Jonas Vingegaard

cycliste danois
Jonas Vingegaard
Jonas Vingegaard Vainqueur du Tour de France 2023.
Informations
Nom de naissance
Jonas Vingegaard Rasmussen
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (27 ans)
Hillerslev (en) (Danemark)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Distinctions
Vélo d'or ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Liste détaillée
Équipes non-UCI
2007-2012Thy Cykle Ring
2013Aalborg Cykle-Ring
2014-5.2016Odder Cykel Klub
Équipes UCI
Principales victoires
2 grands tours
Leader du classement général Tour de France 2022 et 2023
1 classement annexe de grand tour
Classement de la montagne
Leader du classement de la montagne Tour de France 2022
Courses par étapes
Tour du Pays basque 2023
Critérium du Dauphiné 2023
5 étapes de grands tours
Tour de France (3 étapes)
Tour d'Espagne (2 étapes)

Jonas Vingegaard Rasmussen (prononcé : /jo.nas vin.gø.gɔr ʁas.my.sn/), né le à Hillerslev (da), est un coureur cycliste danois, membre de l'équipe Jumbo-Visma. Spécialiste des courses par étapes, il remporte le Tour de France 2022 et 2023.

Biographie modifier

Débuts amateurs modifier

Après des années juniors sans résultats notables, il rejoint l'équipe continentale danoise ColoQuick-Cult en . En juillet, il se classe neuvième du contre-la-montre en côte du Sibiu Cycling Tour, juste devant Egan Bernal. En septembre 2016, il se classe à 19 ans deuxième du Tour de Chine I[1], quatre secondes derrière Raffaello Bonusi.

En , il est quatrième et meilleur jeune du Tour du Loir-et-Cher. Il confirme le mois suivant avec plusieurs top 10 sur des courses d'un jour de l'UCI Europe Tour, dont la deuxième place du Grand Prix Viborg, où il est devancé sur la ligne par Kasper Asgreen. Deux semaines plus tard, il se fracture le fémur au Tour des Fjords, ce qui met un terme à sa saison prématurément[1].

Il revient en forme en . Il se classe neuvième du Triptyque des Monts et Châteaux, puis cinquième et meilleur jeune du Tour du Loir-et-Cher. Avec la sélection espoir danoise, il est cinquième du Grand Prix Priessnitz spa, une des épreuves références du calendrier de la Coupe des Nations espoirs.

En juillet 2018, il gagne le prologue en côte du réputé Tour de la Vallée d'Aoste. Le lendemain, il chute et abandonne dans les premiers kilomètres de l'étape, en raison d'une commotion cérébrale[1].

Vingegaard est engagé comme employé dans la poissonnerie "Chrisfish" de Hanstholm de 2017 à 2018[2],[3]. Il n'a pas été le seul cycliste professionnel à travailler là-bas, Michael Valgren y a aussi occupé un poste[4].

Un mois plus tard, il gagne avec les espoirs danois la course contre-la-montre par équipes du Tour de l'Avenir. Grâce à ses qualités de grimpeur, il signe en , un contrat de deux ans avec l'équipe World Tour néerlandaise Jumbo, pour les saisons 2019 et 2020[5].

2019-2020 : premiers résultats chez les professionnels modifier

Pour sa première saison dans le World Tour, il termine avec les favoris, lors de la dernière étape du Tour du Pays basque[6]. Fin mai, il chute lors de la première étape du Tour de Norvège et est non-partant le lendemain, en raison d'une douleur au coude[6].

Il se révèle deux mois plus tard lors du Tour de Pologne. Il crée la surprise en gagnant la sixième étape devant Pavel Sivakov et Jai Hindley. Cette première victoire sur le circuit World Tour lui permet de prendre la tête du général à une journée de la fin[7]. Rapidement en difficulté lors de la dernière étape, il perd plus de quatorze minutes et termine finalement 26e du général.

Dans la foulée, il se classe deuxième du Tour du Danemark et neuvième du Tour d'Allemagne.

En 2020, il se classe huitième du Tour de Pologne, remporté par Remco Evenepoel. Il s'agit du résultat le plus notable de sa saison. Contrairement à l'édition de 2019, il ne remporte pas d'étape. Il participe aussi à son premier grand tour, le Tour d'Espagne 2020, où il se révèle en tant qu'équipier précieux en montagne de Primož Roglič dans sa victoire finale au classement général. Jonas s'y classe 46ème.

2021 : deuxième du Tour de France modifier

 
Jonas Vingegaard lors du Tour de France 2021.

Comme pour la plupart des coureurs du World Tour, Jonas Vingegaard commence sa saison par le Tour des Émirats arabes unis. Dès la première étape, il perd plus de huit minutes dans les bordures et donc toutes ses chances de briller au général. Quatre jours plus tard, il gagne la 5e étape au sommet du Jebel Jais, avec 3 secondes d'avance sur Tadej Pogačar[8].

Il enchaîne avec la Semaine internationale Coppi et Bartali, où il gagne le général et deux étapes. Il s'illustre ensuite sur le Tour du Pays basque, où il se classe deuxième du général derrière son coéquipier Primož Roglič et devant Pogačar. Il affirme après la course : « J'ai vraiment franchi un cap cette année. Je suis vraiment très heureux de finir deuxième de cette course »[9].

Après des classiques ardennaises sans résultats notables, il est aligné sur le Tour de France en tant qu'équipier du favori Primož Roglič. Celui-ci est victime de chutes et abandonne après huit étapes, laissant Vingegaard comme seul prétendant au classement général de l'équipe Jumbo-Visma. Il termine deux fois deuxième d'étape derrière Tadej Pogačar, ainsi que troisième des deux contre-la-montre individuels du Tour.

Grande surprise de la course[10], il parvient à prendre la deuxième place du général final à 5 minutes et 20 secondes de Tadej Pogačar et devient le deuxième coureur danois à monter sur le podium du Tour de France et le premier depuis 1996[11]. Après avoir prolongé son contrat chez Jumbo-Visma jusqu'en 2024[10], il conclut sa saison en terminant huitième de la Classique de Saint-Sébastien puis quatorzième du Tour de Lombardie.

2022 : vainqueur du Tour de France modifier

Fin février, Vingegaard remporte la Drôme Classic en partant à 30 km de l'arrivée avec Juan Ayuso. Sur la ligne, il devance de trois secondes ses deux poursuivants, Guillaume Martin et Benoît Cosnefroy[12]. C'est sa première victoire sur une classique. En juin, il gagne la dernière étape du Dauphiné, et se classe 2e du classement général derrière son leader Primož Roglič[13].

Lors du Tour de France 2022, dans les Alpes, il attaque le maillot jaune et tenant du titre Tadej Pogačar avec toute son équipe dès le Col du Galibier, notamment Wout van Aert et Primož Roglič. Il est le vainqueur de la 11e étape, dont l'arrivée est jugée au Col du Granon sur les hauteurs de Serre Chevalier. Il devance Nairo Quintana de 59 secondes et endosse pour la première fois le maillot jaune, jusque-là détenu par le Slovène Tadej Pogačar[14]. Dans les Pyrénées, parti en contre avec son équipe derrière une échappée de son coéquipier Wout van Aert, du Français Thibaut Pinot et du Colombien Daniel Martinez, il gagne la 18e étape, à Hautacam, après un mano à mano avec le deuxième du général Tadej Pogačar[15] qui lui concède finalement 1 min 4 s au sommet[16]. Au classement général, il possède désormais 3 min 26 s d'avance sur le Slovène. Sa victoire lui permet également de prendre le maillot à pois à l'Allemand Simon Geschke[17]. Lors de la 20e étape, il arrive second du contre-la-montre à Rocamadour, devançant une nouvelle fois Pogačar de 8 secondes. À l'issue de la dernière étape sur les Champs-Élysées à Paris, il remporte le premier Tour de France de sa carrière. Il est le deuxième Danois à gagner cette épreuve après Bjarne Riis[18],[3],[19].

Le jeune vainqueur est rapatrié au Danemark dans un avion privé, en partie repeint en jaune en l'honneur du maillot, son atterrissage à Copenhague est accompagné par deux chasseurs F16 des forces armées[20]. Il est accueilli par une foule de 70 000 personnes à l’hôtel de ville[21].

Durant les mois qui suivent, le jeune coureur est absent de plusieurs courses où il était attendu après sa victoire au Tour de France, notamment le Tour du Danemark et le championnat du monde programmés en septembre[22]. Plusieurs journaux s'interrogent sur son moral et mentionnent des «moments difficiles» traversés par le champion[23],[24],[25]. Son retour est annoncé pour le Tour de Lombardie, début octobre.

Le Danois reprend finalement la compétition deux mois après, en participant au Tour de Croatie. Il pensait remporter la course, après avoir triomphé sur deux étapes[26],[27], mais perd tout espoir de gagner l'épreuve, à la suite de sa chute lors de la dernière étape. Matej Mohoric, son dauphin, prend le maillot de leader par le jeu des bonifications en finissant deuxième de l'étape derrière Elia Viviani[28].

2023 : à nouveau vainqueur du Tour de France modifier

 
Jonas Vingegaard surveillant Tadej Pogačar lors du Tour de France 2023 (final de la 15e étape).

En mars 2023, pour sa première participation dans Paris-Nice, Vingegaard termine 3e de l'épreuve derrière Tadej Pogačar et David Gaudu, régulièrement lâché par ces derniers, mais réussissant à limiter les écarts. Mais, le mois suivant, il domine largement le Tour du Pays basque en s'adjugeant trois étapes et le classement général. En pleine préparation pour le Tour de France, il s'aligne sur le Critérium du Dauphiné qu'il remporte aisément devant Adam Yates tout en remportant deux étapes dont une au col de la Croix-de-Fer.

Lors du Tour de France 2023, il parvient à s'emparer du maillot jaune lors de la 6e étape en terminant deuxième, derrière son principal rival pour le classement général, Tadej Pogačar[29]. Une lutte serrée s'installe entre les deux coureurs, jusqu'à la 16e étape, où il distance le Slovène de plus d'une minute trente secondes lors de l'unique contre-la-montre individuel de l'épreuve[30]. Le lendemain, il termine quatrième de l'étape et prend le large au classement général avec plus de sept minutes d'avance sur Pogačar, en grosse difficulté dans l'ascension du col de la Loze. Il remporte une seconde fois le Tour de France à l'issue de la 21e étape[31].

Il décide de participer au Tour d'Espagne 2023 jouissant d'un statut de coleader d'équipe avec Primož Roglič afin de contrer le vainqueur sortant Remco Evenepoel et de tenter un doublé personnel Tour de France - Tour d'Espagne ou un triplé d'équipe pour les trois Grands Tours. Il est victime d'une crevaison lors du contre-la-montre inaugural par équipes à Barcelone. Le team Jumbo-Visma l'attend et perd une trentaine de secondes sur ses principaux adversaires. Il gagne en solitaire la 13e étape au col du Tourmalet mais ne parvient pas à creuser un écart suffisant (30 secondes) pour reprendre le maillot rouge à son équipier Sepp Kuss qui le porte depuis la 8e étape. Lors de la 16e étape, il tente de nouveau sa chance avec une attaque tranchante à 4 km du sommet et gagne sa seconde étape sur cette Vuelta, distançant Kuss de plus d'une minute et revenant à 29 secondes de son équipier américain. Le lendemain, Roglič et Vingegaard lâchent Kuss à 1 500 m de l'arrivée et se disputent la victoire. Roglič l'emporte avec Vingegaard dans le même temps mais Kuss, arrivé troisième à 19 secondes, sauve son maillot rouge pour huit petites secondes sur Vingegaard. À partir de ce moment, l'équipe Jumbo-Visma, qui occupe les trois premières places du classement général, préfère maintenir un statu quo pour le trio de tête et Kuss remporte la Vuelta devant Vingegaard et Roglič. Il arrête sa saison à l'issue de ce Tour d'Espagne.

En 2023, Vingegaard a participé à six courses à étapes, en a remporté quatre, a terminé une fois deuxième et une fois troisième et gagné onze étapes individuelles. Il n'a pris le départ d'aucune course d'un jour. Il termine la saison à la deuxième place du classement mondial UCI 2023 et reçoit le trophée du Vélo d'or. En décembre, sa formation annonce la prolongation de son contrat jusqu'en fin d'année 2028[32].

Palmarès modifier

Palmarès amateur modifier

Palmarès professionnel modifier

Résultats sur les grands tours modifier

Tour de France modifier

3 participations

Tour d'Espagne modifier

2 participations

Classements mondiaux modifier

  Année20162017201820192020202120222023
Classement mondial683e881e822e259e331e18e4e2e
UCI Europe Tour nc 562e490e211e272e15e4e2e
UCI Asia Tour83e nc nc
Légende : nc = non classéSource : UCI

Distinctions modifier

Notes et références modifier

Notes modifier

Références modifier

  1. a b et c (nl) LottoNL-Jumbo trekt Deense klimmer aan - WielerFlits
  2. Bastien Loubet, « VIDEO. Tour de France 2022 : le saviez-vous? En 2017 Jonas Vingegaard, maillot jaune actuel, était poissonnier », sur ladepeche.fr,
  3. a et b Théo Gicquel, « tour-de-france-2022-de-poissonnier-à-vainqueur-du-tour-l-incroyable-trajectoire-de-jonas-vingegaard », sur francetvinfo.fr,
  4. (en) Jonny Long published, « Meet Jonas Vingegaard: Inside the early fish market mornings and a ‘Great Danish Bake Off’ star for a mother-in-law », sur cyclingweekly.com, (consulté le )
  5. Jonas Vingegaard ficha por dos temporadas por el LottoNL-Jumbo
  6. a et b (da) Jonas Vingegaard udgår af Tour of Norway
  7. Le surprenant Jonas Vingegaard nouveau leader au général
  8. « Cyclisme : Jonas Vingegaard remporte la 5e étape du Tour des Émirats arabes unis », sur RDS.ca, (consulté le )
  9. « Tour du Pays basque - Jonas Vingegaard «a vraiment franchi un cap» », sur www.cyclismactu.net (consulté le )
  10. a et b Jonas Vingegaard prolonge chez Jumbo-Visma jusqu'en 2024
  11. « Jonas Vingegaard From Fish Factory to Tour de France Podium », Cycling News,
  12. « Jonas Vingegaard triomphe sur la Drôme Classic », sur L'Équipe,
  13. « Primoz Roglic remporte le Dauphiné, la 8e étape pour Jonas Vingegaard », sur L'Équipe,
  14. « Tour de France : Jonas Vingegaard (Jumbo) s'impose au sommet du Granon et prend le Maillot Jaune à Tadej Pogacar », sur lequipe.fr,
  15. Par Le Parisien Le 21 juillet 2022 à 17h12, « Tour de France : Jonas Vingegaard frôle la chute, Tadej Pogacar tombe, descente sous tension dans les Pyrénées », sur leparisien.fr, (consulté le )
  16. Laurent Calmut, « Jonas Vingegaard gagne la 18e étape à Hautacam et s'envole.. », La Montagne,‎ (lire en ligne)
  17. FG Derrien, « Maillot à poids TDF 2022 : Jonas Vingegaard », Ouest France,‎ (lire en ligne)
  18. Rodolphe Ryo, « Jonas Vingegaard vainqueur de son premier Tour de France, l'avènement d'un grand talent », sur RMC SPORT (consulté le )
  19. Après qu'il a reconnu s'être dopé, notamment pour remporter ce tour de France 1996, l'UCI demande à Bjarne Riis de rendre son maillot jaune. Clément Guillou Cyclisme : Bjarne Riis, à peine parti, presque revenu, Le Monde, 22 février 2017.
  20. (da) Ole Kirchert Christensen, « Dette fly bringer Vingegaard til København », sur CHECK-IN.dk, (consulté le )
  21. (da) Ole Kirchert Christensen, « 50.000 fulgte Vingegaards flyvetur », sur CHECK-IN.dk, (consulté le )
  22. « Jonas Vingegaard absent des Mondiaux 2022 en Australie », Ouest France,‎ (lire en ligne)
  23. « CYCLISME - Vingegaard a vécu "des moments difficiles" après le Tour », sur Eurosport, (consulté le )
  24. « Cyclisme : après le Tour de France, Jonas Vingegaard a connu des «moments difficiles» », sur LEFIGARO, (consulté le )
  25. Par Margaux Bongr et Le 23 août 2022 à 13h38, « Cyclisme : Jonas Vingegaard avoue avoir vécu une «explosion mentale» après son sacre à Paris », sur leparisien.fr, (consulté le )
  26. « Jonas Vingegaard s'impose sur la cinquième étape et prend le maillot rouge de leader du Tour de Croatie », sur L'Équipe (consulté le )
  27. « Jonas Vingegaard remporte la 3e étape du Tour de Croatie », sur L'Équipe (consulté le )
  28. « Matej Mohoric remporte le Tour de Croatie au détriment de Jonas Vingegaard, victime d'une chute dans le final », sur L'Équipe (consulté le )
  29. « Tour de France 2023 : à Cauterets, Jonas Vingegaard prend le jaune, Tadej Pogacar prend une revanche », sur Libération (consulté le )
  30. « Jonas Vingegaard écrase la 16e étape du Tour de France et creuse l'écart sur Pogacar au classement général », sur L'Équipe (consulté le )
  31. https://www.europe1.fr/sport/en-direct-tour-de-france-derniere-etape-emblematique-sur-les-champs-elysees-4195369
  32. « Jonas Vingegaard et Sepp Kuss prolongent leur contrat chez Visma-Lease a bike », sur lequipe.fr, L'Équipe, .

Liens externes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :