Hugo Houle

coureur cycliste canadien
Hugo Houle
2020 Fleche Wallonne Hugo Houle.jpg
Hugo Houle en 2020.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialités
Équipes amateurs
Équipes professionnelles
Principales victoires
2 championnats
MaillotCan.PNG Champion du Canada contre-la-montre 2015 et 2021
1 étape de grand tour
Tour de France (1 étape)

Hugo Houle, né le à Sainte-Perpétue (Nicolet-Yamaska) au Québec, est un coureur cycliste canadien, membre de l'équipe Israel-Premier Tech.

BiographieModifier

Jeunesse et carrière amateurModifier

Hugo Houle pratique le triathlon durant son enfance, à partir de l'âge de neuf ans[1], avec son frère Pierrick[2]. Il se tourne à 14 ans vers le cyclisme[1] et fait ses débuts au Club Vélocité Drummond, à Drummondville[3].

En 2008, le jeune québécois est champion du Canada sur route en catégorie juniors. Aux championnats du monde juniors, il est 38e du contre-la-montre[4] et 112e de la course en ligne[5]. En 2009, il est membre de l'équipe Pro Bike Pool Kuota et est champion au critérium et médaillé de bronze au contre-la-montre aux Jeux du Canada[6]. En 2010, il est membre de l'équipe Garneau-Club Chaussures-Ogilvy Renault. Il se classe treizième du championnat du Canada du contre-la-montre et obtient son premier titre de champion des moins de 23 ans dans cette discipline. Avec l'équipe du Canada espoirs, il se classe 32e du contre-la-montre[7] et 93e de la course en ligne aux championnats du monde sur route[8].

Carrière professionnelleModifier

SpiderTech-C10Modifier

Hugo Houle devient cycliste professionnel en 2011 au sein de l'équipe continentale professionnelle canadienne SpiderTech-C10. Il remporte cette année-là les titres de champion du Canada sur route et du contre-la-montre dans la catégorie des moins de 23 ans[9]. Il se classe troisième du Tour de Québec et 26e du championnat du monde du contre-la-montre des moins de 23 ans[10].

En 2012, il remporte une étape et le classement général du Tour de Québec. Il se classe également deuxième du Tour de Beauce, seule course canadienne inscrite au calendrier de l'UCI America Tour. En étant troisième du championnat du Canada du contre-la-montre derrière Svein Tuft et Christian Meier, il acquiert son troisième titre consécutif dans la catégorie des moins de 23 ans. Avec l'équipe du Canada espoirs aux championnats du monde sur route, il prend la quatrième place de la course en ligne et la treizième place du contre-la-montre dans cette catégorie, dans le Limbourg néerlandais.

 
Hugo Houle en 2012.

En fin d'année 2012, l'équipe Spidertech décide de suspendre son activité afin de « concentrer [ses] efforts sur l’acquisition du statut WorldTour de l’UCI » en 2014[11],[12],[13]. Hugo Houle et ses coéquipiers doivent donc trouver une nouvelle équipe.

AGR La MondialeModifier

Il est recruté par l'équipe française AG2R La Mondiale, qui évolue dans le World Tour[14].

Au cours de l'année 2014, Hugo Houle montre qu'il peut être un grand baroudeur ainsi qu'un très bon équipier. Il prend notamment part à de nombreuses échappées lors du Tour de Wallonie, allant jusqu'à être leader provisoire mais sans jamais gagner. Alors qu'il prend un mauvais départ pendant le Tour d'Alberta, Hugo Houle réussit à revenir sur la 2e place du classement des canadiens[15]. Lors du Tour de Vendée en fin d'année, il chasse l'échappée matinale pour faire une bonne place mais finit dans le peloton. Il finit premier de son équipe à Binche à la 18e place pendant Binche-Chimay-Binche. Lors du Grand Prix de Québec, Hugo Houle et Jean-Christophe Péraud aident à replacer leur leader Romain Bardet qui, grâce à leurs aides, prend une bonne 24e place tandis que Hugo Houle arrive 41 secondes après Simon Gerrans et occupe la 45e place[16].

Hugo Houle commence sa saison 2015 sur le continent américain au Tour de San Luis en Argentine. Lors du contre-la-montre de cette course, il accroche la troisième place, à 5 secondes d’Adriano Malori, un spécialistes de la discipline, et du champion du monde en titre Michal Kwiatkowski[17]. Il part ensuite en Europe, où il prend part au Grand prix La Marseillaise puis à l'étoile de Bessèges. Il commence ensuite sa campagne des classiques pavées. Il finit 21e du Circuit Het Nieuwsblad[18] et premier de son équipe avant de finir 27e de Kuurne-Bruxelles-Kuurne[19]. Il enchaîne ensuite avec les trois jours de Flandres Occidentale où il est onzième[20]. Il participe ensuite à la Classic Loire Atlantique. Il Participe à l'échappée et finit onzième après la victoire de son équipier Alexis Gougeard[21]. Hugo Houle rate son objectif sur Paris-Roubaix à cause d'une méforme[réf. souhaitée]. Il participe ensuite à son premier grand tour, le Tour d'Italie, qu'il finit en 113e position. Il retourne ensuite au Canada afin de disputer les championnats nationaux. Il devient champion du Canada du contre-la-montre et finit dixième du championnat en ligne[22].

Ses trois titres de champion du Canada du contre-la-montre des moins de 23 ans font de Hugo Houle un spécialiste de cette discipline[23]. Il décrit ses qualités de cette manière : « Je suis plutôt un puncheur. Je suis assez à l’aise dans les parcours techniques où les bosses font moins de deux kilomètres, comme ceux de Montréal et Québec par exemple. Si je réussis à faire la sélection au sommet, ce qui n’est pas toujours le cas des sprinters, je peux donc avoir des chances en fin de course[24]. »

AstanaModifier

Le , il annonce son transfert chez l'équipe Astana pour la saison 2018[25].

En août 2018, il termine quatrième du Tour Poitou-Charentes remporté par Arnaud Démare[26]. En avril 2021, il participe au Tour des Flandres, où il fait partie de l'échappée du jour[27].

Israel-Premier TechModifier

Le , après une échappée en solitaire de plus de 40 km, il remporte à Foix la 16e étape du Tour de France, c'est sa première victoire sur route chez les professionnels, et la deuxième d'un Canadien sur le Tour de France (tout comme la première pour un cycliste québécois), trente-quatre ans après Steve Bauer. Hugo Houle franchit la ligne en larmes et dédît cette victoire à son frère Pierrik décédé en 2012[28], un objectif qu'il s'était fixé depuis longtemps[29] : « J'ai attendu dix ans, mais aujourd'hui j'ai eu cette victoire pour lui [...]. Je suis très heureux de gagner aussi pour les Canadiens »[30].

Palmarès sur route et classements mondiauxModifier

Palmarès par annéeModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

4 participations

Tour d'ItalieModifier

2 participations

Tour d'EspagneModifier

1 participation

Classements mondiauxModifier

  Année2010201120122013201420152016201720182019202020212022
UCI World Tour nc nc nc nc 234e194e
Classement mondial593e625e344e447e354e352e161e
UCI Europe Tour nc nc 465e1387e647e359e
UCI America Tour365e200e59e101e nc nc 43e24e30e16e
Légende : nc = non classéSource : UCI

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Hugo Houle », sur cyclesportmanagement.com (consulté le )
  2. « Le frère du cycliste Hugo Houle happé à mort pendant son jogging », sur lapresse.ca, (consulté le )
  3. « Hugo Houle sous contrat avec une équipe française », sur journalexpress.ca, (consulté le )
  4. (en) « Gold medal for Poland's Kwiatkowski », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  5. (en) « Spectacular race winds up world champs », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  6. « Début de saison explosif pour Hugo Houle », sur journalexpress.ca, (consulté le )
  7. (en) « Phinney claims rainbow bands for USA », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  8. (en) « Australia's Matthews grabs home turf title », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  9. (en) « Tuft repeats as Canadian time trial champion », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  10. (en) « Durbridge takes gold for Australia », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  11. « L’équipe SpiderTech travaille vers 2014 », sur cyclesportmanagement.com, (consulté le )
  12. (en) « Spidertech suspends racing for 2013 season », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  13. « SpiderTech : « Tous un peu surpris » », sur velochrono.fr, (consulté le )
  14. (en) « Houle signs with AG2R-La Mondiale », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  15. (en) « Tour of Alberta - Results », sur tourofalberta.ca, (consulté en )
  16. « Grand Prix cycliste de Québec - Résultats », sur http://gpcqm.ca/, (consulté le )
  17. « Tour de San Luis 2015 - Stage 5 (ITT) », sur www.procyclingstats.com (consulté le )
  18. « Omloop Het Nieuwsblad Elite 2015 - Classic », sur www.procyclingstats.com (consulté le )
  19. « Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2015 - Classic », sur www.procyclingstats.com (consulté le )
  20. « Driedaagse van West-Vlaanderen 2015 - General Classification », sur www.procyclingstats.com (consulté le )
  21. « Classic Loire Atlantique 2015 - Classic », sur www.procyclingstats.com (consulté le )
  22. « Hugo Houle », sur www.procyclingstats.com (consulté le )
  23. « Hugo Houle », sur cyclisme.ag2rlamondiale.fr (consulté le )
  24. « Hugo Houle: des rangs de Sainte-Perpétue au sommet du Cauberg », sur infovelo.com, (consulté le )
  25. Jean-Luc Gatellier, « Hugo Houle va s'engager avec Astana », sur L'Équipe,
  26. « Tour du Poitou-Charentes : Arnaud Démare réalise le Grand Chelem », sur lequipe.fr, (consulté le )
  27. « Hugo Houle puise dans ses réserves et participe à l’échappée », sur journaldemontreal.com,
  28. Jean-François Racine, « Hugo Houle: jamais sans son frère », sur Le Journal de Québec,
  29. « Tour de France - Pour le Canada et pour son frère, Houle s'impose à Foix en solitaire », sur Eurosport, (consulté le )
  30. « Hugo Houle, vainqueur de la 16e du Tour de France : « Je la voulais pour mon frère » », sur L'Équipe (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :