Ouvrir le menu principal

Tour d'Espagne 2016

édition 2016 du Tour d'Espagne, course cycliste espanole
Tour d'Espagne 2016 Cycling (road) pictogram.svg
Vuelta a España 2016- Vigo 04.jpg
Généralités
Course71e Tour d'Espagne
CompétitionUCI World Tour 2016 2.UWT
Étapes21
Dates20 août – 11 septembre 2016
Distance3 315,4 km
PaysESP Espagne
FRA France
Lieu de départOrense
Lieu d'arrivéeMadrid
Équipes22
Partants198
Arrivants159
Vitesse moyenne39,693 km/h
Résultats
VainqueurCOL Nairo Quintana (Movistar)
DeuxièmeGBR Christopher Froome (Team Sky)
TroisièmeCOL Esteban Chaves (Orica-BikeExchange)
Classement par pointsITA Fabio Felline (Trek-Segafredo)
Meilleur grimpeurESP Omar Fraile (Dimension Data)
Super-combatifESP Alberto Contador (Tinkoff)
Meilleur au combinéCOL Nairo Quintana (Movistar)
Meilleure équipeUSA BMC Racing
◀ 20152017 ▶
Documentation Wikidata-logo S.svg

Le Tour d’Espagne 2016 est la 71e édition de l’épreuve. Le départ est donné à Orense le et l’arrivée a lieu le à Madrid. Il est remporté par le Colombien Nairo Quintana, avec une avance de 1 minute 23 secondes sur le Britannique Christopher Froome.

Sommaire

PrésentationModifier

ParcoursModifier

ÉquipesModifier

En tant qu'épreuve World Tour, les dix-huit WorldTeams participent à la course.

L'organisateur a communiqué la liste des quatre équipes invitées le [1]. Vingt-deux équipes participent à ce Tour d'Espagne — dix-huit WorldTeams et quatre équipes continentales professionnelles :

WorldTeams (18)
  1.   AG2R La Mondiale
  2.   Astana
  3.   BMC Racing
  4.   Cannondale-Drapac
  5.   Dimension Data
  6.   Etixx-Quick Step
  7.   FDJ
  8.   Giant-Alpecin
  9.   IAM
  10.   Katusha
  11.   Lampre-Merida
  12.   Lotto-Soudal
  13.   Lotto NL-Jumbo
  14.   Movistar
  15.   Orica-BikeExchange
  16.   Sky
  17.   Tinkoff
  18.   Trek-Segafredo
Équipes continentales professionnelles (4)
  1.   Bora-Argon 18
  2.   Cofidis
  3.   Direct Énergie
  4.   Caja Rural-Seguros RGA
 

FavorisModifier

Favoris pour le classement généralModifier

Trois coureurs sont considérés comme les favoris de cette édition : Chris Froome (Sky), récent vainqueur de son troisième Tour de France, Alberto Contador (Tinkoff) et Nairo Quintana (Movistar)[2].

Les coureurs montés sur le podium en 2015, Fabio Aru, Joaquim Rodríguez et Rafał Majka, sont absents de cette édition[2]. D'autres coureurs font figure d'outsiders : Esteban Chaves (ORICA-BikeExchange), Steven Kruijswijk (Lotto NL-Jumbo), Miguel Angel Lopez (Astana), Louis Meintjes (Lampre-Merida), Warren Barguil (Giant-Alpecin), Tejay van Garderen (BMC), Alejandro Valverde (Movistar)[3]. Ce dernier peut devenir le troisième coureur à terminer parmi les dix premiers des trois grands tours au cours d'une même année, après Raphaël Géminiani et Gastone Nencini[4].

SprinteursModifier

Jugée peu favorable aux sprinteurs avec ses dix arrivées en côte, cette Vuelta n'attire pas les meilleurs spécialistes du sprint. Niccolò Bonifazio (Trek-Segafredo), Nikias Arndt (Giant-Alpecin) et Kristian Sbaragli (Dimension Data) sont désignés favoris en cas d'arrivée groupée. Tosh Van der Sande (Lotto Soudal), Gianni Meersman (Etixx-Quick-Step), Jonas Van Genechten (IAM), Jean-Pierre Drucker (BMC), Magnus Cort Nielsen (Orica-BikeExchagne) sont parmi leurs principaux concurrents[5],[6].

Règlement de la courseModifier

Règlement du classement généralModifier

Le classement général, dont le leader porte le maillot rouge, s'établit en additionnant les temps réalisés à chaque étape, puis en ôtant d'éventuelles bonifications (10, 6 et 4 s à l'arrivée des étapes en ligne et 3, 2 et 1 s à chaque sprint intermédiaire). En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : centièmes de seconde enregistrés lors des contre-la-montre, addition des places obtenues lors de chaque étape, place obtenue lors de la dernière étape[7].

Règlement du classement par pointsModifier

À l'issue de chaque étape le leader du classement par points dont le leader porte le maillot vert, est l'addition des points attribués à l'arrivée des étapes (25, 20, 16, 14, 12 et 10 points puis en ôtant 1 pt par place perdue jusqu'au 15e, qui reçoit donc 1 pt) et aux sprints intermédiaires (4, 2 et 1 points). Il est à signaler qu'il n'y a qu'un seul sprint intermédiaire par étape en ligne[7].

En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de victoires d'étape, de sprints intermédiaires, classement général. Pour être déclaré vainqueur du classement par points, le coureur se doit de terminer le Tour d'Espagne.

Règlement du classement de la montagneModifier

Le classement de la montagne, dont le leader porte le maillot blanc à pois bleu est établi en fonction du barème suivant, identique à 2015[7]:

  • Cima Alberto Fernandez : 20, 15, 10, 6, 4 et 2 points aux 6 premiers coureurs classés
  • Côte hors-catégorie : 15, 10, 6, 4 et 2 points aux 5 premiers coureurs classés
  • Côte de 1re catégorie : 10, 6, 4, 2 et 1 point aux 5 premiers coureurs classés
  • Côte de 2e catégorie : 5, 3 et 1 point aux 3 premiers coureurs classés
  • Côte de 3e catégorie : 3, 2 et 1 point aux 3 premiers coureurs classés

En cas d'égalité de points, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans la Cima Alberto Fernadez, les ascensions Hors-catégorie, de 1re, de 2e, puis de 3e catégorie, classement général.

Règlement du classement du combinéModifier

Le classement du combiné, dont le leader porte le maillot blanc, est la somme des places de chaque coureur dans le classement général, le classement par points et le classement de la montagne. Pour être classé, un coureur doit figurer dans les 3 classements. Si aucun coureur ne remplit cette condition, on regarde les coureurs se trouvant dans 2 classements. En cas d'égalité de points, le critère de départage est le classement général[7].

Règlement des autres classements annexesModifier

  • Le classement par équipes de l'étape est obtenu par la somme des trois meilleurs temps individuels de chaque équipe (bonifications non comprises), sauf lors du contre-la-montre par équipe, où l'on prend le temps de l'équipe multiplié par 5. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : addition des places des 3 premiers coureurs des équipes concernées, place du meilleur coureur sur l'étape. Le classement général est obtenu par somme des temps obtenus par l'équipe à chaque étape. En cas d'égalité, les critères de départage, dans l'ordre, sont : nombre de premières places dans le classement par équipes du jour, nombre de deuxièmes places dans le classement par équipes du jour, etc., place au classement général du meilleur coureur des équipes concernées[7].
  • Le prix de la combativité récompense « le coureur le plus généreux dans l’effort et manifestant le meilleur esprit sportif ». Ce prix, établi dans les étapes en ligne, est décerné le public qui choisira chaque jour parmi trois noms sélectionnés par un jury présidé par le directeur de l’organisation. Le combatif de l’étape porte dans l’étape suivante un dossard rouge. La procédure est la même pour décerner en fin de tour le prix du super-combatif[7].

PrimesModifier

Le montant des prix et des primes distribués par l'organisateur se montent à 1 115 230 . Le tableau ci-dessous liste les primes accordées aux premiers d'étapes et aux vingt premiers du classement final[7] :

Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e au 20e
Classement général 150 000  57 000  30 000  15 000  12 500  9 000  9 000  6 000  6 000  3 800 
Par étape 11 000  5 500  2 700  1 500  1 100  900  900  650  650  360 
  • Le détenteur du maillot rouge (1er du classement général) reçoit une récompense quotidienne de 500 .
  • Le détenteur du maillot vert (1er du classement par points) reçoit une récompense quotidienne de 100 .
  • Le détenteur du maillot blanc à pois bleus (1er du classement de la montagne) reçoit une récompense quotidienne de 100 .
  • Le détenteur du maillot blanc (1er du classement du combiné) reçoit une récompense quotidienne de 70 .

Le tableau ci-dessous liste les primes accordées en ce qui concerne les prix du meilleur sprinteur (maillot vert) :

Position 1er 2e 3e
Classement par points 11 000  5 000  2 000 
Sprints intermédiaires 550  180  95 

Le tableau ci-dessous liste les primes accordées en ce qui concerne les prix du meilleur grimpeur (maillot à pois bleus) :

Position 1er 2e 3e
Classement par points 13 000  6 600  3 500 
Cima Alberto Fernandez 1 000  520 
Cols hors catégorie 920  615 
Cols de première catégorie 460  310 
Cols de deuxième catégorie 230  155 
Cols de troisième catégorie 115  80 

Le tableau ci-dessous liste les primes accordées en ce qui concerne les prix du combiné (maillot blanc) :

Position 1er 2e 3e
Classement par points 11 000  5 000  2 000 
  • Chaque jour (hors contres la montre), le plus combatif reçoit une récompense de 200 . Le super-combatif reçoit une récompense de 3 000 .
  • Lors des étapes en ligne, un prix du fair-play d'un montant de 100  est attribué[7].

Récit de la courseModifier

La formation Sky remporte le contre-la-montre par équipe inaugural, permettant au coureur britannique Peter Kennaugh d'endosser le maillot rouge de leader et à Christopher Froome de prendre de l'avance au classement général. Elle devance les équipes Movistar et Orica-BikeExchange. Le Belge Gianni Meersman (Etixx-Quick Step) remporte la deuxième étape au sprint. Michał Kwiatkowski (Sky) s'empare du maillot rouge de leader au général.

Le Français Alexandre Geniez (FDJ) remporte en solitaire la troisième étape, disputée entre Marín et Dumbría-Mirador de Ezaro. Rubén Fernández (Movistar) s'empare du maillot rouge. Lors de l'étape suivante, Lilian Calmejane (Direct Énergie) s'impose en solitaire, devançant de quinze secondes le Colombien Darwin Atapuma (BMC Racing) qui endosse le maillot rouge de leader. La cinquième étape se termine qui se termine par un sprint est remportée par Gianni Meersman. Le finisseur belge, déjà vainqueur de la deuxième étape, récidive facilement devant un peloton réduit à une vingtaine d'unités suite à une chute massive dans le dernier kilomètre. Finalement, il précède l'Italien Fabio Felline (Trek-Segafredo) et le Français Kévin Réza (FDJ). Le Colombien Darwin Atapuma (BMC), retardé par le carambolage final conserve son maillot rouge. Simon Yates profite du travail de son équipe Orica-BikeExchange pour s'imposer lors de la sixième étape. Le Britannique manœuvre parfaitement dans le final pour déborder le Suisse Mathias Frank (IAM), ultime échappé, et l'emporte devant Luis León Sánchez (Astana) et Fabio Felline. Jonas Van Genechten (IAM) s'impose en force à Puebla de Sanabria dans un final mouvementé, marqué par une chute où ont été pris notamment Alberto Contador (Tinkoff) et Samuel Sánchez (BMC). Le peloton a fondu dans les 300 derniers mètres de cette septième étape sur Luis León Sánchez (Astana) et Simon Clarke (Cannondale-Drapac), échappés dans la dernière échappée du jour. Cette victoire permet à la formation de IAM remporter une étape dans chacun des trois Grands Tours pour sa dernière saison avant de disparaître. Darwin Atapuma garde pour la quatrième journée consécutive le maillot rouge de leader.

Nairo Quintana (Movistar) endosse le maillot rouge en attaquant dans la montée de la Camperona, où s'impose le Russe Sergueï Lagoutine (Katusha), échappé au long cours. Ce premier vrai test de la Vuelta montre les limites du maillot rouge Atapuma (BMC), mais aussi de Christopher Froome (Sky), collé à la route dans le dernier kilomètre de l'ascension et la bonne forme d'Alberto Contador (Tinkoff) en dépit de sa chute la veille dans le final. Lagutin, parti avec dix autres coureurs dès le neuvième kilomètre, s'est joué dans le final des Français Axel Domont (AG2R La Mondiale) et Perrig Quemeneur (Direct Energie) pour s'imposer, le poignet bandé en raison d'une chute en première semaine.

David de la Cruz (Etixx-Quick Step), échappé de la première heure, donne à l'Espagne sa première victoire d'étape dans cette édition et dépossède Nairo Quintana du maillot rouge de leader. Le coureur catalan de 27 ans lâche son ultime compagnon d'échappée, le Belge Dries Devenyns (IAM) dans l'ascension finale du Monte Naranco, pour offrir à son équipe sa troisième victoire d'étape dans ce Tour d'Espagne.

Nairo Quintana gagne aux lacs de Covadonga sa première victoire d'étape dans la Vuelta pour reprendre le maillot rouge de leader. Christopher Froome, lâché au début de l'ascension, reprend un à un tous ses adversaires à l'exception de Quintana et du Néerlandais Robert Gesink (Lotto NL-Jumbo) qui était longuement échappé.

Après la journée de repos, Chris Froome gagne sur les pentes de la Peña Cabarga (es) pour s'offrir sa deuxième victoire d'étape sur la Vuelta, cinq ans après celle qui l'avait révélé au même endroit en 2011. Le Britannique s'est montré le plus convaincant d'une explication entre les principaux favoris lors des deux derniers kilomètres de cette onzième étape, même s'il n'a pas pu décramponner Nairo Quintana, qui conserve son maillot rouge de leader. Le duo a cependant démontré, alors qu'Alejandro Valverde (Movistar) a pris la troisième place à six secondes, qu'il domine les débats et que la deuxième moitié de course devrait se jouer entre le leader de la Team Sky et celui de la Movistar, qui le précède toujours de 54 secondes au classement général.

Jens Keukeleire gagne la 12e étape et offre à son équipe Orica-BikeExchange une deuxième victoire dans cette Vuelta. Le coureur belge surgit dans la dernière ligne droite et s'impose devant le Français Maxime Bouet (Etixx-QuickStep) et l'Italien Fabio Felline (Trek-Segafredo). Nairo Quintana conserve son maillot rouge de leader.

L'Italien Valerio Conti s'impose en solitaire sur la 13e étape de la Vuelta en se détachant à 20 kilomètres du but. Conti, membre de l'échappée de 12 formée en début d'étape, un effort de 213,4 kilomètres entre Bilbao et Urdax-Dantxarinea, donne ainsi à son équipe Lampre-Merida sa première victoire sur le Tour d'Espagne cette année. Le reste des baroudeurs arrive 50 secondes plus tard, Gogl attaque pour la deuxième place mais s'incline face à l'attaque de Lagutine, qui finit troisième derrière Wyss. Le peloton arrive avec 32 minutes de retard sur les baroudeurs, ce qui constitue l'échappée la plus grande sur cette Vuelta. À l'arrivée Valverde passe en tête du peloton, prend la treizième place et prend trois points pour le maillot vert pour lequel il se consolide en leader.

ÉtapesModifier

 ÉtapeDateVilles étapestypeDistance (km)Vainqueur d'étapeLeader du classement général
1re étape 20 aoûtCenlleCastrelo de Miño27,8  Team Sky  Peter Kennaugh
2e étape 21 aoûtOrenseBaiona160,8  Gianni Meersman  Michał Kwiatkowski
3e étape 22 aoûtMarín – Ézaro176,4  Alexandre Geniez  Rubén Fernández Andújar
4e étape 23 aoûtBetanzos – San Andrés de Teixido163,5  Lilian Calmejane  Darwin Atapuma
5e étape 24 aoûtViveiroLugo171,3  Gianni Meersman  Darwin Atapuma
6e étape 25 aoûtMonforte de LemosNogueira de Ramuín163,2  Simon Yates   Darwin Atapuma
7e étape 26 aoûtMacedaPuebla de Sanabria158,5  Jonas Van Genechten  Darwin Atapuma
8e étape 27 aoûtVillalpandoLa Camperona181,5  Sergueï Lagoutine  Nairo Quintana
9e étape 28 aoûtCistiernaMonte Naranco164,5  David de la Cruz  David de la Cruz
10e étape 29 aoûtLugones – Lacs de Covadonga188,7  Nairo Quintana  Nairo Quintana
30 aoûtJour de repos à Oviedo
11e étape 31 aoûtColunga – Peña Cabarga168,6  Christopher Froome  Nairo Quintana
12e étape 1 sept.Los Corrales de Buelna  Mont Ventoux193,2  Jens Keukeleire  Nairo Quintana
13e étape 2 sept.BilbaoUrdazubi213,4  Valerio Conti  Nairo Quintana
14e étape 3 sept.Urdazubi  Col d'Aubisque196  Robert Gesink  Nairo Quintana
15e étape 4 sept.SabiñánigoAramón Formigal118,5  Gianluca Brambilla  Nairo Quintana
16e étape 5 sept.AlcañizPeníscola156,4  Jempy Drucker  Nairo Quintana
6 sept.Jour de repos à Castellón de la Plana
17e étape 7 sept.Castelló de la PlanaLucena del Cid177,5  Mathias Frank  Nairo Quintana
18e étape 8 sept.RequenaGandie200,6  Magnus Cort Nielsen  Nairo Quintana
19e étape 9 sept.XàbiaCalp37  Christopher Froome  Nairo Quintana
20e étape 10 sept.Benidorm – Sierra de Aitana193,2  Pierre Latour   Nairo Quintana
21e étape 11 sept.Las Rozas de MadridMadrid104,1  Magnus Cort Nielsen  Nairo Quintana

Classements finalsModifier

Classement général finalModifier

Pour la première fois depuis 1996, aucun coureur espagnol n'est présent sur le podium final.

 Classement général
CoureurPaysÉquipeTemps
1erNairo Quintana     ColombieMovistar83 h 31 min 28 s
2eChristopher Froome   Royaume-UniTeam Sky+ 1 min 23 s
3eEsteban Chaves   ColombieOrica-BikeExchange+ 4 min 08 s
4eAlberto Contador   EspagneTinkoff+ 4 min 21 s
5eAndrew Talansky   États-UnisCannondale-Drapac+ 7 min 43 s
6eSimon Yates   Royaume-UniOrica-BikeExchange+ 8 min 33 s
7eDavid de la Cruz   EspagneEtixx-Quick Step+ 11 min 18 s
8eDaniel Moreno   EspagneMovistar+ 13 min 04 s
9eDavide Formolo   ItalieCannondale-Drapac+ 13 min 17 s
10eGeorge Bennett   Nouvelle-ZélandeLottoNL-Jumbo+ 14 min 07 s
11eMichele Scarponi   ItalieAstana+ 15 min 33 s
12eAlejandro Valverde   EspagneMovistar+ 15 min 57 s
13eJean-Christophe Péraud   FranceAG2R La Mondiale+ 18 min 22 s
14eBen Hermans   BelgiqueBMC Racing+ 19 min 10 s
15eEgor Silin   RussieKatusha+ 22 min 05 s
16eMaxime Monfort   BelgiqueLotto-Soudal+ 29 min 37 s
17eJan Bakelants   BelgiqueAG2R La Mondiale+ 36 min 30 s
18eSergio Pardilla   EspagneCaja Rural-Seguros RGA+ 38 min 38 s
19eHaimar Zubeldia   EspagneTrek-Segafredo+ 40 min 29 s
20eKenny Elissonde   FranceFDJ+ 42 min 26 s
Source : ProCyclingStats


Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

Classement par points
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Fabio Felline     Trek-Segafredo 100 points
2e Nairo Quintana       Movistar 97 pts
3e Alejandro Valverde   Movistar 93 pts
4e Christopher Froome   Sky 92 pts
5e Luis Leon Sanchez   Astana 75 pts
6e Gianni Meersman   Etixx-Quick Step 73 pts
7e Simon Yates   Orica-BikeExchange 56 pts
8e Alberto Contador     Tinkoff 56 pts
9e Esteban Chaves   Orica-BikeExchange 54 pts
10e Daniele Bennati   Tinkoff 54 pts

Classement du meilleur grimpeurModifier

Classement du meilleur grimpeur
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Omar Fraile     Dimension Data 58 points
2e Kenny Elissonde   FDJ 57 pts
3e Robert Gesink   Lotto NL-Jumbo 37 pts
4e Alexandre Geniez   FDJ 28 pts
5e Nairo Quintana       Movistar 27 pts
6e Egor Silin   Katusha 23 pts
7e Sergey Lagutin   Katusha 22 pts
8e Thomas De Gendt   Lotto-Soudal 19 pts
9e Gianluca Brambilla   Etixx-Quick Step 18 pts
10e Luis Ángel Maté   Cofidis 18 pts

Classement du combinéModifier

Classement du combiné
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Nairo Quintana       Movistar 8 points
2e Christopher Froome   Sky 17 pts
3e Kenny Elissonde   FDJ 34 pts
4e David de la Cruz   Etixx-Quick Step 39 pts
5e Alejandro Valverde   Movistar 41 pts
6e Fabio Felline     Trek-Segafredo 43 pts
7e Simon Yates   Orica-BikeExchange 46 pts
8e Gianluca Brambilla   Etixx-Quick Step 48 pts
9e Robert Gesink   Lotto NL-Jumbo 48 pts
10e Egor Silin   Katusha 49 pts

Classement par équipesModifier

Classement par équipes
  Équipe Pays Temps
1re BMC Racing     en 249 h 48 min 23 s
2e Movistar   + min 43 s
3e Cannondale-Drapac   + 22 min 44 s
4e Katusha   + 35 min 19 s
5e AG2R La Mondiale   + 35 min 30 s
6e Astana   + 56 min 22 s
7e Etixx-Quick Step   + h 4 min 57 s
8e IAM   + h 43 min 44 s
9e Tinkoff   + h 23 min 50 s
10e Orica-BikeExchange   + h 33 min 0 s

Évolution des classementsModifier

Liste des participantsModifier

Légende
Num Dossard de départ porté par le coureur sur cette Vuelta Pos. Position finale au classement général
  Indique le vainqueur du classement général   Indique le vainqueur du classement de la montagne
  Indique le vainqueur du classement par points   Indique le vainqueur du classement du combiné
  Indique la meilleure équipe   Indique un maillot de champion national ou mondial,
suivi de sa spécialité
NP Indique un coureur qui n'a pas pris le départ d'une étape,
suivi du numéro de l'étape où il s'est retiré
AB Indique un coureur qui n'a pas terminé une étape,
suivie du numéro de l'étape où il s'est retiré
HD Indique un coureur qui a terminé une étape hors des délais,
suivi du numéro de l'étape
EX Indique un coureur exclu pour non-respect du règlement
Movistar
MOV
Num Coureur Pos
1   Alejandro Valverde (ESP) 12e
2   Jonathan Castroviejo (ESP) 36e
3   Imanol Erviti (ESP) 84e
4   Rubén Fernández Andújar (ESP) 33e
5   José Herrada (ESP) 91e
6   Daniel Moreno (ESP) 8e
7   Nairo Quintana (COL)     1er
8   José Joaquín Rojas (ESP) AB-20
9   Rory Sutherland (AUS) 130e
Directeurs sportifs : José Luis Arrieta, José V. García Acosta
Tinkoff
TNK
Num Coureur Pos
11   Alberto Contador (ESP) 4e
12   Daniele Bennati (ITA) 107e
13   Manuele Boaro (ITA) 147e
14   Michael Gogl (AUT) 68e
15   Jesús Hernández Blázquez (ESP) 43e
16   Robert Kišerlovski (CRO) NP-6
17   Sérgio Paulinho (POR) 115e
18   Ivan Rovny (RUS) 99e
19   Yury Trofimov (RUS) 35e
Directeurs sportifs : Steven de Jongh, Sean Yates
Sky
SKY
Num Coureur Pos
21   Christopher Froome (GBR) 2e
22   Ian Boswell (USA) 80e
23   Michał Gołaś (POL) 118e
24   Peter Kennaugh (GBR) 42e
25   Christian Knees (ALL) 124e
26   Leopold König (CZE) 29e
27   Michał Kwiatkowski (POL) AB-7
28   David López García (ESP) 60e
29   Salvatore Puccio (ITA) 121e
Directeurs sportifs : Dario Cioni, Gabriel Rasch
BMC Racing 
BMC
Num Coureur Pos
31   Tejay van Garderen (USA) AB-17
32   Darwin Atapuma (COL) 32e
33   Silvan Dillier (SUI) 79e
34   Jempy Drucker (LUX) 142e
35   Philippe Gilbert (BEL) AB-14
36   Ben Hermans (BEL) 14e
37   Samuel Sánchez (ESP) NP-20
38   Dylan Teuns (BEL) 100e
39   Danilo Wyss (SUI) 44e
Directeurs sportifs : Jan Boven, Valerio Piva
Lotto NL-Jumbo
TLJ
Num Coureur Pos
41   Steven Kruijswijk (NED) NP-6
42   Enrico Battaglin (ITA) AB-9
43   George Bennett (NZL) 10e
44   Koen Bouwman (NED) 123e
45   Victor Campenaerts (BEL) 143e
46   Robert Gesink (NED) 34e
47   Martijn Keizer (NED) 137e
48   Bram Tankink (NED) 103e
49   Jos van Emden (NED) NP-17
Directeurs sportifs :
Orica-BikeExchange
OBE
Num Coureur Pos
51   Esteban Chaves (COL) 3e
52   Sam Bewley (NZL) 140e
53   Simon Gerrans (AUS) 86e
54   Jack Haig (AUS) 117e
55   Damien Howson (AUS) 45e
56   Jens Keukeleire (BEL) 64e
57   Magnus Cort Nielsen (DEN) 133e
58   Svein Tuft (CAN) 158e
59   Simon Yates (GBR) 6e
Directeurs sportifs : Neil Stephens
Astana
AST
Num Coureur Pos
61   Michele Scarponi (ITA) 11e
62   Dario Cataldo (ITA) 51e
63   Dmitriy Gruzdev (KAZ) 119e
64   Miguel Ángel López (COL) AB-6
65   Davide Malacarne (ITA) AB-14
66   Luis León Sánchez (ESP) 26e
67   Gatis Smukulis (LAT) 83e
68   Alessandro Vanotti (ITA) 97e
69   Andrey Zeits (KAZ) 31e
Directeurs sportifs : Alexandr Shefer, Dimitri Sedun
FDJ
FDJ
Num Coureur Pos
71   Kenny Elissonde (FRA) 20e
72   Odd Christian Eiking (NOR) 77e
73   Murilo Fischer (BRA) AB-5
74   Alexandre Geniez (FRA) 108e
75   Matthieu Ladagnous (FRA) 98e
76   Johan Le Bon (FRA) AB-14
77   Lorrenzo Manzin (FRA) 149e
78   Laurent Pichon (FRA) AB-11
79   Kévin Réza (FRA) AB-10
Directeurs sportifs : Franck Pineau, Thierry Bricaud
Giant-Alpecin
TGA
Num Coureur Pos
81   Warren Barguil (FRA) AB-3
82   Nikias Arndt (ALL) 159e
83   Koen de Kort (NED) 96e
84   Johannes Fröhlinger (ALL) 87e
85   Chad Haga (USA) 76e
86   Tobias Ludvigsson (SWE) 52e
87   Sindre Lunke (NOR) 135e
88   Tom Stamsnijder (NED) 131e
89   Zico Waeytens (BEL) AB-13
Directeurs sportifs : Arthur van Dongen, Luke Roberts
Trek-Segafredo
TFS
Num Coureur Pos
91   Haimar Zubeldia (ESP) 19e
92   Fumiyuki Beppu (JPN) 120e
93   Julien Bernard (FRA) 57e
94   Niccolò Bonifazio (ITA) AB-7
95   Laurent Didier (LUX) 104e
96   Fabio Felline (ITA)   25e
97   Markel Irizar (ESP) AB-10
98   Kiel Reijnen (USA) 132e
99   Riccardo Zoidl (AUT) 58e
Directeurs sportifs : Dirk Demol, Adriano Baffi
AG2R La Mondiale
ALM
Num Coureur Pos
101   Jean-Christophe Péraud (FRA) 13e
102   Gediminas Bagdonas (LTU) 134e
103   Jan Bakelants (BEL) 17e
104   François Bidard (FRA) 94e
105   Axel Domont (FRA) 48e
106   Quentin Jauregui (FRA) 95e
107   Pierre Latour (FRA) 28e
108   Sébastien Minard (FRA) NP-6
109   Christophe Riblon (FRA) 153e
Directeurs sportifs : Julien Jurdie, Didier Jannel
Katusha
KAT
Num Coureur Pos
111   Alberto Losada (ESP) 59e
112   Sven Erik Bystrøm (NOR) 141e
113   Pavel Kochetkov (RUS) 39e
114   Sergueï Lagoutine (RUS) 71e
115   Tiago Machado (POR) 85e
116   Matvey Mamykin (RUS) 24e
117   Jhonatan Restrepo (COL) 128e
118   Egor Silin (RUS) 15e
119   Rein Taaramäe (EST) AB-7
Directeurs sportifs : José Azevedo, Xavier Florencio
Lotto-Soudal
LTS
Num Coureur Pos
121   Bart De Clercq (BEL) 53e
122   Sander Armée (BEL) 90e
123   Thomas De Gendt (BEL) 65e
124   Gert Dockx (BEL) 126e
125   Adam Hansen (AUS) 110e
126   Maxime Monfort (BEL) 16e
127   Tosh Van der Sande (BEL) 109e
128   Louis Vervaeke (BEL) 89e
129   Jelle Wallays (BEL) 92e
Directeurs sportifs : Mario Aerts, Marc Wauters
Etixx-Quick Step
EQS
Num Coureur Pos
131   Gianluca Brambilla (ITA) 23e
132   Maxime Bouet (FRA) 47e
133   David de la Cruz (ESP) 7e
134   Yves Lampaert (BEL) 113e
135   Gianni Meersman (BEL) 111e
136   Pieter Serry (BEL) 112e
137   Zdeněk Štybar (CZE) 63e
138   Niki Terpstra (NED) 139e
139   Martin Velits (SVK) 152e
Directeurs sportifs : Rik Van Slycke, Jan Schaffrath
Cannondale-Drapac
CDP
Num Coureur Pos
141   Andrew Talansky (USA) 5e
142   Patrick Bevin (NZL) AB-11
143   Simon Clarke (AUS) NP-11
144   Joe Dombrowski (USA) 88e
145   Davide Formolo (ITA) 9e
146   Benjamin King (USA) 46e
147   Moreno Moser (ITA) 72e
148   Pierre Rolland (FRA) 50e
149   Davide Villella (ITA) 56e
Directeurs sportifs : Bingen Fernández, Juan Manuel Gárate
Dimension Data
DDD
Num Coureur Pos
151   Igor Antón (ESP) NP-9
152   Nicolas Dougall (RSA) 154e
153   Tyler Farrar (USA) 155e
154   Omar Fraile (ESP)   69e
155   Nathan Haas (AUS) AB-12
156   Jacques Janse van Rensburg (RSA) NP-15
157   Merhawi Kudus (ERI) 38e
158   Kristian Sbaragli (ITA) 82e
159   Jacobus Venter (RSA) 145e
Directeurs sportifs : Alex Sans Vega, Jens Zemke
IAM
IAM
Num Coureur Pos
161   Mathias Frank (SUI) 37e
162   Clément Chevrier (FRA) 41e
163   Dries Devenyns (BEL) 101e
164   Vegard Stake Laengen (NOR) 81e
165   Simon Pellaud (SUI) 105e
166   Vicente Reynés (ESP) AB-4
167   Jonas Van Genechten (BEL) 144e
168   Lawrence Warbasse (USA) 49e
169   Marcel Wyss (SUI) 21e
Directeurs sportifs : Eddy Seigneur, Mario Chiesa
Lampre-Merida
LAM
Num Coureur Pos
171   Louis Meintjes (RSA) 40e
172   Yukiya Arashiro (JPN) 106e
173   Mattia Cattaneo (ITA) 102e
174   Valerio Conti (ITA) 66e
175   Kristijan Đurasek (CRO) 67e
176   Mário Costa (POR) AB-17
177   Tsgabu Grmay (ETH) 62e
178   Ilia Koshevoy (BLR) 151e
179   Federico Zurlo (ITA) AB-4
Directeurs sportifs : Simone Pedrazzini, Bruno Vicino
Cofidis
COF
Num Coureur Pos
181   Luis Ángel Maté (ESP) 22e
182   Yoann Bagot (FRA) AB-9
183   Loïc Chetout (FRA) 138e
184   Jérôme Cousin (FRA) 129e
185   Romain Hardy (FRA) 27e
186   Rudy Molard (FRA) 30e
187   Stéphane Rossetto (FRA) 61e
188   Florian Sénéchal (FRA) AB-12
189   Kenneth Vanbilsen (BEL) AB-14
Directeurs sportifs : Christian Guiberteau, Jean-Luc Jonrond
Bora-Argon 18
BOA
Num Coureur Pos
191   José Mendes (POR) 54e
192   Cesare Benedetti (ITA) 93e
193   Silvio Herklotz (ALL) NP-11
194   Bartosz Huzarski (POL) AB-10
195   Gregor Mühlberger (AUT) 114e
196   Christoph Pfingsten (ALL) 75e
197   Michael Schwarzmann (ALL) 157e
198   Rüdiger Selig (ALL) 156e
199   Scott Thwaites (GBR) 116e
Directeurs sportifs :
Caja Rural-Seguros RGA
CJR
Num Coureur Pos
201   David Arroyo (ESP) 122e
202   Peio Bilbao (ESP) 78e
203   Hugh Carthy (GBR) 125e
204   José Gonçalves (POR) AB-11
205   Ángel Madrazo (ESP) AB-14
206   Lluís Mas (ESP) NP-5
207   Sergio Pardilla (ESP) 18e
208   Eduard Prades (ESP) 127e
209   Jaime Rosón (ESP) 73e
Directeurs sportifs : Eugenio Goikoetxea, Enrico Poitschke
Direct Énergie
DEN
Num Coureur Pos
211   Romain Sicard (FRA) 55e
212   Ryan Anderson (CAN) 136e
213   Lilian Calmejane (FRA) 70e
214   Romain Cardis (FRA) 148e
215   Tony Hurel (FRA) AB-9
216   Fabrice Jeandesboz (FRA) AB-12
217   Julien Morice (FRA) 150e
218   Bryan Nauleau (FRA) 146e
219   Perrig Quéméneur (FRA) 74e
Directeurs sportifs : Dominique Arnould, Lylian Lebreton

Notes et référencesModifier

  1. « Les équipes françaises Cofidis et Direct Energie figurent parmi les quatre invitées sur la Vuelta », sur eurosport.fr,
  2. a et b « Comme on se retrouve », sur lequipe.fr, (consulté le 20 août 2016)
  3. « La Vuelta - 10 favoris du Tour d'Espagne & de La Vuelta », sur cyclismactu.net, (consulté le 20 août 2016)
  4. « Route - Alejandro Valverde : le défi Raphaël Géminiani », sur cyclismactu.net, (consulté le 20 août 2016)
  5. (nl) « Vuelta 2016: Voorbeschouwing – Het Puntenklassement », sur wielerflits.nl, (consulté le 20 août 2016)
  6. (en) « Too brutal for sprinters: Teams prepare their climbers for mountainous Vuelta a España », sur cyclingweekly.co.uk, (consulté le 20 août 2016)
  7. a b c d e f g et h [PDF] « La Vuelta 16 - Reglamento », sur http://www.lavuelta.com

Voir aussiModifier