Celje

ville de Slovénie

Celje
Celje
Vue sur la ville depuis le château de Celje
Administration
Pays Drapeau de la Slovénie Slovénie
Maire Bojan Šrot
Code postal 3000
Démographie
Population 37 875 hab. ()
Densité 399 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 13′ 51,66″ nord, 15° 15′ 37,06″ est
Altitude 241 m
Superficie 9 490 ha = 94,9 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Slovénie
Voir sur la carte administrative de Slovénie
City locator 14.svg
Celje

Celje (Écouter, en allemand : Cilli ; en hongrois : Cille, en français également Cilley, en latin Celeia), est la troisième ville de Slovénie. Située au centre-est du pays, elle est la capitale de la région de la Basse-Styrie. Elle est traversée par la rivière Savinja.

Cilli, Georg Matthäus Vischer, Topographia Ducatus Stiriae, Graz 1681.
La Savinja à Celje

ToponymieModifier

La ville attestée sous le nom de Celeia par Pline tirerait son nom de la racine celtique *Cēlios « Compagnon », sous la forme de la transcription latine Celeia, soit « les domaines de Compagnon »[1].

HistoireModifier

 
Celje, 1830 - Lith. Kaiser, Graz.

Celje fut historiquement très importante : une fois que la région est incorporée à l'Empire romain en 15 avant J.C., elle est connue sous le nom de Civitas Celeia. Elle reçoit les droits municipaux en 45 après J.C. sous le nom de municipium Claudia Celeia sous le règne de l'empereur romain Claude (41-54). Les archives suggèrent que la ville était riche et densément peuplée, sécurisée par des murs et des tours, contenant des palais de marbre à plusieurs étages, de larges places et des rues. Elle est nommée la « Seconde Troie » Troia secunda ou petit Troie. Une voie romaine à travers Celeia menait d'Aquilée (Sln. Oglej) à la Pannonie. Celeia devient rapidement une colonie romaine florissante et de nombreux grands bâtiments sont construits, comme le temple de Mars, connu dans tout l'Empire. Celeia est incorporée à Aquileia vers 320 sous l'empereur romain Constantin Ier (272-337).

En 333, l'anonyme de Bordeaux, en route vers Jérusalem, s'y arrêta et nota sur son itinéraire : Civitas Celeia.

La ville est rasée par les tribus slaves pendant la période de migration des Ve et VIe siècles, mais est reconstruite au début du Moyen Âge. La première mention de Celje au Moyen Âge fut sous le nom de Cylie dans la Chronique de Wolfhold von Admont, qui fut écrite entre 1122 et 1137. La ville fut le siège des comtes de Celje de 1341 à 1456. Elle acquiert le statut de bourg en la première moitié du XIVe siècle et les privilèges de ville du comte Frédéric II de Celje le 11 avril 1451.

Après la mort des comtes de Celje en 1456, la région tomba dans l'héritage des Habsbourg d'Autriche et est administrée par le duché de Styrie. Les murs de la ville et les douves défensives sont construits en 1473. La ville dut se défendre contre les Turcs et en 1515 lors de la grande révolte paysanne slovène contre les paysans, qui avaient pris le vieux château.

De nombreux nobles locaux se sont convertis au protestantisme pendant la Réforme protestante, mais la région a été reconvertie au catholicisme romain pendant la Contre-Réforme. Celje est devenu une partie de l'empire autrichien des Habsbourg pendant les guerres napoléoniennes. En 1867, après la défaite de l'Autriche dans la guerre austro-prussienne, la ville devient une partie de l'Autriche-Hongrie.

La ville lle fut également le siège du dernier État slovène historique indépendant (jusqu’à l’indépendance de la Slovénie en 1991), le comté de Celje ou Cilley (nom historique utilisé en français), que les circonstances avaient rapproché de la famille des Luxembourg.

PatrimoineModifier

Patrimoine civilModifier

Patrimoine religieuxModifier

Liste des comtes de CeljeModifier

Le fondateur de la lignée est Gehhard Ier seigneur de Simeck (1173-124)[2]:

HéraldiqueModifier

Les armes des comtes de Celje, trois étoiles en triangle inversé, se retrouvent aujourd'hui dans les armes et le drapeau de la Slovénie.

Relations internationalesModifier

JumelageModifier

La ville de Celje est jumelée avec :

SportModifier

Le RK Celje Pivovarna Laško, le club de la ville, est l'un des meilleurs clubs de handball de Slovénie. Il a remporté nombres d'éditions depuis la création du championnat, il est aussi renommé en Europe comme étant un gros cylindré puisqu'il remporta la Ligue des champions 2003-2004. La plupart des joueurs de l'équipe nationale y jouent, ou y ont évolué dans le passé. Ils jouent leur matchs à domicile dans la Zlatorog Arena, d'une capacité de 6 000 places.

PersonnalitésModifier

  • Saint Maximilien, évêque martyr du IIIe siècle.
  • Albert Sirk (1887-1947), peintre, graphiste et illustrateur austro-yougoslave décédé à Celje.
  • Alma Karlin (1889-1950), romancière et poétesse née et morte à Celje.

Notes et référencesModifier

  1. Xavier Delamarre, Notes d'onomastique vieille-celtique, Keltische Forschungen 5, 2012, p.99-138
  2. Anthony Stokvis Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les états du monde, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours éditions Brill, Leyde 1889, préf. H. F. Wijnman, réédition 1966. Volume 2 part 1 chapitre VI tableau généalogique no 8 « Généalogie des comtes de Cilly » p. 376.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :