Ouvrir le menu principal

Düsseldorf

commune allemande

Düsseldorf
Duesseldorf
Düsseldorf
Blason de Düsseldorf
Héraldique
Drapeau de Düsseldorf
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of North Rhine-Westphalia.svg Rhénanie-du-Nord-Westphalie
District
(Regierungsbezirk)
Düsseldorf
Arrondissement
(Landkreis)
Düsseldorf (ville-arrondissement)
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
10
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Thomas Geisel (SPD)
(2014-2020)
Partis au pouvoir SPD, Die Grünen, FDP
Code postal 40000–40629
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
05 1 11 000
Indicatif téléphonique +49-211
Immatriculation D
Démographie
Gentilé Dusseldorfois
Population 604 527 hab. (31 décembre 2014[1])
Densité 2 786 hab./km2
Population de l'agglomération 11 300 000 hab.
Géographie
Coordonnées 51° 13′ 32″ nord, 6° 46′ 58″ est
Altitude 38 m
Superficie 21 700 ha = 217 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Düsseldorf

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Düsseldorf
Liens
Site web www.duesseldorf.de

Düsseldorf ou Duesseldorf[2] (aussi anciennement en français et en néerlandais : Dusseldorp[3]) est une ville de l'ouest de l'Allemagne. Capitale et deuxième plus grande ville (après Cologne) du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, située principalement sur la rive droite du Rhin, elle se trouve aux limites occidentales de la vaste agglomération de Rhin-Ruhr qui regroupe environ 11 300 000 habitants[4]. Septième plus grande ville d'Allemagne, Düsseldorf a une population de 601 074 habitants (recensement de juin 2014)[5]. En , la qualité de vie à Düsseldorf est l'une des plus agréables au monde selon le classement Mercer[6].

Sommaire

PrésentationModifier

La ville est située au bord du Rhin, au confluent de la Düssel, petite rivière dans la vallée de laquelle fut découvert en 1856 dans une grotte le squelette de ce qui est appelé aujourd'hui l'Homme de Néanderthal et qui se trouve dans la ville voisine d'Erkrath. Étymologiquement, Düsseldorf veut d'ailleurs dire « village de Düssel ».

GéographieModifier

 
Bords du Rhin.

Düsseldorf se situe au milieu de la plaine de Rhénanie au confluent de la Düssel et du Rhin. Düsseldorf est en majorité bâtie sur la rive droite. Seuls les quartiers d’Oberkassel, Niederkassel, Heerdt et Lörick se trouvent sur la rive opposée.

La ville se trouve au sud de la Ruhr, la grande région industrielle du nord-ouest de l'Allemagne et est en plein cœur de la conurbation Rhin-Ruhr, l'agglomération la plus grande de l'Allemagne.

Le territoire de Düsseldorf s'étend sur une superficie de 217 km2 dont environ 13 km2 pour la partie située à l'ouest du Rhin. Le point culminant de la ville se situe dans le quartier Sandberg Hubbelrath avec 165 mètres au-dessus du niveau de la mer et le point le plus bas se trouve au confluent du Schwarzbach et du Rhin avec 28 mètres. L'altitude moyenne est de 38 mètres.

SubdivisionModifier

 
Düsseldorf - municipaux et quartiers.

Düsseldorf est subdivisée en 10 arrondissements municipaux (Stadtbezirke) et 50[7] quartiers (Stadtteile) :

  • Stadtbezirk 1 : Altstadt, Carlstadt, Derendorf, Golzheim, Pempelfort, Stadtmitte ;
  • Stadtbezirk 2 : Düsseltal, Flingern-Nord, Flingern-Süd ;
  • Stadtbezirk 3 : Bilk, Flehe, Friedrichstadt, Hafen, Hamm, Oberbilk, Unterbilk, Volmerswerth ;
  • Stadtbezirk 4 : Heerdt, Lörick, Niederkassel, Oberkassel ;
  • Stadtbezirk 5 : Angermund, Kaiserswerth, Kalkum, Lohausen, Stockum, Wittlaer ;
  • Stadtbezirk 6 : Lichtenbroich, Mörsenbroich, Rath, Unterrath ;
  • Stadtbezirk 7 : Gerresheim, Grafenberg, Hubbelrath, Knittkuhl, Ludenberg ;
  • Stadtbezirk 8 : Eller, Lierenfeld, Unterbach, Vennhausen ;
  • Stadtbezirk 9 : Benrath, Hassels, Himmelgeist, Holthausen, Itter, Reisholz, Urdenbach, Wersten ;
  • Stadtbezirk 10 : Garath, Hellerhof.

HistoireModifier

Érigée en ville en 1288, Düsseldorf fut longtemps la capitale du duché de Juliers-et-Berg ; avec celui-ci, la ville passa sous la domination des comtes palatins qui par héritage devinrent aux XVIIe et XVIIIe siècles Électeurs Palatins et Électeurs de Bavière.

Bombardée par les Français en 1795 qui rasèrent les fortifications, transformées en parcs et avenues, la ville devint la capitale du grand-duché de Berg, qui eut Murat et Napoléon Bonaparte comme souverains. Elle fut restituée à la Bavière par le traité de Lunéville en 1801, elle passa avec le grand-duché de Berg à la Prusse en 1815.

 
La révolution allemande de 1918-1919 : à Düsseldorf, les soldats chargés de maintenir l'ordre ont braqué des mitrailleuses. Université de Caen.

En 1929, Peter Kürten, dit « le Vampire de Düsseldorf », torture, viole et assassine plus de 80 victimes. La plupart des crimes sont commis à Düsseldorf.

1773, l'Académie des Beaux-Arts la plus ancienne d'Europe est fondée.

1795, l'armée révolutionnaire française bombarde la ville et rase ses fortifications, qui ont ensuite été transformées en parcs et avenues.

1797 naissance à Düsseldorf du poète Heinrich Heine qui écrit en 1827 "« La ville de Düsseldorf est très belle, et quand au loin on pense à elle et que par hasard on y est né, on se sent tout drôle. J’y suis né, et dans ces cas-là je crois que je dois rentrer à la maison tout de suite. Et quand je dis rentrer à la maison, je veux dire la Bolkerstrasse et la maison où je suis né… »

1805, Napoléon a créé le Grand-Duché de Berg dans le cadre de la Confédération du Rhin et désigné comme capitale Düsseldorf. Les ducs de Berg a la maison dans une ville du château où il a accueilli Joachim Murat et Jérôme Bonaparte.

1815, après la chute de l'Empire français de Napoléon, le Congrès de Vienne a établi que tout le duché devait faire partie de la Prusse.

1921-1925, dans le cadre de l'occupation de la Rhénanie après la Première Guerre mondiale des troupes françaises stationnent dans la ville.

1946, après la fin de la Seconde Guerre mondiale il n'y avait plus que 249 Juifs dans la ville contre 5000 en 1936. Dès 1940 la ville est bombardée par les alliés. À la fin de la guerre 5 000 civils ont péri, 50 % des immeubles sont détruits, 90 % endommagés.

1946, le gouvernement militaire britannique a élevé la ville au rang de capitale de l'État de Rhénanie du Nord-Westphalie.

La ville est ensuite reconstruite et devient le centre administratif de la région.

ÉconomieModifier

 
Obligation de la ville de Düsseldorf, émise le 26 juillet 1899 [8]

C'est la capitale de la mode en Allemagne. Ce qu'est Paris à la haute couture, Düsseldorf l'est au prêt-à-porter. De là son surnom « Petit Paris ». Le cœur de la ville est représenté entre autres par la Königsallee (Avenue royale). À l'origine, cette allée s'appelait Kastanienallee (Avenue des marronniers). Mais pendant l'occupation prussienne, le roi de Prusse, se promenant en carrosse fut ciblé par des citoyens avec du crottin de cheval. Pour l'apaiser, les représentants de la ville décidèrent ainsi de renommer l'avenue en Königsallee (« allée du roi » ou « allée royale »). Elle abrite aujourd'hui des boutiques de luxe de haute renommée internationale. Mais cela a provoqué une hausse énorme des loyers et une fuite de commerçants établis depuis longtemps.

Dans la première moitié XXe siècle, Düsseldorf était un centre de fabrication de la moutarde (Düsseldorfer Löwensenf). Aujourd'hui, Düsseldorf est le siège de nombreuses entreprises, dont Henkel (chimie), E.ON AG (énergie), Rheinmetall (métallurgie), Vodafone (télécommunication), LTU (transport aérien), ERGO (assurance), Metro (commerce). La ville compte environ 5 000 entreprises étrangères, dont 450 américaines et 250 françaises. 170 banques, dont 50 étrangères ont leur siège ou une représentation dans cette ville. On compte également 130 assurances dont les plus importantes sont Arag et Viktoria. La tour Arag est le plus grand immeuble de bureau de Düsseldorf et culmine à 124,9 m. La tour de télévision (Rheinturm Düsseldorf) reste l'édifice le plus élevé de Düsseldorf avec 234,2 m de hauteur.

Chaque année, le parc des expositions de Düsseldorf (Messe Düsseldorf) accueille sur une superficie totale de 252 200 m2 une trentaine de foires nationales ou internationales. Un des plus gros aéroports européens est aux portes de la ville.

TransportsModifier

Située au cœur d'une agglomération comptant de 5 à 6 millions d'habitants, Düsseldorf est une ville très bien desservie par les transports.

Transport aérienModifier

L'aéroport international de Düsseldorf est situé à 8 km au nord du centre-ville. Avec 18 millions de passagers, c'est le troisième aéroport allemand, après ceux de Munich et Francfort. Trois quarts des passagers de Rhénanie-du-Nord-Westphalie passent par cet aéroport qui relie environ 180 villes. L'aéroport est relié directement à la gare centrale de la ville par le S-Bahn Rhin-Ruhr (métro / train régional) en environ 12 minutes.

Transport en communModifier

Depuis 2002, un monorail suspendu, le Skytrain, relie les 3 terminaux à la gare Düsseldorf Flughafen où de nombreux ICE font arrêt. La plus grande gare de la ville est toutefois la gare centrale en plein centre-ville.

Réseau routierModifier

Le réseau autoroutier important permet de contourner la ville. À l'ouest, l'autoroute A57, qui relie Cologne à Nimègue aux Pays-Bas, à l'est, l'A3, une des autoroutes les plus longues d'Allemagne, puisqu'elle s'étend de la frontière néerlandaise (Arnhem) à la frontière autrichienne (Passau) sur près de 750 km. Au nord et au sud, respectivement l'A44 direction Liège en Belgique et l'A46 rejoignent l'A57 au nord et au sud de Neuss, la grande ville voisine de Düsseldorf et l'A3.

TaxisModifier

 
Taxi avec la couleur ivoire obligatoire.

Les taxis sont réglementés strictement. 1 320 taxis officiels sont licenciés à Düsseldorf. Le règlement demande un examen pour chaque chauffeur et l'entrepreneur. La permission a une validité de cinq années. La prorogation de licence pour le chauffeur et le propriétaire du taxi sont possibles, si le demandant a rempli les engagements légaux. Chaque taxi est couleur ivoire et porte un numéro de concession sur la vitre arrière. C'est une étiquette jaune avec un numéro noir. Chaque année, le taxi passe un contrôle technique pour la sécurité et un calibrage pour le taximètre. Dans le taxi, vous voyez un cachet avec le numéro d'année de la validité du taximètre, et une carte d’identité du chauffeur et l'entreprise. De plus, vous trouverez une information pour le tarif officiel. Le chauffeur n'a pas le droit de refuser des courses minimales. Il est obligé d'accepter une course à destination de Düsseldorf ou des villes voisines.

Feux de circulationModifier

 
Feu piéton avec la barre orange (Ü2009).

Par dérogation Düsseldorf utilise pour les feux de circulation piétons une barre orange entre le piéton rouge et le piéton vert pour annoncer le passage de l'autorisation de passer à l'interdiction et réciproquement.

PopulationModifier

 
Démographie : la population tend à se stabiliser.

Avec une population de 601 074 habitants (30 juin 2014), c'est la septième ville du pays[5].

La ville compte 7 000 habitants d'origine japonaise, ce qui en fait la ville la plus nippone d'Europe. Il existe également une grande communauté marocaine en majorité rifaine à Düsseldorf.

Düsseldorf a une grande université[9], son campus accueil près de 25 000 étudiants[10]. C'est aussi une ville très multi-culturelle, voici un tableau qui montre les résidents étrangers de Düsseldorf en 2017.

Pays de naissance Population
  Turquie 12 707
  Grèce 10 388
  Pologne 9 316
  Italie 7 799
  Japon 5 829
  Syrie 5 820
  Roumanie 4 856
  Maroc 4 541
  Espagne 4 477
  Russie 4 430
  Chine 4 251
  République de Macédoine 3 842
  Croatie 3 720
  France 3 328
  Ukraine 3 266
  Irak 3 079
  Iran 2 963

Sciences et ArtsModifier

Düsseldorf accueille depuis 1970, le siège central de l'Académie des sciences et des arts de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, société savante regroupant l'Académie des sciences et l'Académie des beaux-arts.

CultureModifier

Le carnavalModifier

 
Char du défilé de carnaval en 2016, dénonçant l'alliance de Daesh et d'Recep Tayyip Erdoğan au mépris des vies Kurdes.
Article détaillé : Carnaval de Düsseldorf.

Le carnaval de Düsseldorf est l'un des plus colorés et des plus festifs d'Allemagne mais reste moins important (en nombre de visiteurs) que celui de Cologne. Le temps fort du carnaval est le lundi des roses (Rosenmontag) avec son grand défilé. Les chars de Jacques Tilly, caricaturant au vitriol l’actualité locale et internationale, ont une résonance dans les médias même au-delà des frontières.

AltbierModifier

Les villes voisines de Cologne et de Düsseldorf sont connues pour leur rivalité profonde. Cette rivalité entre les deux cités rhénanes prend corps dans les domaines économiques ou sportifs. La concurrence de ces deux villes est aussi présente en matière de bière : à Düsseldorf, on boit de la « Altbier » et à Cologne de la « Kölsch ». Il existe plusieurs grandes brasseries connues de Alt, principalement dans la vieille ville :

  • le Füchschen[11] (petit renard)
  • Uerige[12]
  • le Kürzer, dans la Kürzerstrasse
  • Zum Schlüssel[13]
  • Schumacher, dans la Oststrasse

Beaux-arts et musiqueModifier

Au XIXe siècle, l'Académie des beaux-arts, sous l'impulsion de Wilhelm von Schadow fait de Düsseldorf à la fois un des grands centres artistiques de l'Allemagne et un pôle de l'art romantique et réaliste européen. On parle d'une école de Düsseldorf, bien que cette expression ne corresponde pas à un mouvement ou à un courant artistique unifié : si von Schadow promet des sujets historiques et religieux et une esthétique idéaliste inspirée de l'étude des maîtres de la Renaissance, d'autres artistes s'inscrivent davantage dans la filiation romantique ou dans le réalisme.

À la même époque, Düsseldorf est aussi associé à un artiste essentiel du romantisme dans un autre domaine, la musique : la ville nomme Robert Schumann Generalmusikdirektor. Il y vit avec son épouse Clara Wieck, elle-même compositrice et pianiste, de 1850 à 1854. C'est à Düsseldorf qu'il crée sa dernière symphonie, la symphonie no 3, dite « Rhénane ».

Célèbre aussi à la télévision, pour la série « Le Clown » (Der Clown), ayant des actions se passant dans Düsseldorf entre 1996 et 2001.

La ville a notamment accueilli le Concours Eurovision de la chanson 2011 les 10, 12 et 14 mai 2011.

C'est à Düsseldorf qu'a été fondé le groupe de musique électronique Kraftwerk et le groupe Deutsch-Amerikanische Freundschaft. Düsseldorf accueillait aussi le studio d'enregistrement du groupe, Kling Klang, au no 16 Mintropstraße, le groupe ayant déménagé récemment.

HonneursModifier

Le Förderpreis für Literatur der Landeshauptstadt Düsseldorf est un prix littéraire allemand offert par la ville de Düsseldorf en Rhénanie-du-Nord-Westphalie[14]. Le Prix de littérature à l'appui de la ville de Düsseldorf est décerné depuis 1972 par le Conseil de la ville en raison des décisions des tribunaux[15]. Le Förderpreis für Literatur der Landeshauptstadt Düsseldorf est donné une fois par an pour les artistes et les groupes, en particulier pour les domaines de la Poésie, Fiction, Critique littéraire et Traduction[16].

Musées et galeriesModifier

Düsseldorf est une ville culturellement très dynamique. Elle est riche en musées et galeries. Parmi les plus connus :

  • le Museum Kunstpalast (qui a accueilli notamment une exposition très visitée du photographe Andreas Gursky entre l'automne 2012 et février 2013) ;

Depuis le début des années 2000, la scène artistique est en plein développement, de très nombreuses galeries d'art et centres artistiques se trouvent dans tous les quartiers de la ville. Ici une liste non-exhaustive.

Gastronomie et vie nocturneModifier

Düsseldorf compte de nombreux restaurants et Imbisse (snacks) de toute sorte. On peut aussi bien manger dans une brasserie des plats typiques allemands et/ou rhénans, que dans un restaurant japonais (pléthore dans le quartier japonais), espagnol ou italien (dans la vieille ville dans « l'allée du tailleur Wibbel » (Schneider-Wibbel-gasse), français (le Lido sur le « port aux médias » - en allemand Medienhafen), grec ou turc.

Chaque année au mois de mai ou de juin se tiennent les journées japonaises de Düsseldorf (en), festival célébrant la culture japonaise au sens large. Elles comprennent notamment un festival de feux d'artifice.

SportModifier

Le club de football de la ville, le Fortuna Düsseldorf, a évolué durant l'année 2012-2013 en 1. Bundesliga. Il a décroché le titre de champion d'Allemagne une seule fois en 1933 et remporté deux coupes d'Allemagne. Il joue ses matches dans l'ultramoderne ESPRIT arena.

L'équipe de hockey sur glace de Düsseldorf, le Düsseldorfer EG, est l'une des équipes les plus titrées et les populaires du pays.

La ville a accueilli le Grand Départ du Tour de France [20] le 1er juillet 2017, avec une épreuve de contre-la-montre individuel. La deuxième étape du 2 juillet 2017 est, elle aussi, partie de Düsseldorf vers Liège.

JumelagesModifier

 
Panorama de la ville

Personnages célèbresModifier

À Düsseldorf sont nés 
À Düsseldorf sont morts 
Autres 

Influence de la ville sur l'artModifier

Le mangaka Naoki Urasawa dans Monster situe le début de l'histoire à Düsseldorf, où Kenzo Tenma officie comme chirurgien.

Dans X-Men : Le Commencement, Erik Lehnsherr, alias Magnéto déclare que ses parents vivaient à Düsseldorf.

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Destatis
  2. Transcription quand le nom est écrit en lettres majuscules ou lorsqu'il n'est pas possible d'utiliser l'umlaut (ue est une transcription acceptée de ü). On rencontre aussi, plus rarement, Dusseldorf sans l'umlaut, par francisation
  3. https://books.google.fr/books?id=uVc_AAAAcAAJ&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q=Dusseldorp&f=false
  4. http://www.it.nrw.de/statistik/a/daten/bevoelkerungszahlen_zensus/index.html Recensement 2013 sur le site du Land de Nordrhein-Westphalen
  5. a et b Einwohnerzahlen im Regierungsbezirk Düsseldorf
  6. « Classement 2018 », sur mercer.fr (consulté le 19 avril 2018)
  7. (de) Knittkuhl ist Düsseldorfs 50. Stadtteil
  8. Jörg Nimmergut: Historische Wertpapiere - Sinnvoll sammeln - garantiert gewinnen, p. 144-145, (ISBN 3894410426)
  9. http://www.uni-duesseldorf.de/home/startseite.html
  10. « Universität Düsseldorf: Universität », sur www.uni-duesseldorf.de (consulté le 15 juillet 2015)
  11. http://www.fuechschen.de/
  12. http://www.uerige.de/
  13. http://www.zumschluessel.de/
  14. Förderpreis für Literatur der Landeshauptstadt Düsseldorf
  15. Förderpreis für Literatur der Landeshauptstadt Düsseldorf. In: Kürschners Deutscher Literatur-Kalender 2010/2011: Band I: A-O. Band II: P-Z., Walter De Gruyter Incorporated, 2010, p. 1427]
  16. Düsseldorf vergibt Kulturpreise in: RP Online
  17. Kunstsammlung NRW
  18. K20
  19. K21
  20. « Le départ du Tour de France 2017 sera donné de Düsseldorf », sur lequipe.fr, (consulté le 22 décembre 2015).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :