiewicz complétée par Laurence Dyèvre et Grazyna Gruszecka, 2014, Paris, pages 19 à 21
  128. J. F. Schnakenburg, Dictionnaire orthographique de géographie universelle ancienne et moderne et de noms propres de personnes […] à l'usage des Allemands et des Français, Leipzig, 1835 (lire en ligne).
  129. a et b https://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Encyclop%C3%A9die/1re_%C3%A9dition/KIOW,_ou_KIOVIE
  130. Jacques-Nicolas Bellin, Essay d'une carte réduite contenant les parties connues du globe terrestre, 1778
  131. Par exemple article Mazeppa de Biographie universelle ancienne et moderne (1843) par Louis-Gabriel Michaud (voir gallica).
  132. Dictionnaire universel d'histoire et de géographie par M.-N. Bouillet (1878).

Voir aussiModifier