Neilson Powless

coureur cycliste américain

Neilson Powless (né le à Roseville en Californie[1]) est un coureur cycliste américain, membre de l'équipe EF Education-EasyPost. Il a notamment remporté la Classique de Saint-Sébastien en 2021.

Neilson Powless
Image dans Infobox.
Neilson Powless en 2017.
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
2015Hagens Berman U23
Équipes professionnelles
Principales victoires

BiographieModifier

Début de carrièreModifier

Neilson Powless naît le . Ses deux parents sont des triathlètes professionnels[1]. Sa mère Jeanette Allred-Powless a représenté Guam lors du marathon des Jeux olympiques de 1992[2]. Sa sœur Shayna est également cycliste[1].

Il pratique le triathlon durant son enfance. Il remporte le championnat national Xterra Triathlon en 2011 et 2012, et le championnat du monde l'année suivante[2]. Il se tourne ensuite vers le VTT[2]. Aux championnats du monde de VTT de 2014, il est quatrième du relais avec l'équipe américaine[3], et huitième du cross-country juniors[4]. À 17 ans, il commence à obtenir des résultats lors de courses sur route. Il est sélectionné en équipe nationale junior en 2014 et dispute notamment le Paris-Roubaix juniors[2]. En 2015, il est membre de l'équipe Hagens Berman U23, au sein de laquelle il a essentiellement un rôle d'équipier, de même qu'en équipe nationale[2].

Au moment d'aborder sa dernière année en catégorie junior, il décide de se consacrer au cyclisme sur route[5] et rejoint pour 2016 l'équipe Axeon-Hagens Berman, dirigée par Axel Merckx. En avril, il se classe troisième de la San Dimas Stage Race, remporte l'étape contre-la-montre de la Redlands Bicycle Classic, le classement général et le classement par points de la Joe Martin Stage Race[2], devenant le plus jeune lauréat de cette course[5]. Il prend alors la tête de l'USA Cycling Pro Road Tour[6]. Le mois suivant, il est douzième du Tour of the Gila, en ayant pris la troisième place de l'étape contre-la-montre[2]. Il dispute ensuite le Tour de Californie. Cinquième du classement général, il en est meilleur jeune. En août, il est sélectionné pour participer au Tour de l'Avenir, où il termine deuxième du contre-la-montre, derrière son compatriote Adrien Costa, et remporte la dernière étape en grimpeur.

L'année suivante, en avril 2017, il remporte une étape du Triptyque des Monts et Châteaux, ainsi que le GP Palio del Recioto. En juin, il remporte la première étape du Giro Ciclistico d'Italia, où il porte le maillot rose pendant deux jours[7] et se classe finalement sixième du général. Dans la foulée, il est champion des États-Unis sur route espoirs (moins de 23 ans). Au mois d'août, il termine quatrième et meilleur jeune du Tour de l'Utah[8]. Alors qu'il figure dans les favoris pour le championnat du monde du contre-la-montre espoirs[9], il termine seulement neuvième en raison d'une chute[10].

2018-2019 : début en World Tour chez Lotto-JumboModifier

En 2018, alors qu'il devait rejoindre l'équipe américaine Cannondale-Drapac de Jonathan Vaughters, celle-ci n'étant pas sûr de continuer[11], il signe finalement son premier contrat avec une UCI WorldTeam avec l'équipe néerlandaise Lotto NL-Jumbo[12]. En mars, il obtient son premier résultat notable en se classant neuvième de la Semaine internationale Coppi et Bartali. Deux mois plus tard, il est quinzième du Tour de Californie. Lors du Tour de l'Utah, il occupe longtemps la deuxième place du général, après avoir pris la deuxième place de la deuxième étape derrière coéquipier Sepp Kuss[13]. Néanmoins lors de la cinquième étape, il perd près de 4 minutes et termine finalement 13e du général remporté par Kuss. En septembre, il se classe septième du Tour de Grande-Bretagne et 25e des mondiaux espoirs.

Lors de la saison 2019, il se montre performant dès sa première course en prenant la septième place du Tour de l'Algarve. Il enchaine ensuite avec le Tour du Pays basque, le Tour de Romandie, le Tour de Californie et le Critérium du Dauphiné, mais sans obtenir de résultats notables. En juin, il est deuxième du championnat des États-Unis du contre-la-montre (à 20 secondes de Ian Garrison) et troisième de la course en ligne. Lors du Tour de Pologne, il est deuxième de la dernière étape, remportée en solitaire par Matej Mohorič[14]. Fin août, il participe au Tour d'Espagne, son premier grand tour qu'il termine 31e.

Depuis 2020 : chez EFModifier

Après deux saisons chez Lotto-Jumbo, il rejoint en 2020 l'équipe américaine EF Pro Cycling de Jonathan Vaughters, deux ans après l'échec des négociations[15]. Pour sa première course, il est quinzième du Tour Down Under, puis quatrième du Herald Sun Tour 2020. La saison est ensuite interrompue entre mars et juillet en raison de la pandémie de Covid-19. Il reprend la compétition en août lors du Tour de Pologne, en préparation pour le Tour de France. Membre de la tribu Onneiout (qui fait partie de la Confédération iroquoise), il devient le 29 août le premier Amérindien à participer au Tour de France[16]. Grâce à des échappées matinales, il se classe notamment quatrième de la 6e étape au Mont Aigoual, ainsi que cinquième deux jours plus tard à Loudenvielle.

En 2021, il s'illustre dès sa course de reprise en terminant cinquième du Tour des Émirats arabes unis. Durant l'été, il termine quatorzième du Tour de Suisse, après avoir longtemps figuré dans le top 10, puis participe sans briller à son deuxième Tour de France (43e). Le 31 juillet, sous la pluie et dans le froid, il crée la surprise en remportant lors d'un sprint à quatre la Classique de Saint-Sébastien, sa première victoire sur le World Tour[17]. Il devance Matej Mohorič et Mikkel Honoré pour devenir le deuxième coureur américain à remporter la course après Lance Armstrong en 1995[18]. Sur sa lancée, il se classe sixième de la Coppa Sabatini, puis surtout cinquième du championnat du monde sur route, où il arrive avec le groupe qui se joue la médaille d'argent derrière le champion du monde Julian Alaphilippe. il s'agit du meilleur résultat aux mondiaux pour un Américain depuis Chann McRae également cinquième en 1999[19].

PalmarèsModifier

Par annéeModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

2 participations

Tour d'EspagneModifier

1 participation

Classements mondiauxModifier

  Année201620172018201920202021
UCI World Tour nc nc 318e
Classement mondial458e249e425e265e265e52e
UCI Europe Tour1065e451e419e nc nc nc
UCI Asia Tour180e nc 493e nc nc nc
UCI America Tour51e13e148e25e20e4e
Légende : nc = non classéSource : UCI

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) « Neilson Powless », sur usacycling.org (consulté le )
  2. a b c d e f et g (en) « Neilson Powless: A name to remember », sur velonews.competitor.com, (consulté le )
  3. US relay team impresses at mountain bike Worlds
  4. (en) « Junior rider Powless finishes up stellar season », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  5. a et b (en) « Roseville grad Neilson Powless takes step up in Tour of California », sur sacbee.com, (consulté le )
  6. (en) « Powless, Rivera take US Pro Road Tour leads », sur cyclingnews.com, (consulté le )
  7. Olympics add Madison, BMX Freestyle for 2020 games - News Shorts
  8. « L'actu du 7 août », sur velo101.com, (consulté le )
  9. Powless and McNulty among top favourites for Worlds U23 time trial
  10. Worlds: McNulty takes silver but Powless crashes in U23 time trial
  11. Transfer mechanics: Powless to LottoNl-Jumbo
  12. Powless signs two-year deal with LottoNL-Jumbo
  13. Tour d'Utah - Première victoire chez les pros de Sepp Kuss
  14. Tour de Pologne : Pavel Sivakov remporte le général, l'étape pour Matej Mohoric
  15. Powless signs with EF Education First
  16. (en-US) « Catching Up With World Class Cyclists Shayna and Neilson Powless (Oneida) at the UCI Road World Championships – NDNSPORTS » (consulté le )
  17. Neilson Powless remporte la Clasica San Sebastian
  18. Cyclisme : Neilson Powless crée la surprise sur la Clasica San Sebastian
  19. Neilson Powless targets Ardennes after securing USA's best men's result at Worlds since 1999

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :