Ouvrir le menu principal

Antoine Dupont

joueur français de rugby à XV
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dupont.
Antoine Dupont
Description de cette image, également commentée ci-après
Antoine Dupont en 2017.
Fiche d'identité
Naissance (23 ans)
à Lannemezan (France)
Taille 1,74 m (5 9)
Poste Demi de mêlée
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
2000-2011
2011-2014
Magnoac FC
FC Auch
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2014-2017
2017-
Castres olympique
Stade toulousain
61 (44)[1]
34 (75)[1]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2015-2016
2017-
Drapeau : France France -20
Drapeau : France France
11 (36)[1]
20 (20)[2]

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 21 octobre 2019.

Antoine Dupont, né le à Lannemezan (Hautes-Pyrénées), est un joueur international français de rugby à XV évoluant principalement au poste de demi de mêlée. Il joue au sein de l'effectif du Stade toulousain et en équipe de France depuis 2017. Il évoluait au Castres olympique de 2014 à 2017. Il est considéré comme un grand espoir du rugby français. En 2019, il remporte le championnat de France avec le Stade toulousain.

CarrièreModifier

Premiers pas dans le rugbyModifier

Antoine Dupont Perrody est originaire du village de Castelnau-Magnoac où il a débuté le rugby à l'âge de 4 ans au Magnoac FC[3]. En 2011, alors qu'il évolue en cadet, il rejoint le centre de formation du FC Auch. Il intègre également le pôle Espoir du lycée Jolimont à Toulouse, où il passe son Bac S[4]. En 2014, il dispute la finale du championnat de France Crabos avec Auch et rejoint le Castres olympique à l'issue de la saison.

Débuts professionnels à CastresModifier

Il fait ses débuts avec l'équipe professionnelle le lors d'une rencontre face au RC Toulon en rentrant pour une minute de jeu à la place de Cédric Garcia[5]. En , il est titularisé en Coupe d'Europe pour un match contre les Harlequins, au cours duquel il inscrit son premier essai professionnel. Suite à une mêlée castraise à cinq mètres de l'en-but anglais, Antoine Dupont récupère le ballon, échappe au plaquage du capitaine londonien Chris Robshaw, et aplatit le ballon sous les poteaux[6].

Membre du pôle espoir de Marcoussis pour la saison 2014-2015[7], il est sélectionné par Fabien Pelous pour disputer le Tournoi des Six Nations des moins de 20 ans avec l'équipe de France[8]. Il joue trois matches, à chaque fois en tant que remplaçant, et n'est finalement pas retenu pour la championnat du monde junior de la même année[9]. Il joue un total de onze matches toutes compétitions confondues pour sa première année sous les couleurs bleu et blanc du Castres olympique[10].

 
Antoine Dupont en 2015 avec le Castres olympique.

La saison suivante, il joue plus, soit 18 matches toutes compétitions confondues. Il réalise notamment un très bon match face à l'US Oyonnax[11] en début de saison, alors que Christophe Urios, son nouvel entraîneur, décide de le titulariser au poste d'ouvreur aux dépens de Romain Cabannes suite à un nombre important de blessés au poste[12]. Il est nommé cette année parmi les meilleurs espoirs lors de la Nuit du rugby[13].

Il est de nouveau appelé en équipe de France des moins de 20 ans pour le Tournoi des Six Nations et pour le championnat du monde en juin. Durant cette compétition, il inscrit cinq essais en trois titularisations[14], dont trois essais contre le Japon en phase de poule[15].

Affirmation en Top 14 et débuts internationauxModifier

En , il figure sur la Liste développement de 30 joueurs de moins de 23 ans à fort potentiel que les entraîneurs de l'équipe de France suivent pour la saison 2016-2017[16],[N 1].

En , il est sélectionné dans l'équipe des Barbarians français par Raphaël Ibañez pour affronter une sélection australienne au Stade Chaban-Delmas de Bordeaux[17]. Il commence la rencontre en tant que remplaçant de Yann Lesgourgues et réalise une entrée remarquée, aidant son équipe à s'imposer sur le score de 19 à 11[18],[19].

En , Antoine Dupont est annoncé partant pour le Stade toulousain par les médias RMC et La Dépêche du Midi, sans que cela soit confirmé officiellement[20],[21]. En novembre, RMC annonce de nouveau la signature du joueur au Stade toulousain[22], mais cette fois, l'information est démentie par l’entraîneur du Castres olympique, Christophe Urios déclarant qu'Antoine Dupont « est encore en réflexion et n'a pas signé à Toulouse[23] ». Le , le club de Castres annonce sur son site internet le départ du demi de mêlée à la fin de la saison, sans pour autant préciser pour quel club[24]. Le lendemain, le Stade toulousain annonce l'arrivée du joueur à compter de la saison 2017-2018[25]. L'annonce et la contre-annonce du départ d'Antoine Dupont se déroulent dans un contexte qui voit le joueur s'affirmer en club, où il réalise de bonnes performances et où il voit son temps de jeu augmenter[26],[27]. Les supporters de Castres affichent leur souhait de voir le joueur rester au club et prolonger son contrat[26],[27].

Le , il est appelé pour la première fois en équipe de France par Guy Novès suite à une blessure de Maxime Machenaud[28]. Quarante-huit heures après son premier entrainement avec le XV de France[29], il connait sa première sélection au Stade olympique de Rome face à l'équipe d'Italie le [30]. Une semaine plus tard, il réalise une entrée en jeu remarquée contre le pays de Galles, la France s'imposant 20 à 18 au terme du match international le plus long de l'histoire, se concluant après 20 minutes de temps additionnel[31]. Il participe à la tournée des bleus en Afrique du Sud, disputant une seule des trois rencontres en tant que remplaçant[32]. Les Français terminent la tournée avec trois défaites cinglantes[33].

En , l'encadrement du XV de France l'intègre dans la liste Élite des joueurs protégés par la convention FFR/LNR pour la saison 2017-2018[34].

Départ au Stade toulousain et blessureModifier

Arrivé au Stade toulousain qui sort d'un exercice 2016-2017 décevant terminé à la douzième place du classement, Antoine Dupont s'inscrit rapidement dans une première dynamique de victoires en s'imposant au poste de demi de mêlée, aux dépens de l'international Sébastien Bézy[35],[36],[37]. Il inscrit quatre essais lors de ses quatre premiers matches sous ses nouvelles couleurs, dont le premier face à Toulon[38] et un doublé face au champion en titre, Clermont-Ferrand[39],[40].

Il est retenu avec sa sélection nationale pour la série de test matches du mois de novembre[41]. Pour son match d'ouverture, la France est opposée aux All Blacks et Antoine Dupont connait à cette occasion sa première titularisation avec le maillot bleu[42]. Auteur de quatre franchissements, pour 91 mètres parcourus ballon en main et sept défenseurs battus[43],[44], il réalise une bonne performance lui permettant d'être élu homme du match, malgré la défaite (18-38)[45],[46].

Remplaçant lors de la première journée du Tournoi des Six Nations 2018 contre l'Irlande, il est à l'initiative de l'essai de Teddy Thomas. Quelques minutes après, il se blesse et souffre d'une rupture des ligaments antérieurs du genou droit[47], qui met un terme à sa saison.

Retour de blessure et champion de FranceModifier

Il fait son retour officiel à la compétition le face à Agen où il joue près de 20 minutes, remplaçant Sébastien Bézy à la fin du match[48]. Après deux matches de coupe d'Europe, il est titularisé face à Perpignan contre qui il inscrit trois essais[49]. Il est de retour dans le groupe France, un mois après son retour à la compétition[50],[51]. Il dispute les trois matches de la tournée en tant que remplaçant de Baptiste Serin, face à l'Afrique du Sud, l'Argentine et les Fidji[52]. De retour à Toulouse, il enchaine les titularisations au poste de numéro 9, malgré les bonnes performances de Sébastien Bézy[53]. De retour en équipe de France pour le tournoi, il ne dispute pas le premier match, Morgan Parra et Baptiste Serin lui étant préférés[54]. De retour sur le banc face au XV de la rose, il réalise une entrée convaincante, malgré la lourde défaite (8-44)[55],[56]. Les performances et les propos d'après match remettant en cause le staff tricolore du titulaire Morgan Parra, l'exclu du groupe[57]. Antoine Dupont est titularisé pour les trois derniers matches du tournoi[58]. Il inscrit son premier essai international face à l'Italie lors du dernier match[59].

Les bonnes performances de l'équipe toulousaine permettent au club de retrouver les phases finales, aussi bien en coupe d'Europe qu'en Top 14. Antoine Dupont dispute le quart de finale et la demi finale de coupe d'Europe. En quart face au Racing 92, il est titulaire au poste de numéro 9. Il inscrit le premier essai de la rencontre et est replacé au poste de demi d'ouverture en fin de première mi-temps après l'expulsion du numéro 10 titulaire Zack Holmes. Il inscrit un second essai, est élu homme du match aidant ainsi son équipe à se qualifier (22-21)[60],[61]. Ainsi, pour la demi finale face au Leinster, il est titularisé au poste de numéro 10[62].

Finissant premier au classement général du championnat de France, le Stade toulousain est directement qualifié pour les demi finales[63]. Il est titulaire au poste de demi de mêlée pour le premier match face à La Rochelle, puis en finale face à l'ASM Clermont. Il remporte ainsi son premier bouclier de Brennus[64].

Coupe du monde 2019Modifier

Présent dans la liste de Jacques Brunel pour la préparation à la coupe du monde 2019 au Japon, il est titulaire lors des trois matches de préparation (contre l'Italie et deux fois contre l'Écosse), où il inscrit deux essais. Il est donc retenu dans la liste définitive de 31 joueurs pour disputer la compétition.

StatistiquesModifier

En clubModifier

InternationalesModifier

Équipe de France des moins de 20 ansModifier

Antoine Dupont dispute 11 matchs avec l'équipe de France des moins de 20 ans en deux saisons, prenant part à deux éditions du tournoi des Six Nations (2015 et 2016) et à une édition du championnat du monde junior (2016). Il inscrit un total de cinq essais, une pénalité et quatre transformations pour 36 points inscrits, uniquement lors du championnat du monde junior[65].

BarbariansModifier

Antoine Dupont dispute une rencontre avec les Barbarians en 2016 contre les Wallabies XV l'équipe réserve australienne[66]. Il réalise alors une bonne performance qui attire l'attention de nombreux observateurs.

XV de FranceModifier

Antoine Dupont connait sa première sélection avec l'équipe de France le à l'occasion d'un match contre l'Italie dans le cadre du tournoi des Six Nations. Lors de sa première titularisation face à la Nouvelle Zélande le , il est élu Talent d'Or du match.

PalmarèsModifier

En clubModifier

En équipe nationaleModifier

TournoiModifier

Détails du parcours d'Antoine Dupont dans le Tournoi des Six Nations.
Édition Rang Résultats équipe Résultats Dupont Matchs Dupont
Six Nations 2017 3 3 v, 0 n, 2 d 2 v, 0 n, 0 d 2/5
Six Nations 2018 4 2 v, 0 n, 3 d 0 v, 0 n, 1 d 1/5
Six Nations 2019 4 2 v, 0 n, 3 d 2 v, 0 n, 2 d 4/5

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite ; la ligne est en gras quand il y a Grand Chelem.

Distinctions personnellesModifier

Notes et référencesModifier

Notes
  1. La liste « Élite » du XV de France, concept défini après une convention signée en entre la Fédération française de rugby (FFR) et la Ligue nationale de rugby (LNR), octroie aux joueurs de celle-ci une préparation sans le moindre match durant huit semaines. L'encadrement de l'équipe de France peut également compter sur la mise à sa disposition de ces joueurs quinze jours avant les tests de novembre et du tournoi, où ils resteront avec la sélection pendant toute la compétition. La liste « Développement », dont fait partie Antoine Dupont, est régie par les mêmes règles mais concerne les espoirs du XV de France.
Références
  1. a b c et d « Antoine Dupont », sur www.itsrugby.fr (consulté le 21 octobre 2019)
  2. a et b « Antoine Dupont », sur en.espn.co.uk (consulté le 21 octobre 2019)
  3. « Antoine Dupont, l'insouciance de la jeunesse », sur www.ladepeche.fr (consulté le 23 septembre 2016)
  4. « Dupont, la fulgurante ascension ! », sur www.ffr.fr (consulté le 21 avril 2017)
  5. « EN DIRECT / LIVE. Castres - Toulon - Top 14 - 8 novembre 2014 », (consulté le 23 septembre 2016).
  6. « Castres - Insouciance, précocité, adaptation, Stade toulousain… voici Antoine Dupont », (consulté le 23 septembre 2016).
  7. « Pôle France 2014-2015 - FFR », sur www.ffr.fr (consulté le 12 novembre 2017)
  8. « Antoine Dupont jeune premier », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 12 novembre 2017)
  9. SARL It's rugby, « Rugby - Fiche joueur - Statistiques internationales », sur www.itsrugby.fr (consulté le 12 novembre 2017)
  10. SARL It's rugby, « Rugby - Fiche joueur - Statistiques en club », sur www.itsrugby.fr (consulté le 12 novembre 2017)
  11. Thibault Perrin, « VIDEO. Top 14 - La sublime prise d'intervalle d'Antoine Dupont face à Oyonnax » (consulté le 23 septembre 2016).
  12. « Top 14 - Castres: Face à Oyonnax, Antoine Dupont passe à l'ouverture », (consulté le 23 septembre 2016)
  13. Clément Suman, « Top 14 / Pro D2 : Découvrez les nommés pour la Nuit du Rugby » (consulté le 23 septembre 2016).
  14. SARL It's rugby, « Rugby - Fiche joueur - Statistiques internationales », sur www.itsrugby.fr (consulté le 23 septembre 2016).
  15. « MONDIAL U20 - VIDEO - Le résumé de France U20 - Japon U20 (41-27) », (consulté le 23 septembre 2016).
  16. « XV de France : Liste Elite et développement », sur www.ffr.fr, FFR, (consulté le 26 février 2017).
  17. « Barbarians français : La compo de l'équipe face à l'Australie », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 24 novembre 2016).
  18. « Barbarians: l'accélération d'Antoine Dupont nous laisse... baba ! », sur lerepublicain.net, (consulté le 30 novembre 2016).
  19. « Résumé vidéo : une relance folle d'Antoine Dupont permet aux Barbarians de battre l'Australie », sur lerugbynistere.fr, (consulté le 30 novembre 2016).
  20. « Castres : Antoine Dupont dit oui à Toulouse », sur rmcsport.bfmtv.com, (consulté le 30 novembre 2016).
  21. « Antoine Dupont à Toulouse, ça brûle ! », sur ladepeche.fr, (consulté le 30 novembre 2016).
  22. « Castres perd Antoine Dupont qui signe à Toulouse », sur rmcsport.bfmtv.com, (consulté le 30 novembre 2016).
  23. « CO : Dupont "en pleine reflexion" sur son avenir », sur ladepeche.fr, (consulté le 30 novembre 2016).
  24. « Antoine Dupont quittera le CO à la fin de la saison », sur castres-olympique.com (consulté le 30 novembre 2016).
  25. « Communiqué officiel Antoine Dupont sera Stadiste en 2017-2018 - Stade Toulousain », sur www.stadetoulousain.fr (consulté le 30 novembre 2016)
  26. a et b « Thomas Lombard : «Antoine Dupont crève l'écran dans ce Top 14» », sur ladepeche.fr.
  27. a et b « Top 14 - Castres : Antoine Dupont, la pépite que les Castrais ne veulent pas voir partir à Toulouse », Rugbyrama, (consulté le 30 novembre 2016).
  28. « 6 NATIONS - XV de France : Machenaud très incertain, le staff des Bleus appelle Dupont en renfort », Rugbyrama,‎ (lire en ligne, consulté le 8 mars 2017)
  29. « XV de France : Guy Novès explique ses choix », sur lequipe.fr, (consulté le 11 mars 2017)
  30. « Italie – France : 18-40 - FFR », sur www.ffr.fr (consulté le 11 mars 2017)
  31. « Tournoi 2017 : Antoine Dupont, la joie des débuts réussis - France 3 Occitanie », France 3 Occitanie,‎ (lire en ligne, consulté le 17 avril 2017)
  32. Thibault Perrin, « XV de France - La liste des 35 joueurs retenus pour la tournée en Afrique du Sud », sur www.lerugbynistere.fr (consulté le 12 novembre 2017)
  33. « Rugby : fiasco total pour le XV de France en Afrique du Sud (35–12) », SudOuest.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 12 novembre 2017)
  34. Maxime Gil, « Ntamack, Dupont, Penaud, Picamoles, Lopez... 6 sorties, 21 entrées : voici la nouvelle liste Élite », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 10 juin 2017)
  35. Clément Suman, « VIDEO. Top 14 : Antoine Dupont, le joueur qui métamorphose le Stade Toulousain », sur www.lerugbynistere.fr (consulté le 12 novembre 2017)
  36. Thibault Perrin, « VIDEO. Top 14 - Stade Toulousain - Antoine Dupont et Zack Holmes enfoncent Brive », sur www.lerugbynistere.fr (consulté le 12 novembre 2017)
  37. « Antoine Dupont : 20 ans, et le monde à prendre », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 12 novembre 2017)
  38. « Rugby - Top 14. Toulon l’emporte à domicile face à Toulouse », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 12 novembre 2017)
  39. « Top 14 : Toulouse domine Clermont, avec un intenable Antoine Dupont », actu.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 12 novembre 2017)
  40. « Tops/Flops Toulouse-Clermont : Dupont l’homme providentiel, zéro pointé pour l’ASM à l’extérieur », Sport24,‎ (lire en ligne, consulté le 12 novembre 2017)
  41. Thibault Perrin, « XV de France - La liste des 32 joueurs pour défier les All Blacks », sur www.lerugbynistere.fr (consulté le 12 novembre 2017)
  42. « Tournée XV de France: Dupont face au maître Aaron Smith », RFI,‎ (lire en ligne, consulté le 12 novembre 2017)
  43. Le Club Rugby, « Test-match : Dupont impressionne, Picamoles n'était pas dedans… les notes des Bleus - Le Club Rugby », Le Club Rugby,‎ (lire en ligne, consulté le 12 novembre 2017)
  44. « RUGBY - TEST-MATCH - France - Nouvelle-Zélande : Antoine Dupont, nouveau "seigneur" du XV de France », Rugbyrama,‎ (lire en ligne, consulté le 12 novembre 2017)
  45. « France - Nouvelle-Zélande: Dupont brillant en 9, Ducuing et Belleau prometteurs », Francetvsport,‎ (lire en ligne, consulté le 12 novembre 2017)
  46. « Dupont, une étincelle dans la nuit », sur Sports.fr (consulté le 12 novembre 2017)
  47. « XV de France : un à trois mois d’arrêt pour Jalibert, les croisés pour Dupont », SudOuest.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 5 février 2018)
  48. « Antoine Dupont de retour face à Agen », sur sport24.lefigaro.fr, (consulté le 19 novembre 2019)
  49. « Top 14 -Dupont a éteint Aimé-Giral à lui seul », sur Rugbyrama, (consulté le 10 septembre 2019)
  50. « XV de France - Tournée de novembre : Julien Marchand et Antoine Dupont, les deux bonnes nouvelles », sur France Bleu, (consulté le 10 septembre 2019)
  51. « XV de France - Jacques Brunel : "Un peu juste, Antoine Dupont a encore sa place" », sur Rugbyrama, (consulté le 10 septembre 2019)
  52. Thibault Perrin, « Quand viendra l'heure d'Antoine Dupont et Anthony Belleau avec le XV de France ? », sur Le Rugbynistère, (consulté le 10 septembre 2019)
  53. « On a (enfin) retrouvé le vrai Sébastien Bézy », sur www.20minutes.fr (consulté le 10 septembre 2019)
  54. Par Ouest-France (avec AFP), « XV de France. Tournoi des 6 Nations : Jacques Brunel dévoile une liste avec 5 nouveaux dont Romain Ntamack », sur Ouest-France.fr, (consulté le 10 septembre 2019)
  55. « Antoine Dupont, un remplaçant de première classe », sur sixnationsrugby.com, (consulté le 19 novembre 2019)
  56. Thibault Perrin, « 6 Nations - En 34 minutes, le puncheur Antoine Dupont a montré qu'il méritait d'être titulaire », sur Le Rugbynistère, (consulté le 10 septembre 2019)
  57. « 6 Nations 2019 - Humeur - Morgan Parra et Camille Lopez, les fusillés de Twickenham », sur Rugbyrama, (consulté le 10 septembre 2019)
  58. « Équipe de France : Antoine Dupont et Romain Ntamack en charnière contre l'Écosse - Rugby - Bleus », sur L'Équipe (consulté le 10 septembre 2019)
  59. « Tournoi des Six Nations : la France l'emporte laborieusement en Italie - Rugby - Tournoi », sur L'Équipe (consulté le 10 septembre 2019)
  60. « Toulouse mate le Racing et jouera les demi finales », sur leprogres.fr, (consulté le 19 novembre 2019)
  61. RMC SPORT, « Coupe d'Europe: héroïque à 14 et porté par un grand Dupont, le Stade Toulousain s'offre une demie », sur RMC SPORT (consulté le 10 septembre 2019)
  62. « Champions Cup - Première demi-finale pour Antoine Dupont (Toulouse) », sur Rugbyrama, (consulté le 10 septembre 2019)
  63. « «Il faut être mesuré», le Stade Toulousain est déjà tourné vers sa finale », sur www.20minutes.fr (consulté le 10 septembre 2019)
  64. « Top 14 - Finale / Dupont : « J'ai toujours rêvé de soulever ce Bouclier » », sur Rugby 365, (consulté le 10 septembre 2019)
  65. SARL It's rugby, « Rugby - Fiche joueur - Statistiques internationales », sur www.itsrugby.fr (consulté le 30 novembre 2016)
  66. « Barbarians français : La compo de l'équipe face à l'Australie », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 24 novembre 2016)
  67. « Oscar d’Or : Dupont », sur www.rugbyrama.fr, (consulté le 18 novembre 2019).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :