Ouvrir le menu principal

Juliers

commune allemande
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Juliers (homonymie).

Juliers
Jülich
Juliers
Hexenturm: Emblème de Juliers
Blason de Juliers
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of North Rhine-Westphalia.svg Rhénanie-du-Nord-Westphalie
District
(Regierungsbezirk)
District de Cologne
Arrondissement
(Landkreis)
Arrondissement de Düren
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Heinrich Stommel
Partis au pouvoir sans étiquette
Code postal 52428
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
05 3 58 024
Indicatif téléphonique 02461
Immatriculation DN, JÜL
Démographie
Gentilé juliersien/ne
Population 33 505 hab. ((31-12-2017))
Densité 371 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 55′ 20″ nord, 6° 21′ 30″ est
Altitude 83 m
Superficie 9 040 ha = 90,4 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Juliers

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Juliers
Liens
Site web www.juelich.de

Juliers (en allemand Jülich, en néerlandais Gulik) est une ville de Rhénanie-du-Nord-Westphalie (Allemagne), située dans l'arrondissement de Düren, dans le district de Cologne (à 42 km à l'Ouest du centre-ville de Cologne), dans le Landschaftsverband de Rhénanie.

Juliers était la capitale du duché de Juliers.

HistoireModifier

La ville fut bâtie comme gare routière par les légions romaines sur la Via Agrippinensis[1].

Fortifiée au IVe siècle, elle passa sous contrôle des Francs au Ve siècle, puis plus tard du Saint Empire romain germanique.

Détruite en 1239 lors d'un des nombreux conflits du moyen-âge, elle reçut une nouvelle fortification au XIVe siècle. Il en reste une porte à deux tours, emblème de la ville, la "Hexenturm".

Victime d'un incendie en 1547, la ville fut rebâtie sous la direction de l'architecte italien Alessandro Pasqualini, avec l'esprit de posséder un centre-ville vitrine du style Renaissance, reçue de nouvelles fortifications, une citadelle, et un nouveau tracé des rues.

De 1794 à 1814, elle fut intégrée au territoire français, dans le département de la Roer.

En 1815 elle fut rattachée à la Prusse, suite aux décisions du Congrès de Vienne.

Ses fortifications (mais pas sa citadelle) furent démolies en 1860 après un important exercice de siège effectué par l'armée prussienne.

Elle est reliée au réseau ferré allemand en 1873.

Détruite à 97% le 16 novembre 1944 par l'aviation britannique (Seconde Guerre mondiale), son centre-ville fut reconstruit de 1949 à 1956, ainsi que plus tard sa citadelle, qui est aujourd'hui le centre culturel et touristique de la ville.

GéographieModifier

Situé dans la vallée de la Roer, Juliers et ses environs se trouvent au nord des campagnes ouvertes de Juliers et de Zülpich. Le territoire de la commune est bordé au nord par la ville de Linnich, au nord-est par celle de Titz, au sud-est par celle de Niederzier, au sud par celle d’Inden et à l'ouest par celle d’Aldenhoven. La plus grande dimension d'est en ouest est de 13,3 km et du nord au sud de 10,9 km. Le point le plus élevé de Jülich se trouve à Bourheim à 110 m d’altitude (exception faite de la colline artificielle de Sophienhöhe), le point le plus bas, à 70 m, est à Barmen. Outre le centre-ville Jülich comprend 15 autres quartiers.

Sciences, environnement, écologieModifier

C'est à Juliers, qu'a été construite par l'Institut solaire de Juliers (SIJ ou Solar-Institut Jülich, de l'école supérieure spécialisée (FH) d'Aix-la-Chapelle) une centrale solaire thermique à tour solaire[2], préalable à d'autres unités plus grandes, dont l'une doit être construite en Algérie[3].

Juliers est également le siège d'un très important centre de recherche scientifique, le Centre de Recherche de Jülich.

SecteursModifier

La ville de Jülich se divise en 16 secteurs:

  • Vieille ville
  • Altenburg
  • Barmen
  • Bourheim
  • Broich
  • Daubenrath
  • Güsten
  • Kirchberg
  • Koslar
  • Lich-Steinstraß
  • Mersch
  • Merzenhausen
  • Pattern
  • Selgersdorf
  • Stetternich
  • Welldorf (avec Serrest)

Personnalités originaires de JuliersModifier

  • Urban Dene né v. 1510 - maître des monnaies à Tallinn

Voir aussiModifier

̈

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier