Ouvrir le menu principal

XPO Logistics
logo de XPO Logistics

Création 1989
Fondateurs Bradley S. Jacobs
Action New York Stock Exchange (XPO)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Greenwich
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Bradley S. Jacobs
Directeurs Bradley S. Jacobs (en) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Transport et logistique
Site web www.xpo.com

Chiffre d'affaires 15 milliards d'euros (2015)
+16% 4,669 milliards d'euros (2014)

XPO Logistics est une entreprise américaine de logistique fondée en 1989. Le siège social de la compagnie est situé à Greenwich dans le Connecticut. Elle est divisée en 3 divisions : Transport / Supply Chain / Air & Sea

HistoireModifier

En avril 2015, XPO Logistics acquiert Norbert Dentressangle au prix de 2,17 milliards de dollars, en plus d'un transfert de dette de 1,08 milliard d'euros[1]. L'ensemble des opérations de Norbert Dentressangle ont vocation à être renommé sous la marque XPO Logistics mais quelques mois après le rachat, des inquiétudes apparaissent pour le groupe européen après le remplacement du patron français par un dirigeant résident hors du continent européen et ne sachant pas parler le français[2]. Le nouvel ensemble possède 52 350 salariés[3].

En mai 2015, XPO Logistics acquiert pour 100 millions de dollars l'entreprise américaine Bridge Terminal, spécialisée dans le transport de courte distance[4]. Le même mois, XPO annonce une levée de fonds de 3,26 milliards de dollars, dont 1,26 milliard par l'introduction en bourse de nouvelles actions et 2 milliards par emprunt, dans le but de financer son acquisition de Norbert Dentressangle, ainsi que d'autres acquisitions futures[5].

En septembre 2015, XPO Logistics acquiert Con-way, une entreprise de logistique américaine spécialisée dans le fret en chargement partiel, pour 3 milliards de dollars en liquidité[6],[7],[8]. Depuis cette acquisition, XPO Logistics a un chiffre d'affaires de 15 milliards de dollars pour 84 000 salariés[9], plus de 1.469 sites répartis sur 32 pays. XPO Logistics est rentré dans le top 8 mondial des logisticiens.

ControversesModifier

La direction de XPO Logistics exerce une importante pression sur les syndicats. Un chauffeur syndiqué peut rencontrer plus de difficultés pour obtenir un travail. Au contraire, les « briseurs de grève » reçoivent des bonus en remplaçant des chauffeurs grévistes[10].

RéférencesModifier

  1. « Le groupe américain XPO Logistics a annoncé mardi soir le rachat de Norbert Dentressangle pour 3,53 milliards de... », sur lesechos.fr, (consulté le 29 avril 2015).
  2. Mauvais départ pour le mariage XPO Logistics - Norbert Dentressangle, Le Monde, Jean-Baptiste Jacquin, 5 septembre 2015
  3. XPO Logistics to acquire Norbert Dentressangle SA, a leading global provider of contract logistics ; Freight brokerage and transportation ; and global forwarding services, XPO Logistic, 28 avril 2015
  4. XPO Logistics loss narrows; to buy Bridge Terminal for 100 million $, Sagarika Jaisinghani, Reuters, 4 mai 2015
  5. Exclusive: XPO to raise 3,26 billion $ with an eye to more deals - sources, Mike Stone, Reuters, 31 mai 2015
  6. XPO Logistics s'offre son concurrent Con-way, Ivan Letessier, 11 septembre 2015
  7. XPO Adds to Deal Haul With Trucker Con-way for 3 $ Billion, Ed Hammond et Jeffrey McCracken, Bloomberg, 9 septembre 2015
  8. XPO Logistics to Acquire Trucker Con-way in 3 $ Billion Deal, Brian Baskin et Loretta Chao, The Wall Street Journal, 9 septembre 2015
  9. XPO Logistics poursuit son expansion en achetant Con-Way pour 3 milliads USD, Le Temps
  10. Julien Brygo, « Le routier américain, une icône en voie de disparition », Le Monde diplomatique,‎ (lire en ligne, consulté le 1er septembre 2018)