Équipe cycliste Lotto Dstny

équipe cycliste WorldTeam belge (1984-)
Lotto Dstny
Informations
Statut
UCI ProTeam (2012-2014)
UCI WorldTeam (2015-2022)
UCI ProTeam (depuis 2023)
Codes UCI
LTB (2012-2014)
LTS (2015-2022)
LTD (2023-)
Discipline
Pays
Création
2012
Budget
16 millions d'€ (2020)[1]
Marque de cycles
Encadrement
Directeur général
Directeur sportif
Dénominations
2012-2014
Lotto-Belisol
2015-2022
Lotto-Soudal
2023-
Lotto Dstny

L'équipe cycliste Lotto Dstny, anciennement connu sous les noms Lotto-Soudal ou Lotto-Fix All, est une équipe cycliste belge sur route créée en 2012. Elle court depuis 2023 avec une licence d'UCI ProTeam (deuxième division), après avoir perdu sa licence de première division.

Une équipe féminine existe depuis 2006, tandis que l'équipe Lotto Dstny Development sert d'équipe réserve à l'équipe masculine.

Elle ne doit pas être confondue avec les équipes Lotto (1985-2004), Lotto NL-Jumbo ou Omega Pharma-Lotto (2005-2011).

Histoire de l'équipe modifier

Après sept ans en tant que co-sponsor, la loterie nationale belge décide de redevenir sponsor principal. C'est ainsi que naît l'équipe Lotto-Belisol.

Fin 2011 : création de l'équipe modifier

À la suite de la scission entre les sponsors Omega Pharma et Lotto[2], la loterie nationale belge s'associe avec le constructeur de cycles Ridley[3] pour former une nouvelle équipe. D'abord nommée Lotto-Ridley, l'équipe s'appelle finalement Lotto-Belisol après l'arrivée de Belisol, fabricant de fenêtre, comme co-sponsor à Lotto[4].

L'équipe commence par recruter deux jeunes Belges de l'équipe Wallonie Bruxelles-Crédit agricole, Gaëtan Bille et Jonas Van Genechten[5]. Elle annonce aussi la continuité avec l'effectif d'Omega Pharma-Lotto, avec le recrutement des Allemands André Greipel et Marcel Sieberg[6]. Deux néo-professionnels, Brian Bulgaç[7] et Tosh Van der Sande[8], signent également ainsi que le leader belge sur les courses par étapes comme le Tour de France, Jurgen Van den Broeck[9]. Vicente Reynés et Gert Dockx signent également.

2012-2014 : Lotto-Belisol modifier

 
André Greipel (ici en 2016) est le principal pourvoyeur de victoires jusqu'en 2018.

La première course de la saison de l'équipe est la Cancer Council Helpline Classic en Australie. La victoire se joue au sprint et c'est le sprinteur allemand André Greipel de l'équipe qui l'emporte. L'équipe participe ensuite au Tour Down UnderGreipel gagne les 1re, 3e et 6e étapes au sprint tout en portant le maillot de leader pendant deux jours. Greipel est le coureur ayant remporté le plus de courses au niveau international lors de cette saison, avec 19 victoires dont trois étapes du Tour de France. Jurgen Van den Broeck termine quatrième de ce Tour. Lars Bak gagne une étape du Tour d'Italie. En revanche, Jelle Vanendert n'a pas obtenu de résultats aussi bon qu'en 2011. Le jeune Tim Wellens rejoint l'équipe le 1er juillet 2012 en provenance de l'équipe Lotto-Belisol U23. Pour sa première année, l'équipe termine à la onzième place du World Tour.

En 2013, le manager sportif Marc Sergeant est nommé au poste de manager général en remplacement de Olivier Bill. L'équipe obtient 28 victoires, améliorant légèrement son total de l'année précédente (27). Comme en 2012, une part importante de ces succès est due au sprinteur allemand André Greipel, treize fois victorieux cette saison. Il a lancé la saison World Tour de l'équipe avec trois victoires au Tour Down Under, puis a gagné chaque mois jusqu'en septembre, à l'exception du mois de mars. Il s'est notamment imposé lors de la sixième étape du Tour de France et lors du championnat d'Allemagne sur route[10],[11]. Les résultats sont décevants lors des grands tours et des grandes classiques[10]. Deux fois quatrième du Tour de France les années précédentes, Jurgen Van den Broeck est forfait sur la course en raison d'une chute sur le Tour de Romandie. Au printemps, Adam Hansen a « sauvé » le Tour d'Italie de l'équipe en gagnant une étape. Il s'est illustré en terminant les trois grands tours de l'année, comme en 2012. Lors des classiques, Jürgen Roelandts a obtenu les meilleurs résultats, notamment la troisième place du Tour des Flandres. Lotto-Belisol termine l'année à la 18e et avant-dernière place de l'UCI World Tour.

En 2014, Tony Gallopin rejoint l'équipe en provenance de RadioShack-Leopard. Les coureurs de l'équipe s'imposent à 28 reprises et l'équipe termine 15e de l'UCI World Tour. Gallopin et André Greipel gagnent chacun une étape du Tour de France, où le Français porte le maillot jaune pendant une étape. Adam Hansen s'impose sur une étape du Tour d'Espagne, tandis que Jens Debusschere est champion de Belgique et Greipel champion d'Allemagne. Sur les classiques, Tim Wellens se classe quatrième du Tour de Lombardie.

2015-2022 : Lotto-Soudal modifier

Pour la saison 2015, Lotto-Belisol devient Lotto-Soudal. L'effectif de 2015 est composé de 28 coureurs. Par rapport à la saison 2014, deux coureurs arrivent : Jasper De Buyst et Thomas De Gendt, et deux partent : Frederik Willems et Jonas Van Genechten[12]. Louis Vervaeke était déjà membre à part entière de l'équipe depuis le 1er juillet 2014[13]. L'équipe réalise sa meilleure saison avec 39 victoires et une 9e place du classement par équipes du World Tour. André Greipel gagne à 16 reprises, dont une étape du Tour d'Italie, quatre du Tour de France et la Vattenfall Cyclassics. De son côté Tim Wellens remporte deux courses World Tour : l'Eneco Tour et le Grand Prix de Montréal. Jurgen Van den Broeck est quant à lui champion de Belgique du contre-la-montre, pour sa dernière année dans l'équipe. Sur les classiques, Tiesj Benoot se révèle à 21 ans en terminant cinquième du Tour des Flandres.

En 2016, Lotto-Soudal commence l’année avec le Tour Down Under, que Rafael Valls termine à la huitième place. André Greipel et Jelle Wallays doivent abandonner sur chute au Tour de l’Algarve, et doivent renoncer à Paris-Nice. Jürgen Roelandts se classe troisième de Milan-San Remo, mais les classiques flandriennes sont gâchées par une chute de Tiesj Benoot. Lors des Classiques ardennaises, le meilleur résultat de Lotto-Soudal est la dixième place de Tim Wellens sur l'Amstel Gold Race. Le Tour d'Italie est une réussite avec trois victoires au sprint pour André Greipel et une étape de montagne pour Tim Wellens. Ce dernier gagne une nouvelle course World Tour avec sa victoire sur le Tour de Pologne. Sur le Tour de France, l'équipe remporte les étapes prestigieuses du Mont Ventoux et des Champs-Elysées avec Thomas De Gendt et André Greipel. Tony Gallopin prend la deuxième place de la Classique de Saint-Sébastien. L'équipe n'obtient pas de résultats significatifs après le Tour de France. La saison est marquée pas l'accident grave de Stig Broeckx durant le Tour de Belgique.

 
Caleb Ewan devient à partir de 2019 le principal pourvoyeur de succès de l'équipe.

Comme l'an passé, l'équipe n'obtient pas de victoires sur les classiques de printemps en 2017, même si André Greipel obtient son meilleur résultat avec une septième place lors de Paris-Roubaix. Il gagne également une étape sur Paris-Nice et le Tour d'Italie. En fin de saison, les coureurs de l'équipe remportent quatre étapes du Tour d'Espagne et Tim Wellens gagne en Chine le Tour du Guangxi. L'équipe se classe à la 13e place du classement par équipes du World Tour. En 2018, elle termine seulement 15e du World Tour. Elle compte 25 victoires avec dix coureurs différents, malgré un André Greipel en retrait. Tiesj Benoot s'adjuge les Strade Bianche, alors que le leader Tim Wellens décroche sept succès dont une étape du Tour d'Italie et monte sur le podium du BinckBank Tour et de la Bretagne Classic. Lors du Tour d'Espagne, Jelle Wallays remporte une étape et Thomas De Gendt s'octroie le classement du meilleur grimpeur, tandis que Victor Campenaerts est champion de Belgique du contre-la-montre.

En 2019, le sprinteur André Greipel quitte l'équipe et est remplacé par Caleb Ewan. Celui-ci comptabilise 10 des 23 succès de l'équipe au course de cette année. Il a notamment remporté deux étapes sur le Tour d'Italie et surtout trois étapes sur le Tour de France (dont celle des Champs-Élysées), pour sa première participation. Tim Wellens obtient 5 victoires et plusieurs top 10 sur les classiques, tandis que Thomas De Gendt s'impose en solitaire sur la 8e étape du Tour de France. Le rouleur Victor Campenaerts s'empare du record de l'heure et le polyvalent Tiesj Benoot obtient plusieurs places d'honneur, dont la deuxième place sur la Bretagne Classic et la quatrième sur le Tour de Suisse. Jelle Wallays remporte Paris-Tours et Carl Fredrik Hagen se classe huitième du Tour d'Espagne. L'équipe est finalement neuvième du classement mondial, son meilleur classement depuis 2015. La saison est marquée par la mort en course lors de la troisième étape du Tour de Pologne du grand espoir de l'équipe Bjorg Lambrecht.

Pour la saison 2020, les départs de Victor Campenaerts, Tiesj Benoot et Jelle Vanendert sont compensés par les arrivées de John Degenkolb et Philippe Gilbert. 17e du classement mondial UCI avec seulement douze victoires, l'équipe est portée par son duo Caleb Ewan-Tim Wellens. Ewan gagne sept courses, dont deux étapes du Tour de France, tandis que Wellens s'adjuge deux étapes sur le Tour d'Espagne. John Degenkolb (6e sur Gand-Wevelgem et 9e du Tour des Flandres) et Philippe Gilbert (9e de Milan-San Remo) se contentent de places d'honneur sur les classiques.

En 2021, l'équipe obtient seulement 12 succès et se classe 18e du classement mondial, son plus mauvais résultat depuis 2013. Caleb Ewan décroche six succès, dont deux étapes sur le Tour d'Italie, mais chute lourdement au début du Tour de France. Il se classe également deuxième de Milan-San Remo, tandis que Florian Vermeersch crée la surprise en terminant deuxième de Paris-Roubaix à 22 ans. Moins en réussite sur les classiques, Tim Wellens se classe dans le top 10 de plusieurs courses par étapes du World Tour. Les coureurs expérimentés Philippe Gilbert, John Degenkolb et Thomas De Gendt sont également en retraits.

La saison 2022 est marquée par la chasse aux points UCI de l'équipe, qui est à la lutte pour conserver sa licence en World Tour. En ballotage défavorable en début de saison (20e avec près de 800 points de retard sur le 18e), elle ne parvient pas à rattrapper son retard, malgré ses 25 victoires, dont neuf pour le néo-professionnel Arnaud De Lie. Thomas De Gendt gagne une étape du Tour d'Italie, tandis que Caleb Ewan gagne sept courses, dont une étape de Tirreno-Adriatico. En fin de saison, l'équipe perd Tim Wellens (UAE Team Emirates) et Philippe Gilbert (retraite), ainsi que son manager John Lelangue.

Depuis 2023 : descente en deuxième division avec De Lie en leader modifier

Après son échec à concerver sa licence en World Tour, l'équipe entame l'année 2023 en tant qu'UCI WorldTeam, mais en bénéficiant d'une invitation automatique sur chaque épreuve du World Tour.

Sponsors et financement de l'équipe modifier

De 2015 à 2022, les deux sponsors sont belges, à savoir Lotto, la loterie nationale belge et Soudal, groupe indépendant de colles et mastics pour professionnels et particuliers. En 2023, l'entreprise de communication Destiny devient le nouveau co-sponsor sous le nom de « Dstny »[14].

Encadrement de l'équipe modifier

Marc Sergeant est directeur général de l'équipe depuis février 2013 et le départ de Bill Olivier, qui occupait ce poste jusqu'alors[15]. Mario Aerts, Herman Frison, Jean-Pierre Heynderickx, Bart Leysen et Marc Wauters y sont directeurs sportifs depuis la création de l'équipe en 2012. Kurt Van De Wouwer a rejoint cette équipe en 2013, tout en continuant à diriger l'équipe Lotto-Belisol U23[16].

Paul De Geyter, ancien manager de Tom Boonen, Frank Vandenbroucke et Greg Van Avermaet, devient manager général de l'équipe en septembre 2017. Il est remplacé en 2019 par John Lelangue[17]. Lelangue est à son tour remplacé par Stéphane Heulot à partir de la saison 2023.

Dopage modifier

En novembre 2018, Tosh Van der Sande est contrôlé positif lors des Six jours de Gand qu'il a terminé à la troisième place. Il a utilisé un médicament autorisé en compétition à condition qu'il soit mentionné lors d'un contrôle, ce qu'il n'a pas fait. Il est provisoirement suspendu par son équipe[18], puis est blanchi par l'UCI le 24 janvier 2019[19].

Classements UCI modifier

 
Tim Wellens, ici photographié au Tour du Limbourg 2014, termine 25e au classement individuel de l'UCI World Tour 2014.

Pour sa première année en 2012, l'équipe est classée dans le classement UCI World Tour.

Saison Classement
par équipes
Meilleur coureur
au classement individuel
2012 11e   Jurgen Van den Broeck (14e)
2013 18e   André Greipel (37e)
2014 15e   Tim Wellens (25e)
2015 9e[20]   André Greipel (24e)[21]
2016 14e   Tim Wellens (34e)
2017 13e   Tim Wellens (21e)
2018 15e   Tim Wellens (18e)

En 2016, le Classement mondial UCI qui prend en compte toutes les épreuves UCI est mis en place parallèlement à l'UCI World Tour et aux circuits continentaux. Il remplace définitivement l'UCI World Tour en 2019.

  Classement mondial
AnnéeClassement par équipesMeilleur coureur au classement individuel
2016 -   André Greipel (37e)
2017 -   Tim Wellens (20e)
2018 -   Tim Wellens (9e)
20199e  Tim Wellens (17e)
202017e  Caleb Ewan (35e)
202118e  Tim Wellens (65e)
202214e  Arnaud De Lie (6e)
20239e  Arnaud De Lie (14e)
Source : UCI

Les coureurs sont également classés dans les circuits continentaux à partir de 2016.

UCI Africa Tour

  UCI Africa Tour
AnnéeClassement par équipesMeilleur coureur au classement individuel
2022 -   Reinardt Janse van Rensburg (5e)
Source : UCI

UCI America Tour

  UCI America Tour
AnnéeClassement par équipesMeilleur coureur au classement individuel
2016 -   Tim Wellens (435e)
2018 -   Tiesj Benoot (122e)
2023 -   Eduardo Sepúlveda (32e)
Source : UCI

UCI Asia Tour

  UCI Asia Tour
AnnéeClassement par équipesMeilleur coureur au classement individuel
2016 -   Jürgen Roelandts (160e)
2018 -   Rémy Mertz (453e)
Source : UCI

UCI Europe Tour

  UCI Europe Tour
AnnéeClassement par équipesMeilleur coureur au classement individuel
2016 -   Tony Gallopin (16e)
2017 -   Jasper De Buyst (2e)
2018 -   Tim Wellens (5e)
2019 -   Tim Wellens (16e)
2020 -   John Degenkolb (56e)
2021 -   Tim Wellens (54e)
2022 -   Arnaud De Lie (6e)
20231er  Arnaud De Lie (15e)
Source : UCI

UCI Oceania Tour

  UCI Oceania Tour
AnnéeClassement par équipesMeilleur coureur au classement individuel
2016 -   Pim Ligthart (15e)
2019 -   Caleb Ewan (1er)
2020 -   Caleb Ewan (5e)
2021 -   Caleb Ewan (5e)
2022 -   Caleb Ewan (4e)
2023 -   Caleb Ewan (7e)
Source : UCI

Principaux coureurs et résultats modifier

Nom Naissance Nationalité Arrivée Départ Résultats
Gianni Meersman 1985   Belgique 2012 2012 1 étape de Paris-Nice (2012)
Jonas Van Genechten 1986   Belgique 2012 2014 1 étape du Tour de Pologne (2014)
Bart De Clercq 1986   Belgique 2012 2017 1 étape du Tour de Pologne (2015)
Tony Gallopin 1988   France 2014 2017 1 étape du Tour de France (2014)
1 étape de Paris-Nice (2015)
Jens Debusschere 1989   Belgique 2012 2018 1 étape de Tirreno-Adriatico (2015)
André Greipel 1982   Allemagne 2012 2018 Vattenfall Cyclassics (2015)
10 étapes du Tour Down Under (3x 2012, 3x 2013, 2x 2014, 2x 2018)
3 étapes du Benelux Tour (2013, 2014, 2015)
9 étapes du Tour de France (3x 2012, 2013, 4x 2015, 2016)
2 étapes de Paris-Nice (2015, 2017)
5 étapes du Tour d'Italie (2015, 3x 2016, 2017)
Lars Bak 1980   Danemark 2012 2018 1 étape du Tour d'Italie (2012)
Tiesj Benoot 1994   Belgique 2015 2019 Strade Bianche (2018)
Adam Hansen 1981   Australie 2012 2020 1 étape du Tour d'Italie (2013)
1 étape du Tour d'Espagne (2014)
Sander Armée 1985   Belgique 2014 2020 1 étape du Tour d'Espagne (2017)
Jelle Wallays 1989   Belgique 2016 2020 1 étape du Tour d'Espagne (2018)
Tomasz Marczyński 1984   Pologne 2016 2021 2 étapes du Tour d'Espagne (2x 2017)
Philippe Gilbert 1982   Belgique 2020 2022 Quatre Jours de Dunkerque (2022)
Tim Wellens 1991   Belgique 2012 2022 Benelux Tour (2014, 2015)
Tour de Pologne (2016)
Tour du Guangxi (2017)
Grand Prix cycliste de Montréal (2015)
4 étapes du Benelux Tour (2014, 2015, 2017, 2019)
1 étape de Paris-Nice (2016)
2 étapes du Tour d'Italie (2016, 2018)
2 étapes du Tour d'Espagne (2x 2020)
1 étape du Tour de Pologne (2016)
1 étape du Tour du Guangxi (2017)
Matthew Holmes 1993   Royaume-Uni 2020 2022 1 étape du Tour Down Under (2020)
Thomas De Gendt 1986   Belgique 2015 4 étapes du Tour de Catalogne (2016, 2018, 2019, 2021)
2 étapes du Tour de France (2016, 2019)
1 étape du Critérium du Dauphiné (2017)
1 étape du Tour d'Espagne (2017)
1 étape du Tour de Romandie (2018)
1 étape du Tour d'Italie (2022)
Victor Campenaerts 1991   Belgique 2018
2022
2019
-
1 étape de Tirreno-Adriatico (2019)
Caleb Ewan 1994   Australie 2019 5 étapes du Tour de France (3x 2019, 2x 2020)
2 étapes du Tour de Turquie (2x 2019)
4 étapes du Tour d'Italie (2x 2019, 2x 2021)
2 étapes du Tour Down Under (2x 2020)
3 étapes du Tour des Émirats arabes unis (2019, 2020, 2021)
1 étape du Benelux Tour (2021)
1 étape de Tirreno-Adriatico (2022)
Brent Van Moer 1998   Belgique 2019 1 étape du Critérium du Dauphiné (2021)
Andreas Kron 1998   Danemark 2021 1 étape du Tour de Catalogne (2021)
1 étape du Tour de Suisse (2021)
1 étape du Tour d'Espagne (2023)

Principales victoires modifier

Courses d'un jour modifier

Victoires sur les classiques de niveau World Tour ou équivalent (en gras les victoires sur les classiques « Monuments ») :

Victoires sur les autres courses d'un jour :

Courses à étapes modifier

Victoires sur les courses de niveau World Tour ou équivalent :

Victoires sur les autres courses par étapes :

Championnats nationaux modifier

Résultats sur les grands tours modifier

 
L'équipe Lotto-Dstny au départs de la 17è étape du Tour de France 2023.
 
Jens Debusschere arborant son maillot de champion de Belgique sur route lors de la 1re étape du Tour de Wallonie 2014.

Lotto Dstny en 2024 modifier

Effectif
 Effectif 2024
CyclisteDate de naissancePaysÉquipe précédente
Johannes Adamietz24 mai 1998  AllemagneSaris Rouvy Sauerland Team (2022)
Jenno Berckmoes4 février 2001  BelgiqueTeam Flanders-Baloise (2023)
Cédric Beullens27 janvier 1997  BelgiqueSport Vlaanderen-Baloise (2021)
Victor Campenaerts28 octobre 1991  BelgiqueQhubeka NextHash (2021)
Logan Currie24 juin 2001  Nouvelle-ZélandeBolton Equities Black Spoke Pro Cycling (2023)
Jasper De Buyst24 novembre 1993  BelgiqueTopsport Vlaanderen-Baloise (2014)
Thomas De Gendt6 novembre 1986  BelgiqueOmega Pharma-Quick Step (2014)
Arnaud De Lie16 mars 2002  BelgiqueLotto-Soudal Development (2021)
Jarrad Drizners31 mai 1999  AustralieHagens Berman Axeon (2021)
Pascal Eenkhoorn8 février 1997  Pays-BasJumbo-Visma (2022)
Jonas Gregaard Wilsly30 juillet 1996  DanemarkUno-X Pro Cycling Team (2023)
Sébastien Grignard29 avril 1999  BelgiqueLotto-Soudal U23 (2020)
Jacopo Guarnieri14 août 1987  ItalieGroupama-FDJ (2022)
Andreas Kron1 juin 1998  DanemarkRiwal Securitas (2020)
Arjen Livyns1 septembre 1994  BelgiqueBingoal Pauwels Sauces WB (2022)
Milan Menten31 octobre 1996  BelgiqueBingoal Pauwels Sauces WB (2022)
Sylvain Moniquet14 janvier 1998  BelgiqueEquipe continentale Groupama-FDJ (2020)
Mathijs Paasschens18 mars 1996  Pays-BasBingoal Pauwels Sauces WB (2022)
Alec Segaert16 janvier 2003  BelgiqueLotto Dstny Development Team (2023)
Eduardo Sepúlveda13 juin 1991  ArgentineDrone Hopper-Androni Giocattoli (2022)
Liam Slock18 septembre 2000  BelgiqueLotto-Soudal Development (2022)
Lionel Taminiaux21 mai 1996  BelgiqueAlpecin-Deceuninck (2023)
Jarne Van de Paar23 octobre 2000  BelgiqueLotto-Soudal Development (2022)
Lennert Van Eetvelt17 juillet 2001  BelgiqueLotto-Soudal Development (2022)
Maxim Van Gils25 novembre 1999  BelgiqueLotto-Soudal U23 (2020)
Brent Van Moer12 janvier 1998  BelgiqueLotto-Soudal U23 (2019)
Henri Vandenabeele15 avril 2000  BelgiqueTeam DSM-Firmenich (2023)
Harm Vanhoucke17 juin 1997  BelgiqueTeam DSM-Firmenich (2023)
Florian Vermeersch12 mars 1999  BelgiqueLotto-Soudal U23 (2020)
Source : ProCyclingStats
Victoires
  Victoires
DateCoursePaysClasseVainqueur
26 janv.Trofeo Serra de Tramontana  Espagne1.1  Lennert Van Eetvelt
8 fév.Championnat de Nouvelle-Zélande du contre-la-montre  Nouvelle-ZélandeCN  Logan Currie
16 fév.3e étape du Tour d'Andalousie  Espagne2.Pro  Maxim Van Gils
25 fév.7e étape du Tour des Émirats arabes unis  Émirats arabes unis2.UWT  Lennert Van Eetvelt
25 fév.Classement général, Tour des Émirats arabes unis  Émirats arabes unis2.UWT  Lennert Van Eetvelt

Saisons précédentes modifier

Notes et références modifier

Notes modifier

Références modifier

  1. Éric De Falleur, « Les forces en présence », La Dernière Heure/Les Sports - Supplément cyclisme : le guide de la saison 2014,‎ , p. 48
  2. Divorce entre Omega Pharma et Lotto officialisé sur cyclismactu.net, le 29 avril 2011
  3. La nouvelle équipe Lotto roulera sur un Ridley sur cyclismatcu.net, le 29 avril 2011
  4. Belisol co-sponsor de Lotto pour trois ans sur cyclismactu.net, le 9 novembre 2011
  5. Bille et Van Genechten signent chez Lotto sur cyclismatcu.net, le 10 août 2011
  6. Greipel et Sieberg resteront avec Lotto sur cyclismactu.net, le 10 août 2011
  7. Brian Bulgac néo-pro chez Lotto en 2012 sur cyclismactu.net, le 14 août 2011
  8. Tosh Van der Sande signe chez Lotto-Ridley sur cyclismactu.net, le 17 août 2011
  9. Van den Broeck signe quatre ans chez Lotto sur cyclismactu.net, le 19 août 2011
  10. a et b (en) « 2013 Report Card: Lotto Belisol », sur cyclingnews.com, (consulté le ).
  11. « Lotto : Greipel et les autres », (consulté le ).
  12. Yohann Tritz, « Saison 2015 - La Lotto-Soudal avec 28 coureurs », sur cyclismactu.net, .
  13. Lotto-Soudal va changer de nom et devenir Lotto-Dstny dès 2023
  14. « Cyclisme: Marc Sergeant est le nouveau manager de Lotto-Belisol », sur lesoir.be, (consulté le ).
  15. « Kurt Van De Wouwer directeur sportif chez Lotto-Belisol », sur directvelo.com, (consulté le ).
  16. John Lelangue intronisé chez Lotto Soudal
  17. Le Belge Tosh Van der Sande (Lotto-Soudal) contrôlé positif
  18. Dopage: le cycliste belge Tosh Van der Sande non sanctionné
  19. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Team », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  20. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )

Liens externes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :