Dylan Teuns

coureur cycliste belge
Dylan Teuns
Dylan Theuns au Tour de France 2022
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (32 ans)
DiestVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Distinction
Équipe non-UCI
2014-7.2014BMC Development
Équipes UCI
Principales victoires
Classiques
Flèche wallonne 2022
Courses par étapes
Tour de Pologne 2017
2 étapes de grands tours
Tour de France (2 étapes)

Dylan Teuns, né le à Diest, est un coureur cycliste belge. Il a notamment remporté le Tour de Pologne 2017, deux étapes du Tour de France (2019 et 2021) et la Flèche wallonne 2022. Il a également terminé troisième de la Flèche wallonne 2017 et du Tour de Lombardie 2018.

Biographie modifier

 
Dylan Teuns lors du contre-la-montre individuel de la 8ea étape du Tour de Grande-Bretagne 2014 à Londres.

Dylan Teuns naît le à Diest en Belgique[1]. Il porte son prénom en hommage à Bob Dylan, dont son père est fan. Il achète son premier vélo en 2005, après avoir vu les exploits de Tom Boonen sur les classiques flandriennes. Lors d'un test à l'effort pour obtenir sa première licence, son médecin lui annonce que ses valeurs à 13 ans, sont celles d'un cycliste de 19 ans[2]. Il a fait des études en mécanique et vit avec sa compagne Lis.

Révélation chez les espoirs modifier

De 2011 à 2013, il court pour l'équipe Jong Vlaanderen-Bauknecht, qui change plusieurs fois de nom pour finir en Ventilair-Steria. Le profil des courses de l'équipe ne lui permet pas de mettre en avant ses qualités de puncheur[2], mais en 2012, il parvient à se classer quatrième de la Ronde de l'Isard d'Ariège. L'année suivante, il remporte la 1re étape du Triptyque ardennais et termine troisième de la Ronde de l'Isard d'Ariège[1].

En 2014, par le biais de Rik Verbrugghe, Dylan Teuns rejoint l'équipe BMC Development, réserve de l'équipe professionnelle BMC Racing. Il se classe deuxième de Liège-Bastogne-Liège espoirs, du Tour de Bretagne dont il gagne une étape et du Circuit Het Nieuwsblad espoirs. En juillet, il gagne une étape du Tour de la Vallée d'Aoste, et signe un premier contrat professionnel avec BMC Racing[3]. Au mois d'août, il intègre cette équipe en tant que stagiaire. Avec elle, il est dix-huitième du Tour de l'Utah, puis s'illustre au Tour de Grande-Bretagne en se classant troisième et quatrième d'étapes et dixième du classement général[4]. Il prend ensuite la sixième place du Grand Prix de Wallonie et la trentième place de Paris-Tours. Durant cette période, il est également sélectionné en équipe de Belgique espoirs. Il dispute avec elle le Tour de l'Avenir, dont il gagne une étape, et le championnat du monde sur route de cette catégorie, dont il prend la 29e place. Il est deuxième du Tour de Lombardie amateurs, sa dernière course chez les espoirs, avec BMC Development[5]. À l'issue de cette saison, il reçoit les prix du Flandrien espoir de l'année[6] et du Vélo de cristal espoir[7].

2015-2018 : BMC Racing modifier

En 2015, il court pour l'équipe BMC Racing[1] et remporte la troisième étape du Critérium du Dauphiné (contre-la-montre par équipes). La même année il se classe aussi troisième de la Volta Limburg Classic.

En avril 2017, il surprend les suiveurs en se classant troisième de la Flèche wallonne, au sommet du Mur de Huy. Il réalise ensuite un été très prolifique. Il gagne en juillet 2017 deux étapes du Tour de Wallonie et remporte le classement général. Sur sa lancée, il gagne ensuite la troisième étape et le classement général du Tour de Pologne, ses premières victoires sur une course World Tour. Il conclut sa série en s'adjugeant l'Arctic Race of Norway en Norvège, où il gagne deux étapes supplémentaires. Il devient à 25 ans, un des grands espoirs belges sur les courses à étapes d'une semaine et un homme à surveiller sur les classiques ardennaises.

Il commence sa saison 2018 par une onzième place au Dubaï Tour. Il dispute ensuite Paris-Nice, où il est désigné leader de BMC après l'abandon sur chute de Tejay van Garderen[8]. Deuxième de l'« étape-reine » à Valdeblore derrière Simon Yates et septième de la dernière étape, il finit sixième du classement général. Au mois d'août, après quatre saisons chez BMC, il annonce qu'il change d'équipe et signe un contrat de deux ans avec la formation Bahrain-Merida où il retrouve Verbrugghe[9]. En octobre, pour sa dernière course avec BMC, il monte sur le podium du Tour de Lombardie, après avoir remporté le sprint pour la troisième place. Il s'agit également de son premier podium sur une classique « Monument »[10].

2019-2022 : chez Bahrain modifier

Pour ses débuts chez Bahrain-Merida, il se classe quatrième du contre-la-montre du Tour de la Communauté valencienne. Lors des classiques printanières, il est 5e du Circuit Het Nieuwsblad et 9e de Liège-Bastogne-Liège. En juin, il gagne la 2e étape du Critérium du Dauphiné et porte le maillot jaune deux jours. Il se classe finalement sixième du général. En juillet, pour son premier Tour de France, il s'échappe avec treize autres coureurs au début de la 6e étape et s'impose 156 kilomètres plus loin, au sommet de la Planche des Belles Filles, devant Giulio Ciccone qui endosse le maillot jaune pour deux journées[11]. En août, sur le Tour d'Espagne, il endosse le maillot rouge à l'issue de la 6e étape[12].

En février 2020, il remporte le contre-la-montre qui conclut le Tour d'Andalousie avec 0,8 seconde d'avance sur le vainqueur du général Jakob Fuglsang[13]. Lors de la première étape de Paris-Nice, il est battu au sprint par Maximilian Schachmann. Il occupe la sixième place du général, lorsque son équipe se retire cinq jours plus tard, en raison de la pandémie de Covid-19. À la reprise des compétitions en août, il n'évolue pas à son meilleur niveau. Il doit attendre mi-octobre pour obtenir des résultats notables, en terminant dixième de Gand-Wevelgem et onzième du Tour des Flandres.

Sa première partie de saison 2021 est compliquée, sa meilleure performance est une septième place sur la Flèche brabançonne. En juillet, à l'issue d'une échappée, il gagne en solitaire au Grand-Bornand la 8e étape du Tour de France, résistant à Tadej Pogačar, et dédie cette victoire à son père récemment décédé[14]. Il termine la course à la 17e place du général. Le mois suivant, il est huitième du Tour de Pologne et quatrième du Tour d'Allemagne et connait une fin de saison moins réussie.

En 2022, il réussit sa meilleure campagne de classiques. Il est sixième du Tour des Flandres, puis dixième de l'Amstel Gold Race et huitième de la Flèche brabançonne. Le 20 avril, il s'offre sa première victoire dans une grande classique en s'imposant dans la Flèche wallonne, devant le quintuple vainqueur de l'épreuve Alejandro Valverde[15]. Quatre jours plus tard, il est sixième de Liège-Bastogne-Liège. Le mois suivant, il gagne la 1re étape du Tour de Romandie sur une arrivée en puncheur. Il décroche ensuite deux tops 10 d'étape sur le Tour de France.

Depuis août 2022 : Israel Premier-Tech modifier

 
Dylan Teuns - Tour de France 2023 - 15è étape.

Le 5 août 2022, il rejoint en cours de saison l'équipe World Tour Israel Premier-Tech, en manque de points UCI dans la course au maintien au World Tour. Il se classe notamment cinquième du Tour de Grande-Bretagne et quatrième du Grand Prix de Wallonie, mais ne peut empêcher la perte de licence World Tour de sa nouvelle équipe.

En 2023, Teuns est 37e du Tour des Flandres. Grippé, il est forfait pour la plupart des classiques ardennaises et ne peut donc défendre son titre sur la Flèche wallonne[16]. Il participe au Tour de France 2023 où il se classe dans le top 10 de deux étapes et termine à la 35e place du classement général. Le 13 septembre 2023, il prend la deuxième place du Grand Prix de Wallonie à Namur battu par Gonzalo Serrano.

Palmarès et classements mondiaux modifier

Palmarès amateur modifier

 
Podium de l'édition 2014 du Circuit Het Nieuwsblad espoirs : Dylan Teuns (2e), Dimitri Claeys (1er), et Jef Van Meirhaeghe (3e).

Palmarès professionnel modifier

Résultats sur les grands tours modifier

Tour de France modifier

4 participations

Tour d'Italie modifier

1 participation

Tour d'Espagne modifier

3 participations

Classiques et championnats internationaux modifier

Ce tableau présente les résultats de Dylan Teuns sur courses d'un jour de l'UCI World Tour auxquelles il a participé, ainsi qu'aux différentes compétitions internationales.

Légende
Ab. Abandon HD Hors-délais Pas de participation x Pas d'épreuve
Année Circuit Het Nieuwsblad Strade Bianche Milan-San Remo Classic Bruges-La Panne Grand Prix E3 Gand-Wevelgem À travers les Flandres Tour des Flandres Paris-Roubaix Amstel Gold Race Flèche wallonne Liège-
Bastogne-Liège
Eschborn-Francfort Vattenfall Cyclassics Bretagne Classic Grand Prix de Québec Grand Prix de Montréal Championnats d'Europe Tour de Lombardie Championnats du monde
2015 38e 64e 13e 31e 42e 85e x 70e
2016 18e 30e 17e
2017 90e 82e 44e 3e 24e 94e 63e 31e 72e
2018 25e 30e 20e 79e 3e 29e
2019 5e Ab. 64e 14e 9e 70e Ab. 37e
2020 18e Ab. 70e Ab. x 10e x 11e x x 75e 27e x x x x
2021 40e Ab. 44e 35e 33e 32e 34e 49e x x x Ab. 37e 27e
2022 6e Ab. 10e Vainqueur 6e 38e
2023 37e Ab. Ab.
2024 22e 23e 8e 15e

Classements mondiaux modifier

  Année201220132014201520162017201820192020202120222023
UCI World Tour nc nc 51e38e
Classement mondial573e39e43e70e89e112e32e164e
UCI Europe Tour729e496e39e798e20e218e57e74e96e26e nc
UCI Asia Tour nc nc nc nc nc 259e
UCI America Tour nc nc nc 430e nc nc
Légende : nc = non classéSource : UCI

Distinction modifier

Notes et références modifier

Notes modifier

Références modifier

  1. a b c et d « Fiche de Dylan Teuns », sur http://www.siteducyclisme.net/
  2. a et b Vélo magazine de mars 2018
  3. « Dylan Teuns signe un contrat pro chez BMC », sur directvelo.com, (consulté le ).
  4. « Dylan Teuns impressionne la BMC », sur directvelo.com, (consulté le ).
  5. « Dylan Teuns veut « finir d'une belle manière » », sur directvelo.com, (consulté le ).
  6. « Dylan Teuns couronné Flandrien Espoir de l'Année », sur directvelo.com, (consulté le ).
  7. « Le « Vélo de Cristal » pour Van Avermaet », sur lesoir.be, (consulté le ).
  8. (nl) « Dylan Teuns plots kopman van BMC in Parijs-Nice: “Deze kans met beide handen grijpen” », sur nieuwsblad.be, (consulté le ).
  9. Adrien Godard, « Le journal des transferts du 3 août », sur velo101.com, (consulté le ).
  10. (en) Teuns ends BMC tenure with Il Lombardia podium
  11. Antoine Belhassen, « Tour de France 2019 : le Belge Dylan Teuns au sommet de la Planche des Belles Filles, Thibaut Pinot s'en sort », sur France 3 Bourgogne-Franche-Comté, .
  12. « Dylan Teuns prend le maillot rouge de leader après sa 2ème place lors de la 6ème étape de la Vuelta. », sur RTBF, .
  13. « Teuns gagne le dernier chrono, Fuglsang s'adjuge le général en Andalousie », sur RTBF Sport, (consulté le ).
  14. « Dylan Teuns (Bahrain Victorious) : « Je dédie cette victoire à mon papa » », sur L'Équipe, .
  15. Nicolas Gauthier, « Flèche Wallonne - Dylan Teuns s'impose devant Valverde, Alaphilippe 4e ! », sur cyclismactu.net, .
  16. AFP, « Flèche Wallonne : Malade, Dylan Teuns renonce », sur eurosport.fr, .
  17. Stéphane Jacob, « Omloop Het Nieuwsblad Espoirs : classement », sur directvelo.com, .

Liens externes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :