Ouvrir le menu principal
Yves Lampaert
Aniche - Quatre jours de Dunkerque, étape 2, 5 mai 2016, départ et arrivée (B32).JPG
Yves Lampaert en 2016
Informations
Surnom
Lampie, Lefke[1]
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (28 ans)
IzegemVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
Équipes professionnelles
Principales victoires
Yves Lampaert lors du contre-la-montre de la 3e étape du Tour de Belgique 2014 à Dixmude.

Yves Lampaert (né le à Izegem) est un coureur cycliste belge, membre de l'équipe Deceuninck-Quick Step. Il est notamment champion de Belgique du contre-la-montre en 2017, champion de Belgique sur route en 2018, double champion du monde du contre-la-montre par équipes en 2016 et 2018, et a remporté la classique À travers les Flandres en 2017 et 2018.

Sommaire

BiographieModifier

Les parents d'Yves Lampaert sont agriculteurs[1] et Yves Lampaert a étudié au lycée agricole de Roulers avec Frederik Backaert[1]. Yves Lampaert est ceinture noire en judo[1]. A l'adolescence, son cousin Stijn Neirynck et son oncle Pierre Lampaert l'incitent à faire du cyclisme[1].

En 2012, Yves Lampaert est membre de l'équipe EFC-Omega Pharma-Quick Step, réserve de l'équipe professionnelle Omega Pharma-Quick Step. Il est cette année-là champion de Belgique du contre-la-montre espoirs et deuxième de Paris-Roubaix espoirs derrière Bob Jungels.

Il coureur professionnel en 2013 au sein de l'équipe Topsport Vlaanderen-Baloise, dont est membre son cousin Stijn Neirynck.

En 2015, il est recruté par l'équipe World Tour Etixx-Quick Step. Dès sa première année, il gagne le classement général des Trois Jours de Flandre-Occidentale et termine septième de Paris-Roubaix. Il est sélectionné pour le contre-la-montre et remplaçant pour la course en ligne des championnats du monde de Richmond[2].

En 2016, il est atteint d'une fracture du sternum lors du Tour de l'Algarve. Il ne peut participer à la fin du mois de février aux premières semi-classiques belges pour lesquelles sa participation était annoncée[3]. En fin de saison, il devient avec la formation Etixx-Quick Step champion du monde du contre-la-montre par équipes et se classe septième du contre-la-montre individuel.

En 2017, grâce au collectif de son équipe, il gagne en solitaire À travers les Flandres, son premier succès sur le World Tour[4]. Il est également champion de Belgique du contre-la-montre et gagne à la fin de l'été, la deuxième étape du Tour d'Espagne en anticipant le sprint dans le dernier kilomètre[5]. Il porte le maillot rouge de leader du général pendant une journée[6].

L'année suivante, il répète son succès sur À travers les Flandres en attaquant dans le dernier kilomètre. En juin, il est champion de Belgique sur route. Sélectionné pour représenter son pays aux championnats d'Europe de cyclisme sur route en août 2018, il se classe quatrième de l'épreuve contre-la-montre[7]. Le même mois, il termine cinquième de la première édition de la Great War Remembrance Race, une nouvelle course cycliste disputée en Belgique[8]. En fin d'année, il est pour la deuxième fois champion du monde du contre-la-montre par équipes.

En 2019, il réussit une bonne campagne de classiques et termine notamment troisième de Paris-Roubaix, remporté par son coéquipier Philippe Gilbert. Fin juillet, il est présélectionné pour représenter son pays aux championnats d'Europe de cyclisme sur route[9]. Il s'adjuge à cette occasion la septième place du contre-la-montre individuel[10], ainsi que la seconde place de la course en ligne[11].

PalmarèsModifier

Palmarès par annéeModifier

Résultats sur les grands toursModifier

Tour de FranceModifier

2 participations

Tour d'EspagneModifier

2 participations

Classements mondiauxModifier

Année 2012 2013 2014 2015 2016 2017
UCI World Tour 99e[12] 219e[13] 83e[14]
UCI Europe Tour 386e[15] 164e[16] 49e[17] 185e[18] 332e[19]

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e Philippe Le Gars, « yves lampaert, le flandrien des champs », L'Equipe,‎ , p. 15.
  2. Belga, « Bomans dévoile sa sélection pour le Mondial de cyclisme », sur rtbf.be,
  3. « Une finale durcie sur Liège-Bastogne-Liège, une nouvelle côte à la Flèche, André Greipel souffre d'une côte, Yves Lampaert blessé, table ronde sur le cyclisme actuel. », sur velo101.com,
  4. Lampaert triomphe dans à travers la Flandre et poursuit la série belge
  5. Tour d'Espagne : Lampaert (Quick-Step) gagne en solitaire
  6. Yves Lampaert : «C'est un grand moment dans ma carrière»
  7. Frédéric Gachet, « Championnat d'Europe - CLM Elites Hommes : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 9 août 2018)
  8. Nicolas Horlait, « Great War Remembrance Race : Mihkel Raïm au bout de l’échappée », sur cyclingpro.net, (consulté le 26 août 2018)
  9. Quentin Rouillé, « Championnat d’Europe Alkmaar 2019 : Les différentes présélections », sur cyclingpro.net, (consulté le 1er aout 2019)
  10. Nicolas Mabyle, « Championnat d'Europe - CLM Elites Hommes : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 9 aout 2019)
  11. Nicolas Mabyle, « Championnat d'Europe - Elites Hommes : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 12 aout 2019)
  12. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  13. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  14. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)
  15. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  16. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  17. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  18. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  19. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :